VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  

Partagez | 
 

 Le pape plaide en faveur des divorcés remariés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Le pape plaide en faveur des divorcés remariés   Mer Aoû 05 2015, 22:09

Citation :

Le pape plaide en faveur
des divorcés remariés

Devançant le synode d’octobre sur la famille, le pape François a affirmé, mercredi 5 août, que les divorcés remariés « font toujours partie de l’Eglise » et ne doivent pas être traités comme des excommuniés. Une assertion qui annonce d’ores et déjà des débats houleux au Saint-Siège.

« La conscience qu’un accueil fraternel et attentif dans l’amour et la vérité est nécessaire envers les baptisés qui ont établi une nouvelle relation après l’échec d’un mariage sacramentel a beaucoup progressé », a déclaré le pape lors de son audience hebdomadaire, provoquant des applaudissements nourris dans la vaste salle d’audience Paul VI.

Citation :
« En effet, ces personnes ne sont pas excommuniées – elles ne sont pas excommuniées ! – et ne doivent absolument pas être traitées comme telles. Elles font toujours partie de l’Eglise. »

Appelant à faire parfois la différence entre « qui a subi la séparation et qui l’a provoquée », le pape François a insisté : « Pas de portes fermées ! Tous peuvent participer d’une manière ou d’une autre à la vie de l’Eglise. »


Question au centre des synodes sur la famille


Cette prise de position du pape est pour le moins importante, puisque pour l’Eglise un mariage religieux ne peut être dissous. Aussi, le droit canon, considérant les personnes remariées civilement comme infidèles à leur premier conjoint, les exclut-elle des sacrements, dont la communion. L’excommunication est cependant une sanction plus forte, puisqu’elle implique aussi une exclusion de la communauté.

De nombreuses voix s’élèvent au sein de l’Eglise pour réclamer que certains divorcés remariés puissent communier sous conditions, une idée à laquelle s’opposent vigoureusement les partisans d’un strict respect du dogme. La question a fait l’objet de vifs débats lors du synode sur la famille à l’automne 2014, et devrait être encore au centre du second synode en octobre.

Source : http://mobile.lemonde.fr/religions/article/2015/08/05/le-pape-plaide-en-faveur-des-divorces-remaries_4712851_1653130.html?xtref=acc_dir&utm_medium=Social&utm_source=Twitter&utm_campaign=Echobox&utm_term=Autofeed

Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Assistant
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Le pape plaide en faveur des divorcés remariés   Jeu Aoû 06 2015, 09:35



Le Pape a déclaré qu’un divorcé remarié ne peut pas accéder aux sacrements :

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2014/09/le-pape-nous-dit-quun-divorc%C3%A9-remari%C3%A9-ne-peut-pas-acc%C3%A9der-aux-sacrements-.html

Citation :
...

L’évêque de Cordoue fait une description crue de la réalité sociale de la vie de famille qui sera abordée au prochain synode :

   «  nous avons actuellement en Espagne deux millions de couples séparés.  C’est beaucoup. Beaucoup de ces couples souffrent la rupture et la perte de l’amour. Nous avons une natalité en baisse qui ne garantit pas le renouvellement de génération. Tout ceci est une terrible alarme sociale. L’Eglise nous dit continuellement d’accueillir, de faire en sorte que les personnes ne se sentent pas exclues et nous pouvons toujours élargir ces voies d’accueil » « Maintenant, au Pape en personne nous le demandions et il nous répondit qu’une personne mariée devant l’Eglise, qui a divorcé et s’est remariée civilement, ne peut pas accéder aux sacrements. Le Pape dit que ‘ceci a été établi par Jésus-Christ et que lui-même en tant que Pape ne pouvait rien y changer. ‘ Je dis cela parce que souvent les gens disent que « tout va changer » et qu’il y a des choses qui peuvent changer. L’Eglise se doit à son Sauveur et son Sauveur reste vivant. »

Il pense aussi que "il y a des attentes démesurées" à propos du synode pour la famille :

http://www.zenit.org/fr/articles/synode-pour-la-famille-le-pape-constate-des-attentes-demesurees

Citation :

...
A une question sur le synode pour la famille, le pape reconnaît que la famille passe par une crise jamais vue auparavant.

Mais il ajoute, sans détour : “Je crois qu’il y a des attentes démesurées“, à propos de la possibilité de la communion pour les catholiques divorcés et remariés ou en matière d’homosexualité.

En donnant la communion  aux personnes divorcées remariées “on ne résout rien“,  explique le pape: “Ce que l’Église veut, dit-il, c’est que tu t’intègres à la vie de l’Église“. Pour ceux qui disent “non, moi je veux communier et c’est tout“ la communion n’est qu’une “cocarde“, qu’un “titre honorifique“, estime le pape.


Pour le pape, priorité aux jeunes et aux jeunes mariés. Aujourd’hui, l’Église doit “affronter“ différents points, continue le pape, “la préparation au mariage, l’accompagnement de ceux qui vivent en concubinage, (…) de ceux qui se sont remariés, de ceux qui se préparent à recevoir le sacrement du mariage“. Le pape croit que de nombreux mariages “ne sont pas préparés“ et que des mariages “sociaux“ “sont nuls“, “par manque de foi“.
...


En ce qui concerne le Synode consacré aux familles aussi, le pape souhaite un "miracle" :

https://w2.vatican.va/content/francesco/fr/homilies/2015/documents/papa-francesco_20150706_ecuador-omelia-guayaquil.html

Citation :


...

Et dans la famille de chacun d’entre nous et dans la famille commune que nous formons tous, rien n’est écarté, rien n’est inutile. Peu avant le début de l’Année Jubilaire de la Miséricorde, l’Eglise célèbrera le Synode Ordinaire consacré aux familles, pour faire mûrir un vrai discernement spirituel et trouver des solutions et des aides concrètes aux nombreuses difficultés et aux importants défis que la famille doit affronter aujourd’hui. Je vous invite à intensifier votre prière à cette intention, pour que même ce qui nous semble encore impur, comme l’eau dans les jarres, nous scandalise ou nous effraie, Dieu – en le faisant passer par son “heure” – puisse le transformer en miracle. La famille a besoin aujourd’hui de ce miracle.

...






Dernière édition par territoire en héritage le Ven Aoû 07 2015, 14:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: Le pape plaide en faveur des divorcés remariés   Ven Aoû 07 2015, 12:39

territoire nous donne la citation suivante :

Citation :
Peu avant le début de l’Année Jubilaire de la Miséricorde, l’Eglise célèbrera le Synode Ordinaire consacré aux familles, pour faire mûrir un vrai discernement spirituel et trouver des solutions et des aides concrètes aux nombreuses difficultés et aux importants défis que la famille doit affronter aujourd’hui. Je vous invite à intensifier votre prière à cette intention, pour que même ce qui nous semble encore impur, comme l’eau dans les jarres, nous scandalise ou nous effraie, Dieu – en le faisant passer par son “heure” – puisse le transformer en miracle. La famille a besoin aujourd’hui de ce miracle.

Source : http://www.zenit.org/fr/articles/synode-pour-la-famille-le-pape-constate-des-attentes-demesurees
Pour ma part, je trouve que beaucoup de divorcés remariés, qui ont été des victimes et non pas les initiateurs d'un divorce, payent lourdement leur décision de se remarier (en effet, il leur est alors absolument défendu de communier au Corps du Christ), quand on compare leur faute de remariage avec les fautes d'un assassin multirécidiviste (tueur d'enfants, par exemple) qui, lui, ne peut être privé de la communion, en autant que, après chacun de ses crimes, il confessera ceux-ci à un prêtre.

La question que je me pose : le fait qu'une victime de divorce ose se remarier est-il donc un plus grand péché que celui de tuer des enfants, pour qu'il faille ainsi décider de les priver rigoureusement de recevoir la Sainte Eucharistie, alors que ce n'est pas le cas pour un assassin d'enfants ? Il me semble que, par miséricorde de Dieu, les victimes de divorce ne devraient pas être ainsi privée de communion, puisque celles-ci (les victimes) désiraient sincèrement rester fidèles aux promesses de leur mariage, ce qui n'était pas le cas de leur compagnon marital (ou compagne maritale) qui avait décidé de divorcer.

Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Assistant
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Le pape plaide en faveur des divorcés remariés   Ven Aoû 07 2015, 14:19



Veuillez m'excuser pour l'erreur d'adresse internet, que je rectifie, en effet la troisième adresse est :

https://w2.vatican.va/content/francesco/fr/homilies/2015/documents/papa-francesco_20150706_ecuador-omelia-guayaquil.html

où on trouve le texte que vous mettez, Stan, en référence.

Sur le fond, je pense que votre question est mal posée, que ce soit concernant la nature des deux faits ou les situations ou  intentions : ce n'est pas vraiment comparable ...

Je suis d'accord avec ces avis du Pape ci-dessus, à savoir "qu’une personne mariée devant l’Eglise, qui a divorcé et s’est remariée civilement, ne peut pas accéder aux sacrements" (ceci a été établi par Jésus-Christ et lui-même en tant que Pape ne peut rien y changer) et qu'en donnant la communion pour donner la communion aux personnes divorcées remariées “on ne résout rien“. C'est pourquoi le Pape souhaite, à juste tire, un "miracle" pour que "même ce qui nous semble encore impur, comme l’eau dans les jarres, nous scandalise ou nous effraie, Dieu – en le faisant passer par son “heure” – puisse le transformer en miracle".

Bientôt le synode : deuxième session du synode sur la famille du 4 au 25 octobre 2015 ...


Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: Le pape plaide en faveur des divorcés remariés   Ven Aoû 07 2015, 16:03

territoire en héritage a écrit:

Sur le fond, je pense que votre question est mal posée, que ce soit concernant la nature des deux faits ou les situations ou  intentions : ce n'est pas vraiment comparable ...

Merci TEH, pour ces distinctions que vous faites et qui vont dans le sens de ce que je faisais remarquer dans mon précédent message; mais je suis un peu surpris que votre dernier message sur ce fil n'ait pas pris également en compte la distinction à faire encore entre la personne du couple qui engage un divorce et celle qui, dans ce couple, en est la victime. Du moins le pape François semble beaucoup tenir à cette importante distinction :

Citation :

"Il est nécessaire, par amour de la vérité, de bien discerner les situations, faisant par exemple

la différence entre qui a subi la séparation et qui l'a provoquée", a insisté le pape.

Source : http://www.france24.com/fr/20150806-pape-francois-vatican-religion-catholique-exclure-divorces-remaries-excommunication
Il me semble donc important de ne pas mettre tous les divorcés remariés dans le même panier de responsabilité et de culpabilité; comme vous avez commencé à le faire remarquer, je pense aussi qu'il y a des distinctions à faire et des appréciations nuancées à discerner de sorte que, sans faire entorse à l'indissolubilité du mariage, il pourrait peut-être y avoir des cas d'exception, parmi les divorcés remariés, qui seraient admis à recevoir la Sainte Eucharistie.

Les cas d'exception se sont déjà vus en théologie, si je ne me trompe pas; exemple : Saint Thomas d'Aquin ne croyait pas possible de reconnaitre le dogme de l'Immaculée Conception puisque la Parole de Dieu dit que « Tous ont péché» (
Romains 3:23); mais le théologien Jean Duns Scot a pu démontrer que ce dogme était finalement compatible avec la Parole de Dieu pour les raisons que vous trouverez au lien suivant :


Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Assistant
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Le pape plaide en faveur des divorcés remariés   Ven Aoû 07 2015, 17:33



Oui, c'est vrai qu'il peut y avoir une différence de responsabilité dans le cas de séparation, dont il faut tenir compte lors de l'accompagnement pastoral, par exemple peut être ainsi :

http://www.france24.com/fr/20150806-pape-francois-vatican-religion-catholique-exclure-divorces-remaries-excommunication

Citation :

...
Le document de travail du second synode sur la famille prévu en octobre, rendu public fin juin, semble ainsi évoquer la possibilité d'un "chemin de pénitence" ouvrant la voie à un retour à la communion pour des divorcés remariés, mais avec des conditions draconiennes qui pourraient aller jusqu'à l'obligation de faire chambre à part.
...


mais en ce qui me concerne, je pense plutôt qu'il convient de changer le "pourraient" ci-dessus par "doivent" et pour une "chambre à part" réellement.

Il y a aussi la possibilité, mais qui existe en principe déjà de considérer la procédure de "nullité matrimoniale" peut être de manière plus "simplifiée" :

Citation :
Un consensus plus large existe aussi en vue d'une simplification des procédures de nullité matrimoniale, visant à montrer qu'en raison d'un vice de fond ou de forme, le mariage n'était pas valide et n'avait donc techniquement jamais eu lieu.

Pour le cas du dogme de l'Immaculée Conception et de saint Thomas d'Aquin que vous évoquez, une explication :

http://paroisse.pouilly.over-blog.com/article-la-maturation-du-dogme-de-l-immaculee-conception-91736973.html

Citation :
St Bernard et St Thomas d'Aquin résistent

Cette opinion aurais permis le passage au dogme si l'opposition du grand serviteur et admirateur de Marie qu'est saint Bernard de Clairvaux ne s'était pas déclarée.

Saint Bernard dit en effet, que Marie ne pouvait être sanctifiée avant son animation, mais qu'elle le fut après dans le sein de sa mère, avant sa naissance.

Ensuite saint Thomas d'Aquin (1227-1274) et son école résisteront à la croyance en l'Immaculée Conception.

Saint Thomas et ses successeurs n'avaient pas compris que les mérites du Christ peuvent s'appliquer rétrospectivement  car Dieu est en dehors du temps. (Il en est de même d'ailleurs pour tous ceux qui sont morts avant le Christ et qui sont néanmoins sauvés par lui c'est le sens de la descente aux enfers du Christ le Samedi Saint exposé dans cette très belle homélie ancienne et anonyme lue à l'office du matin de ce jour).



Cette action rétrospective, Duns Scot, lui, l'a très bien comprise et il l'a rappelée.




L'apport de Duns Scot

C'est à Duns Scot, franciscain du XIII° siècle, que revient l'honneur d'avoir renoué avec l'école monastique anglaise du XI° siècle.

Il reprendra la formule célèbre : « Dieu pouvait préserver sa Mère du péché de la race, il convenait qu'il le fît et il l'a fait » (Potuit, decuit, fecit).

Il donne une argumentation puissante en trois points :

  « La manière la plus haute et la plus parfaite de réparer l'offense de quiconque n'est autre que de prévenir cette offense. Si en effet la réparation se limite à apaiser l'offensé pour l'amener au pardon, la réparation n'est pas parfaite...  Pour cette raison, le Christ n'aurait pas rendu de réparation parfaite à la Très sainte Trinité s'il n'avait pas prévenu, au moins en quelqu'un, l'offense à la Trinité même; et ensuite si l'âme de quelque fils d'Adam n'existait pas l'exemption de telle faute. Par conséquent, il doit exister quelque descendant d'Adam, exempté de la faute originelle, qui n'ait pas de faute.

   2 Le médiateur parfait mérite que toute peine soit enlevée pour celui qu'il veut réconcilier. Mais la faute originelle représente une grande punition, la privation même de la vision divine... Donc si le Christ nous a réconcilié avec Dieu de manière parfaite, il a mérité qu'au moins quelqu'un fût préservé par cette grave peine. Mais ceci ne pouvait arriver que pour sa Mère...  [...]

   3. La personne réconciliée, à la limite, ne se sent pas obligée vis-à-vis du médiateur si elle n'a pas reçu le maximum de bien possible. [...] Et personne ne se sentirait ensuite aussi extrêmement obligée envers le Christ médiateur que la personne préservée du péché originel... »

   Duns Scot, En III sententiarum, d 3, q 1




Il explique qu'il fallait entendre l'immaculée conception non comme une exemption pour la Vierge de la transmission de la faute originelle dans la transmission même de la vie par ses parents, mais bien comme une sanctification s'opérant dès cette transmission, de sorte que la grâce du Christ la préservât de toute existence dans un état irrégénéré, si brève qu'on l'imaginât (Scriptum oxoniense, In IV. Sent., lib. III, dist. 3, q. 1).


Mais le cas de la Sainte Vierge est unique et bien décrit par Duns Scot, tandis que à part peut-être la solution de vivre "en frère et soeur" pour les divorcés remariés, on ne voit pas bien quel critère général et solide, on pourrait établir pour décider - et par qui et comment ? ... - que tel couple serait dispensé de l'interdiction de communier et pas tel autre, rappel :

CEC 1665
Citation :
1665          
Le remariage des divorcés du vivant du conjoint légitime contrevient au Dessein et à la Loi de Dieu enseignés par le Christ. Ils ne sont pas séparés de l’Église, mais ils ne peuvent accéder à la communion eucharistique. Ils mèneront leur vie chrétienne notamment en éduquant leurs enfants dans la foi.


Enfin, en ce qui concerne les écrits de Maria Valtorta, un texte intéressant (que pourront omettre ceux qui n'y croient pas...) :

http://www.maria-valtorta.org/Publication/TOME%2003/03-034.htm#P204

Citation :

204> Moi, je vous dis: "Quiconque renvoie sa propre femme, excepté le cas de l'adultère bien établi, l'expose à l'adultère" [47]. Parce que, en effet, que fera dans quatre-vingt-dix pour cent des cas la femme répudiée ? Elle fera un second mariage. Avec quelles conséquences ? Oh! il y en aurait à dire sur ce sujet ! Ne savez-vous pas que vous pouvez provoquer des incestes involontaires avec cette manière d'agir ? Que de larmes versées pour une luxure ! Oui. Une luxure. Cela n'a pas d'autre nom. Soyez francs. On peut tout surmonter quand l'esprit est droit. Mais tout se prête à motiver les satisfactions de la sensualité quand l'esprit est luxurieux. Frigidité de la femme, lourdeur, inaptitude aux affaires, humeur grincheuse, amour du luxe, on peut tout surmonter, même les maladies, même l'irascibilité, si on s'aime saintement. Mais comme après quelque temps on ne s'aime plus comme au premier jour, voilà qu'alors on regarde comme impossible ce qui est plus que possible et l'on jette une pauvre femme à la rue et on l'envoie à sa perdition. Commet l'adultère celui qui répudie sa femme, et celui qui l'épouse après la répudiation. Seule la mort rompt le mariage. Souvenez-vous-en. Et si vous avez fait un choix malheureux, portez-en les conséquences comme une croix. Vous serez deux malheureux mais saints, vous ne ferez pas de vos enfants des êtres plus malheureux, ces innocents qui ont davantage à souffrir de ces situations difficiles. L'amour de vos enfants devrait vous faire réfléchir cent et cent fois, même dans le cas de la mort du conjoint. Oh ! si vous savez vous contenter de ce que vous avez eu et auquel Dieu a dit: "Cela suffit" ! Si vous saviez, vous veufs et vous veuves, voir dans la mort non pas un amoindrissement mais une élévation à une perfection de procréateurs ! Être mère, même pour la mère défunte. Être père, même pour le père disparu. Avoir deux âmes en une, recueillir l'amour des enfants sur les lèvres refroidies de la personne qui meurt et dire : "Pars en paix, sans crainte pour ceux qui sont venus de toi. Je continuerai à les aimer, pour toi et pour moi, de les aimer deux fois, je serai père et mère, et l'infortune de l'orphelin ne pèsera pas sur eux. Ils ne connaîtront pas la jalousie naturelle de l'enfant du conjoint remarié pour celui ou celle qui prend la place sacrée d'une mère, d'un père appelés par Dieu à une autre demeure".            



Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
avatar

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 77
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Le pape plaide en faveur des divorcés remariés   Sam Aoû 08 2015, 11:45

Stan et territoire,

On sent très bien qu'un moment, très délicat et très difficile à aborder, approche à grands pas pour l'Eglise ... mais personne, parmi les simples fidèles, ne sait qu'elles vont être les forces en présence. Le nombre de partisans du maintien de la situation actuelle sera-t-il plus important que celui de ceux qui souhaitent "assouplir" la situation ? Dieu seul le sait ... et peut-être aussi quelques évêques ou hauts dignitaires du Vatican, car depuis la première réunion il y a certainement eu, et ce serait naïf de ne pas le croire, des rencontres informelles ou des rapprochements entre certains évêques diocésains et aussi entre certains cardinaux de la Curie romaine. Bref, certains savent déjà aujourd'hui évaluer plus ou moins ce qu'il en est.

Je sais que je vous donne probablement l'impression d'ignorer le rôle de l'Esprit Saint, pourtant je sais qu'Il sera là ... mais encore faut-il qu'Il trouve suffisamment de cœurs ouverts à Son Action.

Mais que ce soit l'un ou l'autre groupe qui soit majoritaire, il y aura de toute façon problème pour l'Eglise.

En effet, si ce sont les représentants du maintien qui sont les plus nombreux, et personnellement je le souhaite, que va-t-il se passer ? Le pape sera bien forcé d'en tenir compte dans son texte définitif, mais pensez-vous que l'autre partie va s'incliner pour autant. Non, comme en 1968, après Vatican II, elle continuera à lutter pour ses objectifs et finira par avoir gain de cause et obtiendra des dérogations, seule façon, en laissant cohabiter le licite et l'illicite, de garder une Eglise apparemment unie.

Par ailleurs, si ce sont les représentants du changement qui sont les plus nombreux, nous assisteront à la prise de pouvoir des conférences épiscopales nationales ou mêmes de certains diocèses, notamment en matière de pastorale, et inévitablement à des prises de décisions différentes qui vont provoquer l'effritement progressif de l'unité de l'Eglise comme c'est le cas chez nos amis protestants. Que deviendra notre Pape François ... l'occasion pour lui de démissionner ?

Ceci n'est qu'une vision tout-à-fait personnelle qui ne verra peut-être pas le jour car il reste la possibilité d'un miracle comme le souhaite notre pape François, mais Dieu qui est Amour et Vérité ne s'impose pas. Par contre, Il trouve la porte ouverte dans les cœurs humbles qui ne recherchent que Sa Volonté.
Stan a écrit:
...sans faire entorse à l'indissolubilité du mariage, il pourrait peut-être y avoir des cas d'exception, parmi les divorcés remariés, qui seraient admis à recevoir la Sainte Eucharistie.
Cher Stan,

les cas auxquels vous faites allusion vont-ils se déclarer spontanément ou faudra-t-il les dépister et, une fois cela fait, il sera encore nécessaire de réunir les deux ex-époux afin de déterminer leur part de responsabilité et dans de tels cas il y a souvent des torts de part et d'autre ? Sincèrement, je crois qu'il vaut mieux que l'Eglise se limite, en plus de sa mission essentielle, à examiner le mieux possible les demandes d'annulation de mariage qui sont introduites, et qui, paraît-il, sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus facilement accordées car pour le reste, les divorcés remariés, elle n'aura jamais les preuves certaines lui permettant de prendre une bonne décision sachant qu'il y a eu adultère et infraction à la Parole de Dieu tout comme est adultère celui ou celle qui, toujours marié(e), a une liaison amoureuse non connue (d'après les statistiques, c'est très fréquent) et, s'il est pratiquant(e), reçoit toujours la Communion. Jésus ne dit-il pas "Si tu désires une femme, tu as déjà commis un adultère"?

C'est à chacun à savoir vivre sa vie comme Dieu le souhaite mais c'est surtout aux prêtres, nos bergers, encouragés par leurs évêques, nos apôtres, à savoir, au lieu de leurs homélies généralement banales ou trop sophistiquées, parler à leurs fidèles des maux de notre époque, et Dieu sait s'il y en a, et de les mettre en garde du danger réel de tel ou tel comportement. Mais, apparemment, cela ne les inspire pas ... tandis que Satan, lui, se frotte les mains et en profite largement.

Bien à vous deux,
LucJos ... le pessimiste,
mais à mon âge, il est bien difficile de se transformer.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: Le pape plaide en faveur des divorcés remariés   Sam Aoû 08 2015, 15:57

Cher LucJos,

Merci de nous dire votre ressenti au sujet de "l'affaire disciplinaire" concernant les divorcés remariés au sein de l'Église. Mais si vous me permettez de vous le dire sincèrement, il me semble que vous vous faites beaucoup d'inquiétude (et peut-être même aussi "beaucoup de bile pour rien") à ce sujet.

Qu'il y ait des tensions dans l'Église entre les "chrétiens dits traditionalistes" et les "chrétiens dits libéraux" ne date pas de notre temps. Il suffit en effet de lire les Actes des Apôtres, pour se rendre compte que ces tensions existaient bel et bien du temps de Saint Paul :
Citation :

« Même parmi les apôtres, tout le monde ne partageait pas ses idées (les idées de saint Paul). Alors il se mettait en colère et les appelaient « faux frères ». Il a même eu maille à partir avec saint Pierre qui, dans un premier temps avait adhéré à ses idées, mais s’était ensuite rétracté, Paul le réprimandant alors publiquement. » ( Source : http://qe.catholique.org/l-eglise-dans-l-histoire/22301-qui-est-saint-paul )

«Quand Céphas vint à Antioche, je lui résistai en face, parce qu’il s’était donné tort. En effet, avant l’arrivée de certaines gens de l’entourage de Jacques, Pierre prenait ses repas avec les païens; mais, quand ces gens arrivèrent, on le vit se dérober et se tenir à l'écart, par peur des circoncis.» (Galates 2, 12)

Barnabé voulait emmener aussi Jean, surnommé Marc; Paul, lui, n’était pas d’avis d’emmener celui qui les avait abandonnés en Pamphylie et n’avait pas été à l’oeuvre avec eux. On s’échauffa, et l’on finit par se séparer. Barnabé prit Marc avec lui et s’embarqua pour Chypre. De son côté, Paul fit choix de Silas et partit, après avoir été confié par les frères à la grâce de Dieu.» (Actes 15, 36-40)


Je ne pense pas me tromper en vous disant ici que Saint Jacques, le frère du Seigneur, qui avait grande autorité à Jérusalem, penchait nettement du côté traditionaliste de la foi chrétienne et, donc, du côté des judéo-chrétiens traditionalistes qui considéraient qu'il fallait absolument, au nom de la Tradition, imposer aux convertis helléno-chrétiens, et autres pagano-chrétiens, toutes les traditions juives de la circoncision et de l'interdiction de manger du porc; et aussi le complet respect "à la lettre" des 613 commandements de la loi juive ( https://fr.wikipedia.org/wiki/613_Commandements ). Et je ne pense pas me tromper en vous affirmant ici que Saint Paul, pour sa part, penchait plutôt vers le côté libéral et progressiste du christianisme, en rappelant que celui-ci n'est pas affaire de règlements en lesquels on voulait le réduire, mais qu'il est essentiellement affaire d'union au Christ ressuscité qui nous appelle à vivre dans Sa Charité et dans « la glorieuse liberté des enfant de Dieu ».

Finalement! vous savez bien, comme moi, que ce sont les enseignements libérateurs de saint Paul qui ont fini par avoir autorité par rapport aux idées traditionalistes de saint Jacques!

Bref, les tensions entre les traditionalistes et les progressistes dans l'Église sont choses normales; le pape François nous confirme d'ailleurs cela :
Citation :

(...) « Il n’y a de tensions et de conflits que dans des choses mortes, a répondu le pape. Quand il y a la vie, il y a des tensions et des conflits ». Le pape estime que les conflits « font grandir, développent le courage. Et un jeune homme doit avoir cette vertu du courage, affirme le pape. Un jeune homme sans courage ... est un « jeune vieux ».
« Comment résolvez-vous une tension ? s’interroge le pape. Par le dialogue. Lorsque dans une famille il y a le dialogue, il y a cette capacité de dire spontanément ce qu'on pense, les tensions sont bien résolues ».

 « Ne pas avoir peur de la tension. Mais aussi, être intelligent », dit le pape. « Si vous aimez la tension pour la tension … vous serez un jeune homme » qui « aime être toujours en tension », a-t-il averti. (...) «  Le conflit, pour être bien pris, doit être orienté vers l'unité, et dans une société comme la vôtre, qui a une culture avec de nombreuses cultures différentes, on doit rechercher l'unité dans le respect de chaque identité ». (Pape François)

Source : ZENIT< Info-zenit.org


Alors, courage! cher LucJos ! Pour ma part, je pense aussi qu'il y aura des conflits d'opinions dans l'Église; chacun peut bien dire ce qu'il pense en «peut-être», en «devrait», en «pourrait» et en «il vaut mieux»; mais l'important restera toujours que nous nous rangions du côté du pape et du Saint Esprit qui auront le dernier mot.

Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
avatar

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 77
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Le pape plaide en faveur des divorcés remariés   Dim Aoû 09 2015, 09:39

Cher Stan,

Merci pour votre réponse, mais ne soyez pas vexé si je vous dis qu'elle ne me satisfait pas vraiment. Pourquoi ?

Vous avez raison de dire qu'il y aura toujours des conflits ou des compréhensions différentes, car nous sommes les uns et les autres tous différents à cause de notre éducation, de notre âge, de notre milieu ou des expériences de vie que nous avons pu ou dû faire. Et c'est normal !

Mais, en parlant de Paul et de Jacques, vous faites allusion, sans le vouloir peut-être, à une Eglise naissante, remplie du feu de l'Esprit, qui n'a qu'un seul objectif, celui d'annoncer la Bonne Nouvelle et d'inviter à la conversion et qui ne craint pas les persécutions.

Aujourd'hui, 2000 ans plus tard, notre Eglise occidentale, en reconnaissant bien sûr tout ce qu'elle a pu apporter de positif au cours des siècles, n'est-elle pas plutôt semblable au Temple de Jérusalem qui lui-même au cours des siècles est devenu petit à petit un milieu corrompu, sauf pour un petit nombre, par son attachement à l'argent et au plaisir.

Notre Eglise occidentale, car il ne faut pas oublier les chrétiens d'Orient, est une Eglise en déroute, languissante et à la foi desséchée, Eglise contre laquelle les ennemis extérieurs et intérieurs s'acharnent de plus en plus ... car ils veulent la détruire ... et personne ne bouge !

Merci de me souhaiter "bon courage", mais tous nous allons en avoir besoin.

Cordialement,
LucJos

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: Le pape plaide en faveur des divorcés remariés   Dim Aoû 09 2015, 14:00

LucJos a écrit:
Cher Stan,

Merci pour votre réponse, mais ne soyez pas vexé si je vous dis qu'elle ne me satisfait pas vraiment. Pourquoi ?
(...)
Aujourd'hui, 2000 ans plus tard, notre Eglise occidentale, en reconnaissant bien sûr tout ce qu'elle a pu apporter de positif au cours des siècles, n'est-elle pas plutôt semblable au Temple de Jérusalem qui lui-même au cours des siècles est devenu petit à petit un milieu corrompu, sauf pour un petit nombre, par son attachement à l'argent et au plaisir.

Notre Eglise occidentale, car il ne faut pas oublier les chrétiens d'Orient, est une Eglise en déroute, languissante et à la foi desséchée, Eglise contre laquelle les ennemis extérieurs et intérieurs s'acharnent de plus en plus ... car ils veulent la détruire ... et personne ne bouge !

Merci de me souhaiter "bon courage", mais tous nous allons en avoir besoin.

Cordialement,
LucJos

Cher LucJos,

Merci de nous faire connaitre votre état d'âme actuel. Vous avez parfaitement le droit d'avoir vos états d'âme. Et bien sûr qu'il y a des problèmes dans l'Église; mais, permettez-moi de vous poser la question:  Se pourrait-il que ce soit justement votre noir état d'âme actuel qui majore artificiellement, ainsi que le ferait une loupe grossissante, tous ces problèmes qui vous semblent être maintenant des montagnes, ...alors qu'au regard de Dieu ce ne sont finalement que des taupinières ?

Je ne sais pas si vous parvenez à imaginer le pape François en train d'exprimer ces paroles qui, chez-vous, me semblent suinter (est-ce que je me trompe?) le découragement et le manque d'espérance concernant l'avenir de l'Église, mais, pour ma part, je n'y parviens pas quand je pense que le Christ est la Tête de l'Église et que l'Esprit-Saint en est aussi la Vie. Et puis, je ne vois pas pourquoi je devrais refuser de me laisser "contaminer" par l'optimisme chrétien du pape François qui nous assure que la Victoire finale (sur le mal) appartient au Christ.

Allons donc, cher LucJos, je vous laisse, dans le vidéoclip ci-dessous, ce qui me semble être de quoi vous redonner optimisme et espérance...et aussi du courage!


Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
avatar

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 77
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Le pape plaide en faveur des divorcés remariés   Lun Aoû 10 2015, 14:55

Stan a écrit:
Se pourrait-il que ce soit justement votre noir état d'âme actuel qui majore artificiellement, ainsi que le ferait une loupe grossissante, tous ces problèmes qui vous semblent être maintenant des montagnes, ...alors qu'au regard de Dieu ce ne sont finalement que des taupinières ?
Je suis certain que ce n'est pas le cas en ce qui me concerne, mais je suis certain aussi qu'il y a beaucoup de personnes aujourd'hui, et peut-être êtes-vous de ceux-là, qui, par peur peut-être, veulent être systématiquement optimistes et refusent de cette manière de voir la réalité qui s'impose à eux.

Quelle réalité ? Le monde et l'Eglise sont en train de basculer dans le chaos.

Les Ecritures, les textes de Vatican II et le Catéchisme de l'Eglise catholique sont formels à ce sujet, l'Eglise suivra le même chemin que son Seigneur et Maître et non pas par la volonté de Celui-ci, mais parce que l'humanité (Eglise comprise) aura préféré se laisser influencer par Satan. N'oublions pas cependant qu'il y a des exceptions, mais malheureusement trop peu nombreuses.

Ce chaos, ces heures terribles, ces tribulations auront pour effet de ramener vers Dieu une multitude d'hommes et de femmes en pleurs et demandant pardon au Père, à leur Père, pour toutes leurs erreurs. Et le Père pardonnera ... (voir la parabole de l'enfant prodigue) et l'Eglise renaîtra belle, pure et sans tache.

Stan,
J'ai beau chercher après mon "noir état d'âme", comme vous l'appelez, mais je ne le trouve pas ... par contre je sens mon cœur qui palpite de joie. Marana tha !

LucJos

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: Le pape plaide en faveur des divorcés remariés   Lun Aoû 10 2015, 22:59

LucJos a écrit:


Quelle réalité ? Le monde et l'Eglise sont en train de basculer dans le chaos.
(...)
Ce chaos, ces heures terribles, ces tribulations auront pour effet de ramener vers Dieu une multitude d'hommes et de femmes en pleurs et demandant pardon au Père, à leur Père, pour toutes leurs erreurs. Et le Père pardonnera ... (voir la parabole de l'enfant prodigue) et l'Eglise renaîtra belle, pure et sans tache.

Stan,
J'ai beau chercher après mon "noir état d'âme", comme vous l'appelez, mais je ne le trouve pas ... par contre je sens mon cœur qui palpite de joie. Marana tha !
LucJos
Cher LucJos,

Merci de nous communiquer vos impressions personnelles sur le monde et l'Église;  ce que vous m'écrivez a ceci de bon : par vos affirmations vous nous permettez  de nous rendre compte de la subjectivité qui est à la base de ce que vous affirmez et qui ne repose en fin de compte que sur la  généralisation que vous faites du cas particulier de votre Église locale dans le lieu géographiquement restreint où vous vivez. Du moins, il me semble que vous êtes mal informé de ce qui se passe actuellement de beau dans le christianisme et dans le monde; alors permettez-moi SVP de vous en informer un peu, par quelques références indiquées ci-dessous:

Citation :

Jésus revient (en Afrique)!

Alors que l'Europe, auto-proclamée «judéo-chrétienne»,
craint l’islamisation, l’Afrique, elle, se christianise de plus en plus.

Le christianisme a fait une montée fulgurante en Afrique le siècle dernier. Le nombre de catholiques
qui était estimé à 1,9 million en 1900 est passé à plus de 137 millions vers l’an 2000,
soit une augmentation de plus de 7000% en l’espace de 100 ans.

Citation :

✥ 2030 : la CHINE,
1er pays CHRÉTIEN du monde !

(250 millions convertis au Christianisme) ✥

 



Citation :

Indonésie 2 millions de musulmans
convertis au christianisme






Citation :

RUSSIE:
Les séminaires obligés de refuser des centaines
de candidats au sacerdoce
par manque de place dans un séminaire
qui accueille déjà 500 séminaristes




La Russie est devenue une grande puissance grâce à l’adoption de la foi chrétienne, a déclaré jeudi le président russe Vladimir Poutine dans un message adressé au Patriarche de Moscou et de Toutes les Russies Cyrille pour le 1025ème anniversaire de la Russie. « L’adoption de la foi chrétienne a marqué un tournant décisif dans l’histoire de notre pays qui est devenu une partie intégrante de la civilisation chrétienne et une grande puissance mondiale. C’est la foi chrétienne orthodoxe qui a donné une impulsion au développement de la culture et de l’enseignement en Russie. Elle a libéré des forces créatrices colossales, a encouragé le peuple russe et l’a soutenu pendant des périodes difficiles. L’Église orthodoxe russe a toujours été avec son peuple », est-il indiqué dans le message rendu public par le service de presse du Kremlin. Le président a également mis en valeur le rôle du Patriarcat de Moscou dans le renforcement de la coopération internationale et le développement du dialogue avec les Eglises orthodoxes d’autres pays. Des festivités consacrées au 1025ème anniversaire de la christianisation de la Russie se déroulent sur l’ensemble du territoire canonique de l’Église orthodoxe russe, en Russie et à l’étranger. Y participent les chefs des Églises orthodoxes du monde entier, y compris huit Patriarches.

Source : http://www.christianophobie.fr/breves/poutine-cest-le-christianisme-qui-a-fait-de-la-russie-une-grande-puissance#.Vclhwvmqllc


Cher LucJos

J'espère que les informations ci-dessus sauront vous convaincre que notre temps
n'est pas celui du découragement et des idées noires, le temps de la démission
ou de la fin du monde, mais bien encore le temps de la mission; il reste le Japon,
l'Inde et tant d'autres pays non chrétiens auxquels le Christ doit être annoncé.
Il n'y a que le 1/3 de l'humanité qui est christianisée; il nous reste donc
beaucoup de travail d'évangélisation qui nous attend pour annoncer
le Christ aux 2/3 restant de l'humanité. Je pense que nous en sommes
encore aux débuts du christianisme
.


Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)


Dernière édition par Stan le Mar Aoû 11 2015, 15:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Assistant
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Le pape plaide en faveur des divorcés remariés   Mar Aoû 11 2015, 05:53



Stan a écrit:
...

par vos affirmations vous nous permettez  de nous rendre compte de la subjectivité qui est à la base de ce que vous affirmez et qui ne repose en fin de compte que sur la  généralisation que vous faites du cas particulier de votre Église locale dans le lieu géographiquement restreint où vous vivez. Du moins, il me semble que vous êtes mal informé de ce qui se passe actuellement de beau dans le christianisme et dans le monde; alors permettez-moi SVP de vous en informer un peu, par quelques références indiquées ci-dessous:

...


Le problème de la diminution de la foi en Occident est réel et étendu ! ... Qu'il y ait quand même une éclosion de forces vives du christianisme ne le fait pas oublier.

Vous citez l'Afrique, on ne peut que se réjouir que la proportion de catholiques ait beaucoup augmenté. Le nombre de catholiques est d'environ 180 millions sur une population de plus de 1,1 milliards (environ 16%).

Pour la Chine les estimations sont difficiles : de plus de 5 millions à plus de 10 (et plus de 60 millions pour tous les chrétiens) sur un 1,3 milliards.

En Indonésie il y a environ 3% de catholiques sur environ 250 millions de personnes etc ...

Le réveil chrétien de la Russie est une belle et grande chose, effectivement ! ...

Bref on ne peut que se réjouir qu'il y ait une bonne tendance à la conversion dans tous ces pays (et encore dans d'autres bien sûr), mais il y a encore beaucoup, beaucoup à faire partout en faveur du Seigneur qui fait tout en tout premier ! ...


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le pape plaide en faveur des divorcés remariés   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le pape plaide en faveur des divorcés remariés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: L'Église Catholique Romaine-
Sauter vers: