VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  

Partagez | 
 

 Viols et violences sexuelles de masses et complicités de gouvernements européens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
territoire en héritage
Assistant
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Viols et violences sexuelles de masses et complicités de gouvernements européens   Ven Jan 15 2016, 17:20



Des centaines de viols et violences sexuelles et complicités de gouvernements européens par leurs dissimulations et silences et sans utiliser des moyens suffisants de réactions :


http://reinformation.tv/taharrusch-cologne-viols-collectifs-allemagne-49240-2/


Citation :
Désinformation sur les viols collectifs en Allemagne


L’observation des chaînes d’information en continu (que le mot chaînes est juste !) instruit parfaitement sur ce que le système veut que nous retenions, sur la morale qu’il prétend tirer d’une réalité qu’il réduit en fable. A l’inverse, la toile offre un éventail ouvert de vraies nouvelles importantes que nos grands nous cachent soigneusement. Aujourd’hui le monde a rattrapé la France par l’Allemagne. Le monde réel.  La vérité sur les « incidents » de Cologne commence à sortir. Finalement « ils » n’étaient pas cinq cents, ni mille, mais au moins deux mille. Les agressions et viols ont été bien plus nombreux que ce qu’on a d’abord prétendu, et les plaintes, de quelques dizaines, sont montées à cinq cents. Et les langues des policiers se délient. On les a forcés à minimiser, à se taire. On leur a enjoint de dire que rien ne permettait d’affirmer que les agresseurs étaient noirs, arabes ou musulmans. On leur demandé de ne pas donner les preuves que des réfugiés nombreux faisaient partie des agresseurs. La presse anglaise analyse en détail toute cette désinformation d’Etat, et la presse allemande, d’abord silencieuse, lui emboite le pas. On apprend ainsi aussi que les forces de police ont été complètement dépassées cette nuit-là. Cela n’est pas trop surprenant quand on sait comment se répartissent les forces employées. Un seul exemple : les autorités allemandes, au même moment où elles prévoient cent quarante-trois policiers pour stopper l’afflux de migrants, en affectent mil cinq cents pour surveiller une manifestation anti-viols. On arrive au point limite où un système qui s’est auto-intoxiqué ne voit vraiment plus les menaces et ne peut donc nullement y faire face.

Taharrusch à Cologne


Cependant d’autres pans de la vérité apparaissent forcément, et de plus en plus inquiétant, notamment le phénomène que les Allemands ont subi, le taharrusch, une ruée sauvage et collective, qui peut être considéré comme un viol sauvage en réunion, de nature culturelle et coutumière : rien à voir donc ni avec l’alcool ni le mal être de pauvres réfugiés, mais bien plus avec l’extranéité rédhibitoire de populations extérieures à la civilisation européenne. On apprend en outre que Cologne n’est pas la seule cible de cette étrange agression : Stuttgart, Munich, Hambourg, Berlin, ont été touchées, en Allemagne, Zurich en Suisse et même Helsinki en Finlande. Le phénomène a une telle ampleur que les grands journaux allemands, Die Welt, die frankfurter allgemeine Zeitung, sans compter Bild et le Spiegel, divulguent en grand l’information.

Le souvenir des heures les plus sombres de notre histoire


Cela a un sens : bien qu’endormie par sa grande coalition dans un discours rassurant qui vante les avantages pour l’équilibre des retraites d’une forte immigration, il semble que l’Allemagne se réveille un peu parce qu’on la tire de ses habitudes tranquilles et surtout parce qu’on a touché à ses femmes. La dernière fois qu’il a été question de viols nombreux, systématiques et collectifs, c’était à la fin de la seconde guerre mondiale. Un souvenir très mauvais et très massif. De quoi faire un électrochoc. Il semble que le même électrochoc ait touché, et choqué, les pays d’Europe centrale au contact direct de l’invasion, non seulement prennent des mesures d’urgence pour la freiner, comme la Hongrie ou la Slovénie, mais osent envisager le problème dans son ensemble sans langue de bois. Au point qu’un ministre allemand révèle qu’à son avis ce sont dix millions de migrants qui menacent les frontières de l’Europe. Et que le premier ministre slovaque appelle carrément à la résistance. Cela, moins d’une semaine après les accusations portées par le premier ministre tchèque contre les frères musulmans coupables selon lui d’avoir provoqué la « fuite » des migrants. Il semble bien qu’une part des dirigeants de l’Est européens, sous la pression de leurs peuples et de la réalité, se résolvent à dire une part de la vérité. Et que la presse commence à les relayer. Jusqu’où ? C’est toute la question. Rien n’indique que le mondialisme maçon ait rien perdu de sa puissance, et un recul tactique n’est pas une défaite stratégique. Déjà le premier slovaque a pris bien soin de distinguer entre les mauvais de Cologne et l’immigration nécessaire et l’islam modéré. Quant à la France, tout va bien : un collectif d’intellectuels demande une primaire à gauche pour ennuyer François Hollande. Cela, c’est de l’information mondiale et capitale !




http://reinformation.tv/silence-agressions-sexuelles-migrants-suede-jallais-49341-2/

Citation :
  ...

Silence, on viole… ! L’incroyable mutisme policier – et politique – sur les agressions sexuelles commises par les migrants a sévi aussi en Suède
12 janvier 2016 14 h 25 min·

Silence agressions sexuelles migrants Suède

Un groupe de policiers dans une artère commerçante de Stockholm.


Et si les agressions sexuelles de Cologne, lors du Nouvel An, ce n’était que le haut de l’iceberg ? Jour après jour, les langues se délient, les journaux cèdent au triste sensationnel et les forces de police avouent… Le silence n’est plus d’or. Hier, lundi, sous la pression médiatique d’une Allemagne choquée, la Suède a reconnu ne pas avoir informé ses habitants d’un certain nombre d’agressions sexuelles en marge de son festival annuel « We Are Sthlm »… Les auteurs : de jeunes migrants, de fringants réfugiés.

« Des groupes ethniques différents », comme disaient les victimes, ne sachant plus à quels termes se vouer…


Suède : silence de la police sur des centaines d’agressions sexuelles


La police allemande a supprimé et freiné la divulgation des « incidents » du Nouvel An pendant une semaine. La police suédoise le fait, elle, depuis deux ans… Les éditions 2014 et 2015 du festival de musique « We Are Sthlm », fréquenté par plus de 850.000 adolescents chaque été, ont aussi eu leur lot d’agressions sexuelles répétées et surtout tues.

C’est le journal Dagens Nyheter qui a pu mettre la main sur des mémos et notes internes rédigés par les forces de police, faisant état de multiples attouchements et agressions, et ce, dès le premier jour des festivals. Les auteurs étaient de « jeunes hommes étrangers qui viennent en Suède sans leurs parents », « principalement d’Afghanistan » et réunis en bandes – près d’une centaine ont été arrêtés en août 2015.

Sans que personne ne soit mis au courant… alors que les victimes sont, en plus, mineures.

Raisons « politiques » !


Selon l’officier de presse de la police de Stockholm, ce mutisme semble « totalement inacceptable », mais l’ancien directeur de commandement au festival, aurait avoué qu’il y avait des « raisons politiques ». Comprenez : le risque de faire monter le racisme et donc l’extrême-droite.

Politiques et donc légitimes ! A Stockholm, on a tout passé sous silence. A Cologne, on a tenté de cacher l’origine ethnique des agresseurs.

Un officier supérieur de la police de Francfort a indiqué au journal BILD que des consignes strictes du conseil d’administration leur avaient été données, à savoir « de ne pas signaler les infractions commises par les réfugiés ». Les autorités allemandes n’ont effectivement signalé au début qu’une poignée d’attaques menées par des hommes germanophones…

Et les grands médias ont fort bien tenu leur rôle, avant que toute l’affaire n’éclate au grand jour.

Aujourd’hui, ce sont plus de 600 plaintes qui ont été déposées en Allemagne, à Cologne mais aussi à Hambourg. Le chef de la police locale a été mis à pied. Et le ministre régional de l’Intérieur, a enfin concédé, lundi, « qu’il s’agissait de personnes originaires d’Afrique du Nord et du monde arabe ».

Un appel au viol de l’Etat Islamique : « Taharrush »



Des révélations qui n’auraient sans doute jamais eu lieu sans la participation active des réseaux sociaux et du magazine en ligne Breitbart qui a largement contribué à publier les signalements physiques donnés par les victimes. Dix jours après les faits, ce sont même de grands journaux de gauche qui montent au créneau, comme le Times londonien ou le New York Times, qui parle de fermeture de frontières et de démission de Merkel…

Le mot « Taharrush » apparaît dans les colonnes, ce phénomène du monde arabe illustrant les harcèlements et les attaques de femmes par des hommes – un « jeu » bien connu dans cette culture. Mais qui pour parler de « djihad sexuel » ?! On dénonce à grands cris l’importation d’une nouvelle culture du viol. Mais qui, pour se poser la question de son origine ?! Qui pour s’interroger sur les liens entre l’islam et cette coutume qui permet à ces hommes de molester et de déshonorer ces femmes qui ne portent pas le voile ou s’affichent contre leur opinion religieuse et politique – comme on a pu le voir en Égypte, sur la place Tahir, lors des manifestations de l’été 2013 ?

Quoi d’étonnant lorsqu’on apprend par les enquêtes de la police allemande, que c’est l’Etat Islamique qui aurait coordonné ces attaques par des envois d’e-mails, de messages chiffrés, à la fois en arabe et en anglais ainsi qu’en allemand et en italien… Le ministre allemand de l’Intérieur l’a confirmé lundi : « Il est clair que tout cela a été organisé ».

Et pas seulement pour le Nouvel An. D’après des informations recueillies par BILD, d’autres délits sexuels ont été commis par des demandeurs d’asile à la fin de la semaine dernière, dans les gares et dans les trains. Mais chut… il faut continuer à accueillir les réfugiés pour ne pas faire le jeu de l’extrême droite xénophobe et raciste qui n’a rien compris au cosmopolitisme sacré.

...




Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Assistant
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Viols et violences sexuelles de masses et complicités de gouvernements européens   Mar Juil 12 2016, 03:52



Les chiffres publiés avant-hier le 10 7 2016 par la police allemande des agressions sexuelles du Nouvel an en Allemagne ont été réévalués et sont encore plus effrayants :



http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/allemagne-les-terribles-chiffres-des-agressions-sexuelles-du-nouvel-an_1811303.html



(via le Salon Beige: http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2016/07/1200-femmes-agress%C3%A9es-sexuellement-par-2000-hommes.html )


Citation :


Allemagne: les terribles chiffres des agressions sexuelles du Nouvel an  

Un rapport de police relayé dimanche en Allemagne apporte un éclairage nouveau sur l'ampleur des agressions perpétrées dans le pays le soir du Nouvel an. Il apparaît que les premières estimations étaient sous-évaluées.

1200 femmes agressées sexuellement par 2000 hommes. C'est l'effrayant bilan des violences commises la nuit du Nouvel an selon la police allemande. Cette affaire avait profondément choqué le pays, tandis que la police avait établi un lien entre cette vague d'agressions et l'arrivée de nombreux migrants dans le pays en 2015.

Ces chiffres viennent alourdir le bilan connu jusqu'à présent. Ils proviennent d'un rapport de police relayé de l'autre côté du Rhin par le Süddeutsche Zeitung. Les médias ont beaucoup parlé de ce qui s'était passé à Cologne, alors que de nombreuses autres villes ont été touchées. Récemment, un autre rapport de police qui avait également fuité dans la presse indiquait que 12 des 16 lands allemands avaient connu une hausse du nombre d'agressions.

Le viol redéfini en Allemagne

Selon les dernières statistiques disponibles, quelque 120 suspects ont été identifiés. La moitié d'entre eux serait des ressortissants étrangers arrivés récemment en Allemagne. Ce qui ne signifie pas forcément qu'il s'agit de migrants. Les faits ont montré que parmi les étrangers identifiés se trouvaient également, et même majoritairement, des personnes originaires du Maghreb. A ce jour, seuls quatre d'entre eux ont été effectivement condamnés.




Revenir en haut Aller en bas
Lily-Anne
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

MessageSujet: Re: Viols et violences sexuelles de masses et complicités de gouvernements européens   Mar Juil 12 2016, 10:31

Pour beaucoup de musulmans, une femme non voilée est une prostituée. Selon leur culture et leur religion, ils pensent avoir donc tout droit sur elle. 

Cela prouve bien leurs véritables intentions... 

Ils dénient les lois et la culture du pays d'accueil. Nos gouvernements devraient être condamnés eux aussi pour avoir laisser ces hordes envahir l'Europe sans aucun contrôle.

Les femmes violées devraient porter plainte à la Cour Européenne contre leur Etat respectif. Peut-être que cela les ferait réfléchir au lieu de se croire intouchable !


L-A

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Viols et violences sexuelles de masses et complicités de gouvernements européens   

Revenir en haut Aller en bas
 
Viols et violences sexuelles de masses et complicités de gouvernements européens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: Actualités Mondiales-
Sauter vers: