VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  

Partagez
 

 Le tombeau vide et la foi des Apôtres. Saint Jean, 20, 1-9

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin

Date d'inscription : 29/08/2010
Localisation : Canada

Le tombeau vide et la foi des Apôtres. Saint Jean, 20, 1-9 Empty
MessageSujet: Le tombeau vide et la foi des Apôtres. Saint Jean, 20, 1-9   Le tombeau vide et la foi des Apôtres. Saint Jean, 20, 1-9 Icon_minitimeSam Avr 07 2012, 12:42

Le tombeau vide et la foi des Apôtres




Evangile selon St Jean, chapitre 20, 1-9


Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin, alors qu’il fait encore sombre. Elle voit que la pierre a été enlevée du tombeau. Elle court donc trouver Simon-Pierre et l’autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l’a mis. »
Pierre partit donc avec l’autre disciple pour se rendre au tombeau. Ils couraient tous les deux ensemble, mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. En se penchant, il voit que le linceul est resté là ; cependant il n’entre pas.
Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau, et il regarde le linceul resté là, et le linge qui avait recouvert la tête, non pas posé avec le linceul, mais roulé à part à sa place.
C’est alors qu’entra l’autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut.
Jusque-là, en effet, les disciples n’avaient pas vu que, d’après l’Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts.


Prière d'introductionSeigneur, je crois que Tu es mort pour moi sur la croix. Et que l’on T’a déposé dans le tombeau. Mais je crois que tout ne s’arrête pas là. Comme Tu l’avais annoncé, Tu vas ressusciter. Ta mort sur la croix ressemble à une défaite, mais c’est en réalité une victoire de l’amour.

DemandeCroître dans l’espérance.

Points de réflexion


1. Ce samedi saint est traditionnellement appelé dans l’Eglise le jour du grand silence. Et de fait il n’y a pas de célébration liturgique pendant ce jour. Silence et vide que nous laisse la mort de Jésus. Silence nécessaire pour assimiler les événements des derniers jours. Jésus le Messie, celui qui faisait tant de miracles, qui ressuscitait les morts, a été tué, et son corps repose dans un tombeau, juste à côté de l’endroit où il a été crucifié. Jour pendant lequel on pense que Jésus est descendu dans le lieu où tous les hommes qui avaient vécu avant lui attendaient le Sauveur, attendaient que les portes du Paradis soient de nouveau ouvertes. Jour de la rencontre d’Adam, le premier homme, le premier pécheur, avec Jésus, avec ce Dieu qui s’est fait l’un de ses descendants, pour réparer la faute qu’il avait commise.

2. Comme Jean nous dit dans ce passage, les disciples n’avaient pas vu que Jésus devait mourir et ressusciter. Plusieurs d’entre eux avaient même complètement perdu espoir, comme ces deux disciples d’Emmaüs dont nous parle Luc. Les disciples de Jésus ont dû passer par cette nuit, où tout semble perdu, où tous les efforts qu’ils ont fais semblent vains. C’est pendant ces moments qu’il ne faut pas perdre espoir. Devant le mal qu’il y a dans le monde, les injustices, la souffrance des innocents, les guerres impitoyables, ne sommes nous pas tentés de perdre nous aussi espoir dans le triomphe du Règne de Dieu ? Ou devant notre propre péché, nos fautes dont nous n’arrivons pas à nous débarrasser une bonne fois pour toutes, ne sommes-nous pas nous-aussi tenter de nous décourager ? Et pourtant Jésus est-là. Et il est plus fort que tout. Plus fort que la mort.

3. Ce jour est aussi un jour pour nous préparer à la joie de la Résurrection. A la fin de la semaine sainte, c’est la vie, l’amour et la joie qui triomphe. Comme nous le disent la fin des Evangiles et les Actes des Apôtres, la joie est une expérience caractéristique de celui qui est le témoin de la Résurrection de Jésus. Et nous tous, comme chrétiens, nous sommes appelés à être ces témoins du Christ ressuscité. La joie, la véritable joie est partie intégrante du christianisme. Et si nous restons près de Jésus rien ne pourra nous enlever cette joie, et rien ne pourra nous empêcher de la diffuser autour de nous.

Dialogue avec le ChristSeigneur, aide-moi à croire à Ta victoire de la vie sur la mort. Victoire que Tu partages avec tous les hommes qui le veulent. Remplis mon cœur d’espérance, que jamais je ne pense que malgré toutes mes fautes la mort aura la victoire en moi. Si je reste près de Toi, l’amour et la vie auront toujours le dessus. Que ceci soit ma joie, et fais que je sache la donner autour de moi.

RésolutionVivre avec plus de joie ma vie de chrétien.

_________________
La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://nouvellejerusalem.forumactif.com
 
Le tombeau vide et la foi des Apôtres. Saint Jean, 20, 1-9
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: L'Évangile du Jour-
Sauter vers: