VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
territoire en héritage
Assistant
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Mer Juin 01 2016, 09:27

Un exemple de jusqu'où peut en arriver le relativisme ou la démagogie en matière des prescriptions de l'Eglise ou de la foi :

http://ici.radio-canada.ca/regions/saguenay-lac/2016/05/30/009-fete-amour-controverse-diocese-chicoutimi.shtml

Citation :


Une fête de l'amour, organisée par la paroisse Sainte-Anne de l'arrondissement de Chicoutimi, soulève une vive controverse au sein du diocèse.

Cette célébration a eu lieu en avril. La paroisse a décidé de remplacer la traditionnelle fête de la fidélité, qui s'adresse uniquement aux couples mariés devant l'Église catholique, par une fête de l'amour. Cette nouvelle mouture se voulait plus inclusive, acceptant les conjoints mariés civilement, les conjoints de fait, de même que les conjoints de même sexe.

« C'est notre bon pape François qui nous dit qu'on ne peut pas juger personne, explique l'abbé Gérald Linteau, l'un des prêtres modérateurs de cette paroisse. Qui on est pour juger les personnes homosexuelles, les gens divorcés remariés? Au contraire, je dirais que c'est une expérience plus évangélique qu'une expérience où il faut respecter le droit. »

Son collègue l'abbé Mario Tremblay abonde dans le même sens. Il explique que la fête avait pour but de souligner que la vie de couple est importante, que l'union soit bénie par l'Église catholique ou non.

   On est bien conscient qu'on va un peu à l'encontre de la position de l'Église, mais je pense qu'en même temps, c'est important de s'adapter.
   Abbé Mario Tremblay

Sur le même sujet : L'entrevue de Mgr Rivest à L'heure de pointe

Mécontentement

La fête a cependant fait couler beaucoup d'encre. Des fidèles ont vivement dénoncé l'initiative, même sur des sites web à l'international.
Mgr André Rivest, évêque du diocèse de Chicoutimi
Mgr André Rivest, évêque du diocèse de Chicoutimi   Photo : Radio-Canada

L'évêque du diocèse de Chicoutimi, Mgr André Rivest, n'endosse pas non plus cette initiative. Il affirme avoir reçu des dizaines de plaintes.

« L'Église respecte et considère les couples d'homosexuels, mais il faut faire la part des choses », explique Mgr Rivest. Il rappelle que ni l'Église ni le pape François ne sont d'accord avec le mariage entre conjoints de même sexe.

   On entre directement en contradiction avec l'enseignement de l'Église
.
   Mgr André Rivest

Les prêtres de la paroisse Sainte-Anne aimeraient répéter l'expérience l'an prochain. Mgr Rivest, lui, n'est pas du même avis. « En ce qui me concerne, elle ne sera pas répétée à moins qu'ils me désobéissent », affirme-t-il.

D'après le reportage de Jessica Blackburn.


Dans le prolongement la déclaration d'un prêtre l'abbé Gérald Linteau sur la prétendue et la fausse "vacuité de l'enfer" ou encore l'hérésie de l'apocatastase, condamnée par l'Eglise :

http://www.lapresse.ca/le-quotidien/actualites/chroniques/
roger-blackburn/201605/31/01-4987050-lamour-dans-le-
confessionnal.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=
cyberpresse_B9_opinions_334_section_POS1


Citation :
CHRONIQUE / La Fête de l'amour est devenue une pomme de discorde lorsque l'événement organisé par la paroisse Sainte-Anne ce printemps a été désapprouvé par l'évêque de Chicoutimi, monseigneur André Rivest, parce que la rencontre accueillait des couples de tous les genres, pas seulement ceux hétérosexuels unis par les liens sacrés du mariage béni par l'Église.

«Cette fête ne sera pas répétée à moins qu'ils me désobéissent», a dit l'évêque; «on va trouver une façon de le faire autrement», a fait valoir le comité de pastorale.

Les réseaux sociaux des croyants se sont enflammés et l'affaire s'est retrouvée sur la place publique. La rectitude de l'Église a été dénoncée et les chrétiens purs et durs n'ont pas apprécié cette ouverture d'esprit. L'évêque a rappelé ses ouailles à l'ordre.

Docteure en théologie et professeur d'éthique à l'UQAC, Nicole Bouchard ne voit pas de controverse dans l'histoire de la Fête de l'amour. «Le pasteur côtoie toutes sortes de personnes dans sa paroisse. L'Église interdit l'avortement, mais le pasteur donne l'absolution à celles qui demandent pardon dans le confessionnal», fait remarquer Nicole Bouchard, qui ne croit pas qu'un évêque excommunie un pasteur qui organise une fête de l'amour dans sa paroisse.

L'évêque est le gardien de la loi de l'Église alors que le pasteur est le gardien de ses paroissiens. Les deux font leur travail, c'est une question d'éthique. La loi de l'Église, c'est le berger et ses brebis. Elle les guide dans le droit chemin, mais finit par leur pardonner leurs écarts, dit en substance la docteure en théologie. C'est dans l'ordre des choses, le pasteur vit proche de sa communauté et son rôle est d'être inclusif. «Chacun son métier et les vaches seront bien gardés, dit l'adage» (Florian).

L'abbé Gérald Linteau - je l'aime vous le savez, il m'a presque élevé quand j'étais petit -, a été bien surpris par cette controverse autour de l'amour. «On ne pensait pas que ça ferait problème notre fête de l'amour, surtout avec l'ouverture du pape François qui a dit: "Qui suis-je pour juger les gens? " L'amour se transforme, l'Église catholique n'est pas propriétaire de l'amour; un mariage religieux ou un mariage civil, ça demande les mêmes qualités humaines pour vivre cet amour. Les gens sont à la recherche du bonheur comme tout le monde, il n'y a pas d'exclus dans l'expérience d'aimer», explique le modérateur de la paroisse Saint-Anne.

«Quand un amour est vidé de son contenu, on ne reste pas ensemble à cause d'une loi», ajoute l'abbé Linteau. Le comité de pastorale va jaser avec l'évêque pour voir si l'Église peut bouger un peu. «S'il le faut, on fera une fête ailleurs qu'à l'église; personne ne peut nous empêcher de fêter l'amour, au moins humainement, si ce n'est pas religieusement. L'amour vient de Dieu, elle prend plusieurs formes», dit-il.

En ce qui concerne la position de Mgr Rivest, le pasteur ne veut pas disputer la chape à l'évêque, mais il comprend bien que le prélat prend «la ligne de parti». «S'il ne nous ramassait pas, c'est lui qui se ferait ramasser. L'Église est sous le régime du droit canonique qu'elle doit faire respecter. Avec notre fête de l'amour, on est plus proche de l'Évangile que l'Église peut l'être dans ses lois. L'Évangile est plus ouvert à l'amour que l'Église avec ses lois», martèle le curé de paroisse qui se sent très à l'aise de parler d'amour.

La loi c'est la loi et l'évêque doit la respecter, même si elle ne correspond pas à ce qui se passe dans la réalité. Le sacrement du pardon, par exemple, est considéré comme moribond par bien des prêtres, mais ça ne change pas. «Nous, on propose l'absolution collective, car nous ne sommes pas assez nombreux pour recevoir les gens un par un. L'amour de Dieu est donné à tout le monde, il suffirait de demander pardon ensemble pour que les péchés soient pardonnés, je ne fais pas ça en mon nom, mais au nom de Dieu», donne en exemple l'abbé Linteau, précisant que l'Église interdit le pardon collectif. «Ce n'est pas permis par Rome», laisse-t-il tomber.

De toute façon, me lance Gérald en fin de conversation, «la loi de Dieu pardonne tout, il est uniquement amour. Et si l'enfer existe, il doit être vide».

Allez en paix et aimez-vous les uns les autres.
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
avatar

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 77
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Mer Juin 01 2016, 10:31

Citation :
Avec notre fête de l'amour, on est plus proche de l'Évangile que l'Église peut l'être dans ses lois. L'Évangile est plus ouvert à l'amour que l'Église avec ses lois», martèle le curé de paroisse qui se sent très à l'aise de parler d'amour.

... et peut-être aussi pour le faire !

Pauvre Eglise, Jésus et Marie pleurent aujourd'hui sur toi comme l'a fait Jésus sur Jérusalem il y a 2000 ans. Prions pour ces insensés qui se prétendent proches de l'Evangile alors qu'ils sont en train de le piétiner.

LucJos

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Mer Juin 01 2016, 11:36

Ah oui! je comprends bien qu'il peut y avoir des exagérations et des dérapages de toute sorte dans une Église catholique qui compte 1 milliard 200 millions de fidèles; mais pour ma part je n'en suis pas étonné quand je pense que, dès l'origine du christianisme, il s'est trouvé un "Judas" parmi les apôtres...et puis il y a eu le reniement de Saint Pierre qui fut également une triste affaire. Mais bon! ...et je ne vous raconte pas ici ce que j'ai pu entendre comme opinion discutable dans les cours de théologie que j'ai suivi, il y a quelques mois.

Ceci dit, je pense que le plus grave problème serait de focaliser exagérément notre attention sur ces misères locales, et d'en faire ensuite tout un plat, au point de s'imaginer erronément qu'il s'agit là de misères qui sont généralisées dans l'Église, et au point d'en oublier qu'il se fait aussi beaucoup de bien, selon la volonté de Dieu, dans l'Église catholique.


Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Assistant
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Mer Juin 01 2016, 17:20



Stan a écrit:
... je ne vous raconte pas ici ce que j'ai pu entendre comme opinion discutable dans les cours de théologie que j'ai suivi, il y a quelques mois. ...
Cela serait peut-être instructif ...
Citation :
Ceci dit, je pense que le plus grave problème serait de focaliser exagérément notre attention sur ces misères locales, et d'en faire ensuite tout un plat, au point de s'imaginer erronément qu'il s'agit là de misères qui sont généralisées dans l'Église...
Non, c'est un beaucoup plus grave problème celui de la perte de la foi par l'apostasie ou "l'athéisme pratique" - la Sainte Vierge à Don Gobbi ... - ou le rationalisme  - Jésus à Vassula - qui s'expriment localement ou non et dans beaucoup trop d'endroits  y compris les milieux d'Eglise catholique ... et l'exemple de relativisme ci-dessus à Chicoutimi est l'un de ceux qui facilitent l'apostasie : l'éloignement par rapport à la foi catholique.

Ce que vous désignez un peu improprement par "misères locales" d'abord sont graves, ensuite sont trop fréquentes et de plus révélatrices de plus grandes gravités, comme la partie émergée d'un iceberg signale l'iceberg lui-même.
Citation :
au point d'en oublier qu'il se fait aussi beaucoup de bien, selon la volonté de Dieu, dans l'Église catholique
On ne doit pas l'oublier et il est bon de l'espérer ... mais le mal s'étend aussi, le danger augmente et il est bon et nécessaire de veiller et lutter pour ne pas descendre la voie facile et large qui mène à la perdition et de même de dénoncer, du mieux possible, les dérives pour ne pas être complice en risquant de faciliter, favoriser cette descente pour les autres ...




Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Jeu Juin 02 2016, 09:46

territoire en héritage a écrit:


Stan a écrit:
... je ne vous raconte pas ici ce que j'ai pu entendre comme opinion discutable dans les cours de théologie que j'ai suivi, il y a quelques mois. ...

Cela serait peut-être instructif ...


Bonjour TEH,

Je dois m'excuser auprès de vous de ne pas vous donner l'information que vous demandez; je pense bon de m'en tenir à une certaine discrétion qui nous est d'ailleurs demandée par le YOUCAT :
Citation :

« La communication de la vérité doit se faire avec prudence, et conformément au précepte de l'amour fraternel. On brandit souvent la vérité comme une arme, ce qui a souvent des effets destructifs plutôt que constructifs (2488-2489,2491).

Lors de la communication d'informations, il faut penser aux «trois questions» de Socrate : Est-ce vrai ? Est-ce-bien ? Est-ce utile ? (...) Tout ce qu'on dit doit être vrai, mais tout ce qui est vrai ne doit pas être forcément dit.

Source : YOUCAT, No 457


TEH a écrit:
Citation :
Ce que vous désignez un peu improprement par "misères locales" d'abord sont graves, ensuite sont trop fréquentes et de plus révélatrices de plus grandes gravités, comme la partie émergée d'un iceberg signale l'iceberg lui-même.

Permettez-moi, TEH, de porter aussi à votre attention que vos affirmations de «misères trop fréquentes», ci-dessus, ne reposent, pour le moment, sur aucune statistique, aucun document authentique prouvant la fréquence dont vous parlez. Je pense donc bon de croire le proverbe africain qui dit :

Cordiales salutations!

Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Assistant
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Jeu Juin 02 2016, 15:41



Stan a écrit:
territoire en héritage a écrit:


Stan a écrit:
... je ne vous raconte pas ici ce que j'ai pu entendre comme opinion discutable dans les cours de théologie que j'ai suivi, il y a quelques mois. ...

Cela serait peut-être instructif ...


Bonjour TEH,

Je dois m'excuser auprès de vous de ne pas vous donner l'information que vous demandez; je pense bon de m'en tenir à une certaine discrétion ...


Vous n'avez pas besoin de vous excuser, il n'y avait pas d'obligation et votre réponse est bien compréhensible et instructive même sans youcat, merci.

Citation :
Citation :
   Ce que vous désignez un peu improprement par "misères locales" d'abord sont graves, ensuite sont trop fréquentes et de plus révélatrices de plus grandes gravités, comme la partie émergée d'un iceberg signale l'iceberg lui-même.


Permettez-moi, TEH, de porter aussi à votre attention que vos affirmations de «misères trop fréquentes», ci-dessus, ne reposent, pour le moment, sur aucune statistique, aucun document authentique prouvant la fréquence dont vous parlez. Je pense donc bon de croire le proverbe africain qui dit :


Vous avez raison de dire que cela ne repose sur aucune statistique puisque je n'en avais donné aucune.
En ce qui me concerne je me basais sur un "univers restreint" comme on dit justement en statistiques que vous évoquez, en l'occurence ce que j'ai pu constater en de nombreuses fois et pour beaucoup de relations ou personnes de rencontre - je ne pourrai pas vous en dire le nombre exact, ceci dit pour parer à votre éventuelle critique.

Mais de toute façon le simple exemple de relativisme rapporté dans l'exemple ci-dessus concernant Chicoutimi fait clairement comprendre que pour qu'une telle chose arrive il faut forcément des racines profondes à ce genre de mauvaise (très mauvaise) plante ...

Vous m'avez présenté ce proverbe africain, pour ma part je vous propose :

"Tout va très bien, dormez braves gens" ...

Cordiales salutations aussi à vous ...

A +



Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Ven Juin 03 2016, 12:25

territoire en héritage a écrit:

Mais de toute façon le simple exemple de relativisme rapporté dans l'exemple ci-dessus concernant Chicoutimi fait clairement comprendre que pour qu'une telle chose arrive il faut forcément des racines profondes à ce genre de mauvaise (très mauvaise) plante ...

Vous m'avez présenté ce proverbe africain, pour ma part je vous propose :

"Tout va très bien, dormez braves gens" ...

Cordiales salutations aussi à vous ...

A +



Je respecte votre point de vue en citation ci-dessus, même si je ne parviens pas à le partager. Il ne s'agit pas pour moi de faire un déni du mal qui se commet dans l'Église catholique mais d'essayer de considérer sa réalité selon le point de vue de la Vierge Marie à Medjugorje :
Citation :



« ...Priez pour votre Eglise, aimez-la
et faites des œuvres d'amour.
Peu importe les trahisons et les blessures,
elle est là parce qu'elle vient du Père Céleste.
 
Priez pour vos bergers afin qu'en eux vous puissiez voir
la grandeur de l'amour de mon Fils. »


Source : http://nouvellejerusalem.forumactif.com/t25916-medjugorje-
message-de-la-vierge-marie-le-2-juin-2016-par-mirjana#205826



Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Assistant
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Ven Juin 03 2016, 15:02

Stan a écrit:
...

Il ne s'agit pas pour moi de faire un déni du mal qui se commet dans l'Église catholique mais d'essayer de considérer sa réalité selon le point de vue de la Vierge Marie à Medjugorje :



« ...Priez pour votre Eglise, aimez-la
et faites des œuvres d'amour.
Peu importe les trahisons et les blessures,  
elle est là parce qu'elle vient du Père Céleste.

...

Tant mieux bien sûr que vous ne fassiez pas ce déni du mal, qui est parfois très présent et prégnant ...

Maintenant une remarque; dans cet extrait que vous citez :

"Priez pour votre Eglise, aimez-la et faites des œuvres d'amour. Peu importe les trahisons et les blessures, elle est là parce qu'elle vient du Père Céleste."

le "peu importe" signifie évidemment : malgré les trahisons et les blessures (ayant lieu dans l'Eglise) ou encore : que cela ne vous empêche pas de l'aimer et de faire des actes d'amour et cela ne signifie pas que cela importe peu - le mal étant toujours grave avec des niveaux différents - comme on pourrait le penser suivant le sens habituel en français en cas de citation hors contexte ... N'oubliez pas que les messages en français proviennent d'une traduction, eh oui ! ...
Citation :
Priez pour vos bergers afin qu'en eux vous puissiez voir la grandeur de l'amour de mon Fils. »

Bien sûr et il n'y a là aucune contradiction avec la prise de conscience de comportements très dangereux dans l'Eglise et la résistance chrétienne légitime contre eux, comme vous le savez je crois ...
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Ven Juin 03 2016, 20:50

territoire en héritage a écrit:


Citation :
« Priez pour vos bergers afin qu'en eux
vous puissiez voir la grandeur de l'amour de mon Fils. »

Bien sûr et il n'y a là aucune contradiction avec la prise de conscience de comportements très dangereux dans l'Eglise et la résistance chrétienne légitime contre eux, comme vous le savez je crois ...  

Libre à vous de faire comme vous jugez bon, cher TEH;
mais j'y vois pour vous le danger d'un intérêt exagéré pour ce
qui fait difficulté ou bien scandale dans l'Église; de sorte que
vous me faites penser au Saint Pierre de l'image ci-dessous,
absorbé et distrait par sa considération sur le danger des vagues
et la force du vent plutôt que occupé à regarder le Christ :


... et vous savez bien comme moi que cette mauvaise attitude
de Saint Pierre, si inquiété (comme vous?) par la furie des vagues
et par la force des vents contraires, lui a occasionné
de « prendre un bouillon » :


...jusqu'au moment où il a enfin retrouvé son sens de la réalité
en qui fait le terrain solide de toute vie, c'est-à-dire Jésus :

Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Assistant
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Sam Juin 04 2016, 04:53



Stan a écrit:
territoire en héritage a écrit:


Citation :
« Priez pour vos bergers afin qu'en eux
vous puissiez voir la grandeur de l'amour de mon Fils. »

Bien sûr et il n'y a là aucune contradiction avec la prise de conscience de comportements très dangereux dans l'Eglise et la résistance chrétienne légitime contre eux, comme vous le savez je crois ...  

[center]Libre à vous de faire comme vous jugez bon, cher TEH;
mais j'y vois pour vous le danger d'un intérêt exagéré pour ce
qui fait difficulté ou bien scandale dans l'Église...


Il ne s'agit pas d'intérêt exagéré comme vous l'affirmez mais bien plutôt d'un intérêt pour le salut des âmes; réfléchissez un peu : si "l'enfer est vide" parce que "Dieu pardonne tout" comme il est affirmé par ce prêtre dans l'article sur Chicoutimi alors il n'est plus vraiment besoin de se soucier du salut éternel, non ? ... Est-ce que ce genre de propos ou d'attitudes ne fait pas partie de la "glissade agréable", agréable à cause de la faiblesse humaine, vers la pente de la voie large et spacieuse qui conduit à l'enfer et non à la voie étroite et resserrée qui mène avec efforts spirituels, souffrances et autres - mais avec la grâce divine, et sous le joug léger de Jésus Christ bien sûr ... - vers le Paradis  ?

Vous avez très probablement entendu et peut-être un bon nombre de fois - en tout cas moi oui et beaucoup d'autres - dans des homélies de funérailles : il ou elle est monté dans la maison du Père ... et est-ce que si vous êtes sincère vous ne pensez pas que beaucoup de personnes présentes n'interpréteront pas cela comme : la personne décédée est au Paradis directement ?
Comme conséquences est-ce que cela n'affaiblira ou même plutôt ne supprimera pas les prières pour la délivrance du purgatoire de l'âme en question et encore ceci dans le cas où l'âme est sauvée bien sûr ? ! ... Il n'y a qu'un très petit nombre d'âmes qui vont directement au Paradis, vous devriez le savoir.  Est-ce qu'il n'y a pas de risque sérieux que même les supplications - avant la mort - pour qu'une âme soit sauvée ou même les supplications pour être sauvé soi-même ne disparaissent pas en beaucoup trop de coeurs ?

C'est un danger évident ! ... Réfléchissez et pensez y honnêtement et sincèrement en chrétien.



Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Sam Juin 04 2016, 23:45

territoire en héritage a écrit:

Il ne s'agit pas d'intérêt exagéré comme vous l'affirmez mais bien plutôt d'un intérêt pour le salut des âmes; réfléchissez un peu : si "l'enfer est vide" parce que "Dieu pardonne tout" comme il est affirmé par ce prêtre dans l'article sur Chicoutimi alors il n'est plus vraiment besoin de se soucier du salut éternel, non ? ...

Est-ce qu'il n'y a pas de risque sérieux que même les supplications - avant la mort - pour qu'une âme soit sauvée ou même les supplications pour être sauvé soi-même ne disparaissent pas en beaucoup trop de coeurs ?

C'est un danger évident ! ... Réfléchissez et pensez y honnêtement et sincèrement en chrétien.


Bonjour TEH,

En réfléchissant honnêtement, sincèrement et chrétiennement, ainsi que vous me le demandez, j'essaie d'être réaliste, en reconnaissant qu'il y a d'abord une diversité de tempéraments et de sensibilités parmi les chrétiens; et que, par exemple, vous ne pouvez pas demander à un chartreux de raisonner comme un jésuite. Acceptez SVP que ma sensibilité chrétienne soit différente de la vôtre et qu'elle ne mette donc pas les mêmes accents que vous sur certains aspects de la foi chrétienne.

Au sujet de ladite "affaire liturgique de Chicoutimi", je pense qu'elle ne mérite pas d'être "montée en épingle" étant donné que l'évêque du lieu, Mgr André Rivest, a remis les pendules à l'heure juste de la doctrine catholique, et qu'il a rappelé à l'ordre les abbés Mario Tremblay et Gérald Linteau. Affaire classée, selon moi; et je ne crois pas que, par la suite, il faille faire tout un plat avec ces dérapages de prêtres. Je trouve dommage que, dans leurs commentaires, des chrétiens cherchent parfois à dramatiser (et à faire mousser) les malheureuses initiatives pastorales de ces deux prêtres de Chicoutimi.

Évitons d'enfoncer "des portes ouvertes"; évitons de faire des extrapolations hasardeuses; évitons d'échafauder des théories qui ne tiennent pas la route; évitons de nous fixer des objectifs irréalistes (même si c'est avec la plus belle sincérité du monde) à la manière de Don Quichotte et comme cela nous est décrit dans les paroles du clip ci-dessous :



Mais avant de vouloir changer les autres (et sauver leur âme),
peut-être serait-il bon de suivre le conseil de Marthe Robin
dans la citation ci-dessous, c'est-à-dire devenir d'abord
nous-même des saints ?

Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Assistant
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Dim Juin 05 2016, 11:34



Stan a écrit:
...

Au sujet de ladite "affaire liturgique de Chicoutimi", je pense qu'elle ne mérite pas d'être "montée en épingle" étant donné que l'évêque du lieu, Mgr André Rivest, a remis les pendules à l'heure juste de la doctrine catholique, et qu'il a rappelé à l'ordre les abbés Mario Tremblay et Gérald Linteau. Affaire classée, selon moi; et je ne crois pas que, par la suite, il faille faire tout un plat avec ces dérapages de prêtres. Je trouve dommage que, dans leurs commentaires, des chrétiens cherchent parfois à dramatiser (et à faire mousser) les malheureuses initiatives pastorales de ces deux prêtres de Chicoutimi.

...

Il n'y a ni montage "en épingle" ni "tout un plat" ni d'action de "moussage" ... Mais un fait qui ne se limite pas à une unique erreur ou une mauvaise action de deux personnes (on peut noter que l'évêque Mgr Rivest a dit : « En ce qui me concerne, elle ne sera pas répétée à moins qu'ils me désobéissent ») car les conséquences peuvent être graves et révélatrices et car des opinions et affirmations et actes tout à fait similaires existent réellement et je vous ai exposé déjà quelques-unes des conséquences même si vous n'en tenez pas compte ...


En ce sens l'affaire n'est pas "classée" et ne peut l'être. Il y a danger que des personnes en retiennent qu'on peut mettre sur un même plan le mariage réel et le concubinage ou le faux "mariage" homosexuel, que personne n'ira en enfer etc ... avec toutes les conséquences que j'ai déjà exposées et ce ne sont pas "des portes ouvertes" ni "des extrapolations hasardeuses" ni "des théories qui ne tiennent pas la route", pas du tout ! ...

Citation :
Mais avant de vouloir changer les autres (et sauver leur âme), peut-être serait-il bon de suivre le conseil de Marthe Robin dans la citation ci-dessous, c'est-à-dire devenir d'abord nous-même des saints ?

D'abord vous devriez savoir que c'est Jésus qui sauve les âmes, notre agir pouvant être mis à contribution en "appoint" de cela. Ensuite nous devons de toute façon chercher à devenir des saints, sinon sommes-nous des chrétiens ?

D'avance : Cordiales salutations ! ...

A +




Revenir en haut Aller en bas
Lily-Anne
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Dim Juin 05 2016, 12:18

Lorsque Jésus a choisi Vassula Ryden comme messagère de la Vraie Vie en Dieu, elle n'était pas en situation matrimoniale régulière, et pourtant ...  s\'interroger

Citation :
En novembre 1966, elle se marie dans une église orthodoxe grecque à Lausanne en Suisse avec un homme de confession luthérienne. Elle en divorce en Suède en novembre 1980. En juin 1981, elle épouse civilement Per Ryden, un luthérien suédois. Le 31 octobre 1990 elle régularise son union devant l’église grecque orthodoxe et célèbre son mariage religieux à Lausanne. Vassula est mère de deux fils adultes.


Citation :
Extrait du document-réponse de Vassuala à La Congrégation de la foi.

Statut matrimonial
Plus loin dans votre question, vous dites que je reçois parfois la Sainte Communion dans l'Eglise catholique romaine : "notre souci concernant les Catholiques qui vous suivent et pourraient interpréter ces attitudes d'une manière relativiste et être tentés de négliger la discipline de leur propre Eglise." Selon le Droit Canon que j'ai cité ci-dessus et qui prouve que je suis en totale concordance avec le Droit Canonique de l'Eglise catholique, je ne vois aucune raison que les fidèles catholiques réagissent d'une manière relativiste.


Je ne suis pas en faveur du divorce et je ne cherche pas à promouvoir parmi les fidèles catholiques la doctrine selon laquelle le remariage des personnes divorcées devraient être permis. Mon divorce et mon remariage civil ont eu lieu avant ma conversion. Après ma conversion, à la lumière des messages de la Vraie Vie en Dieu, j'ai découvert que ma situation matrimoniale n'était pas régulière. Toutefois, à part moi, personne ne connaissait cette situation et, encore une fois, ce fut de moi-même que je l'ai déplorée publiquement. J'ai dénoncé ma propre situation alors qu'en fait, personne n'en savait rien. Ayant pris conscience de ma situation, j'ai approché les autorités de mon Eglise à Lausanne et j'ai passé par un processus de complète clarification selon les règles matrimoniales orthodoxes. Ainsi, je suis une Chrétienne orthodoxe en paix avec mon Eglise et avec ses règles comme tout autre Chrétien orthodoxe et, en tant que telle, il m'est permis de recevoir l'Eucharistie dans ma propre Eglise et dans l'Eglise catholique, selon les principes mentionnés ci-dessus. Je ne néglige en aucune manière les règles de l'Eglise catholique sur le mariage.
Pour votre information, je joins à ce document, mon certificat de mariage (Annexe 1).

http://www.vassula.org/2002_CDF.html

Citation :
 En 1985, alors qu'elle vivait au Bangladesh, Dieu l'a approchée d'une manière extraordinaire afin de l'utiliser comme Son instrument et lui confier Ses messages pour toute l'humanité. C'est véritablement un rappel de Sa Parole. Dans ces messages pour notre époque, Dieu nous appelle au repentir, à la réconciliation, à la paix et à l'unité.

http://www.tlig.org/fr.php

Peut-être suis hors sujet ?... mais il est intéressant de contempler la pédagogie de Dieu avec une âme en infraction. Le désordre a été remplacé par l'ordre.
Si Jésus n'avait pas approché Vassula, serait-elle ce qu'elle est aujourd'hui 

Fraternellement
L-A

_________________
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Assistant
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Dim Juin 05 2016, 15:19



Oui, Vassula a reçu une grande grâce du Seigneur qui est venu la chercher dans sa misère et en faire une "apôtre".

Pensons aussi à saint Paul suivant une lecture d'aujourd'hui et c'est le cas d'un certain nombre d'autres personnes dans le passé le présent et l'avenir mais les fautes, les erreurs de Paul n'ont pas perdu leur caractère erroné de par sa conversion, c'est sa conversion qui est si merveilleuse et ceux qui veulent imiter saint Paul essaient d'imiter ce qu'il a fait après sa conversion non avant ...  

Cependant il faut quand même remarquer que l'action divine pour convertir Vassula ou saint Paul est extraordinaire et n'est pas sur le mode habituel ou commun. Donc dénoncer les dérives est l'un des moyens ordinaires - mais pas le seul, il doit y avoir aussi l'intercession évidemment - et si le minimum de dénoncer une dérive d'un scandale public n'est pas fait alors beaucoup d'interprétations et de comportements possibles peuvent se donner libre cours ...  

Bref, il faut bien se rendre compte que ce qui est en question n'est pas seulement la situation individuelle de ces deux prêtres mais une situation bien plus générale ... c'est assez simple à comprendre.
Par exemple, une réaction qu'on retrouve parfois dans certains groupes de prière - et particulièrement en milieu charismatique je trouve ... mais pas toujours bien entendu - est, en schématisant :

"bien des choses sont graves; nous le voyons mais n'oublions pas que Jésus est Vainqueur" jusque là c'est très juste et vrai évidemment, ensuite "nous n'avons pas donc à trop nous inquiéter" encore vrai (surtout à cause du "trop") mais suivi de "tout va bien, passons à autre chose" et là on peut voir que l'intercession qui suit est absente ou minime ou négligée peu ou prou et ça, ça ne va pas ...

Avez-vous compris l'écueil possible maintenant ? ...




Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Assistant
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Dim Juin 05 2016, 17:23

@Stan

Voici le texte exact du message de Medjugorje du 2 juin 2016 dont vous aviez donné un extrait erroné ci-dessus il y a peu :

http://www.enfantsdemedjugorje.fr/?utm_source=Message+du+2+juin+2016+
confi%C3%A9+%C3%A0+Mirjana+Soldo&utm_campaign=
FR+juin+2016&utm_medium=email


Citation :
Message du 2 juin 2016 confié à Mirjana Soldo


“Chers enfants, en tant que Mère de l'Eglise et votre Mère, je souris en vous regardant venir à moi, vous rassembler autour de moi et me rechercher. Mes venues parmi vous prouvent combien le Ciel vous aime: Celles-ci vous indiquent le chemin vers la vie éternelle, vers le salut. Mes apôtres, vous qui cherchez à avoir un coeur pur et mon Fils au-dedans, vous êtes sur le bon chemin. Vous qui cherchez mon Fils, vous cherchez la bonne route. Il a laissé beaucoup de signes de son amour. Il a laissé l'espérance. Il est facile de le trouver si vous êtes prêts au sacrifice et à la pénitence, si vous avez patience, miséricorde et amour envers votre prochain. Beaucoup de mes enfants ne voient pas et n'entendent pas, car ils ne le veulent pas. Ils n'accueillent ni mes paroles ni mes oeuvres, mais mon Fils, à travers moi, appelle tout le monde. Son Esprit illumine tous mes enfants de la lumière du Père Céleste, dans la communion du ciel et de la terre, dans l'amour réciproque; car l'amour appelle l'amour et rend les actes plus importants que les paroles. C'est pourquoi, mes apôtres, priez pour votre Eglise, aimez-la et faites des actes d'amour. Même si elle est trahie et blessée, elle est là, car elle provient du Père Céleste. Priez pour vos bergers, afin de voir en eux la grandeur de l'amour de mon Fils. Je vous remercie.“
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
avatar

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 77
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Lun Juin 06 2016, 05:14

Citation :
"C'est pourquoi, mes apôtres, priez pour votre Eglise, aimez-la et faites des actes d'amour. Même si elle est trahie et blessée, elle est là, car elle provient du Père Céleste. Priez pour vos bergers, afin de voir en eux la grandeur de l'amour de mon Fils. Je vous remercie."

TEH,

Voici un petit bout de phrase qui en dit long sur la situation actuelle de l'Eglise, qui ne date pas d'aujourd'hui, mais voici 35 ans que Marie ne cesse inlassablement de nous prévenir en nous demandant de nous convertir. Et nous lisons mais nous n'écoutons pas, nous classons et nous attendons le message suivant qui nous apportera peut-être de meilleures nouvelles.

"Même si elle est trahie et blessée" ... ces quelques mots me font penser aux 173 messages de Jésus à Mgr Ottavio Michelini que beaucoup ont préféré ne pas lire parce que considéré (Mgr Michelini) comme un pessimiste. Oserons-nous dire aujourd'hui que Marie est une pessimiste ! On ne le dit pas mais, en ne voulant pas la comprendre, on le dit quand même intérieurement.

Bien sûr, il y a encore de bons évêques et de bons prêtres et aussi de bons fidèles ... mais hélas il est incontestable qu'ils ne sont plus qu'une minorité ... et ce ne sera que lorsque tout s'écroulera autour de nous que nous en prendrons conscience.

Ne pas écouter les messages du Ciel, c'est nier Dieu et son Amour.

Bien à vous,
LucJos

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Assistant
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Lun Juin 06 2016, 09:16



LucJos a écrit:
Citation :
"C'est pourquoi, mes apôtres, priez pour votre Eglise, aimez-la et faites des actes d'amour. Même si elle est trahie et blessée, elle est là, car elle provient du Père Céleste. Priez pour vos bergers, afin de voir en eux la grandeur de l'amour de mon Fils. Je vous remercie."

TEH,

Voici un petit bout de phrase qui en dit long sur la situation actuelle de l'Eglise, qui ne date pas d'aujourd'hui, mais voici 35 ans que Marie ne cesse inlassablement de nous prévenir en nous demandant de nous convertir. Et nous lisons mais nous n'écoutons pas, nous classons et nous attendons le message suivant qui nous apportera peut-être de meilleures nouvelles.

"Même si elle est trahie et blessée" ... ces quelques mots me font penser aux 173 messages de Jésus à Mgr Ottavio Michelini que beaucoup ont préféré ne pas lire parce que considéré (Mgr Michelini) comme un pessimiste. Oserons-nous dire aujourd'hui que Marie est une pessimiste ! On ne le dit pas mais, en ne voulant pas la comprendre, on le dit quand même intérieurement.

Bien sûr, il y a encore de bons évêques et de bons prêtres et aussi de bons fidèles ... mais hélas il est incontestable qu'ils ne sont plus qu'une minorité ... et ce ne sera que lorsque tout s'écroulera autour de nous que nous en prendrons conscience.

Ne pas écouter les messages du Ciel, c'est nier Dieu et son Amour.

Bien à vous,
LucJos


Merci LucJos, je suis bien d'accord avec vous sur ce que vous écrivez - sauf sur un petit bémol : il n'est pas toujours vrai pour tous que les messages de la Sainte Vierge soient "classés sans suite", fort heureusement ... - et j'en profite aussi pour vous remercier des messages donnés à Mgr Michelini que vous avez postés, très intéressants et instructifs et qui m'ont fait beaucoup de bien ...   Merci +++

Le rappel de la trahison de l'Eglise est aussi fait par la Miséricorde du Seigneur - qui ne se lasse pas d'envoyer des prophètes malgré certaines surdités ... - dans l'oeuvre du livre bleu donnée à Don Gobbi ou celle donnée à Vassula et dans d'autres oeuvres encore comme celle donnée à Mgr Michelini.

Références pour ceux qui seraient intéressés pour le livre bleu et la Vraie Vie en Dieu :

http://www.fichier-pdf.fr/2010/09/18/v9uh18c/livre-bleu-version-2.pdf

http://tlig.cld.bz/La-Vraie-Vie-En-Dieu




Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Lun Juin 06 2016, 14:14

Lily-Anne a écrit:
Lorsque Jésus a choisi Vassula Ryden comme messagère de la Vraie Vie en Dieu, elle n'était pas en situation matrimoniale régulière, et pourtant ...  s\'interroger
(...)

Peut-être suis hors sujet ?... mais il est intéressant de contempler la pédagogie de Dieu avec une âme en infraction. Le désordre a été remplacé par l'ordre.
Si Jésus n'avait pas approché Vassula, serait-elle ce qu'elle est aujourd'hui 

Fraternellement
L-A

Chère Lily,

Je ne trouve pas que ta relation de l'exemple que tu donnes (ce que Jésus a fait pour Vassula) soit "hors sujet" (comme tu dis) sur cette page; bien au contraire!!! Pour ma part, j'y vois combien l'Esprit Saint t'inspire pour nous aider à comprendre jusqu'où peut aller la miséricorde du Christ pour les personnes qui ne sont pas en situation matrimoniale régulière. Je pense que ton exemple du cheminement spirituel et matrimonial de Vassula ouvrira le coeur de bien des personnes à l'espérance et la confiance au Christ qui n'est pas venu pour les bien portants mais pour les pécheurs et les malades; il (ton exemple de Vassula) me fait mieux comprendre en tout cas ce que le pape François veut dire quand il affirme que trop de personnes « empruntent la voie carrée » et cherchent à enfermer, dans un système de normes, l'activité du Saint Esprit (selon ce qui est avancé dans le clip ci-dessous) :



Ce témoignage, Lily, que tu donnes de Vassula, je l'accueille comme une bouffée d'air frais, d'autant plus que les québécois ont été pendant longtemps assujettis à la dite-pastorale «à la hache»  Humour ! de certains prêtres qui, dans leurs prédications, mettaient de l'avant la mauvaise nouvelle des peines de l'enfer (une spiritualité basée sur la peur et la terreur), plutôt que de mettre de l'avant la Bonne Nouvelle de notre Salut en Jésus Christ, ainsi qu'en témoigne la citation ci-dessous au sujet des pères Rédemptoristes qui, autrefois, étaient surnommés les «Rédempterroristes» Humour !  par beaucoup de Québécois :

Citation :

Évangéliser les Canadiens français: missions
et retraites paroissiales au xix e siècle


« Les rédemptoristes entretiennent volontiers une réputation
de prédicateurs graves et austères.
L’un d’eux parle d’une pastorale à «la hache»
et de sermons qui flagellent.


Un ouvrage commémoratif évoque le «style foudroyant»
des héritiers d’Alphonse de Liguori, fondateur de la communauté.

Dans la mémoire populaire,
on se souvient d’eux comme des «rédempterroristes! »

 


Source : http://cieqinternet.uqtr.ca/__BD_WEB/CIEQ/RC_Data_FMS/CIEQ_WEB/multimedia/ISBN978-2-921926-38-6.pdf


N'est-il pas heureux que nous en revenions finalement
à la Bonne Nouvelle du Christ miséricordieux, comme
cela nous est enseigné dans le chant du clip ci-dessous ?



Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Assistant
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Lun Juin 06 2016, 16:11

La Miséricorde de Dieu existe, c'est pourquoi il faut en profiter saintement et sans présomption.


«Dans une vie de foi, l’excès de confiance est normal» met en garde François, «mais il peut étouffer la valeur de la mémoire et le dynamisme de l'Esprit»
( http://fr.radiovaticana.va/news/2016/05/30/pape_
fran%C3%A7ois__l%E2%80%99%C3%A9glise_se
_lib%C3%A8re_par_la_m%C3%A9moire_et_la_
proph%C3%A9tie/1233425 )


Oui, Jésus sauve aujourd'hui ceux qui le veulent vraiment et donc suivent sa Loi d'Amour sans la bafouer.


"Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous dis". Et non en faisant à notre convenance et contre Lui.
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Lun Juin 06 2016, 19:50

territoire en héritage a écrit:

Oui, Jésus sauve aujourd'hui ceux qui le veulent vraiment et donc suivent sa Loi d'Amour sans la bafouer.

"Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous dis". Et non en faisant à notre convenance et contre Lui.


Permettez-moi, TEH, d'apporter ici quelques éléments de doctrine catholique sur la manière dont la Tradition nous invite à apprécier les paroles soulignées en couleur dans la citation de vous ci-dessus, puisque les paroles bibliques proposées par vous à notre attention le sont selon la seule lecture littéraliste et aussi dans une perspective purement idéale : Ce sont en effet là des conditions (idéales) qui risquent de décourager des personnes qui sont aux prises avec des situations concrètes de vie qui ne sont pas toujours idéales et qu'on peut qualifier de "particulières ou déficientes" (Exemple : la pauvreté; l'éducation insuffisante).

Je pense bon de souligner ici que l'Église catholique juge avec sagesse qu'il y a donc des situations de vie qui sont rarement idéales pour bien vivre les exigences évangéliques, et qu'il est de son devoir (selon qu'enseigne la théologie pastorale) d'appliquer, à ces situations de vie qui sont déficientes, la "Loi de Gradualité", de même que "l'Épiki", dont je vous donne les définitions ci-dessous :

Citation :

Qu’est-ce que la loi de gradualité ?

P. Alain Thomasset : C’est la prise en compte des limites humaines : nous sommes des êtres historiques, faibles et habités par le péché ! Ce qui signifie que l’on ne peut exiger du chrétien qu’il applique toute la loi morale, entièrement et d’un coup, mais qu’il faut au contraire l’aider à avancer sur un chemin de croissance, dans la durée.

La loi de gradualité est un vieux principe spirituel et biblique : saint François de Sales l’évoquait déjà en parlant de l’apprentissage des vertus par l’éducation progressive. Mais c’est avec Familiaris consortio, l’exhortation apostolique de Jean-Paul II sur la famille, en 1981, que cette loi de gradualité a été proposée comme itinéraire moral des époux, puis élargie à l’ensemble de la vie morale.


Source : http://www.la-croix.com/Religion/La-loi-de-gradualite-peut-aider-a-trouver-des-solutions-pastorales-2014-10-08-1218313



Citation :

Épiki
(convenance, indulgence, équité):

«On désigne ainsi un principe de théologie morale dans l'interprétation et l'application des lois humaines. D'après ce principe, une telle loi (fût-elle ecclésiastique) n'oblige pas quand la saine raison fait supposer qu'ici, dans le cas concret, dans les circonstances données, le législateur n'aurait pas voulu obliger, comme par exemple, dans le cas où l'observation de loi donnerait lieu, dans une telle conjoncture, à des difficultés disproportionnées par rapport au but de la loi


Source : Petit Dictionnaire de Théologie catholique, Karl Rahner / Herbert Vorgrimler, Coll livre de Vie, page 160



En espérant que ces éléments d'information vous seront utiles...

Cordiales salutations !

Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Assistant
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Mar Juin 07 2016, 04:28



Stan a écrit:
territoire en héritage a écrit:

Oui, Jésus sauve aujourd'hui ceux qui le veulent vraiment et donc suivent sa Loi d'Amour sans la bafouer.

"Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous dis". Et non en faisant à notre convenance et contre Lui.


Permettez-moi, TEH, d'apporter ici quelques éléments de doctrine catholique sur la manière dont la Tradition nous invite à apprécier les paroles soulignées en couleur dans la citation de vous ci-dessus, puisque les paroles bibliques proposées par vous à notre attention le sont selon la seule lecture littéraliste ...


Ce que vous écrivez est faux et j'ai bien rappelé que la Miséricorde existe, simplement il ne faut pas la bafouer, condition sine qua non pour en bénéficier.
Il est vrai aussi que vous m'avez déjà accusé incorrectement (sur ce fil ...) de faire du "montage en épingle", "tout un plat", de "faire mousser", de faire une "lecture littéraliste" ce qui ne vous empêche pas de noter : "avant de vouloir changer les autres ... peut-être serait-il bon de devenir d'abord nous-même des saints".
Comprenne qui pourra ...

Maintenant, plus important, je voudrais essayer de vous faire comprendre ceci : la loi de gradualité est une bonne chose, cela d'accord. Mais comprenez qu'elle ne peut même pas avoir un début de commencement de réalisation si le mauvais comportement ou l'idée fausse n'est pas à la base au moins reconnu et accepté comme étant à changer, à abandonner par les personnes concernées. C'est vraiment le minimum de base, sinon la loi de gradualité ne peut même pas s'appliquer ! ...

Ainsi dans le cas des prêtres de Chicoutimi je le répète il s'agit d'abord de se rendre compte qu'il s'agit au - delà de leurs cas personnels - de se rendre compte que l'union homosexuelle y est présentée publiquement (donc scandale public) directement ou indirectement comme à mettre sur le plan de l'amour authentique chrétien - et de plus à égalité avec le mariage chrétien ! ... et d'autre part que tous seront sauvés (au moins par l'un des prêtres) ce qui est d'une part une hérésie condamnée officiellement par l'Eglise et d'autre part un danger réel et grave de démobilisation dans la lutte contre le mal et donc un danger envers la Vérité et le véritable Amour ! ...


Le relativisme - et là j'en reviens au sujet du fil - dont l'affaire de Chicoutimi relevée ci-dessus est une illustration manifeste, n'est pas à confondre en particulier avec la loi de gradualité ! ... Le relativisme empêche la loi de gradualité d'avoir son effet bénéfique justement ...

Car le Seigneur ne nous force pas à L'accepter mais le désire ardemment !




Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Mar Juin 07 2016, 13:44

Je laisse aux lecteurs de cette page le soin de se faire leur propre opinion, le soin d'apprécier les arguments objectifs et subjectifs des uns et des autres sur le sujet dont il y est question; le discernement à faire entre les points de raideur et les points de souplesse; la distinction à faire encore entre ce qui concerne la lettre de la Parole et ce qui constitue le coeur (et L'Esprit) de cette même Parole.


Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Assistant
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Mer Juin 08 2016, 06:55

Stan a écrit:
Je laisse aux lecteurs de cette page le soin de se faire leur propre opinion, le soin d'apprécier les arguments objectifs et subjectifs des uns et des autres sur le sujet dont il y est question; le discernement à faire entre les points de raideur et les points de souplesse; la distinction à faire encore entre ce qui concerne la lettre de la Parole et ce qui constitue le coeur (et L'Esprit) de cette même Parole.
Stan

J'ajouterai à cela que de toute façon il faut - il faudrait - toujours exercer le discernement par la grâce du Seigneur.

Comme vous m'avez déjà mis à tort, sur ce fil et sur d'autres ... du côté de ceux qui sont attachés à la lettre de la Parole plutôt qu'à son coeur je précise que cela ne correspond pas à la vérité, que c'est simplement faux ...

Quant à la subjectivité et l'objectivité je suis d'accord cette fois avec vous que c'est quelque chose d'important et de délicat pour tous ...


Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Mer Juin 08 2016, 10:37

territoire en héritage a écrit:
Stan a écrit:
Je laisse aux lecteurs de cette page le soin de se faire leur propre opinion, le soin d'apprécier les arguments objectifs et subjectifs des uns et des autres sur le sujet dont il y est question; le discernement à faire entre les points de raideur et les points de souplesse; la distinction à faire encore entre ce qui concerne la lettre de la Parole et ce qui constitue le coeur (et L'Esprit) de cette même Parole.
Stan

J'ajouterai à cela que de toute façon il faut - il faudrait - toujours exercer le discernement par la grâce du Seigneur.

Comme vous m'avez déjà mis à tort, sur ce fil et sur d'autres ... du côté de ceux qui sont attachés à la lettre de la Parole plutôt qu'à son coeur je précise que cela ne correspond pas à la vérité, que c'est simplement faux ...

Quant à la subjectivité et l'objectivité je suis d'accord cette fois avec vous que c'est quelque chose d'important et de délicat pour tous ...




Merci +++  TEH de me dire votre ressenti selon votre point de vue "très catégorique" à propos de mes points de vue... Mais j'espère que vous accepterez que je me questionne sur « le discernement à faire entre les points de raideur et les points de souplesse »... dont je parle aussi dans mon précédent message et que vous ignorez dans la citation de votre message ci-dessus...

Ceci dit, je crois que vous serez d'accord avec moi sur ce que le Seigneur Jésus nous demande sans doute (à vous comme à moi) dans le chant du clip ci-dessous :




Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Assistant
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Mer Juin 08 2016, 12:44


Stan a écrit:
territoire en héritage a écrit:
Stan a écrit:
Je laisse aux lecteurs de cette page le soin de se faire leur propre opinion, le soin d'apprécier les arguments objectifs et subjectifs des uns et des autres sur le sujet dont il y est question; le discernement à faire entre les points de raideur et les points de souplesse; la distinction à faire encore entre ce qui concerne la lettre de la Parole et ce qui constitue le coeur (et L'Esprit) de cette même Parole.
Stan

J'ajouterai à cela que de toute façon il faut - il faudrait - toujours exercer le discernement par la grâce du Seigneur.

Comme vous m'avez déjà mis à tort, sur ce fil et sur d'autres ... du côté de ceux qui sont attachés à la lettre de la Parole plutôt qu'à son coeur je précise que cela ne correspond pas à la vérité, que c'est simplement faux ...

Quant à la subjectivité et l'objectivité je suis d'accord cette fois avec vous que c'est quelque chose d'important et de délicat pour tous ...




Merci +++  TEH de me dire votre ressenti selon votre point de vue "très catégorique" à propos de mes points de vue... Mais j'espère que vous accepterez que je me questionne sur « le discernement à faire entre les points de raideur et les points de souplesse »... dont je parle aussi dans mon précédent message et que vous ignorez dans la citation de votre message ci-dessus...



Non, je ne l'ai pas ignoré et nulle part n'ai voulu contester la nécessité du discernement d'autant plus que je l'ai réaffirmée; quant à la question de la raideur et de la souplesse elle est incluse et implicite dans la question plus générale de la lettre et du coeur que j'ai relevée. Désirez-vous réellement tout disséquer ? Je ne l'espère pas et je suis d'accord avec vous sur la mention du prophétisme de Léandre Lachance, recevant d'ailleurs chaque jour la pensée du jour de la "fondation des choisis de Jésus" avec grand plaisir et profit ! ...  

Très joli chant par ailleurs; merci pour cette video  Merci +++



Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Mer Juin 08 2016, 15:03

Bonne journée à vous, TEH !

Et que Dieu vous bénisse!

Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Assistant
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Mer Juin 08 2016, 16:39



Merci et pour vous aussi Stan et que le Seigneur vous accorde sa grâce !

Nb , 6

24 “Que le Seigneur te bénisse et te garde !

25 Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage, qu’il te prenne en grâce !

26 Que le Seigneur tourne vers toi son visage, qu’il t’apporte la paix !”

Qu'il en soit ainsi pour vous et tous ceux du forum ! Amen.



Revenir en haut Aller en bas
An.ne
membre


Date d'inscription : 12/07/2016

MessageSujet: Désarroi   Mar Juil 12 2016, 19:00

Bonjour!

En plein dans le coeur de mon problème, ce sujet est justement la raison pour laquelle je me suis inscrite ici.

Je suis en désarroi parce que je me suis aperçue que cette situation (cf le reportage sur la fête de l'amour) est généralisée au Québec. Je ne le savais pas mais j'ai eu, pour des raisons non religieuses, à rencontrer plusieurs gens associées à différents diocèses et toujours on excuse l'Évêque, si celui-ci n'est pas devenu un adepte des théories protestantes de la deuxième réforme protestante, en disant qu'il doit «faire son job» Sous-entendu: il n'a pas le choix s'il veut garder son poste! Les remises à l'ordre ne sont donc pas à prendre en considération mais seront tout simplement contournées pour ne pas faire de vagues.

L'interprétation habituelle (du magistère) de l'Évangile est considérée comme du fondamentalisme et de plus on accuse ce soi-disant fondamentalisme d'avoir engendré l'athéisme grandissant chez nous.

Ici, c'est loin d'être une situation «restreinte» et «locale». Ces idées progressent dans toutes les régions, surtout depuis que plusieurs prêtres âgés ont pris leur retraite ou sont décédés.

J'en suis même venue à me demander si ces gens n'avaient pas raison de m'accuser d'avoir un esprit fermé, coinçé etc. Après tout, c'est vrai qu'on doit aimer tout le monde, qu'on ne doit pas juger etc etc D'un autre côté, je vis cela comme si on cherchait à m'arracher le coeur.

Au cours d'un déplacement, j'ai assisté à une célébration eucharistique où le prêtre a dit en homélie qu'il ne pourrait pas «dire sa messe» s'il était seul et qu'il doit y avoir d'autres gens avec lui pour que cette messe soit valide. De toute manière, Dieu ne serait qu'en nous.

Tout est tellement mêlé, un dit ceci, l'autre dit cela, dépendamment de la tendance théologique à laquelle ils adhèrent.

Si on me dit qu'ailleurs, c'est mieux et que ce genre de situation est marginal, j'en suis vraiment contente et soulagée. Par contre, cela ne règle pas le problème d'ici que je ressens comme une persécution à l'endroit du vrai catholicisme.

J'ai besoin de vous lire pour me remettre les idées en place bien que mon amour pour Jésus, la Sainte Vierge n'ait pas été affecté par tout cela.
Revenir en haut Aller en bas
An.ne
membre


Date d'inscription : 12/07/2016

MessageSujet: Désarroi (suite)   Mar Juil 12 2016, 19:28

Je veux ajouter que je suis tout à fait d'accord de regarder chacun avec miséricorde. Je ne suis pas une sainte et n'ai pas à faire la leçon à qui que ce soit.

J'en suis sur la doctrine. Je veux connaître la vérité et non pas me faire dire que «tout est bien correct» parce que je sais que cela ne peut pas être vrai. Cela ne veut pas dire que je veux accuser.

J'ai des enfants et j'ai aimé mes enfants même lorsque ceux-ci ont fait de très grosses erreurs. Je ne les ai pas accusés, jamais, ni même punis. Cependant, dans ces situations là, je ne les ai jamais excusés non plus. Je les aimais trop pour leur mentir. C'est pourquoi je ne comprends pas ces prêtres de tout confondre. Quand on aime, on dit la vérité, doucement peut-être mais on la dit.

Merci de m'avoir lue
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Mar Juil 12 2016, 23:01

An.ne a écrit:
Bonjour!

En plein dans le coeur de mon problème, ce sujet est justement la raison pour laquelle je me suis inscrite ici. (...)

Tout est tellement mêlé, un dit ceci, l'autre dit cela, dépendamment de la tendance théologique à laquelle ils adhèrent.

Si on me dit qu'ailleurs, c'est mieux et que ce genre de situation est marginal, j'en suis vraiment contente et soulagée. Par contre, cela ne règle pas le problème d'ici que je ressens comme une persécution à l'endroit du vrai catholicisme.

J'ai besoin de vous lire pour me remettre les idées en place bien que mon amour pour Jésus, la Sainte Vierge n'ait pas été affecté par tout cela.



Bonjour An.ne

Il me semble que c'est Lily-Anne qui est la mieux placée pour répondre plus précisément aux interrogations et à la perplexité que vous exprimez dans votre message en citation ci-dessus.

Mais d'entrée de jeu, je puis bien vous dire que ma réaction à ce que vous écrivez (et que je cite en partie ci-dessus) est une réaction de sympathie et de compassion; je pense comprendre que, devant des tendances théologiques des uns et des autres, et devant certaines tensions qui existent aussi dans l'Église catholique, vous êtes en recherche de points de repères qui puissent vous apporter la paix et vous procurer une certaine stabilité (solidité) alors que vous vous sentez bousculée par ce que vous entendez en fait d'opinions contradictoires dans les divers médias.

Je ne sais vraiment pas si le message, en citation ci-dessous, pourra vous être utile, et être un commencement de réponse à vos questions, mais je vous le laisse en autant que cela puisse vous aider et vous encourager. Du moins, en ce qui me concerne, le message que la Vierge Marie (La Vierge de la Révélation) donna à Bruno Cornachiola, en un lieu appelé Tre Fontane (près de Rome) en 1947, m'a apporté beaucoup de paix, puisque dans son message prophétique (Le Culte à la Vierge de la Révélation est autorisé par le Vatican depuis le 9 juillet 1956.) la Vierge Marie y parlait de l'avenir de l'Église catholique et des luttes à l'intérieur et à l'extérieur de l'Église, et cela tout en nous donnant des points de repère pour que nous gardions quand même la paix du coeur. Je vous laisse donc, ci-dessous, ce message d'espérance de la Vierge Marie que vous trouverez aussi donné de manière plus explicite (plus contextualisée) au lien http://nouvellejerusalem.forumactif.com/t8543-le-message-de-la-vierge-marie-a-rome-trois-fontaines-en-1947 :

Citation :

Paroles de la Vierge Marie
à Bruno Cornachiola, en 1947



«Je suis celle qui suis dans la Trinité. Je suis la Vierge de la Révélation.
Tu me persécutes; c'est assez! Maintenant, entre dans le saint Bercail, cour céleste sur la terre. Obéis à l'Église, obéis à l'autorité. Sois toujours obéissant et laisse cette voie de la fausse idéologie et de la fausse théologie. Promène-toi dans l'Église qui est vérité, alors tu trouveras paix et salut. Hors de l'Église fondée par mon Fils, il y a une aire de perdition.
Retournez à la Source pure de l'évangile qui est la véritable voie de la foi et de la sanctification, c'est-à-dire, la voie de la conversion.

Appelez-moi Mère. Oui, appelez-moi Mère; je suis Mère.
Je suis l'aimant de la Trinité divine qui attire les Saints au Salut. Récitez le Rosaire, car les Ave que vous dites avec foi et amour, sont autant de flèches d'or qui rejoignent le Coeur de Jésus.

Priez pour que règne l'unité de tous les chrétiens dans l'Église fondée par mon Fils. Qu'on fasse une seule Bergerie, un seul Berger, la Sainteté du Père, le Pape.

Le mal s'organisera et augmentera dans le monde, dans les lieux saints, même dans les ermitages et les couvents; il taira le Sauveur du monde.
Restez fidèles sur trois points blancs d'amour et vous trouverez le Salut dans l'humilité, la patience et la vérité.Ces trois points blancs d'amour son: l'Eucharistie, l'Immaculée, c'est-à-dire le dogme que l'Église a établi à l'égard de moi, et la Sainteté du Père, Pierre, Le Pape.

L'Église deviendra veuve à cause des persécutions et beaucoup de mes fils, le prêtres, se dépouilleront à l'extérieur; ils rejetteront leur signe externe sacerdotal, et à l'intérieur se vidant dans l'Esprit.

Les hérésies augmenteront; les erreurs entreront dans le coeur des fils de l'Église; il y aura des confusions spirituelles et doctrinales; il y aura des scandales; il y aura des luttes dans l'Église même, luttes à l'intérieur et à l'extérieur.

Priez. Faites pénitence, aimez-vous et je serai partout avec vous. La pénitence la plus efficace et la plus sainte est l'Amour.

Appelez-moi Mère ! Je suis Mère. Mère du saint clergé. Mère du pur clergé, unique, vivant clergé.

Ne sortez pas de l'Église. Que celui qui s'y trouve par grâce y reste. Que celui qui se trouve dehors y entre par grâce.

Ne péchez pas. N'allez pas au lit avec le péché, parce que les périls augmenteront dans le monde. »


Source : Extrait d'un enregistrement audio personnel, sur le témoignage de Bruno Cornachiola, donnée à Québec, en septembre 1982.

Source : http://nouvellejerusalem.forumactif.com/t8543-le-message-de-la-vierge-marie-a-rome-trois-fontaines-en-1947#59967


Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Lily-Anne
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Mer Juil 13 2016, 11:05

An.ne a écrit:Bonjour!

En plein dans le coeur de mon problème, ce sujet est justement la raison pour laquelle je me suis inscrite ici. (...)

Tout est tellement mêlé, un dit ceci, l'autre dit cela, dépendamment de la tendance théologique à laquelle ils adhèrent.

Si on me dit qu'ailleurs, c'est mieux et que ce genre de situation est marginal, j'en suis vraiment contente et soulagée. Par contre, cela ne règle pas le problème d'ici que je ressens comme une persécution à l'endroit du vrai catholicisme.

J'ai besoin de vous lire pour me remettre les idées en place bien que mon amour pour Jésus, la Sainte Vierge n'ait pas été affecté par tout cela.



Citation :

Bonjour An.ne

Il me semble que c'est Lily-Anne qui est la mieux placée pour répondre plus précisément aux interrogations et à la perplexité que vous exprimez dans votre message en citation ci-dessus.

Stan

Bonjour à tous,

Cher Stan Very Happy  en France on appelle cela : refiler la patate chaude  Humour ! 

Comme j'ai déjà témoigné sur ce forum, je reviens de loin. Il m'a fallu plusieurs décennies pour percevoir ce que je crois être une vérité et elle est d'une simplicité enfantine. Je me permets de vous l'exposer dans ma dernière phrase en gras.

Une chose est sûre, l'Ecriture dit : Supposons que je parle les langues des hommes et même celles des anges : si je n'ai pas d'amour, je ne suis rien de plus qu'un métal qui résonne ou qu'une cymbale bruyante. 1 Corinthiens 13

Ce qui m'a toujours impressionnée ce sont les 613 règles de Moïse, réduites à 2 par Jésus.

L'Homme a toujours tendance à fabriquer du compliqué. Dieu est simple.

On espère la Parousie mais que fera Jésus de toutes les règles que l'Eglise impose ? Aurions-nous commis la même erreur que les Juifs  s\'interroger

Comme dit TEH, il faut éviter les dérives mais il faut aussi que nous apprenions à faire confiance à l'Esprit Saint qui ne se croise pas les bras avec les baptisés. 

Je ne comprends pas tout. Avant de rejeter, j'accueille et je demande à Dieu de m'expliquer et de me guider. Mais il y a une chose que je sais, je dois Aimer.

Il y a des sages et des savants, je suis une toute-petite. Je laisse le soin à ceux qui s'imaginent tout connaître et tout comprendre de discerner les méandres de la sagesse. Je leur souhaite bon courage !

Jésus dit : " - Je suis le chemin, la vérité, la vie ". Si je veux tenir sur le chemin, je dois m'alléger. Si je veux suivre la vérité, j'accepte d'être tout petite. Si je veux la vie, je donne la mienne.

Plus j'avance sur le chemin, plus je m'aperçois que je ne sais rien mais que l'intimité avec notre Seigneur s'intensifie. Pourquoi vouloir tout comprendre et tout expliquer. Dans la prière et les sacrements, Dieu parle. Écoutons-le !

Bien à vous
Lily-Anne

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lily-Anne
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Mer Juil 13 2016, 11:10

Pardon de rajouter une chose importante que j'ai dite à mon fils dernièrement.

Lorsque l'on choisit une voie spirituelle, on suit les lois. Nous devons être dans l'obéissance même si nous ne comprenons rien ou que certaines décisions nous heurtent !

Par contre, on peut aimer sans modération.

L-A

_________________
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Assistant
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Mer Juil 13 2016, 12:57



Lily-Anne a écrit:
...
Comme dit TEH, il faut éviter les dérives mais il faut aussi que nous apprenions à faire confiance à l'Esprit Saint qui ne se croise pas les bras avec les baptisés. 
...

Attention, la prudence c'est plus et même beaucoup plus que "seulement" éviter les dérives ... et être réellement inspiré par le Seigneur demande de l'humilité et donc de l'amour (et réciproquement).

Je précise cela parce qu'il faut non pas douter excessivement de cette capacité d'obtenir l'inspiration divine, bien entendu, mais aussi ne pas trop vite croire qu'elle est obtenue et en particulier de façon importante, comme le croient ou le déclarent ou se le déclarent parfois trop vite nombre de chrétiens ... charismatiques ou pas et que l'on peut retrouver empêtrés dans diverses erreurs, petites ou grandes et persuadés du contraire, même devant des "évidences" ...  Je l'ai constaté plus d'une fois et alors que de dégâts possibles ! ...

Cela dit vous avez raison que c'est bien l'amour, qui pour être vrai doit toujours être réellement irrigué par l'Amour, qui "sauve et solutionne tout" ... et ce qui est l'oeuvre de toute une vie ...



Revenir en haut Aller en bas
Lily-Anne
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Jeu Juil 14 2016, 04:33

Citation :
Cher Stan   en France on appelle cela : refiler la patate chaude   

Je tiens à m'excuser auprès d'An.ne pour ce propos déplacé. Sa question était plus que légitime mais j'ignorais comment y répondre.

Territoire en Héritage a écrit:
Je précise cela parce qu'il faut non pas douter excessivement de cette capacité d'obtenir l'inspiration divine, bien entendu, mais aussi ne pas trop vite croire qu'elle est obtenue et en particulier de façon importante, comme le croient ou le déclarent ou se le déclarent parfois trop vite nombre de chrétiens ... charismatiques ou pas et que l'on peut retrouver empêtrés dans diverses erreurs, petites ou grandes et persuadés du contraire, même devant des "évidences" ...  Je l'ai constaté plus d'une fois et alors que de dégâts possibles ! ... 

Oui vous avez raison mais il faut parfois accepter le risque de se tromper. C'est ce qui fait notre formation dans le discernement. 
Comment connaître la saveur d'un mets ou son mauvais goût, si nous ne le goûtons pas ?

J'ai appris beaucoup plus de mes erreurs que de mes certitudes.

Le Pape François ne cesse de recadrer les dérives dans l'Eglise catholique. Elles existent à tous les niveaux, dans toutes les hiérarchies. Sont-elles importantes ? OUI ! Mais elles permettent aux âmes d'avancer dans l'humilité lorsqu'elles le reconnaissent.
Jésus, portant nos péchés est tombé 3 fois. Nous, nous tombons un nombre incalculable de fois et le Seigneur nous relève. Car l'amour est plus fort que tout !

L-A

_________________
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
avatar

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 77
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Jeu Juil 14 2016, 05:45

Lily-Anne a écrit:
J'ai appris beaucoup plus de mes erreurs que de mes certitudes.

Le Pape François ne cesse de recadrer les dérives dans l'Eglise catholique. Elles existent à tous les niveaux,
dans toutes les hiérarchies.
Sont-elles importantes ? OUI ! Mais elles permettent aux âmes d'avancer dans l'humilité lorsqu'elles le reconnaissent.

Jésus, portant nos péchés est tombé 3 fois. Nous, nous tombons un nombre incalculable de fois et le Seigneur nous relève.

Car l'amour est plus fort que tout !


Et ce qui est vrai pour le Pape est vrai aussi pour chacun de nous : il nous faut constamment rechercher en nous ce qui est contraire à la volonté de Dieu et aller systématiquement vers le prêtre dans le sacrement de réconciliation pour recevoir le pardon de Dieu et Lui promettre de faire les efforts nécessaires pour nous rapprocher de Lui.
grâce

LucJos

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Assistant
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Jeu Juil 14 2016, 12:02



Lily-Anne a écrit:
...

Territoire en Héritage a écrit:
Je précise cela parce qu'il faut non pas douter excessivement de cette capacité d'obtenir l'inspiration divine, bien entendu, mais aussi ne pas trop vite croire qu'elle est obtenue et en particulier de façon importante, comme le croient ou le déclarent ou se le déclarent parfois trop vite nombre de chrétiens ... charismatiques ou pas et que l'on peut retrouver empêtrés dans diverses erreurs, petites ou grandes et persuadés du contraire, même devant des "évidences" ...  Je l'ai constaté plus d'une fois et alors que de dégâts possibles ! ... 

Oui vous avez raison mais il faut parfois accepter le risque de se tromper. ...

Disons plus exactement qu'un chrétien est obligatoirement exposé à tel ou tel risque de se tromper, c'est alors une épreuve. Attention au fait qu'il ne faut pas confondre erreur et faute car une erreur peut ne pas être fautive (ou entièrement fautive) mais une faute forcément si par définition ...

Citation :
C'est ce qui fait notre formation dans le discernement.

... épreuve qui nous donne l'occasion de nous former au discernement effectivement, ce qui ne veut pas dire nécessairement qu'il y a réussite c'est-à-dire que le bon discernement est trouvé d'abord et ... ensuite appliqué ! ...

Citation :
Comment connaître la saveur d'un mets ou son mauvais goût, si nous ne le goûtons pas ?

Là je pense qu'il y a une profonde incorrection d'expression : on ne peut dire que pour bien connaître ce qu'est tel ou tel péché il faut le commettre ... Je pense naturellement que vous avez voulu dire autre chose, mais pourriez-vous l'expliquer svp ? ...

Citation :
Nous, nous tombons un nombre incalculable de fois et le Seigneur nous relève. Car l'amour est plus fort que tout !

Oui comme déjà dit c'est l'amour lorsqu'il est vrai c'est-à-dire irrigué par l'Amour et l'Amour attend toujours que nous le Lui permettions ...

LucJos a écrit:
Et ce qui est vrai pour le Pape est vrai aussi pour chacun de nous : il nous faut constamment rechercher en nous ce qui est contraire à la volonté de Dieu et aller systématiquement vers le prêtre dans le sacrement de réconciliation pour recevoir le pardon de Dieu et Lui promettre de faire les efforts nécessaires pour nous rapprocher de Lui.

Entièrement d'accord avec vous, LucJos ! ...



Revenir en haut Aller en bas
Lily-Anne
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Ven Juil 15 2016, 12:58

Citation :Comment connaître la saveur d'un mets ou son mauvais goût, si nous ne le goûtons pas ?
Citation :

Là je pense qu'il y a une profonde incorrection d'expression : on ne peut dire que pour bien connaître ce qu'est tel ou tel péché il faut le commettre ... Je pense naturellement que vous avez voulu dire autre chose, mais pourriez-vous l'expliquer svp ? ... 

Oui Territoire en Héritage, la pensée n'est pas toujours facile à exprimer. Je ne souhaite pas faire l'apologie du péché mais plutôt celle de la miséricorde.

Pour cela, reprenons la parabole du fils prodigue. Il commet l'erreur de quitter la Maison de son père et d'avoir une vie de plaisir. Ruiné, à bout de forces, il a tellement faim qu'il se retrouve à envier la nourriture des cochons qu'il garde. 
Il décide de revenir et son père l'accueille dans l'amour pendant que le fils aîné fait une grave crise de jalousie. La parabole s'arrête-là. 
On peut très bien comprendre que le fils prodigue fera tout pour remercier son père et rien pour lui déplaire de nouveau. Il l'entourera de son amour et sa gratitude lui sera éternelle. Il n'osera jamais rien demander car rien ne lui est dû. Mais la confiance en son père sera infinie.
Il a gravement péché et le pardon obtenu est sa plus grande richesse.

Il a malheureusement goûté au fruit défendu du désordre mais il me semble en mesure de mieux apprécier l'amour de son père et de la chance de vivre près de lui dans l'ordre retrouvé.

TEH, j'espère avoir répondu à votre demande mais si vous souhaitez des exemples concrets, il vous suffit de lire les témoignages dans les forums. Cela abonde !

L-A

_________________
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Assistant
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Ven Juil 15 2016, 17:22



Exact, effectivement, pour le "fils prodigue" et un autre exemple biblique sans que ce soit une parabole au sens classique mais un cas célèbre et vécu et que j'aime beaucoup est celui de sainte Marie Madeleine ...

Comme on le voit encore mieux dans l'oeuvre de Maria Valtorta - et pour ceux qui ne rejettent pas l'authenticité de cette oeuvre :


http://www.maria-valtorta.org/Publication/TOME%2009/09-006.htm


Citation :

[...]
Oui, beaucoup m'aiment. Mais ils sont restés "eux". Ils n'ont pas pris un autre "moi" par amour pour Moi. Sais-tu qui, parmi mes plus intimes, a su changer sa nature pour devenir du Christ, comme le Christ le veut ? Une seule : ta sœur Marie. Elle est partie d'une animalité complète et pervertie pour atteindre une spiritualité angélique. Et cela par l'unique force de l'amour."    
[...]
 




Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Assistant
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Jeu Aoû 04 2016, 04:41



A nouveau une récidive de la manifestation de la prétendue "fête de l’amour" mentionnée au début de ce fil :

"http://www.sympatico.ca/actualites/nouvelles/regions/saguenay-lac-saint-jean/la-fete-de-l-amour-aura-lieu-en-2017-1.1814556

Citation :


La fête de l’amour aura lieu en 2017


Le prêtre responsable de la paroisse Sainte-Anne, dans le secteur nord de l'arrondissement de Chicoutimi, confirme qu'il y aura une nouvelle fête de l'amour en 2017, malgré la controverse que la première édition avait suscitée le printemps dernier.

L'abbé Mario Tremblay a indiqué que cette célébration sera encore ouverte à tous les couples qu'ils soient mariés ou non, hétérosexuels ou de même sexe, comme celle qui avait été présidée par l'abbé Gérald Linteau avant son décès.

Les commentaires positifs sur les réseaux sociaux à la suite de la première fête de l'amour, entre autres, ont décidé les organisateurs à reprendre l'événement qui répond à un besoin, selon l'abbé Tremblay.

« Beaucoup de monde de nos communautés qui sont très en faveur de cette ouverture-là, qui sont avec nous, dit-il. Même au-delà de nos communautés, beaucoup de gens qui nous disent c'est ça qu'on veut de l'Église, c'est ça qu'on attend de l'Église. »

La fête de l'amour ne sera pas célébrée en même temps que la fête de la fidélité, qui se déroule à la Cathédrale de Chicoutimi. L'évêché n'a pas encore été informé officiellement de la tenue de la fête de l'amour, mais les organisateurs espèrent une ouverte réelle de l'évêque André Rivest.

« On demeure avec la même conviction que toute vie de couple est importante, qu'il y a de l'amour dans tous les couples aussi, explique le diacre permanent Jean-Yves Boivin. Et c'est ce qu'on veut pouvoir dire aux couples d'aujourd'hui. Comme Église, on a un beau message évangélique à porter : il est aussi pour ces couples-là. »

Monseigneur André Rivest est en vacances, ainsi que le responsable des communications. Il n'a donc pas été possible d'obtenir leurs commentaires au sujet de la fête de l'amour.

D'après les informations de Louis-René Ménard

Saguenay-Lac-Saint-Jean



Sans avoir à se focaliser sur ces choses là ou être raide etc ... etc ... il faut reconnaître que les faits sont parfois un peu "têtus" et se rappellent parfois à notre attention ...



Revenir en haut Aller en bas
An.ne
membre


Date d'inscription : 12/07/2016

MessageSujet: Obéissance???   Dim Aoû 07 2016, 23:34

Peut-être ces prêtres obéiront-ils à leur Évêque quand celui-ci sera de retour en organisant autre chose  pour inclure tout le monde «tel que chacun est».

Cependant, l'accueil inconditionnel  ne dispense personne d'avoir du jugement.

Voici un fait qui vient de m'arriver. Lors d'un souper où ma fille parlait d'un ami homosexuel que pourtant sa fille de 15 ans aime bien et depuis longtemps, voilà que la petite de 15 ans, plutôt rebelle et bien de son temps, nous déclare tout d'un coup: «moi, quand je vois des homosexuels qui s'embrassent, je vis un gros malaise et je n'aime pas çà. Essayez pas de me faire aimer çà!» Silence radio...manque de rectitude politique!  Mon mari l'a regardée et brisant le grand silence lui a dit: «Moi aussi, j'ai un malaise quand je vois çà»

Disant cela ont-ils manqué à la charité envers les homosexuels? Dans nos fêtes de l'Amour, ici, les couples s'embrassent. Ma petite-fille et son grand-père ne seraient visiblement pas à leur place dans cette fête de l'Amour.

Il me semble important d'avoir du jugement dans la façon de vivre l'accueil inconditionnel et de ne pas tout confondre.
An.ne
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Lun Aoû 08 2016, 13:18

An.ne a écrit:

(...)
Disant cela ont-ils manqué à la charité envers les homosexuels? Dans nos fêtes de l'Amour, ici, les couples s'embrassent. Ma petite-fille et son grand-père ne seraient visiblement pas à leur place dans cette fête de l'Amour.

Il me semble important d'avoir du jugement dans la façon de vivre l'accueil inconditionnel et de ne pas tout confondre.
An.ne

Bonjour An.ne

Si pour Église catholique, le problème de la pastorale auprès des personnes homosexuelles est complexe à traiter, (Voir SVP le lien http://www.vatican.va/roman_curia/congregations/cfaith/documents/rc_con_cfaith_doc_19861001_homosexual-persons_fr.html ), il faut croire que la réponse à donner ici ne sera pas satisfaisante. Comme vous le faites remarquer justement, il y a des discernements à faire..., mais cela peut être ardu quand la Parole de Dieu nous rappelle que le coeur des humains que nous sommes est "compliqué et malade"; je suis d'accord avec vous pour dire qu'il y a des problèmes relationnels qui provoquent des malaises et qui ne sont pas facile à gérer  :
Citation :



Le cœur de l'homme est compliqué et malade ! Qui peut le connaître ?
Moi, le Seigneur, qui pénètre les cœurs et qui scrute les reins,
afin de rendre à chacun selon ses actes, selon les fruits qu'il porte.

(Jérémie 17, 8-9)




Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Assistant
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Lun Aoû 08 2016, 14:21



La dictature du relativisme a été dénoncée par Jorge Mario Bergoglio, futur Pape François, en mai 2012  

https://www.cath.ch/blogsf/la-dictature-du-relativisme-selon-le-pape-francois/

Citation :


[...]
Le relativisme est totalitaire

Le pape François n’en pense pas moins. Il le dit avec les mots de tous les jours, les mots de la rue, mais exactement avec la même force et la même conviction. Savourez ce petit extrait d’une homélie prononcée en 2012 repris et traduit par le site Aleteia : “Le relativisme, prenant prétexte du respect des différences, homogénéise tout par la transgression et la démagogie ; il permet tout pour ne pas assumer la contrariété qu’exige le courage réfléchi de défendre valeurs et principes. Curieusement, le relativisme est absolutiste et totalitaire. Il n’autorise aucun discours différent de lui-même. Il ne diffère en rien de paroles comme : “Fermez-la !” ou : “Ce ne sont pas vos affaires !” Le pouvoir comme unique idéologie est un mensonge de plus.” Du pur Benoît XVI, en un peu plus ‘rock’.
...




Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Lun Aoû 08 2016, 15:40


Un enseignement complémentaire
du pape François

Citation :

« Jésus nous demande
de nous libérer
d'un idéalisme rigide »




Jésus enseigne à ses disciples le « sain réalisme », parce que vouloir « cela ou rien » n’est pas catholique, c’est « hérétique », a rappelé le Pape François dans l’homélie de la messe de jeudi matin célébrée à la chapelle de la maison Sainte Marthe, dans laquelle il a commenté l’enseignement du Christ aux disciples décrit dans l’Évangile de Matthieu : si tu as un problème avec ton frère, premièrement réconcilie-toi avec lui, ensuite va à l’autel. Jésus nous connaît, a-t-il expliqué, et il nous demande de nous libérer d’un idéalisme rigide qui ne permet pas de nous réconcilier entre nous. Tant de fois on ne peut pas arriver à la perfection, mais au moins faites ce que vous pouvez, a-t-il dit.

« Jésus sait toujours cheminer avec nous vers l'Idéal
et Il nous libère de la mise en cage de la rigidité de la loi;
et il nous dit : "Faites tout ce que vous pouvez faire"


Citation :

« Ni laxiste, ni rigoriste,
le catholicisme est missionnaire »

Georges Weigel


Source : http://www.famillechretienne.fr/eglise/evangelisation/george-weigel-ni-laxiste-ni-rigoriste-le-catholicisme-est-missionnaire-162382

Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)


Dernière édition par Stan le Mer Aoû 10 2016, 10:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Assistant
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Lun Aoû 08 2016, 17:53




Et précisément le relativisme est justement l'un des carcans les plus rigides, les plus conventionnels et les plus dangereux de notre temps.

CQFD.




Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Lun Aoû 08 2016, 18:37

territoire en héritage a écrit:



Et précisément le relativisme est justement l'un des carcans les plus rigides, les plus conventionnels et les plus dangereux de notre temps.

CQFD.

Comment ne pas être heureux que nous puissions comprendre et vivre de mieux en mieux ce que Jésus attend de ses disciples, une fois que nous sommes libérés des carcans de la rigidité : c'est-à-dire le carcan du rigorisme idéaliste, le carcan du laxisme et du relativisme ? Le pape François s'exprime de façon plus élaborée à ce sujet, dans la vidéo ci-dessous. Tout est donc bien qui finit bien ! ...pourvu que nous vivions maintenant « dans la glorieuse liberté des enfants de Dieu » (Rom. 8, 3) !



Citation :

« Ni laxiste, ni rigoriste,
le catholicisme est missionnaire »

Georges Weigel


Source : http://www.famillechretienne.fr/eglise/evangelisation/george-weigel-ni-laxiste-ni-rigoriste-le-catholicisme-est-missionnaire-162382


Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Assistant
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Mar Aoû 09 2016, 19:02



Stan a écrit:
territoire en héritage a écrit:



Et précisément le relativisme est justement l'un des carcans les plus rigides, les plus conventionnels et les plus dangereux de notre temps.

CQFD.

Comment ne pas être heureux que nous puissions comprendre et vivre de mieux en mieux ce que Jésus attend de ses disciples, une fois que nous sommes libérés des carcans de la rigidité : c'est-à-dire le carcan du rigorisme idéaliste, le carcan du laxisme et du relativisme ? Le pape François s'exprime de façon plus élaborée à ce sujet, dans la vidéo ci-dessous. Tout est donc bien qui finit bien ! ...pourvu que nous vivions maintenant « dans la glorieuse liberté des enfants de Dieu » (Rom. 8, 3) !

...


A propos de votre affirmation : "Comment ne pas être heureux que nous puissions comprendre et vivre de mieux en mieux ce que Jésus attend de ses disciples, une fois que nous sommes libérés des carcans de la rigidité : c'est-à-dire le carcan du rigorisme idéaliste, le carcan du laxisme et du relativisme ?" je voudrais vous dire que si vous vous adressez à la "population restreinte" des lecteurs du forum il est bien probable, espérons le ! ... que vous ayez raison concernant la joie de "vivre de mieux en mieux ce que Jésus attend de ses disciples". Nous le voudrions en tout cas, à priori ...

Maintenant si on regarde les sondages parfois faits sur la pratique religieuse et les réponses sur des questions concernant la foi de ceux qui se reconnaissent comme  chrétiens et les résultats en pourcentages pour en tirer des conclusions par tests statistiques on pourrait fortement douter que, sur l'ensemble chrétien français par exemple (mais aussi européen ou canadien) : "Tout est donc bien qui finit bien !" bien au contraire ! ...
On peut en douter aussi vu la situation actuelle de l'Eglise qui est malade ...

La dictature du relativisme est dénoncée dans sa gravité par François à la suite de Benoit XVI :

http://www.nd-chretiente.com/dotclear/index.php?post/2013/03/22/le-Pape-Fran%C3%A7ois-contre-la-dictature-du-relativisme

Citation :

...
Mais il y a aussi une autre pauvreté ! C’est la pauvreté spirituelle de nos jours, qui concerne gravement aussi les pays considérés comme plus riches. C’est ce que mon Prédécesseur, le cher et vénéré Benoît XVI, appelle la « dictature du relativisme », qui laisse chacun comme mesure de lui-même, et met en péril la convivialité entre les hommes. Et ainsi j’ajoute une autre raison de mon nom. François d’Assise nous dit : travaillez pour construire la paix ! Mais il n’y a pas de véritable paix sans vérité ! La paix ne peut pas être véritable si chacun est la mesure de lui-même, si chacun peut revendiquer toujours et seulement son droit personnel, sans avoir le souci en même temps du bien des autres, de tous, à partir de la nature qui unit chaque être humain sur cette terre.
...




Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Mer Aoû 10 2016, 11:02

Citation :

ALLUMONS NOS BOUGIES !


Citation :

« Ni laxiste, ni rigoriste,
le catholicisme est missionnaire »

Georges Weigel







Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Assistant
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Mer Aoû 10 2016, 18:10



Grand merci pour le beau chant de cette video !  merci



Voici un texte concernant Benoit XVI et aussi le Cardinal Newman avec qui il était grandement en accord concernant la dictature du relativisme :

http://benoit-et-moi.fr/ete2010/0455009dad0f6c92d/0455009dc70c34903.html


Citation :
La lutte contre le relativisme

La lutte contre le relativisme de Benoît XVI est la même que celle de Newman cent ans plus tôt
28 juillet 2010
Texte ici: http://tinyurl.com/33lj6vn
Ma traduction
----------------------

Tout est prêt dans Cofton Park , une banlieue de Birmingham , pour la béatification du cardinal John Henry Newman .
Le 19 Septembre, le Pape , rompant la règle qu'il a lui-même établie, qui veut que les béatifications soient célébrées par un représentant du Vatican dans le diocèse concerné, sera sur les lieux où le cardinal anglican , plus tard converti au catholicisme, a fondé l'Oratoire et terminé sa vie . Ratzinger tient beaucoup à être là .

Au fond, la raison du voyage en Angleterre et en Ecosse se trouve ici. Et puis, comme dit Don Ian Ker , professeur de théologie à Oxford et auteur de " John Henry Newman : A Biography ": beaucoup de Papes ont voulu canoniser Newman parce qu'ils le considéraient comme une personne qui a accepté la modernité, mais en restant fidèle à l'autorité de l'église". Benoît XVI a donné une accélération importante au processus de béatification . Bien sûr, le miracle attribué à Newman, par lequel Jack Sullivan a surmonté une grave maladie de la colonne vertébrale, a raccourci les délais. Mais il ne fait aucun doute que la cause doit beaucoup au Pape , à sa pression afin que la Fabrique des Saints parvienne le plus vite possible à une conclusion .

Pourquoi ce lien entre Ratzinger et Newman ? Qu'est-ce qui a conduit , en 1990 , Ratzinger à qualifier Newman de « grand docteur de l'Eglise » ?
Les réponses qu'on peut donner sont nombreuses. Parmi elles, celle de Roderick Strange , recteur du Collège pontifical Beda, de Rome , un institut de formation des vocations adultes dans le secteur anglais , qui étudie Newman depuis des années . Dans son dernier ouvrage publié récemment en Italie , " John Henry Newman . Une biographie spirituelle » , Strange parle d'un moment précis où est apparue clairement la dette de Ratzinger à Newman . C'est le 18 avril 2005, la veille du conclave qui devait l'élire ensuite. Ratzinger prêcha devant le Collège des Cardinaux . Là, il attira l'attention de tout le monde en utilisant l'image de l'Église comme un bateau secoué par les vagues créées par les courants idéologiques , du marxisme au libéralisme , jusqu'au libertinisme; du collectivisme à l'individualisme radical , de l'athéisme à un vague mysticisme religieux ; de l'agnosticisme au syncrétisme et ainsi de suite". Strange dit: "A l'époque, il a été jugé extrêmement pessimiste , en particulier dans la conclusion: « Il se met en place une dictature du relativisme qui ne reconnaît rien comme définitif et ne laisse comme ultime mesure que son propre moi et de ses désirs » . L'expression « dictature du relativisme » peut paraître sévère , et pourtant, elle se relie à l'univers simplement non religieux' de Newman . Et le lien n'est pas forcément une coïncidence . "

Le relativisme est une menace pour Benoît XVI . Parce que quand la vérité est abandonnée, la liberté est abandonnée . Et on glisse vers le totalitarisme . Ratzinger en parlait le 18 avril 2005 . Mais auparavant il avait déjà expliqué le problème . Quand? Encore en 1990, lors d'une conférence pour le centenaire de la mort de Newman .

Strange écrit: "A cette occasion , le cardinal Ratzinger fit référence au lien entre vérité et conscience personnelle . Il parla de la façon dont , comme jeune séminariste , peu après la Seconde Guerre mondiale , il fut introduit à la pensée de Newman et poursuivit en soulignant combien son enseignement sur la conscience était important pour lui. Newman enseignait que la conscience devait être nourrie comme « moyen d'obéissance à la vérité objective » . Et toute la vie de Newman témoigne de cette croyance . Les premières expériences de vie du futur Pape ont été cependant très différentes . « Nous avons expérimenté - dit Ratzinger - la prétention d'un parti totalitaire qui se considérait comme l'accomplissement de l'histoire et niait la conscience individuelle . L'un de ses dirigeants ( Hermann Goering ) disait: « Je n'ai pas conscience . Ma conscience est Adolf Hitler». C'était glisser dans le totalitarisme. Quand la vérité est négligée, quand il n'y a pas une norme objective à laquelle faire appel , il n'est pas facile de créer un espace pour la tolérance . La liberté est laissée sans défense à la merci de celui qui a le pouvoir . Le jeune Ratzinger éprouva ce que Newman avait prédit: les conséquences de ce que la religion révélée n'est pas reconnue comme réelle , objective , mais est considéré comme quelque chose de privé à partir de laquelle les gens peuvent choisir eux-mêmes tout ce qu'ils veulent" .

Newman a été créé cardinal en 1879 par Léon XIII . Lui aussi estimait Newman , qu'il appelait "mon cardinal" . L'Osservatore Romano le 14 mai, à la veille du consistoire , publia en première page le discours prononcé par Newman après la remise de de la barrette . Newman allait au cœur du problème, qui lui semblait être capital . Il disait : « Le libéralisme religieux est la doctrine selon laquelle il n'existe aucune vérité positive dans le domaine religieux , mais que toute croyance est aussi bonne qu'une autre; et ceci est la doctrine qui de jour en jour acquiert plus de consistance et de force . Cette position est incompatible avec toute reconnaissance d'une religion comme vraie".
Sur l'Osservatore du 20 mai 2009 Inos Biffi écrivait: « Il est difficile de ne pas reconnaître la désastreuse actualité de ce libéralisme religieux, qui inquiètait Newman en 1879 . Et qui aujourd'hui inquète Ratzinger .



On pourra lire aussi avec profit un discours célèbre de John Henry Newman en corrélation avec cette dénonciation du relativisme en ... 1879 ! ! ... ici :

http://benoit-et-moi.fr/2016/actualite/la-dictature-du-relativisme-.html




Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Mer Aoû 10 2016, 22:35

territoire en héritage a écrit:

Voici un texte concernant Benoit XVI et aussi le Cardinal Newman avec qui il était grandement en accord concernant la dictature du relativisme :

http://benoit-et-moi.fr/ete2010/0455009dad0f6c92d/0455009dc70c34903.html

(...)
On pourra lire aussi avec profit un discours célèbre de John Henry Newman en corrélation avec cette dénonciation du relativisme en ... 1879 ! ! ... ici :

http://benoit-et-moi.fr/2016/actualite/la-dictature-du-relativisme-.html



Bonjour TEH,

Je note la Source (le Site "Benoit et moi") qui alimente vos opinions sur ce qui fait actuellement votre "cheval de bataille" (Le relativisme); et je remarque sur ce Site ("Benoit et moi") des attaques frontales contre le pape François, des attaques vitrioliques qui instrumentalisent les textes de certains papes et cardinaux du passé afin de mieux semer la suspicion et saper la confiance des catholiques envers notre pape actuel. Ci-dessous, je vous laisse quelques échantillons de ce qui s'écrit sur le Site "Benoit et moi" :
Citation :

Peur du pape François

Le comportement de François et ses sempiternelles
remarques impromptues
m'ont laissé démoralisé. (...)
Quand je regarde dans les yeux de François,
je ne vois pas l'amour et la compassion, je vois la vanité et la ruse
. (...)
Ma plus grande peur est que si François continue
à pousser l'Eglise vers l'hérésie
, alors nous pourrions
expérimenter une guerre parmi les fidèles qui ferait apparaître
l'opposition de Mgr Lefebvre après Vatican II comme une simple objection!


Source : http://benoit-et-moi.fr/2015-I-1/actualites/peur-du-pape-franois.html

Le pape qui n'aime pas les prêtres

Les louanges à François sont “fabriquées”
par des gens qui sont TRES intéressés (...)
Ce devait être fin octobre, à midi. Cour des miracles
et foire aux vanités de Sainte Marthe.
Le Pape Bergoglio, gros mangeur,
entre au restaurant avec sa cohorte d'arrivistes cléricaux,
à demi apostats afin de mieux grimper sans le fardeau de la foi
sur les épaules. Il avance tumultueux et impérieux.
Soudain il ralentit et jette son regard sur un pauvre petit prêtre
en soutane, qui prend son repas assis à une table. Il le passe
au scanner de ce regard froid que ceux qui lui sont proches
mais pas intimes connaissent, lorsque les caméras s'éteignent
,
et puis d'un coup, poursuivant sa marche, et se tournant vers un
des prétoriens il ordonne: «Ce prêtre-là ne me plaît pas!
Que je ne le voie plus ici»
.


Source : http://benoit-et-moi.fr/2014-II/actualites/le-pape-qui-naime-pas-les-pretres.php

Mais quel est donc le nom de l'Esprit maléfique qui peut inspirer ainsi un tel langage de mépris, une telle campagne de salissage et de mensonge, envers notre pape François, sur le Site "Benoit et moi" en lequel vous puisez... ?

Quant à moi, je préfère suivre les conseils de la Vierge de la Révélation qui, en 1947, à Tre Fontane (Rome) nous prévenait des batailles à l'extérieur et à l'intérieur de l'Église, et qui nous donnait le moyen de garder la paix du coeur devant celles-ci :

Citation :

Extrait des paroles de la Vierge Marie
à Bruno Cornachiola, en 1947



...il y aura des confusions spirituelles et doctrinales; il y aura
des scandales; il y aura des luttes dans l'Église même, luttes
à l'intérieur et à l'extérieur
.

Obéis à l'Église, obéis à l'autorité. Sois toujours obéissant
et laisse cette voie de la fausse idéologie et de la fausse théologie.
Promène-toi dans l'Église qui est vérité, alors tu trouveras paix et salut.

Restez fidèles sur trois points blancs d'amour
et vous trouverez le Salut dans l'humilité, la patience et la vérité.
Ces trois points blancs d'amour son: l'Eucharistie, l'Immaculée,
c'est-à-dire le dogme que l'Église a établi à l'égard de moi,
et la Sainteté du Père, Pierre, Le Pape
.


Source : http://nouvellejerusalem.forumactif.com/t8543-le-message-de-la-vierge-marie-a-rome-trois-fontaines-en-1947



Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Assistant
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   Jeu Aoû 11 2016, 11:45



Stan a écrit:
...
Bonjour TEH,

Je note la Source (le Site "Benoit et moi") qui alimente vos opinions sur ce qui fait actuellement votre "cheval de bataille" (Le relativisme); et je remarque sur ce Site ("Benoit et moi") des attaques frontales contre le pape François, des attaques vitrioliques qui instrumentalisent les textes de certains papes et cardinaux du passé afin de mieux semer la suspicion et saper la confiance des catholiques envers notre pape actuel. ...


Bonjour Stan,

Le relativisme n'est pas un "cheval de bataille" mais concerne le sujet du fil sur lequel maints arguments ont déjà été développés tout à fait normalement. Les papes Benoit XVI et François ont dénoncé le relativisme mais si vous vous allez contre ce qu'ils ont affirmé, avec cheval de bataille ou pas, c'est votre décision ... à vous de voir.

Ensuite j'ai donné des références concernant Benoit XVI et le cardinal Newman et qui éclairent leurs opinions et en aucune façon concernant François qui n'est cité dans aucun des 2 articles et comme je vous avais déjà fait la remarque quand vous-même utilisiez ce site benoit-et-moi je ne fais pas miennes certaines de leurs façons de parler du pape ou encore certaines de leurs affirmations; ainsi j'aurais trouvé sur internet ces références uniquement sur Paris Match ou Libération ou le Figaro ou le Monde ou d'autres sites que j'aurais alors cité Paris Match, Libération, le Figaro ou le Monde etc ... et l'on n'aurait pas pu en déduire que je voulais faire de la politique ou publicité en faveur de ces lignes éditoriales et encore moins que j'y adhérerais ! ...

Mais je reconnais que dans ces journaux aussi il arrive que des articles entiers ou certaines choses soient corrects et qu'il n'y ait rien - ou pas grand chose - à redire. De même en est-il pour le site benoit-et-moi qui contient des quantités de bonnes et justes choses, à côté de certaines exagérations il est vrai : c'est ainsi, ne vous en déplaise ...

Ne pas oublier non plus que personne n'est parfait et que l'on a le droit d'exprimer son opinion par exemple sur un sujet de politique ou de société, qui ne fait pas intervenir les principes de foi ou dogmes ou d'autorité obligatoire, même si elle n'est pas en accord total avec celle du pape, mais en respectant toujours sa fonction et son autorité, bien sûr.

D'ailleurs le pape lui-même a reconnu qu'il parle parfois trop vite sans suffisamment réfléchir et qu'il peut être coléreux ou violent qu'il est pécheur, il a reconnu ces faiblesses et ceci est chrétien ! ...

Citation :
Mais quel est donc le nom de l'Esprit maléfique qui peut inspirer ainsi un tel langage de mépris, une telle campagne de salissage et de mensonge, envers notre pape François, sur le Site "Benoit et moi" en lequel vous puisez... ?

Je l'ignore et si vous voulez demandez le leur mais je répète que j'ai puisé l'info de ces textes où il n'y a aucune attaque contre François et non affirmé l'approbation totale du site, comme il en avait été de même pour vous quand vous-même aviez utilisé ce site de benoit-et-moi dans une de vos citations.

Votre stratégie d'attaque - fausse - ad hominem, par suggestion et amalgame, une fois de plus - et vous aviez déjà reconnu une fois avoir usé de calomnie envers moi pourtant, et d'autres, d'ailleurs, en ont usé aussi encore récemment .......... et de détournement pour ne pas aborder le fond des textes eux-mêmes ne s'accorde pas bien, je trouve, avec ce qu'a déclaré le Pape François au sujet du mauvais usage de la langue.

Et merci pour cette citation à laquelle j'adhère pleinement ainsi qu'à l'authenticité des révélations de la Vierge des trois fontaines :
Citation :
...il y aura des confusions spirituelles et doctrinales; il y aura des scandales; il y aura des luttes dans l'Église même, luttes à l'intérieur et à l'extérieur.

Et le relativisme - mais pas uniquement lui ... - y contribue largement ... Vous voyez là aussi on y revient ...



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dangers mortels du relativisme pour la foi catholique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: Actualités Religieuses-
Sauter vers: