L'analyse des données des systèmes de contrôle montre
que l'avion russe n'a pas violé l'espace aérien turc,
a annoncé le ministère russe de la Défense.