VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  

Partagez
 

 Dictionnaire des «Apparitions» de la Vierge Marie

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin

Date d'inscription : 29/08/2010
Localisation : Canada

Dictionnaire des «Apparitions» de la Vierge Marie Empty
MessageSujet: Dictionnaire des «Apparitions» de la Vierge Marie   Dictionnaire des «Apparitions» de la Vierge Marie Icon_minitimeJeu 21 Juil - 11:36

Dictionnaire des «Apparitions» de la Vierge Marie



Dictionnaire des «Apparitions» de la Vierge Marie 09_laurentin

Ce livre est un pari fou. Pour la première fois il traite de toutes les apparitions qui ont laissé traces écrites depuis deux mille ans! C'est une base de données neuves qui couvre tous les aspects historiques et scientifiques du problème: études médicales multiples, avec encéphalogrammes de voyants, avant, pendant et après l'extase et bilan. S'ajoutent une vingtaine de disciplines très diverses qui éclairent ce phénomène complexe et souvent incompris.


Pourquoi ce Dictionnaire?


Les apparitions semblent un sujet majeur à bien des titres.
Elles jalonnent la Bible et structurent la Révélation même. Dieu parle et apparaît au patriarche Abraham, à Moïse et aux prophètes, à Jésus-Christ, aux Apôtres Pierre et Paul et à d’autres chrétiens dans les Actes des Apôtres, bref d’un bout à l’autre des Écritures.
Les apparitions du Christ ressuscité sont le sommet et l’achèvement de l’Evangile. Elles sont le fondement de la foi, enseigne l'apôtre Paul (1Co,15).
Les apparitions de la Vierge sont l’objet de nombreux sanctuaires et pèlerinages: Guadalupe (1531), Apareicida (Brésil), La Salette, Lourdes, Fatima. Pie XII et Jean Paul II ont accordé aux messages privés, naïvement présentés par les jeunes bergers de Fatima, une importance qui a bousculé la tradition de réserve de la papauté à l’égard de ces phénomènes, verrons-nous.
Les apparitions tiennent une place marquante dans l’actualité à des titres divers. Jean Paul II a consacré nombre de ses premiers voyages à des sanctuaires d’apparitions: Knock (Irlande), Guadalupe, Fatima, Lourdes, etc.
La littérature des apparitions s’est multipliée dans des proportions sans précédent depuis le début des années 1980. Tout cela semblerait les mettre en honneur. Et pourtant, tout dissuade de s’en occuper. Elles restent actuellement dans l'Eglise catholique un signe de contradiction (Lc 2,35), sauf celles qui émergent finalement et tardivement, et donnent naissance aux plus grands sanctuaires de la chrétienté.

Un sujet à risque



Lorsque l’enfant paraît, le cercle de famille applaudit à grands cris, écrivait Victor Hugo. «Lorsque la Vierge paraît», le cercle de famille n’applaudit pas, mais s’afflige et s’inquiète.
A Lourdes, 10 jours après la première apparition, le 21 février 1858, le garde champêtre Calet saisit Bernadette Soubirous «par son capuchon» pour la conduire aux orageux interrogatoires du commissaire de police Jacomet, puis du procureur impérial Dutour et du juge Ribes. L’Etat se mobilisa pour la répression, du Préfet jusqu’aux ministres et même à l’empereur Napoléon III en vacances dans les Pyrénées, qui se fit une popularité en mettant fin aux barrières, procès et tracasseries administratives, multipliées durant l’été 1858.
A Pontmain (1871), le général de Charrette menaça les enfants de son sabre (R. Laurentin, Pontmain, Paris, 1970, p. 64 et 97).
A Fatima, les jeunes voyants furent sommés de se rétracter, puis emprisonnés pour empêcher l’apparition du 13 août 1917. Et ainsi de suite, jusque dans une actualité foisonnante.
Les apparitions ne sont pas mieux vues dans l’Eglise. A Lourdes, le 2 mars 1858, lors de sa première visite au presbytère, Bernadette fut refoulée par une de ces tonitruantes colères dont le curé Peyramale avait le secret, quoiqu’homme de coeur, dévoué par priorité aux pauvres. A Pontmain, les voyants furent menacés de damnation par l’évêque. A Heroldsbach (Allemagne), sanctuaire aujourd’hui reconnu, des voyants furent excommuniés, parce qu’ils n’acceptaient pas de déclarer fausses leurs apparitions. Ce même cas de conscience est fréquent, verrons-nous (Gianna, Vassula, etc.).
Ainsi, les apparitions sont-elles le sujet théologique le moins scientifiquement étudié, le plus occulté et le plus controversé.
Si j’ai tant investi depuis plus d’un demi-siècle dans ce sujet, c’est d’abord parce que des évêques et la Congrégation pour la doctrine de la foi même m’y ont engagé ou soutenu pour sortir des confusions et malentendus que multiplie ce manque d’étude sérieuse.
J’ai relevé le défi dans le souci primordial de documenter objectivement et d’élucider ce qui reste incompris.
Vu la complexité et la gravité du malaise, des contradictions aussi, un discours de la méthode s’imposait donc pour remettre ordre en ce domaine méconnu et discuté à tous niveaux. Etablir une base de données, une méthode et un programme pour dégager le sens et les valeurs propres de ce phénomène si ambigu et compromis.

A qui est destiné ce Dictionnaire?



Les plus intéressés sont ceux qui prient la Vierge et qui fréquentent ses pèlerinages comme appoint de leur vie chrétienne fondée sur l’Evangile et les sacrements.
Ce Dictionnaire s’adresse à tous ceux qui entendent occasionnellement parler d’apparition, de manière le plus souvent confuse. Intrigués, ils se demandent de quoi il s’agit. C’est pourquoi nous avons réuni, selon les possibilités, un maximum d’informations pour présenter les principaux états de la question.
Notre projet d’inspiration scientifique s’adresse surtout aux universitaires pour élargir la recherche et la coordination. Il s’adresse aux autorités comme aux experts de l’Eglise aux prises avec les incertitudes et malaises souvent prédominants en ce domaine. Puisse-t-il aider à surmonter les ignorances, les malentendus courants. Puisse-t-il tempérer ou tarir les emballements et répressions indus.
Qu’on cesse d’en gonfler l’importance comme l’y invite l’enseignement de l’Eglise, ou de combattre, plus que le péché, ces communications présumées avec le ciel.
Voilà pourquoi nous avons tant investi pour cette somme sans précédent d’informations sur les faits, les problèmes et les valeurs en compte des apparitions.
Abbé René Lauentin
(texte extrait de l’introduction de «Dictionnaire des ­«Apparitions» de la Vierge Marie», 1432 pages

_________________
La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://nouvellejerusalem.forumactif.com
 
Dictionnaire des «Apparitions» de la Vierge Marie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: Messagers et Messages pour notre temps :: Père René Laurentin-
Sauter vers: