VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, https://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  
-12%
Le deal à ne pas rater :
Caméra sport GOPRO HERO 8 BLACK
379.99 € 429.99 €
Voir le deal

 

 Vidéo, "Souviens-toi d'Anne Lorraine"

Aller en bas 
AuteurMessage
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

Vidéo, "Souviens-toi d'Anne Lorraine" Empty
MessageSujet: Vidéo, "Souviens-toi d'Anne Lorraine"   Vidéo, "Souviens-toi d'Anne Lorraine" Icon_minitimeSam Nov 19 2011, 23:25

"Souviens-toi d'Anne Lorraine".
("C'était le jour de la fête du Christ-Roi".)

Citation :
Lorsqu'elle a été agressée, ses parents l'attendaient pour la messe. C'était le jour de la fête du Christ-Roi. Elle a été poignardée au cœur, comme le fut une autre jeune fille, Lindalva Justo de Oliveira, assassinée par l'un des pensionnaires de l'Abri dont elle s'occupait, pour avoir défendu sa virginité. C'était en 1993, le Vendredi saint. Lindalva vient d'être béatifiée à Salvador de Bahia, le 25 novembre, jour de la fin tragique d'Anne Lorraine.

(...)

Dimanche 25 novembre 2007, 10 heures 26, RER D, entre Paris et Chantilly. Anne-Lorraine Schmitt, vingt-trois ans, est agressée par un homme qui tente de la violer. Elle résiste, courageusement. Il la massacre de trente-quatre coups de couteau. L'agresseur avait déjà violé une jeune femme, sous la menace d'un couteau. Arrêté, il avait été relâché au bout de deux ans sur la foi d'" experts " qui l'avaient trouvé " réadaptable socialement ".

(...)

Anne Lorraine lance dans ce train son dernier cri d'amour, elle repousse le violeur, elle ne veut pas être souillé, les trois principes scouts ne disent-ils pas "Franchise, dévouement, pureté"! Magnifique témoignage aussi des parents et de toute la famille qui refusent toute récupération, toute médiatisation. Ils veulent une célébration des funérailles dignes de leur fille, mais simple, dans laquelle on discerne les germes du Pardon, haute forme de la Charité.

Source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Même si la vie chrétienne est généralement source de Paix et de Joie dans le Christ, je n'en oublie pas moins qu'elle peut prendre parfois l'aspect d'une lourde Croix à porter;... et l'aspect de l'ultime Sacrifice de la vie donnée par amour du Christ.

Il y a toutes sortes de martyres: le martyre des moines de Tibbirine et celui de Mgr Oscar Romero...sont très connus à cause de leurs contextes politico-religieux; et il existe, bien sûr, des martyres de la foi, des martyres de la justice et de la charité....; mais n'oublions pas pour autant les martyres de la pureté...qui sont aussi une réalité de notre monde déboussolé au plan des valeurs morales et spirituelles.

« Seigneur Jésus,
apprenez-nous a être généreux...
à combattre sans souci des blessures...
sans attendre d'autres récompenses
que celle de savoir que nous faisons votre
Sainte Volonté. »

Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

Vidéo, "Souviens-toi d'Anne Lorraine" Empty
MessageSujet: Le martyre de la pureté, chez Mère Yvonne-Aimée de Jésus   Vidéo, "Souviens-toi d'Anne Lorraine" Icon_minitimeDim Nov 20 2011, 18:37

Citation :
«En notre temps où des milliers de femmes sont violées : de 15000 à 20000 par année, en France, selon la Croix du 22 septembre 1993, je pense qu'il peut être réconfortant pour les victimes de ce crime de savoir qu'une chrétienne comme Mère Yvonne-Aimée a partagé leur détresse.

Source : Yvonne-Aimée de Jésus, «ma mère selon l'Esprit», Père Paul Labutte, François-Xavier de Guibert, 1997, p. 279.

Aux femmes qui ont vécu la terrible épreuve d'un viol, je pense bon de vous informer qu'il existe une mystique qui a vécu le même drame que vous: voir S.V.P. le témoignage de Mère Yvonne -Aimée de Malestroit à ce sujet, au lien : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Stan


_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

Vidéo, "Souviens-toi d'Anne Lorraine" Empty
MessageSujet: La Bienheureuse Anuarite, une martyre de la pureté!   Vidéo, "Souviens-toi d'Anne Lorraine" Icon_minitimeLun Nov 21 2011, 11:44

La Bienheureuse Anuarite
(Martyre par amour de Dieu)

Allons donc! Il ne faut pas se faire ici d'illusion et il faut bien en prendre acte: la chasteté (la pureté), dans notre monde qui se dit évolué et moderne, n'est pas aujourd'hui en estime chez une large majorité des jeunes qui restent influencés par les médias audio-visuels, ces médias qui ne cessent pas de leur prêcher sur tous les tons...que la permissivité morale et le laxisme sont, par rapport aux appels de l'Évangile, des acquis très louables et très défendables de la modernité.

Et comme il est difficile aujourd'hui de faire comprendre à ces jeunes jusqu'à quelles impasses de violence peuvent souvent conduire ces laxismes et ces permissivités morales qui leur semblent pourtant faire partie de l'air du temps qu'ils vivent.....! et quels durs combats ne nous faut-il pas livrer pour leur faire comprendre ces conséquences délétères d'une vie morale qui place le plaisir facile au sommet de leurs valeurs!?

C'est pour avoir été à contre-courant de cet esprit faussement facile du monde (qui confond le vrai bonheur avec les plaisirs faciles), que La Bienheureuse Anuarite en a payé un prix élevé, celui du sacrifice de sa vie...par amour ce Celui qui apporte le seul bonheur durable et constant: Jésus Christ (C'est en tout cas ce qui nous est rappelé dans la notice ci-dessous):

Citation :
Notice

Anwarite – ou Anuarite – (Alphonsine) Nengapeta naît en 1939 à Wamba (Haut Zaïre) dans ce qui était alors le Congo belge, [devenu Congo-Kinshasa de 1960 (année de l’indépendance) à 1971, puis Zaïre, et République Démocratique du Congo après la prise de pouvoir par Laurent-Désiré Kabila]. Le pays est évangélisé depuis une centaine d’années. Les parents d’Anuarite sont encore païens, mais la mère se fait baptiser en même temps que la petite fille. Anuarite, avec ferveur, s’emploie à faire fructifier la grâce de son baptême. Très tôt, elle ressent la vocation religieuse. Elle entre dans la Congrégation diocésaine des ‘Sœurs de la Sainte-Famille’ (communauté de la Jamaa Takatifu), à Bafwabaka. Elle reçoit le nom de Marie-Clémentine Anwarite. Elle ne se fait pas remarquer par des dons ou des actions extraordinaires. C’est ‘tout simplement’ qu’elle se dévoue à ses élèves avec amour, qu’elle se montre accueillante à tous et qu’elle soigne les malades. Et pourtant, en s’inspirant du Magnificat, elle peut écrire : « Aimer le Seigneur parce qu’il a fait pour moi de grandes choses, combien grande est sa bonté ».

Le martyre. Les troubles politiques, qui n’ont jamais cessé après l’indépendance en 1960, s’intensifient à partir de 1964. Avec sa communauté, elle demeure à Isiro près de Kisangani. Peu de temps avant sa mort, elle note à l’issue d’une retraite : « Notre vocation, c’est l’amour. Servir Dieu. Le Seigneur Jésus, quand il nous a appelées, nous demanda le sacrifice : le sacrifice des choses de ce monde, le sacrifice de l’amour humain, le sacrifice de notre personne elle-même ». Quand le danger devient imminent, dans la terrible anxiété de voir sa pureté atteinte et devant la menace pour sa vie elle-même, elle dit une parole analogue à celle du Christ voyant son heure approcher : « Mon âme est inquiète maintenant » (cf. Jn 12,27). Et le jour de sa mort, lorsque arrive le soir, elle dit à ses sœurs. « J’ai renouvelé mes vœux ; je suis prête à mourir ». Quand les rebelles attaquent la Communauté, ils s’en prennent spécialement à la supérieure ; alors Anwarite cherche à la défendre et elle leur dit : « Vous me tuerez moi seulement ». Un colonel de l’armée rebelle lui propose de devenir sa femme. Sur son refus, il se met à la frapper à mort. Elle lui dit : « Je vous pardonne car vous ne savez pas ce que vous faites ». On retrouvera sur elle la petite statue de la sainte Vierge qu’elle a portée jusqu’au bout.

Sœur Anwarite est une contemporaine (Née en 1939 !) A sa béatification, à Kinshasa, le 15 août 1985, devant une foule immense, il y a là son père et sa mère et quatre de ses sœurs. C’est la première congolaise élevée sur les autels. Et le soir du même jour, le Pape déclare devant la Conférence épiscopale : « Par sa vie religieuse équilibrée et généreuse, par sa fidélité jusqu’à la mort à la virginité offerte au Seigneur, Anwarite est parmi vous un signe providentiel de la présence de Dieu dans son Église. Elle témoigne de la grandeur de la foi, elle montre quelle admirable transfiguration la grâce de Dieu accomplit dans l’être humain qui lui est uni dans le saint baptême ».

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

Vidéo, "Souviens-toi d'Anne Lorraine" Empty
MessageSujet: Mariah Manista, une autre martyre de la foi et de la pureté   Vidéo, "Souviens-toi d'Anne Lorraine" Icon_minitimeDim Déc 04 2011, 16:52

Mariah Manista, 18 ans, jeune martyre de la foi et de la pureté
publié le : 04 décembre 2011

Une « martyre de la foi » c'est le titre que la communauté catholique de Faisalabad, au Pakistan, a déjà conféré spontanément à une jeune fille tuée le 27 novembre (NDLR : jour de la fête de la Médaille Miraculeuse en France) : Mariah Manista, une « Maria Goretti » qui a refusé de renier le Christ.

Son histoire tragique est rapportée à Rome notamment par l'agence vaticane Fides. La mission du Saint-Siège à l'ONU lui rend hommage sur son site en ligne.

Mariah Manista était une jeune catholique de 18 ans, des environs de Faisalabad, tuée le 27 novembre par un musulman de 28 ans, Arif Gujjar, toxicomane, et fils d'un riche propriétaire terrien, précise AsiaNews.

Il voulait l'épouser et il l'a enlevée alors qu'elle allait puiser de l'eau avec sa mère, Razia Bibi, en les menaçant d'un pistolet. Comme elle refusait ses avances, il l'a tiré sur elle puis il a caché le corps, retrouvé plus tard par le père de la jeune fille, Mansha Masih, selon la même source.

Le P. Zafal Iqbal, curé de Khushpur, où vit la famille de la jeune Mariah, confirme à Fides que « la jeune fille a résisté », qu'« elle n'a pas voulu se convertir à l'islam », refusant « d'épouser l'homme qui, pour cette raison, l'a tuée : il s'agit d'une martyre ».


Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)


Dernière édition par Stan le Sam Déc 10 2011, 10:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

Vidéo, "Souviens-toi d'Anne Lorraine" Empty
MessageSujet: "Mukajanga", La Passion des martyrs de l'Ouganda. (Vidéo)   Vidéo, "Souviens-toi d'Anne Lorraine" Icon_minitimeVen Déc 09 2011, 22:04

«Donne-moi la main; j'aurai moins peur.»

(Parole de Saint Kizito (13 ans) à Saint Charles Lwanga,
alors qu'ils étaient conduits ensemble,
avec 20 autres chrétiens, au lieu de leur supplice;
il furent enfermés dans des claies de joncs et brûlés vifs,
parce qu'ils avaient refusés les avances homosexuelles de leur Roi.
Ils avaient tous moins de trente ans;
et c'est par fidélité au Christ qu'ils sont morts en priant des Ave Maria,
et en invoquant le Nom de Jésus, plutôt que d'offenser Dieu
par des fautes contre la Pureté.

Les Saints Martyrs de l'Ouganda

(La Bande-annonce du vidéoclip ci-dessous
rappelle, avec des images dures,
ce que fut ce martyre)



Citation :
Les Saints Martyrs d'Ouganda

Saint Charles Lwanga et ses compagnons

+ en 1886

Fête le 3 juin

Les Pères Blancs (Missionnaires d'Afrique) sont arrivés au royaume de Buganda en juin 1879. Ils étaient dix. Parmi eux, le P. Siméon Lourdel, qui jouera un rôle décisif dans l'évangélisation de la région. Très tôt les évangélisateurs ont obtenu des résultats prometteurs. Le 27 mars 1880 ils ont baptisé les premiers catéchumènes. D'autres gens ont demandé à apprendre la religion; parmi eux, des personnages de haut rang. L'accueil favorable que dès le commencement le roi Mutesa et son fils Mwanga, qui lui succéda en 1885, ont réservé aux missionnaires, ne dura pas longtemps. Mal conseillé et fâché contre des jeunes chrétiens qui ne consentaient pas à ses désirs libidineux, le roi interdit à ses sujets de suivre la religion chrétienne et peu après il ordonna leur élimination. Les baptisés et catéchumènes à la cour du roi Mwanga étaient environ cinq cents. On ne connaît pas exactement le nombre de ceux qui ont été mis à mort. On pense qu'une centaine furent brûlés vifs ou exécutés à l'arme blanche sur ordre du roi, pour leur attachement à la foi et à la morale chrétiennes. C'étaient des pages, des gardes royales, des chefs de villages, des juges, des artistes. Des chrétiens martyrisés entre le 15 novembre 1885 et le 27 janvier 1887, n'ont été retenus dans le calendrier des saints que les noms de vingt-deux. Pour ceux-là seulement le tribunal ecclésiastique a pu démontrer qu'ils sont morts pour leur foi. Ils ont été béatifiés le 6 juin 1920 et canonisés le 18 octobre 1964. En même temps que ces vingt-deux catholiques, ont été mis à mort, également pour des raisons religieuses, quatorze protestants, sept "païens" et un musulman: semence de l'œcuménisme en Afrique.

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Citation :
Prière Litanique aux Saints Martyrs d'Ouganda


O Jésus, notre Seigneur et Rédempteur, à travers votre passion et la mort nous Vous adorons et vous louons par Votre douloureuse passion et Votre mort.

Sainte Marie, Mère et Reine des Martyrs, obtenez-nous la sanctification par l'offrande de nos souffrances.


Saints Martyrs, disciples du Christ souffrant, obtenez-nous la grâce de vous imiter.


Saint Joseph Balikuddembe, premier martyr de l'Ouganda, qui a inspiré et encouragé Nephyte, obtenez-nous l'esprit de vérité et de justice.


Saint Charles Lwanga, patron de la jeunesse et de l'Action catholique, obtenez-nous une foi ferme et zélée.


Saint Matthias Mulumba, idéal chef et disciple du Christ doux et humble de cœur, obtenez-nous une douceur chrétienne.


Saint Denis Sebuggwawo, rempli zèle pour la foi chrétienne et renommé pour votre modestie, obtenez-nous la grâce de rester modestes.


Saint André Kaggwa, modèle des catéchistes et des enseignants, obtenez-nous, un grand amour pour l'enseignement du Christ.


Saint Kizito, enfant resplendissant de la pureté et de joie chrétienne, obtenez-nous le don de la joie des enfants de Dieu.


Saint Gyaviira, brillant modèle du pardon, obtenez-nous la grâce de pardonner à ceux qui nous blessent et nous offensent.


Saint Mukasa, fervent catéchumène qui avez reçu le baptême de sang, obtenez-nous de toujours persévérer dans la Foi jusqu'à la mort.


Saint Adolphe Ludigo, remarquable par votre service envers le Seigneur et par votre esprit de service aux autres, obtenez-nous l'amour du service désintéressé.


Saint Anatole Kiriggwajjo, humble serviteur préférant une vie pieuse aux honneurs terrestres, obtenez-nous de préférer l'amour de la piété aux choses terrestres.


Saint Ambroise Kibuuka, jeune homme plein de joie et d'amour du prochain, obtenez-nous la grâce d'une charité fraternelle.


Saint Achille Kiwanuka, qui pour l'amour du Christ avez détesté les vaines pratiques superstitieuses, obtenez-nous une sainte haine de ces pratiques.


Saint Jean Muzeeyi, conseiller sage et prudent, réputé pour la pratique des œuvres de miséricorde, d'obtenir pour nous l'amour des œuvres de miséricorde.


Bienheureux Jildo Irwa et le bienheureux Daudi Okello qui avez donné vos vie pour la propagation de la foi catholique, obtenez-nous un zèle ardent pour la propagation de la foi catholique.


Saint Pontaianus Ngondwe, soldat fidèle, désirant la couronne du martyre, obtenez nous la grâce d'être toujours fidèle à notre devoir.


Saint Athanase Bazzekuketta, fidèle gardien du trésor royal, obtenez-nous l'esprit de responsabilité.


Saint Mbaaga, qui a préféré la mort aux persuasions de vos parents; obtenez-nous de suivre généreusement la grâce divine.


Saint Gonzague Gonza, rempli de sympathie pour les prisonniers, et tous ceux qui sont en difficulté, obtenez-nous un esprit miséricordieux.


Saint Noé Mawaggali, humble travailleur et amoureux de la pauvreté évangélique, obtenez-nous un grand amour de la pauvreté évangélique.


Saint Luc Baanabakintu, qui a ardemment souhaité imiter le Christ souffrant le martyre, obtenez-nous l'amour pour notre patrie.


Saint Bruno Serunkuuma, le soldat qui a donné un exemple de repentir et de tempérance, obtenez-nous une vie de repentir et tempérance.


St. Mugagga, jeune homme reconnu pour votre chasteté héroïque, obtenez-nous la persévérance dans la chasteté.


Saint Martyrs, fermes et courageux dans la fidélité à la véritable Eglise du Christ, aidez-nous à être toujours fidèles à la véritable Eglise du Christ.


Prions


O Seigneur Jésus-Christ, qui a merveilleusement renforcé les Saint Martyrs de l'Ouganda, Charles Lwanga, Matthias Mulumba, les Bienheureux Jildo Irwa et Daudi Okello et tous leurs compagnons, et qui nous les avez donné comme exemples de foi et de courage, de chasteté, de charité et de fidélité; faites, nous Vous en supplions, que, par leur intercession, les même vertus croissent en nous, pour que nous méritions ainsi de devenir propagateurs de la vraie foi. Vous qui vivez et régnez avec le Père, dans l'Unité du Saint Esprit, maintenant et pour les siècles et les siècles. Amen.

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

Vidéo, "Souviens-toi d'Anne Lorraine" Empty
MessageSujet: Mère Yvonne-Aimée de Malestroit   Vidéo, "Souviens-toi d'Anne Lorraine" Icon_minitimeVen Jan 13 2012, 13:02

Mère Yvonne -Aimée de Malestroit
qui été aussi une martyre de la Pureté.


Même si l'article ci-dessous a déjà été publié sur le fil consacré à Mère Yvonne-Aimée,
je le remets en plus clair sur le présent fil, puisqu'il concerne le martyre de la pureté.

Vidéo, "Souviens-toi d'Anne Lorraine" 41790_105652747839_2022_n

Citation :
Le 10 août (1925), Yvonne à qui ses périples en banlieue ont valu bien des agressions dont elle se tirait bien, en subit une nouvelle, plus terriblement pernicieuse.

Le choc et ses suites traversent ses correspondances intimes jusqu'au début janvier de l'année suivante (voire jusqu'au 25 mars selon Barral).

Jésus a choisi la Croix la plus lourde, la plus humiliante (16 septembre, No 606).
Le mois d'octobre m'a fait goûter de toutes les souffrances physiques et morales. J'ai souffert atrocement de toutes les parties de mon corps, de toutes les fibres de mon coeur et de mon âme (11 novembre 1925, No 717).

De nombreux documents y réfèrent, mais, par la force des choses, de manière plus allusive.
Là où l'innommable survient, on évite de l'appeler par son nom. Le Père Labutte, qui en a reçu la confidence à la demande même du Seigneur, a hésité à le révéler en clair et s'y est résolu pour les raisons suivantes :
Seize ans après l'évènement (écrit-il dans son livre. Yvonne-Aimée, "ma mère selon l'esprit", p.279, note 1), j'avais noté dans mon diaire ces paroles de Mère Yvonne-Aimée; "J'ai vu le Seigneur cette nuit... presque une heure. Il m'a dit, tandis que nous repassions ensemble les grandes épreuves et les grâces d'autrefois : il faut dire à ton petit frère cela.
"Cela", c'est le récit de la grand épreuve, arrivée en 1925, qui martyrisa sa pureté et la fit horriblement souffrir. (...)

Il dévoile sobrement:

Le 10 août 1925, de passage à Boulogne-Billancourt, elle tomba dans une embuscade, dressée par trois hommes qui la frappèrent, la torturèrent, allant jusqu'à lui enfoncer dans les seins de longues aiguilles à tricoter. L'un de ces hommes, prêtre dévoyé et à qui, naguère, elle avait apporté un avertissement du Seigneur, la viola.


On reste perplexe, voire scandalisé. Comment Yvonne, si aimée, si proche du Seigneur, n'a-t-elle pas été protégée ? Elle ne le fut pas dans bien d'autres circonstances injustes et dramatiques : On se demande aussi comment Dieu a laissé le démon la pousser du haut d'un balcon du deuxième étage alors qu'Il l'assiste dans des conjonctures plus minimes. Mais le Père Éternel n'a point préservé non plus son Fils du scandale de la Croix ; apparente victoire momentanée de celui que Jésus appelait la veille, avec insistance, "le Prince de ce monde". (Jn 14, 30; 16, 16)

Mais que sa pureté, que sa consécration virginale, déjà faite du fond du coeur qui avait inhibé l'éveil charnel, durant ses fiancailles de raison, soit atteinte, cela étonne plus encore. Pourtant cela est arrivé aux Vierges martyres, notamment à celle qui disait à ses bourreaux : "Ta violence ne fera que redoubler ma virginité".

Ceux qui, sans avoir fréquenter les exorcistes, doutent de l'existence du démon, méconnaissent combien il reste, selon ses mystérieuses attributions d'avant la chûte, le Prince de ce monde : il n'a pas été dépouillé d'un certain pouvoir jusqu'à la fin du monde, au point que l'apôtre Paul l'appelle "le dieu de ce monde". On ignore trop à quelle rage et à quelles extrémités il lui arrive de pousser les saints qu'il persécute plus haineusement que ses suppôts complices. D'autres voyantes on subi le même sort en Allemagne (Marienfried) et en France notamment, dont les dossiers effarants restent confidentiels. Mieux vaut le savoir pour comprendre jusqu'où va la haine ciblée de l'Adversaire, qui implique des prêtres dans ces affaires comme dans des messes noires. J'en connais nommément. Dieu laisse à Satan sa liberté. Il n'a pas privé Yvonne de son soutien moral et a su tirer de ce mal, comme de sa Croix, un bien plus grand, comme l'atteste la fin de cette confidence.
Ce prêtre "se repentira plus tard de son crime et se convertira."
Yvonne disait au Père Labutte:

Après cette épreuve, j'ai obtenu cette année-Là, le rachat de 32 âmes de prêtres en danger (p. 279, note 1)

Source : Biographie d'Yvonne-Aimée de Malestroit (1901-1951) 2. L'essor mystique et l'impossible vocation (17 mars 1922-17 mars 1927), François-Xavier de Guibert, 2000. p. 365-367.

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)


Dernière édition par Stan le Ven Jan 08 2016, 13:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

Vidéo, "Souviens-toi d'Anne Lorraine" Empty
MessageSujet: Le martyre de Sainte Maria Goretti, et la conversion de son assassin   Vidéo, "Souviens-toi d'Anne Lorraine" Icon_minitimeJeu Aoû 16 2012, 13:17

Le martyre de Sainte Maria Goretti,

Le pardon d'Assunta, maman de Maria,
pour Alessandro, l'assassin de sa fille;

Le testament spirituel d'Alessandro...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Citation :
« Un jour, au cœur de l’hiver 1934, raconte Assunta, on vit (l'assassin de Maria, qui avait passé 27 années en prison) tourner dans les rues du pays, s’asseoir en solitaire sur le petit mur qui entourait le parvis de Saint-Augustin, puis venir à la cure de l’archiprêtre et toquer à la porte. J’allais ouvrir : c’était lui.

Le cœur miséricordieux d'Assunta s'était laissé toucher...

– Assunta, dit-il, les yeux baissés, me reconnaissez-vous ?

– Oui, mon enfant.

– Me pardonnez-vous ?

Mon fils, Dieu t’a pardonné, Marietta t’a pardonné... je te pardonne, moi aussi !...

« Et je lui entourai le cou de mes bras...


« Une fois monté dans la maison, il demanda pardon aussi à mes enfants. C’était Noël. Nous allâmes recevoir la Communion ensemble, l’un à côté de l’autre. »

« J’étais heureux, dira Alessandro, il me semblait, après tant de temps écoulé, avoir retrouvé ici sur terre l’affection de ma pauvre maman. »

Comment ne pas penser une nouvelle fois au Christ disant à sa Mère : « Femme, voici ton fils. »

« Aucune voix ne s’éleva contre Alessandro. L’horreur que beaucoup d’habitants de Corinaldo avaient ressentie à la seule évocation de son nom se dissipa comme un mauvais rêve. On avait vu la mère de Maria et l’assassin repenti prier ensemble et s’agenouiller en cette nuit de Noël pour recevoir l’Enfant-Dieu, le Rédempteur du monde. Les cœurs s’étaient embrasés au feu dévorant de l’héroïque charité de Mamma Assunta.

Désormais, Alessandro menant une vie pénitente et obscure à l’ombre d’un monastère, sera comme un enfant, bien simple, mais toujours avec la pensée qu’il n’a pas assez expié sa faute, ne laissant passer aucune occasion de manifester son repentir, à Maria d’abord, dans la prière, et encore dans son Testament spirituel :

Citation :


Vidéo, "Souviens-toi d'Anne Lorraine" ALESSANDRO-1970
Alessandro,
peu de temps avant sa mort
en 1970

Le Testament spirituel d'Alessandro :

« Le 5 mai 1961.

« Je suis vieux, ayant presque quatre-vingts ans et suis proche de ma fin. En regardant le passé, je reconnais que dans ma première jeunesse, j’ai pris une mauvaise route : la route du mal qui m’a conduit à la ruine. Je voyais, à travers la presse, les spectacles et les mauvais exemples, que la majeure partie des jeunes suivaient cette route sans y réfléchir. Et moi non plus, je ne m’en souciais pas.

« J’avais tout près de moi des personnes croyantes et pratiquantes, mais je ne m’en préoccupais pas, aveuglé par une force mauvaise qui me poussait dans la voie du mal.

« À l’âge de vingt ans, je commis le crime passionnel dont aujourd’hui je suis horrifié à son seul rappel. Maria Goretti, aujourd'hui sainte Maria Goretti, fut le bon ange que la Providence avait mis sur mes pas. Ses paroles de reproche et de pardon sont encore imprimées dans mon cœur. Priez pour moi, intercédez pour moi, son assassin.

« Il s’ensuivit trente ans de prison. Si je n’avais pas été mineur, j’aurais été condamné à vie. J’acceptai la sentence méritée et j’expiai ma faute, rasséréné. Maria fut vraiment ma lumière, ma protectrice. Avec son aide, je me conduisis bien et cherchai à vivre honnêtement, quand la société m’a accepté à nouveau comme un de ses membres.

« Les fils de saint François, les frères mineurs des Marches, avec une charité séraphique, m’ont accueilli parmi eux, non comme un serviteur mais comme un frère. Je vis avec eux depuis 1936.

« Et maintenant, j’attends sereinement le moment d’être admis à la vision de Dieu, d’embrasser à nouveau les êtres qui me sont chers, d’être proche de mon ange protecteur et de sa chère maman, Assunta.

« Que ceux qui liront cette lettre de moi veuillent tirer l’heureux enseignement de fuir le mal, de suivre le bien, toujours, depuis l’enfance. Qu’ils pensent que la religion et ses préceptes ne sont pas une chose dont on peut faire l’économie, mais que c’est le vrai réconfort, la seule voie sûre en toutes circonstances, même les plus douloureuses de la vie. Pax et Bonum, la Paix et le Bien ! »

La conversion d’Alessandro par la médiation de Maria et d’Assunta indissociablement, est le chef-d’œuvre de la grâce, de la prière médiatrice, du sacrifice et du pardon. Au pied de la croix, Assunta a véritablement engendré Alessandro une seconde fois, le mot est venu tout naturellement aux lèvres de son enfant :

« J’ai retrouvé l’affection de ma pauvre Maman », comme si Marietta lui disait : « Fils, voici ta mère. »

Et on le voit accourir au chevet d’Assunta mourante, comme le fils qu’il était devenu, et repassant inlassablement les grâces dont il avait été favorisé.

Ce fut précisément le 7 octobre 1954, veille de sa mort, qu’Assunta avait lucidement et pieusement reçu les derniers sacrements et avait communié.


– Je veux aller près de Marietta ! avait-elle dit, d’une faible voix.

Et tandis que le jeune prêtre qui l’assistait lui avait renouvelé la sainte absolution, elle avait répété par trois fois, d’une voix toujours faible mais distincte :

– Sainte Maria Goretti, prie pour moi !

Lorsque vous refermerez le livre de sœur Françoise, vous voudrez ajouter : « Bienheureuse Assunta, mère admirable, priez pour nous ! » Et, comprenant enfin la largeur et la profondeur du Cœur de Jésus, nous ajouterons encore : « Alessandro, priez pour nous ! »

Vidéo, "Souviens-toi d'Anne Lorraine" ASSUNTA-MARIA
Mamma Assunta en prière devant la châsse de sa fille
lors de la cérémonie de canonisation, le 24 juin 1950.

Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Vidéo, "Souviens-toi d'Anne Lorraine" Empty
MessageSujet: Re: Vidéo, "Souviens-toi d'Anne Lorraine"   Vidéo, "Souviens-toi d'Anne Lorraine" Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Vidéo, "Souviens-toi d'Anne Lorraine"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: "La Rubrique de Stan"-
Sauter vers: