VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  

Partagez
 

 « Prenez ceci, vous tous, et buvez, ceci est la coupe de mon sang ... »,

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin

Date d'inscription : 29/08/2010
Localisation : Canada

« Prenez ceci, vous tous, et buvez, ceci est la coupe de mon sang ... »,  Empty
MessageSujet: « Prenez ceci, vous tous, et buvez, ceci est la coupe de mon sang ... »,    « Prenez ceci, vous tous, et buvez, ceci est la coupe de mon sang ... »,  Icon_minitimeSam 17 Déc - 11:23

« Prenez ceci »

Méditation de Marie des Philippines à la suite des paroles de Jésus entendues par elle lors d'une messe de semaine au cours du premier trimestre 2011

Un jour, alors que tôt le matin avant d'aller travailler, j’étais à la messe, je me demandais si je pourrais assister à la messe quotidienne. À l'époque, je ne réussissais à y assister que deux à trois fois par semaine, mais de façon erratique et je me demandais si je pouvais faire cela tous les jours, si je pouvais trouver la force de me lever tôt tous les jours. Le désir était là, mais ma chair trouvait des excuses ... Je me disais : « Bon, je dis déjà le rosaire et chapelet de la Divine Miséricorde tous les jours », etc etc ... ou bien : « La messe du dimanche, c’est déjà très bien ».


Au moment de la consécration du pain et du vin, alors que le prêtre élevait la coupe de vin, après avoir consacré le pain, lorsqu’il dit : « Après cela, il prit la coupe, la bénit ... et dit : Prenez ceci, vous tous et buvez, ceci est la coupe de mon sang ... », mais cette fois-là, et seulement cette fois, alors qu’il prononçait les premiers mots : « Prenez ceci », j'ai distinctement entendu, et de façon audible, notre Seigneur Jésus les prononcer en surimpression sur les mots du prêtre.

En fait, la raison pour laquelle je faisais la différence, c’est que le prêtre a continué avec son accent visayan particulier tandis que les mots prononcés par Jésus étaient très lisses (sans accent) et manifestaient une telle puissance... Jésus parlait sur la voix du prêtre, et je L’ai vu intérieurement à travers le prêtre, occupant littéralement le même espace que le prêtre, mais légèrement en arrière et plus haut et empli d'une lumière sacrée.

Permettez-moi de vous décrire les mots. C'était la première fois qu’Il les formait [pour moi] de manière audible et distincte au cours de la messe. Par-dessus tout, Ses paroles : elles percent au tréfond de moi. En d'autres termes, contrairement à celles du prêtre, je ne peux m'empêcher d'avoir les mots gravés de façon indélébile dans mon cœur. A ce jour, les mots « Prenez ceci » acquièrent pleinement leur sens, ancrés dans mon coeur et mon âme. Je remercie le Seigneur pour cette expérience, car une fois a vraiment suffi pour créer en moi un changement.

J'ai entendu ces paroles prononcées tant de fois que c'est déjà une phrase mémorisée de la messe, presque une seconde nature de la dire mentalement en silence. Toutefois, lorsque le Seigneur prononça : « Prenez ceci », ce fut comme si tout le sens m'en était révélé pour la première fois. Quand le Seigneur parle, il est propriétaire de ces mots. Il m'a fait quelque chose que je ne peux pas expliquer, mais l'effet n'est pas le même qu’avec une personne ordinaire. Je dirais que l'effet est éternel. Il a dit : « Prenez ceci », oui c'est un impératif, mais Sa puissance est telle qu'il n'a pas besoin de S’imposer à nous, c'est presque un encouragement, presque un plaidoyer, un petit coup de pouce, encore que je sache qu'Il est Dieu, à l'autorité duquel il est difficile de résister ou de tourner le dos. Il est en train de dire : « Prenez-Moi ».

C’est ainsi qu’Il parle, s’offrant Lui-même à boire à moi. Et bien que le prêtre dise : « Prenez ceci, vous tous, et buvez, ceci est la coupe de mon sang ... », avec un rythme régulier, c'est comme si le temps commençait à ralentir, et je l'ai entendu beaucoup plus lentement parce que chaque mot avait une profondeur qui m'était inconnue avant cette heure. Au cours de cette messe particulière, je n’ai pas quitté la consécration. En d'autres termes, alors que le prêtre récitait le reste de la messe, j’en suis restée à la consécration jusqu'au moment de la communion.

Cela fait depuis plusieurs mois déjà et pourtant je dirais que dans mon souvenir de ce moment singulier
, le choc est resté en moi jusqu'à maintenant. Il est gravé sur votre âme et vous laisse Le désirer, désirant Le désirer toujours... Ainsi conçois-je plus clairement combien doit être impressionnante la pleine présence de notre Seigneur quand il arrive que soit donnée une telle grâce.


Je comprends aussi beaucoup mieux la messe, j'en ai acquis une appréciation plus profonde dans la proximité avec ce mystère des mystères. Avant cela, j'avoue que parfois j’allais à la messe et je ne ressentais qu’une union spirituelle. Je pouvais recevoir l'hostie blanche et penser qu’elle n'est que symbolique de la passion de notre Seigneur. Bien sûr, je savais depuis les cours de catéchisme qu'il s’agit vraiment du corps et du sang de Jésus, transsubstantiés. Je n'avais pas vraiment compris ce miracle. Je sais qu’il s’agit de connaissances que j'ai gardées dans ma tête la plupart du temps, mais en pratique, je le recevais comme simple hostie blanche et demandais à Jésus d'entrer spirituellement dans mon cœur – et je commençais à prier et à offrir mes intentions pour ma famille et d'autres pesonnes, etc...

A partir du moment où Jésus m'a parlé directement, de manière audible, je n'ai plus été la même. La messe n’a plus été la même. J’y vais maintenant tous les jours (sauf si ne je suis pas malade). Maintenant, j'ai hâte d’y aller, ce n'est jamais une obligation, pas quelque chose que j'ai à faire, mais quelque chose que je veux faire, elle est devenu une partie essentielle de ma vie, comme l'air pour respirer. Si je ne peux pas participer pour une bonne raison, je demande toujours la communion spirituelle.


Ma journée me semblerait maintenant incomplète si je ne pouvais pas y aller parce que je sais qu'Il s’humilie vraiment lui-même dans cette hostie blanche, attendant que je Le reçoive et je suis impressionnée à chaque fois par ce mystère, le plus grand miracle sur terre !... Je L'imagine maintenant m’attendant pour que je Le reçoive tous les jours et cela m'a vraiment mortifiée. J'ai aussi acquis une compréhension profonde des mots : « alliance nouvelle et éternelle ». Il conserve Son alliance, il continue à offrir Sa passion, Sa mort, tous les jours quand je viens à lui et dans toutes les messes à travers le monde. Puisqu’Il est Dieu, je ne conteste pas cela, même si je ne peux pas le saisir. Il est l'accomplissement de la nouvelle alliance qui doit être faite par chacun d'entre nous, pour nous transformer physiquement, aussi bien physiquement que spirituellement. Je peux facilement oublier les promesses que je Lui ai faites, mais Lui n'oublie jamais Sa promesse.

Je ne sais pas et je ne demande pas pourquoi il s’est fait entendre à moi. Je ne doute pas de l'expérience parce que la messe a changé quelque chose en moi en cet instant unique. Je remercie le Seigneur pour cette expérience divine ... De plus j’en connais les effets, parce que maintenant, je comprends qu'Il continue d'honorer l'alliance avec moi personnellement, et Il s'humilie dans cette blanche hostie et ce vin chaque jour que je viens à Lui. Je suis honorée et touchée qu'Il m’ait montré cela à la messe. La messe est nouvelle pour moi maintenant. La messe est remplie pour moi de beaucoup plus de significations. Elle est si profonde. C'est la même messe, mais c'est comme si quelque chose en moi s’était tourné entièrement sur elle. J'avoue que, parfois, j'y allais par habitude, ou parce que j'avais un problème qui nécessitait quelque chose de lui – une guérison, une consolation, une bénédiction etc...

Je voudrais avoir connu la beauté de la messe plus tôt, mais elle m’est restée longtemps voilée. Je crois que j'étais prête et que le Seigneur m'a donc donné cette expérience. Maintenant, je suis émerveillé par Sa patiente attente quotidienne vis-à-vis de moi, vis-à-vis de chacun de nous. Je le partage aujourd'hui avec vous car je crois que cela est destiné à être partagé.


Je vous invite à Le prendre, à être nourri par Lui, non seulement spirituellement mais aussi physiquement, car Il vient vraiment à nous dans Son vrai corps et Son sang, offert dans toutes les messes à travers le monde.

Fin du message audible ...



http://www.apparitionsmariales.org/

_________________
La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://nouvellejerusalem.forumactif.com
 
« Prenez ceci, vous tous, et buvez, ceci est la coupe de mon sang ... »,
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: Messagers et Messages pour notre temps :: Lec et Marie des Philippines-
Sauter vers: