VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  

Partagez | 
 

 François : 10 rencontres avec des malades qui resteront dans l'histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: François : 10 rencontres avec des malades qui resteront dans l'histoire   Ven Aoû 14 2015, 10:42

Citation :

François : 10 rencontres avec des malades
qui resteront dans l'histoire

Découvrez dix gestes sublimes du Pape, jamais avare
d'une attention, d'une bénédiction ou d'une prière.


Une culture de la rencontre, de la solidarité et de l'accueil, c'est ce que prône avec insistance le pape François depuis son élection et qui caractérise son pontificat, fourmillant de gestes concrets d'amour envers les personnes qui se trouvent le plus dans le besoin. Pour ceux-là, le Pape n'est jamais avare d'une caresse spontanée, d'une embrassade amicale, d'une bénédiction et d'une prière. Voici dix de ces rencontres emblématiques, bouleversantes et pleines de tendresse, entre le pape François et des personnes éprouvées par la vie, endurant d'indicibles souffrances. 


1. Le tétraplégique Cesare Cecconi 



9 mars 2013 : à peine élu, le pape François passe en papamobile en saluant les fidèles sur la place Saint-Pierre quand, soudain, il fait arrêter la voiture, descend et se dirige vers un homme tétraplégique. François le regarde en souriant et l'embrasse sur le front. Cet homme de 50 ans, Cesare Cecconi, est tétraplégique depuis l'âge de huit mois. Cece, comme on l'appelait affectueusement, est mort cette année, le 22 février. Quelques mois plus tôt, il avait écrit au pape François pour lui demander s'il se souvenait de cette rencontre. Le Pape lui avait répondu qu'il la gardait toujours vivante et présente dans sa mémoire, ainsi que l'affection de ses amis de l'organisation UNITALSI, qui se trouvaient avec lui sur la place. Avec la lettre, le Pape lui avait envoyé en cadeau un chapelet. 


2. Vinicio Riva, l'homme couvert de plaies



Ce mercredi 6 novembre 2014, après l'audience générale, les images du pape François baisant les plaies de Vinicio Riva, un Italien au visage défiguré et au corps affligé du syndrome de Von Recklinghausen, une forme de neurofibromatose de type 1, ont fait le tour du monde. C'est Vinicio lui-même qui raconte sa « rencontre magique » avec le Pape : « Je baisais sa main, tandis que lui, de l'autre main, caressait ma tête et mes blessures. Puis il m'a serré fort et a baisé mon visage. Je suis resté la tête contre sa poitrine, tandis que ses bras m'enlaçaient. Il m'a serré avec force, avec tendresse, sans s'écarter. J'ai essayé de parler, de lui dire quelque chose, mais je n'ai pas pu : l'émotion était trop forte. Le tout a duré un peu plus d'une minute, mais cela m'a paru une éternité »


3. L'inconnu sans visage



Lors de l'audience du 20 novembre 2014, deux semaines après la bouleversante rencontre
avec Vinicio, le Pape a rencontré l'« homme sans visage », dont l'identité demeure à ce jour inconnue :
un homme qui a perdu une grande partie de son visage du fait d'une maladie
qui l'a presque totalement défiguré. François a parlé avec lui, l'a ensuite étreint fortement et béni.


4. L'enfant malade du cancer
qui a invité le Pape chez lui 

Le 15 mai 2014, un groupe d'environ 1 000 personnes de la province de Naples, territoire marqué par une forte infiltration de la mafia, se trouvait place Saint-Pierre pour l'audience du mercredi. Parmi eux, un petit garçon malade du cancer. À bord de la papamobile, François s'est arrêté à proximité du groupe napolitain. C'est alors que la mère de l'enfant l'a approché des gardes de la sécurité. Le Pape l'a embrassé avec effusion, à la grande joie du petit garçon, qui lui a carrément demandé : « Quand viens-tu me voir chez moi ? ». François a souri, ému, et lui a fait un signe de tête qui semblait dire oui. Soudain, des mains de l'enfant, dans son fauteuil roulant, ont jailli deux lettres manuscrites, que le petit garçon a mis avec délicatesse dans les mains du Pape. François les a prises, surpris et souriant.


5. Une caresse pour Pasquale,
un jeune malade en phase terminale

Un destin terrible et irréversible. Et un rêve ultime : être embrassé par le pape François. Le petit Pasquale, 13 ans, en phase terminale, était dans son fauteuil roulant quand son rêve est devenu réalité. En juillet 2014, en visite à Caserta, dans le Sud de l'Italie, le pape François lui a demandé : « Comment vas-tu ? », caressant son visage et lui donnant sa bénédiction. Les parents de Pasquale, qui connaissaient par hasard le préfet Pio del Gaudio, lui ont demandé, les larmes aux yeux, s'il pouvait obtenir une rencontre avec le Saint-Père. Del Gaudio parla avec le chef de la sécurité du Vatican. Informé, le Pape est allé immédiatement rencontrer la famille et bénir le jeune Pasquale.


6. La petite fille anencéphale et ses parents



Les enfants porteurs d'un handicap sont toujours dans le cœur du pape François. Pendant la messe de clôture des JMJ sur la plage de Copacabana, à Rio de Janeiro (Brésil), Haroldo et Mariselma sont montés à l'autel au moment de l'offertoire avec leur petite fille Ruhama, née sans cerveau. Les médecins avaient conseillé l'avortement à ses parents, mais le couple avait choisi de mettre au monde leur enfant. Le pape François avait déjà rencontré cette famille la veille, dans la cathédrale de Rio : les jeunes parents lui avaient présenté la petite fille et c'est alors que le Pape les avait invités à participer à l'offertoire le lendemain !


7. Une étape inattendue chez Roberta



Lors de sa visite pastorale en Calabre (Italie), le Pape a fait une halte imprévue sur la route, devant la maison d'une jeune de 21 ans, handicapée de naissance : Roberta Leonardi. Ce sont les banderoles et affiches qui ont attiré l'attention du Pape : « Par ici ! Un ange vous attend ». Et le Pape s'est arrêté ! François est descendu de la papamobile pour embrasser la jeune fille et sa famille qui n'en croyaient pas leurs yeux de voir le Pape dans leur jardin !


8. Les malades paralysés
par la sclérose latérale amyotrophique  

Lors de sa visite pastorale à Cagliari (Sardaigne, Italie), 1 600 handicapés attendaient le Pape dans le sanctuaire de Bonaria. Parmi eux, attachés à leurs brancards, un groupe de malades atteints de sclérose latérale amyotrophique, ou maladie de Charcot, une maladie qui paralyse progressivement le système nerveux et, jusqu'à présent, incurable. Le pape François s'est approché des malades, certains pouvant seulement bouger les yeux, et leur a chuchoté, en les caressant, des paroles de réconfort au milieu de tant de souffrance.


9. Un lavement des pieds
très particulier  

Lors de la messe du Jeudi Saint 2014, Francis avait décidé que, pendant le lavement des pieds, les 12 apôtres seraient représentés par 12 personnes handicapées. Ils avaient de 16 à 86 ans. L'un d'eux était un Libyen musulman. « L'héritage que Jésus nous a donné est d'être des serviteurs les uns des autres », avait alors déclaré le Pape dans sa courte homélie, qui restera à jamais gravée dans l'histoire.

10.  L'« exorcisme » polémique
de la place Saint-Pierre



Le 20 mai 2013, place Saint-Pierre, le pape François est allé saluer un groupe de personnes handicapées. Sur la tête de l'un d'eux, François a imposé les mains et fait une prière. L'homme, assis dans un fauteuil roulant, sembla alors se rétracter et grogner contre le Pape. La bénédiction a été relayée par les médias comme « un exorcisme fait par le Pape » en plein milieu de la place Saint-Pierre, mais le Vatican a toujours parlé de ce cas comme étant une prière normale. Interviewé par le journal espagnol El Mundo (27 mai 2014), l'homme, âgé de 43 ans, du nom d'Angelo et d'origine mexicaine, a déclaré s'être senti mieux depuis sa rencontre avec le pape François. « Maintenant je vais mieux », a déclaré Ángelo qui maintenant marche et ne souffre plus de ce que le journal a décrit comme des « obsessions », commencées en 1999. 

Adapté du portugais par Élisabeth de Lavigne

Source : http://www.aleteia.org/fr/religion/article/francois-10-rencontres-avec-des-malades-qui-resteront-dans-lhistoire-5280407616487424


Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
 
François : 10 rencontres avec des malades qui resteront dans l'histoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: L'Église Catholique Romaine-
Sauter vers: