VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  

Partagez | 
 

 Benoît XVI est-il un raté ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Benoît XVI est-il un raté ?   Mar Nov 01 2016, 13:24

Citation :

Benoît XVI est-il
un raté ?



1 novembre 2016

Ce sont certainement les dernières conversations que nous pouvons avoir avec Benoît XVI, lui qui s’en tient par ailleurs au silence. Et si ce livre d’entretiens n’est pas le « livre-événement » promis au sens de quelque déclaration fracassante que ce soit, on y retrouve avec tendresse le pape doux et humble que l’on a aimé.

Lui qui n’hésite pas à assumer certaines critiques à son égard. Lui qui n’a pas un mot qui puisse trahir une distance quelconque avec son successeur, qui va jusqu’à lui reconnaître des qualités dont il serait dépourvu. Lui qui assume sa fidélité et son obéissance comme l’évidence dont on ne pouvait douter de sa part. Comment a-t-il pu promettre une obéissance absolue à son successeur, sans le connaître ? « Le pape est le pape, quel qu’il soit ». Simple et indiscutable.


Certains peuvent lui reprocher de ne pas avoir mené à bien des réformes administratives nécessaires. Mais outre le fait qu’il n’est pas resté inactif, il le dit tranquillement : convaincu que son pontificat ne pourrait être long, il n’entendait pas se consacrer à des réformes dont il savait qu’il ne pourrait venir à bout mais il voulait se concentrer sur l’essentiel, la foi.

Ces entretiens sont aussi l’occasion de balayer des hypothèses absurdes, sur un chantage qui l’aurait poussé à la démission, sur une déprime de sa part. L’occasion de revenir sur la démondanisation nécessaire de l’Eglise, et spécialement dans son pays natal. Sur son rôle éminent lors du Concile, malgré sa jeunesse.

En tant que pape, avez-vous été un réformateur un conservateur ou, comme le prétendent vos détracteurs, un raté ?

Je ne peux pas me considérer comme un raté.


(Extrait du livre "Benoit XVI, Dernières Conversations")

Idée absurde. Certainement parce que nous ne sommes pas au rang de ses détracteurs et que, faute d’avoir « retrouvé la foi » (cf l’intégralité de l’échange),
avec lui, nous l’avons affermie, appuyée, sur le roc. Un jour pas si lointain, nous lui dirons un nouvel adieu. D’ici là, n’hésitez pas à vivre l’occasion d’une dernière conversation, bienveillante, entre lui et nous
.

Source : http://www.le-samaritain.fr/2016/11/01/benoit-xvi-est-il-un-rate/



Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
COQUELICOT
Modérateur
avatar

Date d'inscription : 06/09/2010
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Benoît XVI est-il un raté ?   Mar Nov 01 2016, 13:40

JE PENSE SINCEREMENT QUE NOUS AVONS LA GRÂCE D'AVOIR DEUX PILIERS SPIRITUELS pour nous soutenir dans tous les évènements actuels !

_________________
Tout vient de Dieu
tout lui appartient
tout lui revient.
Revenir en haut Aller en bas
Fleur
membre
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : en Brocéliandie

MessageSujet: Benoit XVI   Mar Nov 01 2016, 14:10

Bonsoir ,
Je trouve cette question vraiment déplacée ! Vraiment certains journalistes actuels ont
perdu une "finesse" de pensée .
Et Benoit XVI répond avec douceur , avec vérité ...
Je suis d'accord avec ton post Coquelicot ! C'est une grande grâce dans les Temps que nous vivons .
Fleur
Revenir en haut Aller en bas
marie-rose
membre
avatar

Date d'inscription : 19/03/2011
Localisation : bouches du rhone

MessageSujet: Re: Benoît XVI est-il un raté ?   Mar Nov 01 2016, 14:20

Coquelicot a écrit:
JE PENSE SINCEREMENT QUE NOUS AVONS LA GRÂCE D'AVOIR DEUX PILIERS SPIRITUELS pour nous soutenir dans tous les évènements actuels !
Entièrement d'accord!
Jésus veille sur son Eglise. Comme il l'aime!
Rien n'arrive sans la permission du très haut


Fleur a écrit:

Je trouve cette question vraiment déplacée ! Vraiment certains journalistes actuels ont
perdu une "finesse" de pensée

Exact!



Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: Benoît XVI est-il un raté ?   Mar Nov 01 2016, 15:05




J'ai eu, moi aussi, un pincement au coeur, devant
la question brutale du journaliste qui rapportait à Benoit XVI
ce que ses détracteurs disaient de lui. Il y a sans doute
une forme de "martyre du coeur" pour Benoit XVI
en toutes ces humiliations et critiques négatives
que lui servent ainsi des médias. Benoit XVI est un homme très doux,
et un excellent théologien qui est supérieurement doué
pour donner des enseignements clairs; mais il semble bien
qu'il n'était pas comme tel un homme de gouvernement
(selon ce que j'ai lu dans divers livres;
c'était surtout le cardinal Bertone qui s'occupait
de l'administration); je pense que c'est ce qui est reproché
au pape Benoit XVI.
Et pourtant, je me dis qu'il était sans doute nécessaire
que Mgr Ratzinger devienne pape, sous le regard de Dieu,
pour qu'advienne l'élection du cardinal Bergoglio.
Mais je crois aussi que Benoit XVI sera béatifié un jour,
à cause de sa douceur et de son humilité.

Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Fleur
membre
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : en Brocéliandie

MessageSujet: Benoît XVI   Mar Nov 01 2016, 15:14

Très bonne analyse Stan !
certainement son élection était voulue par le Ciel !
Fleur
Revenir en haut Aller en bas
COQUELICOT
Modérateur
avatar

Date d'inscription : 06/09/2010
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Benoît XVI est-il un raté ?   Mar Nov 01 2016, 18:45

2 papes = CADEAUX DU CIEL !

et ces deux piliers me font penser au rêve de Don Bosco !!!!

_________________
Tout vient de Dieu
tout lui appartient
tout lui revient.
Revenir en haut Aller en bas
Fleur
membre
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : en Brocéliandie

MessageSujet: Benoit XVI   Mer Nov 02 2016, 05:28

Bonjour @ tous ,
Exact Coquelicot!
Fleur
Revenir en haut Aller en bas
COQUELICOT
Modérateur
avatar

Date d'inscription : 06/09/2010
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Benoît XVI est-il un raté ?   Mer Nov 02 2016, 13:48

Par toutes les prières dites depuis les siècles passés jusqu'à nos jours, le ciel nous a fait don de deux papes : il y a une bonne raison !

J'ai à coeur de vous partager les prophéties de saint Jean Bosco, car mon ressenti est que nous avons deux papes qui prient et luttent spirituellement pour le monde et donc chacun de nous.....!

Plus que jamais en union de prière

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Prophéties

Jean Bosco multipliait les lettres et les publications où il donnait des avertissements, sous formes de « récits oniriques », selon ses mots qui n’étaient pas vraiment des véritables rêves, mais plutôt comme il aimait le dire des « paraboles habillées en songe »



En 1862, il vit successivement en juin le cheval rouge de l’apocalypse et en août un gros serpent.



Le 5 janvier 1870, il vit Paris, cité brillante, pécheresse et idolâtre qui lui apparaît condamnée à de terribles fléaux.



En 1870, il raconte une vision : «La guerre viendra du sud, la paix du nord.



Les lois de la France ne reconnaîtront plus le Créateur.



Le Créateur se révélera lui-même en la visitant trois fois du fléau de sa colère.



La première fois, il détruira sa fierté par la défaite, le pillage et la destruction des cultures, du bétail, et les hommes.

Lors de sa deuxième visite de la grande prostituée de Babylone, les fidèles endeuillés appelleront.



La maison de prostitution européenne qui a perdu son chef est en proie au chaos.



«Paris ! Paris ! Paris ! » Au lieu de vous édifier au nom du Seigneur, vous vous entourez de maisons de mauvaise réputation.



Faute d'avoir détruit vous-même, votre idole, le Panthéon, sera réduit en cendres, de sorte qu'on pourra dire que :



"L’iniquité s'est menti à elle-même."



"A cause du mépris de ma vérité, vos ennemis vous plongeront dans l'angoisse et la famine, dit le Seigneur.

Lors ma troisième visite, vous entrerez sous le joug étranger.



De loin vos ennemis verront votre palais en flammes, votre maison en ruines, trempés dans le sang de vos héros qui ne sont plus."



Mais voici, qu'un grand guerrier du nord apparaît, une bannière dans sa main droite, le bras portant cette inscription :



« Irrésistible est la main de l'Éternel.. »

À ce moment-là, le Vénérable vieil homme de Rome se rendra au devant de lui pour le rencontrer, brandissant une torche en flammes.

La bannière grandit et sa grande noirceur devient blanche comme la neige ; au centre, le nom du Tout-Puissant en lettres d'or.



Maintenant, la voix du Ciel s’adresse au Pasteur des pasteurs.

«Tu es, toi et tes assesseurs en grande réunion, mais l’ennemi du bien n’est pas en repos.



Il étudie et use de tous les artifices contre toi ; il suscitera des ennemis parmi tes fils.



Les puissances du siècle vomiront le feu et étoufferont les paroles des gardiens de ma loi.

Cela ne sera pas».

Ils feront du mal, mais seulement à eux-mêmes.

Dépêchez-vous ! Si les nœuds ne peuvent pas être déliés, coupez-les.



Ne vous arrêtez pas devant les difficultés et continuez jusqu'à ce que l'hydre de l'erreur ait été décapitée.



L'enfer fait trembler la terre, mais le monde sera sauvé et les fidèles exulteront.



Rassemblez-vous de nouveau par deux.



Où que vous alliez, accomplissez la tâche qui vous est confiée et conduisez la à son terme.



Les jours passent rapidement et vos années ont atteint leur terme, mais la Reine des Cieux vous aidera toujours, et, comme par le passé, Elle sera toujours «magnum et singulare dans Ecclesia présidium».



Ah, mais vous, l'Italie, terre de bénédictions ! Qui vous a imprégné dans la désolation !



Ne blâmez pas vos ennemis, mais plutôt vos amis.



N'entends-tu pas demander à vos enfants pour le pain de la foi et de trouver que ceux qui le mettra en pièces ?



Que ferai-je ?



Je frapperai les bergers, Je disperserais le troupeau, jusqu'à ce que ceux qui sont assis sur le trône de la recherche de bons pâturages pour Moïse et le troupeau écoutent attentivement et soient alimentés.



Sur le troupeau et sur les bergers, Ma main va peser lourd.

La famine, la peste et la guerre sera telle que la mère aura à pleurer à cause du sang de leurs fils et de leurs martyrs morts dans un pays hostile.



Que reste-t-il, ingrats, efféminés, de la fierté de Rome ? Vous avez atteint un point que vous ne recherchez pas plus loin.



Vous n'admirez dans votre souverain que le luxe, en oubliant que vous et votre gloire sont maintenant sur le Golgotha.



Maintenant, il est vieux, fragile, sans défense et dépossédé (Pape).

Néanmoins, bien que captif, ses paroles font trembler le monde entier.



Rome ! ... Je te rendrai visite quatre fois !



La première, J'ébranlerai tes terres et ses habitants.



La deuxième, J'apporterai massacre et extermination jusqu'à tes murailles. Tu n'ouvres pas encore les yeux ?



Je viendrai une troisième fois ... et le règne de la terreur, de la peur et de la désolation commencera.



Mes sages fuient, ma loi est foulée aux pieds, Je viendrai donc une quatrième fois.



Malheur à toi si ma loi reste encore un vain mot !



Ton sang et le sang de tes fils laveront les outrages que tu as faits contre la volonté divine. »





Mais notre Seigneur console aussi les fidèles à travers les mots dits à Jean Bosco dans la même vision :



« Les choses, d'après vous, avancent trop lentement, mais la grande Reine du Ciel s'approche, la puissance du Seigneur est sur Elle.



Elle dispersera ses ennemis comme de la fumée.



Le vénérable vieil homme (Pape) avec tous ses anciens vêtements lui appartient.



Il vient encore un violent cyclone.



L'iniquité touche à sa fin et cesse, après deux pleines lunes qui ont brillé pendant le mois des fleurs, l'arc-en-ciel de la paix apparait sur la terre.



Le grand ministre verra l'épouse que son roi a revêtue de gloire.



Partout dans le monde, le soleil est lumineux et brille comme jamais depuis les flammes de la pentecôte jusqu'à aujourd'hui et comme il ne le sera jamais jusqu'à la fin des temps. »





En 1873, Saint Jean Bosco rapporta une vision :

« C’était durant une nuit obscure, lorsque apparut dans le ciel une splendide lumière.



Alors on vit une foule d’hommes, de femmes, d’enfants, de prêtres et de religieux et à leur tête le Souverain Pontife, sortant du Vatican en procession.



Mais voici qu’un violent orage, obscurcissant sensiblement cette lumière, semblait livrer une bataille entre elle et les ténèbres…



Cependant on arrivait sur une petite place jonchée de morts ou de blessés, et les rangs de la procession s’éclaircissaient beaucoup.



Après avoir marché l’espace correspondant à 200 levers de soleil, chacun s’aperçut qu’il ne se trouvait plus dans Rome.



A ce moment-là on vit deux anges qui, portant un étendard, allèrent le présenter au Pape en lui disant :



« Recevez le drapeau rouge de Celui qui combat et disperse les plus puissantes armées de la terre.

Tes ennemis sont dispersés et tes fils implorent ton retour. »



Le pontife prit l’étendard avec joie, mais en remarquant le petit nombre de ceux qui étaient restés avec lui, il s’en affligea grandement. »



Malgré ces incroyables et terrifiantes visions que notre Seigneur lui a révélé,Jean Bosco n'a jamais perdu sa paix d'esprit ou l'âme, mais s'est appuyé sur la prière pour apaiser la main puissante de la Justice.





Mai 1862, description du rêve des deux piliers :



Jean Bosco vit la mer, et là, rangée en bataille, des vaisseaux innombrables remplis d'armes de toutes sortes.



Cette immense armada s'apprête à livrer un assaut sans merci à un grand et majestueux vaisseaux, lequel commande à toute une flottille massée contre ses flancs.



Et la bataille navale s'engage.



Or, le vent s'est levé et la tempête se déchaîne.



La mer démontée favorise les assaillants.



Soudain, voici qu'apparaissent, dominant les flots en furie, deux colonnes.



L'une, la plus grande, porte sur son faîte une lumineuse hostie, et sur le fût, cette inscription :

«Salut des Croyants».



L'autre où sont gravés ces mots : «Secours des Chrétiens», est surmontée d'une statue de la Vierge Immaculée, ayant un chapelet passé à son bras.



Le socle des colonnes est garni d'ancres, de crochets et de chaînes.

L'assaut tourne à l'avantage des agresseurs.



C'est alors qu'apparaît à la proue du grand vaisseau l'homme qui en assume le commandement.



Et c'est le Pape.

D'où il devient désormais fort clair qu'il s'agit de la Nef de l'Église.



Le commandant suprême du grand Vaisseau (le Pape) convoque à son bord les capitaines des vaisseaux auxiliaires (les Évêques) afin de délibérer des décisions à prendre.

La tempête, un instant apaisée, se ranima plus violente, obligeant chacun des capitaines à regagner son navire.



Une accalmie se fit sur la mer et l'hostilité des ennemis parut fléchir.

La grande Nef reprit sa route.



Le pilote suprême en profite pour appeler de nouveau les autres pilotes à son bord.

Mais voici, soudain, que la tempête une fois encore se déchaîne, plus violente que jamais.



Mais les colonnes sont toujours là, dressées immobiles sur la mer en furie.



Et le Pape, tenant ferme la barre, s'efforce de maintenir la Nef entre elles deux.



Or, le Navire est assailli de toutes parts et de toutes les manières.



Les vaisseaux ennemis vomissent le feu de toutes les gueules de leurs canons, ou foncent sur lui, le frappant de leurs étraves cuirassées.

Pourtant, quelque acharnement qu'ils mettent en leurs assauts, et quelques très grands dommages qu'ils infligent, les efforts des ennemis ne peuvent venir à bout de la grande Nef.



D'un formidable coup de sa proue, un vaisseau des assaillants ouvre une large blessure dans le flanc de la Nef de l'Église.



Mais un souffle mystérieux, venu des Colonnes, referma la brèche par où allait s'engouffrer la mer.



La confusion se met alors dans la flotte ennemie. Dans le vacarme énorme du combat, ses propres vaisseaux se heurtent entre eux, se brisent et coulent.



L'ennemi entreprend alors sur les ponts un corps à corps furieux ; les mains et les poings se tordent dans la mêlée, pendant que pleuvent blasphèmes et malédictions.

Tout à coup le Pape est frappé.



Il tombe, ses sujets le relèvent ; mais un deuxième coup l'abat ; il est frappé à mort.



Un cri de victoire retentit. Sur les vaisseaux ennemis on exulte et on danse.

La mort du Pape est à peine connue que le successeur est élu.

Les adversaires perdent courage.



Le nouveau Pontife passe à travers tous les obstacles et conduit le Vaisseau entre les deux Colonnes, où il amarre solidement la proue à la Colonne de l'Hostie et la poupe à celle de la Vierge.



Alors, panique générale, désordre indescriptible.

Tous les ennemis se dispersent.



Leurs navires se heurtent et se brisent.

Ceux qui coulent tâchent de faire couler les autres.

Quelques vaisseaux qui avaient lutté vaillamment, pour le Pape viennent, eux aussi, s'attacher aux colonnes.



D'autres qui, loin du danger, avaient attendu prudemment la victoire, suivent leur exemple.

Sur la mer règne maintenant un grand calme. »









Sources :



« La vie de Jean Bosco », Charles d’Espiney, sur livres-mystiques.com

« Le Bienheureux Don Bosco », Augustin Auffray Emmanuel Vitte, 1929.

« Don Bosco », Jean de la Varende, Paris : Fayard, 1951

« Saint Jean Bosco », Henri Bosco Gallimard, 1959

“La Vie extraordinaire de saint Jean Bosco », Madeleine Bosco et Henri Bosco, éd. Casterman, 1961

« Saint Jean Bosco, l’ami des jeunes », abbé Gaston Courtois, Belles histoires, belles vies,2011



« Prophètes et prophétismes », André Vauchez, 2012

_________________
Tout vient de Dieu
tout lui appartient
tout lui revient.
Revenir en haut Aller en bas
Fleur
membre
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : en Brocéliandie

MessageSujet: Benoît XVI   Mer Nov 02 2016, 14:17

Merci beaucoup @ Coquelicot . je ne connaissais pas toutes ces prophéties juste des bribes .
Elles concordent avec celles d'autres mystiques .
Que le Seigneur nous protège !
Prions pour l'Eglise du Christ .
Fleur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Benoît XVI est-il un raté ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Benoît XVI est-il un raté ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: L'Église Catholique Romaine-
Sauter vers: