VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  

Partagez | 
 

 l' Horreur en Syrie : Prions !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mary-ray
membre
avatar

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France

MessageSujet: l' Horreur en Syrie : Prions !   Dim Mai 27 2012, 02:51

Condamnations internationales après le massacre de Houla en Syrie

Le Monde.fr avec AFP | 27.05.2012 à 08h12 • Mis à jour le 27.05.2012 à 08h12

Des corps de manifestants anti Assad tués lors de bombardements des forces gouvernementales à Houla dans le centre du pays. | REUTERS/HANDOUT

Les condamnations se sont multipliées samedi au lendemain du massacre à Houla, où les observateurs de l'ONU ont compté une centaine de morts dont plus de 32 enfants, le secrétaire général des Nations unies accusant Damas de violer le droit international et ses engagements.

Paris, Londres et Berlin ont également dénoncé cette tuerie, sans toutefois relever l'appel lancé par l'Armée syrienne libre (ASL), composée en majorité de déserteurs, à mener des "raids aériens" contre le régime de Bachar Al Assad.

La secrétaire d'état américaine Hillary Clinton a condamné samedi l'"atrocité" du massacre et déclaré que Washington travaillerait avec ses alliés pour accroître la pression sur le président Bashar Al Assad et ses "affidés", affirmant que leur "gouvernement par le meurtre et la peur devait se terminer". Mme Clinton a également affirmé que "ceux qui ont perpétré cette atrocité doivent être identifiés et doivent en rendre compte".

L'opposition a accusé le pouvoir d'avoir commis ce massacre qui aurait fait, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), 114 morts, dont 32 enfants.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon et l'émissaire Kofi Annan ont condamné "dans les termes les plus forts la mort, confirmée par les observateurs de l'ONU, de dizaines d'hommes, de femmes et d'enfants" à Houla, dans le centre de la Syrie, a indiqué Martin Nesirky, porte-parole de M. Ban.

"Ce crime révoltant et terrible, dans lequel la force a été utilisée de manière aveugle et disproportionnée, est une violation flagrante du droit international et des engagements pris par le gouvernement syrien de cesser son recours aux armes lourdes dans les villes et la violence quelle qu'elle soit", ont encore estimé MM. Ban et Annan, ajoutant que "les auteurs de ces crimes doivent être jugés".

LES OBSERVATEURS CONFIRMENT L'USAGE DE CHAR

A Damas, le général Robert Mood, chef des observateurs, a également condamné "la tragédie brutale" et affirmé que les observateurs avaient compté plus de 92 morts, dont 32 enfants de moins de 10 ans, ajoutant que des équipes poursuivaient le décompte sur place.

L'agence officielle Sana a accusé des "groupes terroristes armés" d'avoir "incendié et fait exploser vendredi soir des maisons (...) afin de faire croire que les forces armées syriennes bombardaient la région".

Selon l'OSDH, les bombardements ont débuté vendredi midi à la périphérie de Houla et se sont poursuivis jusqu'à samedi à l'aube. Le général Mood n'a pas désigné de responsables mais a souligné que "les observateurs ont confirmé (...) l'usage d'artillerie tirée depuis des chars".

L'ASL est essentiellement composée de militaires qui désertent avec leurs armes légères, tandis que les chars de l'armée sont toujours déployés dans les villes en violation du plan Annan censé mettre fin aux violences.

Mettant en garde contre une "guerre civile", le général Mood a appelé le gouvernement "à ne plus utiliser d'arme lourde" et à "cesser de recourir à la violence", exhortant également "l'opposition à s'abstenir d'utiliser la violence" afin de parvenir à une "solution politique".

"LE PLAN ANNAN IRA EN ENFER"

De son côté, l'ASL a estimé n'être plus tenue par son engagement au plan Annan, un mois et demi après avoir accepté un cessez-le-feu prévu par ce plan, techniquement entré en vigueur le 12 avril mais constamment ignoré depuis. "A moins que le Conseil de sécurité de l'ONU ne prenne des décisions d'urgence pour protéger les civils, le plan Annan ira en enfer", a affirmé l'ASL.

Auparavant, le général Moustapha al-Cheikh, chef du Conseil militaire de l'ASL, avait appelé "de façon urgente les pays amis de la Syrie à former une alliance militaire, hors du Conseil de sécurité de l'ONU, pour mener des raids aériens ciblés contre les gangs d'Assad".

A l'approche de la visite de M. Annan en Syrie prévue en début de semaine, les condamnations du massacre de Houla se sont multipliées. La chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, s'est dite "consternée" par le massacre, qualifié d'"acte odieux commis par le régime" de Damas.

Berlin s'est dit "horrifié et bouleversé", tandis que Paris a condamné les "atrocités" infligées aux Syriens. "Je prends immédiatement des contacts pour réunir à Paris le Groupe des pays amis du peuple syrien", a annoncé le ministre français des affaires étrangères, Laurent Fabius.

Son homologue britannique, William Hague, a souhaité "une réponse internationale forte" et annoncé son intention de demander une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU "dans les prochains jours".
De son côté, le Conseil de coopération du Golfe a "dénoncé le massacre commis à Houla par les forces régulières syriennes", appelant la "communauté internationale à assumer ses responsabilités pour mette fin à l'effusion de sang en Syrie".

Les Emirats arabes unis ont pour leur part demandé une réunion urgente de la Ligue arabe alors qu'à Koweït, plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés devant l'ambassade de Syrie pour réclamer d'armer l'ASL.

Ailleurs en Syrie, les violences ont fait samedi 20 morts, dont cinq soldats, selon l'OSDH, qui a fait état de nombreuses manifestations dénonçant le massacre de Houla.

*****


http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/05/27/condamnations-internationales-apres-le-massacre-de-houla-en-syrie_1707993_3218.html


********



Prions chers frères et soeurs pour ce peuple martyr !
Mary-ray
Revenir en haut Aller en bas
BENEDICTE
membre
avatar

Date d'inscription : 17/04/2011

MessageSujet: Re: l' Horreur en Syrie : Prions !   Lun Mai 28 2012, 16:39

BONSOIR

OUI PRIONS POUR CETTE POPULATION ... PRIONS POUR LA PAIX , LA FIN DES TUERIES.....
MAIS ATTENTION ,ON NE NE NOUS DIT PEUT ETRE PAS TOUTE LA VERITE , SELON UNE EMISSION ECOUTE CE SOIR (JE NE ME RAPELLE PLUS LA CHAINE) C`EST L`ARABIE SAOUDITE QUI ARMERAIT LES REBELLES , DANS QUELLE BUT ???
DANS CE PAYS A FORTE MAJORITE MUSULMANNE , LES CHRETIENS ETAIENT PROTEGES ....AUJOURD`HUI LES CHRETIENS SERAIENT LES CIBLES DES REBELLES ...... cela me rapelle d`autres pays ......
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Attention à la désinformation à propos des violences en Syrie   Dim Juin 17 2012, 09:31

Attention à la désinformation
à propos des violences en Syrie

Il me parait utile que je vous communique le message que Chordoid m'a fait parvenir en MP, à propos de la désinformation qui nous est servie au sujet des violences qui se déroulent en Syrie. Il semble bien, en effet, que la désinformation est devenue une arme de guerre en ce qui concerne les violences en Syrie. Il s'agirait du même genre de désinformation qui a été également constatée lors de la guerre des États Unis contre l'Irak:

Citation :

Bonjour Stan,

Je viens de visiter Vers la Nouvelle Jérusalem – ce que je n'avais pas fait depuis longtemps. Et j'ai eu la curiosité, je ne sais trop pourquoi, de faire une recherche sur le mot Syrie. Je ne pensais pas vraiment que ce site pouvait avoir été « infesté » par la propagande atlantiste. Ça me jette à terre ! Je croyais qu'on s'en tenait à des sujets pour lesquels une foi solide est suffisante pour se prémunir de graves erreurs.

J'avais aussi découvert, par hasard, il y a quelques semaines, que le site La Vie est belle publiait des articles sur la Syrie en provenance de l'ONU. Deux fois, en la croisant, j'ai prévenu sa directrice, Sophie Bouchard. Ce n'était apparemment qu'un manque d'expérience de la nouvelle journaliste. Après un certain temps, j'ai envoyé un commentaire qui n'a pas été publié : on a plutôt retiré l'article contredit. Je viens tout juste d'y jeter un œil. On s'en est effectivement tenu, depuis, à des articles de source religieuse, notamment Fides. Mais, aujourd'hui même, ils reproduisent une « intox » de Fides. Cette agence a beau écrire de façon détachée,

c’est ce qu’affirme Amnesty International qui, dans un communiqué envoyé à Fides, demande à la communauté internationale de « bloquer la vague des attaques toujours plus massifs et impunis »,

le mal est fait. Les lecteurs reçoivent ça comme une vérité. Quand elle sera connue, on n'en reparlera pas.

Sur le forum Vers la Nouvelle Jérusalem, le 27 mai dernier, Mary-ray relayait l'arnaque du « massacre de Houla » sous le feu des chars, mais rien d'autre plus tard. Or quelques heures après le lancement de ce prétexte à condamnation et retrait de diplomate, on découvrait que la majorité des morts avaient été tirés à bout portant ou tués à l'arme blanche. La presse alignée a simplement changé de mensonge en disant que c'était des milices au service de Bachar. Puis on a fait silence sur l'inexplicable. Voici un son cloche bien différent :

Selon les témoignages recueillis par [une équipe de télévision russe], toutes les victimes du massacre de Houla/Taldo appartiennent à la famille Al Sayed (qui compterait près de 20 enfants), et la famille Abdul Razzak (10 enfants). Parmi les victimes du clan al-Sayed figure des membres de la famille du frère de Abdallah Al Mechlab, secrétaire du nouveau parlement, Abdallah Mechlab, qui a été élu à ce poste le jeudi précédant. Ce lien des victimes avec un notable du nouveau parlement suggère fortement que ses parents ont été tués à titre de représailles politiques, et donc par des ASL et/ou des islamistes de l’opposition radicale.

Toujours selon les témoignages produits, le père de la famille en question a été ligoté, et les neuf enfants isolés dans une pièce, puis la mère (Fayrouz Al Daher) a été violée collectivement, et après le viol tuée d’une balle dans le cou qui a traversé la tête. Tous les autres morts l’ont été suite aux accrochages survenus après l’attaque des militaires par les terroristes, une fois leurs massacres exécutés.

Que puis-je faire ? Je ne sais plus quoi penser ? Je vois les gens emportés par un tsunami de désinformation et je me sens impuissant à réagir. Ah ! Si le problème n'était que de rétablir la vérité : on croit dur comme fer à ce que rapportent les médias ; le sens critique a disparu ; on ne se rend pas compte qu'on est en pleine guerre ; on ne sait pas que la première victime est toujours la vérité ; on n'aime pas assez la vérité pour en payer le prix.

Ce qui m'inquiète le plus, c'est comment on va réagir face aux futures tribulations à l'intérieur de l'Église ; on ne peut tout de même pas imaginer que la vérité ne sera pas bien malmenée.

Amicalement,

Chordoid

Les propos du vidéoclip ci-dessous font également allusion à cette désinformation qui se passerait présentement à propos des violences en Syrie.


Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l' Horreur en Syrie : Prions !   

Revenir en haut Aller en bas
 
l' Horreur en Syrie : Prions !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: Actualités Mondiales-
Sauter vers: