VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  

Partagez | 
 

 Gender : Le Pape François contre l´endoctrinement (Vidéo - 2 min - Extrait de conférence de presse du pape François, dans l'avion au retour de Bakou, le 2 octobre 2016)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Gender : Le Pape François contre l´endoctrinement (Vidéo - 2 min - Extrait de conférence de presse du pape François, dans l'avion au retour de Bakou, le 2 octobre 2016)   Dim Oct 02 2016, 19:41

Citation :

Gender : Le Pape François
contre l´endoctrinement  


Ajoutée le 2 oct. 2016

Extrait de la conférence de presse dans l´avion de retour de Bakou ce dimanche 2 octobre 2016. Le pape François a été interrogé sur son propos tenu lors de la rencontre avec les catholiques de Géorgie sur la « guerre mondiale » qui se joue pour « détruire le mariage ». Le Saint-Père a dénoncé l´enseignement de la théorie du genre comme doctrine dans certains manuels scolaires.






Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Membres
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Gender : Le Pape François contre l´endoctrinement (Vidéo - 2 min - Extrait de conférence de presse du pape François, dans l'avion au retour de Bakou, le 2 octobre 2016)   Lun Oct 03 2016, 09:13


Selon Najat Vallaud-Belkacem : le pape "embarqué dans une folie mensongère" par "des intégristes"

http://www.valeursactuelles.com/politique/najat-vallaud-belkacem-le-pape-embarque-dans-une-folie-mensongere-par-des-integristes

Citation :


Théorie du genre. La ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud Belkacem, a vivement réagi ce matin sur France Inter aux propos du pape sur la théorie du genre. Selon elle, il se laisse "embarquer dans une folie mensongère" par "des intégristes".

Najat Vallaud-Belkacem est "en colère". La ministre de l'Education pensait connaître le fond de la pensée du pape François à propos de la théorie du genre. "Je suis pleine de respect à son endroit, c'est cela qui me peine, je n'imaginais pas qu'il se laisse entraîner par un ami dans un gros mensonge". Quelle ne fut pas sa surprise en prenant connaissance de ses propos, prononcés dans l'avion que le ramenait de son voyage dans le Caucase. Le souverain pontife avait qualifié de "colonisation idéologique" l'enseignement de cette théorie dans les manuels scolaires français.

"Je regrette ces paroles légères et infondées" a donc réagi la ministre ce matin sur France Inter. Selon elle, le pape serait "lui aussi victime de la campagne de désinformation massive conduite par des intégristes, la formation Lejeune, Vigi-Gender et d'autres". Et de lancer un conseil au pape argentin : "lors d'un de ses prochains déplacements en France, venir à la rencontre des enseignants, de feuilleter lui-même ces manuels scolaires, ces programmes et de m'expliquer en quoi il y aurait une théorie du genre qui n'existe pas par ailleurs". "On a donc des intégristes capables d'embarquer le pape dans leur folie mensongère" a-t-elle conclu.


Rappel :

http://www.polemia.com/theorie-du-genre-a-lecole-realite-ou-propagande/

Citation :
Théorie du genre à l’école : Réalité ou propagande ?

3 février 2014 | Polémia
Email
Print Friendly
« La théorie du genre est bien enseignée dans l’éducation, n’en déplaise à Vincent Peillon! »

♦ Le ministère a décidé de lancer en 2013 une mobilisation pour « l’égalité entre les filles et les garçons à l’école », rendue impérative par le fait que « la construction, dès le plus jeune âge, dès la maternelle, d’une éducation qui porte et transmet la culture de l’égalité entre les sexes est un impératif républicain ». « Elle définit trois grands axes d’action : la transmission d’une culture de l’égalité entre les sexes, l’engagement pour la mixité dans toutes les filières de formation, la promotion du respect mutuel entre les sexes. » Nous n’évoquerons pas ici la mixité dans les filières de formation (bien qu’il y ait beaucoup à dire sur l’intérêt d’orienter des jeunes hommes en CAP fleuriste et des jeunes filles en BEP mécanique au nom de l’égalité) et nous nous concentrerons donc sur les deux autres axes : la transmission d’une culture de l’égalité et  la promotion du respect mutuel.
I/. La transmission d’une culture de l’égalité : « la lutte contre les stéréotypes de l’école maternelle au lycée »
A – A l’école primaire :

Le  ministère de l’éducation nationale indique que « la création du programme “ABCD de l’égalité”, qui s’adresse à l’ensemble des élèves de la grande section de maternelle au CM2 et à leurs enseignants, vise à déconstruire des stéréotypes de genre » (1). Il nous indique en outre que « Cet outil pédagogique permettra de travailler sur les connaissances, les attitudes et les comportements des enseignants et des élèves en matière d’égalité filles-garçons ». Vous avez bien lu, « travailler les attitudes et les comportements » (2) : il s’agit clairement de créer un homme nouveau.
Madame Najat Vallaud-Belkacem est aux anges !

Madame Najat Vallaud-Belkacem est aux anges !

Le Centre National de Documentation Pédagogique (CNDP – émanation du ministère de l’Education nationale) est en charge des ABCD de l’Egalité et nous indique que « l’expérimentation est déployée dans plus de 600 classes de dix académies volontaires : Bordeaux, Clermont-Ferrand, Créteil, Corse, Guadeloupe, Lyon, Montpellier, Nancy-Metz, Rouen, Toulouse. Une généralisation est prévue en septembre 2014, après évaluation des premiers résultats ».
1/ Le rôle du CNDP

Le CNDP a vocation à mettre à la disposition des professeurs des écoles des outils de formation, des outils pédagogiques et des ressources documentaires :

   • Les outils de formation

Il s’agit du corpus idéologique du programme d’endoctrinement présenté sous la forme de conférences vidéo et d’entretiens. Il est cocasse de constater que les sept « experts » intervenant sont tous des femmes, piètre exemple d’égalité. On y trouve en particulier la contribution de Véronique Rouyer, maître de conférences en psychologie du développement de l’enfant et de la famille, UFR Psychologie, université de Toulouse  dont le titre des ouvrages qu’elle a publiés suffit à comprendre qu’elle agit en qualité de militant de l’instauration de la théorie du genre : La construction de l’identité sexuée – genre et socialisation de l’enfance à l’âge adulte (4).

Dans une vidéo destinée aux professeurs des écoles (5), elle explique notamment  que « les normes socio-culturelles véhiculées sur ce que doit être une fille ou un garçon les empêchent d’avoir accès à tous les possibles en termes de rôle dans la société ». Il s’agit ici très exactement du fondement même de la théorie du genre : un enfant ne naît pas homme ou femme, c’est la société qui le façonne d’une façon ou d’une autre en l’enfermant dans un stéréotype fondé sur son entre-jambe. En s’appuyant sur une éducation à la sociologie de genre dont Mme Rouyer fait l’exposé sur le site du CNDP (6), les enfants seraient libres de choisir leur sexe en se fondant sur leur inclination plutôt qu’en subissant la pression extérieure.

Ces outils de formation constituent donc le cadre théorique du programme ABCD de l’égalité. Ils permettent d’expliquer aux professeurs des écoles les fondements de cette refondation de l’approche des élèves filles et des garçons et vise à encadrer d’une aura scientifique cette évolution.

Le volet pratique de la mise en place de cette théorie se trouve dans les outils pédagogiques

   • Les outils pédagogiques (7)

« Les outils pédagogiques de l’”ABCD de l’égalité” comprennent des séquences téléchargeables et une sélection de ressources en ligne pour la classe. Les séquences à télécharger permettent  d’organiser sur l’année des séances pédagogiques d’une durée variable et de rompre avec les images et attitudes véhiculées par l’école et la société ».

Ces activités pédagogiques sont en général proposées par les « intervenants-experts » présentant les concepts théoriques dans les « outils de formation » ou issus de l’ouvrage 50 activités pour l’égalité filles / garçons  (8).

Ainsi, à titre d’exemple, nous pourrions citer l’atelier pédagogique « Madame charpentier et ses enfants, par Auguste Renoir » (9). Il s’agit ici de présenter à des enfants
Madame Charpentier et ses deux enfants - auguste renoir

Madame Charpentier et ses deux enfants – Auguste Renoir

un tableau sur lequel on voit une dame entourée de ses deux enfants, qui à première vue semblent être des filles. On demande aux enfants de commenter l’œuvre, puis on leur révèle que ces enfants se nomment Georgette et Paul et qu’au XIXe siècle les vêtements des enfants n’étaient pas différenciés. Ensuite, on leur demande d’imaginer ce tableau aujourd’hui en proposant de rhabiller les enfants avec des vignettes découpées dans des magazines et on constatera que les enfants ont peint la fille avec une robe et le garçon avec un pantalon et on débattra ensuite de ces stéréotypes. Un reportage du 20 heures de France 2 (10) a présenté cet atelier qui est bel et bien à l’œuvre dans les écoles.

Parmi les autres ateliers proposés, on trouvera un atelier sur la figure de la belle dans les contes chevaleresques. Il s’agira ici de déconstruire l’univers mental des enfants issu de ces contes dans lequel la femme « a un rôle passif de faire valoir du héros, et est en situation d’attente d’une situation sociale, la seule enviable et légitime au regard des codes littéraires ».

   • Les ressources documentaires (11)

Sont proposées ici des « ressources permettant de sensibiliser les élèves à cette thématique, et de mettre en place une réflexion sur leur propre comportement professionnel en matière d’égalité filles garçons ». Il s’agit principalement de textes de lois et d’articles susceptibles d’aider les professeurs à aller plus loin dans leur compréhension du sujet comme « Genres et pratiques scolaires : comment éduquer à l’égalité ? » ; « Filles et garçons à l’heure de la récréation : la cour de récréation, lieu de construction des identifications sexuées » ; «  L’Ecole, les filles, les garçons et la construction des stéréotypes ».

D’autre part, nous rappelons ici que dans le cadre du programme « Ecole et cinéma » les professeurs sont conviés à conduire leurs élèves assister au film TOMBOY de Céline Sciamma racontant l’histoire d’une petite fille qui décide de se faire passer pour un petit garçon et noue ainsi une relation homosexuelle. De l’aveu de sa réalisatrice, les spectateurs sont invités à « l’identification et l’empathie ». On imagine bien que les spectateurs, qui sont donc des enfants de l’âge de la petite fille, risquent effectivement de s’identifier à elle, donnant à un comportement pathologique le statut d’inclination. Le dispositif « école et cinéma » est piloté par le ministère de l’éducation nationale qui sélectionne des films dans le but de les faire visionner par les élèves et d’en débattre  à l’issue (lorsque j’étais lycéen, on m’avait traîné voir le mensonger Amen de Costa Gavras). Le ministère de l’éducation nationale a donc sciemment sélectionné un film militant et récompensé comme tel par un Teddy Award, prix récompensant les films traitant de sujets LGBT à la Berlinale.
2/ Le rôle du SNUIPP FSU et de la FCPE
logo du Snuipp-Fsu

logo du Snuipp-Fsu

L’introduction de la confusion et de la théorie du genre n’est pas seulement une démarche ministérielle et elle semble trouver un écho favorable, voire militant auprès du principal syndicat enseignant, le SNUIPP FSU et de la Fédération des Conseils de Parents d’Elèves (FCPE)

   • Le rôle du SNUIPP FSU

Le SNUIPP, qui représente plus de 48% des professeurs des écoles (12) a déclaré soutenir le dispositif ABCD de l’égalité (13). Dans son rapport « Eduquer contre l’homophobie dès l’école primaire » (14), le syndicat propose notamment de « déconstruire la complémentarité des sexes » et suggère aux enseignants de grande section, CP et CE1, de recourir à des ouvrages comme Papa porte une robe dont les objectifs pédagogiques seront de « contribuer à déconstruire les stéréotypes et de construire sa personnalité [u]au sein de la communauté scolaire».

   • Le rôle de la FCPE

La position de la FCPE est également sans équivoque, lorsqu’elle indique sur son site que « Evoquer la notion de genre à l’Ecole n’est pas le fruit d’une idéologie ou de théories fumeuses et l’une des missions de l’école est bien d’expliquer que le genre est une construction sociale. » (15)
B –  Dans les collèges et les lycées

Pour les collèges et les lycées, le ministère de l’Education nationale indique que « Des actions de sensibilisation, de lutte contre le harcèlement et les violences sexistes, d’éducation au respect et à l’égalité seront proposées et réalisées en lien avec les acteurs associatifs, s’appuyant sur mission relative à la lutte contre l’homophobie, confiée à Michel Teychenné ». Wikipedia indique que Monsieur Teychenné est un militant socialiste vivant en couple avec un homme et est fondateur de l’organisation « Homosexualité et Socialisme » (16). De là à imaginer qu’il soit partial…

S’agissant des acteurs associatifs dont parle le site, ils comprennent notamment l’association « Ligne Azur » qui intervient auprès des enfants notamment sur la question de l’identité sexuelle et l’identité de genre en affirmant sur ses supports pédagogiques : « que l’identité de genre c’est le sentiment d’être un homme ou une femme. Pour certains, le sexe biologique coïncide avec ce ressenti ».
C. Une formation à l’égalité pour les enseignants

« Un module spécifique “lutte contre les stéréotypes de genre dans les pratiques professionnelles” sera prévu dans le cahier des charges des futures écoles supérieures du professorat et de l’éducation (Espe) qui ouvriront à la rentrée 2013 ».
II/ « Pour un respect mutuel : mieux éduquer à la sexualité »

Le volet « promotion du respect mutuel entre les sexes » de la mobilisation pour l’égalité est en réalité une généralisation de l’éducation à la sexualité dès l’école
Une formation à l'égalité

Une formation à l’égalité

primaire.

« La circulaire du 17 février 2003 relative à l’éducation à la sexualité dans les écoles, collèges et lycées sera actualisée pour être mise en œuvre de manière effective. Les trois séances d’éducation à la sexualité prévues par ce texte auront lieu dans toutes les écoles et tous les établissements. Elles traiteront tant des questions d’ordre biologique que des dimensions psychologiques, sociales, éthiques et culturelles de la sexualité. »

Le ministère indique donc clairement que les élèves de primaire se verront dispenser des cours d’éducation sexuelle.
III/ Un scénario à l’allemande en perspective ?

Vincent Peillon a mis en garde les parents qui protesteraient en refusant d’envoyer leurs enfants à l’école et ne respecteraient pas les « valeurs de la République ». Pour l’instant, c’est une convocation chez le proviseur qui les attend (17).

En Allemagne, la répression est passée à un stade supérieur, et les parents refusant de voir leurs enfants contaminés par des théories scabreuses sont envoyés en prison (18).




Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Théorie du genre : le Pape est-il influencé par « les intégristes » ? (Vidéo)   Mar Oct 04 2016, 11:05

Citation :

Théorie du genre : le Pape est-il
influencé par « les intégristes » ?


Motifs et perspectives de la déclaration
de Najat Vallaud-Belkacem :
le point de vue de Patrice de Plunkett.



Billet initialement paru sur le blog de Patrice de Plunkett
et reproduit avec l’aimable autorisation de son auteur.

Le sectarisme rend sourd et aveugle. Les ministres de Monsieur Hollande ne voient ni n’entendent rien. Depuis plusieurs semestres, la bergogliophobie des intégristes français s’étale sur Twitter, sur Facebook et dans des revues : ils accusent ce Pape de pactiser avec l’islam et d’ignorer les « vrais catholiques » (ceux qui défilent contre les « réformes sociétales »). La semaine dernière, une des succursales de cette ligue relayait un appel à la destitution de François. Les évêques s’en soucient. Un livre explosif va sortir. Tout le monde le sait.

Mais Madame Vallaud-Belkacem n’est pas au courant ! Avisée que François — dans l’avion du retour de Géorgie-Azerbaïdjan — a qualifié de « colonisation » et de « manipulation » l’infiltration de l’idéologie du genre dans les écoles françaises, la ministre de l’Éducation nationale accuse le Pape de relayer une « campagne de désinformation massive des intégristes ». Idée particulièrement absurde dans l’Église de 2016.

Comme dans une télé-réalité, Najat Vallaud-Belkacem exhibe son émotion. Elle se déclare « très en colère ». Contre son bilan ministériel ? Non : contre ce qu’a dit le Pape. Officiellement l’idéologie du genre n’existe pas ; nul n’a le droit de constater qu’elle se manifeste dans les médias, la mode, les colloques universitaires, les spéculations scientifiques télévisées — et les chantiers de l’industrie biotechnologique, qui est l’infrastructure de tout cela.



Ce qui met Najat en colère, c’est que l’interdit ne soit pas respecté : que certains, tel le Pape, se permettent de parler de façon synthétique de ce qui se manifeste de façon segmentée, subliminale, selon le marketing des comportements.

Que Najat lise donc Laudato Si’ : mieux que la gauche de la gauche (qui devrait relire le « Manifeste de 1848 »), François a compris que le marketing des comportements est l’un des rouages de la bio-économie, stade suprême de l’exploitation capitaliste. La bio-économie entreprend de compléter (avant de la remplacer) l’exploitation déclinante des énergies fossiles par l’exploitation illimitée des processus biologiques du vivant. Transformer et manipuler le vivant doit permettre de continuer à courir après l’introuvable « croissance infinie ». Voilà le ressort de phénomènes commerciaux comme l’idéologie du genre, qui couvre une opération de  marché.

Cette main-mise de l’argent sur le vivant aura de plus en plus d’adversaires. Madame Vallaud-Belkacem a déjà de quoi faire une colère ; elle et ses successeurs de droite en auront d’autres occasions…

PS : Les précédents propos d’avion du pape François avaient fait enrager l’ultra-droite ; elle l’avait couvert d’imprécations dans un vocabulaire vieillot qui rappelait le schisme Lefebvriste, voire les années mi-1920. La devise de ces incorrigibles semble être « Qualis ab incepto » : « Comme j’ai commencé. »

Source : http://fr.aleteia.org/2016/10/03/theorie-du-genre-le-pape-est-il-influence-par-les-integristes/?ru=3f953b287c26c3b172d42592b3df8d1d



Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: Gender : Le Pape François contre l´endoctrinement (Vidéo - 2 min - Extrait de conférence de presse du pape François, dans l'avion au retour de Bakou, le 2 octobre 2016)   Mer Oct 05 2016, 22:26

Citation :

Injures de Vallaud-Belkacem au Pape :
Gilbert Collard souhaite que le quai d’Orsay
s’excuse auprès du Saint-Siège



5 octobre 2016

Question écrite n°  40-00053

M. Gilbert Collard attire l’attention de M. le ministre des affaires étrangères et du développement international sur les suites à donner aux déclarations fracassantes, inopportunes et erronées, publiquement exprimées par la ministre de l’éducation nationale.

En effet, Madame Najat Vallaud Belkacem a violemment agressé le Souverain pontife en qualifiant la parole du pape de « légère et infondée » . La présente question n’est pas destinée à polémiquer sur la théorie dite du « gender » , dont l’enseignement a été effectivement imposé dans les nouveaux manuels scolaires . Le problème qui se pose désormais est de nature diplomatique : en effet, pour le Quai d’Orsay, le Souverain pontife est avant tout le Chef d’un État , le Vatican, qui vient d’être gravement insulté par une ministre de la République française . En d’autres temps, cette Ministre aurait été révoquée sur le champ ; mais elle est bizarrement restée en poste .


Dans ces conditions, M. Gilbert Collard souhaiterait savoir si le Quai d’Orsay a d’ores et déjà présenté par la voie diplomatique ses excuses à l’ Etat du Vatican ; ainsi qu’au Pape François 1er. N’oublions pas en effet que le Pape est le premier à avoir choisi ce prénom, par amour de notre beau pays.

Source : http://www.gilbertcollard.fr/qag/injures-de-vallaud-belkace-pape-gilbert-collard-souhaite-quai-dorsay-sexcuse-aupres-saint-siege/



Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gender : Le Pape François contre l´endoctrinement (Vidéo - 2 min - Extrait de conférence de presse du pape François, dans l'avion au retour de Bakou, le 2 octobre 2016)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gender : Le Pape François contre l´endoctrinement (Vidéo - 2 min - Extrait de conférence de presse du pape François, dans l'avion au retour de Bakou, le 2 octobre 2016)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: L'Église Catholique Romaine-
Sauter vers: