VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  

Partagez
 

 la nouvelle justice face à la loi sur le meutre. Saint Matthieu, 5, 20-26

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin

Date d'inscription : 29/08/2010
Localisation : Canada

la nouvelle justice face à la loi sur le meutre.  Saint Matthieu, 5, 20-26 Empty
MessageSujet: la nouvelle justice face à la loi sur le meutre. Saint Matthieu, 5, 20-26   la nouvelle justice face à la loi sur le meutre.  Saint Matthieu, 5, 20-26 Icon_minitimeMer Juin 13 2012, 22:00

Discours sur la montagne : la nouvelle justice face à la loi sur le meutre




1ère lecture, 1 R 18, 41-46


Au pieds du mont Carmel, le prophète Élie dit au roi Acab : « Monte, tu peux maintenant manger et boire, car j'entends le grondement de la pluie. » Le roi Acab monta pour aller manger et boire. Élie, de son côté, monta sur le sommet du Carmel, il se courba vers la terre et mit son visage entre ses genoux. Il dit à son serviteur : « Monte, et regarde du côté de la mer. » Le serviteur monta, regarda et dit : « Il n'y a rien. » Sept fois de suite, Élie lui dit : « Retourne. » La septième fois, le serviteur annonça : « Voilà un nuage qui monte de la mer, gros comme le poing. » Alors Élie dit au serviteur : « Va dire au roi Acab : 'Attelle ton char et descends de la montagne, avant d'être arrêté par la pluie.' » Peu à peu, le ciel s'obscurcit de nuages, poussés par le vent, et il tomba une grosse pluie. Acab monta sur son char et partit pour la ville d'Isréel. La main du Seigneur s'empara du prophète ; Élie retroussa son vêtement et courut en avant d'Acab jusqu'à l'entrée de la ville d'Isréel.

Psaume, Ps 64 (65), 10abcd, 10e-11, 12-13


Tu visites la terre et tu l'abreuves, tu la combles de richesses ; les ruisseaux de Dieu regorgent d'eau : tu prépares les moissons. Ainsi, tu prépares la terre, tu arroses les sillons ; tu aplanis le sol, tu le détrempes sous les pluies, tu bénis les semailles. Tu couronnes une année de bienfaits ; sur ton passage, ruisselle l'abondance. Au désert, les pâturages ruissellent, les collines débordent d'allégresse.


Evangile selon St Matthieu, chapitre 5, 20-26


Comme les disciples s’étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Je vous le déclare : Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le Royaume des cieux.??Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne commettras pas de meurtre, et si quelqu’un commet un meurtre, il en répondra au tribunal. Eh bien moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère en répondra au tribunal. Si quelqu’un insulte son frère, il en répondra au grand conseil. Si quelqu’un maudit son frère, il sera passible de la géhenne de feu.?Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande sur l’autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande là, devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande.?Accorde-toi vite avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu’on ne te jette en prison.?Amen, je te le dis : tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou. »

Prières


Prière d'introductionMon Dieu je sais que tu es avec moi, que tu m’écoutes, que tu m’aimes et qu’en ce moment même tu me donnes ta grâce pour que je puisse te rencontrer et me fortifier en toi.

DemandeAide-moi à libérer mon cœur de ses esclavages, de ses égoïsmes, de son orgueil qui l’empêchent de s’unir à toi. Montre-moi le chemin qui me libérera et donne-moi la force de le suivre. Donne moi la grâce de pouvoir pardonner, et d’aimer profondément mon prochain comme toi tu l’aimes.

Points de réflexion


1. C’est un des nombreux passages de l’Évangile, où Jésus Christ veut enseigner aux hommes en quoi consiste la charité. Certes il est vrai que pour vivre en société l’homme a besoin de lois qui protègent la justice. Mais c’est une justice extérieure. Et Jésus nous invite à ne pas nous satisfaire du minimum. Il nous montre que ce qui compte ce n’est pas tant le regard des hommes, mais celui de Dieu qui sonde les cœurs. Dieu ne veut pas d’une société juste mais d’une société d’amour, qui reflète l’amour inscrit dans le cœur de chacun. C’est facile de dire je suis quelqu’un de bien, je ne fais de mal à personne : je ne vole pas, je ne dis pas de mensonges, je respecte les autres etc ?mais l’amour auquel Dieu nous appelle est bien plus grand et plus exigeant, il commence dans notre cœur. Jésus Christ nous enseigne que, contrairement à la justice, il n’y a pas de limite dans la charité et qu’Il est témoin du moindre mouvement de notre cœur.

2. Ce n’est pas pour nous faire peur qu’il nous montre où nous mènent de quelconques critiques ou disputes. Jésus ne cherche jamais à nous faire peur pour nous faire changer d’attitude, mais cela ne l’empêche pas de nous dire la vérité sur nos actions pour nous illuminer. Insulter notre « frère » peut paraître insignifiant à nos yeux, surtout si ce fut une insulte dont seul Dieu est témoin, mais Jésus veut nous faire voir qu’en soi, c’est une sorte de meurtre puisqu’on tue cette personne dans notre cœur. Certes, porter atteinte à la vie d’une personne en l’agressant physiquement est une chose très grave, mais l’insulter c’est aussi une agression qui tue l’amour entre deux personnes. Et Jésus veut nous prévenir de ce mal et nous invite à la charité pour vivre une justice qui est en accord avec notre cœur : ne tue pas ton frère mais ne le tue pas non plus dans ton cœur. Ne te contente pas de respecter les lois de la justice, mais suis celles de la charité qui, elles, n’ont pas de limites et ne s’imposent pas à toi extérieurement : elles surgissent de ton cœur.

3. Jésus réconcilie la vie spirituelle et la vie sociale. Les deux sont liées car les deux viennent du seul cœur de la même personne. Si ton cœur fut coupable d’égoïsme ou d’orgueil envers ton prochain sans que tu t’en repentisses comment pourra-t-il chercher à aimer Dieu ? Si ton cœur est pris au piège d’une rancune, d’une envie, d’un sentiment de haine ou de vengeance envers une personne, il ne pourra être libre pour aimer Dieu que s’il cherche à pardonner et à renouer avec ces personnes.

Dialogue avec le ChristMon Dieu aide moi à faire la paix autour de moi et à avoir le courage de vivre plus profondément la charité dans mon cœur. Je veux avoir un cœur semblable au tien mais je n’y arrive pas et mon cœur reste dur. Malgré tout, je sais que tu peux et que tu veux le transformer et je t’en remercie.

RésolutionM’efforcer avoir de bonnes pensées et de bonnes paroles envers ceux que je côtoie, en demandant à Dieu de m’aider quand je n’y arrive pas.

_________________
La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://nouvellejerusalem.forumactif.com
 
la nouvelle justice face à la loi sur le meutre. Saint Matthieu, 5, 20-26
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: L'Évangile du Jour-
Sauter vers: