VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  

Partagez | 
 

 La cybersécurité, marché en plein boom pour les industriels de la défense

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lily-Anne
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

MessageSujet: La cybersécurité, marché en plein boom pour les industriels de la défense   Jeu Mar 08 2012, 14:51

Chers amis,

J'ai choisi cet article pour vous donner des détails sur un sujet qui nous concerne tous : la cyber-crminalité.

Le danger se dissimule partout. Il prend de multiples apparences. Personne n'est à l'abri par exemple d'un hameçonnage ou phishing.

Les criminels informatiques utilisent généralement l’hameçonnage pour voler de l'argent. Les cibles les plus courantes sont les services bancaires en ligne, les fournisseurs d'accès Internet et les sites de ventes aux enchères tels qu'eBay et Paypal.

En 2007, ces criminels informatiques ont changé de technique, en utilisant un moyen de piratage appelé attaque de l'homme du milieu pour recueillir les informations confidentielles données par l'internaute sur le site visité.

Il existe différentes variantes du hameçonnage. On notera le spear phishing et le in-session phishing qui sont respectivement l’hameçonnage ciblé (notamment à l'aide des réseaux sociaux) et l’hameçonnage de session (basé sur des pop-up pendant la navigation).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hame%C3%A7onnage

Donc prudence dans vos achats...les brigands de grand chemin ont pris une autre manière d'agir.

Mais où est le temps où certains s'habillaient en collant vert pour détrousser les pauvres voyageurs en carrosse ?

Jeudi 08 mars 2012, 17h38


Attaques de pirates, espionnage industriel et virus destructeurs ont fait de l'internet la cinquième dimension de la défense et les industriels se bousculent sur ce marché en plein boom.

Les Etats-Unis ont inculpé mardi cinq pirates, dont certains affiliés au groupe de hackers Anonymous, accusés d'attaques qui auraient ciblé au total un million de victimes, dont des gouvernements et de grandes entreprises.

Les pertes causées par ces attaques ont renforcé la prise de conscience de la vulnérabilité des réseaux et l'importance de la cyber-sécurité, pour les Etats comme pour les entreprises.

La firme britannique Ultra Electronics évalue à 50 milliards de dollars par an le marché mondial de la cybersécurité.

"Et ce marché croit de 10% par an, deux fois plus vite que l'ensemble du secteur des technologies de l'information", souligne Denis Gardin, Directeur de Cassidian Cyber Security Solutions, une unité du géant européen de l'aéronautique et la défense.

Le directeur exécutif d'EADS, Louis Gallois, a d'ailleurs annoncé jeudi que le groupe allait créer des sociétés dévolues à la cybersécurité.

C'est presque une ruée sur le secteur, baptisé cinquième dimension de la défense, après la terre, la mer, l'air et l'espace.

"Depuis un an, les industriels de la défense ont acquis des firmes de technologie à un rythme frénétique pour renforcer leurs capacités dans la cyber-sécurité", relève Guy Anderson, analyste en chef chez Jane's IHS.

"La cyber-sécurité a été perçue commme un bateau de sauvetage pour l'industrie quand les dépenses de défense dégringolaient dans les pays occidentaux: c'était un des derniers secteurs de croissance".

L'Otan a pris conscience du problème depuis que des attaques lancées de Russie ont saturé les sites du gouvernement estonien en 2007, lors d'une crise entre Moscou et Tallinn. Un Centre de cyber-défense de l'Alliance est d'ailleurs aujourd'hui basé dans la capitale estonienne.

En 2007 toujours, Israël avait piraté le réseau de défense anti-aérienne syrien: il avait pris le contrôle de ses écrans radars pendant que l'aviation israélienne détruisait une centrale nucléaire en construction, affirme dans son livre Cyberwar Richard Clark, ancien conseiller de la Maison Blanche.

Depuis, les attaques sont de plus en plus sophistiquées, passant aux vols de propriété intellectuelle et à la destruction physique de machines.

"A partir de 2009 on va recupérer de l'information en pénétrant dans les systèmes les plus sensibles", dit Philippe Cothier du Centre d'étude et de prospective stratégique.

En 2010, le mystérieux virus Stuxnet va s'attaquer aux centrifugeuses du programme nucléaire iranien.

"C'était une bonne idée", a commenté un ancien directeur de la CIA, Michael Hayden. mais elle a créé un précédent dangereux. "Aux yeux du reste du monde, elle a légitimé ce type d'activité".

Les gouvernements occidentaux renforcent donc leurs défenses, le Pentagone s'est doté d'un "cyber-command", et les chiffres les plus fantastiques circulent sur des bataillons de hackers formés par la Chine.

La cyber-sécurité ne concerne pas seulement la défense. "Les réseaux sont les systèmes nerveux de la société", souligne Stanislas de Maupéou, du groupe français Thales.

"Le monde du cyber est devenu absolument énorme", dit Philippe Cothier. Même les réfrigérateurs ont des adresses IP (Internet Protocol), numéro d'identification attribué à chaque branchement d'appareil relié au réseau internet.

"En 2008 il y avait dans le monde 2 milliards d'adresses IP, aujourd'hui il y en a 30 milliards, quatre fois la population mondiale", souligne-t-il.

http://www.linternaute.com/actualite/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
La cybersécurité, marché en plein boom pour les industriels de la défense
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: Actualités Mondiales-
Sauter vers: