VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  

Partagez | 
 

 La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   Mar Aoû 18 2015, 23:29


La différence entre les musulmans,
les islamistes et les anti-islam ?


Ça me semble un peu trop radical comme définition
de ce qui différencie le musulman de l'islamiste,
et les deux précédents cités d'avec les anti-islam.
Il faut quand même préciser qu'il y a sans doute
des musulmans qui sont vraiment charitables.

Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)


Dernière édition par Stan le Mer Aoû 19 2015, 08:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   Mer Aoû 19 2015, 07:10

A la base il y a la PAROLE DE DIEU, la Parole issue de la BIBLE !

Dieu est PAROLE, IL est VERBE, IL EST Agissant au coeur de celui qui LA reçoit !

Le musulman est celui qui reçoit la PAROLE DE DIEU ... mais pas au travers de Jésus CHRIST, de Moïse ou encore de quelque Prophète de DIEU, Elu de DIEU ... Juge ou ROI ; le musulman reçoit la PAROLE DE DIEU au travers d'une personne qui s'appelle mahomet.

Le musulman est donc celui qui accueille la PAROLE DE DIEU par mahomet (personage prophétique) et en vit

Le problème avec mahomet, c'est qu'à mes yeux, ce dernier n'est pas du tout saint à l'image de Jésus CHRIST ou autre Prophète de DIEU Biblique.
Il impose même une réécriture de la PAROLE DE DIEU, ré-interprète la vie des Saints de DIEU Biblique et s'autoproclame comme étant le dernier de tous les prophètes.
Son orgueil monstrueux l'amène à se considérer dans les faits comme l'égal de Jésus CHRIST qui disait un jour :

Si quelqu’un vient à moi sans me préférer à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères et sœurs, et même à sa propre vie, il ne peut pas être mon disciple.

L'authentique Chrétien met cela en pratique !

L'islamiste est celui qui met en pratique la Parole de DIEU mais par son "intermédiaire-humain" qu'est mahomet, d'après la réécriture de la PAROLE de DIEU de la BIBLE ... selon le coran.

Quand on sait, jusqu'où va l'AMOUR DE NOTRE DIEU, jusqu'au DON TOTAL de SA PERSONNE sur la CROIX SALVATRICE qui mène au SALUT de toute âme, si celle-ci adhère à cueillir-recueillir le Fruit de l'ARBRE DE LA CROIX ...
Pareillement, en prenant appui ne serais-ce que sur l'actualité, on ne peut nier qu'accueillir la "PAROLE DE DIEU dans sa base", mais passant par mahomet amène l'islamiste qui met totalement en pratique le coran, à ce résultat flagrant de ne pas pouvoir être un dispensateur de la vie, mais en preneur de vie d'autrui, un arracheur de vie, un ennemi de l'homme.

La déviance est là !
Le musulman qui accepte de perdre sa dimension de coeur pour appliquer totalement les recommandations le Mahomet devient islamiste.
Se tuant soi-même à toute humanité lorsqu'il applique à la lettre le coran ou la charia ... il se prédestine à l'enfer éternel !
Puisque mahomet se révèle "anti-christ" ... il est clair que l'avenir  du musulman ne peut être celui du PARADIS CHRISTIQUE, ne pouvant aucunement être vivant au sein du ROYAUME SPIRITUEL DES CIEUX dès cette vie...

Ne perceverz vous donc pas leur frustration ?

Si vraiment une religion sur terre a besoin de conversion a besoin du Salut de DIEU, à besoin du FRUIT DE LA CROIX ... c'est bien la religion musulmane.

André Dominique
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
avatar

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 77
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   Mer Aoû 19 2015, 10:00


Y a-t-il quelqu'un, sauf parmi les musulmans, pour en douter ?

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   Jeu Aoû 20 2015, 16:36

✥ La fin prochaine de l'islam ? (Mohamed - Témoignage chrétien d'un ex-musulman) ✥


à 0 mn 42 :
6 à 7 millions de conversions de musulmans ... des conversions qui sont en majorité anti-musulman (anti-islam)
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   Jeu Aoû 20 2015, 16:55


✥ Témoignages de Convertis : mourir à l'Islam, renaître en Christ, connaître Dieu ! (conversions) ✥

Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   Jeu Aoû 20 2015, 18:58

"Il était une foi, l'Islam..." :
Majid Oukacha démonte l'islam sur 450 pages.


Un livre qui doit vraiment être remarquable !

Un scoop à l'intérieur : à 7 mn

Bonjour tout le monde

Venant d'un milieu plutôt de gauche et étant expatriée le temps de mes études je ne peux pas partager mon bonheur d'avoir été une des premières personnes à avoir acheté un livre révolutionnaire (j'en ai remercié l'auteur par facebook en privé et il m'a confirmé que je faisais partie des premiers acheteurs, et peut être la première du continent nord-américain). Je m'inquiète de l'islamisation croissante de la France peu importe la contre religion que je représente je suis ultracroyante ça n'est pas le sujet je ne veux pas que l'on me la reproche suite à mon témoignage, c'est l'islam le but de mon message ! Et donc j'ai toujours eu du mal à débattre avec les musulmans qui défendent cette religion. j'en connais essentiellement par ma soeur et par l'école.

Et j'ai entendu parler de Majid Oukacha, ancien musulman et patriote français qui a consacré 8 ANNEES DE SA VIE a étudier en profondeur son ancienne religion, ses textes, avec une méthode analytique inhabituelle qui fait de lui un théologien vraiment passionnant : il ne critique pas l'islam par jugement de valeur et il s'en fiche que le Dieu Allah pense différemment de lui et ai des valeurs différentes (je résume). Il cherche juste à démontrer que le simplisme du Coran cache des conséquences indirectes, que ce livre est ambigue et imprécis au point que ça en créé des lacunes et des problèmes au moment d'appliquer ses commandements. Il le voit comme un livre suffisant sur le fond et douteux sur la forme (expression de son chapitre 4 je crois). Bien évidemment, il critique indirectement ses aspects moraux en critiquant ce qu'il appelle les musulmans droit-de-l'hommisto-coranistes​ qui adhèrent à des idéaux intellectuels et sociétaux français et qui en même temps jugent le Coran respectable. Il aborde plein d'aspects du Coran : des classiques (4.34, couper la main du voleur, démonter l'arnaque des miracles scientifiques) ou moins classiques (il a quelques théories personnelles que je n'ai jamais entendu et qui valent le détour). Il fait des vidéos sur Youtube pour parler de son livre. Déjà que les vidéos sont excellentes mais son chef-d'oeuvre est tout simplement génial !!!!!!! Long(450 pages) mais passionnant pour comprendre le point de vue d'un ancien musulman.

Je crois que son étude va faire beaucoup de bruit car ce patriote né en France (il me semble) s'inquiète de l'islamisation de son pays et il pense pouvoir déconvertir des musulmans avec ce livre, en sachant qu'il sait ce que la plupart a dans la tête. Il passe par la littérature car il espère convaincre les français naïfs dont je faisais partie avant de se réveiller.

La fin de son dernier chapitre soulève des questions intéressantes. Je vous montre les deux phrases situées en haut des pages 393 et 395 de son livre, intitulé Il était une foi, l'islam..., sous-titre, l'histoire de celui qui voulait diviniser pour mieux régner.

EN HAUT DE LA PAGE 393 (le début de la phrase, l'expression du mien, vous semblera floue mais ça suit une phrase d'avant) : Du mien, je sais que si votre prophète Muhammad n'avait pas été assassiné à cause de son repas empoisonné préparé par une cuisinière de Khaibar (hadith Bukhar, volume 5, livre 59, numéro 713) et s'il avait vécu trois années de plus, alors, comme par hasard, le Coran n'aurait pas compilé 23 années de prophéties mahométanes mais 26.
EN HAUT DE LA PAGE 395 : (...) qu'on se demande s'il faut chercher un sens (fut-il symbolique) au fait qu'Allah l'ait fait/laissé mourir empoisonné par une cuisinière mécréante. Cette mort par assassinat ayant mis un terme à la vie/mission du prophète Muhammad a-t-elle eu lieu dans le but de souligner le danger de la perfidie des mécréants qui peut prendre tout croyant par surprise, au moment où il s'y attend le moins ? Peut-être, oui. ou bien peut-être a-t-elle eu lieu tout simplement parce que Muhammad n'était qu'un gourou de secte s'étant inventé un rôle de prophète divin, et qu'il ne pouvait par conséquent pas éviter ni prévoir sa propre mort par homicide.

Alors, les musulmans expliquez nous à nous les non musulmans pourquoi votre prophète est mort empoisonné par une "mécréante" comme vous dîtes ? C'est pas suspect que votre prophète ait jamais pu annoncer VOILA C'ÉTAIT LE DERNIER VERSET, comme si sa mort devait brutalement aboutir à un texte parfait quantitativement lol ? Comme le dit Majid Oukacha sa vie de sceau des prophètes et de modèle comportemental pour les Hommes est lourde de symbole alors pourquoi laisser cet homme si important mourir de cette manière précise ?


Pour ceux qui veulent commander son livre
http://editionstatamis.com/2015/03/07/il-etait-une-foi-lislam/

http://forum.doctissimo.fr/psychologie/dieu-religions/islamisation-ecrivain-musulman-sujet_22614_1.htm
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   Jeu Aoû 20 2015, 19:12

Discours sur l'islam du Père Boulad à l'Assemblée Nationale

Revenir en haut Aller en bas
BENEDICTE
membre
avatar

Date d'inscription : 17/04/2011

MessageSujet: Re: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   Jeu Aoû 20 2015, 19:35

la majorité des musulmans à travers le monde vivent dans des pays ,ou l'islam est religion d'état,donc pas de liberté
de religion ,d'ou la peur de critiquer la religion

ceux qui ont la chance de vivre et travailler dans un pays de tradition chrétienne devraient découvrir le CHRIST,
par notre façon de vivre , de prier ,de nous conformer à l'Evangile ,PAROLE DE JESUS .......
que pensent ils du christianisme en nous regardant vivre ,nos églises vides ,ect ..... en regardant les hommes politiques et tout ce qu'ils concoctent ??
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   Mar Aoû 25 2015, 07:13

Hier nous fétions Saint Barthélémy, apôtre !

Voilà comment Jésus CHRIST parle de lui:

Evangile : « Voici vraiment un Israélite : il n’y a pas de ruse en lui. » (Jn 1, 45-51)

Quel contraste avec la félonie musulmane qui pousse ses adeptes au mensonge :

Citation :

Raymond Ibrahim : Comment la taqiyya modifie pour l’islam les règles de la guerre

La taqiyya (tromperie permise par l'islam) inclut le mensonge aux infidèles d'une manière
générale, tant en paroles qu'en actes.  La taqiyya est très présente dans la politique islamique, et particulièrement à l'époque moderne. Raymond Ibrahim explique cette doctrine, que les Occidentaux ont tout intérêt à connaître pour vaincre le djihadisme.


Vaincre le terrorisme djihadiste

Aux yeux des non-musulmans, l'islam doit apparaître comme une religion paradoxale. D'un côté, on le dépeint sans cesse comme la religion de paix ; de l'autre, ses adeptes sont responsables de la majorité des attaques terroristes dans le monde. Les apologistes de l'islam mettent en avant qu'il s'agit d'une religion fondée sur des critères éthiques élevés ; d'autres insistent sur le fait que c'est une religion de la loi. La dualité des notions de vérité et de mensonge pour l'islam révèle mieux sa nature paradoxale : alors que le Coran interdit à un croyant de tromper d'autres croyants - puisque « certainement Allah ne guide pas celui qui est outrancier et imposteur » [1] - la tromperie à l'égard des non-musulmans, ce qu'on appelle généralement en arabe la taqiyya, est elle aussi préconisée par le Coran et relève de la catégorie juridique des choses permises aux musulmans.

En fait, la tromperie, qui trouve son fondement dans la doctrine de l'islam, est souvent décrite comme égale - voire supérieure - à d'autres vertus militaires universelles comme le courage, la bravoure ou le sens du sacrifice.

La taqiyya s'utilise essentiellement dans deux cas. Le plus connu est la situation où il s'agit de masquer son identité religieuse quand on craint une persécution. C'est l'usage historique de la taqiyya dans les communautés chiites, partout et chaque fois que leurs rivaux sunnites étaient plus nombreux et par conséquent les menaçaient. À l'inverse, les musulmans sunnites, loin de souffrir de persécutions, et chaque fois qu'ils en ont eu la possibilité, ont déclenché le djihad contre le royaume de la mécréance ; et c'est là qu'ils ont déployé la taqiyya - non pas en tant que manœuvre de dissimulation mais en tant que tromperie active. En fait, la tromperie, qui trouve son fondement dans la doctrine de l'islam, est souvent décrite comme égale - voire supérieure - à d'autres vertus militaires universelles comme le courage, la bravoure ou le sens du sacrifice.

Pourtant, si les musulmans sont exhortés à être dignes de confiance, comment la tromperie peut-elle non seulement exister mais même être agréable à Allah ? Qu'est-ce exactement que la taqiyya ? Comment est-elle justifiée par les savants et ceux qui y recourent ? Comment s'inscrit-elle dans une vision plus large du code éthique de l'islam, en particulier en ce qui concerne les relations avec les non-musulmans ? Plus concrètement, en quoi la doctrine de la taqiyya pénètre-t-elle toutes les interactions entre musulmans et non-musulmans ?

La doctrine de la taqiyya

Selon la charia ... le mensonge est non seulement permis dans certaines situations mais il peut être considéré comme obligatoire dans certaines autres.

Selon la charia - l'ensemble des règles de droit qui définissent la manière dont le musulman doit se comporter dans toutes les circonstances - le mensonge est non seulement permis dans certaines situations mais il peut être considéré comme obligatoire dans certaines autres. Contrairement à la tradition chrétienne des origines, par exemple, les musulmans qui ont été forcés de choisir entre renier l'islam ou être persécutés avaient le droit de mentir et de feindre l'apostasie. D'autres juristes ont décrété que les musulmans ont le devoir de mentir pour se protéger [2], cette prescription se fondant sur les versets coraniques qui interdisent aux musulmans d'être les instruments de leur propre mort [3].

Telle est la définition classique de la doctrine de la taqiyya. Fondée sur un mot arabe évoquant la peur, la taqiyya a longtemps été comprise, et en particulier par les universitaires occidentaux, comme une attitude à laquelle recourir dans les temps de persécution religieuse, et c'est pour l'essentiel dans ce sens qu'elle a été utilisée par les groupes chiites minoritaires vivant au sein de majorités sunnites hostiles [4]. La taqiyya permettait aux chiites de masquer constamment aux sunnites leur appartenance religieuse, non seulement par la clandestinité, en cachant leur propre croyance, mais également de manière active en priant et se comportant comme des sunnites.

Cependant, l'un des quelques livres consacrés au sujet, At-Taqiyya fi'l-Islam (La dissimulation dans l'islam), montre très clairement que la taqiyya n'est pas limitée à la dissimulation des chiites menacés de persécution. Écrit par Sami Mukaram, ancien professeur d'études islamiques à l'université américaine de Beyrouth et auteur de quelque vingt-cinq livres sur l'islam, cet ouvrage met clairement en évidence l'ubiquité et le large domaine d'application de la taqiyya :

La taqiyya revêt dans l'islam une importance fondamentale. Pratiquement toutes les sectes islamiques en admettent le principe et la pratiquent.... On peut aller jusqu'à dire que la pratique de la taqiyya est très majoritaire dans l'islam, et que les quelques sectes qui ne la pratiquent pas s'écartent de ce courant majoritaire... La taqiyya est très présente dans la politique islamique, et particulièrement à l'époque moderne [5].

La taqiyya n'est donc pas, comme on le croit souvent, un phénomène limité au chiisme. Bien entendu, en tant que groupe minoritaire dispersé parmi leurs ennemis sunnites, les chiites ont historiquement eu davantage de raisons de se dissimuler. À l'inverse, l'islam sunnite a rapidement dominé de vastes empires qui s'étendaient de l'Espagne à la Chine. De ce fait, ses adeptes n'avaient de compte à rendre à personne, ils n'avaient à s'excuser de rien, et ils n'avaient pas à se cacher des infidèles mécréants (parmi les rares exceptions figurent l'Espagne et le Portugal pendant la Reconquista, époque où les sunnites ont effectivement dissimulé leur identité religieuse [6]). Pourtant, l'ironie des choses fait que les sunnites vivant en Occident se trouvent aujourd'hui dans la situation du chiisme. Ils sont la minorité entourée de ses ennemis traditionnels - les infidèles chrétiens - même s'il est rare que ceux-ci, contrairement à leurs prédécesseurs de la Reconquista, passent aux actes ou même reconnaissent cette inimitié historique. En bref, les sunnites vivent aujourd'hui la situation générale qui a amené la taqiyya à faire partie intégrante du chiisme, mais sans la menace physique qui avait imposé cette attitude.

Formulation de la taqiyya

Le verset 3:28 du Coran est souvent considéré comme le principal de ceux qui préconisent la dissimulation envers les non-musulmans : « Que les croyants [les musulmans] ne prennent point pour alliés des infidèles [les non musulmans] plutôt que des croyants. Ceux qui le feraient ne doivent rien espérer de la part d'Allah, à moins que vous n'ayez à craindre quelque chose de leur côté »  [7].

Muhammad ibn Jarir at-Tabari (décédé en 923), auteur d'un commentaire classique du Coran qui fait autorité, explique ce verset 3:28 de la manière suivante :

Si vous [les musulmans] vous trouvez sous leur [les non-musulmans] autorité et que vous craignez pour vous, comportez-vous loyalement avec eux en paroles tout en gardant en vous de l'animosité contre eux... [sachez que] Allah a interdit aux croyants l'amitié ou l'intimité avec les infidèles plutôt qu'avec d'autres croyants - sauf quand les infidèles sont placés au-dessus d'eux [en termes d'autorité]. Si c'était le cas, qu'ils agissent amicalement envers eux tout en préservant leur religion [8].

« Sourions à la face de certaines personnes alors que notre cœur les maudit »

Sur ce même verset 3:28 du Coran, Ibn Kathir (décédé en 1373), une autre autorité de premier plan sur le Coran, écrit : « Quiconque, en quelque lieu et en quelque temps que ce soit, craint... qu'il lui soit fait du mal [par des non-musulmans] a le droit de se protéger par son attitude extérieure ». À l'appui de cette interprétation, il cite un proche compagnon de Mahomet, Abu Darda, qui disait : « Sourions à la face de certaines personnes alors que notre cœur les maudit ». Pour un autre compagnon, simplement connu sous le nom de Al-Hasan, « pratiquer la taqiyya est admissible jusqu'au jour du Jugement [c'est à dire éternellement] »  [9].

D'autres savants de premier plan, comme Abu'Abdullah al-Qurtubi (1214-73) et Muhyi'd-Din ibn al-Arabi (1165-1240), ont étendu la taqiyya aux actions. Autrement dit, les musulmans ont le droit de se comporter comme des infidèles et même pire - par exemple en se prosternant devant des idoles ou des croix et en les adorant, en faisant de faux témoignages et même en révélant à l'ennemi infidèle les faiblesses de leurs frères musulmans - tant qu'ils ne vont pas jusqu'à vraiment tuer un musulman : « La taqiyya, même pratiquée hors de toute contrainte, ne conduit pas à un état d'infidélité - même si elle conduit à un péché méritant le feu de l'enfer »  [10].

La tromperie dans les exploits militaires de Mahomet

Mahomet - « le plus parfait des hommes » ... - autorisait le mensonge dans trois situations : pour mettre fin à une querelle entre deux parties, pour apaiser sa femme, et à la guerre.

Mahomet - « le plus parfait des hommes », dont l'exemple doit être suivi dans le moindre détail - avait quant au mensonge une attitude opportuniste. Il est bien connu, par exemple, qu'il autorisait le mensonge dans trois situations : pour mettre fin à une querelle entre deux parties, pour apaiser sa femme, et à la guerre  [11]. Selon un manuel de droit arabe consacré au djihad par les quatre écoles juridiques, « les ulémas s'accordent pour penser que la tromperie pendant la guerre est légitime... le mensonge est une forme d'art de la guerre »  [12]. De plus, selon Mukaram, cette tromperie est considérée comme un acte de taqiyya : « La taqiyya utilisée pour duper l'ennemi est autorisée » [13].

Plusieurs ulémas estiment que le mensonge fait partie intégrante de la conduite de la guerre : Ibn al-'Arabi déclare que « dans les hadith [paroles et actions de Mahomet], la pratique du mensonge à la guerre est bien décrite. D'ailleurs, il est présenté comme plus nécessaire que le courage ». Ibn al-Munir (décédé en 1333) a écrit : « La guerre est le mensonge, c'est à dire que la guerre la plus complète et la plus parfaite qu'il soit possible de mener dans la guerre sainte est une guerre de tromperie et non d'affrontement, parce que celle-ci est intrinsèquement dangereuse et qu'il est possible d'atteindre la victoire par la tricherie sans subir soi-même de dommages ». Et Ibn Hajar (décédé en 1448) conseille aux musulmans « d'être très prudents à la guerre, tout en se lamentant et en pleurant [publiquement] afin de duper les infidèles »  [14].

Plus récemment, des complices de l'attentat du 11 septembre, comme Khalid Sheikh Muhammad, ont rationalisé leur conspiration dans leur défense devant le tribunal en citant la déclaration du prophète selon qui « la guerre est le mensonge ».


Cette notion musulmane selon laquelle la guerre est le mensonge remonte à la Bataille de la tranchée (627), qui a opposé Mahomet et ses fidèles à plusieurs tribus non musulmanes connues sous le nom de Al-Ahzab. L'un des Ahzab, Na'im ibn Mas'ud, s'est rendu au camp des musulmans et s'est converti à l'islam. Quand Mahomet a découvert que les Ahzab ignoraient cette conversion de leur compagnon, il a conseillé à Mas'ud de retourner vers les siens et d'essayer d'amener les forces païennes à abandonner le siège. C'est là que Mahomet a fait sa mémorable déclaration : « Car la guerre est le mensonge ». Mas'ud a rejoint les Ahzab, qui ne savaient pas qu'il avait changé de camp, et il a commencé à donner intentionnellement de mauvais conseils à ses anciens proches et alliés. Il s'est également beaucoup activé pour fomenter des querelles entre les diverses tribus jusqu'au point où, ne se faisant plus du tout mutuellement confiance, elles se sont séparées et ont levé le siège imposé aux musulmans, sauvant ainsi l'islam de la destruction à un stade encore embryonnaire [15]. Plus récemment, des complices de l'attentat du 11 septembre, comme Khalid Sheikh Muhammad, ont rationalisé leur conspiration dans leur défense devant le tribunal en citant la déclaration du prophète selon qui « la guerre est le mensonge ».

L'anecdote qui suit illustre de manière plus convaincante encore la légitimité du mensonge aux infidèles. Le poète Ka'b ibn Ashraf avait offensé Mahomet, qui s'était exclamé : « Qui va tuer cet homme qui a blessé Allah et son prophète ? ». Un jeune musulman qui s'appelait Muhammad ibn Maslama s'était porté volontaire à la condition d'être autorisé à mentir au poète pour pouvoir s'en approcher suffisamment. Mahomet avait accepté. Ibn Maslama était allé voir Ka'b et s'était mis à dénigrer l'islam et Mahomet. Il avait continué de la même manière jusqu'à devenir assez convaincant pour que Ka'b lui fasse confiance. Peu après, Ibn Maslama s'était présenté avec un autre musulman et, alors que Ka'b était sans méfiance, il l'avait tué ( [16].

Mahomet a dit d'autres choses qui jettent une lumière positive sur le mensonge, et notamment : « Allah m'a ordonné d'entretenir le doute chez les gens tout comme il m'a commandé de créer les obligations [religieuses] » ; ou « J'ai été envoyé pour jeter un voile de confusion » ; ou encore « celui qui vit sa vie dans la dissimulation meurt en martyr »  [17].

En bref, les plus anciennes données historiques sur l'islam montrent clairement le recours à la taqiyya comme arme de guerre islamique. De plus, on décrit souvent la manière dont les premiers musulmans mentaient pour se dégager de leurs obligations en général en reniant ou insultant l'islam ou Mahomet - souvent avec l'approbation de celui-ci, son seul critère étant que leurs intentions (niya) soient pures  [18]. Pendant les guerres contre les chrétiens, chaque fois que ceux-ci étaient en position de pouvoir, la pratique de la taqiyya devenait encore davantage partie intégrante de leur vie. Selon Mukaram, « la taqiyya a été utilisée comme moyen d'écarter le danger des musulmans, surtout aux temps critiques et lorsque leurs frontières ont été exposées aux guerres avec l'empire byzantin puis, par la suite, aux incursions [croisades] des Francs et autres » [19].

La taqiyya dans la révélation coranique

Le Coran lui-même témoigne de la taqiyya. Puisque les musulmans croient que c'est Allah qui a révélé ces versets, il est considéré par défaut comme le véritable responsable du mensonge - ce qui n'est pas surprenant puisqu'il est décrit dans le Coran comme le meilleur makar, autrement dit le meilleur menteur ou conspirateur (p. ex. : 3:54, 8:30, 10:21).

...les commentateurs ont mis au point la doctrine de l'abrogation, qui affirme pour l'essentiel qu'en cas de désaccord, les versets révélés plus tard dans la carrière de Mahomet prennent le pas sur les versets antérieurs.


Certes, d'autres écritures contiennent des contradictions, mais le Coran est le seul livre dont les commentateurs ont bâti une doctrine pour expliquer les très visibles différences qui apparaissent d'une injonction à l'autre. Aucun lecteur attentif ne peut manquer de remarquer les nombreux versets contradictoires du Coran, et plus précisément la manière dont des versets pacifiques et tolérants figurent pratiquement à côté de versets violents et intolérants. Les ulémas ont d'abord été déroutés quand il s'est agi de déterminer les versets à codifier dans la vision mondiale de la charia : celui qui affirme qu'il n'y pas de contrainte en religion (2:256), ou ceux qui ordonnent aux croyants de combattre tous les non-musulmans jusqu'à obtenir leur conversion ou, au moins, leur soumission à l'islam (8:39, 9:5, 9:29) ?. Pour se tirer de cet embarras, les commentateurs ont mis au point la doctrine de l'abrogation, qui affirme pour l'essentiel qu'en cas de désaccord, les versets révélés plus tard dans la carrière de Mahomet prennent le pas sur les versets antérieurs. Pour savoir quels versets abrogeaient quels autres, il est apparu une science religieuse vouée à la chronologie des versets coraniques (on l'appelle an-Nasikh wa'l Mansukh, l'abrogeant et l'abrogé).

Mais pourquoi, tout simplement, y a-t-il des contradictions ? On considère habituellement que, dans les premières années de l'islam, Mahomet et sa communauté étant bien moins nombreux que leurs adversaires infidèles alors qu'ils vivaient à côté d'eux à La Mecque, un message de paix et de coexistence était à l'ordre du jour. Mais, lorsque les musulmans ont émigré à Médine en 622 et ont acquis de la force militaire, les versets les incitant à passer à l'offensive ont lentement été « révélés » - en principe, envoyés par Allah - toujours en accord avec les capacités croissantes de l'islam. Dans les textes juridiques, ces versets sont classés en niveaux : passivité à l'égard de l'agression, autorisation de répliquer contre les agresseurs, ordres de combattre les agresseurs, ordres de combattre tous les non-musulmans, qu'ils commettent des agressions ou non  [20]. La force croissante des musulmans est le seul paramètre qui explique ce changement progressif de politique.

D'autres savants ont fourni une autre explication en arguant que, sur une période de vingt-deux ans, le Coran a été révélé par fragments, passant de versets passifs et spirituels à des prescriptions et injonctions de droit pour répandre la foi par le djihad et la conquête, et cela simplement pour permettre l'acclimatation des premiers convertis musulmans aux obligations de l'islam et éviter de les décourager dès le départ par les contraintes spectaculaires qui devaient être révélées dans des versets plus tardifs [22] - auraient été hors contexte lorsque la guerre n'était pas envisageable dans les faits.

...lorsque les musulmans sont faibles et en position de minorité, ils doivent prêcher et se comporter conformément à l'esprit des versets de La Mecque (paix et tolérance) ; quand ils sont forts, en revanche, ils doivent passer à l'offensive en se fondant sur les ordres formulés dans les versets de Médine (guerre et conquête).

Quelle que soit l'explication retenue, l'interprétation classique de l'abrogation coranique dans les versets sur la paix et la guerre consiste à dire que lorsque les musulmans sont faibles et en position de minorité, ils doivent prêcher et se comporter conformément à l'esprit des versets de La Mecque (paix et tolérance) ; quand ils sont forts, en revanche, ils doivent passer à l'offensive en se fondant sur les ordres formulés dans les versets de Médine (guerre et conquête). Les vicissitudes de l'histoire islamique témoignent de cette dichotomie, qui est bien traduite par une notion répandue chez les musulmans et fondée sur un hadith : si c'est possible, le djihad doit être mené par la main (la force), et sinon, par la langue (le prêche) ; et si cela non plus n'est pas possible, par le cœur ou par les intentions  [23].

La guerre est perpétuelle

Que l'islam légitime le mensonge pendant la guerre n'a évidemment rien de bien étonnant ; après tout, comme le disait l'écrivain élizabéthain John Lyly : « Tout est permis en amour et à la guerre » [24]. D'autres philosophes et stratèges non musulmans - comme Sun Tzu, Machiavel et Thomas Hobbes - ont justifié le mensonge à la guerre. Tromper l'ennemi pendant une guerre relève du simple bon sens. La différence essentielle, dans l'islam, c'est que la guerre contre les infidèles est une affaire perpétuelle, qui doit durer, selon les termes mêmes du Coran, jusqu'à ce que « tout chaos prenne fin et que toute religion appartienne à Allah »  [25]. Dans son article sur le djihad dans l'Encyclopédie de l'islam, Emile Tyan écrit : « Le devoir de djihad existe tant que la domination universelle de l'islam n'a pas été obtenue ». La paix avec les nations non musulmanes n'est donc qu'une situation provisoire ; seul le hasard des circonstances peut la justifier temporairement »  [26].

« le djihad, c'est lorsque les musulmans font la guerre aux infidèles, après qu'ils les ont appelés à embrasser l'islam ou au moins à payer le tribut [jizya] et à vivre en soumis, et qu'ils ont refusé »

De plus, pour revenir à la doctrine de l'abrogation, les savants musulmans comme Ibn Salama (décédé en 1020) sont d'accord pour penser que le verset 9:5 du Coran, connu sous le nom de verset de l'épée (ayat as-sayf), a abrogé quelque 124 versets plus pacifiques de La Mecque, ainsi que « tous les versets du Coran qui ordonnent ou impliquent moins qu'une offensive totale contre les non-croyants » [27]. En fait, les quatre écoles sunnites de jurisprudence tombent d'accord pour considérer que « le djihad, c'est lorsque les musulmans font la guerre aux infidèles, après qu'ils les ont appelés à embrasser l'islam ou au moins à payer le tribut [jizya] et à vivre en soumis, et qu'ils ont refusé »  [28].

Le caractère obligatoire du djihad s'exprime au mieux dans la vision dichotomique du monde par l'islam, qui oppose le royaume de l'islam au royaume de la guerre. Le premier, dar al-Islam, est le « royaume de la soumission », le monde où la charia gouverne ; le second, dar al-Harb (le royaume de la guerre), est le monde non islamique. La lutte continue jusqu'à ce que le royaume de l'islam soumette le monde non islamique - et c'est une situation perpétuelle qui persiste encore aujourd'hui. Ibn Khaldun (décédé en 1406), célèbre historien et philosophe musulman, exprime clairement cette division :

Dans la communauté musulmane, le djihad est un devoir religieux en raison du caractère universel de la mission des musulmans et de l'obligation de convertir tout le monde à l'islam, par la persuasion ou par la force. Les autres groupes religieux n'avaient pas de mission universelle, et le djihad n'était pas pour eux un devoir religieux, sauf pour des objectifs de défense. Mais l'islam est dans l'obligation de prendre le pouvoir sur les autres nations  [29].

...le mensonge musulman peut être vu comme un moyen à peine moins que noble au service d'un objectif glorieux, l'hégémonie islamique sous la charia, qui est vue comme bonne aussi bien pour les non-musulmans que pour les musulmans.

En dernier lieu, sans tenir compte des éléments de preuve et au cas où il paraîtrait encore déraisonnable qu'une religion rassemblant plus d'un milliard de croyants oblige à une guerre en son nom en l'absence de toute provocation, il est intéressant de noter que le djihad expansionniste est vu comme une entreprise altruiste, qui n'est pas sans rappeler l'idéologie du « fardeau de l'homme blanc » au dix-neuvième siècle. La logique, c'est que le monde, qu'il vive en démocratie, en régime socialiste ou communiste ou sous tout autre système de gouvernement, vit inévitablement enchaîné dans le péché, puisque le bien de l'humanité réside dans le fait de vivre selon la loi d'Allah. Dans ce contexte, le mensonge musulman peut être vu comme un moyen à peine moins que noble au service d'un objectif glorieux, l'hégémonie islamique sous la charia, qui est vue comme bonne aussi bien pour les non-musulmans que pour les musulmans.

Cette manière de voir les choses est ancienne : peu après la mort de Mahomet (634), lorsque les combattants du djihad sont sortis de la péninsule arabique, un chef perse qui devait être rapidement soumis demanda aux envahisseurs musulmans ce qu'ils voulaient. Leur réponse mémorable fut la suivante :

Allah nous a envoyés et conduits ici pour nous permettre de libérer ceux qui le désirent de la servitude aux puissants de la Terre et d'en faire des serviteurs d'Allah, pour changer leur pauvreté en richesse et les libérer de la tyrannie et du chaos des [fausses] religions et les amener à la justice de l'islam. Il nous a envoyés pour apporter sa religion à toutes ses créatures et les appeler à l'islam. Ceux qui accepteront cela de nous seront saufs, et nous les laisserons en paix ; mais ceux qui refuseront, nous les combattrons jusqu'à ce que nous ayons accompli la promesse d'Allah.  [30]

Mille quatre cents ans plus tard - en mars 2009 - l'expert juridique saoudien Basem Alem faisait publiquement écho à cette vision des choses :

En tant que membre de la vraie religion, j'ai davantage le droit d'envahir [les autres] pour imposer un certain mode de vie [conforme à la charia], dont l'histoire a montré que c'est la meilleure et la plus juste de toutes les civilisations. Telle est la vraie signification du djihad offensif. Lorsque nous lançons le djihad, ce n'est pas pour convertir les gens à l'islam mais pour les libérer du sombre esclavage dans lequel ils vivent.  [31]

Et il va sans dire que la taqiyya au service de l'altruisme est autorisée. Par exemple, et tout récemment, après avoir raconté en public l'histoire d'un musulman qui avait piégé un juif et l'avait fait se convertir à l'islam - en le prévenant que s'il cherchait à abandonner l'islam, les musulmans le tueraient pour apostasie - le religieux musulman Mahmoud al-Masri a estimé que c'était « un joli tour »  [32]. Après tout, d'un point de vue islamique, c'est le juif qui, finalement, bénéficiait de la tromperie qui l'avait amené à l'islam.

Traités et trêves

...la plupart des juristes sont tombés d'accord pour estimer que dix ans représentent la durée maximale pendant laquelle les musulmans peuvent vivre en paix avec les infidèles ;

Le caractère perpétuel du djihad est souligné par le fait que, sur la base du traité de Hudaybiya (628) signé pour 10 ans entre Mahomet et ses adversaires Koraïsh, la plupart des juristes sont tombés d'accord pour estimer que dix ans représentent la durée maximale pendant laquelle les musulmans peuvent vivre en paix avec les infidèles ; une fois le traité expiré, il convient de réexaminer la situation. D'après l'exemple de Mahomet qui a rompu le traité au bout de deux ans (en prétextant une infraction des Koraïsh), l'unique fonction de la trêve est de donner aux musulmans affaiblis le temps nécessaire pour se regrouper avant de reprendre l'offensive [33] :

« Par nature même, les traités doivent être de durée temporaire, parce qu'en théorie juridique musulmane, les relations normales entre territoires musulmans et non musulmans ne sont pas pacifiques, mais conflictuelles »  [34]. De ce fait, « les fuqaha [juristes] sont d'accord pour estimer que les trêves illimitées sont illégitimes si les musulmans ont les forces nécessaires pour reprendre la guerre contre eux [les non-musulmans] »  [35].

Même si la charia ordonne aux musulmans de respecter les traités, ils ont une voie pour échapper à cette contrainte, un voie qui laisse la porte ouverte aux abus : si les musulmans pensent - même sans preuves sérieuses - que leurs adversaires sont sur le point de rompre le traité, ils peuvent prendre les devants en le dénonçant les premiers. Qui plus est, certaines écoles juridiques islamiques, comme celle des Hanafites, affirment que les leaders musulmans ont le droit d'abroger les traités pour le simple motif que cela paraît avantageux pour l'islam  [36]. Cela fait référence aux hadith canoniques suivants : « Si vous prêtez un jour serment de faire quelque chose et découvrez par la suite que quelque chose d'autre est mieux, alors dénoncez votre serment et faites ce qui est le mieux »  [37]. Et qu'y a-t-il de mieux, de plus altruiste, que de faire régner la parole d'Allah en relançant le djihad chaque fois que possible ? Traditionnellement, les dirigeants musulmans respectaient l'engagement de lancer un djihad au moins une fois par an. Ce rituel est particulièrement net sous les sultans ottomans, qui passaient la moitié de leur vie sur le champ de bataille [38]. Le devoir de djihad était si important que les sultans n'étaient pas autorisés à faire le pèlerinage à La Mecque, un devoir individuel pour tout musulman. Leur conduite du djihad permettait à ce devoir collectif de se perpétuer ; sans eux, il serait tombé en désuétude  [39].

En résumé, la condition nécessaire pour qu'il y ait paix ou réconciliation est que les musulmans aient l'avantage.

En résumé, la condition nécessaire pour qu'il y ait paix ou réconciliation est que les musulmans aient l'avantage. C'est formulé de manière très claire dans un texte sunnite de droit islamique, Umdat as-Salik, écrit au quatorzième siècle par un savant égyptien, Ahmad Ibn Naqib al-Misri : « Il faut qu'il y ait quelque avantage [maslaha] accordé en cas de trêve, autre que le statu quo : 'Alors, n'ayez pas le cœur faible et n'appelez pas à la paix si c'est vous qui avez le dessus' [Coran 47:35] ». [40]

Plus récemment, et c'est très significatif pour les leaders occidentaux qui préconisent la coopération avec les islamistes, Yasser Arafat, peu après avoir négocié un traité de paix critiqué parce qu'il cédait trop à Israël, s'est adressé à une assemblée de musulmans dans une mosquée de Johannesburg où il a justifié ses actions : « À mes yeux, cet accord n'est rien de plus que l'accord signé entre notre prophète Mahomet et les Koraïsh à La Mecque » [41]. En d'autres termes, comme Mahomet, Arafat ne donne sa parole que pour la reprendre si « quelque chose de mieux » se présente - c'est à dire une fois que les Palestiniens seront devenus assez forts pour reprendre l'offensive et poursuivre la route vers Jérusalem. Ailleurs, il est apparu que le nom d'Hudaybiya était un mot clé pour les islamistes radicaux. Le Front islamique de libération Moro avait trois camps d'entraînement au sein du complexe d'Abu Bakar, aux Philippines. L'un d'eux était le camp Hudaybiya [42].

L'hostilité masquée sous forme de plaintes

Dans leurs déclarations destinées à des publics européens ou américains, les islamistes prétendent que le terrorisme qu'ils exercent contre l'Occident n'est que la réponse à des décennies d'oppression occidentale et israélienne. Mais, dans les écrits destinés à leurs coreligionnaires musulmans, ces actions sont présentées non comme une réaction à des provocations militaires ou politiques mais comme le produit d'une obligation religieuse.

Par exemple, en s'adressant à des publics occidentaux, Oussama Ben Laden présente des listes de plaintes comme motifs de sa guerre contre l'Occident - de l'oppression des Palestiniens à l'exploitation des femmes par l'Occident et même le refus américain de signer le protocole de Kyoto sur l'environnement - toutes choses compréhensibles du point de vue occidental. En revanche, il ne justifie jamais les attaques d'Al Qaida sur des cibles occidentales par le simple motif que les pays non musulmans sont des entités infidèles qui doivent être soumises. Effectivement, il commence souvent son message à l'Ouest en disant : « La justice commande la réciprocité » ou « Paix à ceux qui suivent la voie d'Allah » [43] - alors qu'il veut dire quelque chose de totalement différent que ce que ses auditeurs occidentaux entendent dans des mots comme « paix », « justice » ou « voie ».

C'est quand Ben Laden parle aux musulmans que la vérité se fait jour. Quand un groupe de musulmans de premier plan a écrit une lettre ouverte au peuple américain peu après les frappes du 11 septembre, expliquant que l'islam cherche à coexister pacifiquement  [44], Ben Laden a écrit pour les fustiger :

Quant à la relation entre musulmans et infidèles, elle est résumée par la parole du Très-Haut : « Nous [les musulmans] vous [les non-musulmans] renions. Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées,  jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul » [Coran 60:4]. Il y a donc une inimitié, dont témoigne une hostilité viscérale farouche, et telle hostilité, c'est-à-dire cette guerre, ne cessera que si l'infidèle se soumet à l'autorité de l'islam, ou s'il est interdit de verser son sang [c'est à dire s'il est un dhimmi, ou minorité protégée], ou si les musulmans sont à ce moment-là faibles et incapables. Mais si la haine viscérale s'éteint à un moment quelconque, c'est une grande apostasie ! ... Tels sont donc la base et le fondement de la relation entre l'infidèle et le musulman. Combat, animosité et haine, du musulman envers l'infidèle, sont les fondements de notre religion. Et nous considérons que c'est faire preuve de justice et de bonté envers eux [45].

Les discours de Ben Laden à l'Occident avec ses mots de justice et de paix sont des exemples manifestes de taqiyya.

Les quatre écoles de jurisprudence du courant principal de l'islam apportent leur soutien à cette vision du monde hostile en parlant de l'infidèle en des termes similaires. Les discours de Ben Laden à l'Occident avec ses mots de justice et de paix sont des exemples manifestes de taqiyya. Non seulement il est engagé dans un djihad physique, mais aussi dans une guerre de propagande, c'est à dire une guerre de mensonge. S'il parvient à convaincre l'Occident qu'il est entièrement responsable du conflit actuel, il engrange de la sympathie pour sa cause. En même temps, il sait que si les Américains venaient à comprendre que rien, sauf leur soumission, ne pourra jamais apporter la paix, sa campagne de propagande serait vite compromise. D'où la nécessité constante de se dissimuler et de citer des plaintes car, comme l'a dit le prophète de Ben Laden, « la guerre est le mensonge ».

Implications

La taqiyya pose toute une série de dilemmes éthiques. Quelqu'un qui croit vraiment que Allah justifie et, à travers l'exemple de son prophète, va même jusqu'à encourager le mensonge, n'éprouvera aucun scrupule d'ordre moral à mentir. Voyons le cas de Ali Mohammad, le premier « mentor » de Ben Laden, et agent d'Al Qaida depuis longtemps. Egyptien, il était initialement membre du Djihad islamique et a servi dans les renseignements de l'armée égyptienne. Après 1984, il a travaillé un moment pour la CIA en Allemagne. Bien que considéré comme non fiable, il s'est débrouillé pour aller en Californie où il s'est engagé dans l'armée américaine. Il semble probable qu'il ait continué à travailler dans une certaine mesure pour la CIA. Plus tard, il a formé des djihadistes aux États-Unis et en Afghanistan et on le retrouve derrière plusieurs attaques terroristes en Afrique. Ceux qui le connaissaient le considéraient avec « crainte et respect pour son incroyable confiance en soi, son incapacité à se laisser intimider, sa détermination absolue et violente à détruire les ennemis de l'islam, et sa croyance fervente dans les principes du fondamentalisme islamique militant » [46]. En fait, cette phrase résume tout : parce qu'une croyance fervente dans les principes de l'islam, qui légitime le mensonge pour faire prévaloir sur tout la parole d'Allah, contribue certainement beaucoup à donner une « incroyable confiance en soi » quand on ment [47].

...le bien et le mal, dans l'islam, n'ont pas grand chose à voir avec les normes universelles et se réfèrent uniquement à l'enseignement de l'islam lui-même, où beaucoup de choses s'opposent à l'éthique occidentale.

Pourtant, la plupart des Occidentaux continuent à penser que les mœurs, les lois et les contraintes éthiques des musulmans sont pratiquement identiques à celles de la tradition judéo-chrétienne. Avec naïveté ou arrogance, les leaders multiculturalistes d'aujourd'hui projettent leur propre vision du monde sur les islamistes, et pensent qu'une poignée de mains et un sourire autour d'un café, avec de nombreuses concessions, suffiront à démanteler le pouvoir de la parole d'Allah et de siècles de tradition immuable. Le fait demeure : le bien et le mal, dans l'islam, n'ont pas grand chose à voir avec les normes universelles et se réfèrent uniquement à l'enseignement de l'islam lui-même, où beaucoup de choses s'opposent à l'éthique occidentale.

Il faut donc comprendre que, contrairement à des hypothèses classiques admises depuis longtemps, la doctrine de la taqiyya va bien au-delà de la dissimulation religieuse dans laquelle les musulmans s'engageraient dans l'intérêt de leur propre sauvegarde, et qu'elle inclut le mensonge à l'ennemi infidèle d'une manière générale. Ce phénomène devrait éclairer le contexte dans lequel se manifeste le zèle de l'Iran chiite - car la taqiyya est vraiment une seconde nature pour le chiisme - à acquérir la puissance nucléaire tout en insistant sur le fait que ses motivations sont entièrement pacifiques.

La taqiyya ne se limite pas non plus aux affaires étrangères. Walid Phares, de la National Defense University, a déploré que des islamistes formés ici agissent sans aucun frein sur le sol américain grâce à leur recours à la taqiyya : « Notre gouvernement sait-il ce que prêche réellement cette doctrine et, plus important encore, les autorités forment-elles notre appareil de défense contre cette menace masquée qui est parmi nous ? »  [48]. Après le massacre de Fort Hood, où Nidal Malik Hasan, un Américain musulman qui avait exhibé de nombreux signes d'islamisme sans que personne en prenne acte, a tué treize de ses compagnons d'armes, hommes et femmes, on est forcé de répondre par la négative.

« Tant que l'islam persiste, la réconciliation de ses adeptes, même avec les juifs et les chrétiens, et plus encore avec le reste de l'humanité, restera un problème insoluble »

Voici donc le dilemme : la loi islamique sépare sans aucune ambiguïté le monde en deux moitiés en guerre perpétuelle - le monde islamique contre le non-islamique - et considère que la volonté d'Allah est que le premier soumette le second. Mais si la guerre contre les infidèles est une affaire perpétuelle, si la guerre est le mensonge, et si les actes sont justifiés par l'intention - des musulmans en nombre impossible à déterminer en conclueront tout naturellement qu'Allah leur donne le droit de mentir, tant qu'ils croient que leur mensonge sert à aider l'islam « jusqu'à ce que tout chaos prenne fin et que toute religion appartienne à Allah »  [49]. Qui plus est, ces mensonges seront considérés comme un moyen au service d'un but altruiste. Les ouvertures des musulmans à la paix, au dialogue ou même à des trêves temporaires doivent être vues sous cet éclairage, en pensant aux remarques pratiques formulées il y a plus d'un siècle par le philosophe James Lorimer : « Tant que l'islam persiste, la réconciliation de ses adeptes, même avec les juifs et les chrétiens, et plus encore avec le reste de l'humanité, restera un problème insoluble »  [50].

Pour conclure, si dans le contexte occidental l'alternance naturelle est entre la guerre et la paix, elle se fait plutôt dans le cadre de l'islam entre la guerre et le mensonge. Parce que, du point de vue de l'islam, les temps de paix - ceux où l'islam est significativement plus faible que ses adversaires infidèles - sont des temps de paix simulée et de mensonge, en un mot, de taqiyya.

Source : How Taqiyya Alters Islam's Rules of War, par Raymond Ibrahim, The Middle East Quarterly, Winter 2010. Traduction Poste de veille (Merci à mon traducteur)

http://www.postedeveille.ca/2010/01/raymond-ibrahim-comment-la-taqiyya-modifie-pour-lislam-les-r%C3%A8gles-de-la-guerre.html

Notre DIEU à nous s'appelle VERITE !
Le dieu des musulmans s'appelle MENSONGE !

Nous pouvons facilement distinguer le PRINCE DE LA VIE du prince de la mort !

Notre SALUT CHRETIEN réside dans la FIDELITE au CHRIST ...
Le SALUT DES MUSULMANS réside dans l'apostasie au coran et à mahomet ...

Que le SEIGNEUR nous garde et nous préserve du mauvais et de ses oeuvres. Amen

André Dominique
Revenir en haut Aller en bas
COQUELICOT
Modérateur
avatar

Date d'inscription : 06/09/2010
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   Mar Aoû 25 2015, 16:36

André Dominique dit :

Notre DIEU à nous s'appelle VERITE !
Le dieu des musulmans s'appelle MENSONGE !

Nous pouvons facilement distinguer le PRINCE DE LA VIE du prince de la mort !

Notre SALUT CHRETIEN réside dans la FIDELITE au CHRIST ...
Le SALUT DES MUSULMANS réside dans l'apostasie au coran et à mahomet ...

Que le SEIGNEUR nous garde et nous préserve du mauvais et de ses oeuvres. Amen



Je ne peux que dire AMEN,
mais j'espère que Dieu Trine ne laissera par tuer tous les chrétiens pour laisser place aux musulmans trompés ou non, qui tuent aussi la terre !




_________________
Tout vient de Dieu
tout lui appartient
tout lui revient.
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   Mar Aoû 25 2015, 18:51

COQUELICOT a écrit:
André Dominique dit :

Notre DIEU à nous s'appelle VERITE !
Le dieu des musulmans s'appelle MENSONGE !

Nous pouvons facilement distinguer le PRINCE DE LA VIE du prince de la mort !

Notre SALUT CHRETIEN réside dans la FIDELITE au CHRIST ...
Le SALUT DES MUSULMANS réside dans l'apostasie au coran et à mahomet ...

Que le SEIGNEUR nous garde et nous préserve du mauvais et de ses oeuvres. Amen



Je ne peux que dire AMEN,
mais j'espère que Dieu Trine ne laissera par tuer tous les chrétiens pour laisser place aux musulmans trompés ou non, qui tuent aussi la terre !


Après avoir reçu cette Parole de Jésus :

Evangile : « Voici vraiment un Israélite : il n’y a pas de ruse en lui. » (Jn 1, 45-51)

Ce mardi dans l'office des lectures nous est donné en partage le Psaume 09, en lequel il nous est possible de considérer l'islamiste comme l'impie rusé...

Antienne

C'est lui qui délivrera le pauvre aux abois.

Psaume : (9 B - I)

1 Pourquoi, Seigneur, es-tu si loin ?
Pourquoi te cacher aux jours d'angoisse ?
2 L'impie, dans son orgueil, poursuit les malheureux :
ils se font prendre aux ruses qu'il invente.

3 L'impie se glorifie du désir de son âme,
l'arrogant blasphème, il brave le Seigneur ;
4 plein de suffisance, l'impie ne cherche plus :
« Dieu n'est rien », voilà toute sa ruse. (pour lui, le Dieu Chrétien n'est rien)

5 A tout moment, ce qu'il fait réussit ;
tes sentences le dominent de très haut. *
(Tous ses adversaires, il les méprise.)
6 Il s'est dit : « Rien ne peut m'ébranler,
je suis pour longtemps à l'abri du malheur. »

7 Sa bouche qui maudit n'est que fraude et violence,
sa langue, mensonge et blessure.
8 Il se tient à l'affût près des villages,
il se cache pour tuer l'innocent.

Des yeux, il épie le faible,
9 il se cache à l'affût, comme un lion dans son fourré ;
il se tient à l'affût pour surprendre le pauvre,
il attire le pauvre, il le prend dans son filet.

10 Il se baisse, il se tapit ;
de tout son poids, il tombe sur le faible.
11 Il dit en lui-même : « Dieu oublie ! (le Dieu Chrétien)
il couvre sa face, jamais il ne verra ! »


Antienne

Dresse-toi, Seigneur ! Dieu, étends la main !

Psaume 9 B - II

12 Lève-toi, Seigneur ! Dieu, étends la main !
N'oublie pas le pauvre !
13 Pourquoi l'impie brave-t-il le Seigneur
en lui disant : « Viendras-tu me chercher ? »

14 Mais tu as vu : tu regardes le mal et la souffrance,
tu les prends dans ta main ;
sur toi repose le faible,
c'est toi qui viens en aide à l'orphelin.

15 Brise le bras de l'impie, du méchant ;
alors tu chercheras son impiété sans la trouver.
16 A tout jamais, le Seigneur est roi :
les païens ont péri sur sa terre.

17 Tu entends, Seigneur, le désir des pauvres,
tu rassures leur coeur, tu les écoutes.
18 Que justice soit rendue à l'orphelin,
qu'il n'y ait plus d'opprimé, *
et que tremble le mortel, né de la terre !


Antienne

Les paroles du Seigneur sont véridiques.

Psaume 11

2 Seigneur, au secours ! Il n'y a plus de fidèle !
La loyauté a disparu chez les hommes.
3 Entre eux la parole est mensonge,
coeur double, lèvres menteuses.

4 Que le Seigneur supprime ces lèvres menteuses,
cette langue qui parle insolemment,
5 ceux-là qui disent : « Armons notre langue !
A nous la parole ! Qui sera notre maître ? »


6 – « Pour le pauvre qui gémit,
le malheureux que l'on dépouille, +
maintenant je me lève, dit le Seigneur ; *
à celui qu'on méprise, je porte secours. »


7 Les paroles du Seigneur sont des paroles pures,
argent passé au feu, affiné sept fois.
8 Toi, Seigneur, tu tiens parole,
tu nous gardes pour toujours de cette engeance.


9 De tous côtés, s'agitent les impies :
la corruption gagne chez les hommes.

V/ Il dirige les humbles dans la justice,
il enseigne aux malheureux ses chemins.


Pour ce qui est de la conversion obligatoire des musulmans islamistes pour obtenir le SALUT ETERNEL, St Jean CHRYSOSTOME nous en parle le mieux ... le contraste est saisissant par rapport à la taqiyya musulmane et coranique

Citation :
SERMON DE SAINT JEAN CHRYSOSTOME SUR LE DIABLE TENTATEUR

Les chemins de la conversion


Voulez-vous que je vous indique les chemins de la conversion ? Ils sont nombreux, variés et différents, mais tous conduisent au ciel.

Le premier chemin de la conversion, c'est la condamnation de nos fautes. Commence toi-même par dire tes fautes, pour être justifié. Et c'est pourquoi le Prophète disait : J'ai dit : Je veux confesser au Seigneur les iniquités que j'ai commises ; et toi, tu as pardonné le péché de mon cœur. Condamne donc toi-même les fautes que tu as commises, et cela suffira pour que le Maître t'exauce. Celui qui condamne ses fautes, en effet, craindra davantage d'y retomber. Éveille ta conscience pour avoir ton accusateur en toi-même et ne pas le rencontrer devant le tribunal du Seigneur. Voilà donc un excellent chemin de conversion.

Il y en a un deuxième, qui n'est pas inférieur à celui-là : c'est de ne pas garder rancune à nos ennemis, de dominer notre colère pour pardonner les offenses de nos compagnons de service, car c'est ainsi que nous obtiendrons le pardon de celles que nous avons commises contre le Maître ; c'est la deuxième manière d'obtenir la purification de nos fautes. Si vous pardonnez à vos débiteurs, dit le Seigneur, mon Père, qui est aux ciel, vous pardonnera aussi.

Tu veux connaître le troisième chemin de la conversion ? C'est la prière fervente et attentive que tu feras du fond du cœur. ~

Si tu désires connaître le quatrième chemin, je citerai l'aumône elle a une puissance considérable et indicible. ~

La modestie et l'humilité ne sont pas des moyens inférieurs à ceux que nous avons dits pour détruire les péchés à la racine. Nous en avons pour témoin le publicain qui ne pouvait pas proclamer ses bonnes actions, mais qui les a toutes remplacées par l'offrande de son humilité et a déposé ainsi le lourd fardeau de ses fautes.

Nous venons donc d'indiquer cinq chemins de la conversion: d'abord la condamnation de nos péchés, puis le pardon accordé aux offenses du prochain; le troisième consiste dans la prière ; le quatrième dans l'aumône le cinquième dans l'humilité.

Ne reste donc pas inactif, mais chaque jour emprunte tous ces chemins ; ce sont des chemins faciles et tu ne peux pas prétexter ta misère. Car, même si tu vis dans la plus grande pauvreté, tu peux abandonner ta colère, pratiquer l'humilité, prier assidûment et condamner tes péchés. Ta pauvreté ne s'y oppose nullement. Mais qu'est-ce que je dis là ? alors que, sur ce chemin de la conversion où il s'agit de donner ses richesses (c'est de l'aumône que je veux parler), même la pauvreté ne nous empêche pas d'accomplir le commandement. Nous le voyons chez la veuve qui donnait ses deux piécettes.

Nous avons donc appris comment soigner nos blessures; appliquons ces remèdes: revenus à la vraie santé, nous profiterons hardiment de la table sainte et avec beaucoup de gloire nous irons à la rencontre du roi de gloire, le Christ. Obtenons les biens éternels par la grâce, la miséricorde et la bonté de Jésus Christ notre Seigneur.

Oraison

Pour ceux qui t'aiment, Seigneur, tu as préparé des biens que l'œil ne peut voir : répands en nos cœurs la ferveur de ta charité, afin que t'aimant en toute chose et par-dessus tout, nous obtenions de toi l'héritage promis qui surpasse tout désir.

http://www.aelf.org/office-lectures du 25 aout

André Dominique
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   Jeu Aoû 27 2015, 05:47


Franchement,
En utilisant juste la raison, mahomet un prophète de cette catégorie ... ça se rejette du revers de la pensée, du revers de la main !
En utilisant juste la raison, allah un dieu de cette catégorie ... ça se rejette du revers de la pensée, du revers de la main !

Ce n'est pas pour rien ... que les musulmans soient obligés dès le plus jeune âge cinq fois par jour et cela jusqu'à leur dernier souffle :

Il n'y a de Dieu que Allah et Muhammad est son messager.

Du vrai bourrage de crâne !

Avec l'impossibilité de pouvoir critiquer la parole d'allah et de son prophète ... la soumission obligatoire ... l'impossibilité de pouvoir quitter la foi musulmane sans risquer sa tête ... il est certain qu'un certain succès était à prévoir ; malgré tout la VERITE vaincra sur le MENSONGE !!!

André Dominique
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   Jeu Aoû 27 2015, 06:54

Pour ceux qui désirent approfondir leur connaissance sur mahomet, allah et l'islam ; voici un site à découvrir :

Satan et le faux prophète

http://www.troisiemeguerremondiale.net/article-satan-et-le-faux-prophete-109719843.html

La vérité sur Mahomet

http://www.troisiemeguerremondiale.net/article-la-verite-sur-mahomet-107439435.html

La vérité sur Mahomet (suite)

http://www.troisiemeguerremondiale.net/2012/08/la-verite-sur-mahomet-suite.html

Qui est Allah ?

http://www.troisiemeguerremondiale.net/2014/09/qui-est-allah.html

Allah est-il Dieu ? ( comparaison Bible et Coran )

http://www.troisiemeguerremondiale.net/2014/08/allah-est-il-dieu-comparaison-bible-et-coran.html

Islam 1400 ans de pillage, de massacre et de destruction ( 7 pages )

http://www.troisiemeguerremondiale.net/2015/05/islam-1400-ans-de-crimes-et-de-massacres-page-1-sur-5.html
http://www.troisiemeguerremondiale.net/2015/05/islam-1400-ans-de-pillage-de-massacre-et-de-destruction-page-2-sur-5.html
http://www.troisiemeguerremondiale.net/2015/05/islam-1400-ans-de-pillage-de-massacre-et-de-destruction-page-3-sur-5.html
http://www.troisiemeguerremondiale.net/2015/05/islam-1400-ans-de-pillage-de-massacre-et-de-destruction-page-4-sur-5.html
http://www.troisiemeguerremondiale.net/2015/05/islam-1400-ans-de-pillage-de-massacre-et-de-destruction-page-5-sur-5.html
http://www.troisiemeguerremondiale.net/2015/05/islam-1400-ans-de-pillage-de-massacre-et-de-destruction-page-6-sur-7.html

Islam,14 siècles de confrontation avec le Christianisme

http://www.troisiemeguerremondiale.net/article-christianisme-et-islam-98231894.html

Islam et la future conquête de l'Europe ( Vidéos )

http://www.troisiemeguerremondiale.net/article-l-islam-a-la-conquete-de-l-europe-videos-108300009.html

Pour être à l'écoute continuelle sur l'évolution de ce conflit :

http://www.troisiemeguerremondiale.net/tag/les%20infos%20les%20plus%20cruciales/

etc ....



Il y a aussi de très bonnes remises en place de la VERITE sur ce site :

Le linceul de Turin

http://www.troisiemeguerremondiale.net/article-le-linceul-de-turin-111233817.html

La vérité sur les croisades

http://www.troisiemeguerremondiale.net/article-la-verite-sur-les-croisades-107145433.html

Le retour du Messie annoncé par un rabbin

http://www.troisiemeguerremondiale.net/article-le-retour-du-messie-annonce-video-118994744.html


Jésus est-il Dieu ?

http://www.troisiemeguerremondiale.net/2014/10/jesus-est-il-dieu.html

etc...

Bonne lecture et surtout BONNE PRIÈRE ... !!!

Là, je suis sur le point de partir en week end charismatique (mini-retraite)
Priez aussi pour moi ... je ne manquerai de prier pour VOUS, notre EGLISE, le PEUPLE DE DIEU, le SALUT DE L'EUROPE, la FAMILLE.

André Dominique
Revenir en haut Aller en bas
BENEDICTE
membre
avatar

Date d'inscription : 17/04/2011

MessageSujet: Re: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   Jeu Aoû 27 2015, 07:04

Notre DIEU à nous s'appelle VERITE !
Le dieu des musulmans s'appelle MENSONGE !

Nous pouvons facilement distinguer le PRINCE DE LA VIE du prince de la mort !

Notre SALUT CHRETIEN réside dans la FIDELITE au CHRIST ...
Le SALUT DES MUSULMANS réside dans l'apostasie au coran et à mahomet ...

Que le SEIGNEUR nous garde et nous préserve du mauvais et de ses oeuvres. Amen

André Dominique

SIEGNEUR DONNEZ NOUS LA FORCE ET LA FOI NECESSAIRE ,POUR NE PAS VOUS RENIER ,SI LE MARTYR SE PRESENTE A NOUS , AYEZ PITIE DE NOUS ET DE TOUS CEUX QUI Y SONT DEJA CONFRONTES
MAMAN MARIE PROTEGE NOUS SOUS TON MANTEAU
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   Lun Aoû 31 2015, 19:28

Posté ici :

http://nouvellejerusalem.forumactif.com/t23605-des-refugies-qui-demandent-accueil-a-l-europe-et-refusent-la-nourriture-non-hallal-video#200712


Stan a écrit:

Des réfugiés qui demandent accueil à l'Europe,
et refusent la nourriture non-hallal ?


Je ne sais vraiment plus quoi penser de l'attitude de ces réfugiés du vidéoclip.
(...et dire qu'il y a de très jeunes enfants dans ce groupe que nous montre le vidéoclip).
Je me sens partagé entre l'agacement et la compassion.

Stan

Ces gens-là mettent allah à la première place ... ils suivent ses commandements !
Cela est certes déroutant pour nous occidentaux qui mettons Dieu totalement de côté ... qui donnons à l'homme la première place, la place de DIEU !
Cela implique en conséquence l'obligation de leur donner de la nourriture halal ... pour eux, c'est allah qui leur donne la "bonne nourriture halal" !

A ce niveau-là, les occidentaux sont dans un concept schématique idéologique totalement mortifère, puisque le jour où allah exigera de ses fidèles qu'ils tranchent la gorge aux occidentaux ... ils le feront ... car c'est la volonté d'allah ... !!!

Je dis les choses simplement mais avec toute la vérité qui jaillit de mon coeur !

En tant que Chrétien, je me dois de me distinguer des occidentaux en général ... car je ne suis aucunement la shématique idéologique qui les anime ... puisque tel le musulman, je mets DIEU au coeur de ma vie et je suis ses commandements ; sauf que ce n'est pas le dieu-allah de mahomet que je met au coeur de ma vie, mais bien le DIEU TRINITE révélé en Jésus CHRIST !
JE SUIS CHRETIEN !!!


Ce ne sont pas vraiment des musulmans seulement que les européens accueillent, plutôt des islamistes !
La différence a été bien décrite sur cette file :
http://nouvellejerusalem.forumactif.com/t23516-la-difference-entre-les-musulmans-les-islamistes-et-les-anti-islam#200592

Il s'agit alors de bien prendre conscience que ces mêmes musulmans qui exigent que les occidentaux se plient à la volonté d'allah ... dans un temps futurs seront certainement les acteurs-disciples-aveugles-obéissants à la lettre de la volonté d'allah...

Nous ne pouvons empêcher la déflagration phénoménale purificatrice qui est en devenir ... mais chaque chrétien peut évoluer admirablement en DIEU ... tellement devenir SON ENFANT BIEN-AIME ... tellement "con-fondu" en LUI par le FEU de Son ESPRIT SAINT, qu'aucune puissance terrestre ou démoniaque ne puisse avoir pouvoir sur nous ...

Ce jour, c'est l'Evangile lui-même qui nous en parle :

Citation :
Evangile : « Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres. Aucun prophète ne trouve un accueil favorable dans son pays » (Lc 4, 16-30)

Acclamation :

Alléluia. Alléluia.
L’Esprit du Seigneur est sur moi ;
il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres.

Alléluia.    (Lc 4, 18ac)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
   Jésus vint à Nazareth, où il avait été élevé.
Selon son habitude,
il entra dans la synagogue le jour du sabbat,
et il se leva pour faire la lecture.
   On lui remit le livre du prophète Isaïe.
Il ouvrit le livre et trouva le passage où il est écrit :
   L’Esprit du Seigneur est sur moi
parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction.

Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres,
annoncer aux captifs leur libération,
et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue,
remettre en liberté les opprimés,
   annoncer une année favorable accordée par le Seigneur.

   Jésus referma le livre, le rendit au servant et s’assit.
Tous, dans la synagogue, avaient les yeux fixés sur lui.
   Alors il se mit à leur dire :
« Aujourd’hui s’accomplit
ce passage de l’Écriture que vous venez d’entendre »
   Tous lui rendaient témoignage
et s’étonnaient des paroles de grâce qui sortaient de sa bouche.
Ils se disaient :
« N’est-ce pas là le fils de Joseph ? »
   Mais il leur dit :
« Sûrement vous allez me citer le dicton :
“Médecin, guéris-toi toi-même”,
et me dire :
“Nous avons appris tout ce qui s’est passé à Capharnaüm :
fais donc de même ici dans ton lieu d’origine !” »
  Puis il ajouta :
« Amen, je vous le dis :
aucun prophète ne trouve un accueil favorable dans son pays.
   En vérité, je vous le dis :
Au temps du prophète Élie,
lorsque pendant trois ans et demi
le ciel retint la pluie,
et qu’une grande famine se produisit sur toute la terre,
il y avait beaucoup de veuves en Israël ;
   pourtant Élie ne fut envoyé vers aucune d’entre elles,
mais bien dans la ville de Sarepta, au pays de Sidon,
chez une veuve étrangère.
   Au temps du prophète Élisée,
il y avait beaucoup de lépreux en Israël ;
et aucun d’eux n’a été purifié,
mais bien Naaman le Syrien. »

   À ces mots, dans la synagogue,
tous devinrent furieux.
   Ils se levèrent,
poussèrent Jésus hors de la ville,
et le menèrent jusqu’à un escarpement
de la colline où leur ville est construite,
pour le précipiter en bas.
   Mais lui, passant au milieu d’eux,
allait son chemin.


           – Acclamons la Parole de Dieu.

Les nazaréens étaient des gens religieux que je m'imagine un peu comme les musulmans d'aujourd'hui ... l'application stricte de la LOI !
Quand jésus se révèle à eux comme étant l'ATTENDU PROPHÉTISÉ ... mais leur révèle aussi les travers qui sont en eux, leur piété superficielle, leur nombrilisme, etc ... ils voulurent le tuer ... mais ne le purent !

Pourquoi, parce que Jésus CHRIST était tout entier dans le PERE DES CIEUX, faisait UN avec LUI !
IL était tout CON-FONDU avec la Ste VOLONTE de son PERE DES CIEUX !
Son ETRE TOUT ENTIER reposait dans la MAIN de Son PERE QUI EST AUX CIEUX !

C'est calmement qu'il passa au milieu d'eux, continuer son chemin, car l'HEURE de Son OFFRANDE SALVATRICE n'était pas encore arrivée !

Il existe un dicton populaire qui dit :

Pour vivre heureux, vivons caché !

Trop nombreux sont ceux qui l'appliquent et espèrent ainsi passer entre les mailles du filet des soucis de la vie, de tout engagement décisif qui amène à conséquence ... !

Ce n'est pas en se cachant ou en se voilant volontairement la face, telle une autruche qui enfouit sa tête dans le sable, qu'on ne sera pas touché par les événements en devenir.

C'est uniquement en faisant ce que le TRES HAUT attend de nous, en faisant Sa VOLONTE, en acceptant de faire-devenir TOUT UN avec LUI, de nous con-fondre dans la COMMUNE-UNION avec LUI, en reposant tout entier dans une CONFIANCE TOTALE dans SA MAIN ... que nous aussi pouvons espérer passer tranquillement notre chemin de vie à l'image de Jésus CHRIST qui marcha "cool" entre tous les assassins potentiels !

C'est Notre SEIGNEUR DIEU, PERE et CREATEUR de toute chose et de tout instant qui a la MAIN !
Ne l'oublions jamais !

Ste Thérèse nous apprend que ce sont essentiellement des toutes petites choses faîtes avec amour qui comptent ... à la portée donc de tout un chacun !

Puisse le SEIGNEUR nous accorder d'en arriver à pouvoir nous CON-FONDRE tout en LUI, d'être préservé des puissances du mal, de pouvoir être d'authentiques TÉMOINS de SA RÉSURRECTION. Amen

André Dominique
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   Mar Aoû 30 2016, 19:33

*

Dans le post précédent de cette file j'avais écrit :

Citation :
Ces gens-là mettent allah à la première place ... ils suivent ses commandements !
Cela est certes déroutant pour nous occidentaux qui mettons Dieu totalement de côté ... qui donnons à l'homme la première place, la place de DIEU !
Cela implique en conséquence l'obligation de leur donner de la nourriture halal ... pour eux, c'est allah qui leur donne la "bonne nourriture halal" !

A ce niveau-là, les occidentaux sont dans un concept schématique idéologique totalement mortifère, puisque le jour où allah exigera de ses fidèles qu'ils tranchent la gorge aux occidentaux ... ils le feront ... car c'est la volonté d'allah ... !!!

Je dis les choses simplement mais avec toute la vérité qui jaillit de mon coeur !

En tant que Chrétien, je me dois de me distinguer des occidentaux en général ... car je ne suis aucunement la shématique idéologique qui les anime ... puisque tel le musulman, je mets DIEU au coeur de ma vie et je suis ses commandements ; sauf que ce n'est pas le dieu-allah de mahomet que je met au coeur de ma vie, mais bien le DIEU TRINITE révélé en Jésus CHRIST !
JE SUIS CHRETIEN !!!

Ce ne sont pas vraiment des musulmans seulement que les européens accueillent, plutôt des islamistes !
La différence a été bien décrite sur cette file :
http://nouvellejerusalem.forumactif.com/t23516-la-difference-entre-les-musulmans-les-islamistes-et-les-anti-islam#200592

Il s'agit alors de bien prendre conscience que ces mêmes musulmans qui exigent que les occidentaux se plient à la volonté d'allah ... dans un temps futurs seront certainement les acteurs-disciples-aveugles-obéissants à la lettre de la volonté d'allah...

Nous ne pouvons empêcher la déflagration phénoménale purificatrice qui est en devenir ... mais chaque chrétien peut évoluer admirablement en DIEU ... tellement devenir SON ENFANT BIEN-AIME ... tellement "con-fondu" en LUI par le FEU de Son ESPRIT SAINT, qu'aucune puissance terrestre ou démoniaque ne puisse avoir pouvoir sur nous ...

Ce soir en réunion de Conseil Pastoral, j'ai encore une fois insisté sur le fait que nous sommes protégé en EGLISE !
Notre prêtre ainsi que d'autres membres avaient une frousse bleue ... que des attentats surviennent lors des grands rassemblements de cet été ... et rien ...!

N'oublions jamais que le Père Jacques HAMEL unit à Jésus CHRIST, lors de Son MARTYR en a payé le prix ... car vraiment les attentats à la personne continuent ... tel que du plus récent au plus ancien :

- http://echelledejacob.blogspot.fr/2016/08/cambrai-il-tire-de-la-fenetre-de-son.html
- http://echelledejacob.blogspot.fr/2016/08/toulouse-il-poignarde-une-policiere-la.html
- http://echelledejacob.blogspot.fr/2016/08/chance-pour-la-france-marseille-il-crie.html
- http://echelledejacob.blogspot.fr/2016/08/versailles-bagarre-au-baton-au-sabre-et.html
- http://www.lindependant.fr/2016/08/26/tabassee-au-rond-point-de-la-mosquee-apres-avoir-econduit-un-jeune-de-la-conte,2248370.php
- http://echelledejacob.blogspot.fr/2016/08/attaque-au-couteau-au-cri-d-allah-akbar.html
- http://echelledejacob.blogspot.fr/2016/08/paris-un-jeune-homme-poignarde-mort.html
- http://echelledejacob.blogspot.fr/2016/08/vivre-ensemble-avec-les-chances-pour-la.html
- http://echelledejacob.blogspot.fr/2016/08/sisco-agresseurs-islamiques-la-peur-au.html
- http://echelledejacob.blogspot.fr/2016/08/etats-unis-il-tente-de-decapiter-1.html
- http://echelledejacob.blogspot.fr/2016/08/chances-pour-la-france-des-jeunes.html
- http://echelledejacob.blogspot.fr/2016/08/cergy-coups-de-marteau-sur-la-tete.html
- http://echelledejacob.blogspot.fr/2016/08/soyons-fous-un-voleur-sort-une-machette.html
- http://echelledejacob.blogspot.fr/2016/08/cannes-un-desequilibre-crie-allah-akbar.html
- http://echelledejacob.blogspot.fr/2016/08/belgique-une-personne-poignardee-coups.html
- http://echelledejacob.blogspot.fr/2016/08/grenoble-un-homme-entre-la-vie-et-la.html
- http://echelledejacob.blogspot.fr/2016/08/belgique-attaque-au-couteau.html


Et ça n'arrête plus !

Que les gens comprennent enfin qu'il est de leur intérêt de revenir à DIEU, de se convertir afin qu'IL puisse les protéger !

"La vie des Blancs compte": campagne pour protéger les Blancs !

http://echelledejacob.blogspot.fr/2016/08/la-vie-des-blancs-compte-campagne-pour.html

Cela ne suffit pas ... il faut revenir à DIEU !
Après cela les Sts Anges protecteurs de DIEU peuvent être de la partie !

Seigneur, je suis vraiment émerveillé comment TU T'investit en notre monde pour nous sauver, pour nous préserver ... Accorde nous la Grâce de pouvoir inviter les gens à se convertir à TOi, de Te donner leur vie de sorte que TU puisses en prendre soin ... AMEN

ANdré Dominique
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   Sam Sep 03 2016, 17:48

*
Citation :

le jour où allah exigera de ses fidèles qu'ils tranchent la gorge aux occidentaux ... ils le feront ... car c'est la volonté d'allah ... !!!

Ecole coranique, à Londres

http://echelledejacob.blogspot.fr/2016/09/ecole-coranique-londres.html

Une caméra cachée filme une école coranique à Londres...
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   Sam Sep 03 2016, 18:02

*
Citation :
Les foules de migrants constituent bien une menace

De Marc Fromager, directeur de l'AED, dans La Nef :

Unknown-50"[...] Qu’on le veuille ou non, les foules de migrants, concentrées en Turquie et en Afrique du Nord, constituent bien une menace. Que fait-on pour gérer cette situation ? Nos brillantes interventions en Syrie et en Libye ont considérablement aggravé le risque auquel nous sommes exposés. On pourrait presque finir par se demander si nous n’avons pas fait exprès… Le suicide démographique de l’Europe nous oblige (croit-on, parce que sinon, on pourrait aussi encourager la vitalité endogène) à lancer des rapts à grande échelle de population périphérique, mais sans réfléchir aux conséquences en termes de tensions culturelles et religieuses, à moins que là aussi, ce ne soit fait exprès.

Si jamais tous ces arguments ne suffisaient pas, il resterait simplement à se promener dans nos rues où le déploiement massif de l’armée demeure assez parlant, sauf à considérer qu’ils sont là pour rien, ce qui serait pour le coup encore plus inquiétant que le danger qu’ils sont censés contenir. Leur présence est venue répondre non pas à des menaces, mais à des attaques bien réelles sous forme d’attentats. Nous sommes en guerre contre le terrorisme, ce qui prouve bien au passage que nous sommes en guerre.

Un jour, il faudra bien nommer l’ennemi, l’islam radical, et cesser de simplement faire croire qu’il s’agit de Daesh. À Nice, l’assassin n’avait rien à voir avec le Proche-Orient. Nous avons donc parmi nous des personnes qui pourront basculer à tout moment, comme le montre encore le martyre du Père Hamel à Saint-Etienne du Rouvray. D’autres attentats se produiront et le jour venu, se transformeront en confrontation à grande échelle. Sauf implosion préalable de l’islam radical, on ne voit pas très bien comment nous pourrons éviter cette guerre, sans parler des autres évoquées plus haut. Quelles réponses apporter à l’islam radical ? Tant sur le plan politique que religieux, il nous faut trouver des solutions de toute urgence."

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2016/09/les-foules-de-migrants-constituent-bien-une-menace.html


Citation :
Le nombre de demandeurs d'asile issus d'Afghanistan a bondi en cinq mois de 964 %

Il est passé de 218 à 2319 demandes, faisant des Afghans la deuxième nationalité au palmarès des candidats au statut de réfugié en France. Juste derrière les Soudanais, dont le nombre de dossiers déposés a lui-même augmenté de 174 %, en passant de 918 à 2519. Alors que les Syriens, sur lesquels se concentre l'actualité internationale, n'ont déposé, dans le même temps, que 28 % de demandes supplémentaires, de 976 à 1255.

Dans le même temps, les reconduites à la frontière sont en baisse de 20%. Pour le secrétaire national du syndicat Alliance, Olivier Hourcau, cette baisse des éloignements n'est guère étonnante :

«Depuis le début de l'état d'urgence, les frontières font l'objet d'une vigilance accrue et consomment un nombre d'effectifs considérable, particulièrement ceux de la PAF. L'administration ponctionne ainsi des fonctionnaires dans les services procéduriers, chargés notamment des reconduites, pour aller renforcer les points soumis à forte pression, comme le secteur de Menton dans les Alpes-Maritimes. La mission d'éloignement devient une mission secondaire. En somme, on déshabille Paul pour habiller Jacques…»
...
http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2016/09/le-nombre-de-demandeurs-dasile-issus-dafghanistan-a-bondi-en-cinq-mois-de-964-.html


Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   Sam Sep 03 2016, 18:13

*

A vrai dire, le seul problème fondamental est le coran lui-même ... parce qu'il est un livre meurtrier ... même pire que le "mein kampf" de hitler !

Tout est écrit dedans !

Citation :
Bruxelles : « À 200 mètres de la Grand-Place, tu es en Arabie Saoudite »

Et c'est un journaliste de gauche, Jean Quatremer journaliste correspondant de Libération basé à Bruxelles, un européiste fanatique qui l'affirme :

«  La Belgique, en tant qu’entité culturelle et politique, ne fonctionne plus. La Wallonie et la Flandre sont deux démocraties qui s’ignorent complètement, avec pour seul point de rencontre un gouvernement fédéral qui a tendance à s’amenuiser. Nous sommes entrés de plain-pied dans l’ère de la post-Belgique.  ».

«  Quand tu vas à Molenbeek, tu as un choc culturel et physique. On me rétorque qu’en France, nous avons les banlieues. C’est vrai, mais ici, c’est au centre de la capitale. À deux cents mètres de la Grand-Place, tu es en Arabie Saoudite. Il y a un truc qui ne va pas.  »

«  Heureusement, la Belgique n’est pas un pays violent. Et qui n’est pas dans une situation où les extrémistes peuvent prendre le pouvoir. Mais je ne parierais pas sur le fait que ça dure éternellement. Les peuples changent vite. Et il existe chez vous de vrais dangers avec la ghettoïsation, la fragmentation en communautés.  »

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2016/09/bruxelles-%C3%A0-200-m%C3%A8tres-de-la-grand-place-tu-es-en-arabie-saoudite-.html


Citation :
Et pourtant Marie est révérée dans le Coran...

27 chrétiens libanais, dont des enfants, travaillant et résidant en Arabie saoudite ont été arrêtés par la police du Comité pour la promotion de la vertu et la prévention du vice. Les chrétiens étaient réunis à leur domicile privé pour fêter la Vierge Marie, sans doute pour la fête de l’Assomption.

Ils ont tous été expulsés du royaume wahhabite. On leur a reproché d’avoir assisté à un culte non musulman, ce qui est interdit en Arabie saoudite, et de posséder des Évangiles, ce qui est tout aussi prohibé.

Les Libanais ont tenté d’expliquer que leur réunion ne causait aucun trouble à l’ordre public et que la Vierge Marie était révérée dans le coran...

La Marie du Coran, sœur de Moïse, n’est pas tout à fait la même que celle du Nouveau Testament… et les musulmans le savent bien. Ceux qui s'imaginent que nous avons, grâce à la Vierge Marie, des points communs avec cette fausse religion se mettent le doigt dans l'oeil.

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2016/09/et-pourtant-marie-est-r%C3%A9v%C3%A9r%C3%A9e-dans-le-coran.html

Citation :

Sortir de l’UE pour tomber dans l’Oumma


D'Yves Daoudal :


  • "Si l’on additionne Muhammad, Mohammed, Mohammad et Muhammed, le nom du Prophète a été le premier prénom donné en Angleterre et au Pays de Galles en 2015."


Mais à part ça, le grand remplacement, cela n'existe pas.

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2016/09/sortir-de-lue-pour-tomber-dans-loumma.html

Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   Mer Oct 19 2016, 19:27

Posté ici :

http://nouvellejerusalem.forumactif.com/t9557p200-le-nouveau-saint-louis#208325

André Dominique a écrit:
.

Le Pape François a dit :

« Nous sommes tous fils de Dieu »

http://www.afrikmag.com/nexiste-de-dieu-de-guerre/

Notre Pape François a tout à fait raison lorsque nous prenons la Pyramide de Maslow en exemple :


Si nous prenons la limitation de la dimension du chiot, de l'athée au 4 premiers niveaux ... en occultant la dimension "d'accomplissement de soi" on peut dire qu'en toute communauté de vie qu'elle soit athée, chrétienne, musulmane, franc-maçonne, occulte, ancestrale ou moderne, gang etc ... le cliché fondamental se retrouve partout ... au point qu'on pourrait dire selon l'idéologie athée que si on bannissait toute "dimension d'accomplissement de soi" le vivre-ensemble, la paix entre les hommes serait possible humainement ... la fraternité athée, quoi !
Nous pouvons affirmer sans nous tromper, que tout homme est "issu de la même Source d'Être" ... "issu-fils de DIEU" par nature originelle ... malheureusement assujetti au mal qui règne dans le coeur de l'homme, qui fait que tout homme limité à ces 4 dimensions originelles se retrouve à devoir être tel un loup pour autrui, une bête féroce dans un état de défiance continuel !
L'utopie illusoire athéiste ne peut aboutir qu'au carnage de la meute animale !

Il y a "fils de DIEU" selon l'origine de notre nature d'homme, et il y a Fils de DIEU en Jésus CHRIST !
Nous ne pouvons nous définir comme Chrétiens, qu'à partir du moment où nous donnons au CHRIST Jésus de nous régénérer-remplir de toute Sa VIE de VAINQUEUR de tout mal et de toute sorte de mort ... La Vie de Ressuscité qu'IL nous donne en partage à chaque Communion-Nourriture, VIE qu'IL fait croître en chaque état de Communion Intime sensible ou non, jusqu'à nous rendre débordant de cette VIE DIVINE dans l'ESPRIT SAINT, Membres Vivants du Royaume des CIEUX, Fils en Jésus CHRIST de Notre PERE QUI EST AUX CIEUX est inconcevable pour le "non-chrétien"... pas encore au Paradis, et pourtant capable de vivre de la Réalité des CIEUX tout en devant vivre encore dans le monde, mais n'étant malgré tout plus de ce monde !

Si nous sommes tous fils de DIEU par l'origine de notre nature d'homme ... cela ne signifie aucunement que tous ensemble sans exception nous aboutissions à l'état d'être de Fils Vivant à l'image de Notre PERE QUI EST AUX CIEUX !
Comment un athée peut-il espérer aboutir à un état divin si de toute ses forces et de toutes ses facultés il a nié-refusé ce chemin de ressemblance ?
Comment un sataniste peut-il espérer aboutir à la Vie Divine s'il a mis toutes ses facultés à contribuer volontairement-librement au "combat contre leur PERE QUI EST AUX CIEUX" ?

La conversion à DIEU est une démarche obligatoire pour pouvoir arriver-vivre du PARADIS ... personne ne peut faire l'économie de la conversion personnelle ou s'excuser de quelque façon que ce soit !
Pour que cette conversion soit incroyablement efficace et prolifique ... Jésus CHRIST s'est fait CHEMIN DE VIE et se donne en NOURRITURE !
De même que notre corps assimile la nourriture terrestre, pareillement notre âme et notre corps assimile tout le DIVIN de Jésus CHRIST pour devenir comme LUI des FILS DE DIEU ACCOMPLIS EN DIEU ... nos SAINTS DE DIEU en sont les TÉMOINS !
Espérons que toute personne puisse recevoir lors de son "grand passage" dans l'Infinie MISÉRICORDE de notre DIEU, cette capacité de pouvoir reconnaître Jésus CHRIST, en Sa LUMIÈRE-VÉRITÉ DIVINE et se convertir par le OUI-FIAT-TOTAL auquel tout homme se doit de se préparer.
L'accomplissement de sa vie est facile en Jésus CHRIST ... Avec LUI, il n'y a que des raccourcis ... Magnificat !

L'accomplissement de sa vie en ce monde, hors de Jésus CHRIST est quasi impossible ... la vie selon le coran nous le prouve !
Si l'Espérance et la Confiance-Abandon, une vie même sans peur, sont l'apanage du Chrétien qui s'accomplit en Jésus CHRIST ... il en est tout autre pour le musulman qui ploie sous le poids atroce de la PEUR DE DIEU ... qui se doit de se soumettre tellement à allah, au mépris de sa propre identité consciente d'homme, afin de pouvoir devenir-être un instrument efficace d'allah pour dominer le monde.

Allah n'est pas comme Notre PÈRE QUI EST AUX CIEUX qui s'engage à prendre soin de nous en tout domaine (les 4 premiers niveaux de la Pyramide de Maslow) dès que nous nous engageons à appliquer cette Parole :

Matthieu 6
32 Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin.
33 Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.
34 Ne vous inquiétez donc pas du lendemain; car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine.


Allah exige des siens, une soumission telle que chacun se doit être prêt à devenir un CAÏN de ses frères musulmans si ceux-ci ne correspondent pas à la volonté d'allah écrite dans le coran. Le musulman se doit d'être prêt à tout moment pour prendre la vie de son frère musulman, prêt à tout moment pour devenir un meurtrier fratricide !

Citation :
« Sans le meurtre des apostats, l’islam n’existerait plus »…
CHARIAH / 9 OCTOBRE 2016


Pour le Cheikh Al Qaradhâwî, Président de l’Union Internationale des Savants Musulmans (oulémas), Membre de la confrérie des Frères musulmans, Membre du Conseil Européen pour la Recherche et la Fatwa, et Consultant religieux pour Al Jazeera : « Sans l’assassinat des Apostats, l’islam n’existerait plus depuis la mort de Mahomet« … Que les Musulmans prennent donc leur courage à deux mains et n’aient pas peur ! Jésus n’a-t-Il pas dit : « Celui qui cherchera à sauver sa vie, la perdra, mais celui qui la perdra à cause de Moi et de l’Évangile, la sauvera. (Mc 8.35) » ?

http://ahp.li/1351ffb7e493fdc33387.mp4

Les Fatwas de Qaradhâwî sont très connues dans le monde arabe grâce à l’émission religieuse qu’il anime chaque semaine sur la chaine de télévision Al Jazira, « la Charia et la vie ». Assis derrière un bureau, il prend des questions d’auditeurs, auxquelles il répond en direct. Près de dix millions d’auditeurs sont ainsi familiarisés avec ses prêches, sa barbe grisonnante, ses grandes lunettes en écailles et son chapeau traditionnel rouge et blanc.


Al Qaradhâwî et le président Morsi, des Frères Musulmans, élu un temps président de l’Egypte.

Tariq Ramadan est le propagateur des idées de Qaradhâwî en Europe. Il le cite régulièrement et dansimages un de ses livres écrit. « Toute personne, musulmane ou non, qui a étudié les sciences et le droit islamiques contemporains, sait quelle est la contribution de Yussuf Al-Qaradâwî au débat et combien certaines de ses propositions juridiques sont novatrices. J’éprouve un profond respect pour l’homme et le savant et serait le dernier à m’en cacher (Tariq Ramadan, Aziz Zemouri, Faut-il faire taire Tariq Ramadan ?, l’Archipel, 2005) ». Tariq Ramadan finira par être récompensé de sa dévotion à Qaradhâwî, outre une chaire dans une université britannique financé par le Qatar, il obtiendra aussi un poste dans Centre de recherche sur la législation et l’éthique islamiques (CILE), à la faculté islamique de Doha.




http://www.islam-et-verite.com/sans-le-meurtre-des-apostats-lislam-nexisterait-plus-2/

Pour nous tout ceci est pure folie ... et les musulmans de bonne volonté sont écrasés par ce joug inhumain !

Maintenant faut-il s'étonner que cette éducation au meurtre fratricide dès le plus jeune âge :



La fête de l’Aid entraîne les musulmans à égorger les infidèles
SOCIÉTÉ  16 SEPTEMBRE 2016

http://www.islam-et-verite.com/fete-de-laid-entraine-musulmans-a-egorger-infideles/

Souvenons-nous juste du MARTYR Père Jacques HAM(M)EL, du pourquoi islamiste de sa mort-égorgement !

Citation :

« Je devais la tuer. Je n’avais pas le choix »
CHARIAH  8 OCTOBRE 2016


« Je ne pouvais pas laisser passer ça. Je n’arrivais à penser à rien d’autre. Je devais la tuer. Je n’avais pas le choix. »

Pour expliquer pourquoi il a tué sa soeur Tasleem d’une balle dans la tête parce qu’elle avait épousé un chrétien, le Pakistanais Mubeen Rahju a adopté un ton banal, presque patelin lors de son entretien avec l’Associated Press. Le meurtre remonte à août dernier à Lahore. Le mari de sa soeur avait pourtant accepté de se convertir à l’islam pour faire plaisir à la famille, mais ce n’était pas suffisant. Car – est-il utile de le préciser – Mubeen est musulman.

Rahju note dans l’interview qu’il avait subi des pressions croissantes de la part de ses voisins et de ses collègues afin de réagir convenablement à la situation déshonorante de sa soeur.

Les voisins sont d’ailleurs d’accord : « Je suis fier de cet homme et il a fait ce qu’il fallait en la tuant. Nous ne pouvons pas permettre aux nôtres de se marier en dehors de notre religion. Il a bien agi », a déclaré l’un d’entre eux. Quant au père de la jeune femme, il ne parle que de la honte dont elle a accablé sa famille : sa mort était la seule manière de rétablir l’honneur.

Les chrétiens de Lahore vivent aujourd’hui, plus que jamais, dans la peur.

http://reinformation.tv/tuer-pas-choix-breves-60431-2/

« … S’ils renient, saisissez-les et tuez-les où que vous les trouviez ! Gardez-vous de prendre parmi eux des amis ou des auxiliaires… » (Coran 4.89) ; « Quiconque se séparera d’Allah et de son apôtre, Allah lui fera éprouver combien il est terrible dans ses châtiments. […] Ce n’est pas vous qui les tuez, c’est Allah. » (Coran 8.12-17) ; « Quiconque a renié Allah après avoir cru – sauf celui qui y a été contraint –ceux qui ouvrent délibérément leur cœur à la mécréance, ceux-là méritent la colère d’Allah et un terrible châtiment. » (Coran 16.106 ; 2.217)

http://www.islam-et-verite.com/devais-tuer-navais-choix/


Maintenant faut-il s'étonner que cette éducation au meurtre fratricide dès le plus jeune âge rende la mort corporelle tellement banal que le fait de souhaiter "JOYEUX NOËL" soit considéré comme péché pire que le meurtre ou le viol ?

Stan a écrit:
Citation :

Souhaiter «Joyeux Noël» revient à commettre
un péché plus grave que le meurtre,
selon ce cheikh basé en Arabie saoudite


Alors que je vois déjà apparaitre dans les magasins de Québec
des articles qui rappellent que la période de Noël arrive...
voilà que je découvre aussi sur Internet des enseignements
musulmans qui sont désolants à propos de Noël...



Quelle confusion de valeurs chez nos amis musulmans
d'Arabie Saoudite ! mais, heureusement, il reste que
la majorité des musulmans n'adhèrent pas
à cet enseignement, ...si je ne me trompe pas.

Stan

Seigneur accentue la LIBERATION des peuples musulmans du JOUG-ALLAH qui pousse à la damnation éternelle. Amen

André Dominique
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   Jeu Oct 20 2016, 15:51

.
‘Nous sommes devenus les esclaves de l’Arabie Saoudite et du Qatar !’, selon Philippe de Villiers


Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   Jeu Oct 20 2016, 16:10

.


[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   Jeu Oct 20 2016, 19:10

.
20 octobre 2016

Le terme « islamophobie », une « ruse sémantique »

Selon Zineb El Rhazoui, journaliste franco-marocaine et militante féministe menacée de plusieurs fatwas, ancienne de Charlie Hebdo le 9 septembre, qui publie aujourd'hui Détruire le fascisme islamique :



"Déjà, il faut rappeler que l'islamophobie n'existe pas en terre d'islam. Parce que là où l'islam a la force de coercition, il n'a pas besoin d'un concept comme ça. Il y a le délit de blasphème, d'apostasie, d'atteinte à la religion... Ceux qui tiennent des propos qualifiés d' « islamophobes » en Europe, dans le monde musulman, ils seraient mis en prison, fouettés, agressés ou assassinés. Le dernier assassinat date de moins d'un mois, avec l'écrivain jordanien Nahed Hattar qui a été tué alors qu'il se rendait à son procès pour « insulte » à l'islam. Là-bas, les islamistes disposent de moyens légaux pour faire taire tous ceux qui critiquent leur idéologie. En Europe, ils n'ont pas ces moyens-là et ils ne peuvent pas nous mettre en prison. Ils peuvent soit nous assassiner, comme ce qu'ils ont fait avec la rédaction de Charlie Hebdo. Ou alors s'ils ne veulent pas emprunter la voie terroriste, le seul moyen qui leur reste est de recourir à cette ruse sémantique qu'est l'islamophobie. Critiquer leur idéologie, c'est être raciste, puisqu'elle serait inhérente à leur race... [...]

Vous qualifiez une partie de l'extrême gauche de « collaborationniste ». N'est-ce pas exagéré ?

Je parle à la fois d'une partie de l'extrême gauche, mais aussi d'une partie des féministes et de certains hommes politiques. C'est une catégorie de l'extrême gauche qui, d'une façon illusoire, perçoit les musulmans comme une communauté qui serait un nouveau prolétariat. Cette approche est, encore une fois, extrêmement condescendante et paternaliste, voyant les musulmans comme une communauté inférieure, faible qu'il faut aider et épauler. Cette partie de l'extrême gauche ne s'intéresse qu'à une catégorie de musulmans, ceux des quartiers pauvres issus de l'immigration. Alors que l'idéologie islamiste, on le sait, est financée par les gens les plus riches au monde, l'Arabie saoudite ou le Qatar. Par ailleurs, elle ne prend pas en compte le fait que dans les pays musulmans, la gauche radicale et libertaire s'est toujours fait laminer par les islamistes. Dieu que c'est dur que d'être athée dans ces pays ! Notre extrême gauche en France a par exemple oublié que Khomeiny a emprisonné et exécuté les communistes en Iran. L'islamisme avance masqué. Au début, quand ces gens n'ont pas le pouvoir, ils se présentent avec un programme attrape-tout, des velléités de revendications sociales et de projets ouvriers. Mais une fois arrivés au pouvoir, ils se retournent complètement contre ça. Aujourd'hui, est-ce qu'il y a une seule théocratie islamique qui respecte le droit des ouvriers ou les revendications de la gauche radicale ? C'est une erreur grossière de notre extrême gauche française.

Vous vous en prenez même « imams modérés », auxquels font souvent appel les médias. Pourquoi ?

Tout d'abord, un imam reste un imam. On ne peut bien sûr pas lui demander de défiler sur un char de la gay pride. J'ai bien conscience que sont des hommes de religion, et dans une société plurielle telle que je la souhaite, ils ont bien sûr le droit d'exister. Toutefois, j'ai des sérieux doutes sur la modération de ces gens. Qu'est-ce qu'un modéré ? Quelqu'un qui n'appelle pas au terrorisme ? Certes, mais ça ne suffit pas. Quelqu'un qui, après chaque attentat, condamne le geste ? Merci, mais ces imams condamnent quelque chose qui est déjà condamné par la loi. Là où on aurait vraiment besoin d'eux, c'est pour condamner les textes qui produisent ce type d'attentat au lieu de continuer à nous chanter les louanges de l'islam. Cette modération, je ne la vois pas non plus lors d'un débat comme celui sur le burkini. Il n'y a pas eu un seul, je dis bien un seul imam qui a levé le petit doigt pour dire qu'on peut tout à fait être musulmane et mettre un bikini. Non, ils préfèrent crier à l'islamophobie et condamner le fait qu'on ne laisse pas des femmes en burkini déployer leur stratégie militante.

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2016/10/le-terme-islamophobie-une-ruse-s%C3%A9mantique-.html
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   Dim Fév 12 2017, 17:40

.
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   Mar Fév 21 2017, 06:44

.
La problématique de la charte des valeur par Aldo Sterone

Revenir en haut Aller en bas
COQUELICOT
Modérateur
avatar

Date d'inscription : 06/09/2010
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   Mar Fév 21 2017, 07:07

trop peu d'Arabes sont évolués, et trop d'arabes sont toujours au niveau primitif !

trop peu de musulmans des pays du Pakistan, Afghanistan, Irak, etc...sont évolués et beaucoup trop restent primitifs voir barbares !!!!

les chrétiens l'ont été aussi en leur temps ( vers l'an 800, 1200....et bien d'autres)



combien de siècles encore pour devenir réellement intelligent ???


Ô Seigneur Trinitaire,
je te supplie de venir encore à notre secours, nous sommes INSUFFISANTS et INCOMPETENTS pour travailler à ton oeuvre !

Pardon à Jésus-Christ, sa souffrance est continuelle.......!

_________________
Tout vient de Dieu
tout lui appartient
tout lui revient.
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   Mar Fév 21 2017, 17:34

.
Il s'agit de comprendre que lorsqu'on sert "allah, le coran ou leur prophète mahomet" on entre dans une dimension meurtrière !
On est complètement à l'opposé de la DIMENSION DU SALUT inaugurée par Jésus CHRIST !
Servir "allah, le coran ou leur prophète mahomet" sait être assuré d'aboutir en enfer car les pensées, intentions et actes sont totalement "ANTI-CHRIST" ...
La MISERICORDE DE DIEU réside dans l'Authentique Conversion ... par l'obtention du SALUT DU CHRIST qui a payé le PRIX de la PASSION GLORIEUSE !
Mépriser le Chrétien, lui nuire, abuser de sa Bonté en CHRIST, n'est aucunement profitable pour l'âme ... même les prières du Bon Chrétien ne servent à rien pour tous ces musulmans, car leur disposition de coeur est mauvaise ...

SEIGNEUR, fais qu'en chaque musulman, chaque parole d'allah qui distille sa haine et sa peur inspire un SAINT DÉGOÛT, car en eux reste malgré tout écrite Ta LOI NATURELLE ... SAUVE tous les biens intentionnés par ce SALUTAIRE DEGOUT ! Amen
SEIGNEUR que dans ces Temps Nouveaux qui sont les nôtres désormais, quiconque ose élever la main sur UN DES TIENS ... où qu'il se situe dans le monde soit immédiatement mis face à TOI, car Tu as dit :

Evangile selon Saint Matthieu  Chapitre 25

Or quand le Fils de l'homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, il s'assiéra alors sur son trône de gloire,
32 et toutes les nations seront rassemblées devant lui, et il séparera les uns d'avec les autres, comme le pasteur sépare les brebis d'avec les boucs,
33 et il mettra les brebis à sa droite et les boucs à sa gauche.
34 Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite: " Venez, les bénis de mon Père: prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la création du monde.
35 Car j'ai eu faim, et vous m'avez donné à manger; j'ai eu soif, et vous m'avez donné à boire; j'étais étranger, et vous m'avez recueilli;
36 nu, et vous m'avez vêtu; j'ai été malade, et vous m'avez visité; j'étais en prison, et vous êtes venus à moi. "
37 Alors les justes lui répondront: " Seigneur, quand vous avons-nous vu avoir faim, et vous avons-nous donné à manger; avoir soif, et vous avons-nous donné à boire?
38 Quand vous avons-nous vu étranger, et vous avons-nous recueilli; nu, et vous avons-nous vêtu?
39 Quand vous avons-nous vu malade ou en prison, et sommes-nous venus à vous? "
40 Et le Roi leur répondra: " En vérité, je vous le dis, chaque fois que vous l'avez fait à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait. "
41 Alors il dira aussi à ceux qui seront à sa gauche: " Allez-vous-en loin de moi, les maudits, au feu éternel, qui a été préparé pour le diable et pour ses anges.
42 Car j'ai eu faim, et vous ne m'avez pas donné à manger; j'ai eu soif, et vous ne m'avez pas donné à boire;
43 j'étais étranger, et vous ne m'avez pas recueilli; nu, et vous ne m'avez pas vêtu; malade et en prison, et vous ne m'avez pas visité."
44 Alors eux aussi lui répondront: " Seigneur, quand vous avons-nous vu avoir faim, ou avoir soif, ou étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et ne vous avons-nous pas assisté? "
45 Alors il leur répondra: " En vérité, je vous le dis, chaque fois que vous ne l'avez pas fait à l'un de ces plus petits, c'est à moi que vous ne l'avez pas fait. "
46 Et ceux-ci s'en iront au supplice éternel, et les justes à la vie éternelle.
"


Citation :

Dans cette affaire, les fonctionnaires musulmans ne font que traduire la volonté des réseaux satanistes oeuvrant à la destruction de la civilisation chrétienne. Depuis les années 70' on sait que les politiciens européens recrutés dans les sociétés secrètes mondialistes collaborent à un plan de morcellement des souverainetés et territoriales nationales européennes pour y insérer des "territoires islamistes".

Voir la Lettre des Prophéties.

Les groupes qui pactisent à l'éradication du christianisme dans le monde sont ces mêmes réseaux qui volent les enfants pour satisfaire les plaisirs de leurs "employés" placés aux structures clés de la société civile.

Faut-il alors s'étonner que le monde politique versus Obama/Hollande soit si pressé d'introduire les mesures LIBERTAIRES QUI FAVORISENT LE CRIME CONTRE L'INNOCENCE ET SURTOUT L'ENFANCE ?

Relisez le témoignage des enfants ROCHE... Tout y est dit.

http://www.liesi-delacroix.com/content/7-nos-articles

Faire des actes de cet ordre sont pour moi, une pure abomination ... et suscite en moi un Saint DEGOÛT ... et il n'y a aucune excuse possible ... d'ailleurs, je n'en accepterait aucune !

Que chacun fasse désormais, amende honorable ... car autrement autant sont-ils sans pitié, que je le serais pareillement !
Par l'amende honorable qu'ils obtiennent tous le PARDON ... aucune autrement !
Les Temps sont Nouveaux ... la REALITE se révèle sous un angle différent ... mais la LOI DE DIEU ne change pas, pour tous ceux qui préfèrent vivre sous le joug de la LOI !
Si les musulmans ne veulent évoluer vers l'Authentique Miséricorde Divine en Jésus CHRIST, pour préférer le langage du bâton, car ils réagissent tels des idiots-ignares ... qu'il en soit ainsi ... mais que plus personne n'ose toucher à l'OINT DE DIEU que nous sommes tous en tant que Baptisés dans la Mort et la Résurrection du SEIGNEUR ... et ceci pour la terre entière ! Amen

André Dominique
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   Sam Avr 22 2017, 16:02

.

Attentat sur les Champs-Élysées



Un musulman courageux, après le meurtre du policier sur les Champs-Elysées

http://echelledejacob.blogspot.fr/2017/04/un-musulman-courageux-apres-le-meurtre.html
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   Mer Mai 31 2017, 18:41

.

Le mensonge du "Djihad Spirituel"




Comment ils radicalisent dès l’enfance




A ceux qui cherchent des excuses aux terroristes

Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   Dim Juin 11 2017, 18:03

.

L'Eglise nous donne d'intégrer le ROYAUME DES CIEUX ... d'en devenir un MEMBRE VIVANT SPIRITUEL ... à n'être plus de ce monde !

L'islam en comparaison enclanche un mouvement inverse ... membre incarné qui n'est que de ce monde ... aucunement spirituel !

Humainement nous fonctionnons tous selon un certain schéma évolutif :
Autant le Chrétien abouti à la CERTITUDE d'être SAUVE en Jésus CHRIST, par expérience ...
autant le musulman ne vit que d'incertitude, l'incertitude-magmatique, le flou sidéral, le sable-mouvant-infernal toujours prêt à l'engloutir ...
Ainsi, préparé-abouti en vue de l'acceptation de la doctrine du djihad, comme seule et unique certitude pour obtenir le paradis d'allah, le musulman-djihadiste est "mort-prêt" pour toute atrocité in-humaine ...


France: Djihadisme et califat dans les livres scolaires





UK: Des terroristes avec pignon sur rue + Qatar




Si les musulmans ne se convertissent pas, nombre d'entre eux vont devenir de véritables "saigneurs" !
Et, quand on développe une telle attitude d'être, on ne peut vivre et aboutir que là où cette attitude d'être règne en maître ... en enfer !


André Dominique
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
avatar

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 77
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   Mer Juin 14 2017, 04:05

Musulman, il finance la construction d’une chapelle catholique en Côte d’Ivoire

La rédaction d'Aleteia | 12 juin 2017


Sans la contribution décisive de Bernard Coulibaly,
la chapelle Saint-Daniel d'Angolokaha n'aurait jamais vu le jour.
Le bienfaiteur explique avoir voulu contribuer à l'épanouissement
de ses concitoyens, par-delà la différence de croyance.

Dans le nord de la Côte d’Ivoire, les catholiques de la région de Niakaramandougou — « Niakara » en abrégé — sont dans l’allégresse.
Dimanche 4 juin, jour de la Pentecôte, ils ont pu assister à la consécration de la chapelle Saint-Daniel d’Angolokaha, une localité située au sud de Niakara.

Autorités religieuses et civiles étaient présentes à l’occasion de la bénédiction de l’édifice par le père Laurent Doma Ouattara, curé de la paroisse Saint-Joseph de Niakara. La chapelle, qualifiée de « joyau architectural », peut accueillir 200 fidèles. Elle s’insère dans un ensemble comprenant aussi un presbytère, un préau et une grotte mariale, sur un espace d’un hectare au total.

Si la construction de la chapelle Saint-Daniel a été possible, c’est grâce à la très généreuse contribution d’un notable musulman du village, Bernard Coulibaly, à qui la communauté chrétienne a rendu hommage. Interrogé par l’Agence ivoirienne de presse (AIP), le mécène a expliqué les nobles raisons de son geste. « La religion concourt fortement à l’éducation, à l’édification, à l’épanouissement et au rayonnement de l’homme ; et donc, ce n’est pas parce que je suis musulman que je dois éviter ou stigmatiser ceux qui ne partagent pas ma conviction religieuse ou bien les contraindre à me suivre » a-t-il précisé.

Et si le clergé de Niakara partage entièrement — et salue — les vues de Bernard Coulibaly en matière de développement, il n’oublie pas non plus la vocation première d’une chapelle. Dans une formule digne du pape François, le père Laurent Doma Ouattara expliquait lors de la bénédiction que « l’Église n’est pas une station-service où l’on s’arrête juste pour un besoin de carburant ». Bien plus « l’Église est la présence de Dieu au sein de notre communauté, de notre village et de notre famille » a-t-il précisé, sans doute empli de reconnaissance pour le fidèle musulman qui a permis cela pour des raisons différentes, mais en toute connaissance de cause.


_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
avatar

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 77
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   Mer Juin 14 2017, 04:25

Philippines : un écrivain musulman sauve 64 chrétiens pourchassés par les islamistes

La rédaction d'Aleteia | 13 juin 2017

Au péril de sa vie, Noor Lucman a caché dans sa maison des dizaines d'ouvriers,
victimes d'une chasse à l'homme organisée par les jihadistes.


Marawi, où de violents combats opposent depuis le 23 mai l’armée philippine à des jihadistes ralliés à Daesh, est aussi le théâtre de beaux épisodes de solidarité. Dans cette ville majoritairement musulmane, les chrétiens sont pourchassés par les éléments terroristes qui les utilisent comme otages, boucliers humains, ou qui les promettent à un sort plus funeste encore.

C’est ainsi que peu après le début des combats, plusieurs ouvriers chrétiens qui travaillaient dans le quartier de l’écrivain musulman Noor Lucman, ont frappé à la porte de ce dernier pour lui demander asile. Informé des lourdes menaces qui pesaient sur eux, il les a immédiatement accueillis. Le lendemain, d’autres malheureux se sont également présentés, bénéficiant de la même hospitalité. Au total, 64 chrétiens ont trouvé refuge chez Noor Lucman.

« Ils auraient tous été décapités »


La catastrophe a été évitée de justesse lorsque des terroristes ont sonné à leur tour pour inspecter les lieux. Mais ils n’auraient pas poussé plus loin leur investigation, ayant reconnu l’écrivain qui jouit d’une notoriété certaine sur place. « S’ils avaient su que des chrétiens se cachaient dans la maison, ils auraient tous été décapités ou exécutés. Mais les terroristes auraient dû passer sur mon cadavre » a-t-il confié à Russia Today.

Alors que les bombardements menés par les forces gouvernementales s’étaient intensifiés, alors que les réserves de nourriture étaient en train de s’épuiser, Noor Lucman a finalement pris la décision d’évacuer ses protégés. Non sans risque. Les rues sont en effet exposées au tir des snipers, tandis que les patrouilles islamistes pouvaient survenir à tout instant. Providentiellement, les ouvriers chrétiens ont finalement pu atteindre un secteur sécurisé de Marawi et exprimer leur immense gratitude à leur bon Samaritain.


_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
La différence entre les musulmans, les islamistes et les anti-islam ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: Libre Expression-
Sauter vers: