VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  

Partagez
 

 “Harry Potter” : une séduisante porte ouverte sur le mal

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin

Date d'inscription : 29/08/2010
Localisation : Canada

“Harry Potter” : une séduisante porte ouverte sur le mal Empty
MessageSujet: “Harry Potter” : une séduisante porte ouverte sur le mal   “Harry Potter” : une séduisante porte ouverte sur le mal Icon_minitimeMar Juil 26 2011, 23:12

Harry Potter et l'ordre des Ténèbres


Dénonciation chrétienne d'un phénomène sans précédent.


Mona Mikael

“Harry Potter” : une séduisante porte ouverte sur le mal Cat_livres
“Harry Potter” : une séduisante porte ouverte sur le mal 9782845197071
Image_Check_Loading( "http://www.livresenfamille.fr/media/zoom/", "9782845197071", "produit" );

Sous le nom de Harry Potter est désignée une opération de grande envergure présentée comme un divertissement pour la jeunesse : sept livres édités depuis 1997 et mondialement diffusés, et cinq films.
Sous couvert de fiction, il s'agit en fait d'initier les jeunes à l'occultisme et à cette forme particulière d'occultisme qu'est la magie.

Il était donc très important de bien montrer qu'Harry Potter n'est pas une nouvelle fable pour temps modernes, aussi innocente que les contes de Perrault, mais une action subversive qui mérite d'être étudiée à fond...
La Presse en parle :
Présent du 24 juillet
Le blog de Jeanne Smits :

“Harry Potter” : une séduisante porte ouverte sur le mal
Minuit. L’heure choisie en France pour étrenner la deuxième partie du dernier épisode de la saga cinématographique tirée des romans d’Harry Potter devrait quand même nous dire quelque chose ! C’est l’heure de la messe de Noël, soit, mais aussi celle des sabbats diaboliques ; l’heure des loups-garous et des peurs mortelles ; l’heure sombre de la nuit contre laquelle les complies mettent en garde en faisant psalmodier : Sobri estote et vigilate, quia adversarius vester diabolus tamquam leo rugiens circuit quaerens quem devoret… Soyez sobres et vigilants, car votre adversaire, le diable, rôde comme un lion cherchant qui dévorer…

Pourquoi déranger ainsi l’imagerie religieuse pour commenter la sortie d’un film pour jeunes, Harry Potter et les reliques de la mort ? Mais parce que Harry Potter est rempli de symbolisme religieux, et que son héros éponyme est une figure délibérément christique. Il est « l’Elu », celui qui doit terrasser le mal incarné par Voldemort, par le sacrifice de sa vie. L’affiche du film, omniprésente depuis le mois de juin, présente d’ailleurs Harry lors de son dernier combat, le visage ensanglanté, les cheveux tombant sur le front collés par le sang et la sueur en une illusion de couronne d’épines. Non, ce montage n’est pas innocent.

Je sais d’expérience qu’écrire un article contre Harry Potter, c’est s’exposer aux protestations indignées d’un public conquis qui a avalé avec passion les sept volumes de l’œuvre de J.K. Rowling (moi aussi, je les ai tous lus) et qui en veut d’autant plus aux détracteurs du jeune sorcier de Poudlard que Harry est un orphelin qui a beaucoup souffert dans sa vie. Alors, on s’incline devant le jeune homme si bien dépeint dans ses affres d’enfant maltraité, de héros malgré lui, d’adolescent confronté à la complexité de la vie et à une troublante interpénétration du bien et du mal : ne porte-t-il pas en lui un septième de l’âme de Voldemort ?
Lire la suite : http://leblogdejeannesmits.blogspot.com

_________________
La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://nouvellejerusalem.forumactif.com
Invité
Invité



“Harry Potter” : une séduisante porte ouverte sur le mal Empty
MessageSujet: Re: “Harry Potter” : une séduisante porte ouverte sur le mal   “Harry Potter” : une séduisante porte ouverte sur le mal Icon_minitimeMer Juil 27 2011, 11:04

Pouvons nous regarder ce genre de films nous les chrétiens?

J'ai vu dans un article, c'est à dire je me renseignais sur les témoins de Jéhovah et j'ai eux du dégout à propos d'eux, il y a des sectes sur harry potter, des sorciers, pourquoi font-ils ça?

Pourquoi sont-ils contre Dieu ?

Très Sainte Trinité

jesusmariejoseph
Revenir en haut Aller en bas
Simon1976
membre


Date d'inscription : 07/12/2010
Age : 42

“Harry Potter” : une séduisante porte ouverte sur le mal Empty
MessageSujet: Re: “Harry Potter” : une séduisante porte ouverte sur le mal   “Harry Potter” : une séduisante porte ouverte sur le mal Icon_minitimeMer Juil 27 2011, 11:32

Même chez les catholiques, il s'en trouve pour banaliser. Doit-on banaliser tout ce qui peut entraîner une déviation vers le mal ? Je crois qu'il faut rester prudent et dénoncer toute tentative de rendre acceptable des choses qui ne le sont pas.

Je n'ai pas lu les livres, ni vu les films, et je ne crois pas que je m'adonnerai à ce genre de passe-temps. Je préfère lire la Parole de Dieu et je crois que tout le monde devrait en faire autant.

:study:
Revenir en haut Aller en bas
Simon1976
membre


Date d'inscription : 07/12/2010
Age : 42

“Harry Potter” : une séduisante porte ouverte sur le mal Empty
MessageSujet: Re: “Harry Potter” : une séduisante porte ouverte sur le mal   “Harry Potter” : une séduisante porte ouverte sur le mal Icon_minitimeJeu Juil 28 2011, 11:40

Un texte à lire sur le phénomène Harry Potter:

Citation :
HARRY POTTER : INITIATION À LA MAGIE ET À LA SORCELLERIE !

Avec la sortie du dernier film d'Harry Potter, il serait bon de lire ou de relire le texte ci-bas qui nous explique pourquoi les livres (et films) d'Harry Potter sont d'inspiration diabolique !

-----------------------------------------------

Difficile d'échapper à la mode d'Harry Potter! Après les Pokemon et Halloween, les enfants sont happés par la nouvelle vague commerciale qui entoure ce héros magicien. Avec plus de 123 millions de livres déjà vendus dans le monde et traduits en 47 langues, Harry Porter sort du lot parce qu'il s'agit, au départ, d'ouvrages bien écrits qui ont réconcilié certains pré-ados avec la lecture. L'auteur, Joanne Rowling, a été décoré par le Prince Charles du titre d'Officier de l'Ordre de l'Empire Britannique.

Les témoignages et les files d'attente frénétiques à la sortie de chaque nouvel épisode sont impressionnants : "C'est le meilleur livre du monde " disent les enfants. Des pères et des mères avouent qu'ils ont retrouvé leur enfance et dévoré les trois premiers volumes en quelques jours. Certains français ont même commandé le dernier volume en anglais afin de l'avoir au plus vite. Des classes de français étudient les textes d'Harry Porter, des familles se retrouvent autour de ces livres... Ceux qui y touchent sont littéralement "ensorcelés" et attendent le prochain numéro avec fébrilité. Harry Potter est un phénomène!
top Les raisons du succès de Harry Potter

L'engouement pour ces livres peut avoir plusieurs causes:

1. Le besoin d'exercer son imagination dans un monde réel peu réjouissant trouve en Harry Potter un défoulement parfait.
2. Le rythme de l'histoire et la qualité de l'écriture tiennent le lecteur en haleine et présentent un héros sympathique et vainqueur du mal.
3. L'effet marketing vient amplifier cet engouement par une omniprésence des publicités, des sites Internet, des jouets, etc...
4. Le vide spirituel et moral qu'ont laissé les sociétés post-chrétiennes intensifie le besoin de réponses spirituelles aux mystères de la vie.
5. L'accroissement du paganisme, c'est-à-dire retour aux superstitions, au panthéisme et aux religions anciennes (hormis la foi biblique).

Que conseiller à ses enfants ?

Les parents chrétiens se demandent certainement que faire de cette déferlante et que conseiller à leurs enfants. Le film Harry Potter à l'école des sorciers ne fera qu'intensifier leur obligation "d'entrer dans le monde magique d'Harry Potter". On veut bien les encourager à lire, mais pas forcément à se gaver de sorcellerie!

Les bons points d'Harry Potter

Les livres d'Harry Potter contiennent de bonnes choses. C'est bien écrit, palpitant et varié. Les héros manifestent du courage et de l'amitié. Ils luttent contre le mal et son représentant, Voldemort. Tous les ingrédients sont là pour passionner des enfants. La fascination repose sur l'utilisation constante et illimitée de la magie. Par la magie, les enfants peuvent faire tout ce qu'ils veulent. Ils peuvent se rendre invisibles, voyager très vite, arrêter leurs adversaires, etc... Qu'il est exaltant d'avoir tous les pouvoirs quand, dans la réalité, nous sommes si limités!

Mais surtout, ces livres réconcilient les enfants avec la lecture et les tiennent, pour un temps, éloignés de leurs consoles de jeux vidéo. Mais pas pour longtemps, puisque le jeu vidéo d'Harry Potter fait une entrée fracassante.

L'auteur a déclaré au magazine Times qu'elle ne croyait pas à la magie même si elle avait fait quelques recherches pour écrire ses livres. Dans ses livres, il n'est pas question de démons ni de Satan. Il n'y a d'ailleurs aucun dieu du bien ou du mal. Chaque élu magicien possède la magie en lui. Les associations de Sorciers ou de Wiccans ont affirmé haut et fort que les pratiques racontées dans les livres de Joanne Rowling ne sont pas celles des sorciers actuels. Cela est vrai, mais nous verrons que la philosophie développée dans Harry Potter est celle des Wiccans, c'est-à-dire l'idée que la magie est une force intérieure activée grâce à des charmes.

Pour une immense majorité de lecteurs, Harry Potter est une série amusante qui fait passer du bon temps et stimule l'imagination. Alors pourquoi en faire tout un plat? C'est que ce phénomène de librairies est un révélateur de l'état de nos sociétés et des tendances religieuses du moment. Il fait partie d'un courant global, d'une mode qui anesthésie dangereusement les enfants.

Harry Potter : Une influence non négligeable

Même s'il ne s'agit que d'imaginaire et de loisirs, l'influence des livres Harry Potter ne doit pas être négligée pour autant.

Des enquêtes en Angleterre ont montré que les enfants, et particulièrement les jeunes filles, sont très attirés par la sorcellerie qui les fascine. Le représentant de la Fédération Païenne d'Angleterre, Andy Norfolk, reconnaît avec plaisir qu'il reçoit chaque mois une centaine de demande d'enfants qui désirent sérieusement apprendre le métier de sorcière. Il a du engager une personne pour accueillir et diriger ces demandes.

L'éditeur d'un magazine chrétien pour enfants en Angleterre s'inquiète: "Le nombre croissant de livres et de séries télévisées comme Harry Potter ou Sabrina, l'apprentie sorcière, encourage l'intérêt pour la magie et la présente comme une activité amusante et sans danger. Cependant, pour certains adolescents cela peut nourrir une fascination qui les conduit à entrer en contact avec des forces occultes. Ainsi, ce qui a commencé comme un jeu différent peut se terminer avec de graves dommages psychologiques et spirituels." (John Buckeridge, éditeur du magazine Youthwork).

La réalité et l'imaginaire se mélangent dans Harry Potter

L'imagination est un don de Dieu à l'homme, utile à bien des égards. Les enfants développent d'ailleurs une partie de leur intelligence grâce à l'imagination.

Mais pour les enfants, la différence entre la réalité et l'imaginaire reste à apprendre. Joanne Rowling a raconté pour le magazine Newsweek ce qui lui est arrivé: "J'ai reçu des lettres adressées au Professeur Dumbledore et ce n'était pas une blague, ces enfants voulaient entrer à l'école des sorciers de Hogwarts et certains d'entre eux étaient tristes parce qu'ils voulaient tellement que ce soit vrai qu'il s'en sont convaincus eux-mêmes." (Interview avec Malcolm Jones, The Retum of Harry Potter!, Newsweek, 1er juillet 2000, page 4)

La mauvaise influence d'Harry Potter

Les contes imaginaires peuvent véhiculer un message moral qui va marquer les enfants, en bien ou en mal. Il nous semble qu'Harry Porter peut avoir une mauvaise influence pour plusieurs raisons:

* Pour se tirer d'affaire, il est bon de mentir, de voler, de désobéir ou de jeter des sorts.

* Ceux qui ne pratiquent pas la magie (les Moldus) sont dépeints comme forcément bornés et méchants. La famille qui s'occupe (mal) de Harry Potter au commencement de l'histoire n'appartient pas à la race des sorciers et n'aime pas les sorciers. Elle est présentée comme stupide et méchante à l'égard du jeune garçon.

* Il existerait une magie noire et une magie blanche. Cette distinction, promue surtout par les adeptes de la Wicca, est un leurre. La magie blanche, bien qu'elle se targue de ne chercher que le Bien, fait appel à des forces occultes que la Bible appelle par le nom de "esprits méchants" et "esprits de mensonge".

* Le vrai bonheur et la vraie réussite se trouveraient dans les pouvoirs de la magie. Avant d'entrer à l'école des sorciers, Harry menait une existence misérable et solitaire dans une famille qui ne croyait pas aux sorciers. Sa vie s'illumine soudain quand il découvre ses pouvoirs et s'enfuit pour rejoindre l'école des sorciers.

* Ces livres initient les enfants, à un âge où l'on est très influençable, à toutes les formes d'actions occultes. Les séances de spiritisme (avec le oui-ja qui permet de communiquer avec les morts ou les esprits), l'astrologie, les lignes de la main, la lévitation, les voyages astraux (dans le temps ou hors du corps) peuvent désensibiliser l'enfant qui n'aura plus de défense quand il rencontrera ces pratiques dans la réalité.

* Ces livres initient également les enfants à la Religion Païenne et à la Wicca (la sorcellerie blanche). Ils vont donc plus loin qu'un simple divertissement sans conséquences, car ils véhiculent en filigrane une philosophie, une religion et des pratiques qui entraîneront l'enfant beaucoup plus loin dans l'occultisme qu'on ne le penserait.

Les principes de la religion païenne

En ce sens, Harry Potter n'est pas qu'une histoire imaginaire. Il est porteur d'une vision religieuse de l'existence, en particulier celle de la nouvelle spiritualité.

La nouvelle spiritualité se décline en plusieurs croyances anciennes remises au goût du jour: le panthéisme, le monisme, le polythéisme et le paganisme.

* Le panthéisme:

Tout est divin. L'esprit, la force, l'énergie ou la divinité remplit toutes choses et donne à la nature sa vie spirituelle.

* Le Monisme:

Tout est un. Puisque tout est divin, toutes choses sont reliées entre elles. A nous de les réunir dans la réalité.

* Le Polythéisme:
Plusieurs dieux. Tout peut être sacralisé et adoré: le soleil, les arbres, la terre, les aigles, et nous mêmes.

* Le Paganisme:

Croire et utiliser la sagesse et la puissance occulte. Dans les tribus du monde entier, des chamans, des guérisseurs et des sorciers contactent Je monde des esprits en utilisant d'anciens rituels et des formules magiques.

* Le Néopaganisme:

C'est l'ancienne religion païenne occidentalisée. Ses promoteurs idéalisent les cultures tribales et les croyances païennes. Selon eux:, chaque personne peut communiquer avec le monde des esprits, manipuler des forces spirituelles et créer une paix mondiale et une unité spirituelle autour de l'énergie cosmique.

La Wicca

La Wicca est une religion néo-païenne qui est en train de séduire de nombreux occidentaux (voir rapports parlementaires sur les sectes). Comme le Nouvel-âge, la Wicca est un ensemble de croyances qui varient d'une personne à l'autre. Elle n'est pas organisée, comme une secte ou une dénomination, mais possède ses centres, ses auteurs et ses pratiques particulières.

La Wicca n'a pas de doctrines particulières parce qu'elle glorifie par-dessus tout l'expérience dans la magie. Ces expériences sont généralement obtenues dans un état altéré de conscience (par le yoga, la méditation, par l'hypnose ou par une drogue). L'expérience suprême dans la Wicca est "cette impression d'être Un avec toutes choses".

La tolérance absolue est l'autre principe de la Wicca. Toute croyance est utile, il n'y a pas de vérité absolue. Cela est lié au paniliéisme. Mais cette tolérance s'arrête à la foi chrétienne. Le Concile des Sorcières Américaines exprime ce refus dans ses Principes de Foi Wiccane : "Notre animosité envers le Christianisme ou toute autre religion ou philosophie ne s'exprime que lorsque ces institutions se présentent comme 'le seul chemin' et ont priver les autres de la liberté d'exercer leur culte autrement." Les Wiccans ont un grand ressentiment envers la religion catholique qui, au Moyen-âge, a persécuté à mort les sorcières.

Le principe fondamental de la foi wiccane est la Force, ou l'énergie vitale. Cela est lié à l'animisme qui voit en toute chose sur la terre une force intérieure que l'on peut recevoir ou manipuler.

La Force se manipule par la magie, que les Wiccans appellent "magie blanche" pour la différencier de la magie noire. Cette magie ne serait utilisée que pour le Bien suivant la devise des Wiccans :

"Fait tout ce qu'il te plaira si cela ne fait de tort à personne".

Ils ne tireraient donc pas leur puissance magique de Satan, mais de cette Force cosmique plus ou moins impersonnelle.

Les Wiccans vénèrent la nature et plaident pour sa protection. Ce mouvement est très féministe (il y a plus de sorcières que de sorciers) avec une déesse pour chef. La plupart des Wiccans croient et invoquent en effet la déesse Mère et son mâle le dieu Cornu. La déesse Mère se présente sous trois aspects (mère, jeune fille et vieille femme) correspondant aux trois phases de la lune. Elle est appelée par tous les noms de déesses de l'Antiquité : Aphrodite, Artémis, Astarté, Ashtaroth, Diane, Cybèle, Gaia, Isis, Kali, Vénus, etc... Le dieu Cornu est associé au soleil, meurt et renaît chaque année. Il correspond aux dieux Adonis, Amon-Râ, Apollon, Baphomet, Eros, Hadès, Horus, Lucifer, Odins, Osiris, Pan, Thor, etc... Certains croient que ces dieux sont réels, mais la plupart considèrent qu'ils sont la personnification dualiste de l'énergie vitale et cosmique. Le Bien et le Mal, la Lumière et les Ténèbres, le Yin et le Yang, la déesse et le dieu, sont les expressions visibles de cette force suprême. Certains wiccans croient aussi en la présence d'esprits médiateurs, sous formes de guides ou d'anges gardiens.

Les Chrétiens doivent savoir que les Wiccans nient formellement l'existence de Satan et de l'Enfer, mais aussi du Dieu de la Bible. Ils ne doivent pas être confondus avec les Satanistes qui adorent ouvertement Satan.

La Magie neutre ?

De nombreuses sorcières sont trompées, par ignorance ou négligence, en croyant utiliser une force cosmique et une déesse de l'Antiquité pour activer la magie; car derrière ces idoles et cette force se trouvent Satan et ses démons, déguisés en anges de lumière ou en anges gardiens. En parlant des sacrifices aux différents dieux romains, l'apôtre Paul écrivait: "Je dis que ce qu'on sacrifie, on le sacrifie à des démons, et non à Dieu; or, je ne veux pas que vous soyez en communion avec les démons." (1 Cor. 10:20). Et au sujet de Satan: " Satan lui-même se déguise en ange de lumière (=Lucifer)." (2 Corinthiens 11: 14).

Les Wiccans disent que si l'on utilise la magie pour faire le bien, elle n'est pas maléfique. Pour certains d'entre eux, la magie n'a rien de spirituel, mais est l'utilisation d'une puissance psychique insoupçonnée jusque-là. Il est possible que certains phénomènes soient dus à de la supercherie, ou à de l'auto-hypnose ou à des phénomènes psychosomatiques (toutes choses dangereuses). Mais dans un certain nombre de cas, il s'agit sûrement d'esprits invisibles.

De la même façon, les guérisseurs qui affirment avoir reçu leur don de Dieu, l'ont plutôt reçu d'une sorcière, d'une expérience occulte ou d'une hérédité occulte. Nous avons connu un guérisseur très puissant qui exerçait son pouvoir gratuitement. Après sa conversion à Jésus-Christ, il avoua que tout avait commencé lorsqu'une sorcière gitane lui eut remis un talisman. Tout en guérissant les gens, il sentait au fond de lui le besoin de maudire et concevait inconsciemment une haine profonde du Seigneur Jésus-Christ. Il fut pardonné par Dieu lorsqu'il se repentit de ses pratiques et crut au Seigneur Jésus-Christ, qui a payé ses fautes sur la croix.

Un point de vue chrétien

Certains pourraient nous reprocher d'être bigots et de couper les cheveux en quatre en avertissant les parents au sujet d'Harry Potter et de la Wicca. Mais la fascination qu'exercent ces livres est trop grande pour ne pas être étudiée.

Le fait que la magie en soit le sujet principal n'est pas un hasard. C'est un phénomène de société, un retour à la religion païenne. Les conséquences de la pratique de la magie et du paganisme sont terribles et nous voulons les éviter à nos enfants.

Les partisans de la Wicca s'insurgent qu'on puisse parler de danger par rapport à leur foi. Voici pourtant les avertissements de Dieu à cet égard:

Qu'on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d'astrologue, d'augure, de magicien, d'enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts. Car quiconque fait ces choses est en abomination à l'Eternel.
Deutéronome 18:10-12

Devant cet avertissement, nous devrions nous demander s'il est sage d'exposer autant nos enfants à ces pratiques, fussent-elles présentées dans un cadre plaisant et imaginaire.

La vraie liberté et la vraie paix existent bel et bien dans la réalité. Jésus les a promises à ceux qui le suivraient :

Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous affranchira. En vérité, en vérité, je vous le dis, quiconque se livre au péché est esclave du péché. Si je vous affranchis, vous serez réellement libres.

Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions. Car je suis doux et humble de coeur. Et vous trouverez le repos pour vos âmes. (Extrait des Evangiles).

Par Emmanuel Bozzi, pasteur

[1] Amour de la Vérité: Mensuel de Défense de la Foi édité par l'alliance Baptiste de France - N°57 décembre 2001,
Amour de la Vérité, 8E / an - 23 Rue Beaunier, 75014 Paris

http://www.info-sectes.org/enfants/wicca.htm#Dieu%20nous%20met%20en%20garde

------------------------------------------

Madame Rowling, « auteur-inventeur » de Harry Potter, a-t-elle un but avoué ?

La gloire qui l'entoure désormais l'a poussée aux confidences. Ainsi, le 19 octobre 2000, elle déclare à un journaliste du « London Times » :


“Ces livres aident les enfants à comprendre

que ce faible et débile Fils de Dieu n'est qu'une plaisanterie

qui a encore la vie dure mais sera humilié, anéanti lorsque viendra le déluge de feu”.

A travers le « déluge de feu. », madame Rowling fait certainement allusion à son 4è volume qui compte 652 pages et qui s'appelle « Harry Potter et la coupe de feu ». En fait, c'est dans ce tome que Satan va s'incarner en prenant :

- de la matière osseuse d'un mort,
- de la chair d'un vivant et
- du sang de Harry Potter !

Et tout cela dans un rite dans lequel les paroles présentent une forte analogie avec celles de la consécration de la Messe.


Comment, dès lors, ne pas conclure avec certitude que l'inspiration

et le succès de ces livres

sont d'origine diabolique !

SOURCE : Action Familiale et Scolaire, avril 2007, n° 190 .
Revenir en haut Aller en bas
Simon1976
membre


Date d'inscription : 07/12/2010
Age : 42

“Harry Potter” : une séduisante porte ouverte sur le mal Empty
MessageSujet: Re: “Harry Potter” : une séduisante porte ouverte sur le mal   “Harry Potter” : une séduisante porte ouverte sur le mal Icon_minitimeJeu Juil 28 2011, 13:07

Harry Potter et Benoît XVI

Alors que le sixième volume des aventures du sorcier s'arrache comme des petits pains dans le monde entier, une sociologue allemand met à jour un échange épistolaire (en VO) qu'elle a eu avec le Cardinal Ratzinger en 2003 à propos de ces ouvrages.

Le futur Benoît XVI disait à propos d'Harry Potter : "Il est bon que vous fassiez la lumière sur Harry Potter, dont le subtil pouvoir d'attraction a un impact profond sans que l'on s'en rende compte et désagrège l'esprit du christianisme". Quand la presse parle de "fans ensorcelés"...

Jean-Paul II nous disait d'être si besoin à contre-courant. La Foi des enfants comme des adultes est si fragile que l'on doit se demander si l'on a le droit de risuqer de l'exposer avec ce type de lecture à la mode, d'autant que les bons ouvrages pour enfants ne manquent pas en cette période de vacances...

Lahire

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2005/07/harry_potter_et.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




“Harry Potter” : une séduisante porte ouverte sur le mal Empty
MessageSujet: Re: “Harry Potter” : une séduisante porte ouverte sur le mal   “Harry Potter” : une séduisante porte ouverte sur le mal Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
“Harry Potter” : une séduisante porte ouverte sur le mal
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: Actualités Mondiales-
Sauter vers: