VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  

Partagez | 
 

 EPIPHANIE : « Savons-nous rêver, désirer Dieu, attendre sa nouveauté ? »

Aller en bas 
AuteurMessage
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: EPIPHANIE : « Savons-nous rêver, désirer Dieu, attendre sa nouveauté ? »   Sam Jan 06 2018, 12:31

Citation :

EPIPHANIE :
« Savons-nous rêver, désirer Dieu,
attendre sa nouveauté ? »


Non à la « paresse
de ne plus rien demander
à la vie »

(Homélie du pape)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les Mages ne se sont pas contentés de vivoter, de surnager. Ils ont eu
l’intuition que, pour vivre vraiment, il faut un but élevé et pour cela
il faut avoir le regard levé
.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mais nous pourrions nous demander encore, pourquoi, parmi ceux qui
levaient le regard vers le ciel, beaucoup d’autres n’ont pas suivi cette
étoile, « son étoile »
(Mt 2,2) ? Peut-être parce que ce n’était pas une
étoile voyante, qui brillait plus que les autres. C’était une étoile – dit
l’Evangile – que les Mages avaient vu « se lever » (v 2.9). L’étoile de
Jésus n’aveugle pas, elle n’étourdit pas, mais elle invite doucement.
Nous pouvons nous demander quelle étoile nous choisissons dans la vie.
Il y a les étoiles éblouissantes qui créent des émotions fortes mais qui
n’orientent pas la marche. Il en est ainsi du succès, de l’argent, de la
carrière, des honneurs, des plaisirs recherchés comme but de l’existence.
Ce sont des météores : ils brillent un peu mais ils tombent vite et leur
lueur disparaît. Ce sont des étoiles filantes qui désorientent au lieu
d’orienter. L’étoile du Seigneur, au contraire, n’est pas toujours fulgurante,
mais toujours présente. Elle est douce : elle te prend par la main dans
la vie, elle t’accompagne. Elle ne promet pas de récompenses matérielles,
mais elle assure la paix et donne, comme aux Mages,
« une très grande joie » (Mt 2, 10).

Mais elle demande de marcher.


Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
 
EPIPHANIE : « Savons-nous rêver, désirer Dieu, attendre sa nouveauté ? »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: Enseignements Spirituels-
Sauter vers: