VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  

Partagez | 
 

 La réforme de l’orthographe sème la confusion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: La réforme de l’orthographe sème la confusion   Sam Fév 06 2016, 15:53

Citation :

La réforme de l’orthographe sème la confusion
Les éditeurs de manuels scolaires destinés au primaire
n’utiliseront que l’orthographe rectifiée



Non, quoi qu’en dise votre fil Facebook, l’accent circonflexe ne disparaîtra pas.
Et fiston ne sera pas pénalisé pour avoir épelé « oignon » plutôt qu’« ognon »
ans sa dictée, ou encore « nénuphar » au lieu de « nénufar »,
comme le suggère l’orthographe rectifiée.

La réforme de l’orthographe, qui remonte pourtant à 1990, a créé toute une commotion
jeudi dans les médias et réseaux sociaux. C’est que les éditeurs de manuels scolaires
de France ont décidé de désormais mettre de l’avant l’orthographe rectifiée
dans leurs livres destinés aux élèves français, à partir de la prochaine rentrée scolaire.
Quelques articles dans les médias ont aussitôt fait fleurir le mot-clic #jesuiscirconflexe,
certains déplorant « le sacrifice de la langue française » par le ministère français
de l’Éducation nationale.


HUMOUR ?








Source : http://www.ledevoir.com/societe/education/462235/la-reforme-de-l-orthographe-seme-la-confusion-en-france



Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: La réforme de l’orthographe sème la confusion   Sam Fév 06 2016, 23:55



Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: La réforme de l’orthographe sème la confusion   Mer Fév 10 2016, 00:10


Quelques problèmes avec l'abolition
de l'accent circonflexe ?


Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: La réforme de l’orthographe sème la confusion   Mer Fév 10 2016, 13:34



Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: La réforme de l’orthographe sème la confusion   Dim Fév 14 2016, 13:24




Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Lily-Anne
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

MessageSujet: Re: La réforme de l’orthographe sème la confusion   Lun Fév 15 2016, 10:47


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lily-Anne
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

MessageSujet: Re: La réforme de l’orthographe sème la confusion   Lun Fév 15 2016, 10:56


_________________
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La réforme de l’orthographe sème la confusion   Lun Fév 15 2016, 17:25

Peut-être est-il important de prendre conscience de ce qu'est la PAROLE !

Le VERBE qui s'est fait Chair !

"VERBE DE DIEU" qui au travers de "Jésus-Homme" se donne tout entier !

Chaque Mot, chaque Parole qu'IL a dite et nous est parvenu au travers de la Ste Ecriture est tout LUI qui Se donne comme en concentré ... Concentré de DIEU destiné à se diluer tout en nous, à nous remplir tout entier, à faire UN avec tout ce que nous sommes ... !

Il y a le Mystère de l'Eucharistie, il y a le Mystère de la Parole !

Nos mots de langue française ne sont pas juste des mots que l'on peut transcrire phonétiquement ... dont on peut en rire ;
Ce sont surtout des liens vivants inter-générationnels qui culturellement nous soudent ensemble comme "peuple" ... peuple habité-formaté par notre histoire commune ... bien plus encore par la Parole de DIEU, Parole Vivante qui mystérieusement agit au coeur du Peuple de France.

Priver le Peuple de France de sa Source de VIE en coupant celui-ci de Sa Racine Sainte c'est l'enfoncer-enchaîner davantage encore au pouvoir des ténèbres !
Les hommes qui fomentent cette traîtrise historiquement incomparable sont des déicides au coeur de l'homme ... ils font que l'homme qui a par nature un droit inné à la Connaissance de DIEU, L'avorte ... Là, ils ne font que donner la touche finale à l'apostasie généralisée, mondialement généralisée ...
Auparavant, ces ennemis de DIEU ne tuaient que la dimension de la chair ... là, ils veulent "ruiner-tuer" l'oeuvre du SAINT ESPRIT !
Ces hommes commettent le péché contre l'ESPRIT SAINT pour qui n'existe aucun Pardon, car cet acte volontaire, secret et puissamment ténébreux place ces hommes comme dans un "face à Face Divin" incroyablement conscient ...

Seigneur DIEU préserve nous de toute confusion, et surtout accorde nous de pouvoir TEMOIGNER de TOI au travers de nos "pauvres MOTS" habités de TOI ... Présence Sanctifiante qui se transmet aux âmes ! Amen

SVP, peu importe la pauvreté de langage qui puisse être la vôtre ... par votre FOI-VIVANTE vos "pauvres mots" sont habités de DIEU. S'IL vous donne de dire quelque chose en Son NOM, en Sa LUMIERE ... dites-le, ne vous taisez pas, ne privez pas les âmes du DON DE DIEU ... Soyez Prophète ! Amen

Un mot qui peut nous accompagner lors de ce Carême : Jésus
Un autre : Abba, Père
Un autre : Marie
Un autre : Joseph

Percevez-vous combien toute une VIE peut se révéler en arrière fond ... un MOT = une Porte d’Accès à DIEU !

André Dominique
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La réforme de l’orthographe sème la confusion   Mar Fév 16 2016, 01:17

Notre Pape François est au Mexique !

http://nouvellejerusalem.forumactif.com/t25112-visite-du-pape-francois-a-la-cathedrale-de-san-cristobal-de-la-casas-video-10-min#203827

La semaine dernière notre prêtre nous a visionné le film "Christeros" dont voici la bande-annonce :


S'il y a vraiment un personnage qui trans-parait le film c'est le Bx José Luis Sánchez del Río (film Cristeros, 2012) ✥

J'ai été grandement surpris de voir cet extrait du film le représentant :


Citation :
Biographie

Enfance
José Luis, troisième des quatre enfants de Macario Sánchez Sánchez et de María del Rio, naît dans une famille fortunée mais ses parents lui apprennent à servir les plus pauvres. Il fréquente les sacrements, se rend régulièrement à la messe le dimanche, récite le chapelet tous les jours et prie avec ferveur Notre-Dame de Guadalupe. Il fréquente l’école de son village puis une autre à Guadalajara.

Guerre des cristeros
Lorsque la guerre civile des cristeros éclate en 1926, ses frères aînés Macario et Miguel rejoignent les forces en rébellion contre le gouvernement issu de la Révolution de 1910 et la Constitution de 1917, mais sa mère refuse que José Luis, qui veut donner sa vie au Christ, s’engage avec eux. Le général cristero Gorostieta, qui ne veut pas l’enrôler en raison de son âge, l'accepte finalement comme porte-drapeau. Les Cristeros le surnomment Tarcisius, du nom d'un saint martyr qui aurait protégé l’Eucharistie de la profanation.

Au cours d'une bataille contre les troupes gouvernementales, le 25 janvier 1928, le cheval du général est tué et José lui donne le sien afin qu'il puisse s'échapper et continuer la lutte. José estime en effet que la présence du général à la tête des Cristeros est indispensable à la victoire de la cause du Christ Roi. Le 6 février suivant, lors d'un nouvel accrochage avec les soldats, il se défend avec courage mais il est capturé et emprisonné dans la sacristie de l’église Saint-Jacques de Sahuayo où il prie le chapelet tous les jours et écrit une lettre à sa mère, disant qu’il est prêt à mourir pour Dieu. Son père se propose de payer une rançon pour lui, mais les troupes gouvernementales, ayant reçu la consigne d'éliminer les prisonniers cristeros, refusent.

Mort
Le 10 février, ses geôliers le sortent de sa prison et le forcent à se diriger vers le cimetière après lui avoir coupé la plante des pieds et à marcher dans du sel. On le contraint à cheminer longuement pieds nus autour du cimetière. Sur ce sentier pierreux maculé du sang des pieds du pauvre José, son bourreau lui promet que s’il crie « mort au Christ Roi », il aura la vie sauve. José Luis répond au contraire par le cri de ralliement des cristeros : « Longue vie au Christ Roi ». Il doit ensuite creuser sa propre tombe. Exaspéré par son admirable résistance, et voyant qu'il n'arrivera pas à le faire renier sa foi en Jésus Christ, son bourreau lui décharge son pistolet dans la tête. Son corps est jeté dans la fosse et recouvert de quelques pelletées de terre.

Reconnaissance posthume
Les restes du corps de José Luis Sánchez del Río reposent aujourd'hui dans l’église du Sacré-Cœur-de-Jésus à Sahuayo.

Deux congrégations religieuses semblent avoir été influencées par le jeune martyr dont la Légion du Christ fondée par Marcial Maciel Degollado qui prétendait avoir assisté au martyre de José Luis dont il aurait été l'ami1 et la Confraternité sacerdotale des ouvriers du règne du Christ, dont le père Enrique Amezcua Medina a trouvé sa vocation grâce à José Luis.

Il est le saint patron de l’organisation de jeunes de l’ECYD.

Béatification
Le 20 novembre 2005, José Luis est béatifié en compagnie de douze autres martyrs, lors d'une cérémonie présidée par le cardinal José Saraiva Martins dans le stade Jalisco à Guadalajara2.

Canonisation

Le 21 janvier 2016, le pape François autorise la Congrégation pour la cause des saints à publier un décret reconnaissant un deuxième miracle attribué à son intercession. Il sera ainsi prochainement canonisé3.

Culture populaire
En 2012, son rôle est interprété par Mauricio Kuri dans le film Cristeros de Dean Wright.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jos%C3%A9_Luis_Sanchez_del_Rio

VIVE LE CHRIST ROI !

Vous rendez vous compte qu'il suffisait au jeune José de dire > Jésus n'est pas le CHRIST ROI ... et il aurait eu la vie sauve !

Cela n'aurait été que des mots à prononcer ... mais à ses yeux cela aurait été renier CELUI QUI EST SA VIE ... trancher le LIEN qui l'unit à DIEU ... le priver du SAINT ESPRIT ...

Vivre tout en DIEU, LUI reconnaître la PRIMAUTE en tout jusque par-delà sa propre vie est d'un héroïsme inouïe !

J'ai regardé-écouté ce film et j'en ai été incroyablement marqué !

Puisse le futur San José Luis Sánchez del Río vous obtenir de comprendre le sens des mots et surtout à quel point Jésus CHRIST se doit d'être notre ROI DES COEURS, ROI DES ESPRITS, ROI DE NOTRE VIE ... !

Au Laudes de ce matin :

Hymne : Peuple de Dieu, n’aie pas de honte

Peuple de Dieu, n’aie pas de honte,
Montre ton signe à ce temps-ci !
En traversant l’âge du monde,
Cherche ton souffle dans l’Esprit ;
Lève ton hymne à sa puissance,
Tourne à sa grâce ton penchant :
Pour qu’il habite tes louanges
Et soit visible en ses enfants.

Tiens son amour, tiens son épreuve ;
C’est dans la joie qu’il te confia
Toute la charge de son œuvre
Pour qu'elle chante par ta voix :
Ne te replie pas sur toi-même
Comme si Dieu faisait ainsi !
C’est quand tu aimes que Dieu t’aime,
Ouvre ton cœur, fais comme lui.


Va, puise dans ton héritage
Et, sans compter, partage-le ;

Gagne l’épreuve de cet âge,
Porte partout le nom de Dieu !

Qu’il te rudoie, qu’il te réveille :
Tu es son corps, dans son Esprit !
Peuple d’un Dieu qui fait merveille,
Sois sa merveille d’aujourd’hui
.

VIVE LE CHRIST ROI !

André Dominique
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La réforme de l’orthographe sème la confusion   Mar Fév 16 2016, 07:03

Dans la première lecture de ce jour, je me permets d'accentuer cette Parole de DIEU :


1ère lecture : Ma parole fait ce qui me plaît (Is 55, 10-11)


Ainsi parle le Seigneur :
« La pluie et la neige qui descendent des cieux
n’y retournent pas sans avoir abreuvé la terre,
sans l’avoir fécondée et l’avoir fait germer,
donnant la semence au semeur
et le pain à celui qui doit manger ;
ainsi ma parole, qui sort de ma bouche,
ne me reviendra pas sans résultat,
sans avoir fait ce qui me plaît,
sans avoir accompli sa mission. »


– Parole du Seigneur.

Il n'y a pas que le gouvernement qui se permet de traficoter le langage, le sens des mots ... moi aussi, je me permets ; mais contrairement à eux, ce n'est que pour davantage faire ressortir la PRESENCE te la GLOIRE de DIEU à l'oeuvre ...

Ce n'est pas pour rien qu'on me dit :

TAIS-TOI !

Hébreux 4, 12
Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu'une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu'à partager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du coeur.


Notre Parole habitée par DIEU est capable de cela ... alors si les mauvais arrive à nous couper de DIEU ... à rendre incompatible la Parole de DIEU avec les petits enfants du monde, ils ont tout gagné ... Le mauvais a tout gagné ....

Mais, nous sommes par notre inculturation dans le monde, les Transformateurs de Dieu qui LUI donne de rejoindre les petits de ce monde ... d'où l'importance de parler au NOM de DIEU avec nos propres MOTS HABITES DE DIEU ... même s'ils se résumeront un jour à de la phonétique  !

André Dominique
Revenir en haut Aller en bas
Lily-Anne
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

MessageSujet: Re: La réforme de l’orthographe sème la confusion   Mar Fév 16 2016, 11:22

A-D a écrit:
Percevez-vous combien toute une VIE peut se révéler en arrière fond ... un MOT = une Porte d’Accès à DIEU !

André Dominique

Cela me fait penser à la demande de Jésus répétée 3 fois après sa Résurrection : 

- " Simon, fils de Jonas (Pierre), m'aimes-tu ? " Jean 21

C'est une de ces portes dont vous parlez André-Dominique qui est devenue la Porte Sainte de l'Eglise. Le moment où Jésus donne les clés à Pierre, lui transmettant sa mission et son investiture.


Chaque mot a son importance et témoigne de sa culture. De plus, il n'a pas le même son suivant son orthographe.

L-A

_________________
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La réforme de l’orthographe sème la confusion   Mer Fév 17 2016, 07:01

Stan a écrit:

L'islam, la gauche
et la laïcité chez Tintin ?


Stan


La gauche dit :

Tu est mort petit !

Comme cela est absolument vérédique ... en acceptant d'apostasier la FOI CHRETIENNE, le petit "chiot" perd la VIE DE DIEU qui lui a été gagnée par Jésus CHRIST ... pour être littéralement englouti par les ténèbres.
Vraiment, je plains les baptisés qui se privent volontairement des BIENS DE DIEU dont on a nécessairement besoin pour vivre-survivre en ce monde ...

Comprenez-vous le pourquoi d'une conversion constante et continue à DIEU, vers toujours plus de profondeur ... de sorte que Sa PAROLE-VERBE nous habite tout entier ?
Pour que notre Parole puisse être à l'image de celle de Jonas ... transcendante, pénétrante à pouvoir taillader le mal au coeur de la personne, libérer la personne, lui donner de pouvoir se convertir ... !

Ah ce Jonas, il est vraiment surprenant !!!

1ère lecture : « Les gens de Ninive se détournèrent de leur conduite mauvaise » (Jon 3, 1-10)

La parole du Seigneur fut adressée à Jonas :
« Lève- toi, va à Ninive, la grande ville païenne,
proclame le message que je te donne sur elle. »
Jonas se leva et partit pour Ninive,
selon la parole du Seigneur.
Or, Ninive était une ville extraordinairement grande :
il fallait trois jours pour la traverser.
Jonas la parcourut une journée à peine
en proclamant :
« Encore quarante jours, et Ninive sera détruite ! »
Aussitôt, les gens de Ninive crurent en Dieu.
Ils annoncèrent un jeûne,
et tous, du plus grand au plus petit,
se vêtirent de toile à sac.
La chose arriva jusqu’au roi de Ninive.
Il se leva de son trône, quitta son manteau,
se couvrit d’une toile à sac, et s’assit sur la cendre.
Puis il fit crier dans Ninive
ce décret du roi et de ses grands :
« Hommes et bêtes, gros et petit bétail,
ne goûteront à rien,
ne mangeront pas et ne boiront pas.
Hommes et bêtes, on se couvrira de toile à sac,
on criera vers Dieu de toute sa force,
chacun se détournera de sa conduite mauvaise
et de ses actes de violence.
Qui sait si Dieu ne se ravisera pas et ne se repentira pas,
s’il ne reviendra pas de l’ardeur de sa colère ?
Et alors nous ne périrons pas ! »

En voyant leur réaction,
et comment ils se détournaient de leur conduite mauvaise,
Dieu renonça au châtiment dont il les avait menacés.

– Parole du Seigneur.

Dans l'Office des Lectures nous est donné cet Hymne :

Hymne : Que passe la charrue

Que passe la charrue
Sur nos landes rebelles,
Sur nos terres en friche !
La Parole ira s’y planter,
Promesse pour le pauvre,
Et pauvreté offerte au riche.

Au feu tout le bois mort,
Que la flamme s’étende
Aux chardons, aux épines !
Et leurs cendres pourront servir
À féconder la terre
la Parole prend racine.

Que tombe sur nos sols
De poussière et de roche
Une pluie généreuse !
On verra les feuilles pointer
Et les bourgeons éclore
De la Parole qui nous creuse.

Advienne le soleil
Et vers lui que s’élance
La poussée de la sève !
La Parole nourrit son fruit
D’amour et de justice

Dans la louange qui l’achève.


Et cette instruction spirituelle puisse-t-elle nous donne de comprendre qui nous sommes :


Citation :
INSTRUCTION SPIRITUELLE DE SAINT APHRAATE

« Je mettrai ma Loi dans leur cœur »


La Loi et l'Alliance ont été complètement transformées. Dieu transforma la première alliance accordée à Adam et en donna une autre à Noé ; une autre encore à Abraham, qu'il transforma pour en donner une autre à Moïse. Et comme l'alliance mosaïque n'était pas observée, il en donna une autre, dans les derniers temps, qui ne devait plus être transformée. Il avait ordonné à Adam de ne pas manger du fruit de l'arbre de vie. À Noé, il montra son arc dans les nuées du ciel ; à Abraham, déjà élu à cause de sa foi, il donna plus tard la circoncision, comme un signe distinctif et comme un sceau pour sa descendance. Moïse reçut l'agneau de la Pâque pour la délivrance du peuple.

Toutes ces alliances étaient différentes les unes des autres. Quant à la circoncision qui plaît à l'auteur de ces alliances, il s'agit de celle dont Jérémie a dit : C'est votre cœur qu'il faut circoncire. Si l'alliance que Dieu a donnée à Abraham fut solide, celle-ci également est solide et fidèle ; et le législateur ne pourra pas faire qu'elle soit détruite ni par ceux qui sont étrangers à la loi, ni par ceux qui sont soumis à la loi.

Car Dieu a donné la loi à Moïse avec ses observances et ses préceptes ; mais, comme on ne les observait pas, il a annulé la loi et les commandements ; il a promis qu'il donnerait une nouvelle alliance, en disant qu'elle serait différente de la première alors qu'il est le seul à avoir donné les deux alliances. Et voici quelle est l'alliance qu'il a promis de donner : Tous me connaîtront, du plus petit jusqu'au plus grand. Et dans cette nouvelle alliance, il n'y a plus de circoncision charnelle ni de signe pour le peuple.

Nous savons avec certitude, mes très chers, que Dieu a établi des lois selon les diverses générations, lois qui demeurèrent en vigueur aussi longtemps qu'il l'a voulu et qui ensuite furent dépassées ; ainsi que le dit saint Paul : Dans le passé, le royaume de Dieu a été établi à chaque époque par toutes sortes de comparaisons...

Mais notre Dieu est véridique, et ses préceptes très dignes de foi ; chaque alliance, en son temps, s'est montrée solide et digne de foi ; ceux qui ont pratiqué la circoncision du cœur sont vivants et sont circoncis de nouveau auprès du véritable Jourdain, lequel est le baptême qui remet les péchés.

Josué, fils de Nun, a circoncis le peuple une deuxième fois avec des couteaux de pierre, quand il a passé le Jourdain avec son peuple ; Jésus notre Sauveur a circoncis pour la deuxième fois, d'une circoncision spirituelle, les païens qui ont cru en lui, qui ont été lavés par le baptême, et qui ont été circoncis par le glaive de sa parole, plus incisive qu'un glaive à deux tranchants.

Josué, fils de Nun, a fait entrer le peuple dans la terre promise ; Jésus notre Sauveur a promis la terre des vivants à tous ceux qui passeraient le véritable Jourdain et recevraient la circoncision du cœur.

Bienheureux donc, ceux qui ont reçu cette circoncision du cœur et qui sont renés dans les eaux de la seconde circoncision ; ceux-là partageront l'héritage d'Abraham, le chef des croyants et le père de toutes les nations, car à cause de sa foi Dieu l'a déclaré juste.





R/ Le Seigneur a conclu avec nous une alliance,
sur la montagne, il nous a parlé face à face.

Toutes les promesses de Dieu
ont leur oui dans le Christ,
et par lui nous disons « amen » à la gloire de Dieu.

Le Seigneur nous affermit dans le Christ,
il nous a donné l'onction.

Le Seigneur nous a marqués de son sceau,
il a mis dans nos cœurs les arrhes de l'Esprit.


Oraison

Regarde, Seigneur, avec bienveillance ton peuple qui cherche à mieux te servir : tandis qu’en nous imposant des privations nous maîtrisons notre corps, permets qu’en agissant selon le bien, nous obtenions un esprit nouveau.

http://aelf.org/office-lectures
http://aelf.org/office-messe
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La réforme de l’orthographe sème la confusion   Lun Fév 22 2016, 18:43

En prenant toujours considération que les "mots" peuvent être porteur de "Vie" ou de "mort", j'ai particulièrement été touché par cette "Parole" aux Laudes de ce matin :

Parole de Dieu : (Ac 15, 7b-9)

Vous savez bien comment Dieu a manifesté son choix parmi vous dès les premiers temps : c'est par moi (c'est à dire par les mots porteurs de la VIE EN DIEU, l'UNION INTIME à DIEU) que les païens ont entendu la parole de l'Évangile et sont venus à la foi. Dieu, qui connaît le coeur des hommes, leur a rendu témoignage en leur donnant l'Esprit Saint tout comme à nous ; sans faire aucune distinction entre eux et nous, il a purifié leurs coeurs par la foi.


R/ Vivante est la parole de Dieu
plus pénétrante qu'un glaive

V/ Fils d'homme, porte-leur ma Parole.
Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit
.

C'est fou comme on peut être touché par une parole quelconque, combien elle peut nous égailler toute une journée, la rendre joyeuse ou encore incroyablement nous attrister !
Alors, quand dans l’Évangile de ce jour Jésus CHRIST interpelle ses disciples, ses plus proches amis, ses élus en leur demandant telle une "foreuse aux tréfonds de leur coeur" :

- Pour vous qui Suis-Je ?

Il s'agit vraiment de "voir-constater-descendre" cette PAROLE DE DIEU au coeur de Pierre, au coeur des Apôtres ... là où on est vraiment "VRAI-PUR-SINCERE" ... là où DIEU et l'homme arrivent à "communier-se-recevoir" ... de là où Pierre ayant reçu sa Révélation du PERE-CREATEUR répondit :

« Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! »

Devant cette PAROLE de DIEU qui jaillit du coeur de Pierre ... Dans l'ESPRIT SAINT, Jésus s'extasie car IL reconnaît par delà cette Parole tout Son PERE DES CIEUX agissant qui en est la SOURCE DIVINE !
Dans Son Exaltation Jésus répond à Pierre :

« Heureux es-tu, Simon fils de Yonas :
ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela,
mais mon Père qui est aux cieux.
Et moi, je te le déclare :
Tu es Pierre,
et sur cette pierre je bâtirai mon Église ;
et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle.
Je te donnerai les clés du royaume des Cieux :
tout ce que tu auras lié sur la terre
sera lié dans les cieux,
et tout ce que tu auras délié sur la terre
sera délié dans les cieux. »

Evangile : « Tu es Pierre, et je te donnerai les clés du royaume des Cieux » (Mt 16, 13-19)

Ici, la raison humaine bat de l'aile car elle ne peut comprendre ce qui se déroule ici !
Et pourtant si on y réfléchit bien, ce n'est pas le Thabor extérieur qui nous est présenté ... mais le Thabor intérieur, la MONTAGNE SAINTE que nous avons tous à gravir intérieurement jusqu'au "TOUCHER DIVIN" jusqu'au moment où DIEU même se manifeste directement à nous au coeur de notre âme !
Il y a ce qui paraît et ce qu'on vit !

C'est sur cette FOI-UNION-INTIME-A-DIEU de Pierre, sur ce FONDEMENT-ROC que se base notre propre FOI CATHOLIQUE !

St Pierre comme chaque Pape-successeur deviennent donc des Modèles de Foi Vivants, de Communion à DIEU que nous avons-pouvons suivre assurément sans nous tromper.
Notre raison peut chanceler, notre FOI ne se trompe pas !

Le Pape n'est pas une des Trois Blancheurs pour rien !

St Léon le Grand nous dit :

Citation :
SERMON DE S. LÉON LE GRAND POUR L'ANNIVERSAIRE DE SON ORDINATION

L'Église et la foi de Pierre.


Dans tout l'univers, Pierre seul est choisi pour présider à la vocation de tous les peuples, à la direction de tous les Apôtres et de tous les Pères de l'Église. Ainsi, bien qu'il y ait dans le peuple de Dieu beaucoup de prêtres et beaucoup de pasteurs, Pierre en personne les gouvernerait tous, alors que le Christ les gouverne aussi à titre de chef. Dieu a daigné remettre à cet homme une grande et admirable participation à sa puissance. Et s'il a voulu que les autres chefs aient quelque chose de commun avec lui, tout ce qu'il n'a pas refusé aux autres, c'est toujours par lui qu'il le leur a donné.

Le Seigneur demande à tous les Apôtres quelle est l'opinion des hommes à son sujet. Et ils disent tous la même chose aussi longtemps qu'ils exposent les doutes venus de l'ignorance humaine.

Mais lorsque le Seigneur exige de connaître le sentiment des disciples eux-mêmes, le premier à confesser le Seigneur est celui qui est le premier dans la dignité d'Apôtre. Comme il avait dit : Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant, Jésus lui répond : Heureux es-tu, Simon, fils de Yonas, car ce n'est pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux. C'est-à-dire : Heureux es-tu parce que c'est mon Père qui t'a enseigné ; l'opinion de la terre ne t'a pas égaré, mais c'est une inspiration céleste qui t'a instruit ; et ce n'est pas la chair et le sang, mais celui dont je suis le Fils unique qui t'a permis de me découvrir.

Et moi, dit-il, je te le déclare, c'est-à-dire : de même que mon Père t'a manifesté ma divinité, de même moi, je te fais connaître ta supériorité. Tu es Pierre, c'est-à-dire : moi, je suis le rocher inébranlable, la pierre d'angle, qui fais l'unité de deux réalités séparées, le fondement tel que nul ne peut en poser un autre ; mais toi aussi, tu es pierre, car tu es solide par ma force, et ce que j'ai en propre par ma puissance, tu l'as en commun avec moi du fait que tu y participes.

Et sur cette pierre je bâtirai mon Église, et la puissance de la mort ne l'emportera pas sur elle. Sur cette solidité j'érigerai un temple éternel, et la hauteur de mon Église, qui doit la faire pénétrer dans le ciel, s'élèvera sur la fermeté de cette foi.

Les puissances de l'enfer n'arrêteront pas cette confession, les liens de la mort ne l'enchaîneront pas : car cette parole est une parole de vie. Et de même qu'elle porte jusqu'au ciel ceux qui la confessent, de même plonge-t-elle dans les enfers ceux qui la refusent.

C'est pourquoi il est dit à saint Pierre : Je te donnerai les clefs du Royaume des Cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les Cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les Cieux.

Sans doute, la possession de ce pouvoir a passé encore aux autres Apôtres et l'institution née de ce décret s'est étendue à tous les chefs de l'Église. Mais ce n'est pas en vain que ce qui doit être signifié à tous est confié à un seul. En effet, ce pouvoir est remis à Pierre personnellement, parce que Pierre est donné en modèle à tous ceux qui gouvernent l'Église.



Oraison

Nous t'en prions, Dieu tout-puissant : fais que rien ne parvienne à nous ébranler, puisque la pierre sur laquelle tu nous as fondés, c'est la foi de l'Apôtre saint Pierre.


http://www.aelf.org/office-lectures

Ps, J'espère que Lily-Anne saura y lire le clin d'oeil de notre DIEU surtout au travers de sa propre perception, à quelle profondeur de coeur Jésus parle à Pierre quand il lui demande :

- " Simon, fils de Jonas (Pierre), m'aimes-tu ? " Jean 21

Au fait, notre SALUT ETERNEL comme notre Préservation terrestre résident dans la Sainte COMMUNION à DIEU, en DIEU et pour DIEU. Amen ... car alors notre DIEU trois fois SAINT peut tout, absolument tout car rien n'est impossible à DIEU !

André Dominique
Revenir en haut Aller en bas
Lily-Anne
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

MessageSujet: Re: La réforme de l’orthographe sème la confusion   Mar Fév 23 2016, 12:31

A-D a écrit:
Ps, J'espère que Lily-Anne saura y lire le clin d'oeil de notre DIEU surtout au travers de sa propre perception, à quelle profondeur de coeur Jésus parle à Pierre quand il lui demande :

- " Simon, fils de Jonas (Pierre), m'aimes-tu ? " Jean 21


En effet André-Dominique, par votre intermédiaire, Saint Léon le Grand m'a gâtée...  I love you

Citation :
 Heureux es-tu parce que c'est mon Père qui t'a enseigné ; l'opinion de la terre ne t'a pas égaré, mais c'est une inspiration céleste qui t'a instruit ; et ce n'est pas la chair et le sang, mais celui dont je suis le Fils unique qui t'a permis de me découvrir.

... cette parole est une parole de vie. Et de même qu'elle porte jusqu'au ciel ceux qui la confessent...

Je rends grâce à Dieu pour ces paroles de réconfort et pleines d'espérance que j'accueille avec bonheur et gratitude. Car lorsque l'on a conscience que l'on est une simple poussière... il est bon de se sentir ainsi aimée.

sois loué

Merci +++  André-Dominique

L-A

_________________
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La réforme de l’orthographe sème la confusion   Mar Mar 08 2016, 15:26

Je pense que désormais dans pratiquement toutes nos paroisses comme sur le site EALF nous avons la nouvelle TRADUCTION LITURGIQUE !
http://www.aelf.org/bible-liturgie

Le but étant que la PAROLE DE DIEU puisse être compréhensible-adaptée aux hommes de ce temps, aux francophones de ce temps !

Si la PAROLE DE DIEU devient donc une PAROLE VIVANTE au coeur de l'homme de ce temps ... ô combien ne faut-il pas s'étonner que le mauvais qui singe DIEU n'y mette son "mot-grain de sel infernal" !

Son but n'est-il pas d'amener à sa suite les âmes dans l'ENFER ETERNEL ???

il est le satan-adversaire de notre SEIGNEUR-MISERICORDIEUX qui ne peut supporter qu'une seule âme lui échappe !!!

André Dominique
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La réforme de l’orthographe sème la confusion   Mar Mar 08 2016, 15:43

Pour ce qui est du sens des mots qui peuvent devenir prière ... ô combien avons-nous à nous laisser interpeller par ceci :

Citation :
Jean-Louis Debré, ex-président du Conseil Constitutionnel, a récité une "prière" républicaine, qu'il lit parfois devant ses visiteurs et devant Marianne :

"Salut Marianne pleine de force, le peuple est avec toi. Le fruit de tes entrailles, la République, est béni. Sainte Marianne, délivre-nous vierge de la liberté, des rois et des papes. Ainsi soit-il".

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2016/03/la-r%C3%A9publique-sacril%C3%A8ge.html

Quand nous prions la Très Ste Vierge Marie ou encore sa Maman Ste Anne ... nous percevons la Ste Présence de la Très SAINTE TRINITE ... nous prions DIEU !!!

Quand jean louis debré prie sa ste-marianne ... nous percevons le singeur de DIEU !
Au fait vous rendez-vous compte, nous AUTHENTIQUES CHRÉTIENS sommes singés par les adorateurs du singeur de DIEU ???

VIVE LE CHRIST-ROI, VIVE LE PAPE, VIVE le Roi ... !


Un petit rajout en cette file :

Citation :
Canonisations de Mère Térésa et du Cristero José Sanchez

L’Office pour les cérémonies pontificales notifie que, mardi 15 mars, de déroulera sous la présidence du Saint-Père un consistoire ordinaire public, au cours duquel sera proposée la canonisation:

du bienheureux José Sánchez del Río (le petit cristero)
du bienheureux Stanislas de Jésus-Marie
du bienheureux José Gabriel del Rosario Brochero
de la bienheureuse Elisabeth Hesselblad
de la bienheureuse Teresa de Calcutta (Anjezë Gonxha Bojaxhiu).


http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2016/03/canonisations-de-m%C3%A8re-t%C3%A9r%C3%A9sa-et-du-cristero-jos%C3%A9-sanchez.html

André Dominique
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La réforme de l’orthographe sème la confusion   Mar Mar 08 2016, 16:43

Excusez-moi, si je dévie un peu !

En faisant des recherches sur jean louis debré qui prie sa ste-marianne je suis tombé sur ce site royaliste :

http://christroi.over-blog.com/

en lequel on trouve cet article le concernant :

http://christroi.over-blog.com/2016/03/la-priere-sacrilege-de-jean-louis-debre.html

Toutefois, c'est cette video qui m'a grandement interpellé :


Puisse cette video nous aider à sauter hors du conditionnement dont nous sommes prisonniers pour la plupart !

Citation :

Avantages de la monarchie

La monarchie comme régime politique conférerait à l’état des qualités que la république ne lui permet pas : mémoire, unité (malgré la pétition de principe – toute théorique et universalisante – d'une république "une et indivisible"…), continuité, indépendance et souveraineté, responsabilité, légitimité, liberté.

- La mémoire : Trente-six rois capétiens en huit cents ans. Trente de plus de Clovis à Hugues Capet. Quatre encore, si l'on remonte au légendaire Pharamond ancêtre de Clovis... Les Celtes nos ancêtres, eux-mêmes il y a plus de 2000 ans, se sont regroupés autour de Vercingétorix, mettant ainsi fin à leur divisions, première ébauche de notre sentiment national.
Au regard de la continuité profonde des trois races royales françaises (mérovingienne, carolingienne, capétienne), ce n'est pas des "quarante rois qui en mille ans..." dont il faudrait parler, mais des "soixante-dix rois qui en quinze siècles" ont sinon fait la France au pied de la lettre, du moins étroitement façonné notre pays, dans sa géographie, sa langue, sa religion, ses arts, ses mœurs, sa politique au sens le plus noble du terme... L'héritage de la Monarchie apparaît ainsi à tous les Français comme vieille de quinze siècles depuis Pharamond (Ve siècle). Elle appartient indivisément à nous tous.
La  mémoire , la conscience nationale est en crise.
Add. Ceux qui jettent un voile sur notre passé, veulent enfouir la monarchie française ou simplement la cacher (les candidats aux présidentielles de 2007 pour qui la France c'est 1789 et les "valeurs de la république"...), mais ceux aussi faisant oeuvre de grands résistants qui écartent systématiquement la solution royaliste avec ceux et celles qui la défendent, sont autant responsables de la situation que les premiers, voire plus en raison de la tromperie.

Sauf  à se dissoudre et à disparaître, sans le sentiment aigu de ce passé glorieux et de ce passé commun, les Français manqueront leur avenir.

- L’unité, sans laquelle il ne saurait y avoir d‘autorité véritable et qui est indispensable pour garantir l’indépendance nationale. La démocratie au contraire divise les Français et entretient un état continuel de guerre civile. Dans une démocratie, l'intérêt général, les intérêts supérieurs du pays sont sacrifiés aux luttes partisanes et à influence des lobbys.
Cette unité française elle-même est garantie par le principe de l'hérédité. Pour démontrer la supériorité de l'hérédité sur l'élection, Bernard Faÿ mettait en avant la doctrine classique de l'origine du pouvoir : "La monarchie est héréditaire, ce qui est la meilleure transmission puisqu'elle vient de Dieu, alors que tous les autres systèmes ne reposent que sur la sagesse humaine. (N'est-il pas curieux de voir que, pour des raisons analogues, les Athéniens démocrates, tiraient leurs fonctionnaires au sort ?)" (Bernard Faÿ, Louis XVI ou la fin d'un monde, 1955, réed. La Table ronde, Paris 1981, p. 35.) On peut aussi mettre en avant l'argument de la paix favorisée par une dévolution paisible, du pouvoir; l'argument économique, les élections dites "démocratiques" coûtent une fortune, etc.
Roland Mousnier mettant en avant l'argument historique : "L’hérédité n’a jamais produit une succession de rois aussi médiocres que celle des présidents de la IIIe République française (à une ou deux exceptions près), ce qui s’est terminé par l’effondrement de juin 1940, la plus grande catastrophe de l’histoire de France" (Roland Mousnier, Monarchies et royautés de la préhistoire à nos jours, Librairie académique Perrin, Paris, 1989.)

- La durée. La monarchie c'est la durée, pas 5 ans...

- La représentation. La monarchie représente la nation française ; elle a historiquement conduit la nation à son plus haut degré de civilisation. Elle est le trésor national que la république n'effacera pas.

- La compétence. Lorsque le pouvoir absolu est entre les mains d'un homme incompétent ou fou, une régence se met en place (cela s'est vu à une occasion). Et à l'objection élevée contre l’hérédité : "Et si le roi devient fou ?", Charles Maurras pouvait tranquillement opposer cette réponse : "si le roi devient fou, c’est en effet à très grand malheur, car la situation alors devient républicaine!"

Le fait s'est produit une fois, en quatorze siècles de monarchie française. Le roi Charles VI devint fou, Henry V (parti anglais) prit la régence en 1420. Le cas de la folie ou de l'incompétence s'est produit une fois aussi, mais en cinquante ans de République... avec le président Deschanel. Et, chose curieuse, en même temps que le président français, deux autres présidents de République avaient perdu la raison : M. Wilson aux Etats Unis et le président d'une petite république du Centre Amérique qui, dans une crise d'aberration, faisait bombarder sa propre capitale.
Plus tard, le chef de la République soviétique, Lénine, est aussi devenu fou. Un autre illustre élu de la démocratie pour sa compétence, un dénommé Adolf Hitler, a pu développer les talents de sa compétence comme il se doit...
Si ce cas de l'incompétence se produit dans une Monarchie une régence est établie, comme pour un roi mineur, et l'institution bienfaisante continue de fonctionner sans problème, alors que dans une démocratie, l'incompétent continue son mandat jusqu'au prochain...
Ce n'est donc pas la personne du chef de l'Etat qui compte, ni même au final son hypothétique "compétence", mais plutôt la bienfaisances des institutions politiques. Cette donnée explique que concrètement, le pire des rois vaut mieux que le meilleur des présidents de la république.

- La responsabilité. Les intérêts dynastiques et personnels du Roi se confondent avec les intérêts nationaux, tandis que le pouvoir démocratique dilue la responsabilité dans les majorités changeantes et les scrutins. ...
Après moi le déluge ne peut être le mode de fonctionnement du roi.

- La continuité. Des successions paisibles conséquences de l’hérédité du pouvoir. Ainsi, des objectifs précis, déterminés, peuvent-ils être atteints au long terme. Ce n'est pas le cas de la république qui change de politique à chaque nouvelle mandature.
La continuité du pouvoir monarchique sur huit siècles, la lente et patiente ascension au sommet de notre nation est le fruit de la monarchie, non de la république. Tout ce qui existe avant 1792 nous appartient.
Cette continuité contraste fortement avec l’instabilité institutionnelle des deux derniers siècles. La descente au rang international en est la preuve tangible.

- L’indépendance et la souveraineté. La monarchie est la qualité d’un régime qui ne repose pas sur l’élection, laquelle lie le pouvoir à l’opinion publique, mais aussi aux financiers, l’obligeant à pratiquer une démagogie éhontée pour recueillir des suffrages. Au final, notre nation se trouve enchaînée dans les liens de la haute finance libérale mondialisée.
Pour tenir la base, le régime électif est obligé de centraliser l’administration du pays. Dans les provinces, il détruit les libertés locales, municipales, régionales, professionnelles, toutes ces petites républiques à qui le roi permettait de vivre et de s’organiser librement.
Dégagé des soucis électoraux, indépendant des lobbys (sens latin de l'"absolutisme" = sans liens), le roi serait en situation d'être un arbitre.

- La légitimité, c’est à dire un pouvoir s’exerçant en vue du seul bien commun, indépendant des groupes d’intérêt et des puissances d’argent. L’Etat royal puise sa légitimité dans l’Histoire et les services qu’il a rendus au pays au cours des siècles.

Il n’y a pas de légitimité en démocratie puisque le pouvoir est le fruit des compétitions électorales et que les partis l’exercent selon les caprices de l’opinion. La corruption qui la ronge finit de lui enlever toute légitimité.

L’histoire confirme ces simples vérités politiques. La Monarchie traditionnelle, héréditaire, décentralisée et représentative a fait la France et l’a conduite à son apogée. Le bilan des régimes démocratiques, républiques ou empire, est autrement lourd : morts par centaines de milliers, cinq invasions armées depuis 1792, une invasion sans arme depuis les années 60, instabilités constitutionnelles, luttes intestines, révolutions, affaiblissement de la France.
Les royalistes travaillent à changer ces institutions. Ayant condamné le régime "républicain", ils s’emploient à en débarrasser la Nation. Ayant reconnu dans la Monarchie la vérité historique de la France, et son régime gouvernemental naturel, ils s’efforcent de la restaurer.

- La liberté. "La plus libérale des démocraties actuelles est bien plus absolue que la monarchie dite 'absolue'... En effet, l’autorité étatique y est beaucoup plus à même d’imposer sa volonté..." (Jean-Louis Harouel, L’esprit des institutions d’Ancien Régime, Le miracle capétien, Perrin, 1987).

C'est que "la royauté française, marquée par le christianisme (...) était fondée sur la justice, la paix et les vraies libertés qui sont les incessantes aspirations du peuple français" (Alphonse duc d'Anjou et de Cadix, Lettre aux directeurs de "Mémoire", 21 juin 1985).

"Tout bien considéré, ce concept de liberté qu'a imposé la Révolution, n'est rien d'autre que la théorisation du refus de tout ce qui peut de l'extérieur, ordonner l'action de l'homme ; c'est le rejet de toute autorité qui ne provienne pas de soi-même.
Mais si l'on admet qu'une action n'est plus libre dès lors qu'on y est poussé par une quelconque raison extérieure, ne devient-il évident que l'homme n'est plus libre du tout ? Cette fausse conception de la liberté qui débouche nécessairement sur le nihilisme, est une absurdité totale.
Mais il y a une autre conception de la liberté. Dieu a créé l'homme libre non pas libre de faire ce qui lui plaît, mais libre d'agir en fonction d'un choix ou d'un jugement. Passer de la servitude à la liberté, c'est, pour le chrétien, être délivré du joug du maître pour passer sous l'autorité du Père, c'est-à-dire de Dieu qui est "notre Père".
On mesure dans tout cela, combien la conception chrétienne traditionnelle de la liberté est opposée radicalement à l'idée révolutionnaire de liberté.
En utilisant ce concept de liberté - au singulier - nous nous plaçons sur le terrain de la philosophie ou de la théologie. Mais à l'échelon social et politique, cette liberté se manifeste concrètement au pluriel : on parle dès lors des libertés qui sont aussi nombreuses que les divers pouvoirs qu'il est donné aux hommes d'exercer en raison de leurs réelles compétences. Telle était la conception qui prévalait sous l'ancien régime. A l'Etat le soin de la direction générale des affaires, de la paix intérieure et de la sécurité extérieure de la nation - attributs régaliens conformes au domaine de compétence du roi et donc de son autorité - mais libertés partout ailleurs et dans chaque ordre en raison des compétences de chacun.

Des historiens n'ont pas craint de d'écrire que l'ancien régime était "hérissé de libertés" : libertés et autorités, en effet, des organisations professionnelles, des familles, des corps intermédiaires, des provinces, des communes, mais aussi de l'Etat et de l'Eglise. (...) Nous sommes bien éloignés, aujourd'hui, d'une telle conception de la société et des rapports entre les hommes, mais il n'est pas interdit, précisément, d'y réfléchir" (Alphonse duc d'Anjou et de Cadix dans un message du 25 janvier 1987).

"Ces libertés des français sous la monarchie 'absolue' grouillent innombrables, actives, variées, enchevêtrées et souvent confuses, en un remuant fouillis" (Frantz Funck-Brentano, L’Ancien régime, Fayard, 1926).

D'autre part, il faut savoir qu'on votait plus sous l'ancien régime qu'aujourd'hui, et les sujets étaient amenés à donner régulièrement leur avis : votes dans les communes, dans les corps de métiers, cahiers de doléance et états généraux, parlements provinciaux, etc. C'était essentiellement un vote local, provincial, parfois un vote corporatif, un vote par profession, corps de métiers, etc. Les femmes votaient dès le Moyen Âge.
"En fait, lors de la 'nuit du Moyen Âge', les femmes étaient souvent convoquées aux conseils au même titre que les hommes et, de façon toujours active, à la gestion des affaires. ... On les voyait voter lors des assemblées politiques. ... L'exclusion de la femme ne date absolument pas des 'siècles obscurs' mais vint bien plus tard, de 'la modernité'. Au moment où l'on proclamait les droits de l'homme, l'égalité de tous et la libération des opprimés, nos lois françaises ont interdit, et pour de longues années, aux femmes de prendre part aux affaires de l'Etat. Les défenseurs des trois grandes vertus inscrites aux frontons des édifices publics et des temples républicains décidèrent qu'elles devaient rester en leurs foyers. ... De bons esprits disaient tout haut que laisser voter les femmes serait apporter un nombre considérable de voix au 'parti des curés' défenseur des libertés de l'Eglise. ... La France des droits de l'homme fut ainsi le dernier pays dit 'démocratique' à accorder le droit de vote aux femmes. Ce fut une loi de 1944, plus d'un demi siècle après la Nouvelle-Zélande (1893) et l'Australie (1903)" (Jacques Heers, Un homme un vote? Editions du Rocher, 2007, p. 19-21).

Direct, local, ce vote avait beaucoup plus de puissance et d'efficacité que le vote dit "démocratique" d'aujourd'hui. Un vote sain, naturel, sans groupes financiers derrière, les gens connaissaient le sujet du vote et pouvaient donner un avis éclairé.

Une citation pour finir:
"La Monarchie en France, c'est la Maison Royale de France, indissolublement unie à la nation. Pendant 1300 ans, seuls entre tous les peuples d'Europe, les Français ont toujours eu à leur tête des princes de leur nation et de leur sang." (Henri, Comte de Chambord, 25 octobre 1852, Manifeste de Frohsdorf.)

http://christroi.over-blog.com/article-21177632.html

P.S.

Nous commençons cette file avec "La réforme de l’orthographe sème la confusion" et nous aboutissons au :

RETOUR DU ROI !

Un nouveau temps est en marche soyons-en certain !

Prions que vienne enfin ce ROI de souche DAVIDIQUE, SERVITEUR DE SON PEUPLE à l'image de JESUS CHRIST ... Amen

VIVE LE CHRIST-ROI !

André Dominique
Revenir en haut Aller en bas
Lily-Anne
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

MessageSujet: Re: La réforme de l’orthographe sème la confusion   Jeu Mar 10 2016, 05:31

A-D a écrit:
Quand jean louis debré prie sa ste-marianne ... nous percevons le singeur de DIEU !

Oh ! Que OUI !  enfer

Quand j'ai lu sa prière, dans mon âme a retenti le grincement de la craie sur le tableau ... brrr !

Je pense André-Dominique que le Seigneur VIVE LE CHRIST-ROI ! ne nous laisse pas dans l'ignorance du singe-roi !
Il nous donne son Esprit Saint pour nous montrer les pièges de cet ennemi qui souhaite détruire la beauté de Dieu.
Je ne me souviens plus où j'ai lu ceci : qu'il y avait au monde deux belles langues : l'hébreu et le français.

Le Coeur de Jésus s'est manifesté à Sainte Marguerite Marie à Paray-le-Monial

Citation :
Selon elle, le Christ lui confie une autre mission : le 17 juin 1689, il demande au roi de France Louis XIV la "consécration de la France à son Sacré-Cœur et sa représentation sur les étendards du royaume".

C'est aussi dans notre chère patrie qu'il y a le plus de lieux d'Apparitions de la Sainte Vierge.

Le Verbe s'exprime par l'orthographe. Donc, le singe de Dieu s'y attaque puisque TOUT ce qui est Dieu, l'insupporte.

J'aime beaucoup le cheminement de ce fil  Very Happy 

Merci Seigneur   

Merci André-Dominique   croix

  



L-A

_________________
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La réforme de l’orthographe sème la confusion   Sam Juin 04 2016, 18:07

*
Citation :
La disparition du français programmée par les eurocrates et les pédagogues


Jean-Paul Brighelli est interrogé par le Figarovox, suite aux propos du ministre Najat Belkacem, selon laquelle la langue arabe pourra être choisie comme langue vivante 1 dès le CP au même titre que l'anglais, le portugais, l'italien, l'espagnol, l'allemand, le turc ou le serbe par exemple. Extrait :

"Il faudrait savoir: soit l'anglais est essentiel dans le monde économique contemporain, comme on nous le serine sans cesse, soit n'importe quelle langue est susceptible d'être enseignée concurremment au français — et sans doute faudrait-il enseigner d'abord le français, dont la disparition est programmée depuis vingt ans par les eurocrates béats et les pédagogues complices. Mais l'arabe ou le turc, enseignés aux tout-petits dans le cadre de l'ELCO, ne sont pas n'importe quelle langue, et elles ne sont pas enseignées par n'importe qui. Depuis les années 1970, des accords bilatéraux nous lient aux pays d'origine, qui envoient leurs propres formateurs. Quand on sait ce que sont les fondamentalistes algériens, qui co-gèrent le gouvernement de Bouteflika, ou quand on voit ce que le sultan Erdogan fait dans son pays, les journalistes révélant ses liens avec des organisations terroristes, on peut craindre légitimement que l'apprentissage linguistique ou culturel s'accompagne d'un bourrage de crâne.

«Si les professeurs ne sont pas en mesure de le faire, nous ferons appel à des professeurs étrangers comme pour d'autres langues», a déclaré Najat-Vallaud Belkacem. Quelles peuvent être les conséquences d'une telle mesure?

Des enseignants d'arabe littéraire, il y en a très peu — quatre postes à l'agrégation de la discipline cette année, et autant au CAPES: cela donne une idée de la demande actuelle. On fera donc appel à des bonnes volontés (bonjour, les «grands frères!»), ou on titularisera les enseignants envoyés par les pays avec lesquels nous avons des conventions. Enseigner l'arabe ou le turc dès les petites classes, et le faire enseigner par des gens qui ne seront pas passés par le filtre des concours républicains, c'est faire entrer le loup fondamentaliste dans notre bergerie laïque. [...]"

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2016/06/la-disparition-du-fran%C3%A7ais-programm%C3%A9e-par-les-eurocrates-et-les-p%C3%A9dagogues.html

Résultat :

A l'image de hollande couronné meilleur dirigeant de l'année :

Citation :
- NVB (Najat-Vallaud Belkacem) a été décorée par la franc maçonnerie pour sa "remarquable" réforme dans l'éducation nationale (totalement décriée par les enseignants et les parents d'élèves).

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2016/06/najat-vallaud-belkacem-d%C3%A9cor%C3%A9e-par-la-franc-ma%C3%A7onnerie.html
http://nouvellejerusalem.forumactif.com/post?t=25024&mode=reply

Voici ce qu'en dit Tariq Ramadan :

Citation :
A l’heure où la problématique de l’islam dans notre pays n’a jamais été aussi prégnante, il convient de revenir sur les récentes déclarations de Tariq Ramadan lors d’un rassemblement réunissant près de 3000 personnes à Lille organisé par l’UOIF :


«La France est une culture maintenant musulmane. L’islam est une religion française. La langue française est une langue de l’islam. Vous avez le capacité culturelle de faire que la culture française soit considérée comme une culture musulmane parmi les cultures musulmanes.»
...
http://echelledejacob.blogspot.fr/2016/06/vivre-en-djelaba-avec-tariq-ramadan.html

En réponse à cette "élite perdue pour l'enfer," à tout ce qu'ils ont mis en place, osent l'inimaginable et l'impensable ... être des "larves-debout" face à DIEU ... j'ose dire sans exception :
- Que du Puits de mon âme, de toutes nos âmes, jaillisse l'EAU VIVE à en déborder dans le monde, qu'ELLE en arrive à déborder de nos coeurs révulsés à l'image de Jésus CHRIST au Temple ... tel un TORRENT IMPÉTUEUX que l'EAU VIVE les emporte directement là où ils ont choisi de vivre leur éternité. AMEN

Pour terminer, j'ai trouvé cette Versaillaise qu'un fervent lecteur a composé suite au « Je vous salue Marianne » de Jean-Louis Debré :
Citation :



Joyeux enfant de notre France
Ta délivrance est arrivée
Grâce à la Sainte Providence
Le Sacré-Coeur s’est élevé (bis)
Écoute-le dans ta conscience
Réveiller ton âme blessée
Qu’une République a égarée
T’appelant à la repentance

Refrain :
Debout peuple choisi
Forme l’armée du Lys
Et que jaillisse
Du Saint Calice
La Rédemption divine

Ô toi bienveillant Créateur
Délivre-nous du désarroi
Ô Jésus-Christ notre Sauveur
Immolé pour nous sur ta Croix (bis)
Escorte-nous emplis de foi
Dans nos villes et dans nos campagnes
Porter la flamme notre compagne
L’Esprit-Saint qui guide le Roi

Vierge Marie pleine de grâces
Toi l’Arche de la nouvelle Alliance
Préserve-nous de la disgrâce
Étends sur nous ta bienveillance (bis)
De ton manteau enveloppe-nous
Qu’ainsi paré de ta sainte gloire
Ton peuple porté vers la victoire
Ses ennemis met à genoux

Bon Saint-Joseph gardien du lys
Époux fidèle et protecteur
Par toi nos contrées refleurissent
De nobles vertus et d’honneur (bis)
Ta lignée un temps assoupie
Dans l’Hermine royale renaîtra
Le sang de David assoira
En terre bretonne sa dynastie

Très glorieux Saint-Michel Archange
Défends-nous dans le preux combat
Vers toi remonte notre louange
Libère-nous des vils apostats (bis)
Renvoie en enfer le démon
Présente au Très-Haut nos prières
Et par ton épée justicière
Terrasse Satan l’infâme dragon

Saint-Louis lieutenant du Christ-Roi
Dont ta Chapelle abrite le germe
De ta mission et de sa loi
La Couronne d’épines qu’elle renferme (bis)
Conduis ta Nation souveraine
Sur les chemins de son baptême
Ravive en toi l’onction suprême
Et la justice sous le chêne

Sainte-Jeanne d’Arc reine de France
Pucelle martyre de Domrémy
Par ta bravoure et ta souffrance
Sauvas le trône et ta patrie (bis)
Coeur et Fille aînée de l’Église
Le dauphin à Reims couronnas
Ton royaume à Dieu consacras
Dans le brasier brille ta devise

Grand Saint-Martin soldat du Christ
Patron des moines et bon pasteur
Catéchumène évangéliste
Consolateur et serviteur (bis)
De l’indigent et du mendiant
Que tu vêtis de ta chlamyde
D’un geste pieux et intrépide
Gardant l’étole pour vêtement

Sainte-Pétronille vierge et martyre
Qui comme Cephas fut baptisée
Afin qu’en toi puisse resplendir
Cette goutte d’angle d’un sol sacré (bis)
Source d’une mission universelle
Où les dauphins auréolés
Ondulent dans une foi révélée
Vers ce pécheur que Dieu appelle

Sainte-Thérèse de l’Enfant Jésus
Guide apostolique de l’Église
Apprends-nous l’amour assidu
Qu’une foi humble et chaste mobilise (bis)
Répands sur terre une pluie de roses
De charité et d’espérance
Emprunte de cette filiale confiance
Aux fins de notre métamorphose

Saint-Denis prélat de Paris
Céphalophore béni des cieux
Sur ta dépouille ainsi meurtrie
Le Sacré-Coeur se dresse radieux (bis)
Ton mausolée embrase Lutèce
D’une auguste miséricorde
Ta basilique à la Concorde
Au Père céleste se confesse

Grand Saint-Rémi évêque de Reims
Par le Saint-Chrême baptisa
La brebis chrétienne et son prince
Le franc Clovis et ses soldats (bis)
Dont la bravoure et la ferveur
Triomphent de l’hérésiarque
Gloire soit rendue au grand monarque
La France exalte le Seigneur.

https://lacontrerevolution.wordpress.com/2016/04/05/la-versaillaise/

Andre Dominique
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La réforme de l’orthographe sème la confusion   Lun Nov 07 2016, 07:02

.
La "Val's de l'enfer " à l'oeuvre !

Citation :
Valls et Belkacem publient un décret contre le hors contrat et l’école à la maison

Discrètement, en pleines vacances de la Toussaint, le Premier ministre Valls et le digne successeur de Peillon, le ministre de l’éducation nationale Belkacem, ont publié un décret qui renforce le contrôle étatiste sur l’instruction dans la famille et les établissements d’enseignement privé hors contrat. L’école à la maison et les écoles indépendantes sont toujours dans le collimateur du pouvoir socialiste qui s’appuie, il faut le dire, sur un corps législatif patiemment élaboré depuis des décennies par la droite comme par la gauche, et qui ne demande qu’à être mis en œuvre. Le décret, véritable instrument de dictature, met en place un contrôle des contenus des connaissances que les enfants sont censés recevoir partout, dans le public comme dans le privé et à la maison.

Le contrôle du contenu des connaissances de tous les enfants organisé par décret

C’est une manière de rendre conforme l’enseignement dispensé en dehors du cadre directement contrôlé par l’État en obligeant chacun, directeurs, enseignants, parents d’élèves scolarisés à la maison, responsables de transmettre aux jeunes les « connaissances et compétences attendues à la fin de chaque cycle d’enseignement de la scolarité obligatoire ». Pour parler plus clairement, cela veut dire que les écoles hors contrat et les parents qui instruisent leurs enfants à domicile doivent respecter les programmes officiels en s’assurant qu’à plusieurs étapes de la scolarité, tous les élèvent en aient acquis essentiel.

Ironie involontaire, les décrets parlent de la nécessaire « vérification de la progressivité des apprentissages » : sachant que l’enseignement de la lecture, des mathématiques, de la grammaire, de l’histoire est tout sauf progressif dans les programmes officiels qui font plutôt à désapprendre à lire, à compter, et à comprendre l’écrit et l’héritage culturel, on serait tenté de rire aux éclats. Hélas, c’est le plus souvent une tragédie du décervelage qui se produit sous nos yeux dans les écoles contrôlées par l’Etat. Si tant de parents choisissent le hors contrat ou l’école à la maison, avec tous les sacrifices que cela suppose, c’est justement pour y échapper.

Valls et Vallaud-Belkacem publient un décret contre le hors contrat et l’école à la maison

Et c’est intolérable, du point de vue d’un Etat aussi socialiste que tyrannique. L’école de la République ne supporte pas de voir ses proies lui échapper et ce d’autant qu’elle est chargée de transmettre tous les faux dogmes de la pensée unique.

Aux termes du décret, « l’autorité de l’Etat compétente en matière d’éducation peut désormais se référer » à ces objectifs de compétences. L’exposé des objectifs du décret précise curieusement que cette vérification se fera « en tenant compte des méthodes pédagogiques retenues par l’établissement ou par les personnes responsables des enfants qui reçoivent l’instruction dans la famille ». Est-ce à dire que ces méthodes, à défaut des contenus, restent libres ? Quoi qu’il en soit, le décret ouvre un droit de regard des inspecteurs sur lesdites méthodes. Il est difficile de croire que tout cela soit innocent, même si plus loin le décret affirme qu’il faut tenir compte « des choix éducatifs effectués et de l’organisation pédagogique propre à chaque établissement ».

Le « socle commun des connaissances » est au cœur du décret. Il a été mis en place à l’origine en 2005 par la loi d’orientation sur l’école de François Fillon, et d’emblée, il contenait des références à la mixité sociale et sexuelle, à la proscription des stéréotypes culturels assignant des rôles ou des métiers plutôt au garçon ou fille. On y trouvait aussi l’enseignement de langues étrangères avant même que le français ne soit maîtrisé, la dangereuse omniprésence de l’informatique…

La fin de la vraie liberté pour les écoles hors contrat ?

D’emblée, ce socle commun était conçu pour s’adresser à tous les élèves, quel que soit leur type de scolarisation. En pratique, l’inspection académique n’a pas les outils juridiques pour en exiger un suivi rigoureux. C’est cela qui change avec le nouveau décret du 28 octobre 2016, entré en vigueur au lendemain de sa publication au Journal officiel. Et c’est d’autant plus inquiétant que le socle commun a été totalement refondu en cette année 2016, sous le regard d’un pouvoir socialiste encore plus néfaste que celui de Fillon et de ses successeurs. Cela mériterait une analyse approfondie.

En pratique, le code de l’éducation est donc modifié en ce sens :

« Lorsque l’enfant reçoit une instruction dans la famille, le contrôle de l’acquisition des connaissances et compétences prescrit par l’autorité de l’Etat compétente en matière d’éducation se déroule sous la forme d’un entretien avec les personnes responsables de l’enfant soumis à l’obligation scolaire, le cas échéant en présence de ce dernier. Les personnes responsables de l’enfant précisent notamment à cette occasion la démarche et les méthodes pédagogiques qu’elles mettent en œuvre. L’enfant effectue ensuite des exercices écrits ou oraux, adaptés à son âge et son état de santé, destinés à apprécier ses acquisitions dans le cadre fixé aux articles D. 131-12 et R. 131-13. »

Manuel Valls et Najat Belkacem préparent l’interrogatoire des enfants

Bref, à chaque fin de cycle – depuis 2014, fin de la grande section de maternelle si l’enfant est en âge d’obligation scolaire, fin de CE2, fin de 6e, fin de 3e – l’enfant peut être individuellement soumis à un examen, voire à un interrogatoire taillé sur mesure pour vérifier que son cerveau a bien été formaté selon les exigences du socle commun. Avant lui, ses parents ou professeurs auront pu être interrogés sur leur manière de travailler. Il faut se rappeler que ce type d’inspection peut donner lieu à des injonctions de la part des autorités de l’éducation nationale, et même des à des interdictions ou des fermetures d’établissements.

Ce droit de regard qui se transforme en véritable mainmise ne tient pas compte des exigences de la réalité qui obligeait déjà parents et écoles hors contrat à préparer leurs enfants ou élèves à passer des examens communs : brevet ou baccalauréat. Par ce biais, on pouvait déjà s’assurer théoriquement que les jeunes ainsi scolarisés recevaient le bagage minimum pour entrer dans la vie active. En théorie, parce que le baccalauréat et plus encore le brevet ont été fortement dévalorisés pour correspondre au faible niveau de l’instruction dispensée dans les écoles sous contrôle public : de manière générale, les élèves qui sortent d’un lycée hors contrat en savent bien plus !

C’est ce qui laisse entendre que le contrôle sur le fond du socle commun sera plus idéologique.

Le décret ne précise pas si ces vérifications seront systématiques : l’avenir le dira. Mais le gouvernement vient d’affiner les outils de sa tyrannie.

Anne Dolhein

http://echelledejacob.blogspot.fr/2016/11/valls-et-belkacem-publient-un-decret.html

Heureusement que dans le ROYAUME DES CIEUX nous sommes instruits directement par le TRES-HAUT !

ANdré Dominique
Revenir en haut Aller en bas
Fleur
membre
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : en Brocéliandie

MessageSujet: Réforme de l'enseignement   Lun Nov 07 2016, 07:19

Bonjour @ tous ,
Jusqu'où descendrons-nous dans tous les secteurs en France ?
J'espère de tout mon cœur que dans 6 mois toutes ces réformes néfastes ne seront
plus qu'un mauvais et douloureux souvenir . Et que le nouveau gouvernement s'attaquera
à tous ces problèmes qui sont prioritaires .
Fleur
Revenir en haut Aller en bas
BENEDICTE
membre
avatar

Date d'inscription : 17/04/2011

MessageSujet: Re: La réforme de l’orthographe sème la confusion   Lun Nov 07 2016, 08:15

[quote="Fleur"]Bonjour @ tous ,
Jusqu'où descendrons-nous dans tous les secteurs en France ?
J'espère de tout mon cœur que dans 6 mois toutes ces réformes néfastes ne seront
plus qu'un mauvais et douloureux souvenir . Et que le nouveau gouvernement s'attaquera
à tous ces problèmes qui sont prioritaires .
Fleur[/quote  ]

Je ne pense  pas  ,que suite aux  élections de avril prochain , il aura un changement ;peut ètre un changement de couleur et de personnes , mais le fond restera le mème ....
Revenir en haut Aller en bas
Fleur
membre
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : en Brocéliandie

MessageSujet: Libre expression   Lun Nov 07 2016, 08:28

@ Bénédicte , je m'exprimais surtout concernant le problème des écoles hors contrat
et enseignement à la maison . je connais bien le problème et j'y suis sensible .
Les socialistes veulent depuis longtemps supprimer tout cela .
En ce qui concerne le nouveau président (j'espère que ce sera quelqu'un qui aura souci
de la France) il prendra en compte les demandes et assurances que les parents lui
feront connaître .
Fleur
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
avatar

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 77
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: La réforme de l’orthographe sème la confusion   Lun Nov 07 2016, 08:43

Mais ne soyons pas tristes car il faut "que toutes ces choses arrivent"
pour que nous puissions, enfin, connaître la Vraie Vie en Dieu
et la destruction du Mal.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
Fleur
membre
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : en Brocéliandie

MessageSujet: Libre expression   Lun Nov 07 2016, 09:20

Bonjour @ tous ,
Oui @ LucJos j'en suis consciente ! Mais j'espère pour la jeunesse française!
Fleur
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La réforme de l’orthographe sème la confusion   Mer Déc 14 2016, 06:56

La corruption de l'éducation nationale (Claire Colombi)


Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La réforme de l’orthographe sème la confusion   Ven Nov 03 2017, 08:01

.

Zemmour : "Le niveau de nos élèves ne baisse pas, il s'effondre"




.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La réforme de l’orthographe sème la confusion   

Revenir en haut Aller en bas
 
La réforme de l’orthographe sème la confusion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: Libre Expression-
Sauter vers: