VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  

Partagez | 
 

 L'ÉGLISE ET L'IMMIGRATION: COMMENT Y VOIR CLAIR ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
territoire en héritage
Membres
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: L'ÉGLISE ET L'IMMIGRATION: COMMENT Y VOIR CLAIR ?   Mar Aoû 22 2017, 16:50



L'Église et l'immigration : Comment y voir clair ?


http://www.diakonos.be/settimo-cielo/

ou

http://eglisedusaintsacrementliege.hautetfort.com/archive/2015/07/08/l-immigre-est-il-mon-prochain.html


https://www.facebook.com/www.diakonos.be/posts/1930741290516311



Citation :
L'ÉGLISE ET L'IMMIGRATION: COMMENT Y VOIR CLAIR ?

La volonté divine est claire : le croyant ne doit pas seulement accueillir l’étranger, il doit l’aimer !

Comment dès lors concilier l’accueil des déshérités et l’équilibre de la société qui les accueille ? Pour y voir plus clair, il faut opérer une distinction fondamentale entre ce qui relève de la morale et ce qui relève de la politique.

En matière politique, le bien commun doit être le critère fondamental de discernement.

L’Église, qui est « experte en humanité », comme le disait Paul VI, ne tombe pas dans la naïveté mais a un souci permanent de vérité : elle ne considère pas les phénomènes migratoires comme une norme d’organisation du monde, car « personne ne consentirait à échanger contre une région étrangère sa terre natale, s’il y trouvait les moyens de mener une vie plus tolérable » (Léon XIII, Rerum Novarum, 1891). En 1985, Jean-Paul II rappelait au congrès mondial de la pastorale de l’immigration « qu’on ne peut donc pas a priori considérer toute immigration comme un fait positif à rechercher ou à promouvoir ».

Si la proportion de migrants est jugée dangereuse pour le maintien de la cohésion sociale et l’identité de la nation, les autorités ont le droit et le devoir de réguler par les voies du droit, l’accueil ou le refoulement des étrangers, sans porter atteinte à la « charité politique ». C’est ce que précise le Catéchisme de l’Eglise catholique (§ 2241) : « Les autorités politiques peuvent en vue du bien commun dont elles ont la charge subordonner l’exercice du droit d’immigration à diverses conditions juridiques, notamment au respect des devoirs des migrants à l’égard du pays d’adoption. L’immigré est tenu de respecter avec reconnaissance le patrimoine matériel et spirituel  de son pays d’accueil, d’obéir à ses lois et de contribuer à ses charges ». En résumé, l’accueil des migrants doit être subordonné au bien commun de la nation.

Source: Magazine Vérité & Expérance, n°95
URL : eglisedusaintsacrementliege.hautetfort.com/archive/2015/07/08/l-immigre-est-il-mon-prochain.html





Revenir en haut Aller en bas
An.ne
membre


Date d'inscription : 12/07/2016

MessageSujet: Re: L'ÉGLISE ET L'IMMIGRATION: COMMENT Y VOIR CLAIR ?   Mer Aoû 23 2017, 05:11

Bonjour!

Vous abordez un problème très important.
Il y a une grosse différence entre la conformité a la rectitude politique et la docilité a l'Esprit-Saint, entre l'attitude personnelle devant un immigrant et l'opinion politique personnelle sur l'immigration en général.
D'un côté de la bouche, les politiciens proclament l'accueil des étrangers et de l'autre, ils les assèchent dans leurs propres pays en se faisant souvent complices des compagnies qui les exploitent.
Si une société n'est pas capable ou ne veut pas faire travailler ses immigrants, je ne conçois pas qu'il soit alors charitable de les accueillir.
De plus, il y a des réalités culturelles qui font que certains immigrants sont issus de groupes culturels plus compatibles que d'autres. Les immigrants ne sont pas des objets que l'on transforme a volonté comme on le ferait pour des produits manufacturés alors on ne peut pas s'attendre a ce qu'ils se plient a nos codes culturels en traversant la frontière et qu'ils remplacent les enfants que nous ne faisons pas.

Autrefois, il fallait avoir beaucoup beaucoup d'enfants pour être une une bonne catholique, aujourd'hui il faut avoir beaucoup beaucoup d'immigrants!

Quand on veut vraiment faire la volonté de Dieu, il ne faut être ni romantique ni simpliste. Il faut être de bonne foi, en étant conscient de ses propres limites. Il faut aussi faire des efforts, de vrais efforts de charité mais avec humilité. Ce n'est pas très humble de s'imaginer qu'on peut recevoir la planète chez soi.

Bonne journée,
An.ne
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Membres
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: L'ÉGLISE ET L'IMMIGRATION: COMMENT Y VOIR CLAIR ?   Jeu Aoû 24 2017, 10:50



Philippe de Villiers : le discours du pape François sur l'immigration de masse n'est bonne ni pour les pays d'accueil ni pour les migrants eux-mêmes et il y a risque de destruction de la chrétienté.

https://www.facebook.com/www.diakonos.be/posts/1931531240437316

Citation :
P. DE VILLIERS: LE DISCOURS DU PAPE VA RÉJOUIR LES IMAMS RADICAUX

Philippe de Villiers, ancien Secrétaire d'Etat français à la Culture et député, revient sur les propositions du pape François sur les migrants, publiées lundi 21 août. Il s’inquiète d’une rupture conceptuelle dans le discours de l’Église et d’un message favorisant le déracinement et le mondialisme.

"On dirait qu’il veut punir l’Europe dont il ne parle jamais des racines chrétiennes. Chez Jean-Paul II, Benoit XVI et ses prédécesseurs, il existe une « théologie des nations ». Elle repose sur le quatrième commandement : « Tu honoreras ton père et ta mère ». Ce commandement implique de rendre un culte à ses parents et à ses ascendants et donc à sa patrie. Cela implique un amour de prédilection à laquelle la nation appartient car elle constitue une famille de familles."

"Dans son point 21, le pape prône le refus de l’assimilation. Concrètement, cela porte le risque de l’islamisation de l’Europe avec le voile, le halal, etc. Les chrétiens d’Orient nous ont avertis : « regardez ce qui nous arrive car demain il vous arrivera la même chose. »"

"Dans son catéchisme, l’Église a toujours défendu le droit du migrant de migrer en cas de nécessité, mais aussi le droit légitime des États à limiter les flux migratoires. C’est ce balancement et cet équilibre que le pape semble envoyer aux oubliettes."

"Ce discours « migrationiste » du pape François risque de générer beaucoup d’incompréhension chez les chrétiens et de réjouir certains imams radicaux. L’islam fait le pari que l’Europe va se coucher : qu’il n’y aura de sursaut ni démographique, ni spirituel, ni civilisationnel."

"À l'heure où un certain capitalisme cherche les bras les moins chers du monde, la position du Pape semble incompréhensible."
« Les déclarations du pape sur les migrants encouragent le suicide de l’Occident »
Est-il légitime, pour un pape, de s’inviter dans un débat aussi sensible que celui des migrants ?Sur le principe, oui. La doctrine sociale de l’Église établit et…
famillechretienne.fr

Cf. aussi l'intégralité de l'interview sur famille chrétienne :

http://www.famillechretienne.fr/politique-societe/societe/les-declarations-du-pape-sur-les-migrants-encouragent-le-suicide-de-l-occident-223281



Revenir en haut Aller en bas
An.ne
membre


Date d'inscription : 12/07/2016

MessageSujet: Déclaration d'ordre pastoral   Jeu Aoû 24 2017, 18:35

Bonjour,

De tout temps, les papes ont fait des déclarations pastorales auxquelles nous ne sommes pas tenus d'adhérer. Ce qui est pastoral relève de la sensibilité religieuse du pasteur, (il faut se rappeler que le père du pape actuel était lui-même immigrant, aussi connaît-il bien les difficultés de ceux-ci), de sa compréhension personnelle des enjeux, de la lecture politique qu'il fait des évènements.
La déclaration pastorale n'est pas de foi comme le dogme. Dans l'histoire, si on relève les déclarations pastorales de beaucoup de papes, nous ne serions pas d'accord aujourd'hui avec beaucoup d'entre elles parce que ces papes parlaient pour leur époque en tenant compte de contextes particuliers et selon leur compréhension personnelle des situations.
Les déclarations pastorales sont importantes et influencent mais sont certainement sujettes a discussion, sans pour autant donner l'impression de se dresser contre le pape.
Ce n'est pas s'opposer au pape lui-même que de penser autrement que lui dans des évènements mondiaux, d'avoir une lecture différente des enjeux politiques autrement nous ne pourrions pas nous dire adultes dans la foi.

Chaque pape a eu une sensibilité religieuse particulière qui peut nous aider a nous dépasser dans notre réflexion et nos comportements mais ne nous lie pas.

Il me semble que celui-ci essaie de désamorcer, de concilier et d'empêcher des montées de violence. Je ne pense pas qu'il soit dupe. Par contre, je me demande parfois ce qu'il sait (sans le dire) a vouloir calmer le jeu a ce point, mais ceci n'est qu'une interrogation.
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Membres
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: L'ÉGLISE ET L'IMMIGRATION: COMMENT Y VOIR CLAIR ?   Mer Aoû 30 2017, 14:10



Voici le détail des 21 mesures que propose le pape François concernant l'immigration dans le discours du 21 8 2017 :


http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/08/22/01016-20170822ARTFIG00186-le-pape-francois-propose-21-mesures-pour-l-accueil-des-migrants.php


Citation :


Voici la liste des 21 mesures voulues par le pape François pour l'immigration.


1. Développer les «possibilités d'entrées sûres et légales» dans les pays de destination: notamment par «l'octroi de visas humanitaires» délivrés selon un mode «étendu et simplifié» et favoriser «le regroupement familial».
2. Multiplier les «corridors humanitaires pour les réfugies les plus vulnérables» pour éviter les filières illégales.
3. Créer un système de «visas temporaires spéciaux» pour «ceux qui fuient les conflits dans les pays voisins».
4. «Ne pas recourir aux expulsions collectives et arbitraires» de réfugiés et de migrant non «adéquates» surtout quand elles renvoient des personnes dans des pays qui «ne peuvent garantir le respect de la dignité et des droits fondamentaux».
5. «Toujours faire passer la sécurité personnelle avant la sécurité nationale»: par conséquent «former adéquatement le personnel préposé aux contrôles de frontière» pour que le «premier accueil» des migrants et des réfugiés soit «approprié et digne».
6. Trouver des «solutions alternatives à la détention pour ceux qui entrent sur le territoire national sans autorisation».
7. Dans le pays de départ, créer un système d'immigration légale pour agir «contre les pratiques de recrutement illégal» par des filières.
8. Dans le pays d'arrivée, «assurer aux migrants une assistance consulaire», le «droit de toujours garder sur soi les documents d'identité personnels», un accès à la justice, «la possibilité d'ouvrir des comptes bancaires», la «garantie d'une subsistance minimum vitale».
9. Que soit accordée dans le pays d'arrivée «la liberté de mouvement, la possibilité de travailler et l'accès aux moyens de télécommunications».
10. Pour ceux qui désirent rentrer dans leur pays la mise en place de «programmes de réintégration professionnelle et sociale».
11. Protéger les «mineurs migrants» en évitant «toute forme de détention» et en assurant «l'accès régulier à l'instruction primaire et secondaire»
12. Octroyer une nationalité à tous les enfants «à la naissance»
13. Lutter contre «l'apatridie» de migrants et réfugiés en créant une «législation sur la citoyenneté»
14. Accès sans limite des migrants et des réfugiés «à l'assistance sanitaire nationales et aux systèmes de pension» et «transfert de leur contribution en cas de rapatriement».
15. Garantir à «tous les étrangers présents sur le territoire la liberté de profession et de pratique religieuse»
16. Promouvoir «l'insertion socio-professionnelle des migrants et des réfugiés, garantissant à tous - y compris aux demandeurs d'asile - la possibilité de travailler, des formations linguistiques et de citoyenneté active».
17. Prévenir les «abus» du travail productif de «mineurs migrants»
18. Favoriser «le regroupement familial - y compris des grands-parents, des frères et sœurs et des petits-enfants - sans jamais le soumettre à des capacités économiques».
19. Renforcer l'attention et le soutient aux migrants, réfugiés, demandeurs d'asile «en situation de handicap».
20. Aider davantage les pays en voie de développement qui accueillent des réfugiés
21. Intégrer «sans supprimer» chez les migrants leur «identité culturelle» par une «offre de citoyenneté» qui soit «dissociée des capacités économiques et linguistiques» et par une «offre de parcours de régularisation extraordinaire pour les migrants qui peuvent faire valoir une longue présence dans le pays»



Plutôt utopique et potentiellement néfaste ...



.
Revenir en haut Aller en bas
Lily-Anne
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

MessageSujet: Re: L'ÉGLISE ET L'IMMIGRATION: COMMENT Y VOIR CLAIR ?   Jeu Aoû 31 2017, 05:22

Une de mes amies d'origine vietnamienne mais née de grands-parents naturalisés français, m'a dit hier : - Au Vietnam, les gens disent que la France est le seul pays au monde où l'on gagne de l'argent sans travailler ".

Voilà pourquoi, nous sommes devenus un éden.

Mon mari m'a toujours dit : " - Lorsque l'on ne met plus de graines aux oiseaux, ils ne viennent plus !"

Accueillir les personnes en danger de mort est un devoir absolu. Pour les autres, les pays riches devraient s'unir pour les aider à construire leur pays pour vivre dignement selon leurs coutumes.

L'Europe ne peut pas accueillir toute la misère du monde et encore moins ceux qui ont une religion particulièrement dominatrice et intolérante.

L-A

_________________
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Membres
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: L'ÉGLISE ET L'IMMIGRATION: COMMENT Y VOIR CLAIR ?   Lun Sep 18 2017, 16:04



Le pape François change d'avis par rapport à ses 21 propositions du 21 8 2017 aux pays occidentaux concernant l'immigration de l'accueillir "sans condition" et propose sagement cette fois qu'une "politique d'immigration doit se conformer à la vertu de prudence" avec la "prudence des gouvernements" qui ne peuvent accueillir que s'ils peuvent "intégrer" et s'il y a "assez de places" :


http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/leglise-fran%C3%A7ois/


Citation :


11 septembre 2017

Pape François : une politique d'immigration doit se conformer à la vertu de prudence






Dans l'avion de retour de Colombie, le pape François a notamment été interrogé sur la politique d’accueil des immigrés, suite au message qu'il a publié en août sur la prochaine journée du migrant, et qui a suscité beaucoup de réactions. Si le pape a dit sa « gratitude » à l’Italie et à la Grèce « parce qu’elles ont ouvert leurs cœurs aux migrants », il a ajouté qu'il ne suffit pas d’ouvrir son cœur :

   « Un gouvernement doit gérer ce problème avec la vertu propre d’un gouvernant, c’est-à-dire la prudence. Qu’est-ce que cela signifie ? D’abord : combien ai-je de places ? Deuxièmement : il ne suffit pas de les recevoir, mais il faut les intégrer. (…) Troisièmement, il y a un problème humanitaire. L’humanité prend conscience de ces Lagers [camps] dans le désert et des conditions de vie qui y règnent. J’ai vu les photographies. Il y a d’abord les exploiteurs. J’en ai parlé au gouvernement italien et j’ai l’impression qu’il fait tout son possible pour résoudre les problèmes humanitaires, y compris ceux qu’on ne peut résoudre. »

Par ailleurs, le pape s'est blessé dans sa papamobile, lorsqu'elle a freiné lors du trajet hier. Alors que le pape saluait la foule, il a cogné la vitre de sa voiture.



Cf. aussi :

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/09/11/01016-20170911ARTFIG00227-le-pape-nuance-sa-position-sur-l-immigration.php



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ÉGLISE ET L'IMMIGRATION: COMMENT Y VOIR CLAIR ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ÉGLISE ET L'IMMIGRATION: COMMENT Y VOIR CLAIR ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: L'Église Catholique Romaine-
Sauter vers: