VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 La multiplication des pains. Saint Jean, 6, 1-15

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Date d'inscription: 29/08/2010
Localisation: Canada

MessageSujet: La multiplication des pains. Saint Jean, 6, 1-15   Ven Avr 20 2012, 01:19

La multiplication des pains




Evangile selon St Jean, chapitre 6, 1-15


Jésus était passé de l"autre côté du lac de Tibériade (appelé aussi mer de Galilée). Une grande foule le suivait, parce qu’elle avait vu les signes qu’il accomplissait en guérissant les malades. Jésus gagna la montagne, et là, il s’assit avec ses disciples.
C’était un peu avant la Pâque, qui est la grande fête des Juifs.
Jésus leva les yeux et vit qu’une foule nombreuse venait à lui. Il dit à Philippe : « Où pourrions-nous acheter du pain pour qu’ils aient à manger ? »
Il disait cela pour le mettre à l’épreuve, car lui-même savait bien ce qu’il allait faire.
Philippe lui répondit : « Le salaire de deux cents journées ne suffirait pas pour que chacun ait un petit morceau de pain. »
Un de ses disciples, André, le frère de Simon-Pierre, lui dit : « Il y a là un jeune garçon qui a cinq pains d’orge et deux poissons, mais qu’est-ce que cela pour tant de monde ! »
Jésus dit : « Faites-les asseoir. » Il y avait beaucoup d’herbe à cet endroit. Ils s’assirent donc, au nombre d’environ cinq mille hommes.
Alors Jésus prit les pains, et, après avoir rendu grâce, les leur distribua ; il leur donna aussi du poisson, autant qu’ils en voulaient.
Quand ils eurent mangé à leur faim, il dit à ses disciples : « Ramassez les morceaux qui restent, pour que rien ne soit perdu. »
Ils les ramassèrent, et ils remplirent douze paniers avec les morceaux qui restaient des cinq pains d’orge après le repas.


Prière d'introductionJésus aujourd’hui je veux prendre ce moment pour être avec toi. Tout comme tes disciples, il y a deux milles ans, aides-moi à être attentif à ce que tu vas me dire, et aides-moi à suivre dans ma vie quotidienne ton enseignement d’aujourd’hui.

DemandeJésus, toi qui a nourri ces cinq mille hommes, apprends-moi à construire ma vie plus sur toi que sur les biens terrestres.

[b]Points de réflexion[/b]


1. L’évangile d’aujourd’hui nous dit que Jésus met Philippe à l’épreuve en lui demandant : « Où achèterons-nous des pains pour qu’ils aient de quoi manger ? ». Bien sûr que le Christ savait déjà ce qu’il allait faire, mais il veut, cette fois-ci, apprendre à ces disciples que rien n’est impossible au Fils de Dieu et que pareillement rien n’est impossible à celui qui croit en lui.

2. André apporte cinq pains et deux poissons, tout en ce rendant compte que ce n’est pas beaucoup pour une telle foule, ce n’est probablement même pas assez pour nourrir les douze apôtres : « Il y a là un garçon qui possède cinq pains d’orge et deux petits poissons ; mais qu’est-ce que cela pour tant de gens ? » C’est déjà beaucoup, car avec le peu que les hommes peuvent donner au Christ, il en fait des merveilles, tout le monde mange à sa faim et il reste douze paniers pleins. Encore une fois Dieu a donné en surabondance. Quel est la clé de cet enseignement : collaboration et confiance en Dieu. En effet, Jésus veut que nous fassions notre part, aussi petite soit-elle, et ensuite il fera le reste aussi grand soit-il.

3. Les manières d’agir de Jésus peuvent nous sembler étranges : pourquoi ne se laisse-t-il pas sacrer roi ; pourquoi ne nourrit-il pas son peuple tous les jours ? La réponse est bien simple, le Christ nous connaît mieux que nous nous connaissons-nous même et sait bien que nous tendons vers ce qui est matériel, ce que l’on peut toucher, et pourtant nous sommes fait pour Dieu, il essaye donc, tout en nous aidant, à nous faire garder les yeux fixés sur lui et sur le ciel. Il nous invite et nous aide à nous dépasser chaque fois que nous nous trouvons devant une épreuve, une difficulté. Après la multiplication des pains, les apôtres après avoir eu bien faim, ont un peu mieux compris la grandeur de leur Seigneur.

Dialogue avec le ChristJésus tu sais que je préfèrerais que ma vie soit plus facile, sans difficultés ni souffrances. Aident-moi à savoir mieux profiter des moments plus difficiles de ma vie de tous les jours pour me dépasser et grandir dans mon amour pour toi. Que les difficultés soient des tremplins qui me rapprochent chaque fois plus du Ciel, plutôt que des moments de découragement ou de plaintes.

RésolutionRemercier le Seigneur, avant un des repas d’aujourd’hui, pour mon pain quotidien et tout ce qu’il fait pour moi, souvent de manière cachée, dans ma vie quotidienne.

_________________
La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://nouvellejerusalem.forumactif.com
 

La multiplication des pains. Saint Jean, 6, 1-15

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: L'Évangile du Jour-