VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  

Partagez
 

  Bonnes ou mauvaises choses. / Jean

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin

Date d'inscription : 29/08/2010
Localisation : Canada

 Bonnes ou mauvaises choses. / Jean Empty
MessageSujet: Bonnes ou mauvaises choses. / Jean    Bonnes ou mauvaises choses. / Jean Icon_minitimeJeu Juin 16 2011, 11:59

Mais pourquoi parler de la santé et de la maladie, de la richesse et de l'indigence ? Ce que vous regardez comme le bien capital et comme le plus grand des maux que ce soit la vie et la mort n'ont elles-mêmes rien d'absolu ; rangez-les dans la même catégorie, et ce sont les dispositions seules dans lesquelles elles vous trouvent qui en font un bien ou un mal.

Message du Ciel - Jean messager de la lumière
- Bonnes ou mauvaises choses - 26.05.2011


Message d'enseignement destiné aux groupes de prières

"Mes chers et bien-aimés frères et sœurs.

Il y a de bonnes choses, il y en a de mauvaises, et il y en a d'autres qui ne sont ni bonnes ni mauvaises. Si elles semblent mauvaises, peut-être dans la réalité ne le sont-elles pas forcément et par manque de discernement les hommes les jugent et les classent mauvaises. Par exemple, la pauvreté est habituellement considérée comme un mal et cependant, elle peut détruire le mal quand la vigilance et la sagesse l'accompagnent.

Dans bien des esprits, la richesse est classée pour un bien, mais elle ne l'est pas toujours, à part que les hommes veuillent bien en faire le bon usage qui convient. Si elle était réellement un bien, tout homme riche serait alors un homme bon. A cet effet, la logique voudrait qu'ils utilisent leur fortune pour aider et secourir leur prochain et par elle-même elle serait alors un instrument de vertu.

A ceux qui jugent leurs prochains sur leur pauvreté de cœur et donc sur leur comportement, qu'ils comprennent toute leur faiblesse d'esprit ou de cœur, aussi faut-il qu'ils prient pour eux.

Celui qui tombe jusqu'au fond de l'abîme tout comme Job qui lui n'avait rien fait de mal, il doit continuer de bénir Dieu car c'est pour leur salut que la volonté du Seigneur s'accomplit.
À cause de leurs richesses, des hommes sont poussés à l'avarice et même s'approprient du bien des autres. Ce n'est pas les richesses qu'il faut accuser, mais bien la folie des hommes.

Dans ce que vous pouvez placer au milieu entre le bien et le mal il y a la richesse et la pauvreté, la santé et la maladie, la vie et la mort, la gloire et le déshonneur, la liberté et la servitude. Il s'agit de ce que les hommes utilisent à leur gré pour l'un ou pour l'autre.

Reprenez la Bible et méditez deux exemples opposés, celui d'Abraham, qui sut en faire un si parfait usage, et celui de ce riche que l'Évangile vous présente avec Lazare et qui fit servir ces mêmes biens à sa perte. Si elle avait été un bien absolu, jamais ce riche n'aurait encouru le châtiment qu'il a subi ; supposez qu'elle soit un mal, Abraham n'aurait pas acquis la gloire qu'il possède.

La maladie est généralement considérée mauvaise mais le malade ne peut être un être mauvais. Mais c'est dans ses infirmités et en les supportant patiemment qu'il aura une plus grande récompense. La santé est positive à la condition que les hommes en usent pour le bien, et non pour des penchants et œuvres perverses ce qui hélas est souvent le cas.

Mais pourquoi parler de la santé et de la maladie, de la richesse et de l'indigence ? Ce que vous regardez comme le bien capital et comme le plus grand des maux que ce soit la vie et la mort n'ont elles-mêmes rien d'absolu ; rangez-les dans la même catégorie, et ce sont les dispositions seules dans lesquelles elles vous trouvent qui en font un bien ou un mal.

La vie est un bien à condition que vous l'utilisiez positivement à l'égard de votre prochain. Pour celui qui sombre dans le péché et de plus qui utilise la cruauté et l'iniquité ce comportement est un mal, qui lui demandera un jour de rendre des comptes. Par contre, pensez aux martyrs, dont la mort a fait les plus heureux des hommes.

Avec toute votre famille du Ciel, sous la Lumière du Père Éternel, tout l'Amour du Seigneur Jésus, de Sa maman la Sainte Vierge Marie et des frères du Ciel qui m'accompagnent, je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.

Jean, votre messager d'Espérance"

_________________
La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://nouvellejerusalem.forumactif.com
 
Bonnes ou mauvaises choses. / Jean
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: Messagers et Messages pour notre temps :: Jean Cara-
Sauter vers: