VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  

Partagez
 

 Sainte Thérèse de Jésus et le Démon

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin

Date d'inscription : 29/08/2010
Localisation : Canada

Sainte Thérèse de Jésus et le Démon Empty
MessageSujet: Sainte Thérèse de Jésus et le Démon   Sainte Thérèse de Jésus et le Démon Icon_minitimeMar Oct 11 2011, 13:13

Sainte Thérèse de Jésus et le Démon


Sainte Thérèse de Jésus et le Démon 3061212986_65abc801da





On peut faire, d'après sainte Thérèse, un portrait du démon. Un portrait physique d'abord. Disons tout de suite qu'il n'a rien d'original. Sainte Thérèse n'a pas la fantaisie d'un Jérôme Bosch.



Pour imaginer son ennemi, elle ne s'est pas mise en frais et il le lui a rendu dans ses propres apparitions. Il a une forme hideuse ; sa bouche est "épouvantable", sa voix "terrible".


De tout son corps sort une "grande flamme entièrement claire, sans mélange d'ombre". Il prend, comme Protée, plus d'une apparence. Un jour, c'est "un affreux petit nègre" qui grince des dents. Un autre jour, "deux démons d'une figure abominable" semblent "entourer de leurs cornes la gorge" d'un malheureux prêtre. Un grand nombre de démons saisissent devant les yeux de la sainte le corps d'un damné, s'en font un jouet, le traînent "de côté et d'autre à l'aide de grands crocs".



Mais ce monstre à la peau noire, au front cornu, sans doute aussi aux pieds fourchus, qui vomit le feu, qui fait tenailler par ses diablotins les âmes condamnées à l'enfer, n'est qu'un symbole ; sainte Thérèse, qui n'a jamais attribué plus de réalité qu'il ne fallait à l'imagerie de ses visions, ne l'ignorait pas. C'est sans image d'ailleurs, en lui imposant seulement le sentiment de sa présence, que le démon se manifestait pour elle d'ordinaire. "Rarement, dit-elle, il s'est présenté à moi sous une forme sensible, mais bien souvant qu'il en eût aucune, comme dans ce genre de vision que j'ai déjà rapportée et où, sans percevoir aucune forme, on voit quelqu'un présent."



Beaucoup plus intéressant par suite que le portrait physique du démon, est son portrait moral. Ce n'est pas, on s'en doute, un portrait flatté. Menteur, hypocrite, ténébreux, cruel envers ceux qu'il a soumis à son empire, le démon, pour achever le palnt est aussi lâche quand on sait lui résister qu'impudent si on lui cède.



En somme, c'est un triste individu, un mauvais tyran. Il ne doit rien à la poésie qui a paré de séductions l'ange rebelle et en a fait le type du génie coupable ou simplement malheureux. Malgré certains traits (le mensonge, les ténèbres), il n'a pas été pensé avec des prétentions métaphysiques. Sainte Thérèse voit en lui un être concret, un être réel, aussi réel et concret que vous et moi. Cet être est l'ennemi de DIeu, donc l'ennemi de tout bien, et spécialement, de ce bien primordial qu'est le salut d'une âme. Elle se le représente avec simplicité, sans détours ni recherche, résumant en lui tout ce qui est foncièrement contraire à la perfection morale et hostile à la volonté de Dieu.



On pourrait soutenir, partant de là, que dans les apparitions démoniaques, Thérèse, en s'inspirant de la foi et des croyances populaires, n'a fait que personnifier hors d'elle les tendances et les impulsions qui s'opposaient, chez elle comme chez tous, à l'unificatin loyale de sa vie intérieure et à son élan courageux vers Dieu. Elle veut vivre selon la vérité ; si elle se sent attirée vers le mensonge, et surtout vers ce mensonge secret qui se donne des airs de vérité, c'est qu'une menteur veut la séduire : c'est le démon.



Elle est ardente, elle est résolue, elle est généreuse : si elle se fatigue, si elle est angoissée, si elle se sent lâche et trop préoccupée de soi, l'image du démon va surgir pour symboliser de si périlleux états d'âme".





Par Marcel Lépée, docteur en lettres

Par www.maryjapanna.com

_________________
La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://nouvellejerusalem.forumactif.com
 
Sainte Thérèse de Jésus et le Démon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: Vie des Saint(e)s et leurs enseignements, Saint(e) s du jour :: Sainte Thérèse de Lisieux( Thérèse de l'enfant Jésus )-
Sauter vers: