VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, https://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, https://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  
Le deal à ne pas rater :
Nintendo Switch Bleue disponible en précommande sur Fnac à 199,99€
199.99 €
Voir le deal

 

 Jésus avait-il le sens de l’humour ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Gilles1
membre
Gilles1

Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 65
Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada

Jésus avait-il le sens de l’humour ? Empty
MessageSujet: Jésus avait-il le sens de l’humour ?   Jésus avait-il le sens de l’humour ? Icon_minitimeMar Avr 06 2021, 12:15

6 avril 2021
Jésus avait-il le sens de l’humour ? WEB3-JESUS-CHRIST-shutterstock_1467521624

Si dans le Nouveau Testament, on ne voit ni n’entend Jésus rire ou éclater de rire, cela ne veut pas dire qu’il manquait d’humour.

Le rire est salutaire pour l’homme. Il nous délivre de nos raideurs, de nos peurs, de la tentation de nous prendre au sérieux. Toutefois, on peut se demander si le rire n’est pas une conséquence du péché originel , et en même temps une consolation de cette situation d’exil où nous sommes. La vie de l’homme est dure. Le rire tantôt l’adoucit, tantôt l’endurcit davantage.

Le sourire habite le cœur avant d’illuminer le visage

En effet, il est impossible de béatifier le rire, n’importe quel rire. Comme dit un Père de l’Église, « celui qui rit avec Satan ne pourra pas se réjouir avec le Christ ». Il y a un rire mauvais, nous le savons bien : l’ironie blessante, la moquerie méprisante, le dévergondage de bas étage contre lequel l’apôtre Paul met en garde ses communautés (Ep 5, 4). Comme le mot l’indique, éclater de rire ou s’éclater peut être le signe d’une perte de contrôle finalement déshumanisante. Les Béatitudes selon saint Luc sont suivies des quatre « malheurs », parmi lesquels cette parole qui fait réfléchir : « Malheureux, vous qui êtes en train de rire maintenant, car vous serez dans le deuil et les larmes ». Sans jouer les rabat-joie et sans se prendre pour le curé d’Ars, qui mettait souvent ses ouailles en garde contre les vogues, ces fêtes de village, il faut reconnaître que les revues, les films, les émissions, les soirées qui sont censés faire rire ne sont parfois vraiment pas drôles, « ça vole bas ». On peut se demander jusqu’où iront la dérision, la grossièreté, la bêtise de certains amuseurs publics.

Pourtant il y a un bon rire, tonique, amical, et même moral. Les vrais comiques sont des gens qui aiment les autres. Avec eux, rire fait du bien. Chez eux, humour et humilité se tiennent la main ; ils ont la même racine : l’humus de notre commune condition humaine. Auprès d’eux, on apprend non pas la rigolade, mais la joie. On rira peut-être moins, de ce rire spasmodique qui finalement retombe et nous laisse avec nos tristesses non guéries. Mais on sourira davantage ; le sourire, c’est la joie qui demeure ; il habite le cœur avant d’illuminer le visage.


Lire la suite : Jésus avait-il le sens de l’humour ?


Jésus avait-il le sens de l’humour ? Logo
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

Jésus avait-il le sens de l’humour ? Empty
MessageSujet: Le rire de Jésus, selon Maria Valtorta   Jésus avait-il le sens de l’humour ? Icon_minitimeMer Avr 07 2021, 20:15

Citation :

Le rire de Jésus,
selon Maria Valtorta

Jésus avait-il le sens de l’humour ? 169076030_281004513474084_3177766294616302166_n.jpg?_nc_cat=105&ccb=1-3&_nc_sid=730e14&_nc_ohc=7DT4vK-5zAkAX-ZpOh6&_nc_ht=scontent.fymy1-2

« Jésus n'est jamais d'une gaieté étourdissante, ni pleurnicheur,
avec une figure déformée par le rire (...). Je ne puis dire l'avoir
jamais vu s'abandonner à une gaieté excessive. Pas étranger
à un franc éclat de rire
, si les circonstances le demandent, il
reprend tout de suite après sa sérénité pleine de dignité. Mais
quand il rit, il rajeunit prodigieusement au point de prendre le
visage d'un jeune de vingt ans et il semble que le monde
rajeunisse par l'effet de son beau rire franc, sonore, nuancé
. »


Source : https://www.maria-valtorta.org/Publication/TOME%2004/04-106.htm


Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)

Gilles1 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

Jésus avait-il le sens de l’humour ? Empty
MessageSujet: L'humour de Dieu, selon Blaise Pascal    Jésus avait-il le sens de l’humour ? Icon_minitimeJeu Avr 08 2021, 23:55

Citation :

L'humour de Dieu,
selon Blaise Pascal

Jésus avait-il le sens de l’humour ? 170725973_282063756701493_4983266559318470299_n.jpg?_nc_cat=100&ccb=1-3&_nc_sid=730e14&_nc_ohc=t-Ek5s7D-KQAX-qsPiK&_nc_ht=scontent.fymy1-1
Blaise Pascal (1623-1662), dont le pape
François désire la béatification


Extraits de la 11ème Lettre
des Provinciales, de Pascal


« Dans les premières paroles que Dieu a dites à l'homme
depuis sa chute,on trouve un discours de moquerie, et une
ironie piquante, selon les Pères.Dieu se moqua de lui (en cet
état de sujet à la mort)  par ces paroles de risée : "Voilà
l'homme qui est devenu comme l'un de nous"
: Ce qui
est une ironie sanglante et sensible dont Dieu le piquait
vivement, selon saint Jean Chrysostome et les interprètes. »

« Vous voyez donc. mes Pères, que la moquerie est quelquefois
plus propre à faire revenir les hommes de leurs égarements et
qu'elle est alors une action de justice. (...) »
Jésus avait-il le sens de l’humour ? Main-qimg-978400a550e4310115a66008a2ef89e0

« Saint Augustin remarque, quand Jésus voulu humilier Nicodème,
qui se croyait habile dans l'intelligence de la loi: Comme il le voyait
enflé d'orgueil par sa qualité de Docteur des juifs, il exerce et étonne
sa présomption par la hauteur de ses demandes, et l'ayant réduit
à l'impuissance de répondre : " Quoi! lui dit-il, vous êtes maitres
en Israël, et vous ignorez ces choses ? "
Ce qui est le même que
s'il eut dit :"Prince superbe, reconnaissez que vous ne savez rien." »

« Je m'assure, mes Pères, que ces exemples sacrés suffisent pour
vous faire entendre que ce n'est pas une conduite contraire
à celle des Saints de rire des erreurs et des égarements
des hommes
. »



Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)

Gilles1 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Gilles1
membre
Gilles1

Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 65
Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada

Jésus avait-il le sens de l’humour ? Empty
MessageSujet: Re: Jésus avait-il le sens de l’humour ?   Jésus avait-il le sens de l’humour ? Icon_minitimeSam Avr 10 2021, 13:05

Merci cher Stan pour ces beaux textes ! Jésus avait-il le sens de l’humour ? 3959946349

Jésus avait-il le sens de l’humour ? 61-ryIPKjdL._AC_SX466_

Jésus a-t-il ri ?

Voilà une question qu’elle est bonne, aurait dit Coluche ! Quand j’évoque l’humanité du Christ, certains me demandent, sur un ton pince-sans-rire, pourquoi l’incarnation aurait-elle fait fi du propre de l’homme, à savoir le rire. Si Dieu le Père est resté impassible, son Fils, Jésus, lui, n’aurait-il pas vécu ces bons moments de vie d’où fusent les éclats de rire ? L’imagine-t-on triste aux noces de Cana ? La mine renfrognée chez la belle-mère de Pierre ?

Dans les Écritures, le rire de Jésus s’impose par son absence. Nous lisons bien que Jésus a pleuré, mais nous igno- rons s’il a ri. Cependant, Jésus n’était pas dénué d’humour. On relève quelques bons mots dans ses paroles, quand il parle par exemple d’un chameau passant le chas d’une aiguille (Mt 19, 24) ou quand il traite les pharisiens de « tombeaux de craie » (Mt 23, 27) ou leur réplique avec colère : « Guides aveugles ! Vous filtrez l’insecte, quand vous avalez la chamelle ! » (Mt 23, 24). On lui reproche d’être bon vivant : « Le Fils de l’homme, lui, a mangé et a bu. Et d’autres ont dit : Il bâfre, c’est un ivrogne, qui fréquente les collecteurs d’impôts et les hors-la-loi » (Mt 11, 19).

Si l’animal rieur que nous sommes se pose cette question, c’est pour mieux comprendre le sens de l’incarnation de Dieu. Nous découvrons ainsi que Dieu ne vient pas à nous des confins d’une transcendance incandescente, mais de ceux de sa mystérieuse humanité. Parfois, la proximité entre Dieu et l’homme heurte notre sensibilité, ce que la question du rire rappelle : on s’est plus habitué à voir un Dieu absolument différent de l’homme qu’à affirmer la parenté intime qui règne entre eux. L’écart entre l’homme et Dieu est celui d’un mur mitoyen. Certains se scandalisent que Dieu soit venu « se procurer chez nous de quoi mourir » (Claudel) et naître. N’est-ce pas cela, la révolution chrétienne, qui parle d’un Dieu qui en paraît fou à s’en tenir à la sagesse humaine ? N’est-ce pas un manque de foi qui nous ferait craindre qu’un Dieu côte à côte avec l’homme ne soit pas tout à fait un vrai Dieu ? Il peut y avoir une démesure à vouloir trop bien parler de Dieu hors des mesures qu’il s’est lui- même données. Dieu et l’hom- me ont beaucoup à partager. L’homme s’accomplit quand il partage la vie divine ; Dieu achève dans son Verbe fait chair quelque chose de lui-même lorsqu’il se rapproche de nous. Par la peine et la souffrance, par le rire et la joie.

Alors laissons-nous emporter par la joyeuse pirouette de Chesterton qui retourne le lieu commun selon lequel Jésus n’aurait pas ri : « La joie est le secret gigantesque du chrétien. Je le dis avec respect : il y a quelque chose que Jésus a caché à tous les hommes quand Il est monté sur la Montagne pour prier. Il y avait une chose trop grande pour que Dieu pût nous la montrer quand il marchait sur notre terre ; j’ai parfois imaginé que c’était Son Rire. » Admettons que Jésus a ri, il n’en demeure pas moins une ultime question : de quoi a-t-il ri et pourquoi ?


Jésus avait-il le sens de l’humour ? Logo-header.15d9a338
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

Jésus avait-il le sens de l’humour ? Empty
MessageSujet: Re: Jésus avait-il le sens de l’humour ?   Jésus avait-il le sens de l’humour ? Icon_minitimeHier à 20:22

Citation :

Le rire et l'amour de Dieu
selon le témoignage
d'un homme qui a vécu
une NDE


Extrait d'un dialogue entre Dieu et un homme
en expérience de mort éminente




« Il a placé ses bras autour de moi; c'était une sensation
que je ne peux expliquer; c'était un amour inconditionnel
qu'on ne peut pas expliquer avec des mots; désoler (de
pleurer), cela m'arrive tout le temps, parce que je peux
encore le ressentir. »


Jésus avait-il le sens de l’humour ? 174739358_287862976121571_3365577090786786640_n.jpg?_nc_cat=101&ccb=1-3&_nc_sid=730e14&_nc_ohc=jidot5j0SJQAX_sQnq1&_nc_ht=scontent.fymy1-2



Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Jésus avait-il le sens de l’humour ? Empty
MessageSujet: Re: Jésus avait-il le sens de l’humour ?   Jésus avait-il le sens de l’humour ? Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Jésus avait-il le sens de l’humour ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: Libre Expression-
Sauter vers: