VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, https://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  
Le deal à ne pas rater :
Clé de licence Windows 10 PRO à 2,99 € (version téléchargeable)
2.99 €
Voir le deal

 

 Un incontournable livre : "COMMENT L'AMÉRIQUE VEUT CHANGER LE PAPE" (Bayard) : « Ce livre est une bombe » réagit François

Aller en bas 
AuteurMessage
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

Un incontournable livre : "COMMENT L'AMÉRIQUE VEUT CHANGER LE PAPE" (Bayard) : « Ce livre est une bombe » réagit François Empty
MessageSujet: Un incontournable livre : "COMMENT L'AMÉRIQUE VEUT CHANGER LE PAPE" (Bayard) : « Ce livre est une bombe » réagit François   Un incontournable livre : "COMMENT L'AMÉRIQUE VEUT CHANGER LE PAPE" (Bayard) : « Ce livre est une bombe » réagit François Icon_minitimeVen Sep 06 2019, 19:11

Citation :

"COMMENT L'AMÉRIQUE
VEUT CHANGER LE PAPE"

(Bayard)
 
«Ce livre est une bombe»
réagit le pape François

Un incontournable livre : "COMMENT L'AMÉRIQUE VEUT CHANGER LE PAPE" (Bayard) : « Ce livre est une bombe » réagit François 560602474

COMMENTAIRE DE PATRICE DE PLUNKETT

« Ruez-vous chez votre libraire ! 272 pages redoutablement captivantes
Je suis en train d'achever la lecture de cette excellente enquête, et je
peux vous dire que le titre correspond exactement à son contenu. Ce
sont les faits : regardons-les en face même s'ils dérangent
!
Ne prolongeons-pas la déplorable attitude de médias catholiques français
dont le réflexe, en septembre 2018, fut d'épouser le point de vue de
"Mgr Vigano" ! (Sur le rôle duquel on en apprend beaucoup dans ce
livre, entre autres innombrables informations factuelles)
...»


Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Lily-Anne
Admin
Lily-Anne

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

Un incontournable livre : "COMMENT L'AMÉRIQUE VEUT CHANGER LE PAPE" (Bayard) : « Ce livre est une bombe » réagit François Empty
MessageSujet: Re: Un incontournable livre : "COMMENT L'AMÉRIQUE VEUT CHANGER LE PAPE" (Bayard) : « Ce livre est une bombe » réagit François   Un incontournable livre : "COMMENT L'AMÉRIQUE VEUT CHANGER LE PAPE" (Bayard) : « Ce livre est une bombe » réagit François Icon_minitimeSam Sep 07 2019, 04:42

Cher Stan, merci de nous partager cette lecture édifiante. M'appuyant sur tes propos, peut-on penser que le clergé américain sera celui par qui le schisme prophetisé arrivera ?

Nous assistons à la mise en place du plan destructeur de Satan mais comment a-t-il pu oublier que cela sera aussi sa fin .

Restons bien groupés autour de notre Pape François seul et unique légitime pour conduire la barque de Pierre.

Affaire à suivre avec attention.
L-A

_________________
Un incontournable livre : "COMMENT L'AMÉRIQUE VEUT CHANGER LE PAPE" (Bayard) : « Ce livre est une bombe » réagit François Jc_6_b10
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 80
Localisation : Belgique

Un incontournable livre : "COMMENT L'AMÉRIQUE VEUT CHANGER LE PAPE" (Bayard) : « Ce livre est une bombe » réagit François Empty
MessageSujet: Re: Un incontournable livre : "COMMENT L'AMÉRIQUE VEUT CHANGER LE PAPE" (Bayard) : « Ce livre est une bombe » réagit François   Un incontournable livre : "COMMENT L'AMÉRIQUE VEUT CHANGER LE PAPE" (Bayard) : « Ce livre est une bombe » réagit François Icon_minitimeSam Sep 07 2019, 06:22

Lily-Anne a écrit:
Nous assistons à la mise en place du plan destructeur de Satan mais comment a-t-il pu oublier que cela sera aussi sa fin.
L'orgueil de Satan est total, infini, …. il ne se rend pas compte, bien qu'il soit aussi appelé le Malin, de ce qui va lui arriver !

LucJos

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 80
Localisation : Belgique

Un incontournable livre : "COMMENT L'AMÉRIQUE VEUT CHANGER LE PAPE" (Bayard) : « Ce livre est une bombe » réagit François Empty
MessageSujet: Pape François : «C’est un honneur pour moi que les Américains m’attaquent»   Un incontournable livre : "COMMENT L'AMÉRIQUE VEUT CHANGER LE PAPE" (Bayard) : « Ce livre est une bombe » réagit François Icon_minitimeDim Sep 08 2019, 13:15

Pape François : «C’est un honneur pour moi que les Américains m’attaquent»

Critiqué par des courants catholiques conservateurs qui rêvent de le remplacer par un pontife
plus en accord avec leurs idées, le pape François s’en est amusé devant des journalistes.

Par Cécile Chambraud le 05 septembre 2019 à 06h35

«C’est un honneur pour moi que les Américains m’attaquent.»
La repartie du pape François a fusé, spontanée et narquoise, dans l’avion qui le conduisait au Mozambique,
mercredi 4 septembre. Comme le pontife saluait un à un les journalistes présents, le correspondant au Vatican
du quotidien La Croix, Nicolas Senèze, venait de lui offrir un exemplaire de son livre
"Comment l’Amérique veut changer de pape" (Bayard éditions),
qui paraissait le jour même en France.


«C’est une bombe», a souri le pape en agitant le livre. Le vaticaniste expérimenté y explique les attaques subies par François ces dernières années par l’hostilité à sa «ligne» d’un puissant courant catholique conservateur américain, animé par des laïcs fortunés et influents, relayé par de puissants médias et décidé à refermer la «parenthèse» François.

En phase avec la montée du conservatisme aux Etats-Unis, en désaccord total avec la critique virulente du libéralisme économique portée imperturbablement par le chef de l’Eglise catholique, ces acteurs, qui sont aussi des financiers importants pour le Saint-Siège, auraient trempé dans un «putsch» pour renverser François, à l’été 2018. Ayant échoué, ils consacreraient aujourd’hui leurs efforts à peser sur le choix du successeur du pape argentin. Une autre façon, affirme l’auteur, de fomenter un «coup d’Etat».

Le pape décidé à garder son cap

Devant l’émoi soulevé par la phrase de François à l’arrière de la cabine de l’avion papal, où sont installés les journalistes, les collaborateurs du pontife jésuite, installés avec lui à l’avant, ont tenté d’en atténuer le caractère belliqueux, quelques instants plus tard. Le nouveau directeur de la salle de presse, Matteo Bruni, a présenté une déclaration indiquant que, «dans le contexte informel» des salutations du début du voyage, «le pape a voulu dire qu’il considère toujours comme un honneur les critiques, en particulier quand elles viennent de penseurs reconnus et, dans ce cas, d’une nation importante».

Autant dire que, si François a voulu adoucir la forme, il ne renie rien du fond de sa déclaration initiale. Les attaques venues des Etats-Unis – mais pas seulement – existent bien. Elles peuvent bien se poursuivre, a-t-il signifié, elles n’auront pour effet ni de le faire taire ni de lui faire changer de cap. Il n’a d’ailleurs pas été pris au dépourvu par le livre tendu par Nicolas Senèze. Il a remercié, au contraire, le journaliste, en lui précisant qu’il avait cherché à se procurer cet ouvrage – le Vatican avait été informé de sa prochaine parution – mais qu’on lui avait dit qu’il n’était pas encore disponible.

La rentrée 2019 promet donc d’être aussi agitée que celle de 2018 à la tête de l’Eglise catholique. Ces dernières semaines, les sites et courants catholiques conservateurs ont multiplié les critiques contre plusieurs nominations récemment intervenues au Vatican, cherchant de plus en plus à enrôler la figure du pape émérite Benoît XVI dans leurs combats. Ils se mobilisent également dans la perspective du prochain synode sur l’Amazonie, en octobre, où sera débattue la possibilité d’ordonner des hommes mariés. Certains y voient une brèche inacceptable ouverte contre le sacerdoce.

A la recherche d’un successeur

Il y a un an, fin août, était intervenu l’épisode sans doute le plus extravagant de la série d’attaques contre François, sur lequel le livre revient largement et dans lequel il voit une tentative de «putsch» visant à obtenir la démission de l’actuel pape. L’archevêque Carlo Maria Vigano, un ancien nonce (ambassadeur) aux Etats-Unis, avait accusé François, dans une lettre ouverte, d’avoir protégé le cardinal américain Theodore McCarrick – qui a depuis été privé de sa pourpre cardinalice puis renvoyé de l’état sacerdotal, en février –, accusé aujourd’hui de violences sexuelles sur mineur et de harcèlement de séminaristes. Au point de l’avoir discrètement déchargé de sanctions qui auraient été prises contre lui par Benoît XVI. L’ancien diplomate avait appelé explicitement François à renoncer au siège de Pierre. Il ne semble pas que l’état d’esprit actuel de François le pousse en ce sens.

Faute d’avoir obtenu gain de cause l’an passé, les milieux catholiques conservateurs américains auraient entrepris de passer au crible, avec une escouade d’anciens policiers, d’universitaires et d’avocats, le pedigree des quelque 125 cardinaux électeurs, qui sont aussi les successeurs possibles de François. Afin de pouvoir écarter, le moment venu, d’éventuels gêneurs et donner au prochain pontificat une coloration plus à leur goût.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

Un incontournable livre : "COMMENT L'AMÉRIQUE VEUT CHANGER LE PAPE" (Bayard) : « Ce livre est une bombe » réagit François Empty
MessageSujet: Re: Un incontournable livre : "COMMENT L'AMÉRIQUE VEUT CHANGER LE PAPE" (Bayard) : « Ce livre est une bombe » réagit François   Un incontournable livre : "COMMENT L'AMÉRIQUE VEUT CHANGER LE PAPE" (Bayard) : « Ce livre est une bombe » réagit François Icon_minitimeLun Sep 09 2019, 16:04

Citation :

Lisons tous (et faisons lire)
l’enquête de Nicolas Senèze !

Un incontournable livre : "COMMENT L'AMÉRIQUE VEUT CHANGER LE PAPE" (Bayard) : « Ce livre est une bombe » réagit François 70364271_2485386641500121_2442554214837125120_n.jpg?_nc_cat=101&_nc_oc=AQn1rcvsHnt_lq2rosrde04w-oVujPJSSB4wP6pBPwS4nC3WOo4vVO6QByPlIHkpjSo&_nc_ht=scontent.fymy1-2

Se débarrasser du "socialist pope" ; lui donner un successeur conforme aux intérêts américains… Cette opération en cours (montée par des milliardaires US, soutenue aux USA par des médias catho-trumpistes et relayée ici par leurs clones français), exprime une phobie anti-François née aux Etats-Unis dès 2013. D'où vient la phobie ? Qui la manipule ? Par quoi un éventuel conclave est-il menacé ? Comment conjurer la menace ? Enquêtant sur tout cela, le vaticaniste Nicolas Senèze nous livre de vastes informations – et s’incline devant le discernement ignatien du pape Bergoglio :

Un an pile après le fracas de l’affaire Vigano, Nicolas Senèze – le vaticaniste romain de La Croix – non seulement explique les buts et désigne les agents de cette tentative de putsch contre un pape (août-septembre 2018), mais retrace ce qui l’a précédé, et annonce ce qui va suivre maintenant.

Passionnante à lire, largement et solidement documentée, cette enquête de spécialiste destinée au grand public confirme, mais dépasse de loin – en l’élargissant et le contextualisant –, ce que nous avions vu et dit de façon fragmentaire dans la bataille d’août-septembre 2018. Bataille dans laquelle les Français fidèles au pape s’étaient sentis un peu seuls face à des médias cathos qui prenaient étrangement au sérieux les “révélations” du libelle Vigano… Ce n’est pas dans la presse catholique mais dans Le Monde que parut la première critique de ce libelle : la journaliste avait repéré son mélange de faits vrais et d’accusations fausses, base très factice d’un appel inouï à la démission du pape ! Appel qui prétendait provoquer un collapsus au Saint-Siège et l’arrivée, bien sûr, d’un nouveau team dirigeant…

Dans l’avion Dublin-Rome, le pape avait dit aux journalistes :
je ne commenterai pas ce texte, mais étudiez-le et vous verrez !
Ils ont vu : les artifices du libelle, sa fabrication par une officine,
et – derrière le douteux Mgr Vigano – l’identité des manipulateurs.


Mais l’effet produit par Vigano en août-septembre 2018 (notamment le “trouble” complaisamment affiché par de pieux médias français) montrait que tout un pan de nos milieux cathos était devenu dépendant des parti-pris made in USA.

Comment et pourquoi ? C’est ce que permet de comprendre le livre de Nicolas Senèze. Il fait le tableau de la situation aux Etats-Unis, et de l’impact international d’une certaine propagande politico-religieuse américaine impulsée par un réseau de catholic businessmen – devenus les tuteurs d’un épiscopat US tétanisé par le scandale des abus sexuels. Selon l’historien italien Massimo Faggioli cité par Nicolas Senèze, “il y aurait beaucoup à dire sur la façon dont des dirigeants de l’Eglise catholique sont devenus insensibles à la menace que représente l’argent pour le caractère chrétien de la communion des fidèles…”

Le livre a onze chapitres dont voici les titres (en gras),
suivis (en maigre) d'une évocation de certains des nombreux éléments
mis au jour par cette enquête :


1. L’homme du scandale (Pourquoi la carrière du pervers McCarrick ne devait rien au pape François) ; 2. L’accusateur (En quoi l’ex-nonce Vigano était fort mal placé pour jouer les chevaliers blancs) ; 3. L’Amérique contre le pape (L’Eglise US sous l’emprise de laïcs milliardaires et sous l’influence des trumpistes évangéliques – d’où l’allergie à François) ; 4. Face à la puissance de l’argent (Comment l’industrie pétrolière a déclaré la guerre à François dès 2013 / Comment des prélats catholiques aigris se sont liés aux trumpistes anti-François, de la crise truquée de l’Ordre de Malte aux agitations européennes de Steve Bannon) ; 5. La bataille de la morale (Des milieux catholiques gagnés par la polarisation US sur les questions sexuelles / Trompe-l’oeil sur les “principes non-négociables” / Faux procès tapageur fait à François dans ce domaine) ; 6. Contre la peine de mort (L’évolution de la doctrine de l’Eglise amorcée sous Jean-Paul II et Benoît XVI, mais réalisée par François / D’où la fureur des pro-death US contre l’Eglise) ; 7. Ombres chinoises (La négociation Vatican-Pékin, amorcée elle aussi sous Benoît XVI mais elle aussi réalisée par François / D’où fureur de la Religious Right contre François… au moment où Trump entrait en guerre commerciale contre la Chine / Notamment : l’attitude questionnable du cardinal Zen) ; 8. Le “braquage” du pape (Les businessmen US tentant de geler le fonds américain de soutien aux œuvres pontificales) ; 9. Le putsch (L’opération Vigano, ses coulisses économiques américaines, son échec) ; 10. Vers un schisme américain ? (L’emprise de laïcs US poussant des évêques vers la soustraction d’obédience) / La tentative US pour piéger le pape au synode des jeunes (octobre 2018) / Le pape impose aux évêques US la discipline de l’Eglise universelle : novembre 2018-février 2019) ; 11. Menaces sur le conclave (Après l’échec du putsch Vigano, le lobby catho-trumpiste démasque ses batteries fin septembre 2018. Il présente officiellement à ses investisseurs l’opération Red Hat : une campagne internet mondiale pour “profiler” – diffamer – les cardinaux non US-friendly, et cela “le moment venu”, dès qu'une maladie du pape présagera un éventuel conclave. Il faut lire la description de cette manoeuvre barbouzienne et technologique dans le livre de Nicolas Senèze : chaque détail est un signe. Remarquons, par exemple, l’indécence froide avec laquelle les milliardaires trumpistes ont annoncé cette stratégie dans un cocktail de financiers...
(...)

Dans cet affrontement des deux étendards (relisons les Exercices spirituels d’Ignace de Loyola), le pape est armé de la discipline ignatienne du discernement des esprits. Comme il le dit lui-même dans l’un de ses livres, “les idées se discutent, les situations se discernent”. Je cite encore Nicolas Senèze, dans sa conclusion intitulée La force du silence et qui s’appuie sur l’attitude du pape face au piège Vigano : “Tel est l’enjeu pour François : non pas faire de ceux qui l’accusent des adversaires, mais donner à chacun – y compris lui – les moyens de se convertir pour aller de l’avant.”

Et dans les remerciements du vaticaniste, à la toute dernière page du livre : “Merci à tous mes confrères journalistes de la Salle de presse du Saint-Siège qui, en occupant l’espace de liberté ouvert par le silence du pape François dans l’avion qui nous ramenait d’Irlande, ont contribué, chacun à sa manière, à faire émerger la vérité sur cette histoire.”

Un livre à lire et à faire lire, en masse et sans attendre !


Patrice de Plunkett

Source :https://www.facebook.com/profile.php?id=100009959072647



Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

Un incontournable livre : "COMMENT L'AMÉRIQUE VEUT CHANGER LE PAPE" (Bayard) : « Ce livre est une bombe » réagit François Empty
MessageSujet: Re: Un incontournable livre : "COMMENT L'AMÉRIQUE VEUT CHANGER LE PAPE" (Bayard) : « Ce livre est une bombe » réagit François   Un incontournable livre : "COMMENT L'AMÉRIQUE VEUT CHANGER LE PAPE" (Bayard) : « Ce livre est une bombe » réagit François Icon_minitimeMer Sep 11 2019, 18:42

Citation :

Un livre terrible et lumineux
Un incontournable livre : "COMMENT L'AMÉRIQUE VEUT CHANGER LE PAPE" (Bayard) : « Ce livre est une bombe » réagit François 560602474

Chronique littéraire Audio
sur le dernier livre de Nicolas Senèze,
par Patrice de Plunkett


Audio au lien indiqué ci-dessous :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

Un incontournable livre : "COMMENT L'AMÉRIQUE VEUT CHANGER LE PAPE" (Bayard) : « Ce livre est une bombe » réagit François Empty
MessageSujet: Y a-t-il un complot de l'Amérique contre le pape  ?   Un incontournable livre : "COMMENT L'AMÉRIQUE VEUT CHANGER LE PAPE" (Bayard) : « Ce livre est une bombe » réagit François Icon_minitimeJeu Sep 12 2019, 21:58

Citation :

Y a-t-il un complot
de l'Amérique contre le pape  ?


Frédéric Martel a lu « Comment l'Amérique veut
changer de pape
» du vaticaniste Nicolas Senèze,
qui raconte la campagne de déstabilisation
contre François.

Un incontournable livre : "COMMENT L'AMÉRIQUE VEUT CHANGER LE PAPE" (Bayard) : « Ce livre est une bombe » réagit François 19300577lpw-19309387-article-afp-jpg_6492720_660x281
Citation :

MISE EN GARDE

Selon moi, les commentaires de Frédéric Martel, dont je donne
quelques extraits, ci-dessous, sont à prendre avec des bémols,
du fait que sa perception de la réalité est lourdement conditionnée
par son athéisme et son adhésion à l'idéologie, LGBTQ
; et elle
souffre aussi d'être handicapée de toute référence à la
transcendance
(ça reste au ras des pâquerettes!). Mais ceci
étant dit, il reste qu'il y a dans ses propos, plusieurs remarques
favorables au livre de Nicolas Senèze
; et c'est ce qui m'incite
à proposer son article à votre attention.




« Une tentative de coup d'État » et « un putsch », écrit même Senèze : c'est excessif. On n'a jamais vu les chars sur la place Saint-Pierre ! Jamais François n'a imaginé démissionner ; jamais il n'a été mis en minorité sur son nom par le Collège cardinalice ; et la très grande majorité des fidèles catholiques le vénère toujours. Qu'il y ait une opposition à François est vrai. Que cette opposition soit bruyante, vrai aussi. Qu'elle soit d'extrême droite, vrai encore. Mais les critiques contre le pape n'ont rien à voir avec la faillite générale du pontificat précédent, celui de Benoît XVI, ce pape détesté jusque dans son propre pays, l'Allemagne, et mal-aimé de la curie. Et même de l'Amérique !

Pas d'informations nouvelles

Le point culminant des attaques contre François : le rapport de Mgr Viganò, un archevêque à la retraite, publié à l'été 2018. L'ancien ambassadeur du Saint-Siège à Washington (le nonce) y dénonçait les erreurs du pape et sa complicité dans la couverture des abus sexuels. Pire : il n'hésitait pas à demander purement et simplement la démission du saint-père ! Mais on a déjà lu dix fois le récit de cette affaire tragi-comique autour de la « testimonianza » de Viganò, que Nicolas Senèze résume bien, sans apporter d'informations nouvelles.

Reste que Mgr Viganò est italien. Tout comme les opposants les plus vocaux contre le pape : les journalistes qui l'ont aidé à écrire son mémo étaient romains, et italiens nombre des cardinaux qui s'opposent à François (Angelo Bagnasco, Mauro Piacenza, Tarcisio Bertone, ainsi que Carlo Caffarra, aujourd'hui décédé).

Et, quand ils ne sont pas italiens, ces complotistes discrets ou plus bruyants sont allemands (les cardinaux Gerhard Müller et Walter Brandmüller), africain (le cardinal Robert Sarah), espagnol (Antonio Cañizares), latinos (Norberto Rivera, Juan Luis Cipriani, Juan Sandoval Íñiguez) ou australien (George Pell, un cardinal aujourd'hui en prison pour abus sexuels sur mineurs, ce qui ne l'a pas empêché de donner récemment une interview contre les idées du pape).

Il y a aujourd'hui une opposition
d'extrême droite militant pour un changement
de ligne du Saint-Siège qui aimerait inciter
le pape à démissionner.


Réduire l'opposition à François à un complot de l'Amérique est tout simplement faux. Ce qui est vrai, en revanche : il y a aujourd'hui une opposition d'extrême droite militant pour un changement de ligne du Saint-Siège qui aimerait inciter le pape à démissionner et qui s'organise pour que son successeur soit un ultraconservateur. Ces réseaux ultraconservateurs sont pour une part américains, mais beaucoup plus européens, latinos, africains ou asiatiques. Ce qui les relie, ce n'est pas Donald Trump ou Steve Bannon : c'est Joseph Ratzinger.

Dans les premiers chapitres de son livre, Nicolas Senèze propose néanmoins une intéressante cartographie de l'Amérique anti-François. Ces milliardaires pro-vie, ces lobbies anti-LGBT, ces associations anti-avortement ou ces Chevaliers de Colomb sont bien organisés. Les acteurs de cette campagne de fundraising contre François sont riches : ils s'appellent Tim Busch ou Frank Hanna. Le point décisif avancé par Senèze, c'est que derrière les positions idéologiques américaines contre François se cachent également des intérêts financiers (par exemple pour le « business du divorce catholique »). C'est vrai aussi en Allemagne, où la bataille se joue sur « l'impôt » payé par les catholiques et récolté pour l'Église directement par l'État.

Le rapport chapeau rouge

Les pages sur le cardinal de Boston Bernard Law, dont la chute du fait du scandale de la pédophilie a bouleversé l'Amérique catholique, sont intéressantes et nouvelles. Quant au chapitre consacré à la bataille de la droite américaine contre Laudato si', l'encyclique du pape François en faveur de l'environnement, il est passionnant : on comprend mieux comment les catholiques américains les plus extrémistes ont pu voter pour Donald Trump et ne se soucient pas de la planète.

Mais le chapitre le plus intéressant de ce livre est celui consacré au Red Hat Report (le rapport chapeau rouge), ce projet américain qui vise à neutraliser les cardinaux libéraux en vue du prochain conclave. Financée massivement, animée par des ultraconservateurs et s'appuyant sur des enquêteurs et d'anciens agents du FBI qui n'hésiteront pas, le cas échéant, à révéler l'homosexualité des cardinaux progressistes, l'opération pourrait jouer un rôle décisif dans la désignation du prochain pape. Une menace qu'il serait important que les progressistes prennent au sérieux. (...)

Senèze pointe le fait que 24 évêques américains ont publiquement soutenu le complot d'extrême droite de Mgr Viganò, chiffre qui semble considérable et qui tendrait à prouver, selon lui, l'opposition de « l'Amérique » à François. Mais il y a aux États-Unis 434 évêques, dont 197 actifs (et 15 cardinaux, dont un seul a pris position publiquement en faveur de Mgr Viganò). Il existe un puissant mouvement catholique pro-François aux États-Unis, que je soupçonne, en réalité, d'être bien plus massif et mieux organisé que celui des opposants au pape.

En revanche, Comment l'Amérique veut changer de pape analyse bien les autres sources du conflit au sein du Collège cardinalice – et elles ne sont pas américaines. C'est le cas, notamment, des positions de François qui est partisan à la reprise d'un dialogue avec la Chine, au grand dam du cardinal Joseph Zen Ze-kiun, ancien évêque de Hongkong. C'est le cas également de Cuba, où le dossier est plus complexe, et où Senèze n'a pas non plus enquêté.

Quant à la Suisse, Senèze décrit bien le fameux groupe dit « de Saint-Gall » qui, animé par des cardinaux libéraux, tels Carlo Maria Martini, Achille Silvestrini, Walter Kasper ou Godfried Danneels, aura été l'une des forces initiales, un terreau favorable, qui a préparé l'élection de François. On comprend pourquoi l'extrême droite s'acharne sur cet épiphénomène (le cardinal Danneels a malencontreusement parlé de la « mafia de Saint-Gall », ce que tout le monde, étant donné sa personnalité, a surinterprété à tort ou à raison)
.

Son livre est une arme du courant libéral et progressiste contre le courant conservateur. C'est un livre anti-Viganò et pro-François – et c'est ce qui fait son charme.

Quel est aujourd'hui le champion des conservateurs qui rêvent de leur « mafia » de Saint-Gall à eux ? C'est tout le problème. Sans leader, ils ne peuvent espérer faire élire le prochain pape. Le cardinal Burke est ultra-marginalisé avec ses robes et ses cappa magna ; le cardinal Müller est trop clivant, trop ambigu et hors jeu ; le cardinal Sarah est démonétisé depuis ses positions hystériques contre les femmes et contre les gays ; le cardinal canadien Marc Ouellet est trop ratzinguérien pour les progressistes et trop pro-François pour les conservateurs. Le malheur des opposants à François, nous dit Senèze, c'est qu'ils sont très divisés et qu'ils n'ont personne pour faire roi.

L'analyse de Nicolas Senèze est presque toujours juste, du moins aux yeux de ceux qui défendent le pape François – ce qui est le cas de l'auteur de cet article. On peut même dire que son livre est une arme du courant libéral et progressiste contre le courant conservateur. C'est un livre anti-Viganò et pro-François – et c'est ce qui fait son charme.

Bataille romaine

Mais l'analyse fait long feu lorsqu'elle regarde essentiellement vers l'Amérique – quand il fallait regarder vers Rome ou vers Munich. Car, si le « complot » contre François n'a rien d'américain, il a tout d'allemand. Il porte un nom : Joseph Ratzinguer. C'est une bataille que mène le clan de Benoît XVI contre François. C'est une bataille romaine ! Mais ça, un vaticaniste ne peut pas le raconter…

Tous les opposants à François sont des nostalgiques ou des thuriféraires de l'ancien pape Benoît XVI : ce sont des ratzinguériens. (...)

Quant à Robert Sarah, un cardinal guinéen francophone,(...) il a, lui aussi, reçu le soutien de fondations d'extrême droite européenne et américaine qui lui ont acheté 100 000 exemplaires de son livre, comme je l'ai révélé, pour diffuser sa pensée réactionnaire, homophobe et traditionaliste. Le porte-parole des très conservateurs Chevaliers de Colomb m'a confirmé par écrit avoir financé les ouvrages de Sarah.

Vivre dans une bulle

En fin de compte, le livre de Nicolas Senèze est globalement fiable, mais c'est un livre de « vaticaniste ». Cette tribu un peu spéciale de journalistes en comporte de bons et de mauvais, comme toute corporation, et Senèze fait partie des premiers. Mais tous vivent dans leur bulle, ils se lisent entre eux, se citent, épousent les amitiés et les inimitiés de leur microcosme et, ce faisant, peinent à comprendre leur sujet faute de s'ouvrir au monde. La tragédie du Vatican au XXIe siècle est indexée sur l'entre-soi des vaticanistes. Sont-ils trop « embedded » pour écrire librement  ? Sont-ils, finalement, de véritables journalistes  ? Je serais enclin, comme je l'ai déjà écrit dans Le Point, à répondre par la négative, et le livre de Nicolas Senèze, par ailleurs sérieux et honnête, le prouve.

Une phrase suffit à nous en convaincre. Lorsqu'il critique quelques prélats romains, Senèze s'empresse d'ajouter : « On ne dira jamais assez combien la curie compte d'hommes et de femmes discrètement dévoués à leur mission au service du pape ! » Voici une précaution bien « vaticaniste » qui est là pour flatter des contacts et faire en sorte qu'on soit encore invité à prendre l'avion avec le pape.

Dommage que ce livre dont on partage la thèse, et la plupart des analyses, a les codes et les travers des vaticanistes.


Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Un incontournable livre : "COMMENT L'AMÉRIQUE VEUT CHANGER LE PAPE" (Bayard) : « Ce livre est une bombe » réagit François Empty
MessageSujet: Re: Un incontournable livre : "COMMENT L'AMÉRIQUE VEUT CHANGER LE PAPE" (Bayard) : « Ce livre est une bombe » réagit François   Un incontournable livre : "COMMENT L'AMÉRIQUE VEUT CHANGER LE PAPE" (Bayard) : « Ce livre est une bombe » réagit François Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Un incontournable livre : "COMMENT L'AMÉRIQUE VEUT CHANGER LE PAPE" (Bayard) : « Ce livre est une bombe » réagit François
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: Livres à lire-
Sauter vers: