VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, https://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, https://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Cliquez ICI pour participer aux échanges du ForumCliquez ICI pour participer aux échanges du Forum  ForumForum  
Le Deal du moment : -21%
SSD interne 2.5″ Crucial BX500 – 480Go
Voir le deal
33.71 €

 

 Des enquêtes pour crimes de guerre démarrent à Boutcha.

Aller en bas 
AuteurMessage
LucJos
Admin
LucJos


Date d'inscription : 28/05/2013

Des enquêtes pour crimes de guerre démarrent à Boutcha. Empty
MessageSujet: Des enquêtes pour crimes de guerre démarrent à Boutcha.   Des enquêtes pour crimes de guerre démarrent à Boutcha. Icon_minitimeLun Avr 04 2022, 05:58

Des enquêtes pour crimes de guerre démarrent à Boutcha :
"L’impression que les civils ont été mitraillés au hasard"

RTL info Il y a 50 minutes - Fournis par RTL info  (4 avril 2022)


Des enquêtes pour crimes de guerre démarrent à Boutcha: "L’impression que les civils ont été mitraillés au hasard"
Jean-Baptiste Bruneau est arrivé hier à Boutcha pour RTL France. Il nous décrit l’horreur qu’il a pu constater de ses yeux. "Nous sommes arrivés à Boutcha en milieu d’après-midi et au détour d’une rue, nous avons d’abord vu sur la droite deux cadavres qui étaient sur le bas-côté. Nous nous sommes arrêtés, nous sommes descendus de la voiture et nous avons vu des rafales qui étaient visibles sur les palissades au-dessus de ces cadavres. Nous avons ensuite traversé le carrefour et sur une autre rue, sur 50 mètres ou 100 mètres de long, il y avait 8 corps qui étaient dispersés de façon aléatoire tout au long de cette route. Il y en avait au milieu de la chaussée, il y en avait sur le bas-côté et il y avait par exemple un vieil homme aussi dans un fossé qui était encore sur son vélo. Il avait un pied à l’étrier. Tous portaient des plaies par balle notamment à la tête. On a vu des petites mares de sang autour de leurs têtes. C’était une scène assez stupéfiante. On s’est tous regardés et on était comme saisis devant ce spectacle terrible."

Pour lui, il est tout à fait "possible" qu’il s’agisse de crimes de guerre. D’une exécution sommaire de civils sans défense. "C’est possible parce que les corps qui étaient de manière aléatoire par terre, sur le trottoir, au milieu de la chaussée, dans les fossés, on avait vraiment vraiment l’impression d’une exécution d’une troupe qui fuyait la ville et qui a rafalé au hasard des habitants."

Ces habitants "qui, c’est mon impression vu les corps qui n’étaient pas alignés mais qui étaient par terre de façon aléatoire, vaquaient à leurs occupations. On a vraiment l’impression qu’ils ne fuyaient pas mais qu’ils ont été mitraillés au hasard par surement des soldats qui quittaient cette ville. Donc c’est possible et c’est surement le sentiment qu’on a eu sur ce crime de civils. En tout cas c’est une scène tout a fait horrible à laquelle nous avons assisté hier."

Comment travaillent les enquêteurs sur place ?

Des enquêtes devront maintenant faire la lumière sur les responsabilités de Vladimir Poutine dans ce massacre. L'ONG Human Rights Watch est l'une des rares à enquêter en ce moment en Ukraine sur ces possibles crimes de guerre, au travers de l’équipe de Rachel Dember. Elle témoigne : "Il y a beaucoup de corps sur les rues de Boutcha. On essaie de retrouver des témoins qui peuvent nous dire ce qu’il s’est passé. De quelle façon ils sont morts. Si c’est possible on utilise des photos satellites parce que ça peut montrer de jour en jour quand et de quelle façon les corps sont apparus", détaille-t-elle.

Ces preuves s’ajoutent à celles des expertises médicales, des constatations, des prélèvements effectués par la justice ukrainienne ou des membres de la cour pénale internationale. Leur travail aujourd’hui, c’est "de recueillir des preuves, de les préserver et de les mettre dans un endroit sûr afin qu’un jour elles puissent être analysées. Les qualifications juridiques ne peuvent intervenir qu’après une enquête précise à la fois sur les faits mais aussi sur les responsabilités et sur la structure militaire", détaille Jeanne Sulzer, avocate spécialisée en droit international.

Une dizaine de pays européens ont déjà ouvert des enquêtes pour crimes de guerre en Ukraine.




_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
 
Des enquêtes pour crimes de guerre démarrent à Boutcha.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment l'Amérique camoufle ses crimes de guerre.
» Le plan final de Poutine pour gagner la guerre.
» Ukraine : une guerre partie pour durer des années ? - 28 Minutes.
» Le plan final de Poutine pour gagner la guerre.
» Guerre en Ukraine : Opportunité pour la Chine dans l'Arctique ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: Actualités Mondiales-
Sauter vers: