VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  

Partagez | 
 

 Mgr Robert Morlino et la Sainte Communion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
territoire en héritage
Assistant
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Mgr Robert Morlino et la Sainte Communion    Mar Mai 30 2017, 16:54




Etats-Unis : l'évêque de Madison, Mgr Robert Morlino, demande de communier sur la langue :


http://tradinews.blogspot.fr/2017/05/fsspxnewsfr-etats-unis-leveque-de.html


Citation :
communier sur la langue

Monseigneur Morlino a récemment célébré le Saint Sacrifice ad orientem.
SOURCE - fsspx.news/fr - 28 mai 2017

Le 11 avril, Mgr Robert Morlino, évêque de Madison, aux Etats-Unis, a demandé aux catholiques de son diocèse de recevoir la sainte communion à genoux et sur la langue.

Dans son sermon lors de la messe chrismale du Jeudi Saint, Monseigneur Morlino a commenté les propos du cardinal Sarah concernant la « crise de foi » actuelle. Revenant sur les mots du cardinal, l'évêque a déclaré : « Cette crise est une crise de la prière, car, comme on croit, on prie. La foi et la prière ne peuvent jamais être séparées. Et quelle est la prière la plus importante ? La Messe ! »

L'évêque estime que l'un des principaux moyens pour développer la foi est le respect pendant la messe. Il a demandé aux prêtres de son diocèse d'encourager les gens à recevoir la communion sur la langue et à genoux.

Selon le Père Richard Heilman, sur le blog Roman Catholic Man, Monseigneur Morlino a déclaré : « Je vais demander que nous nous mobilisions pour un plus grand respect lors de la réception de la sainte communion. Je vais demander que les fidèles soient encouragés à recevoir la communion sur la langue et à genoux... Il ne fait aucun doute que la communion sur la langue est plus révérencieuse. Et cette forme ne se prête pas à un comportement désinvolte. Je vais demander, qu’à partir de l'automne, nos élèves apprennent à recevoir la communion sur la langue. »

Monseigneur Morlino a été l'un des premiers évêques à répondre à l'appel du cardinal Sarah pour célébrer ad orientem. Il a également fait remettre les tabernacles sur les autels principaux des églises du diocèse. Bien qu'il ait malheureusement demandé aux fidèles de son diocèse de ne pas assister aux messes de la Fraternité Saint-Pie X, de peur d’adopter ce qu'il a appelé « une mentalité schismatique », il célèbre lui-même souvent la messe traditionnelle et l'a encouragée dans son diocèse.
La communion sur la langue : une tradition apostolique

Communion dans la main : un compromis face aux abus ?

« La pratique consistant à recevoir la communion dans la main n'a pas été requise par le concile Vatican II et n’a pas non plus été introduite en réponse à la demande des laïcs », affirmait le cardinal Ranjith en 2008. Au contraire, déclarait-il, cette pratique de piété établie - recevoir l'eucharistie à genoux et sur la langue - a été changée « de manière incorrecte et précipitée ».

De fait, cette pratique abusive a commencé à se répandre dans les milieux catholiques au début des années 60, principalement en Hollande. Comme cela se propageait après Vatican II, à partir de la Hollande, en Belgique, en France et en Allemagne, le pape Paul VI fit faire une enquête auprès des évêques du monde entier, afin de connaître leurs opinions sur le sujet. Le 28 mai 1969, la Congrégation pour le Culte Divin, après avoir examiné les réponses des évêques, publiait sa conclusion : « D'après les réponses reçues, il est clair que, de loin, le plus grand nombre des évêques estiment que la discipline actuelle [c.-à-d., la sainte communion sur la langue] ne devrait pas être modifiée du tout ; en effet, si cela était changé, cela offenserait la sensibilité et le jugement spirituel de ces évêques et de la plupart des fidèles » (Memoriale Domini, 28 mai 1969).

Cependant, Paul VI fit un compromis avec les évêques désobéissants et, au vu de « la gravité de la situation », il n’autorisa pas la Communion dans la main, mais il accorda un indult (exception à la loi) sous les conditions suivantes :

   L'indult ne pouvait être donné à un pays où la communion dans la main n'était pas déjà une pratique courante ;
   Dans les pays où l’indult serait accordé, les évêques devaient approuver la pratique "par un vote secret et à la majorité des deux tiers".

De plus, le Saint-Siège établit sept règles concernant la communion dans la main. Le non-respect de ces règles pourrait entraîner la perte de l'indult. Il était demandé de :

   Respecter ceux qui continueraient la pratique traditionnelle (recevoir la communion à genoux et sur la langue) ;
   S’assurer du respect pour l'Eucharistie ;
   Renforcer la Foi en la présence réelle.

Une fois la porte ouverte cependant, l’indult devint la norme pour la communion des laïcs.

   Pression aux États-Unis

La communion dans la main a été officiellement autorisée aux Etats-Unis en 1977, sous la pression et en raison de la manipulation de l'archevêque Joseph Bernardin, alors président de la Conférence nationale des évêques catholiques (NCCB). Incapable de réunir la majorité des deux tiers, il collecta « les votes des absents », de tous les évêques qu'il put trouver, y compris ceux qui, retraités, n'administraient plus de diocèses.

Aujourd'hui, la Conférence épiscopale des Etats-Unis indique clairement que la communion peut être reçue dans la main ou sur la langue, décision qui doit être prise par celui qui communie, et non par le ministre qui la distribue.

   Perte du respect envers l'Eucharistie

Les règles établies par Paul VI comme conditions pour jouir de l'indult ont surtout été ignorées. La pratique abusive a entraîné les manques de respect et les blasphèmes habituels, et donc la diminution (si ce n’est la perte) de la foi en l'Eucharistie en raison de la corrélation entre action et pensée : lex orandi, lex credendi.

Pour la gloire de Dieu et le salut des âmes, il est temps que les évêques prennent des mesures pour supprimer cette pratique offensante et abusive, qui est devenue la norme à la faveur d'un indult accordé par faiblesse et sans contrôle.






Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: Mgr Robert Morlino et la Sainte Communion    Mer Mai 31 2017, 01:12


Mgr Morlino est reconnu sur le web pour être l'évêque du diocèse de Madison, un évêque qualifié de « très conservateur » (ou bien « traditionaliste »), qui conforme ses décisions en se référant
davantage au Droit Canon plutôt qu'à l'évangile du Christ; cet évêque « s'oppose frontalement au pape François » ( Source : http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2014/07/01/le-diocese-de-madison-s-oppose-frontalement-au-laxisme-papal-5402583.html )


Ceci dit, il est à remarquer que le respect de la communion reçue dans la main ou sur la langue s'exerce au Vatican (mais cela varie aussi selon les prêtres) lors des messes célébrées par le pape, s'il faut en croire du moins la vidéo dont j'indique le lien ci-dessous :



Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
avatar

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 77
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Mgr Robert Morlino et la Sainte Communion    Mer Mai 31 2017, 05:13

territoire en héritage a écrit:
Respecter ceux qui continueraient la pratique traditionnelle (recevoir la communion à genoux et sur la langue.)

En réalité, il n'y a aucun respect à l'égard de ceux qui souhaitent communier à genoux et sur la langue. Certes, on ne la refuse pas ... à ceux et à celles qui sont capables de s'agenouiller à même le sol et aussi de se relever sans aucun problème. Mais, les autres qui ont des problèmes aux jambes, aux genoux, au dos ou des vertiges, par exemple, on les ignore superbement. Le minimum de charité ne serait-il pas de mettre à leur disposition une simple chaise ... mais on n'y pense même pas.  Or, je sais qu'il y en a qui souhaiteraient communier selon la règle traditionnelle de l'Eglise universelle plutôt que dans la main.

Bravo à cet évêque de Madison qui est peut-être le premier dans le monde occidental à oser agir de la sorte sans rien imposer, mais en invitant ses fidèles à prendre conscience que, lors de la Consécration du pain et du Vin, ils assistent au plus grand miracle de tous les temps et qu'ils aident ainsi cet occident, vautré dans une apostasie silencieuse, à se relever et à comprendre son erreur.


LucJos

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Assistant
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Mgr Robert Morlino et la Sainte Communion    Mer Mai 31 2017, 06:04




Stan a écrit:

Mgr Morlino est reconnu sur le web pour être l'évêque du diocèse de Madison, un évêque qualifié de « très conservateur » (ou bien « traditionaliste »), qui conforme ses décisions en se référant
davantage au Droit Canon plutôt qu'à l'évangile du Christ; cet évêque « s'oppose frontalement au pape François » ( Source : http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2014/07/01/le-diocese-de-madison-s-oppose-frontalement-au-laxisme-papal-5402583.html )

...



Quelques remarques :

- rien ne vous autorise à présumer qu'une connaissance du droit canon induit nécessairement une préférence à celui-ci par rapport à la vie suivant l'évangile de Jésus Christ ... strictement rien ... ni pour l'évêque Mgr Robert Molino ni pour qui que ce soit.

- ensuite l'opinion de Yves Daoudal n'est pas à confondre avec celle de Mgr Molino, même en cas de convergences

- vous remarquerez vous-même que vous avez traduit "s'oppose frontalement au laxisme papal" (toujours dixit Yves Daoudal) par "s'oppose frontalement au pape François" ce qui, honnêtement, n'est pas pareil

- à remarquer aussi que l'usage que vous faites du terme traditionaliste (entre guillemets de plus) pourrait suggérer que Mgr Molino serait lefebvriste mais ce n'est pas le cas comme il le dit indirectement lui-même dans le texte ci-dessus

Je vous rappelle aussi que tout évêque dans son diocèse a le droit d'interdire la communion dans la main mais jamais il n'a le droit d'interdire la communion sur la langue ni de faire pression pour cela ...

Je vous laisse à ces considérations pour réflexion si vous le voulez - vous n'êtes pas obligé bien sûr ...



LucJos a écrit:
territoire en héritage a écrit:
   Respecter ceux qui continueraient la pratique traditionnelle (recevoir la communion à genoux et sur la langue.)


En réalité, il n'y a aucun respect à l'égard de ceux qui souhaitent communier à genoux et sur la langue. Certes, on ne la refuse pas ... à ceux et à celles qui sont capables de s'agenouiller à même le sol et aussi de se relever sans aucun problème. Mais, les autres qui ont des problèmes aux jambes, aux genoux, au dos ou des vertiges, par exemple, on les ignore superbement. Le minimum de charité ne serait-il pas de mettre à leur disposition une simple chaise ... mais on n'y pense même pas.  Or, je sais qu'il y en a qui souhaiteraient communier selon la règle traditionnelle de l'Eglise universelle plutôt que dans la main.

Bravo à cet évêque de Madison qui est peut-être le premier dans le monde occidental à oser agir de la sorte sans rien imposer, mais en invitant ses fidèles à prendre conscience que, lors de la Consécration du pain et du Vin, ils assistent au plus grand miracle de tous les temps et qu'ils aident ainsi cet occident, vautré dans une apostasie silencieuse, à se relever et à comprendre son erreur.


LucJos


Une fois encore d'accord avec ce que vous avez dit et bien expliqué et en bonne franchise car cette "mentalité" est effective ... qu'est-ce que cela coûterait de placer une chaise au moins - mieux un banc de communion : est-il permis encore de rêver ? ... - pour la communion et qui resterait à demeure ?

Beaucoup se rendront compte de leurs erreurs commises aussi à ce sujet si délicat un jour ... je parle spécialement de ceux parmi eux qui seront sauvés ...



.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mgr Robert Morlino et la Sainte Communion    

Revenir en haut Aller en bas
 
Mgr Robert Morlino et la Sainte Communion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: L'Église Catholique Romaine-
Sauter vers: