VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  

Partagez
 

 « Au diable la tiédeur!» du Père Zanotti-Sorkine

Aller en bas 
AuteurMessage
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

« Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine Empty
MessageSujet: « Au diable la tiédeur!» du Père Zanotti-Sorkine   « Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine Icon_minitimeVen 12 Oct - 12:25


À travers la grisaille de notre temps confus,
quel bonheur de lire le texte ci-dessous qui remet les pendules
à l'heure juste de la Vérité et de l'Amour du Christ:


Citation :
Au diable la tiédeur ! » du Père Zanotti-Sorkine

Lors du synode sur la « nouvelle évangélisation », Benoît XVI a reconnu, avec un ton bien décidé, combien « la tiédeur discrédite le christianisme » ; devant « le tsunami de la sécularisation » qui ensevelit les églises-musées d’Occident converties en parcs d’attraction pour adultes, Michel-Marie Zanotti-Sorkine, prêtre de la paroisse Saint-Vincent de Paul à Marseille, publie un brûlot galant et racé, Au diable la tiédeur, véritable prière de feu en faveur d’une restauration du christianisme où la mystique, la soulevante, gagne le quotidien et son extra-ordinaire banalité, en se libérant du carcan théologico-littéraire dans lequel elle semblait jusqu’ici renfermée.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Non, la mystique n’a rien d’une abstraction intellectuelle poussiéreuse et n’appartient pas à une quelconque élite.
D’abord exigence du chrétien, elle est en réalité voulue pour tous, pour toutes, au point que « la pudeur renaît chez la catin la plus éhontée lorsqu’elle se met à aimer sans frime une canaille d’homme » (p.142). Médiateur et ramasseur d’âmes, le prêtre a pour mission de rappeler le sens de la vraie joie en sa simple présence. Comme une main tendue ou un baiser volé, la soutane s’inscrit dans cette logique de la « graine » à planter dans la modernité, celle qui crève d’absurde en hurlant son pain de vie.

Il n’y a pas à passer par quatre chemins, il faut plonger, un point c’est tout. Etre des fous de Dieu. A la franciscaine.

Dans Mystique de la chair, si Fabrice Hadjadj prenait le parti d’écrire que, loin d’être un opium, la foi est « un rude coup de pied au cul », Au diable la tiédeur s’associe tout à fait à cette généreuse colère , cette « trempe » adversaire du « cool » et du Sacro-Saint Confort.

Oui, en notre tyrannie de la langueur, il faut saluer ce virulent essai comme une authentique bénédiction. Avec une intrépide désinvolture, l’auteur d’Homme et prêtre, Cette nuit, l’éternité (son chef-d’œuvre) ou de Marie, mon secret, rejoint la grâce des poètes-soldats qui entendent

« faire descendre le beau, le vrai, à l’intérieur de l’homme, jusque dans ses viscères » (entretien au Figaro)

Le lecteur est amené à goûter à la sensibilité franciscaine chez ce fada de Saint Maximilien Kolbe, pris d’horreur devant les « réunions », tel un souvenir de Saint François, l’inventeur de la « sainte simplicité », laquelle reculait devant le sens des ordres pour ne conserver que la substantifique moelle, un traité de l’essentiel : la forme-de-vie. On comprend mieux ainsi son souci de la forme : « C’est par la forme que l’on accède au fond qu’elle révèle » (p.77).

Ne pas se faire beau, mais être beau.

Oui, il y a un je ne sais quoi du Chartreux dans cette prière vivante, à la fois « anarchiste » et « en ordre », disciplinant sa présence pour les autres.

Cette pudeur qui reconnaît ses faiblesses sans jamais s’y complaire n’a rien du prudent puritanisme qui gagne les cerveaux catholiques. Ne scandaliser personne, surtout pas ! Ne rien oser, éternels chicaneurs.

Dans Comizi d’amore, Pier Paolo Pasolini admettait, avec une brillance de mystique : « Il n’y a que les pharisiens qui se scandalisent. » ; c’est pourquoi Zanotti-Sorkine écrit en chantant une « juste ivresse » afin de secouer « le vrai jusqu’au bout des ongles » (p.145)

Toutefois, que l’on s’entende bien : rien à voir avec de la moraline – il est ici question de vie. Rien de l’humanisme naïf mais examen de l’homme jusque dans ses entrailles, jusqu’aux plaies s’il le faut.

Ici, rien de l’indignation laïque, mais exaspération, ce qui revient à faire jaillir l’aspérité des choses, avec un bout de tendresse, de sensibilité, d’excellence. De l’amour en éclats, en veux-tu, en voilà.

Alors, oui, « pas de doute », une telle lectio divina est digne de nous labourer l’âme, en vue de nous nourrir du Christ ; décidément, cette année de la foi sera placée sous le signe du « rude coup de pied au cul ».

Qu’importe l’épreuve pourvu qu’on ait le panache.

Que ce dingue du Christ en soit aimé. Avec scandale, s’il le faut.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
marie-rose
membre
marie-rose

Date d'inscription : 19/03/2011
Localisation : bouches du rhone

« Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine Empty
MessageSujet: Re: « Au diable la tiédeur!» du Père Zanotti-Sorkine   « Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine Icon_minitimeVen 12 Oct - 14:59

yes!!!! note maxi merci stan! ce soir mon prêtre vient manger, et le p. micjel marie est son ami, je lui montre le texte sois loué
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



« Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine Empty
MessageSujet: Re: « Au diable la tiédeur!» du Père Zanotti-Sorkine   « Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine Icon_minitimeVen 12 Oct - 16:26

C'est sûr qu'on est bien tièdes, pas vraiment des exemples,enfin, je parle pour moi!Mais on a besoin aussi d'être réveillés et stimulés! « Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine 3959946349 à ce prêtre!
Merci +++ Stan!
Revenir en haut Aller en bas
marie-rose
membre
marie-rose

Date d'inscription : 19/03/2011
Localisation : bouches du rhone

« Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine Empty
MessageSujet: Re: « Au diable la tiédeur!» du Père Zanotti-Sorkine   « Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine Icon_minitimeSam 13 Oct - 7:56

maryline, depuis le temps que je te lis, je ne te trouve pas tiède du tout.Personnellement tu m'apportes beaucoup merci
Revenir en haut Aller en bas
marie-rose
membre
marie-rose

Date d'inscription : 19/03/2011
Localisation : bouches du rhone

« Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine Empty
MessageSujet: Re: « Au diable la tiédeur!» du Père Zanotti-Sorkine   « Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine Icon_minitimeDim 14 Oct - 13:34

coucou je me lance! je voudrais vous faire partager un texte concernant l'année de la foi, écrit par mon curé et le vicaire de notre paroisse précédé du texte de "la porte de la foi" n°2
Année de la foi 2012-2013
Année des amoureux de Dieu, des passionnés de Dieu des fous de Dieu!
ATTENTION!
Personnes tièdes, frileuses,peureuses,rivées,politiquement correctes,culturellement correctes,
religieusement correctes : s'abstenir !

Année de la foi, année des amoureux de Dieu,signifie que Dieu ne peut pas rester un objet d'étude ou d'un culte religieux vécu comme un rite social, culturel ou psychologique.Amoureux de Dieu, signifie entrer dans une relation intime avec Dieu qui fasse palpiter nos entrailles et emballe le rythme cardiaque de notre coeur !
Année de la foi, année des passionnées de Dieu,signifie que notre emballement pour des achats, des voyages,des amitiés,des projets, ne doit pas affadir notre emballement pour Dieu et notre élan vers Dieu !
Année de la foi, année des fous de Dieu,signifie que le caractère rationnel et raisonnable de notre vie chrétienne ne peut pas se contenter de notre petite raison humaine (capables de grandes choses ici-bas), mais doit s'enivrer de la Raison divine, du verbe divin, du logos éternel, véritable folie aux yeux du monde !
Là maintenant se comprend ce passage de la "porte de la foi" cité ci-dessus.Le titre du document pontifical est lui même révélateur.Il est tiré du livre des actes des apôtres (14,24), où il est rapporté comment les premiers chrétiens par le témoignage de leur vie ouvraient la porte de la foi aux croyants des autres religions.Parce qu'ils étaient des amoureux de Dieu, des passionnés de Dieu et des fous de Dieu, ils permettaient que la porte de la foi s'ouvre aux croyants de sautres religions.
Benoit XVI nous montre qu'en privilégiant la dimension sociale (solidarité, altruisme, humanisme, tolérance), la dimension culturelle (concerts, visites historiques, église-musée, fête votive de la saint-jean, de la saint éloi, des vendanges, de la Vierge) ou la dimension politique (8 mai, 11 novembre, voeux, réceptions), sans partir de la foi, sans les fonder sur la foi, sans les vivre dans la foi, revient à nier la foi !
La foi ne va pas de soi ! Il nous appartient de vivre de la foi comme les premiers chrétiens pour en ouvrir la porte aux chrétiens d'un moment, aux croyants des autres religions, aux agnostiques et aux athés, et en les amenant à franchir la porte symbolique aménagée à l'entrée de nos trois églises paroissiales.Bref, c'est une véritable conversion à 180° qu'il nous faut opérer.
sois loué pour nos saints prêtres

Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

« Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine Empty
MessageSujet: Re: « Au diable la tiédeur!» du Père Zanotti-Sorkine   « Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine Icon_minitimeDim 14 Oct - 16:15

Citation :
Année de la foi 2012-2013
Année des amoureux de Dieu, des passionnés de Dieu des fous de Dieu!
ATTENTION!
Personnes tièdes, frileuses,peureuses,rivées,politiquement correctes,culturellement correctes,
religieusement correctes : s'abstenir !


Chère Marie-Rose,

Je trouve que vous avez été bien inspirée de « vous lancer », comme vous dites, dans le partage, avec nous, du très beau texte écrit par votre curé et votre vicaire, à l'occasion de l'Année de la Foi; un texte qui veut rallumer en nous le feu d'un grand amour pour notre Dieu.

Votre paroisse n'est-elle pas bénie d'avoir un tel curé et un vicaire, dont les coeurs me semblent brûler au Feu ardent de l'Amour de notre Dieu? Je ne peux qu'applaudir « Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine 3959946349 à votre initiative qui est un beau relais de cet Amour de Dieu coeur qui veut se communiquer à tous!

Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Lily-Anne
Admin
Lily-Anne

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

« Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine Empty
MessageSujet: Re: « Au diable la tiédeur!» du Père Zanotti-Sorkine   « Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine Icon_minitimeLun 15 Oct - 19:08

« Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine 3959946349 à Marie-rose et Stan pour vos textes brûlants de l'amour feu de Dieu.

Citation :
Bref, c'est une véritable conversion à 180° qu'il nous faut opérer.
La conversion est chaque jour un challenge nouveau. Nous avons tant besoin des feux rayonnants de Jésus Miséricordieux pour allumer nos coeurs, les réveiller, les booster pour que nos endormissements ne se terminent pas comme pour les apôtres à Gethsémani par une désertion en bonne et dû forme...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L-A « Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine 858029310

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Lily-Anne le Jeu 18 Oct - 15:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
marie-rose
membre
marie-rose

Date d'inscription : 19/03/2011
Localisation : bouches du rhone

« Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine Empty
MessageSujet: Re: « Au diable la tiédeur!» du Père Zanotti-Sorkine   « Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine Icon_minitimeJeu 18 Oct - 14:21

Salut stan! mon prêtre jette un coup d'oeil sur vos échanges.J'espère qu'il aura réussi à trouvé le texte de son ami le p. michel marie et le sien. Moi j'ai mis du temps! casser l\'ordi Et oui à Marseille nous avons de saints prêtres! croix
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
Stan

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

« Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine Empty
MessageSujet: Le père Zanotti, un curé qui ne mâche pas ses mots   « Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine Icon_minitimeJeu 18 Oct - 17:44


Citation :
Le père Zanotti, un curé qui ne mâche pas ses mots

Dans son livre Au diable la tiédeur, le père Zanotti dit ce qu'il pense du mariage homosexuel, de l'Eglise de France et de la place du prêtre dans la cité.

En exergue de son nouveau livre, le père Zanotti-Sorkine cite Saint-Exupéry: «À la tête de ma cité, j'installerai des prêtres et des poètes ; ils feront s'épanouir le cœur des hommes.» Ce ministre de l'Église catholique est aussi un artiste des mots,un prêtre qui, en chaire, réveille ses ouailles de son verbe grave, vivant et vibrant ; un poète en soutane, intrépide, qui prêche au bistrot et dans la rue. Dans Au diable la tiédeur, il secoue les clochers de France comme des cocotiers. Avec une liberté qui n'est pas du goût de tous, il appelle l'institution ecclésiastique à sortir de sa torpeur, dans le sillage du pape Benoît XVI : «Debout les prêtres et tous les passionnés du Christ» ! Une voix qui plaira à ceux qui aiment être dérangés.

Vous dénoncez la tiédeur de l'Église. Pourtant évêques et prêtres montent au front contre le projet de loi sur le mariage homosexuel?

Ce n'est pas la tiédeur de l'Église que je vise, Dieu m'en garde! Le pape est brûlant et avec lui bien des serviteurs de l'Évangile. Ce que je dénonce, c'est le risque pour les prêtres (et ce risque, je le sens poindre en moi) de mener une vie pastorale entièrement tournée vers des communautés plus ou moins mourantes, sans être tourmentés par la brebis perdue, que dis-je, par les troupeaux entiers de brebis et d'agneaux qui à l'heure présente s'éloignent de plus en plus du bercail de l'Église et mettent en péril, je le crois, jusqu'à leur bonheur le plus temporel. Le monde a besoin de la présence quotidienne du prêtre. Il faut qu'on le voie dans les rues, qu'on le reconnaisse, qu'on entende sa voix dans les bars et dans les magasins, qu'il prenne sans complexe sa place de guide et de père ; il n'est pas un homme de structures, il est un apôtre, ne l'oublions pas, et le repli, c'est le fruit de la tiédeur! Quant aux évêques qui prennent position sur les lois qui se préparent, ils ne font que leur devoir!

Ces prises de position ne manquent-elles pas de charité envers les personnes homosexuelles?

Le discours des évêques est toujours très respectueux et très prudent. Cependant, il est fort possible que leur délicatesse ne soit pas reçue et que leur point de vue crée des ravins plus que des ponts. Ils n'y seront pour rien. Néanmoins, il me semble qu'il serait bon que les évêques et les prêtres, tout en défendant le mariage - le plan initial de Dieu mis en œuvre par une société qui a suivi pendant des siècles le bon sens (au sens fort) de la loi naturelle - rappellent aussi que ceux qui empruntent d'autres voies - parce qu'ils ne l'ont pas choisi et qu'ils ne peuvent pas faire autrement - sont infiniment aimés de Dieu. Leur créateur et Père a un projet pour chacun d'eux!

Vous voulez parler de ceux qui sont attirés par les personnes de leur sexe?

Ces personnes, qui portent en elles le désir de «l'amitié de similitude», terme qu'employaient les grecs et que je préfère à celui d'homosexualité, sont des enfants de Dieu et ne sont pas laissées en bord de route. Elles ne sont pas condamnées non plus à ne pas aimer. Leurs vies, en toutes leurs composantes, peuvent être réussies, surtout dans la mesure où leurs cœurs se tourneraient vers Jésus et Marie qui les aiment comme ils aiment tous les hommes de la terre, sans faire de différence aucune, s'adaptant à leur être sans doute plus que nous, rêvant de les guider sur un chemin juste et beau. Voilà ce que je crois que nous devrions dire avant toute autre considération, nous qui, normalement, à cause du Christ, estimons chaque personne au-delà de ses caractéristiques particulières. Si tous les hommes se regardaient entre eux avec le regard profond du Christ, personne ne se sentirait exclu, floué dans ses droits, et chacun serait heureux de la place qu'il occupe sans rêver d'en occuper une autre qui, en l'occurrence, ne lui va pas. Mais dans ce débat, ce qui me révolte aussi c'est de voir les êtres se définir ou être définis en fonction d'une tendance, fût-elle déterminante! A bas les groupes, à bas les chapelles! Vive les hommes qui se ressemblent beaucoup plus qu'on ne le croit!

Benoit XVI a proclamé docteur de l'Église une grande poétesse visionnaire, Hildegarde de Bingen, qui écrivait que «lorsque l'homme pèche le cosmos souffre». Vous sentez-vous proche de cette femme du XIIe siècle qui sermonnait l'empereur et les prélats?

Enfin! Sainte Hildegarde sort de sa cuisine où on l'avait consignée en raison de ses bonnes recettes, pour rejoindre ses amies Catherine de Sienne, Thérèse d'Avila et Thérèse de Lisieux! Enfin, cette grande dame à l'âme ardente va venir secouer notre tiédeur! C'est incroyable de voir à quel point les saints, et peut-être plus encore les saintes, sont épris de vérité, la défendent bec et ongles, et usent pour cela d'une liberté souveraine. Rien ne les effraie: pas même l'autorité à qui, Hildegarde, en grande obéissante dira ses quatre vérités. Les saints nous sont donnés pour qu'on leur ressemble, non? Aujourd'hui, il semblerait qu'il ne faille jamais prononcer un mot plus haut que l'autre au nom de la charité et de l'unité! Mais quelle erreur! Il n'y a rien de pire que de rester dans notre jus sans jamais être remis en cause par une voix prophétique!

Vous consacrez un chapitre de votre livre à la sensibilité, déplorant que le catholicisme l'ait reléguée au vestiaire, préférant s'adresser à la raison qu'au cœur. La foi peut-elle s'exprimer par la littérature?

L'idée pure, aussi juste soit-elle, les conceptions les plus élaborées, ne peuvent passer dans l'intelligence humaine qu'à condition que la caisse de résonance de la sensibilité soit touchée! Il ne s'agit pas d'émouvoir et de faire sortir les mouchoirs, il s'agit de faire descendre le beau, le vrai, à l'intérieur de l'homme, jusque dans ses viscères. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien si le Christ parlait en paraboles et multipliait les images jusqu'à vouloir mourir sur une croix et créer ainsi une représentation visuelle capable d'accrocher le regard et le cœur. Oui, que les artistes et les romanciers nous bouleversent avec des suites de mots qui n'expliquent pas seulement, mais qui soulèvent la sensibilitas, et que les prêtres marchent aussi dans cette voix à l'instar de leur Maître jusqu'à ce que la vérité à travers leurs paroles ou leurs écrits se fasse palpable.

Propos recueillis par Astrid De Larminat
« Le Figaro »
11 octobre 2012

Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



« Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine Empty
MessageSujet: Re: « Au diable la tiédeur!» du Père Zanotti-Sorkine   « Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine Icon_minitimeJeu 18 Oct - 18:56

« Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine 3959946349 Marie-Rose pour ce superbe texte de ton prêtre!Quelle chance pour les fidèles! note maxi
Non, je t'assure que je suis tiède et que cela me pèse! Mais ce n'est pas facile quand on est converti: je crois que la conversion est toujours et toujours à poursuivre!
Merci +++ Stan pourle Père Zanotti: il décoiffe! super !
Revenir en haut Aller en bas
marie-rose
membre
marie-rose

Date d'inscription : 19/03/2011
Localisation : bouches du rhone

« Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine Empty
MessageSujet: Re: « Au diable la tiédeur!» du Père Zanotti-Sorkine   « Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine Icon_minitimeVen 19 Oct - 6:25

Oui, comme me l'a dit un ami du forum, nous avons de la chance à Marseille.Nous avons de saints prêtres qui décoiffent comme tu dis.Mais où les saints passent le diable passe, et avec les siens no comment ! Humour !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



« Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine Empty
MessageSujet: Re: « Au diable la tiédeur!» du Père Zanotti-Sorkine   « Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine Icon_minitimeVen 19 Oct - 18:51

Oh, oui, il suffit de voir la vie des saints ou de ceux qui suivent le même chemin! Je lis, Frère Elie tome2, des apôtres de la congrégation de Dieu: le diable s'en donne à coeur joie avec lui mais il a ses limites: les anges , la Sainte Vierge, veillent! ange priant
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas Eymerich
membre
Nicolas Eymerich

Date d'inscription : 17/10/2012

« Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine Empty
MessageSujet: Re: « Au diable la tiédeur!» du Père Zanotti-Sorkine   « Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine Icon_minitimeJeu 25 Oct - 11:24

Je viens de terminer le livre du Père Zanotti-Sorkine.
L'Eglise a besoin de prêtre de cette trempe. Qui prend les choses en mains, avec générosité et passion. Sans naïveté cependant.
Un prêtre qui nous rappelle que le chemin de Dieu est exigeant, mais qu'on y exige rien dont nous ne soyons capable. Aimer son prochain, juste aimer... C'est exigeant tant le Monde nous demande de faire le contraire. Mais tellement simple en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
marie-rose
membre
marie-rose

Date d'inscription : 19/03/2011
Localisation : bouches du rhone

« Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine Empty
MessageSujet: Re: « Au diable la tiédeur!» du Père Zanotti-Sorkine   « Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine Icon_minitimeJeu 25 Oct - 11:41

Avez vous écouté ses homélies? Je ne suis pas loin de marseille,et j'ai donc plusieurs fois participer à ses messes. super ! En plus , dimanche un père dominicain que je connais depuis 11 ans, nous a dit qu'il était souvent avec le p. michel marie, travaillaient ensemble très souvent.Et je vous assure que l'on en ressent les effets.J'ai tjs apprécié ce dominicain, mais là je trouvais qu'il avait quelque chose de plus, que je ne saurais expliquer. sois loué
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




« Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine Empty
MessageSujet: Re: « Au diable la tiédeur!» du Père Zanotti-Sorkine   « Au diable la tiédeur!»  du Père Zanotti-Sorkine Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
« Au diable la tiédeur!» du Père Zanotti-Sorkine
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: Enseignements Spirituels-
Sauter vers: