VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, https://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, https://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  
Le deal à ne pas rater :
Amazon Music HD offert pendant 3 mois
Voir le deal

 

 « Notre Père qui êtes aux Cieux ! » Mère Eugenia E. Ravasio

Aller en bas 
AuteurMessage
Céline.
Admin
Céline.

Date d'inscription : 29/08/2010
Localisation : Canada

« Notre Père qui êtes aux Cieux ! » Mère Eugenia E. Ravasio Empty
MessageSujet: « Notre Père qui êtes aux Cieux ! » Mère Eugenia E. Ravasio   « Notre Père qui êtes aux Cieux ! » Mère Eugenia E. Ravasio Icon_minitimeMar Oct 04 2011, 13:28

Cependant, n'est-il pas vrai que si les Chrétiens me connaissaient Tel que Je suis, c'est-à-dire comme le Père tendre et miséricordieux, bon et libéral, ils pratiqueraient encore avec plus de virilité et de sincérité cette religion Sainte !

Message de Dieu le Père à Mère Eugenia E. Ravasio : deuxième cahier, 1932 (3)


Je suis parmi vous. Heureux ceux qui croient cette vérité et qui profitent de ce temps dont les Écritures ont parlé en ces termes : « Il y aura un temps où Dieu doit être honoré et aimé des hommes comme Il le désire ». Les Écritures posent ensuite la question : « Pourquoi ? » et elles répondent : « Parce qu'Il est Le seul digne d'honneur, d'amour et de louanges à jamais ! »

Moïse a reçu de moi-même pour premier des dix Commandements cet ordre à communiquer aux hommes : « Aimez, Adorez Dieu ! » Les hommes qui sont déjà chrétiens peuvent Me dire : Nous nous aimons depuis que nous sommes venus au monde ou depuis notre conversion ; puisque nous disons souvent dans l'oraison Dominicale : « Notre Père qui êtes aux Cieux ! »

Oui, mes enfants, c'est vrai vous M'aimez et vous M'honorez quand vous dites la première demande du Pater. Mais, continuez les autres demandes et vous verrez. « Que votre Nom soit sanctifié ! » Mon Nom est-Il sanctifié ? Continuez : « Que votre Règne arrive ! » Mon Règne est-Il arrivé ?

Vous honorez il est vrai avec toute votre ferveur la Royauté de Mon Fils Jésus et en Lui, c'est Moi que vous honorez ! Mais refuserez-vous à Votre Père cette grande gloire de Le proclamer « ROI » ou du moins de Me faire régner pour que tous les hommes puissent Me connaître et M'aimer ?

Je désire que vous célébriez cette Fête de la Royauté de Mon Fils en réparation des insultes qu'il a reçues devant Pilate et aussi de la part des soldats qui flagellaient Sa Sainte et Innocente humanité. Je demande non pas de suspendre cette Fête mais au contraire de la célébrer avec enthousiasme et ferveur ; mais pour que tous puissent vraiment connaître ce Roi, il faut aussi connaître Son Royaume ! Or, pour arriver à cette double connaissance d'une manière parfaite, il faut encore connaître Le Père de ce Roi, le Créateur de ce Royaume.

En vérité mes enfants, l'Église, cette société que J'ai envoyé fonder par Mon Fils, complètera Mon Œuvre en faisant honorer Celui qui en est l'auteur : Votre Père et Votre Créateur. Parmi vous mes enfants, certains pourront Me dire : L'Église a grandi sans cesse, les chrétiens sont de plus en plus nombreux; c'est là une preuve suffisante que notre Église est complète ! Sachez mes enfants, que votre Père a toujours veillé sur l'Église dès son berceau et que, de concert avec Mon Fils et le Saint-Esprit, Je L'ai voulue infaillible par mon Vicaire le Saint-Père. Cependant n'est-il pas vrai que si les Chrétiens me connaissaient TEL que Je suis, c'est-à-dire comme le Père tendre et miséricordieux, bon et libéral, ils pratiqueraient encore avec plus de virilité et de sincérité cette religion Sainte !

N'est-il pas vrai que vous, mes enfants, si vous saviez que vous avez un Père qui pense à vous et qui vous aime d'un Amour Infini, vous vous efforceriez à titre de réciprocité, d'être plus fidèles à vos devoirs de Chrétiens, même de citoyens pour être justes et pour rendre justice à DIEU et aux hommes ! N'est-il pas vrai que si vous aviez la connaissance de ce Père qui vous aime tous sans distinction et Qui, sans distinction, vous appelle tous du beau nom de fils, vous M'aimeriez comme des fils affectueux et l'amour que vous me donneriez, ne deviendrait-il pas, sous mon impulsion, un amour agissant qui s'étendrait au reste de l'humanité laquelle ne connaît pas encore cette société de Chrétiens et moins encore Celui qui les a créés et qui est leur Père.

Si quelqu'un allait parler à toutes ces âmes abandonnées à leurs superstitions, ou à tant d'autres qui appellent Dieu car elles savent que J'existe sans savoir que JE suis près d'elles, s'il leur disait que leur Créateur est aussi leur Père qui pense à elles et qui s'occupe d'elles, qui les environne d'une étroite affection dans tant de souffrances et de délaissements, il obtiendrait la conversion même des plus obstinés et ces conversions plus nombreuses seraient aussi plus solides c'est-à-dire persévérantes.

Certains, en examinant l'Œuvre d'Amour que Je viens accomplir au milieu des hommes, trouveront ici à critiquer et diront ainsi : Mais les Missionnaires ne parlent aux infidèles que de Dieu, de Ses bontés, de Sa miséricorde, depuis qu'ils sont allés dans ces pays lointains que pourraient-ils dire de plus de Dieu puisqu'ils en parlent tout le temps ? Des Missionnaires ont parlé et parlent encore de Dieu dans la mesure où ils Me connaissent eux-mêmes, mais Je vous l'affirme, vous ne Me connaissez pas Tel que Je suis puisque Je viens pour Me proclamer le Père de tous et le plus tendre des Pères, pour corriger l'amour que vous Me portez et qui est faussé par la crainte.

Je viens Me rendre semblable à Mes créatures pour corriger l'idée que vous avez d'un Dieu terriblement juste, puisque Je vois tous les hommes passer leur vie sans se confier à leur Unique Père qui voudrait leur faire savoir son unique Désir, de leur faciliter la traversée de leur vie terrestre pour leur donner ensuite au Ciel une vie toute divine.
J'ai là une preuve que les âmes ne Me connaissent pas plus que vous ne Me connaissez sans dépasser la mesure de l'idée que vous avez de Moi. Mais maintenant que Je vous donne cette lumière, restez dans la lumière et portez la lumière à tous, ce sera un moyen puissant de faire des conversions et même de fermer s'il est possible la porte de l'enfer, car Je renouvelle ici la promesse qui ne pourra jamais manquer de s'accomplir et que voici : « Tous ceux qui M'appelleront, de tout leur Cœur du Nom de Père, ne fût-ce qu'une seule fois, ne périront pas, mais seront sûrs de leur vie éternelle en compagnie des élus ».
http://www.apparitionsmariales.org/

_________________
La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, https://nouvellejerusalem.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
https://nouvellejerusalem.forumactif.com
 
« Notre Père qui êtes aux Cieux ! » Mère Eugenia E. Ravasio
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: Messagers et Messages pour notre temps :: Mère Eugénie Ravasio-
Sauter vers: