VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, https://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  
-34%
Le deal à ne pas rater :
Perforateur burineur SDS+ MAKITA DHR202RM1J avec batterie et coffret ...
295.99 € 449.80 €
Voir le deal
Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
12.90 €

 

 La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.    La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeLun Jan 16 2012, 22:58


La foi chrétienne, et les signes qui l'accompagnent

Citation :
« Croire n'est pas savoir. La Foi se nourrit de foi; elle ne se nourrit pas de preuves. La foi est vraiment un saut : c'est décider d'habiter le mystère avec confiance, alors que notre époque habite le mystère avec angoisse, ou avec cynisme. »
(Éric-Emmanuel Schmitt)

Citation :
CROIRE, C'EST AVOIR CONFIANCE

La foi chrétienne est le don de la rencontre qui rend les hommes libres d'écouter la Parole de grâce, prononcée par Dieu en Jésus-Christ, de telles manières qu'ils s'en tiennent aux promesses et aux commandements de cette Parole, en dépit de tout, une fois pour toutes, exclusivement et totalement. »


CROIRE SIGNIFIE CONNAITRE

« La foi chrétienne est l'illumination de la raison qui donne aux hommes la liberté de vivre dans la vérité de Jésus-Christ et, par là même, de connaitre à coup sûr le sens de leur vie ainsi que la cause et le but de tout ce qui existe. »
 

CROIRE, C'EST CONFESSER SA FOI

« La foi chrétienne est la décision qui donne aux hommes la liberté de répondre publiquement de leur confiance en la parole de Dieu et de leur connaissance en Jésus-Christ, dans le langage de l'Église comme dans celui du monde et surtout par des actions et des attitudes conséquentes. »

À venir subséquemment, à la suite de la présentation de la Foi, ci-dessus :

Les Signes qui accompagnent l'acte de croire

Stan

L'article ci-dessus peut être copié en autant que vous en indiquerez la Source comme étant le Forum "Vers le Nouvelle Jérusalem".

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)


Dernière édition par Stan le Lun Juil 31 2017, 21:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Les signes qui accompagneront ceux qui auront cru (vidéo)   La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeMer Jan 18 2012, 22:55

Les signes qui accompagneront ceux qui auront cru

Citation :
« Ils chasseront les esprits mauvais, en mon nom; ils parleront des langues nouvelles; s'ils prennent un serpent dans leurs mains ou boivent un poison il ne leur arrivera aucun mal; ils imposeront les mains aux malades
et ceux-ci seront guéris.
»
(Marc 16, 17-18)

« C'est avec une grande puissance que les apôtres rendaient témoignage à la résurrection du Seigneur Jésus,
et Dieu leur accordait à tous d'abondantes bénédictions. »
(Actes 4, 33)

« Une foule de gens accouraient aussi des localités voisines de Jérusalem; ils apportaient des malades et des personnes toumentées par des esprits mauvais
et tous étaient guéris
. »
(Actes 5, 16)

« Que tout se fasse avec ordre et bienséance »
(1 Cor 14, 40)

Le Père Fernando Suarez, que l'on voit exercer son charisme de guérison dans le vidéoclip ci-bas, est né aux Philippines en 1967. Immigré au Canada en 1995, il a été ordonné prêtre en 2002; il appartient à la Communauté des Compagnons de la Croix.

C'est à l'âge de 16 ans qu'il a pris conscience du don de guérison que Dieu lui avait fait. Accompagné du Père Shannon, son collaborateur qui prépare les gens à recevoir une grâce de guérison, le Père Suarez exerce son ministère dans de nombreux pays; on a calculé qu'il avait prié sur plus d'un demi million de personnes en 2006; et il est aussi l'initiateur d'oeuvres caritatives en faveur des plus démunis.

Tous ceux qui rencontrent le Père Suarez, ou qui le connaissent bien, témoignent qu'il s'agit avant tout d'un homme de prière, humble et simple, une personne équilibrée et saine. C'est en tout cas l'impression qu'il me donne dans les clips ci-dessous (rien qui puisse ici s'apparenter à des manifestations hystériques, comme cela se voit, assez souvent, dans certaines sectes chrétiennes); «...tout se fait avec ordre et bienséance» (1 Cor 14, 40), ainsi que le demande St Paul dans ses Épîtres. Ceci dit, les guérisons que l'on voit s'accomplir dans le premier clip (ci-bas) n'en demeurent pas moins touchantes...lorsqu'elles concernent les petits enfants (la joie d'un enfant sourd qui a retrouvé son ouie; et cette petite fille qui, en dernière partie du clip, ne se rend pas vraiment compte du cadeau de guérison qui vient de lui être fait alors que le Père Suarez l'accompagne...en des pas qu'elle ne pouvait pas faire auparavant.




Un autre aspect du ministère de guérison du Père Suarez: le "Repos dans l'Esprit-Saint", qui se manifeste souvent chez les personnes qu'il touche...et qui tombent sur le plancher par la suite. Ici, encore, dans le clip ci-dessous, tout «se passe avec ordre et bienséance» (1 Cor 14, 40); et il me semble se dégager finalement une impression de paix, et cela autant sur le visage du Père Suarez que dans dans l'attitude des gens vus dans ces clips que je propose à votre attention; il me reste une impression d'authenticité à propos des merveilles de guérisons que Dieu fait pour son peuple à travers le ministère de guérison du Père Fernando Suarez.



Ce moment de tendresse du Père Suarez avec cet enfant prénommé Carmello,
dans le court vidéoclip ci-bas, ne serait-il pas aussi
un reflet de la tendresse de Dieu pour les petits enfants ?




Lien: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Stan

Copie peut être faite de l'article ci-dessus, en autant que vous en indiquerez la Source comme étant le Forum "Vers la Nouvelle Jérusalem".

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: La lévitation : une autre manifestation de "la vie du monde à venir" ? (vidéo)   La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeVen Jan 20 2012, 22:51

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Tintin
Tintin se questionnant
à propos d'un moine tibétain qui lévite ?
L'image ci-dessus est tiré de la bande dessinée
"Tintin au Tibet".


Il ne me parait pas évident d'essayer de mettre un peu d'humour à propos du phénomène de la lévitation qui semble concerner les capacités de la nature humaine...et le surnaturel; ce genre d'évènement a pu être observé chez des Mystiques, et, à un degré moindre, chez des Médiums.

C'est une réaction "à la manière de Tintin" (dans l'image ci-haut) que j'ai eu quand, la première fois, j'ai vu la réalité d'un cas de lévitation qui n'avait rien de farfelu: rien à voir assurément avec un "tour de magie" ou une illusion, ou bien à cause d'une hallucination, et "cela" n'avait pas de rapport avec des forces électromagnétiques (Nous étions 7 témoins).

J'ose me risquer ici à proposer une explication partielle à ce sujet en ce que la Vierge Marie, qui est apparue à Amsterdam (1945-1959), sous le vocable de "la Dame de tous les Peuples", nous avait peut-être prévenue de cela, dans une des visions reçues par la voyante Ida Pederman qui raconte :

Citation :
« Alors je vois quelquechose que nous ne connaissons pas, à savoir un champ central très bleu avec une infinie profondeur. Autour de là des cercles de merveilleuses couleurs. Alors je suis tirée comme par une sorte d'aimant. "Ce sont des forces naturelles" dit la Dame; de cela vous entendrez parler. »

Source ; Les Messages de la Dame de tous les Peuples, 16ème vision - 16 mai 1949.

Citation :
Dans son Traité de la Béatification, le cardinal Lambertini (qui deviendra le pape Benoit XIV), se référant aux archives hagiographique les plus sérieuses du Vatican, avance le chiffre de "plusieurs centaines" (de lévitations) et admet la possibilité de causes naturelles inconnues.

Source : Les pouvoirs mystérieux de la foi, Jean Guitton, Jean-Jacques Antier, Ed. Pocket, 1993, P. 163-164.

Le vidéoclip ci-dessous est extrait d'un documentaire qui ne concerne pas que la lévitation d'un moine tibétain. Mais je ne suis pas sûr que ce soit authentique...comme je ne suis pas certain non plus que ce soit inauthentique. (Le discernement n'est pas facile en "ce genre d'affaire")



Citation :
(Il faut dire ici) que l'Église (catholique), par prudence et discrétion, n'aime pas faire état de ces phénomènes (que les authentiques saints ne recherchaient pas du tout):

Dans sa Vida de santa Teresa, l'évêque Yepes rapporte la lutte de la sainte contre un ravissement qui fondait sur elle avec les conséquences physiques qu'elle redoutait en public. Elle sent son corps soudain échapper à la pesanteur. Dans un effort désespéré elle s'agrippe aux barreaux de la grille, mais en vain. Elle s'élève dans les airs et ce cri s'échappe de ses lèvres:
" Seigneur, pour une chose d'aussi petite importance que mon être, ne permet pas qu'une créature si vile que moi soit honorée comme une sainte femme.".


Source : Les pouvoirs mystérieux de la foi, Jean Guitton, Jean-Jacques Antier, Ed. Pocket, 1993, P. 167, 179.

Y a-t-il eu récemment des cas de lévitations constatés dans l'Église catholique?
La réponse à cette question est oui:

Citation :
«Aimé Michel parle d'un cas récent à Paris, l'information venant d'un « neurologue éminent ». Dans une lettre privée du 9 juin 1992, il nous a écrit à ce propos: «Le Dr A. était psychiatre et conseiller direct de l'archevêché de Paris pour les cas embarrassants survenant dans les couvents. Nous avons souvent discuté de ces cas. Il s'agissait d'un de ces étranges mystiques dont parle Thurston; plutôt prodigieuse que sainte. Le Dr A. l'a vu une fois, non pas monter au plafond, mais en redescendre (il était arrivé trop tard pour le début.) Il l'a vu retomber. En d'autres occasions il l'a vu faire des bonds franchement excessifs pour un newtonien respectueux. »

Source : Les pouvoirs mystérieux de la foi, Jean Guitton, Jean-Jacques Antier, Ed. Pocket, 1993, P. 180
Les cas le plus avérés et le plus étonnants de lévitation se retrouvent surtout chez les saints de l'Église catholique, et en particulier chez Saint Joseph de Copertino; le vidéoclip ci-bas nous permet d'avoir une idée du phénomène en question chez ce saint:



Voici l'explication que Sainte Thérèse d'Avila donne
au sujet de la lévitation:

Citation :
« Non content d'élever l'âme jusqu'à Lui, le Seigneur veut élever aussi le corps si fragile. » (Ibid. , 197)

Cependant, la clé du ravissement pourrait être le désir d'atteindre Dieu, son amour infini, dans ce degré extrême où il concorde avec le sien :

« Ce désir ardent de voir Dieu me fait oublier tout le reste. » (Ibid. , 201) Et lorsque le désir est réalisé, entrainé
: « C'est le désir que le corps et l''âme ont de ne point se séparer.» (Ibid. , 201)

Source : Les pouvoirs mystérieux de la foi, Jean Guitton, Jean-Jacques Antier, Ed. Pocket, 1993, P. 170.

À venir:
Les critères pour discerner les lévitations qui relèvent des Mystiques
de celles qui relèvent des Médiums:

Stan

Copie peut être faite de l'article ci-dessus, en autant que vous en indiquerez la Source comme étant le Forum "Vers la Nouvelle Jérusalem".

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
marie-rose
membre
marie-rose

Date d'inscription : 19/03/2011
Localisation : bouches du rhone

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Re: La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.    La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeDim Jan 22 2012, 09:32

Merci stan, j'en ai pleuré.Que notre Eglise est belle!!!!!!!!!Merci Jésus!!!!!!!!!!!!!
union de prières :cheers:
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Les différences existants entre les lévitations des Mystiques et celles des Médiums   La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeDim Jan 22 2012, 11:26

"Chronique d'un couvent"
(The Relucant Saint)

Extrait du film (portant le titre ci-dessus),
au sujet de le vie de Saint Joseph de Copertino :
Il est facile de comprendre
que les multiples phénomènes de lévitation
chez Saint Joseph de Copertino, alors qu'il célébrait la messe
(ou en d'autres circonstances),
n'étaient pas sans provoquer des émois
dans sa propre communauté de franciscains.



Citation :
Témoignage de Juan de Cabrera, duc de Medina,
grand amiral de Castille,
ambassadeur d'Espagne auprès du pape Innocent X.


C'est en rejoignant son poste à Rome que, passant par Assise avec sa femme, sa famille et sa suite, il souhaite rencontrer le célèbre capucin volant. Il ne s'agit nullement, cette fois, d'un homme pieux, mais d'un politicien retors à qui l'on en conte pas.

Il voit d'abord le saint dans sa cellule. Puis édifié, retourne à l'église où l'attend sa femme, qui n'a pu pénétrer la clôture.
- J'ai vu un nouveau Saint François, et je lui ai parlé. (dit-il à sa femme).
La duchesse se retourne vers le père gardien.
- Puis-je jouir du même privilège?
Une femme ne pouvant franchir la clôture, le supérieur va chercher Joseph, qui s'exécute sans réticence. Ces mondanités ne lui plaisent pas, et encore moins la compagnie des femmes !
Dès qu'il pénètre dans l'église, son regard se pose sur la statue de Marie Immaculée au-dessus de l'autel. Pris d'extase, il s'élève aussitôt d'environ quatre mètres de hauteur au dessus des personnes présentes, jusqu'au pied de la statue à douze mètre de là, et après s'être recueilli un moment, il pousse son cri accoutumé, vole en arrière, retombe sur le sol qu'il embrasse, et retourne tout droit dans sa cellule, laissant l'amiral, sa femme et la brillante suite qui les accompagne saisi d'étonnement. La duchesse s'évanouit, ainsi que plusieurs personnes de sa suite. l'amiral est tellement secoué lui aussi que, dit-on, il faillit en mourir.
Là encore, les références des témoins directs figurent dans la procédure
en béatification.


Source : Les pouvoir mystérieux de la foi, Jean Guitton - Jean-Jacques Antier, Ed Pocket, 1994, p. 176-177.
Citation :
« La lévitation (comme don gratuit) signifie une « participation anticipée et miraculeuse du corps dès ici-bas à l'agilité des corps glorieux. »
(Cardinal Lambertini)

Citation :
L'Église ne retient pas la lévitation comme preuve de sainteté. C'est la sainteté de la vie qui est susceptible d'accréditer le témoignage d'un phénomène extraordinaire, car un saint, par définition, ne ment pas. Il est d'ailleurs consterné par ce phénomène inexplicable, et fort gêné de se singulariser ainsi, lui qui recherche l'humilité et plus encore la discrétion dans le détachement.

Et le se trouve peut-être la raison du phénomène. Est-ce l'excès du détachement des biens charnels qui provoque le détachement physique du corps pour s'élever vers Dieu ? Ou le désir de Dieu d'élever sa créature vers Lui ? Dans tous les cas observés, la lévitation, involontaire, procède d'un dépouillement absolu, physique et mental, et d'une concentration parfaite sur l'unique réalité : Dieu. Elle se produit lorsque le sujet est en état d'extase
.

Source : Le mysticisme féminin, Jean-Jacques Antier, Ed Perrin, 2000, p. 266.

Citation :
Quelques unes de différences existant entre les lévitations
des Mystiques et celles des Médiums


Chez les Mystiques


Phénomène indépendant de la volonté; extase (toujours); extase spontanée; hauteur parfois considérable; parfois phénomènes d'hyperthermie; aucune incidence sur la santé; vie morale élevée; ascèse sévère; répugnance pour la publicité; prière pour être délivré; discrétion et humilité; total désintéressement; lieu indifférent.

Chez les Médiums

Phénomène induit par la volonté; transe (parfois); transe induite par (auto)hypnose; hauteur médiocre; refroidissement de l'atmosphère ambiante; maladie empêchant la lévitation; moralité indifférente sinon douteuse; aucune ascèse; recherche de publicité; recherche de pouvoirs; recherche d'un public; activité lucrative; choix d'un local ad hoc.

Source : La lévitation chez les mystiques, Joachim Bouflet, Ed. Le jardin des Livres, 2006,
p. 68.

Stan

Copie peut être faite de l'article ci-dessus, en autant que vous en indiquerez la Source comme étant le Forum "Vers la Nouvelle Jérusalem".

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
marie-rose
membre
marie-rose

Date d'inscription : 19/03/2011
Localisation : bouches du rhone

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Re: La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.    La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeDim Jan 22 2012, 12:55

génial!!!!!!!!! j'aime bien les moines qui partent en courant, et quand ils reviennent le prête qui continue comme si de rien n'était!
En ce qui concerne la lévitation pour les médiums, on se rend compte que Satan singe toujours Jésus.mais il est démasqué.
union de prières
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: « La foi donne des ailes. » (Benoit XVI) (Vidéo)   La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeLun Jan 23 2012, 11:51

La foi donne des ailes

Ce n'est pas sans humour que je vous propose le vidéoclip ci-bas, dans lequel le cardinal Ratzinger nous parle de "la foi qui donne des ailes" (au sens figuré), et cela à la suite des considérations (ci-dessus) sur cette "réalité rare", "mystérieuse", et "accidentelle" de la Foi, qui s'appelle "la lévitation" (celle-ci est sans doute une actualisation concrète du fait que "la foi donne en effet des ailes") dans la vie de certains saints (Je dis ceci avec une pointe d'humour!).



Citation :
Considérations sur la Foi,
par M. Jean-Pierre Le May

"La Foi, c'est la raison en extase" (la raison sortie de ses limites),
disait Paul Tillich.

« Dans le sanctuaire de mon être où je rencontre Dieu, il y a l'éternité, peu importe les évènements de ma temporalité. Ma foi n'est pas à la remorque des évènement de ma temporalité (Note personnelle: je pense que la temporalité inclut bien sûr ce phénomène physique qui s'appelle "la gravitation"...qui nous garde les pieds sur terre). »

« La Parole de Dieu a toujours pour fonction de nous remettre debout. Le miséricorde de Dieu est une expérience; celle de ma misère qui rencontre
la miséricorde de Dieu. »

Stan

Copie peut être faite de l'article ci-dessus, en autant que vous en indiquerez la Source comme étant le Forum "Vers la Nouvelle Jérusalem".

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)


Dernière édition par Stan le Lun Jan 23 2012, 20:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lily-Anne
Admin
Lily-Anne

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Re: La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.    La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeLun Jan 23 2012, 12:37

Citation :
Je suis un moineau qui vit dans la Maison de Dieu

J'ai trouvé cette formule tout à fait de circonstance.

La foi a beaucoup d'attributs :

- c'est l'arme du chrétien

- elle transcende

- elle déplace les montagnes

- les ouvre les yeux et les oreilles des aveugles et des sourds

- elle guérit

- elle soulève nos pieds lorsque les épreuves abondent et nous pourrions ainsi décliner à l'infini...

et bien sûr elle donne des ailes...sans elle nos lampes seraient éteintes.

Merci Stan pour ce très beau sujet, c'est toujours un plasir d'écouter un enseignement de la part de notre Saint Père à la voix si douce.

L-A Smile

_________________
La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Jc_6_b10
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Ce que nous dit le catéchisme à propos des signes et prodiges   La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeLun Jan 23 2012, 20:46

Une Hostie en lévitation,
à Lourdes, en 1999


La plupart des internautes ont entendu parler de ce prodige survenu à Lourdes, en 1999 : Une Hostie qui se met soudainement à léviter au moment où le cardinal Billé invoque la présence du Saint Esprit sur le pain et le vin durant une messe.

Mais il suffit d'écouter la journaliste et Joachim Boufflet dans le vidéoclip ci-bas pour comprendre que ce qui parait évidence pour les uns ne l'est pas nécessairement pour d'autres. Et c'est ce que nous apprend aussi le catéchisme de l'Église catholique dans les extraits cités après le vidéoclip: il nous rappelle en effet que les plus éclatants miracles du Christ, il y a 2000 ans, n'ont pas toujours suscité un assentiment spontané de la part de ceux qui en étaient les témoins.



Citation :
Qui dit confiance dit, pour une part, acceptation de ne pas tout saisir ni tout comprendre. Je ne peux faire confiance à une évidence mathématique: je suis radicalement contraint de l'accepter. Mais j'ai la liberté, la possibilité, de donner ma confiance en Quelqu'un qui, pour favoriser mon adhésion à Lui, vient au secours de mon manque de foi par un acte prodigieux, merveilleux, qui contredit ou suspend les lois de la nature. Et c'est souvent la "mauvaise foi" qui est à l'origine du refus d'y voir une oeuvre de Dieu, comme Jésus lui-même l'a souligné:

"même si quelqu'un ressuscite d'entre les morts, ils ne seront pas convaincus" (Luc 17,31)


Voici ce qu'en dit le Catéchisme de l'Eglise catholique:


(n°547) Jésus accompagne ses paroles par de nombreux "miracles, prodiges et signes" ( Ac 2,22 ) qui manifestent que le Royaume est présent en Lui. Ils attestent que Jésus est le Messie annoncé (cf. Lc 7,18-23 ).

(n° 548) Les signes accomplis par Jésus témoignent que le Père l'a envoyé (cf. Jn 5,36; Jn 10,25 ). Ils invitent à croire en lui (cf. Jn 10,38 ). A ceux qui s'adressent à lui avec foi, il accorde ce qu'ils demandent (cf. Mc 5,25-34; Mc 10,52 etc.). Alors les miracles fortifient la foi en Celui qui fait les oeuvres de son Père: ils témoignent qu'il est le Fils de Dieu (cf. Jn 10,31-38 ). Mais ils peuvent aussi être "occasion de chute" ( Mt 11,6 ). Ils ne veulent pas satisfaire la curiosité et les désirs magiques. Malgré ses miracles si évidents, Jésus est rejeté par certains (cf. Jn 11,47-48 ); on l'accuse même d'agir par les démons (cf. Mc 3,22 ).

(n° 2003) La grâce est d'abord et principalement le don de l'Esprit qui nous justifie et nous sanctifie. Mais la grâce comprend aussi les dons que l'Esprit nous accorde pour nous associer à son oeuvre, pour nous rendre capables de collaborer au salut des autres et à la croissance du Corps du Christ, l'Eglise. Ce sont les grâces sacramentelles, dons propres aux différents sacrements. Ce sont en outre les grâces spéciales appelés aussi "charismes" suivant le terme grec employé par S. Paul, et qui signifie faveur, don gratuit, bienfait (cf. LG 12 ). Quel que soit leur caractère, parfois extraordinaire, comme le don des miracles ou des langues, les charismes sont ordonnés à la grâce sanctifiante, et ont pour but le bien commun de l'Eglise. Ils sont au service de la charité qui édifie l'Eglise (cf. 1Co 12 ). [fin de citation]

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Stan

Copie peut être faite de l'article ci-dessus, en autant que vous en indiquerez la Source qui est le Forum "Vers la Nouvelle Jérusalem".

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: « Ils guériront les malades » (Marc 16, 18)   La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeMar Jan 24 2012, 12:55

« Ils guériront les malades »
(Marc 16, 18)

« Je puis faire face à toutes les difficultés,
grâce au Christ qui m'en donne la force. »

(Phil 4, 13)

Citation :
Abouna (Le Père) Makary Younan

Ce prêtre vieux copte "Abouna Makary" effectue des quantités de miracles à Alexandrie lors de réunions de prières (y compris des manifestations de démons, qui sont chassés de personnes possédées, hommes [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et femmes, chrétiens ou musulmans).

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Traduction française, ci-dessous,
des propos écrits du vidéoclip ci-dessus


Citation :
«Au Nom de Jésus!»
dit le Père Makary en s'approchant d'un jeune musulman aveugle,
qu'il asperge d'eau bénite et sur lequel il souffle.

- «Quel est ton nom?» lui demande-t-il ensuite;
- «Peux-tu voir ce qui est dans ma main?»
- «Quelqu'un t'aurait-il fait un hijab? (hijab: morceau de papier sur lequel est inscrit un verset du Coran)
- «Où est sa maman?»
- «Cèdez-lui la place SVP.»

- «Qu'est-ce qui ne va pas avec lui?» demande le Père Makary à sa maman.

- « Il y a deux ans il s'est réveillé un jour en ayant perdu l'usage de ses yeux. Les spécialistes m'ont dit qu'ils ne pouvaient pas le guérir et qu'il n'y avait que Dieu qui pouvait le guérir. J'ai espérance que vous pouvez l'aider. Je crois qu'il repartira d'ici avec la guérison de ses yeux » dit la maman.

- « Ainsi, il s'est réveillé un jour en ayant perdu l'usage de ses yeux?! » reprend le Père.

- « Oui, il a perdu la vue il y a deux ans; et il a consulté plusieurs médecins sans aucun résultats! Je crois que mon fils laissera ici sa cécité. Dieu le guérira!»

- «Au Nom de Jésus!» répète le Père Makary;...« SVP, laissez-le s'assoir!» (...)

- «Au Nom de Jésus-Christ de Nazareth, et par le Pouvoir du Sang de Jésus! Jésus, glorifie ton Nom! Par le pouvoir du Sang de Jésus sur la Croix! Par le pouvoir de Jésus-Christ, bouge ta tête! Que les pouvoirs des démons en son corps le quittent maintenant et ne reviennent jamais plus! Que les pouvoirs de la magie et des démons soient chassés! Que tous les liens avec les démons soient coupés! Que toutes les oppressions des démons soient arrêtées!
(Le Père Makary fait trois aspersions d'eau bénite et souffle trois fois sur l'enfant) « pour que ce corps soit libéré et qu'il retrouve la vue, au Nom de Jésus-Christ de Nazareth.»
Par le pouvoir du Sang de Jésus sur la Croix, par le pouvoir recréateur de Jésus, (j'ordonne) que toute force diabolique quitte ce corps maintenant et ne revienne jamais plus. Que les oeuvres de la magie et des démons deviennent inopérantes! Que toutes les oppressions du malin quittent ce corps maintenant; et que toutes les attaques du malin cessent maintenant. Ce corps est maintenant libéré! Relève-toi, mon fils!...Relève-toi, mon fils! »


-«Quel est ton nom?» demande le Père Makary.
- « Sa'ad », répond l'enfant...
- «Et qu'est-ce que c'est que ça? » demande le Père en lui montrant la croix
- «La Croix!» lui répond l'enfant;
- « Tu peux donc la voir? »
- « Oui, ceci est la croix! »
- « Où est ta mère? Peux-tu voir ta mère?»
- « Oui, ma mère est là! »

La mère demande: « Peux-tu me voir? Es-tu sérieux quand tu me dis que tu vois?»
«Tu peux voir! tu peux voir!»
- « Oui je peux! lui dit l'enfant.

- « Où est ton Père? » demande le Père Makary. « Tu peux voir la croix? » «Oui!» répond l'enfant.

- « Tu me vois toujours?! » demande la mère à l'enfant

- « Félicitations à vous (mon Père) ! Merci, mon Dieu! » dit la mère...qui jubile. (...)


Traduction personnelle (ci-dessus) des 3:50 premières minutes du vidéoclip!
Stan

Copie peut être faite de l'article ci-dessus, en autant que vous en indiquerez la Source qui est le Forum "Vers la Nouvelle Jérusalem".

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
marie-rose
membre
marie-rose

Date d'inscription : 19/03/2011
Localisation : bouches du rhone

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Re: La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.    La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeMar Jan 24 2012, 13:01

Mon Jésus toujours au milieu de nous comme tu l'as promis!merci!
merci stan!
union de prières :cheers:
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Savoir distinguer l'essentiel de ce qui ne l'est moins, et de ce qui ne l'est pas du tout?   La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeMer Jan 25 2012, 15:02

SAVOIR DISTINGUER L'ESSENTIEL DE CE QUI NE L'EST PAS ?

Citation :
« Marthe, Marthe, tu t'inquiètes et t'agites
pour beaucoup de choses! »

(Luc 10, 41)

Je prends pour moi-même cette mise en garde
que Jésus a fait un jour à Marthe, la soeur de Lazare :
«Tu t'inquiètes et t'agites pour beaucoup de choses...»

Il y aura toujours des dangers inhérents à la vie spirituelle : celui de s'égarer; celui de "se polariser sur les dons" et d'accorder donc plus d'importance aux cadeaux de Dieu plutôt qu'au "Dieu des cadeaux"; celui de choisir l'ostentation, l'exaltation et la complaisance plutôt que la discrétion; celui de rechercher dans des faits prodigieux des preuves contraignantes et géométriques qui nous dispenseraient d'avoir la foi; celui de ne pas assumer la solidarité avec les pécheurs, sous diverses formes (compassion, épreuve des mêmes tentations, peines assumées par un retour d'amour); celui d'oublier que, en christianisme, tout ce fonde sur l'humilité, la gratuité, la générosité et la charité de Notre Dieu Doux et Humble de Coeur; celui de ne pas bien comprendre que les signes de la Foi (ordinaires et extraordinaires) ne nous dispensent pas d'avoir à vivre aussi le mystère de la Croix
au coeur de nos vies.

Et à bien y penser, il est vrai que l'Évangile du Christ nous apprend que nous serons jugés sur l'amour lors du "Jugement dernier": « J'ai eu faim" (de nourriture, de présence, de compassion, de charité) - nous dira alors le Christ - et vous m'avez donné à manger
(ou bien : «vous ne m'avez pas donné à manger »).

(Réflexion personnelle faite, ci-dessus, à partir des propos de Mgr René Laurentin, dans son livre "Yvonne-Aimée de Malestroit, Les stigmates, René Laurentin, Ed O.E.I.L., 1988, p. 26-40.)

N'est-ce pas en effet la Charité
qui demeure le plus grand des signes de notre Foi ?


Merci à Marie-Claire Pichaud
de nous rappeler, dans le vidéoclip ci-dessous,
le primat de la Charité
en tout ce que Dieu nous permet de vivre.


Stan

Copie peut être faite de l'article ci-dessus, en autant que vous en indiquerez la Source qui est le Forum "Vers la Nouvelle Jérusalem".

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: La Foi et les signes qui accompagnaient la Foi de Mère Julienne du Rosaire.   La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeDim Jan 29 2012, 22:43

« Il est bon de tenir caché le secret du roi,
mais il est honorable de révéler et de publier les oeuvres de Dieu. »

(Tobie 12, 7)

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  144038-cette-photo-mere-julienne-rosaire
Mère Julienne du Rosaire
1911-1995
Fondatrice des Dominicaines Missionnaires Adoratrices
(Son Procès de Béatification est en cours)

La photo ci-dessus a été prise dans les débuts de la Fondation de sa Communauté des
Dominicaines Missionnaires Adoratrices, en 1947.


Citation :
« Comprenez enfin que je mets mon bonheur à vous combler.
Comme le dit l'écriture, c'est le bon plaisir du Père de vous donner le Royaume. Ce qui fait ma Joie, c'est de donner, car ce qui caractérise la Nature Divine, c'est de donner royalement.
Avez-vous jamais songé à la Joie que j'éprouve quand vous êtes disposés à me recevoir, quand s'éveille en vous le besoin de m'entendre
et de vous offrir à mes Grâces? »

(Parole de Jésus)
Source : Vivre par l'Esprit, Traduit de l'anglais par GEOFRANC, Ed. À la Baconnière, 1980. p. 210.

Quand j'ai entendu parler de Mère Julienne du Rosaire pour la première fois en 1965, ce fut par l'intermédiaire d'un jeune prêtre dont la soeur était religieuse dans la Communauté fondée par celle-ci. C'est de ce prêtre que j'ai appris combien la prière de Mère Julienne était puissante sur le Coeur Eucharistique de Jésus qui a accompli par elle des guérisons peu banales et des matérialisations miraculeuses que je n'aurais jamais imaginer. J'ai cru que le frère du jeune prêtre en question (ci-dessus) avait "pété les plombs" lorsque, à son tour, il me raconta qu'à la prière de Mère Julienne il était même arrivé qu'un pot de mélasse soit apparu soudainement et miraculeusement sur la table de la Communauté qui manquait de nourriture; et que la corde de bois que possédait la Communauté naissante avait miraculeusement triplé durant cette période de difficulté.

Mais voici un extrait du témoignage de Sr Claire Roy o.p.
qui confirme ce que le frère du jeune prêtre m'avait raconté
sur les faits miraculeux qui survenaient à la prière de Mère Julienne:

Citation :
«Sa prière était très puissante. Nous étions portés à lui confier nos difficultés : «Ma Mère, pensez-y. » C'était spontané. Nous étions sûr que tout s'arrangerait; et c'était bien ce qui arrivait (...)

Sa confiance en Dieu était tellement grande qu'elle obtenait d'importantes faveurs. Elle avait le don de nous communiquer sa foi confiante ; « Ayez confiance! » disait-elle, et c'était contagieux. Ici, émue, je m'arrête pour relater quelques-unes des attention de la providence au tout début de la Communauté. Par exemple, la première corde de bois qui s'est triplée, multipliée pour réchauffer la maison. Puis, un autre jour, une chopine de mélasse apportée par un bon « Saint Joseph » pour répondre au désir d'une Mère Julienne qui voulait faire plaisir à ses filles.


Source : Femme de Lumière et de Feu. Mère Julienne du Rosaire, Bref Mémorial de sa vie, Éditions du Cénacle, p. 111.


Stan

Copie peut être faite de l'article ci-dessus, en autant que vous en indiquerez la Source qui est le Forum "Vers la Nouvelle Jérusalem".

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
marie-rose
membre
marie-rose

Date d'inscription : 19/03/2011
Localisation : bouches du rhone

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Re: La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.    La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeLun Jan 30 2012, 01:35

Et bien un grand merci stan.Je ne connaissais pas mère julienne de jésus.Quand à cette magnifique vidéo,elle tombe quand il faut.Hier après la messe j'ai eu une discussion avec 3 paroissiennes(impliquées) qui ont commencé à parlé contre le prêtre et contre l'Eglise.Je me suis mise un peu en colère(devant le prêtre de vraies saintes nitouche!)je leur ai proposé d'avoir une discussion toutes les 4 avec lui.Evidemment elles n'ont pas dit oui.Ce matin j'étais un peu découragée,j'ai l'impression de me battre toute seule.merci encore pour cette vidéo et merci pour ce forum!
union de prières La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  3997934280
Revenir en haut Aller en bas
Lily-Anne
Admin
Lily-Anne

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Re: La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.    La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeLun Jan 30 2012, 06:18

Bonjour Marie-rose,

Citation :
Je me suis mise un peu en colère(devant le prêtre de vraies saintes nitouche!)je leur ai proposé d'avoir une discussion toutes les 4 avec lui.Evidemment elles n'ont pas dit oui

Evidemment, elles n'ont pas dit oui et pour cause. Il est tellement plus facile de critiquer derrière que devant. De plus en les affrontant directement, tu risques de créer un clan (elles et toi) où la communication ne serait plus possible sans oublier l'effet de meute qui est redoutable !
Il m'est arrivé de me trouver dans ce cas de figure, ce qui n'est pas rare dans l'Eglise. J'apprends avec le temps à être diplomate et à demander à Jésus d'éduquer plutôt que de sévir. Comment ? La Parole de Dieu est inépuisable et nous donne la possibilité de nous en servir à bon escient.

Je me place en situation pour te donner un exemple : j'entends ces femmes dirent du mal. Je les écoute et lorsqu'elles ont fini de cracher leur venin. Je leur souris avec gentillesse et non un sourire de circonstance voire ironique et leur dis simplement : " Chères soeurs en Christ, ne connaissez-vous pas le chapitre 3 de Saint Jacques ? " J'attends leur réponse.

- ou elles te disent oui et tu poursuis le sourire pour appuyer l'enseignement de la Parole
- ou elles te disent non et dans ce cas tu les invites Au Nom de Jésus à lire ce passage essentiel pour éviter les tourments de l'enfer mais sans leur préciser le contenu de ce qu'elles vont découvrir.

Jamais tu ne révèles leur péché de médisance qu'elles viennent d'accomplir mais tu les positionnes devant la Parole de Dieu. Ainsi ce n'est plus toi qui juges mais tu les amènes à prendre conscience de leur péché sans l'avoir nommé. C'est la Parole de Dieu qui fait l'éclairage. ( C'est toi qui tiens la lampe. Tu es au service de la lumière de Dieu).

Si elles recommencent, tu leur dis " Vous n'avez pas lu ce que je vous ai conseillé au Nom de Jésus ? " et tu t'en vas...

Vois-tu Marie-rose, le Seigneur nous invite à éduquer. Ce qui est semé dans les coeurs avec amour, donnera du fruit.
Si au contraire, tu te positionnes en pourfendeur de la médisance, ce que tu auras essayé de faire virera à l'échec.

Considère ceci comme un conseil, une piste de réflexion, un échange de vécu, il n'est pas une autorité sur tes décisions. Si je commettais cette erreur, je serais en faute. C'est juste un partage. Smile

Amitiés

L-A

_________________
La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Jc_6_b10
Revenir en haut Aller en bas
Lily-Anne
Admin
Lily-Anne

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Re: La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.    La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeLun Jan 30 2012, 06:21

Mon cher Stan, comme tu peux remarquer Dieu utilise les chemins que nous empruntons. Smile

Merci à toi pour tous tes posts riches d'enseignements et de découvertes.

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  3616797596 Lily

_________________
La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Jc_6_b10
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Le Frère Élie (charismes et stigmates) (Vidéo)   La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeDim Fév 05 2012, 22:03

FRÈRE ELIE
Diacre
(charismes et stigmates)

Citation :
« L'Église catholique est extrêmement prudente pour attribuer une origine divine et miraculeuse aux phénomènes paranormaux (apparitions, guérisons, etc.) affectant une ou plusieurs personnes. Dans notre cas aussi, nous nous trouvons devant quelque chose d'«étrange»: Elie est au centre de la quête souvent laborieuse de certaines personnes avides de guérisons, du corps ou de l'esprit, peu importe, mais aussi de faits sensationnels. Elie vit des moments extatiques, même douloureux, que, comme théologien, je ne peux pleinement évaluer tant qu'ils perdurent; mais il a de toute façon une parole de bonté, un encouragement pour beaucoup de personnes. » (Don Angelo Pellegrini, Professeur de théologie à la Faculté de théologie de Florence, et Professeur à l'Université Grégorienne, à Rome)

Source : Frère Elie, charismes et stigmates, tome1, Fiorella Turolli, Parvis, p. 7

Reportage de la télévision allemande
sur le Frère Élie Cataldo

(Une mission dans le sillage de Padre Pio)

Citation :
Frère Elie est né en 1962 dans les Pouilles, en Italie. Dès l'enfance il bénéficie de communications surnaturelles et, durant le carême, il ne peut plus manger; ni sa famille, ni les médecins ne comprennent pourquoi. Après un emploi dans les Postes, il entre chez les Frères capucins. Des parfums célestes l'environnent. Quand, à 27 ans, apparaissent les stigmates, Frère Elie n'en veut pas, il quitte le couvent en espérant qu'elles cesseront... Mais non! Il retourne alors au monastère pour vérifier sa vocation religieuse. Finalement il comprend et accepte sa vocation: il sera «Apôtre de Dieu» dans le monde et pour le monde. Il poursuivra, à sa manière, la mission de Padre Pio.
Chaque vendredi les souffrances de Frère Elie se font plus fortes et chaque année durant la Semaine Sainte, il souffre la Passion, meurt et renaît comme le Christ voilà 2000 ans.
Guidé par son ange gardien, Frère Elie possède de nombreux dons charismatiques, notamment celui d'exorciste.


Source : Frère Elie, charismes et stigmates, Tome 1, Fiorella Turolli, Ed Parvis, 2005.



Citation :
Propos du Frère Elie dans le vidéoclip ci-dessus

« Il est vrai que l'Église doit intervenir avec prudence; en raison des nombreuses erreurs humaines, ces erreurs qui sont toujours le fait d'un monde (qui change et) qui passe; et c'est le cas en ce qui me concerne; mais je ne suis pas mis à mal par notre Sainte Mère l'Église; je suis quelqu'un qui vit dans l'obéissance à Celle-ci; c'est pourquoi je dis toujours :
« Que votre volonté soit accomplie en tout ce qui est possible! »


Après avoir revécu une fois de plus la Passion du Christ (telle que montrée dans le vidéoclip) le Frère Élie dit:

« Même si je suis bien constitué, je n'en suis pas conscient; même si on me le démontre avec une photo, je ne peux dire cela; mais je crois que cette fois-ci c'était plus grave que d'habitude (en parlant des manifestations de la Passion du Christ en son corps). »

L'appel:

« Celui qui cherche Dieu cherche aussi l'amour, l'unité,
la cohésion dans les familles.
De nombreux problèmes se résolvent par eux-même; ceux qui ont Dieu (dans leur vie), (Dieu) leur donne vigueur. Mais nous, nous voulons que les problèmes se règlent comme par un coup de baguette magique, et que tout se fasse tout de suite et maintenant. Mais ce n'est pas comme cela que ça se passe; il n'y a que la patience, la charité, l'amour et le lien avec Dieu
(qui ont finalement de l'importance)
. »

Retranscription modifiée de la traduction automatique des propos allemands du clip.
Stan

Copie peut être faite de l'article ci-dessus, en autant que vous en indiquerez la Source qui est le Forum "Vers la Nouvelle Jérusalem".

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Trouver la juste place des miracles et des prodiges dans notre Foi chrétienne.   La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeLun Fév 06 2012, 11:36

Mais à quoi sert-il de croire aux miracles et aux prodiges
si cela ne nous rend pas plus charitable?


Je nous propose les versets bibliques ci-dessous, parce qu'ils me semblent bien nous indiquer
la juste attitude que nous devons adopter devant les miracles et les prodiges
qui, selon ce que je comprends, ont une moindre importance
par rapport à la Parole de Dieu et aux sacrements institués par le Christ.

Citation :
« Si vous ne voyez des signes et des prodiges, vous ne croyez pas! » (Jean 4, 48)

« Comment pourriez-vous croire? » (Jean 5, 44)

« Bien que Jésus eut opéré tant de miracles, ils ne croyaient pas en lui. » (Jean 12, 37)

« Croyez au moins à cause de ces oeuvres. » (Jean 14, 11)

« Jésus lui dit : "C'est parce que tu m'as vu que tu as cru ? Heureux sont ceux qui croient sans m'avoir vu ! » (Jean 20, 29)

« Ma mère et mes frères, ce sont ceux qui écoutent la Parole de Dieu et la mettent en pratique. » (Luc 8, 21)

" La foi naît de ce qu'on entend ; et ce qu'on entend, c'est l'annonce de la parole du Christ. " (Rom. 10, 17)

« Jésus manifesta sa gloire et ses disciples crurent en lui. » (Jean 2, 11)

«À quoi sert la foi sans les oeuvres? (Jac 2, 14-26)




Citation :
Quel est le comportement en général du Magistère catholique

en face de tels phénomènes


(stigmates, miracles, prodiges)?

Sa tâche principale est de rappeler aux fidèles les paroles de Jésus à saint Thomas: « Bienheureux ceux qui croient sans avoir vu!» (Jn 20, 29) Ce n'est pas à travers les faits extraordinaires que doit naître la foi, même si ceux-ci peuvent exister et rentrent dans un plan particulier de Dieu. Et donc, en plus de l'invitation à rechercher les fondements de sa propre foi dans la vie ordinaire, foi nourrie surtout de l'écoute fréquente de la Parole de Dieu et par l'assiduité aux sacrements, s'ajoute l'incitation à la prudence, parce qu'un fait inhabituel n'est pas nécessairement d'origine divine. A l'invitation à la prudence s'ajoute ensuite celle à la patience: de fait, on ne peut pas exprimer un jugement définitif sur un phénomène qui se déroule encore; c'est pour ce motif que les saints ne sont reconnus tels qu'après leur mort. Entre-temps, on recueille les faits, on les étudie, on en pèse les fruits.

(Don Angelo Pellegrini, théologien)

Source : Frère Elie, charismes et stigmates, Tome 1, Fiorella Turolli, Ed Parvis, 2005. p. 8
Stan

Copie peut être faite de l'article ci-dessus, en autant que vous en indiquerez la Source qui est le Forum "Vers la Nouvelle Jérusalem".

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Mère Teresa et le doute. (Vidéo)   La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeVen Fév 10 2012, 00:00

Mère Teresa et le doute.

S'il faut en croire la lettre que Mère Teresa écrivit à l'archevêque de Calcutta,
celle-ci a eu assurément une vie mystique
à cause des locutions intérieures dont elle parle dans sa lettre
(Jésus lui a parlé clairement en son coeur):

Citation :
Extrait de lettre de Mère Teresa à l'archevêque de Calcutta
(le 17 janvier 1947)

(...)
«Alors, une fois de plus la voix (de Jésus) fut très claire : Tu as toujours dit : Fais de moi tout ce qu'il te plaira. Maintenant, je vais agir. Laisse-moi faire, Ma petite épouse, Ma petite à moi. N'aie pas peur! Je serai toujours avec toi. Tu souffriras et tu souffres maintenant, mais si tu es ma petite épouse à moi, l'Épouse de Jésus crucifié, tu auras à supporter ces tourments dans ton coeur. Laisse-moi agir. Ne refuse pas. Fais-moi confiance amoureusement,
fais-moi confiance aveuglément.

Ma petite, donne-moi des âmes ! Donne-moi les âmes des pauvres petits enfants des rues ! Comme ça fait mal, si seulement tu savais, de voir ces pauvres enfants souillés par le péché !... J'aspire à la pureté de leur amour. Si tu voulais seulement répondre à mon appel et amener ces âmes à moi ! Arrache-les des mains du Mauvais ! Si seulement tu savais combien de petits tombent dans le péché chaque jour...Il y a des couvents où beaucoup de religieuses s'occupent des riches et des gens capables, mais pour mes très pauvres,
il n'y a absolument personne.
Pour eux je languis, je les aime. Vas-tu refuser ?

Demande à Monseigneur de me donner cela en action de grâce pour les vingt-cinq années de Grâces que je lui ai accordées.»


Source :Revue Feu et Lumière, octobre 2003, p.34

« La vie de la Foi, ce n'est pas la certitude
(cette certitude qui est une évidence sensible,
une évidence rationnelle) »
,
dit le philosophe Frédéric Lenoir,
vers la fin du vidéoclip ci-bas.



Toutes les personnes bien informées sur les divers états de la vie mystique nous confirment que la vie spirituelle n'est pas faites que de grâces sensibles (Locutions intérieures, visions de toute sorte...etc), mais qu'elle comporte aussi de participer à divers degrés au mystère de la Croix du Christ.

À n'en pas douter, Mère Teresa, selon le témoignage qu'elle en a donné à ses conseillers spirituels, a vécue, durant cinquante années, ce qui, en vie spirituelle, s'appelle "La Nuit de la Foi"; et cela est bien connu en spiritualité, puisque saint Jean de la Croix en a parlé dans ses oeuvres écrites en forme de poèmes sur la vie spirituelle.

Ci-dessous, le poème "La nuit obscure de l'âme" (de St Jean de la Croix) a été mis en chanson (et en anglais) sur une mélodie qui est quand même très agréable à entendre, mais qui parle de cette étape de la vie spirituelle qui fut moralement crucifiante pour Mère Teresa.



Citation :
La nuit noire de l'âme (ou nuit obscure de l'âme) est une expression attribuée à l'origine à Jean de la Croix, et qui désigne une expérience passagère de désolation spirituelle dans l'expérience mystique, un temps où « Dieu est caché » ou même la foi semble vaciller. Qualifié de « Sahara du coeur » par Richard Foster, c'est le temps où l'Homme « mesure son indignité dans un mouvement de descente » avant de mesurer « sa grandeur dans un mouvement de remontée vers la lumière ». Il ne s'agit donc pas d'une expérience négative. Elle permettrait de purger l'âme de ses défauts et de l'enrichir en vue d'un mariage mystique ultérieur.

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Citation :
«Beaucoup d'hommes désirent entrer dans le royaume céleste de Jésus, mais peu consentent à porter sa Croix. Beaucoup souhaitent ses faveurs, mais peu aiment ses souffrances. Tous veulent partager sa joie, mais peu veulent souffrir pour lui. Nombreux sont ceux qui suivent Jésus jusqu'à la fraction du pain, mais rares sont ceux qui partagent le calice de la Passion.»

Source : Imitation de Jésus-Christ, 2ème partie, chapitre 11
Stan

Copie peut être faite de l'article ci-dessus, en autant que vous en indiquerez la Source qui est le Forum "Vers la Nouvelle Jérusalem".

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)


Dernière édition par Stan le Ven Fév 10 2012, 21:19, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
marie-rose
membre
marie-rose

Date d'inscription : 19/03/2011
Localisation : bouches du rhone

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Re: La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.    La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeVen Fév 10 2012, 03:30

magnifique st jean de la croix.J'ai lu 2 fois "la nuit obscure"
Ce combat intérieur :scratch: !J'ai dit une fois à mon père spirituel,"j'ai l'impression que ma plus lourde croix c'est moi même"
Merci pour toutes ces belles chose stan.
union de prières
Revenir en haut Aller en bas
Mary-ray
membre
Mary-ray

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Re: La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.    La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeVen Fév 10 2012, 11:20

Citation :
"Montée du Carmel "

Ci-dessous les strophes , célèbres et tellement belles , composées par Saint Jean de la Croix et qui servent de thèmes aux divers développements de son ouvrage “ La Montée du Carmel ” :



Strophes où l'âme chante l'heureux sort qu'elle a eu de passer par la nuit obscure de la foi pure et sa purification pour arriver à l'union de l'Amour.



Par une nuit profonde,

Etant pleine d'angoisse et enflammée d'amour,

Oh ! l'heureux sort !

Je sortis sans être vue,

Tandis que ma demeure était déjà en paix.



J'étais dans les ténèbres et en sûreté

Quand je sortis déguisée par l'escalier secret,

Oh ! l'heureux sort !

J'étais dans les ténèbres et en cachette,

Tandis que ma demeure était déjà en paix.



Dans cette heureuse nuit,

Je me tenais dans le secret, personne ne me voyait,

Et je n'apercevais rien

Pour me guider que la lumière

Qui brûlait dans mon cœur.



Elle me guidait

Plus sûrement que la lumière du midi

Au but où m'attendait

Celui que j'aimais,

Là où nul autre ne se voyait.



Ô nuit qui m'avez guidée !

Ô nuit plus aimable que l'aurore !

Ô nuit qui avez uni

L'aimé avec sa bien-aimée

Qui a été transformée en lui !



Sur mon sein orné de fleurs,

Que je gardais tout entier pour lui seul,

Il resta endormi,

Et moi je le caressais

Et avec un éventail de cèdre je le rafraîchissais.



Quand le souffle provenant du fort

Soulevait déjà sa chevelure,

De sa douce main

Posée sur mon cou il me blessait,

Et tous mes sens furent suspendus.



Je restai là et m'oubliai,

Le visage penché sur le Bien-Aimé.

Tout cessa pour moi, et je m'abandonnai à lui,

Je lui confiai tous mes soucis

Et m'oubliai au milieu des lys.


Saint Jean de la Croix



Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Le miracle de Calanda (L'histoire de l'homme à la jambe coupée)   La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeLun Fév 13 2012, 11:14

LE MIRACLE DE CALANDA
(L'histoire de Miguel Pellicer, l'homme à la jambe coupée)

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  206812calanda1

Citation :
En premier lieu, il s'agit d'accréditer celui qui parle au nom de Dieu. Hommes d'Israël, écoutez, déclare saint Pierre, le jour de la Pentecôte: Jésus de Nazareth, cet homme que Dieu a accrédité auprès de vous par des miracles, prodiges et signes... vous l'avez cloué sur la croix... et fait mourir. Mais Dieu l'a ressuscité (Ac 2, 22-24). «Ce témoignage, explique le Pape Jean-Paul II, contient une synthèse de toute l'oeuvre messianique de Jésus de Nazareth... Les prodiges et les signes témoignaient que Celui qui les accomplissait était vraiment le Fils de Dieu» (Audience générale [AG] du 11 novembre 1987). De même l'évangéliste saint Jean affirme: Jésus a fait encore, en présence de ses disciples, beaucoup d'autres miracles qui ne sont pas écrits dans ce livre. Mais ceux-ci ont été écrits, afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu'en croyant vous ayez la vie en son nom (Jn 20, 30-31).

De plus, les fidèles eux-mêmes feront, dans la suite des siècles, des «signes miraculeux» au nom de Jésus; le divin Maître l'a annoncé à ses apôtres: Croyez ce que je vous dis: je suis dans le Père, et le Père est en moi; si vous ne croyez pas ma parole, croyez au moins à cause des oeuvres. Amen, amen, je vous le dis: celui qui croit en moi accomplira les mêmes oeuvres que moi. Il en accomplira même de plus grandes (Jn 14, 11-12). «Le but essentiel de ces signes, précise Jean-Paul II, est de montrer au monde le destin et la vocation de l'homme au Royaume de Dieu» (AG du 13 janvier 1988). Toutefois, ces «signes-miracles» se sont heurtés chez certains à un préjugé anti-surnaturel «qui voudrait limiter la puissance de Dieu ou la restreindre à l'ordre naturel des choses, comme en obligeant Dieu à s'en tenir à ses lois» (AG du 9 décembre 1987). En conséquence, nombreuses sont aujourd'hui les personnes qui nient l'existence ou même la possibilité du miracle, à la suite d'auteurs célèbres dont l'influence est loin d'être éteinte.

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Le plus étonnant miracle de Notre-Dame du Pilier

(Une enquête approfondie, auprès de plusieurs dizaines de personnes, atteste le fait:
Miguel Pellicer, dont la jambe avait été amputée, à la suite d'un accident, s'est réveillé un jour avec cette même jambe (qui avait été amputée et enterrée) à nouveau fixée à son genou, ce qui lui a permis de marcher normalement par la suite.)
La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  888043CALANDA2

Citation :
Voici une histoire…. vraie … et reconnue par l’Eglise, une histoire restée presque inconnue hors d’Espagne pendant près de trois siècles. Le bénéficiaire, Miguel Juan Pellicer, est parfaitement connu grâce aux nombreux renseignements conservés par les archives de la paroisse de Calanda (province d’Aragon, nord de l’Espagne), qu’une personne courageuse a soustraites au pillage et aux destructions pendant la guerre civile de 1936.

*

Miguel Juan Pellicer reçoit le baptême le 25 mars 1617. Il est le deuxième des huit enfants de modestes agriculteurs qui mènent une vie vertueuse. L’instruction de l’enfant se réduit au catéchisme. Cette formation religieuse élémentaire enracine en lui une foi catholique simple et solide, fondée sur la réception régulière des Sacrements et sur une ardente et filiale dévotion à la Vierge Marie, vénérée à Saragosse sous l’appellation de «Nuestra Señora del Pilar» (Notre-Dame du Pilier), Patronne de l’Espagne. Vers l’âge de dix-neuf ou vingt ans, Miguel s’installe comme ouvrier agricole, au service d’un oncle maternel, dans la province de Valence. À la fin de juillet 1637, alors qu’il conduit vers la ferme deux mulets traînant une charrette chargée de blé, il tombe de l’attelage et une des roues de la charrette passe sur sa jambe, au-dessous du genou, provoquant la fracture du tibia.

L’oncle Jaime transporte sans retard le blessé à la petite ville voisine, puis à une soixantaine de kilomètres de là, à Valence, où il arrive le 3 août. Miguel y reste cinq jours, au cours desquels lui sont appliqués divers remèdes qui restent sans effet. Il retourne alors à Saragosse où il parvient dans les premiers jours d’octobre 1637. Épuisé et fiévreux, il est admis au Real Hospital de Gracia. Là, il est examiné par Juan de Estanga, professeur à l’université de Saragosse, chef du service de chirurgie, et par deux maîtres chirurgiens, Diego Millaruelo et Miguel Beltran. Ces praticiens, ayant constaté la gangrène avancée de la jambe concluent que le seul moyen de sauver la vie du malade est l’amputation. Lorsqu’ils témoigneront devant les juges, ces médecins décriront la jambe comme «très phlegmoneuse et gangrenée», au point de paraître «noire». Vers la mi-octobre, Estanga et Millaruelo procèdent à l’opération: ils coupent la jambe droite «quatre doigts au-dessous du genou». Bien qu’assoupi par la boisson alcoolisée et narcotique en usage à l’époque, le patient ressent des douleurs atroces: «Dans son tourment, diront les témoins, le jeune homme invoquait sans cesse et avec beaucoup de ferveur la Vierge du Pilier». Un étudiant en chirurgie, du nom de Juan Lorenzo García est chargé de recueillir la jambe coupée et de l’enterrer dignement dans la partie du cimetière de l’hôpital réservée à cet usage. À cette époque de foi, le respect envers le corps destiné à ressusciter, imposait que même les restes anatomiques fussent traités avec piété. García attestera plus tard avoir enterré le morceau de jambe, horizontalement, «dans un trou profond d’un empan», soit vingt et un centimètres selon la mesure aragonaise.

Après quelques mois de séjour à l’hôpital, avant même que sa plaie ne soit parfaitement cicatrisée, Miguel se rend au sanctuaire «du Pilier», à environ un kilomètre, et remercie la Vierge «de lui avoir sauvé la vie, afin qu’il pût continuer à la servir et à lui manifester sa dévotion»; puis il la prie instamment de lui obtenir de «pouvoir vivre de son travail». Au printemps 1638, l’administration de l’hôpital lui fournit une jambe de bois et une béquille. Pour survivre, le jeune homme n’a d’autre solution que de se faire «pordiosero», c’est-à-dire mendiant autorisé par le Chapitre des chanoines du sanctuaire «du Pilier». Saragosse compte alors vingt-cinq mille habitants: la plupart vont «saluer la Vierge» chaque jour. L’attention de ces innombrables visiteurs est attirée par le visage souffrant de ce jeune estropié qui sollicite leur charité. Miguel assiste chaque jour à la Sainte Messe dans le sanctuaire; à la fin de celle-ci, il enduit son moignon avec l’huile des lampes qui brûlent en permanence devant la statue de Notre-Dame du Pilier. Le professeur Estanga a beau lui expliquer que ces onctions auront pour effet de retarder la cicatrisation de sa plaie, Miguel continue son geste de dévotion: cet acte de foi dans la puissance de la Vierge prime, pour lui, sur les règles sanitaires.

Au début de 1640, Miguel rentre dans son pays natal. Il arrive à Calanda, monté sur un petit âne, au mois de mars. Son voyage d’environ 120 kilomètres l’a épuisé; mais l’affectueux accueil de ses parents lui redonne des forces. Miguel va avoir 23 ans. Ne pouvant aider les siens par son travail, il se remet à demander l’aumône. Nombreux seront ceux qui témoigneront avoir vu le jeune mutilé dans les villages des alentours de Calanda, monté sur un petit âne, sa jambe coupée en évidence, pour interpeller la charité des habitants. Le 29 mars 1640, on fête, cette année-là, le 1600e anniversaire de la «venue en chair mortelle» de la Vierge Marie sur les bords de l’Èbre, selon la persuasion des gens de la région. C’est là l’origine de la vénération séculaire des Espagnols envers la Vierge du Pilier. À la même époque, paraît à Louvain (en Flandre alors espagnole) «l’Augustinus», livre de l’évêque Cornelius Jansen, qui donnera son nom au Jansénisme, doctrine tristement célèbre qui rejette comme indignes de la foi pure, la dévotion mariale, la piété populaire, les pèlerinages, les processions, l’attention des gens simples aux miracles…

Ce jeudi 29 mars, Miguel s’efforce d’aider les siens en remplissant de fumier les hottes dont est chargé le petit âne. Il le fait neuf fois de suite, malgré sa difficulté à se tenir sur sa jambe de bois. Le soir venu, il rentre à la maison, fatigué, son moignon plus endolori que d’habitude. Cette nuit-là, les Pellicer doivent héberger, par ordre du gouverneur, un des soldats de la Cavalerie royale qui marche vers la frontière pour repousser les troupes françaises: Miguel est contraint de lui laisser son lit et il couche sur un matelas à même le sol, dans la chambre de ses parents. Il s’y allonge, vers dix heures. Ayant enlevé sa jambe de bois, il étend sur lui un simple manteau, trop court pour couvrir tout le corps, car il a prêté sa couverture au soldat, puis il s’endort…

Entre dix heures et demie et onze heures, la mère de Miguel entre dans la chambre, une lampe à huile à la main. Elle sent aussitôt «un parfum, une odeur suave». Intriguée, elle lève sa lampe: du manteau qui couvre son fils profondément endormi, dépassent non pas un, mais deux pieds, «l’un sur l’autre, croisés». Saisie de stupeur, elle va chercher son mari; celui-ci soulève le manteau: pas de doute, ce sont bien deux pieds, chacun au bout d’une jambe! Non sans peine, ils parviennent à réveiller leur fils. Prenant peu à peu conscience de ce qui s’est passé, Miguel en est émerveillé; la première parole qui lui vient sur les lèvres est pour demander à son père de «lui donner la main, et de lui pardonner les offenses qu’il a pu lui faire». Cette réaction spontanée et immédiate d’humilité, chez celui qui est le bénéficiaire d’un prodige, est un signe très fort de l’origine divine de celui-ci. Lorsqu’on lui demande, avec émotion, s’il a «quelque idée de la manière dont cela est arrivé», le jeune homme répond qu’il n’en sait rien, mais que lorsqu’on l’a tiré de son sommeil, «il était en train de rêver qu’il se trouvait dans la Sainte Chapelle de Notre-Dame du Pilier et qu’il oignait sa jambe coupée avec l’huile d’une lampe, comme il avait coutume de le faire». Il tient aussitôt pour certain que c’est Notre-Dame du Pilier qui lui a rapporté et remis en place sa jambe coupée. Devant le notaire, le lundi suivant, les parents affirment à leur tour qu’ils «estiment et tiennent pour la vérité que la Très Sainte Vierge du Pilier a prié son Fils, notre Rédempteur, et a obtenu de Dieu ce miracle, en raison des prières de Miguel, ou parce que telles étaient Ses voies mystérieuses». Ces Chrétiens voient clairement que ce n’est pas la Vierge qui «fait» les miracles, mais que, par sa supplication, elle les obtient de la Sainte Trinité. Aussi aimée et vénérée soit-elle, la Vierge n’est pas considérée comme une déesse païenne, mais comme une intermédiaire entre nous et son Fils, selon le rôle maternel que Celui-ci lui a lui-même imparti en disant à saint Jean: Fils, voilà ta Mère (Jn 19, 27).

Revenu de sa première émotion, le jeune homme commence à mouvoir et à palper sa jambe. À l’observation, on découvre sur celle-ci des marques d’authenticité: la première est la cicatrice laissée par la roue de la charrette qui a fracturé le tibia; il y a aussi la trace de l’excision d’un gros kyste, lorsque Miguel était encore petit; deux griffures profondes laissées par une plante épineuse; enfin, les traces de la morsure d’un chien sur le mollet. Miguel et ses parents ont donc la certitude que «la Vierge du Pilier a obtenu de Dieu Notre Seigneur la jambe qui avait été enterrée plus de deux ans auparavant». Ils le déclareront sous la foi du serment et sans hésitation, devant les juges de Saragosse. Une gazette de l’époque, «l’Aviso Histórico», écrit en date du 4 juin 1640, veille de l’ouverture du procès, que, malgré les recherches faites dans le cimetière de l’Hôpital de Saragosse, la jambe enterrée n’a pas été retrouvée: le trou qui la contenait était vide!

Dès l’aube du 30 mars, vendredi de la Passion, fête de Notre-Dame des Sept Douleurs, l’incroyable nouvelle se répand dans tout le bourg. Don Juseppe Herrero, vicaire de la paroisse, arrive chez les Pellicer, suivi du «justicia», qui cumule les fonctions de juge de paix et de responsable de l’ordre public, du maire et de son adjoint, du notaire royal et des deux médecins de Calanda. Une procession se forme pour accompagner le jeune miraculé à l’église paroissiale, où le reste des habitants l’attend. Tous, disent les documents, sont abasourdis en le voyant de nouveau avec sa jambe droite, alors qu’ils l’avaient vu avec une seule jambe jusqu’à la veille au soir. Le miraculé se confesse, et reçoit la sainte Communion au cours de la Messe d’action de grâces célébrée par le vicaire.

Pourtant, la jambe n’a pas, au début, un bel aspect: couleur violacée, doigts de pied recourbés, muscles atrophiés et surtout, longueur inférieure à celle de la jambe gauche de quelques centimètres. Il faut trois jours pour que la jambe reprenne son aspect normal, avec sa souplesse et sa force. Ces circonstances, soigneusement observées et étudiées lors du procès, confirment qu’il ne s’agit pas d’un numéro d’illusionnisme; elles prouvent que la jambe restituée est bien la même que celle qui avait été enterrée deux ans et cinq mois auparavant, à plus de 100 km de distance… Au mois de juin suivant, les témoins affirment devant les juges de Saragosse que Miguel «peut appuyer son talon par terre, bouger ses orteils, courir sans difficulté». On constate en outre que, depuis fin mars, le membre récupéré s’est «allongé de presque trois doigts», et qu’il est à présent aussi long que l’autre. Une seule marque ne disparaît pas: la cicatrice qui forme un cercle rouge à l’endroit où le segment de jambe s’est réuni à l’autre. C’est comme une marque indélébile du prodige.

«Il faudrait donc qu’un miracle fût constaté par un certain nombre de personnes sensées qui n’eussent aucun intérêt dans la chose, affirmait Voltaire. Et il faudrait que leurs témoignages fussent enregistrés en bonne et due forme: en effet, si nous avons besoin de tant de formalités pour des actes tels que l’achat d’une maison, un contrat de mariage, un testament, combien n’en faudrait-il pas pour vérifier des choses naturellement impossibles?» (Article «Miracle» de son Dictionnaire philosophique). Or, cent vingt ans auparavant, un tel acte a précisément été dressé à Calanda. Le lundi 1er avril 1640, quatrième jour après le prodige, le curé et un vicaire de Mazaleón, bourg éloigné de 50 km, se déplacent avec le notaire royal de l’endroit pour vérifier la réalité des faits et en dressent un acte officiel.

À la fin du même mois d’avril, la famille Pellicer décide d’aller remercier la Vierge du Pilier. À Saragosse, la municipalité demande que s’ouvre un procès, pour que toute la lumière soit faite sur l’événement. Le 5 juin, soit deux mois et une semaine après l’événement, le procès canonique est officiellement ouvert. Il est public et non à huis clos. Plus de cent personnes de conditions sociales diverses y prennent part. Contre la fiabilité de ce procès, aucune voix discordante ne s’est jamais élevée. Le 27 avril 1641, l’archevêque rend solennellement sa sentence. Il déclare «admirable et miraculeuse» la restitution de la jambe droite, précédemment amputée, dont a bénéficié Miguel Juan Pellicer, natif de Calanda.

Le miracle de Calanda, impensable et pourtant parfaitement attesté, est de nature à conforter notre foi dans l’existence d’un monde invisible, celui de Dieu et de son Royaume éternel, auquel nous sommes appelés à participer en tant qu’enfants adoptifs. Là est la réalité suprême et éternelle, à laquelle nous devons rapporter toutes les autres, comme un homme prudent ordonne les moyens à la fin. Les miracles nous révèlent surtout le Coeur aimant et miséricordieux de Dieu pour l’homme, particulièrement pour l’homme qui souffre, qui est dans le besoin, qui implore la guérison, le pardon et la pitié. Ils contribuent à nous établir dans une espérance indéfectible en la miséricorde de Dieu et nous incitent à dire souvent: «Jésus, j’ai confiance en Vous !»

Cf. Vittorio Messori, Le Miracle impensable,

éd. Mame 2000.

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Stan

Copie peut être faite de l'article ci-dessus, en autant que vous en indiquerez la Source qui est le Forum "Vers la Nouvelle Jérusalem".

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Lily-Anne
Admin
Lily-Anne

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Re: La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.    La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeLun Fév 13 2012, 11:55

Merci Stan, je ne connaissais pas du tout ce miracle attesté par l'Eglise.

Comment ne pas être émue devant un tel prodige ?

A Dieu Tout-Puissant, rien n'est impossible ! I love you

Lily-Anne

_________________
La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Jc_6_b10
Revenir en haut Aller en bas
marie-rose
membre
marie-rose

Date d'inscription : 19/03/2011
Localisation : bouches du rhone

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Re: La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.    La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeLun Fév 13 2012, 13:27

C'est fou!!!!!!!!!!! je ne connaissais pas ce miracle! merci stan. C:\\\Mais pourquoi tant de temps avant le miracle?Quelle patience et quelle foi ce garçon! :shock: Stan ou lily anne, que pensez vous de tout ce temps avant ce grand miracle
En tout cas merci mon Dieu et pardon pour ces questions que je suis tjs entrain de me poser
bise en Jésus à tous! :cheers:
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Re: La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.    La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeLun Fév 13 2012, 20:40

marie-rose a écrit:
C'est fou!!!!!!!!!!! je ne connaissais pas ce miracle! merci stan. C:\\\Mais pourquoi tant de temps avant le miracle?Quelle patience et quelle foi ce garçon! :shock: Stan ou lily anne,
En tout cas merci mon Dieu et pardon pour ces questions que je suis tjs entrain de me poser que pensez vous de tout ce temps avant ce grand miracle
bise en Jésus à tous! :cheers:

Chère Marie-Rose,

Vous demandez: « Que pensez vous :?: de tout ce temps avant ce grand miracle?»

Il me semble bien que vous, Marie-Rose, Lily et moi, nous ne sommes pas dans les confidences de la Sagesse de Dieu à ce sujet. Je ne sais que répondre à votre question, sinon que ce délai me rappelle que Jésus a pris aussi beaucoup de temps avant de se rendre auprès de son ami Lazare : « Or quand il apprit que Lazare était malade, Il (Jésus ☀ ) resta encore deux jours à l'endroit où il se trouvait. » (Jean 11, 6). Tout cela reste mystérieux :?: pour moi aussi; je n'ai vraiment pas de réponse à votre question, chère amie.

Cordiales salutations :flower: !

Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
marie-rose
membre
marie-rose

Date d'inscription : 19/03/2011
Localisation : bouches du rhone

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Re: La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.    La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeMar Fév 14 2012, 01:54

Merci stan! nous n'avons pas la réponse, mais effectivement l'histoire de lazare fait réfléchir :roll: .Alors "Jésus j'ai confiance en toi" :cheers:
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Les 4 conditions pour recevoir l'Esprit-Saint (Vidéo : Père Émilien Tardif)    La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeMar Fév 14 2012, 22:35

Les 4 conditions pour recevoir l'Esprit-Saint
et manifester les charismes dont Il nous comble.

(Enseignement de 24 min.)

Si vous avez le goût de connaitre les quatre conditions pour recevoir l'Esprit Saint et être comblés des charismes que vous mettrez au service de l'Église et de votre prochain, le Père Émilien Tardif (qui a eu un grand charisme de guérison) nous en parle avec clarté, de manière savoureuse et avec humour, dans le vidéoclip ci-dessous:



« Si vous voulez savoir ce qu'est l'effusion de l'Esprit-Saint dans votre vie,
il vous faudra y goûter. »

nous dit le Père Tardif, en conclusion de sa prédication dans le vidéoclip.

Autrement dit, je comprend, pour ma part, que
la vie chrétienne est loin d'être une vie passive; elle se doit d'être en effet pro-active; Dieu qui nous a créé sans nous ne nous sauve pas sans nous; c'est-à-dire : sans notre consentement libre et volontaire à ses interventions dans nos vies..

Stan

Copie peut être faite de l'article ci-dessus, en autant que vous en indiquerez la Source qui est le Forum "Vers la Nouvelle Jérusalem".


_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Le Père François Brune et les miracles (Vidéo)   La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeJeu Fév 16 2012, 11:12

Le Père François Brune et les miracles

Que faut-il penser des miracles?
Quel est leur sens pour le commun des mortels?


Le Père Brune parle dans le vidéoclip ci-bas de plusieurs des miracles dont j'ai déjà parlé ci-haut et sur d'autres fils du Forum : «le Miracle de la lévitation d'une hostie à Lourdes, en 1999»; «le Miracle de Guadaloupe»; «le Miracle de Calanda»; «Les miracles dans la vie de
Mère Yvonne-Aimée de Malestroit
»;



Citation :
« Dieu attend avant tout, non pas une reconnaissance intellectuelle des miracles qu'il fait, mais une reconnaissance du coeur. »

« Dieu nous donne quelques signes pour soutenir notre foi, dans un monde où il est si difficile de croire, mais ce qu'Il veut avant tout c'est que nous le cherchions par le coeur. »

« Il y a une grande cécité vis à vis les miracles. Qui donc s'y intéresse? Qui veut en entendre parler? Qui veut en tirer les conséquences? Un miracle? mais qu'est-ce qu'on en a à faire? Les gens sont, en général, plus passionnés de savoir qui couche avec qui; ou bien savoir qui a poussé le ballon comme il fallait entre les poteaux (durant un match de soccer) ; Dieu ne peut pas forcer les gens à s'intéresser à Lui, ni même aux signes qu'il nous donne. Il d'abord avoir envie de l'existence de Dieu pour la reconnaitre »


(Père François Brune)

Stan

Copie peut être faite de l'article ci-dessus, en autant que vous en indiquerez la Source qui est le Forum "Vers la Nouvelle Jérusalem".

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: «Citius, Altius, Fortius» (Plus vite, plus haut et plus fort)   La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeMar Fév 21 2012, 00:11

la Foi exemplaire de Jean-Paul II,
l'athlète de Dieu

Envisager la Foi comme on aborde les défis d'une course?

« Citius, Altius, Fortius »
(Plus vite, plus haut, plus fort)
ou le plaisir de faire des progrès et de se dépasser.
à l'exemple de la Foi de Saint Paul?

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  26e2ec38-7269-11e0-a8b5-4e8365636b1d

Bien sûr que notre Foi chrétienne est avant tout une Grâce divine ("théologale", c'est-à-dire: "qui nous vient de Dieu"); et bien sûr que cette foi peut être accompagnées de grâces charismatiques parfois étonnantes dont il est parlé sur cette page qui concerne aussi la vie de certains saints (qui sont reconnus comme tel par l'Église catholique) ou bien qui concerne des chrétiens apparemment bien ordinaires.

Mais il ne faut pas en oublier pour autant que l'apôtre Saint Paul compare la foi, dans ses lettres, à une course athlétique; il veut ainsi nous faire comprendre que nous nous devons comme chrétien d'être pro-actifs dans la grâce de Foi qu'il nous donne; ce qui veut dire qu'il nous faut impérativement donner notre oui de foi, et notre réponse d'amour à l'amour qui nous est manifesté en Jésus-Christ.

Citation :

L'apôtre Paul, “athlète de la foi”, nous encourage donc à participer à la course la plus importante et à courir de manière à remporter le prix suprême!

En tant que Chrétiens, nous ne sommes pas spectateurs de la course, mais participants solidaires les uns des autres; nous sommes tous appelés à arriver au bout du parcours avec la foi dans le Seigneur.
Paul compare la vie chrétienne à une course du temps vers l’éternité avec Dieu.

A Corinthe, et ailleurs en Grèce, il y avait toutes sortes de compétitions sportives. L’apôtre Paul compare la vie chrétienne à une course, un marathon. Pas dans le sens d’une compétition où règne un esprit de concurrence, mais dans le sens où il y a un point départ,

LE POINT DE DÉPART: La Conversion à Christ (la Croix du Calvaire). C’est le pardon de Dieu qui nous a qualifié et qui nous donne le droit de participer à cette course.

LE POINT D’ARRIVÉE: C'est l'Entrée dans l’éternité avec Jésus (en passant par la mort… )

LES 6 CARACTÉRISTIQUES DE LA COURSE CHRETIENNE.

1) ELLE A UN OBJECTIF PRÉCIS:

Paul : “…je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ” (Philippiens 3:14)

2) ¸ELLE REQUIERT DE LA DISCIPLINE.

Jésus : « Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive » (Matthieu 16:24)

Paul : « Tous ceux qui combattent s’imposent toute espèce d’abstinences… je tiens assujetti mon corps… » (I Corinthiens 9:25, 27)

3) ELLE DOIT SE DÉROULER SELON DES RÈGLES PRÉCISES,

celles de la Parole de Dieu!
« …l’athlète n’est pas couronné, s’il n’a pas combattu suivant les règles… » (II Timothée 2:5). Ces règles comprennent : l’étude et la pratique de la Parole de Dieu, la prière, la communion fraternelle, le service, la croissance spirituelle (fruit de l’Esprit), la consécration, la sainteté…

4) ELLE A DES ADVERSAIRES

•L’ennemi, le diable : « …veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera » (I Pierre 5:8)

•Notre chair (nature pécheresse) : « …la chair a des désirs contraires à ceux de l’Esprit… » (Galates 5:17)

•Les distractions du monde : « …le monde entier est sous la puissance du malin » (I Jean 5:19)

5) ELLE EST ÉVALUÉE PAR DES SCORES

- Sur la terre: « …afin que tes progrès soient évidents pour tous » (I Timothée 4:15)

- Dans l’au-delà: « chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui-même. » (Romains 14:12)
« …le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit… » (Apo. 20:12)

6) ELLE VISE UN PRIX FINAL ET ÉTERNEL

Il y a des joies, des victoires, des bénédictions ici-bas déjà mais rien ne peut égaler les récompenses célestes, éternelles qui sont prévues pour ceux qui achèvent la course. Dans I Corinthiens 9:25-27, Paul nous parle d’une couronne incorruptible! Elle sera décernée par le Juste Juge !

D’où l’impératif, au verset 24 : « Courez de manière à remporter le prix! » La question se pose : Comment y parvenir? l L’attitude de Paul : « Ce n’est pas que j’aie déjà remporté le prix, ou que j’aie déjà atteint la perfection; mais je cours, pour tâcher de le saisir… oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant… » (Philippiens 3:12-13)



TROIS CLÉS
1) Choisir d’oublier le passé (souvent un obstacle),
2) Prendre un nouvel élan,
3) Se focaliser sur l’espérance éternelle
.


LE SECRET POUR BIEN ACHEVER LA COURSE CHRÉTIENNE ?

Dans Hébreux 12:1-3, nous voyons trois principes fondamentaux à suivre :
« Rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et Courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte, ayant les regards sur Jésus… en échange de la joie qui lui était réservée… afin que vous ne vous lassiez point, l’âme découragée . »

Courage, nous sommes plus proches que jamais de la ligne d’arrivée !

Jésus est notre exemple, notre Champion suprême, il a déjà enduré la croix, achevé sa course avec succès, Il est maintenant couronné de gloire et d’honneur. Il nous encourage, nous renouvelle, nous prend par la main… et Il prépare des couronnes pour Ses athlètes.

Lorsque nous Le verrons, Il nous accueillera triomphalement. Cela en aura valu la peine!

Si tu es tombé, tu t’es blessé, tu n’as plus de force pour courir, tu as abandonné la course… Jésus est là pour te relever, te fortifier, te guérir… Il t’invite à redémarrer cette course qui aboutit à la vie éternelle avec Lui. Avec Lui tu peux devenir un champion de la foi, par la puissance du Saint Esprit !

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Stan

Copie peut être faite de l'article ci-dessus, en autant que vous en indiquerez la Source qui est le Forum "Vers la Nouvelle Jérusalem".

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Lily-Anne
Admin
Lily-Anne

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Re: La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.    La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeMar Fév 21 2012, 05:59

Alors là, cher Stan : La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Main_010

Ton sujet est magnifiquement mené du début jusqu'à la fin. Tu as gagné l'étape mon frère ! :cheers:

Je connaissais bien sûr ce passage de St Paul mais présenté avec autant de clarté, c'est du "petit lait" !

A consommer sans modération Smile

Lily

_________________
La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Jc_6_b10
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Merci, Lily!   La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeMar Fév 21 2012, 09:56

Lily-Anne a écrit:
Alors là, cher Stan : La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Main_010

Ton sujet est magnifiquement mené du début jusqu'à la fin. Tu as gagné l'étape mon frère ! :cheers:

Je connaissais bien sûr ce passage de St Paul mais présenté avec autant de clarté, c'est du "petit lait" !

A consommer sans modération Smile

Lily

Chère Lily,

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  3997934280 pour les encouragements que tu me fais en bonnes remarques pour ce qui regarde mon effort de présentation que je voulais aussi claire que possible (en soulignements, en mises en relief par la couleur, en reformulations et en ajout de vidéoclip); mais il s'agit au fond d'une recherche biblique que j'ai éditée, et dont le plan n'a pas été esquissé par moi mais par la Source que j'indique à la fin de ma citation.

Je rends donc à St Paul ce qui revient à St Paul, à Jean-Paul II ce qui revient à Jean-Paul II; et je rends aussi à la Source en laquelle j'ai puisé ce qui appartient à Celle-ci.

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  3997934280 encore pour ton appréciation encourageante à propos de mon travail de présentation.

Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Une prière qui a fait peut être la différence devant une tornade.   La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeSam Mar 03 2012, 20:53

Le pouvoir de la prière à laquelle Dieu répond
en changeant la trajectoire d'une tornade,
le 2 mars 2012 ?


Il sera impossible de prouver que l'ardente et fervente prière que fait la dame que l'on entend supplier Dieu (en anglais et avec le charisme du don des langues) d'éloigner de chez elle une immense tornade (dans le vidéoclip ci-dessous) aura été la cause du fait que cette tornade, qu'elle voyait venir sur sa maison, a finalement changé de direction...et que sa maison en a été sauvée; mais je pense que la foi de cette dame qui prie est des plus touchantes! et il est permis de croire que Dieu a sans doute exaucé sa prière.


Stan

Copie peut être faite de l'article ci-dessus, en autant que vous en indiquerez la Source qui est le Forum "Vers la Nouvelle Jérusalem".

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: La grâce d'un regard qui touche ?   La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeDim Mar 04 2012, 23:35

La grâce d'un regard qui touche ?

Il y a tellement de chemins par lesquels Dieu cherche à nous rejoindre
par sa divine Grâce.

Bien sûr que la Grâce de Dieu passe avant tout par Sa parole lorsqu'elle est proclamée et nous interpelle; et elle passe aussi par les sacrements institués par le Christ; elle peut nous venir, encore, par le chemin des personnes qui sont habités par Dieu et que Dieu envoie en mission auprès de nous; et puis ne nous vient-elle pas parfois par d'autres signes sensibles qui parlent à notre coeur: la beauté de la nature, et les miracles que Dieu permet parfois?

Mais pourquoi la grâce divine ne pourrait-elle pas venir aussi à nous à travers la beauté d'une oeuvre d'art.... comme ce regard de la Vierge Marie dans le vidéoclip ci-dessous? le message italien de Notre Dame de la Paix, qu'on y lit et dont je vous laisse la traduction au bas du clip, ne dure à vrai dire que 35 secondes; tout le reste du temps du vidéoclip nous est donné pour que nous nous laissions finalement regarder et interpeller par le regard de Marie dans ce vidéoclip:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Citation :

« Chers enfants, je vous appelle à renaître dans la prière et par l'Esprit-Saint, à devenir un nouveau peuple avec mon Fils ; un peuple qui sait que s'il perd Dieu, il se perd lui-même ; un peuple qui sait que, malgré les souffrances et les épreuves, avec Dieu , il est en sécurité et sauvé. Je vous appelle à vous rassembler dans la famille de Dieu et à vous affermir de la force du Père. En tant qu'individus,mes enfants, vous ne pouvez pas arrêter le mal qui veut commencer à gouverner le monde et le détruire. Mais, selon la volonté de Dieu, tous ensemble , avec mon Fils, vous pouvez tout changer et guérir le monde. Je vous appelle à prier de tout votre cœur pour vos bergers, car mon Fils les a choisis. Je vous remercie. »


Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Stan

Copie peut être faite de l'article ci-dessus, en autant que vous en indiquerez la Source qui est le Forum "Vers la Nouvelle Jérusalem".

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Mère Teresa, la Foi et le doute, (Vidéo Documentaire de 50 min.)   La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeLun Mar 05 2012, 17:49

Mère Teresa, la Foi et le doute.

Citation :
«Vous ne devez jamais quitter quelqu'un sans lui avoir donné un peu de bonheur, de réconfort, et l'avoir aidé d'une manière ou de l'autre.»
Mère Teresa


Si je vous dis que Mère Teresa a pris un jour ma main droite dans ses mains et l'a gardée ainsi un certain temps, vous me demanderez sans doute: «Mais qu'est-ce qui t'a donc valu une telle grâce?»

Ma rencontre avec Mère Teresa s'est passée en 1987, à Québec, devant l'Hôtel de Ville de Québec, où elle était reçue par notre maire; je vous en parle mais je ne raconterai pas ici en détail les circonstances de ma rencontre avec elle.

Il m'a fallu une audace qui m'a semblé surréaliste... pour passer mon bras par dessus le bras d'un homme qui protégeait Mère Teresa, afin de tendre à celle-ci ma main droite. Mère Teresa a alors pris ma main dans ses mains et l'a gardée ainsi, le temps des deux questions en anglais que lui posait, en même temps, la dame inconnue qui était à côté de moi; un beau concours de circonstances. J'ai pu alors ressentir en plénitude cette façon tendre et affectueuse que Mère Teresa avait de tenir ma main (La chose qui m'a étonnée: Même si Mère Teresa parlait en regardant la dame à côté de moi, j'avais l'impression d'avoir une parfaite attention de sa part, par cette façon affectueuse qu'elle avait de tenir ma main.

En terminant ici mon histoire de contact avec Mère Teresa, je vous précise que, durant les minutes qui ont précédé cette rencontre, j'ai vécu, de manière surprenante et inattendue, une "souffrance morale" extrême, qui m'a semblé atteindre les fondements même de mon existence; ma foi m'en a parue tout d'un coup "comme dissoute"; c'était comme si le plancher se dérobait sous mes pieds; j'en avais la peau complètement moite...et les jambes flageolantes; l'impression que j'allais m'écraser sur le trottoir de l'Hôtel de Ville...et je ne voulais vraiment pas que cela arrive. Puis est survenu mon contact avec Mère Teresa. Je ne sais pas pourquoi Dieu a permis que les choses se passent ainsi.

La question que je me pose : Se pourrait-il que Mère Teresa ait perçu ma souffrance, pour qu'elle en vienne à prendre avec une telle affection ma main dans ses mains? Je ne le pense pas! Mais je crois que Dieu, Lui, a vu ma souffrance, et qu'Il s'est alors servi de Mère Teresa pour me rassurer, dans sa miséricorde.

Stan

Copie peut être faite de l'article ci-dessus, en autant que vous en indiquerez la Source qui est le Forum "Vers la Nouvelle Jérusalem".

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Aliénor
membre
Aliénor

Date d'inscription : 01/03/2012
Age : 66
Localisation : Ile de France -77

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Re: La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.    La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeMar Mar 06 2012, 11:07

Mère Térésa qui est actuellement sur le chemin de la béatification, a elle même dit qu'elle avait vécu le doute et la nuit noire de l'absence de foi tout comme la petite Thérèse de Lisieux.... C'est pourquoi je pense que Dieu vous sachant à sa proximité a voulu vous donner un signe de réconfort à travers elle!
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Le secret de Mère Teresa : «J'ai aimé Dieu dans la nuit.»   La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeJeu Mar 08 2012, 22:32

Le secret de Mère Teresa :
«J'ai aimé Dieu dans la nuit.»


Citation :

«Gardez la joie de l'amour de Dieu dans votre coeur, et partagez cet amour
avec tous ceux que vous rencontrez, et spécialement avec votre famille.»

«Hier n'est plus. Demain n'est pas encore là. Nous n'avons que aujourd'hui pour commencer quelque chose (de beau).»

«Si vous ne pouvez nourrir cent personnes, alors nourrissez-en une.»

«La paix commence par un sourire.»


Traduction personnelle de quelques-unes des paroles du Vidéoclip ci-dessous



Citation :

« Si jamais je deviens sainte, je ferai surement partie des saints des ténèbres. Je serai continuellement absente du ciel pour éclairer la lumière de ceux qui sur terre traversent ces ténèbres. »
(Mère Teresa)

«La plupart des gens ne savent rien de cela - pour eux, elle demeure seulement l'idéal de l'amour compassionnel -, ils ne voient pas la base spirituelle de sa spiritualité. Jésus nous a sauvé en assumant notre condition et nos ténèbres, vivant en communion avec son Père et dans une communion ininterrompue avec nous dans notre monde brisé...
C'est là le coeur de son charisme.»

(Lettre du Père Joseph Neumer, conseiller spirituel de Mère Teresa)

Source : J'ai aimé Dieu dans la nuit, Paul Murray, Ed Médiapaul, 2011, p. 125 et p. 57-58.

Citation :

« Souvenez-vous que la Passion du Christ
se termine toujours
dans la joie de la Résurrection,
aussi, quand vous ressentez
dans votre coeur
la souffrance du Christ,
rappelez-vous que la résurrection viendra,
dans la joie du matin de Pâques.
Ne laissez jamais rien vous remplir
ainsi de chagrin
jusqu'à vous faire oublier
la joie du Christ ressuscité !
»

Teresa de Calcutta


Source : J'ai aimé Dieu dans la nuit, Paul Murray, Ed Médiapaul, 2011, p. 132.

Stan

Copie peut être faite de l'article ci-dessus, en autant que vous en indiquerez la Source qui est le Forum "Vers la Nouvelle Jérusalem".

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: La foi chrétienne, durant un deuil à traverser...   La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeLun Mar 12 2012, 20:51

La foi chrétienne, durant un deuil à traverser...

Il nous arrive tous de vivre parfois des jours difficiles
où il n'y a vraiment que la compassion qui doit se manifester.


À la suite du décès de ma cousine Viviane, je me suis rendu à la cérémonie religieuse de ses funérailles qui se voulaient remplies d'espérance et de consolation pour la famille immédiate, afin celle-ci puisse traverser moins difficilement le deuil qui suit normalement le décès d'une personne qui fut très aimée de ceux qui la connaissaient.

En guise de "Merci" à vous qui, sur ce Forum, étiez informés de cette épreuve que traversait ma famille, et qui m'avez fait parvenir des paroles de réconfort en m'assurant du soutien de votre prière pour ma famille éprouvée, je laisse ici, dans le vidéoclip ci-dessous, ce chant que j'ai entendu durant ces funérailles auxquelles j'ai participé (avec, à la suite de ce vidéoclip, une adaptation française des paroles chantées en anglais):



Citation :

Adaptation française de la chanson en anglais The Prayer.

Paroles :
Que ton regard divin se pose sur nos vies
Que ta sagesse infinie nous conduise vers demain
C'est là ma prière vers Toi tendre père,
Montre-nous la voie
Garde-nous en Toi
Par Ta grâce guide nos pas

Que ta lumière brille illumine nos vies
Comme les étoiles scintillent au milieu de la nuit
C'est là ma prière vers Toi tendre père
Montre-nous la voie
Garde-nous en Toi
Par ta grâce guide nos pas

Un monde où peine et souffrance ne seront plus
Où les cœurs brisés retrouvent l'espoir perdu

Et dans nos mémoires seul Ton amour pour nous
Brillera comme un feu qui ne s'éteint pas

Que la vie soit pour nous une occasion d'aimer
De partager l'amour que tu nous as donné
C'est notre prière vers Toi tendre père

Montre-nous la voie
Garde-nous en Toi
Par ta grâce guide nos pas
Montre nous la voie
Qui nous mène à Toi
Nous marcherons par la foi

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)


Dernière édition par Stan le Mar Mar 13 2012, 08:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aliénor
membre
Aliénor

Date d'inscription : 01/03/2012
Age : 66
Localisation : Ile de France -77

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Re: La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.    La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeMar Mar 13 2012, 02:50

très beau et apaisant! ange
Cher Stan, merci en UDP avec toi!
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Le Frère Marcel Van, qui a un jour calmé mes angoisses.   La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeMer Mar 14 2012, 20:34


Le Frère Marcel Van, qui a un jour calmé mes inquiétudes.

Cela se passait en 1991: une vague douleur survenait dans tout mon bras gauche après chacun de mes efforts physiques. Je me décide donc à consulter un médecin urgentiste à propos de cette douleur. Il me fait passer un électrocardiogramme qui se révèle anormal. Je subis une angiographie quelques jours plus tard; et le diagnostic tombe: «Une de vos artères coronaires est bloquée à 95%; il va falloir que vous subissiez une angioplastie pour débloquer cette artère.», me dit le cardiologue.

Bien sûr qu'il y a des milliers de personnes qui se font donner ce genre de diagnostic chaque année, et qui voient ainsi leur vie basculer dans une inquiétante précarité; et en ce qui me concerne, je n'ai pas échappé à cette épreuve: Dans mon attente prolongée de l'intervention médicale annoncée, il m'a fallu passer par des moments d'anxiété.

Mais ce fut aussi durant cette période difficile de ma vie, que j'ai fais la découverte des écrits de Marcel Van; une découverte qui, en donnant un sens à mes souffrances, les atténuèrent grandement. Et puisque la spiritualité et les écrits et de Marcel Van furent un tel bienfait pour ma vie éprouvée, je me permets de partager avec vous quelques-unes des pensées de celui-ci, dans vidéoclip ci-dessous.

Il me semble évident que la sainteté de Marcel Van sera un jour reconnue officiellement par l'Église, et qu'il sera même un jour proclamé « Docteur de l'Église ».



Citation :
«Efforce-toi de profiter de ta grande faiblesse pour te sanctifier. Livre-toi à Jésus avec confiance, comme le petit enfant incapable de faire par lui-même
un seul pas.»
(Extrait de lettre de Marcel Van, le 3 juin 1951)

«Se décourager, c'est une lâcheté qui se rencontre chez les âmes qui ne savent pas aimer Jésus.» (M.V., le 26 août 1951)

«Petit frère, tu marches actuellement sur une route tracée par Dieu, ne décourage donc jamais; garde confiance, et tu verras que tout s'arrangera. (...) Rappelle-toi qu'il donne ses grâces selon la mesure de notre foi.» (M.V, le 1 mars 1953)

«La claire connaissance de la vie spirituelle nous fait devenir comme des petits enfants dans les voies spirituelles.» (M.V., le 24 janvier 1954)


Source ; L'enfant de l'aurore, Correspondance de Marcel Van, Marie-Michel, Ed Le Sarment/Fayard, 1990, p. 213, 223, 244, 251.

Stan

Copie peut être faite de l'article ci-dessus, en autant que vous en indiquerez la Source qui est le Forum "Vers la Nouvelle Jérusalem".


_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)


Dernière édition par Stan le Jeu Mar 15 2012, 16:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aliénor
membre
Aliénor

Date d'inscription : 01/03/2012
Age : 66
Localisation : Ile de France -77

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Re: La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.    La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeJeu Mar 15 2012, 04:14

Oui j'avais emprunté un gros livre à la paroisse que je n'ai pas eu le temps de lire entièrement: les écrits de Marcel Van, le petit frère se Thérèse de Lisieux dont il partageait l'intimité!!!! Il avait une âme candide d'enfant... Oui je ne comprends pas pourquoi il n'est pas encore saint!!!! Car il a eu des vertus héroïques!!Peut-être lui faut-il un miracle? Il faudrait le prier davantage pour qu'il agisse en nous!
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Le pauvre qui me guérit?   La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeJeu Mar 15 2012, 22:23

Le pauvre qui me guérit?
(selon la spiritualité de Jean Vanier)

Citation :
«Tout être humain est important.»

«Comment être convaincu que c'est l'autre, le pauvre, qui me guérit?»

« Si tu deviens l'ami d'un pauvre, d'un exclu,
Dieu sera présent; c'est une Béatitude!
Jésus est dans l'exclu, et Jésus est aussi dans mon coeur,
(c'est-à-dire ) dans l'exclu qui est dans mon coeur,
en ce que je ne supporte pas de moi
(et qui est donc l'exclu en moi-même)»


(Propos de Jean Vanier dans le vidéoclip ci-dessous)



Le pauvre qui me guérit?
(selon la spiritualité de Saint François d'Assise)

Citation :
« Au temps où j'étais encore dans les péchés, la vue des lépreux m'était très amère. Mais le Seigneur lui-même me conduisit parmi eux et je leur fis miséricorde. Et au retour, ce qui m'avait semblé si amer s'était changé pour moi en douceur pour l'esprit et pour le corps... »
(Testament de Saint François d'Assise 2-3)

Il semble que ce soit avant tout par le regard d'humanité et de compassion
que Saint François pose sur les humains qu'il regarde (dans le vidéoclip ci-dessous)
que l'auteur du film "Francesco", veut nous faire comprendre,
l'amour de celui-ci pour Jésus présent dans les plus pauvres.



Que celui ou celle qui peut comprendre comprenne!

Stan

Copie peut être fait de l'article ci-dessus, en autant que vous en indiquerez la Source qui est le Forum "Vers la Nouvelle Jérusalem".

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)


Dernière édition par Stan le Ven Mar 16 2012, 07:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aliénor
membre
Aliénor

Date d'inscription : 01/03/2012
Age : 66
Localisation : Ile de France -77

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Re: La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.    La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeVen Mar 16 2012, 05:14

très beau l'extrait du film Francesco! Je ne savais pas que Michael Rourke avait tenu ce rôle, surtout que justement aujourd'hui il fait partie des êtres abîmés par la vie.... Je me demandais s'il avait pensé au regar que portait Francesco sur des gens comme lui... et si cela lui avait redonné espoir??? (Je dis ça parce-que le pauvre est rongé par l'alcoolisme)
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Le phénomène du repos dans l'Esprit-Saint; est-ce bien sérieux?   La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeDim Mar 25 2012, 22:41

Le phénomène du repos dans l'Esprit-Saint,

Est-ce bien sérieux?



Le discernement spirituel du Père Guy Lepoutre s.j.
à propos du repos dans l'Esprit-Saint


Citation :
Une de nos internautes a assisté à une assemblée de prière avec imposition des mains sur des personnes qui tombent brutalement de leur chaise: cela lui a posé bien des questions! Mise au point d'un tel phénomène par le père Guy Lepoutre

Le "repos dans l'Esprit": une expérience inattendue!

Quel étonnement pour des personnes qui viennent pour la première fois dans tel ou tel groupe de prière charismatique et voient que certains participants, pour qui l’on prie ou à qui on impose les mains, tombent soudain en arrière et restent un certain temps allongés à terre ! Dans certains grands rassemblements, particulièrement chaleureux, la moitié de l’assistance peut se retrouver au tapis !
Ce phénomène est désigné sous le nom de « repos dans l’Esprit », car celui ou celle qui est à terre est, dit-on, visité par le Saint Esprit , restant présent (ce n’est en rien une syncope) dans un recueillement intérieur accompagné d’images ou de paroles qui semblent données par le Seigneur. Cela peut durer quelques minutes ou plusieurs heures, après quoi la personne se relève tranquillement, avec le plus souvent le sentiment d’avoir vécu une visitation de l’Esprit …

"Tiens toi debout!"

Je ne vois pas qu’il y ait quelque chose qui ressemble à ce « repos dans l’Esprit » dans les textes du Nouveau Testament. On y voit plutôt des personnes qui se redressent, ou qui se prosternent aux pieds de Jésus, ou qui sont envoyées en mission. De l’Ancien Testament, nous gardons en mémoire les appels de Dieu : « Tiens-toi debout, Fils d’homme ! » ; dans l’Apocalypse, quand le Témoin tombe en adoration, il lui est tout de suite dit de se relever.
Les premières fois où il m’a été donné de voir ce phénomène (dans les années 80), j’ai pensé à ces femmes distinguées qui se pâmaient d’émotion dans les Salons littéraires du Grand Siècle … Cette interprétation était trop rapide et superficielle !
Je crois qu’il y a d’authentiques « repos dans l’Esprit » qui se vivent dans un moment d’intercession fraternelle : la prière est souvent accompagnée d’un geste, voire de l’imposition des mains (fraternelle, non pas sacramentelle, évidemment) ; quelqu’un se tient derrière celui qui accueille la prière en prévision d’une chute possible et pour l’empêcher de se faire mal en tombant !
Que se passe-t-il donc qu’on peut dire spirituel ? Un grand recueillement, une expérience forte de la Présence du Seigneur, lumière intérieure, paix, parfois chaleur, tant et si bien que la personne se lâche ; plus exactement, elle ne vit plus ce contrôle musculaire assez complexe et de tous les instants, qui nous fait nous tenir debout. Il y a là quelque chose du ravissement, même si le mot est un peu fort, car la personne reste consciente et présente à ce qui se passe alentour, capable , si elle le voulait, de se relever promptement. Mais généralement, elle ne le veut pas, car c’est un temps très fort d’intimité spirituelle, accompagnée souvent d’images ou parfois de souvenirs d’un passé lointain et oublié, et aussi de paroles intérieures pacifiantes et éclairantes.

Nécessaire d'être "accompagné"

S’il en est bien ainsi, on voit comment ce « repos dans l’Esprit » demande à être reconnu dans sa vérité et accompagné spirituellement pour que l’esprit menteur ne vienne pas interférer dans la suite, quand ce ne serait que par des tentations d’orgueil !
Il est bien clair que ce genre de phénomène peut être vécu par mimétisme, surtout chez des personnes sensibles et, précisément, mimétiques … On peut éprouver une telle soif de sentir le spirituel ! C’est un désir psychologique de sentir la grâce dans son corps, alors que, nous le savons bien, la grâce, don complètement gratuit de Dieu, vient dans notre cœur profond, quitte ensuite à retentir dans nos facultés psychiques et jusque dans notre corps.
On devine bien que des assemblées chaleureuses, voire surchauffées, peuvent vivre cette gourmandise du sentir, et un incroyable engouement pour ce phénomène peu banal de tomber à la renverse dans ce qu’on pense être un ravissement, voire une extase ! Il peut y avoir vanité et mise en valeur de soi : « Je suis tombé ! » , « Je suis tombé tant de fois, je tombe toujours, et même si on a à peine commencé à prier pour moi ! »
Sans compter le priant qui pousse un peu la personne et est content de sentir que sa prière est efficace ! C’est comme un charisme qu’on aurait reçu de donner aux personnes pour qui l’on prie, d’entrer dans un vrai abandon au Seigneur … Pourvu que le priant ne prétende pas être le donneur de la grâce en provoquant la chute en arrière!
Il est vrai que certains priants, qui sont proches du Seigneur, intercèdent avec grande foi : à peine imposent-t-ils les mains que la personne tombe dans le repos…
Certains groupes de jeunes convertis, ou de personnes qui sont dans la première découverte de la vie spirituelle, vivent une ferveur exubérante : ils pensent que le repos dans l’Esprit et autres manifestations physiques (dans le genre de transes) sont le signe indubitable qu’on avance vers Dieu et qu’il est là ! Ils les cultivent donc excessivement, sans discernement !
Répété, ça risque d’être dangereux pour tous et chacun en mettant en cause leur équilibre psychique ; et ça deviendra catastrophique pour l’intégration dans la communauté ecclésiale.

...afin de mieux discerner

Discernement, ai-je dit … Saint Ignace donne des règles qui sont bien précieuses. Quand Dieu se donne, il y a paix et joie, humble émerveillement devant le mystère de la Vie divine, foi, espérance et amour qui grandissent à partir du cœur ; respect de l’Eglise même si on a le sentiment que ses autorités ne comprennent pas ce que l’on vit.
Il se peut bien que dans les débuts de la vie dans l’Esprit, il y ait des manifestations assez sensibles -et parfois aussi des repos dans l’Esprit très mouvementés, ce qui manifeste alors qu’il y a d’autres forces en présence, nullement divines celles-là et qui sont contrariées . Voilà qui doit être discerné et accompagné par des chrétiens avertis et plus expérimentés - Quoiqu’il en soit, le "repos dans l’Esprit" ne doit pas être cultivé pour lui-même ; qu’on demande la prière fraternelle pour trouver force et paix dans le Seigneur, très bien ! Mais cela ne veut pas dire qu’on peut et doit tomber à la renverse pour autant … Même si cela arrive assez fréquemment, dans le contexte du Renouveau, pour certains tempéraments plus sensibles et impressionnables.

"N'éteignez pas l'Esprit !"

Personnellement et en conclusion, je pense que le "repos dans l’Esprit" peut être humblement accueilli comme une expression de la grâce de Dieu qui vient nous toucher, nous guérir intérieurement et nous aider à nous reconstruire … Mais, on ne capte pas la grâce, on la reçoit ; on l’accueille sous les modalités imprévisibles par lesquelles elle se communique, et on en tire profit pour aller plus avant dans la docilité à Dieu.
Comme le dit l’apôtre Paul dans la première de ses lettres : « N’éteignez pas l’Esprit (…) ; examinez tout avec discernement : retenez ce qui est bon ; tenez-vous à l’écart de toute espèce de mal. Que Dieu, source de paix, vous sanctifie totalement, et que votre esprit, votre psychisme et votre corps soient parfaitement gardés pour être irréprochables lors de la venue de Notre Seigneur Jésus Christ » 1 Thess 5, 19-23

Ce "repos dans l'Esprit" peut exister dans une vie chrétienne fervente où l'on est en recherche du Seigneur -sans qu'il n'y ait aucun conditionnement extérieur . C'est pure grâce, consolation sans cause, comme dit Saint Ignace! Il faut s'en réjouir, en sachant bien que c'est un don, et que cela ne se capte pas de façon volontaire : gratitude, émerveilement pour Dieu et humilité , voilà ce qui se vit alors de façon très authentique!



Le père Guy Lepoutre est jésuite. Il a une longue expérience de prédicateur de retraites. Proche du Renouveau, il est actuellement supérieur de la communauté du Châtelard, centre spirituel Ignatien, à l'ouest de Lyon (69)

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: «Je voudrais vous transmettre cette espérance: Oui! vous pouvez vivre dans la lumière!»   La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeMer Mar 28 2012, 10:47


Je voudrais vous transmettre cette espérance:
Oui! vous pouvez vivre dans la lumière!


Je ne vois pas pourquoi l'idéal de l'espérance et de la confiance, qui est valable pour les scouts, ne serait pas aussi valable pour les chrétiens en général, moyennant des adaptations qui s'imposent aux diverses situations de vie. Oui, pourquoi ne pas nous replonger de temps en temps dans la fraicheur de l'Évangile du Christ, telle qu'elle nous a été proposée aussi par un Saint François d'Assise, et telle qu'elle est proposée encore dans la fraicheur juvénile du vidéoclip ci-dessous?



Citation :

« Je voudrais vous transmettre cette espérance:

Oui! cela est possible; vous pouvez vivre dans la lumière, dans la Vérité; vous pouvez choisir le bien radicalement! Vous pouvez choisir de grandir et de saisir les instruments qu'on vous propose pour grandir. Oui, vous en êtes capables! vous en êtes capables! Ne manquez pas l'Espérance! on est dans une culture qui manque d'Espérance et on a peur de devenir des hommes et de prendre nos responsabilités; de nous engager en vérité. Eh bien, oui, vous le pouvez! Vous le pouvez si vous acceptez d'obéir, de demander conseil, de faire confiance; et vous pouvez le faire parce que vous avez confiance que Dieu vous aide sur votre chemin. (Si) vous vous repliez sur vous-même, eh bien, vous allez patauger. (Si) vous choisissez de faire confiance, alors, vous allez grandir, faire des pas de géants. Oui! Dieu compte sur vous! Oui! vous êtes des fils de la chrétienté, et avec vous on peut faire de grandes choses!



Stan

Copie peut être fait de l'article ci-dessus, en autant que vous en indiquerez la Source qui est le Forum "Vers la Nouvelle Jérusalem".

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: La surdité spirituelle, un problème d'actualité, que Jésus guérit.   La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeDim Avr 01 2012, 22:15

La surdité spirituelle, un problème d'actualité,
que Jésus guérit.

«Il fait entendre les sourds...»

(Mc 7, 37)

Citation :

« En plein territoire de la Décapole, on amène à Jésus un sourd, qui de plus parlait difficilement, et on le prie de lui imposer les mains. Le prenant hors de la foule, à part, il lui mit ses doigts dans les oreilles et avec sa salive lui toucha la langue. Puis, levant les yeux au ciel, il poussa un gémissement et lui dit : « Ephphatha », c’est-à-dire : « ouvre-toi ». Et ses oreilles s’ouvrirent et aussitôt le lien de sa langue se dénoua et il parlait correctement… » (Mc 7, 32-36)


Il existe toutes sortes de surdité; et cela va de la surdité physique...à la surdité spirituelle en passant par la surdité volontaire (qui me parait être vraiment la plus désespérante des surdités). Mais il ne faut désespérer de personne, n'est-ce pas? Je crois pour ma part qu'il existe des guérisons de surdité spirituelle, qui peuvent être aussi touchantes que la guérison de cette femme du vidéoclip ci-dessous, qui, après avoir reçu un implant cochléaire, a retrouvée l'audition...après de nombreuses années de surdité complète:


Citation :

Deux mille ans après l'événement, c'est encore au présent que nous disons nous aussi cette parole : "Il fait entendre". Combien d’hommes et de femmes, enfermés dans un désert de silence, ont le sentiment que rien ne peut changer, rien ne va changer, rien ne doit changer!

Et puis, un jour, des amis ou des inconnus les bousculent et les réveillent. Dans le désert de l'immobilisme, une source jaillit; Quelqu'un prononce un "Ouvre-toi!" Ils se prennent à espérer; à tendre l'oreille, et voici que des paroles mille fois entendues, qui avaient jusque-là glissé à leurs oreilles, pénètrent au plus profond d’eux-mêmes et leur font dire: cette fois je comprends, j'entends.


Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Stan

Copie peut être fait de l'article ci-dessus, en autant que vous en indiquerez la Source qui est le Forum "Vers la Nouvelle Jérusalem".

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Une stigmatisation de Caltalina (Katia) Rivas   La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeLun Avr 02 2012, 20:36

Une stigmatisation de Caltalina Rivas

(En cette Semaine Sainte 2012)

Citation :

Catalina Rivas vit à Cochabamba, en Bolivie. Elle se convertit en octobre 1993, à la suite d’une conférence spirituelle. Catalina est mariée et a alors 47 ans. Par la suite, elle commença à recevoir des messages de Notre Seigneur en locutions intérieures. Elle a été choisie par Jésus pour transmettre au monde Ses messages d'amour et de miséricorde. Catalina, que Jésus appelle " Sa secrétaire ", écrit sous sa dictée et est capable de remplir en quelques jours les centaines de pages d’un cahier.

Pour écrire les trois cahiers dont on a tiré le livre " La Grande Croisade de l'Amour ", elle a mis 15 jours à peine. Les experts sont restés impressionnés par l’étonnante quantité d’écrits que cette femme a produite en si peu de temps. Mais ils ont été encore plus frappés par la beauté, la profondeur spirituelle et la validité théologique certaine de ses messages, considérant par ailleurs le fait que Catalina avait quitté tôt l’école et ne possédait aucune formation dans le domaine théologique.

Les messages théologiques contiennent la vérité et, malgré leur complexité intrinsèque, ils sont exprimés avec une simplicité étonnante et un caractère d’urgence. Les messages contenus dans les livres de Catalina révèlent l'espérance fondée sur l'immense amour de Dieu. Un immense Dieu de miséricorde mais en même temps un Dieu de justice qui respecte notre volonté libre.

Tous les messages dictés par Jésus ont été rassemblés en huit livres qui ont reçu, le 2 avril 1998, l’Imprimatur de l'archevêque de Cochabamba Mons. René Fernández Apaza. Dans ce document l'archevêque affirme : " Nous avons lu les livres de Catalina et nous sommes sûrs que leur seul objet est de conduire sur la voie d’une spiritualité authentique, dont la source est l'Evangile du Christ [… ] Pour cela, j'autorise leur impression et diffusion, les recommandant comme supports de méditation et de direction spirituelle, dans le but d’obtenir beaucoup de fruits pour le Seigneur qui nous appelle à sauver des âmes, leur montrant que c'est un Dieu vivant, plein d'amour et de miséricorde ".

En octobre 1994, alors qu'elle se trouvait en pèlerinage à Conyers, aux Etats-Unis, Catalina vit une lumière soudaine et forte autour du Crucifix et ressentit le besoin d'offrir sa propre vie au Seigneur. Elle vit 4 faisceaux de lumière sortir des mains, des pieds et du côté de Jésus crucifié, qui pénétrèrent ses mains, ses pieds et son cœur comme la foudre. La douleur fut si intense que Catalina tomba à terre.

Deux jours plus tard, au Costa Rica, Jésus lui indiqua que le cadeau des stigmates qu'il lui avait fait lui permettait de partager avec Lui la douleur de sa croix et qu'ils étaient donnés seulement à ceux qui sont capables de L'aimer comme Il souhaite être aimé. Depuis, Catalina porte sur elle les stigmates du Seigneur qui apparaissent le jeudi soir, se manifestent le vendredi avec grande douleur, et disparaissent le samedi. Les autorités de l'Eglise les ont constatés.

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


La stigmatisation de Catalina Rivas, débute à la 9 minutes et 25 secondes du vidéoclip ci-dessous; et le vidéoclip est dans un anglais assez facile à comprendre.

Des images qui me semblent éloquentes au point de n'avoir pas besoin de commentaires élaborés,
de ma part du moins.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Suite (et deuxième partie) de la stigmatisation de Catalina Rivas

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonne Semaine Sainte, et bonne méditation, à tous et toutes!

Stan

Copie peut être faite de l'article ci-dessus, en autant que vous en indiquerez la Source qui est le Forum "Vers la Nouvelle Jérusalem".

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Un buste de plâtre du Christ, qui exsude des larmes de sang, à Conchabamba (en Bolivie)   La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeMer Avr 04 2012, 00:42

Un buste de plâtre du Christ, exsude des larmes de sang,
à Conchabamba (en Bolivie)


(Un phénomène mystique que Mgr Apaza a reconnu officiellement comme étant miraculeux)

J'avoue que le phénomène mystique de ce visage de Jésus qui se transforme jusqu'à exprimer la plus grande douleur (dans le vidéoclip ci-dessous) a quelque chose d'impressionnant et de touchant, d'autant plus que tout cela a été passé au crible d'une rigoureuse expertise scientifique avec les moyens d'analyse et de vérification les plus sophistiqués; l'examen minutieux et méthodique du buste de plâtre du Christ (qui pleure des larmes de sang) n'a pas permis de trouver l'origine naturelle de ces larmes qui se sont manifestées plus de 200 fois.

Ceci dit, ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas un adepte des révélations privées qui annoncent des catastrophes (conditionnelles) dans des messages qui sont trop souvent interprétés de manière erronée; comme si ces catastrophes ne pouvaient plus être évitées par la prière des chrétiens sincères. Bon! mais puisque l'évêque de Cochabamba a reconnu comme authentique miracle ce que nous montre le vidéoclip ci-dessous, je ne peux que m'incliner devant ce discernement, n'est-ce pas?

Même si le vidéoclip est en anglais, ses images sont assez éloquentes pour que nous comprenions que cette affaire a été prise au sérieux par l'évêque de Cochabamba, de même que par la communauté scientifique qui se reconnait honnêtement incapable de pouvoir expliquer naturellement ces larmes et ce sang dont il est ici question.


Citation :

Dès le 9 mars 1995, dans la ville bolivienne de Cochabamba, le buste d'un Christ de plâtre saigne plus de deux cents fois. Après avoir reçu le rapport scientifique (sang humain qui contient la pointe d'une épine), l'archevêque du lieu, Mgr R. F. Apaza, autorise la vénération de la statue et, pour le deuxième anniversaire, préside les célébrations dans la cathédrale.

Dans cette même ville, une humble servante de Dieu, du nom de Catalina, reçoit les stigmates de Jésus qui apparaissent le jeudi dans la nuit, se manifestent le vendredi avec une grande douleur, et disparaissent le samedi.

Catalina reçoit des messages de Jésus qui exprime son amour pour la Bolivie et pour le monde et cherche l'appui de ses enfants pour répandre à travers les nations un nouveau souffle réparateur: «La Grande Croisade de l'Amour».

Dans ces messages, Jésus explique:
«Ma fille, une grande campagne devra se faire, une croisade d'expiation et de pénitence. Le monde doit se préparer à résister aux assauts de la Bête. Celle-ci prépare la grande tribulation. Et l'univers pleurera des larmes de sang... On doit commencer la croisade sans perdre de temps.L'humanité en a besoin. On doit prier et expier pour les peuples qui, en m'oubliant, ont semé la haine et la violence.» (CA 32)

«Ces messages seront reçus comme un rayon de lumière et comme un battement de mon Coeur... Ils seront comme une nouvelle et récente révélation de mon amour immuable pour les hommes, comme un appel à tous à revenir à mon Coeur qui languit d'amour...» (CA 180)

«Avant que le Seigneur n'embrase le monde du feu de sa colère, il faut que les bons allument dans le coeur de leurs frères le feu de l'amour. C'est pourquoi il est urgent d'instruire vos frères. C'est une responsabilité qui incombe à chaque âme. Qu'on proclame au monde entier l'amour du Créateur pour sa créature... L'heure est grave, le danger imminent. Seul l'amour peut sauver le monde!» (CA 173)

La version originale espagnole de ces messages est parue avec l'Imprimatur de Mgr René Fernandez Apaza, archevêque de Cochabamba (Bolivie).
Message de Jésus à Catalina (Bolivie)

Catalina
En Français .
336 pages - 13x20 cm - 1999 - poids 410 g - Article n° F1109
Editions du Parvis - ISBN 9782880221317

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Stan

Copie peut être faite de l'article ci-dessus, en autant que vous en indiquerez la Source qui est le Forum "Vers la Nouvelle Jérusalem".

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)


Dernière édition par Stan le Mer Avr 04 2012, 12:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: La parabole des étoiles (sur les signes passagers...et les signes permanent de Dieu dans nos vies)   La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeMer Avr 04 2012, 09:34

La parabole des étoiles
(Sur les signes passagers...(les grâces sensibles, les clins-Dieu)
et les signes permanents de la présence de Dieu dans nos vies)

Je comprends ici que, pour le Père René-Luc, les étoiles filantes sont, certes, réjouissantes en ce qu'elles sont des manifestations sensibles (des "clins-Dieu") de la Bonté de Dieu; mais il veut aussi nous faire comprendre que cela ne doit pas nous en faire oublier pour autant ces étoiles fixes que sont, dans notre Église, la Parole de Dieu, la prière et les sacrements, et l'Église elle-même, qui nous aident à reconnaitre le bon chemin à suivre dans notre recherche d'une vie d'amitié et d'intimité avec Dieu.

Il est question de la Fête de Noël dans ce clip; mais, en y pensant bien, ce qui vaut ici pour la Fête de Noël, vaut certainement pour la Fête de Pâques et pour toutes les Fêtes où Dieu nous montre son Amour de même que le chemin à suivre pour que nous vivions dans son amitié; et tout cela n'exclut pas le fait que Dieu puisse nous instruire en plus par certaines grâces sensibles... qui sont aussi réjouissantes que des étoiles filantes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Stan

Copie peut être faite de l'article ci-dessus, en autant que vous en indiquerez la Source qui est le Forum "Vers la Nouvelle Jérusalem".


_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: La compassion du Christ chez St François d'Assise (selon deux versions cinématographiques)   La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeLun Avr 09 2012, 22:37

La compassion du Christ chez St François d'Assise
(selon deux versions cinématographiques)

Citation :

« Quand j'étais encore dans les péchés, il me semblait fort amer de voir les lépreux; mais le seigneur me conduisit parmi eux et je leur fis miséricorde.» Cette vue lui était tellement insupportable que, selon ses propres dires, au temps de sa vie mondaine, il se bouchait le nez lorsqu'il apercevait leur maladrerie à deux milles de distance.

Un jour pourtant, voici ce qui advient : il vivait encore dans le monde mais sous l'emprise de la grâce et de la vertu du Très-Haut il commençait à rêver d'une vie sainte et profitable à tous ; il rencontra un lépreux sur son chemin et le baisa. Dès lors, il se domina lui-même de plus en plus jusqu'à obtenir, par la miséricorde du Rédempteur, la victoire complète.

Source : La "Vita Prima" (Première biographie de St François), Thomas Celano,
chapitre 7, no 17

« Toi seul est Saint, Seigneur Dieu, Toi seul est Grand,
Toi Seul est le Très-Haut, le Tout-Puissant,
Toi le Père Très Saint qui règne dans le Ciel »


(Traduction française du commencement de la prière chantée
qui accompagne l'extrait du film "Clara y Francisco",
dans le vidéoclip ci dessous)



Citation :
«Sa charité, son âme compatissante, ne pouvait s'en tenir seulement aux hommes dans le besoin ; il exerçait encore sa pitié envers les animaux, qui n'ont pourtant ni la parole ni la raison, ceux qui rampent, ceux qui volent, et toutes les créatures sensibles ou non. (...) Il contemplait avec tendresse et avec joie (les agneaux) tous les animaux qui présentaient une ressemblance allégorique avec le Fils de Dieu.

Source : La "Vita Prima" (Première biographie de St François), Thomas Celano,
chapitre 28, no 77.

Extrait du film "Francesco", de Liliana Cavani,
dans le vidéoclip ci-dessous,
l'épisode du baisé qu'il donna à un lépreux,
au commencement de sa conversion chrétienne:




Citation :
L'humilité en action

La compassion oblige à l’humilité car elle exige beaucoup de respect, de douceur et de patience et de gratuité.

Cependant on ne peut pas vivre un tel amour en dissimulant ou en affaiblissant la vérité morale... (Jean Paul II "Veritatis Splendor ")
Seul le Seigneur possède la compassion parfaite. Nous ne pouvons l’exercer par nous-mêmes.

Il faut lui demander de nous accompagner pour nous inspirer les paroles, les attitudes et le ton justes afin de regarder notre frère avec ce même regard de Dieu.

Nous devons simplement être ses instruments et ses messagers.

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Mais sans doute ne faut-il pas confondre la compassion avec la mollesse, lorsque certaines situations injustes exigent des attitudes de fermeté. Le Christ lui-même n'a-t-il pas été parfois très ferme devant certaines injustices qu'il voyait chez les gens, au temps de sa vie publique?

Stan

Copie peut être faite de l'article ci-dessus, en autant que vous en indiquerez la Source qui est le Forum "Vers la Nouvelle Jérusalem".

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Des icônes se mettent à briller à Skopje, en Macédoine ?   La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitimeMar Avr 10 2012, 23:24


Des icônes se mettent à briller,
à Skopje, en Macédoine ?




Citation :
Miracle pour un lundi de Pâques ? Peut-être.
En tout cas, c'est très étrange.


Des centaines d'habitants de Skopje, la capitale de la Macédoine, ont fait la queue devant l'église Sveti Dimitrije pour découvrir un étrange phénomène : des icônes et des fresques religieuses se sont mises à briller sans explication apparente. Même le pope responsable des lieux n'en revient pas.

"Vous pouvez voir les icônes s'auto-nettoyer de haut en bas"

"C'est réellement un miracle, cela a commencé hier (dimanche) dans la partie centrale de l'iconostase. La couleur dorée est très visible et le phénomène se poursuit", a déclaré le pope, Dimce Malinov. Le prêtre a expliqué que les icônes et les fresques ont commencé à briller, comme si elles avaient été soigneusement et systématiquement polies par une main invisible.

"Depuis ce matin j'ai continué à observer le phénomène, la moitié des icônes sont déjà nettoyées. D'abord apparaît une couleur rouge qui se transforme en couleur dorée (...) vous pouvez voire les icônes s'auto-nettoyer de haut en bas", a dit le pope. "Les gens affluent en masse et font la queue pour voir ce miracle", a-t-il ajouté.

Le reportage de la télévision locale :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les icônes deviennent de plus en plus brillantes au fur et à mesure

Le chef de l'église orthodoxe macédonienne (MPC) l'archevêque d'Ohrid, Stefan, s'est rendu en personne dimanche à l'église Sveti Dimitrije, qui date du 18e siècle, pour observer le phénomène. La MPC (L'Église macédonienne) s'est néanmoins refusé lundi à commenter cet événement inhabituel.

Une journaliste de l'Agence France Presse qui s'est rendue aussi sur place a confirmé que des icônes semblaient effectivement devenir de plus en plus claires sous ses yeux. Quelque 80% des deux millions d'habitants de l'ex-république yougoslave de Macédoine professe la religion orthodoxe.

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L'Église orthodoxe de Macédoine n'a fait aucun commentaire, aucune déclaration, à propos de ces icônes qui se mettent à briller de plus en plus, selon les témoignages de plusieurs.

Le moins que nous puissions dire est que le phénomène est en effet insolite. S'il y a toujours un message à discerner à travers les miracles qui sont reconnus, je ne vois pas, présentement, quelle serait le sens et la signification surnaturelle d'un tel évènement. Et je suppose que les évêques orthodoxes doivent aussi se poser bien des questions à ce sujet. Il me semble donc prudent de ne pas tirer des conclusion hâtives sur cette affaire étrange.

Stan

Copie peut être faite de l'article ci-dessus, en autant que vous en indiquerez la Source qui est le Forum "Vers la Nouvelle Jérusalem".

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Empty
MessageSujet: Re: La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.    La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La Foi chrétienne?...et les signes qui l'accompagnent.
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: "La Rubrique de Stan"-
Sauter vers: