VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  

Partagez | 
 

 Une minute avec Marie

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Mar Juin 30 2015, 06:24

Rappel du premier message :




Paul VI, Signum Magnum, Exhortation apostolique


Paul VI, Exhortation apostolique Signum Magnum, la vénération et l'imitation de Marie, Mère de l'Eglise, modèle de toutes les vertus.

Vénérables frères, salut et bénédiction apostolique,


Introduction

Le signe grandiose que saint Jean vit dans le ciel: une femme enveloppée de soleil (1), la liturgie (2) l'interprète, non sans fondement, comme se rapportant à la très sainte Vierge Marie, Mère de tous les hommes par la grâce du Christ rédempteur.

Nous gardons encore, vénérables frères, le souvenir très vif de la grande émotion que Nous avons éprouvée lorsque, au terme de la 3e du IIe Concile œcuménique du Vatican, après la promulgation solennelle de la Constitution dogmatique Lumen Gentium (3), Nous avons proclamé l'auguste Mère de Dieu, Mère spirituelle de l'Église, c'est-à-dire de tous les fidèles et des pasteurs sacrés. Grande fut également la joie aussi bien des très nombreux Pères conciliaires que des fidèles présents à cette cérémonie dans la basilique de saint Pierre, ainsi que de tout le peuple chrétien dans le monde entier. Beaucoup alors évoquèrent spontanément le souvenir du premier triomphe grandiose de l'humble Servante du Seigneur (4), lorsque les Pères de l'Orient et de l'Occident, réunis au Concile œcuménique d'Ephèse, en 431, saluèrent Marie du titre de Theotokos : Mère de Dieu. Dans un joyeux élan de foi, la population chrétienne de l'illustre cité s'associa à la joie des Pères et les accompagna à leurs demeures avec des flambeaux.

En cette heure glorieuse de l'histoire de l'Église, quel affectueux regard maternel la Vierge Marie n'aura-t-elle pas porté sur les pasteurs et fidèles, reconnaissant dans les hymnes de louange s'élevant principalement en l'honneur de son Fils, et ensuite en son honneur à elle, l'écho du Cantique prophétique qu'elle-même avait chanté au Très-Haut, sous l'inspiration du Saint-Esprit: Mon âme exalte le Seigneur parce qu'il a jeté les yeux sur son humble servante. Oui, désormais toutes les générations me diront bienheureuse, car le Tout-Puissant a fait pour moi de grandes choses (5).

A l'occasion des cérémonies religieuses qui se déroulent ces jours-ci à Fatima, au Portugal, en l'honneur de la Vierge Mère de Dieu, où elle est vénérée de nombreuses foules de fidèles pour son cœur maternel et miséricordieux (6), Nous désirons attirer encore une fois l'attention de tous les fils de l'Église sur le lien très étroit qui existe entre la Maternité spirituelle de Marie, telle qu'elle est largement illustrée dans la Constitution dogmatique Lumen gentium (7), et les devoirs qu'ont envers elle, en tant que Mère de l'Église, les hommes rachetés. Si, en effet, en vertu des nombreux témoignages des textes sacrés et des Pères, rappelés dans cette même Constitution, on admet que Marie, Mère de Dieu et du Rédempteur (8), lui a été unie par un lien étroit et indissoluble (9), et qu'elle a eu un rôle tout spécial dans le mystère du Verbe incarné et du Corps mystique (10), c'est-à-dire dans l'économie dit salut (11), il apparaît évident que la Vierge, non seulement en tant que Mère très sainte de Dieu, présente aux mystères du Christ (12), mais aussi en tant que Mère de l'Église (13), est légitimement honorée par l'Église d'un culte spécial (14), surtout liturgique (15).

Il n'y a donc pas à craindre que la réforme liturgique, si elle s'effectue selon la formule: Que la règle de la croyance fixe la règle de la prière (16), puisse nuire au culte absolument unique (17), dû à la Vierge Marie en raison de sa dignité de Mère de Dieu. Et, par contre, on ne doit pas craindre non plus que le développement du culte tant liturgique que privé qui lui est rendu puisse rejeter dans l'ombre ou diminuer le culte d'adoration qui est rendu au Verbe incarné, ainsi qu'au Père et à l'Esprit-Saint (18).

Aussi, vénérables frères, sans vouloir rappeler tout l'ensemble de la doctrine traditionnelle au sujet du rôle de la Mère de Dieu dans le plan du salut et de ses rapports avec l'Église, croyons-Nous faire œuvre utile pour les âmes des fidèles en considérant deux vérités très importantes pour le renouveau de la vie chrétienne.



PREMIERE PARTIE

LE CULTE DÛ A MARIE EN TANT QUE MÈRE DE L'ÉGLISE


1. Marie, Mère spirituelle parfaite de l'Église

Voici la première de ces vérités: Marie est Mère de l'Église non seulement parce que Mère de Jésus-Christ ci parce que intimement associée à lui dans l'économie nouvelle, lorsque le Fils de Dieu, par elle, prit la nature humaine pour libérer l'homme du péché par les mystères de sa chair (19), mais encore parce que exemplaire de vertu qui rayonne sur toute la communauté des élus (20). Il en est en effet de la Vierge Marie comme de toute mère humaine : sa tache ne se limite pas à donner la vie elle doit aussi nourrir et élever son enfant. Après avoir participé au sacrifice rédempteur de son Fils, et d'une manière si intime qu'elle mérita d'être proclamée par Lui Mère non seulement de l'apôtre Jean, mais "- qu'il soit permis de l'affirmer - du genre humain en quelque sorte représenté par lui (21), elle continue maintenant, au ciel, à remplir son rôle maternel en coopérant à la naissance et au développement de la vie divine dans chacune des âmes des hommes rachetés. C'est une vérité très consolante qui, par une libre disposition du Dieu très sage, fait partie intégrante du mystère du salut des hommes; elle doit donc être objet de foi pour tous les chrétiens.

2. Marie, Mère spirituelle par son intercession auprès de son Fils

Mais de quelle manière Marie coopère-t-elle au développement de la vie de la grâce chez les membres du Corps mystique ? Avant tout par sa prière incessante inspirée par une ardente charité. La Sainte Vierge, en effet, bien que jouissant de la contemplation de la Sainte Trinité, n'oublie pas ses fils qui, comme elle autrefois, accomplissent leur pèlerinage de foi (22). De plus, comme elle les contemple en Dieu et qu'elle voit bien leurs besoins, en communion avec Jésus-Christ qui est toujours vivant pour intercéder en leur faveur (23), elle se fait leur avocate, leur auxiliatrice, leur secourable médiatrice (24).

L'Église a été depuis les premiers siècles persuadée de cette intercession incessante de Marie auprès de son Fils pour le peuple de Dieu, comme en témoigne cette antienne très ancienne qui, avec quelques légères variantes, fait partie de la prière liturgique tant en Orient qu'en Occident: Nous nous réfugions sous la protection de vos miséricordes, ô Mère de Dieu : ne repoussez pas nos prières dans les besoins, mais sauvez-nous de la perdition, ô vous qui êtes seule bénie (25). Et qu'on ne pense pas que l'intervention maternelle de Marie porte préjudice à l'efficacité prédominante et irremplaçable du Christ, notre Sauveur; bien au contraire, c'est de la médiation du Christ qu'elle tire sa force propre et cela en est une preuve éminente (26).

3. Marie, éducatrice de l'Église par l'attrait de ses vertus

La coopération de la Mère de l'Église au développement de la vie divine dans les âmes ne consiste cependant pas uniquement dans son intercession auprès de son Fils. Elle exerce sur les hommes rachetés une autre influence, celle de l'exemple; influence très importante comme l'indique l'adage connu: "La parole émeut, les exemples entraînent."

De même, en effet, que les enseignements des parents acquièrent une efficacité bien plus grande s'ils sont appuyés par l'exemple d'une vie conforme aux règles de la prudence humaine et chrétienne, de même la douceur et le charme qui émanent des très hantes vertus de la Mère de Dieu immaculée, incitent irrésistiblement les âmes à imiter le divin modèle, Jésus-Christ, dont elle a été la plus fidèle image. Aussi le Concile a-t-il déclaré : En se recueillant avec piété dans la pensée de Marie qu'elle contemple dans la lumière du Verbe fait homme, l'Église pénètre avec respect plus avant dans le mystère suprême de l'Incarnation et devient sans cesse plus conforme à son divin Époux (27).

4. La sainteté de Marie, exemple éclairant de parfaite fidélité à la grâce

Il est bon, de plus, de tenir présent à l'esprit que l'éminente sainteté de Marie ne fut pas seulement un don tout spécial de la libéralité divine : elle fut également le fruit de la correspondance continue et généreuse de sa libre volonté aux inspirations intérieures de l'Esprit-Saint.

C'est à cause de la parfaite harmonie entre la grâce divine et l'activité de sa nature humaine que la Vierge rendit souverainement gloire à la Très Sainte Trinité et qu'elle est devenue l'honneur insigne de l'Église, laquelle la salue ainsi dans la liturgie : Tu es la gloire de Jérusalem, tu es la joie d'Israël, tu es l'honneur de notre peuple (28).

5. Exemples de vertus mariales dans les pages de l'Évangile

Nous admirons dans les pages de l'Évangile les témoignages d'une si sublime harmonie. A peine fut-elle assurée par l'ange Gabriel que Dieu l'avait choisie comme Mère immaculée de son Fils unique, que, sans hésitation, elle donna son consentement à une œuvre qui devait mobiliser toutes les énergies de sa fragile nature, en déclarant: Je suis la servante du Seigneur; qu'il m'advienne selon ta parole (29).

A partir de ce moment, elle se consacra tout entière au service non seulement du Père céleste et du Verbe incarné; devenu son Fils, mais également de tout le genre humain, ayant bien compris que Jésus, non seulement devait sauver son peuple de l'esclavage du péché, mais serait roi d'un royaume messianique universel et impérissable (30).

6. Marie, servante du Seigneur depuis l'Annonciation jusqu'à sa glorieuse Assomption

La vie de l'Épouse immaculée de Joseph, demeurée vierge dans l'enfantement et après l'enfantement -- comme l'a toujours cru et professé l'Église catholique (31) et comme il convenait à Celle qui avait été élevée à l'incomparable dignité de la maternité divine (32), -- fut donc une vie de communion si parfaite avec son Fils qu'elle en partagea les joies, les douleurs et les triomphes. Et même après que Jésus fut monté au ciel, elle lui demeura unie par un très ardent amour, tout en accomplissant avec fidélité sa nouvelle mission de Mère spirituelle du disciple bien-aimé et de l'Église naissante. On peut dès lors affirmer que toute la vie de l'humble servante du Seigneur, depuis le moment où elle fut saluée par l'ange jusqu'à son assomption à la gloire céleste avec son corps et son âme, fut une vie de service dans l'amour.

C'est pourquoi, Nous associant aux Évangélistes, aux Pères et Docteurs de l'Église, évoqués par le Concile dans la Constitution Lumen gentium (chap. 8.), Nous contemplons avec admiration Marie ferme dans la foi, prompte à l'obéissance, simple dans l'humilité, glorifiant le Seigneur avec joie, ardente dans la charité, forte et constante dans l'accomplissement de sa mission jusqu'au sacrifice d'elle-même, communiant pleinement aux sentiments de son Fils qui s'immolait sur la croix pour donner aux hommes une vie nouvelle.

7. Le culte de louange et de gratitude

Devant des vertus si splendides, le premier devoir de tous ceux qui reconnaissent dans la Mère du Christ le modèle de l'Église, c'est de s'unir à elle pour rendre grâce au Très-Haut qui a accompli en Marie de si grandes choses pour le bien de l'humanité tout entière. Mais cela ne suffit pas. Tous les fidèles ont également le devoir de rendre à la très fidèle Servante du Seigneur un culte de louange, de reconnaissance et d'amour puisque selon la sage et douce disposition divine, son libre consentement et sa généreuse coopération aux desseins de Dieu ont eu et ont toujours une grande influence dans l'accomplissement du salut des hommes (33). C'est pourquoi tout chrétien peut faire sienne l'invocation de saint Anselme : Notre-Dame, qui êtes si glorieuse, faites que nous méritions par vous de nous élever jusqu'à Jésus votre Fils, qui par vous a daigné descendre parmi nous (34).



(à suivre)

Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
LucJos
Assistant


Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Ven Aoû 17 2018, 07:33

Une minute avec Marie

coeur  

De la pluie pour la clôture ?


Don Bosco prêchait le triduum à la fête de l'Assomption dans la paroisse rurale de Montemagno près de Turin, en Italie.
Une sécheresse implacable menaçait de ruiner totalement les récoltes de pommes de terre, principaux produits du pays.

Or voici qu'au sermon d'ouverture du triduum, Don Bosco annonce : «Mes frères, si vous venez généreusement pendant
ces trois jours entendre la parole de Dieu et si vous purifiez vos consciences par une bonne confession, je vous promets
de la pluie pour la clôture.» Quand l'orateur descendit de chaire, le curé affolé l'aborda et lui dit :

«Don Bosco qu'avez-vous promis là ? De la pluie pour la clôture ?»

«J'ai dit cela ?», fait Don Bosco, étonné.

L'église fut remplie à chacune des prédications. Les confessionnaux furent pris d'assaut. Toute la population en âge de le
faire communia au matin de l'Assomption. L'après-midi pour la clôture, l'église était archicomble. Pendant ce temps,
le soleil narguait tout le monde dans un ciel sans nuage.

Au moment de monter en chaire à la fin du magnificat, Don Bosco un peu inquiet, envoie le sacristain inspecter le ciel
pendant que lui-même murmure cette prière : «Bonne Mère, vous ne pouvez les décevoir; voyez leur empressement !»
Le sacristain revient en disant : «Il y a bien à l'horizon un nuage gros comme un chapeau de gendarme, mais rien de bien
sérieux.»


Don Bosco monte en chaire.
Il n'a pas prononcé dix phrases qu'un coup de tonnerre formidable retentit et une bienfaisante pluie se met à tomber !


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Saint Jean Bosco (1815-1888)  
P. Jean-Marie
Dans La clé du Trésor
Rapporté dans le Recueil marial 1980 du Frère Albert Pfleger, Mariste

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Mar Aoû 21 2018, 12:04

Une minute avec Marie

coeur

Les apparitions de Marie à Knock


Le jeudi 21 août 1879, vers dix-neuf heures, à Knock Mhuire (Irlande, comté de Mayo) Mary McLoughlin,
quarante-cinq ans, et Mary Byrne, vingt-neuf ans, aperçoivent des «images lumineuses» sur la façade de l’église paroissiale.
Surprises, les deux femmes observent : il s’agit bien d’une apparition de la Vierge, concluent-elles.

Seize personnes accourent qui toutes voient la Vierge pendant près de deux heures. La pluie battante empêche certains de rester
jusqu’au bout. D’autres s’absentent puis reviennent et font le même constat : la «Vierge plane» entre 30 et 60 cm au-dessus du sol.
Sa taille est celle d’une personne moyenne. Elle est vêtue de blanc et porte une couronne d’or. Elle semble prier. Saint Joseph et
saint Jean l’Evangéliste l’accompagnent. Les témoins voient aussi un «autel» sur lequel se tenait un «agneau»
derrière lequel une croix était plantée.

Aucun message n’a accompagné l’apparition silencieuse, mais des guérisons corporelles frappent l’opinion.
En 1879, l’archevêque diocésain institue une commission d’enquête qui conclut positivement l’année suivante.
En 1936, Mgr Gilmartin, archevêque de Tuam, a ouvert un bureau des constatations médicales afin d’étudier scientifiquement les
guérisons alléguées puis il a créé une nouvelle commission d’enquête qui a repris les conclusions positives de 1880.

Knock, le «Lourdes irlandais»,
n’a cessé d’attirer des foules. Et en 1979, Jean Paul II est venu à Knock à l’occasion d’un de ses premiers voyages. (1)

(1) Le pape François se rendra à Knock ce 26 août 2018, au cours de son séjour en Irlande
pour la Rencontre mondiale des familles à Dublin


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Abbé René Laurentin,
D’après le dictionnaire des Apparitions
Fayard 2007

Je vous salue, Marie pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Dim Aoû 26 2018, 13:11

Une minute avec Marie

coeur

«L’âme de ma Mère est depuis toujours pensée par Dieu»




Dans cet extrait (348.9/12) de L’Évangile tel qu’il m’a été révélé, de Maria Valtorta, (Cf. valtorta.fr)
Jésus parle aux Apôtres et à quelques disciples, hommes et femmes, réunis dans le jardin de la maison de Nazareth :

«Je vous ai voulus ici pour vous faire connaitre Marie.

Pour beaucoup d’entre vous, vous connaissez Marie comme «mère», certains comme «épouse».
Mais personne ne connaît Marie comme «vierge». Je veux maintenant vous dévoiler l’âme de ma Mère, sa véritable et éternelle beauté.
Viens ici, ma Mère. Ne rougis pas, ne te retire pas, intimidée, douce colombe de Dieu. (…) Asseyons-nous ici, à l’ombre légère des arbres
en fleurs, près de la maison, près de ta sainte demeure. (…) Je viens de vous parler de «l’éternelle beauté de l’âme de ma Mère».


Je suis la Parole et par conséquent je sais employer les mots exacts.
J’ai dit «éternelle», pas «immortelle». Et ce n’est pas sans intention que je l’ai dit.
Est immortel celui qui, une fois né, ne meurt plus. Ainsi l’âme des justes est immortelle au Ciel, l’âme des pécheurs est immortelle en enfer,
car l’âme, une fois créée, ne meurt plus qu’à la grâce. Mais l’âme vit, existe à partir du moment où Dieu la pense. C’est la pensée de Dieu
qui la crée.

L’âme de ma Mère est depuis toujours pensée par Dieu.
De ce fait, elle est éternelle dans sa beauté, à laquelle Dieu a octroyé toute perfection pour en tirer délice et réconfort.»


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Maria Valtorta (1897-1961)  
Maria Valtorta
(Textes choisis par Claudia Pisani Vecchiarelli et réunis dans Les vingt mystères du Rosaire dans les écrits de Maria Valtorta)
Éditions Centro Editoriale Valtortiano
Maria Valtorta Store
Texte intégral de l’extrait proposé : Valtorta.fr

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Dim Sep 02 2018, 12:48

Une minute avec Marie

coeur

Les jours où les saints ne suffisent pas



Il y a des jours où les patrons et les saints ne suffisent pas.
Alors il faut prendre son courage à deux mains. Et s'adresser directement à celle qui est au-dessus de tout.
Être hardi. Une fois.

S'adresser hardiment à celle qui est infiniment belle, parce qu'aussi elle est infiniment bonne.
A celle qui intercède. La seule qui puisse parler de l'autorité d'une mère.

S'adresser hardiment à celle qui est infiniment pure, parce qu'aussi elle est infiniment douce …

A celle qui est infiniment noble. Parce qu'aussi elle est infiniment courtoise. Infiniment accueillante.
Accueillante comme le prêtre qui au seuil de l'église va au-devant du nouveau-né jusqu'au seuil. Au jour de son baptême.
Pour l'introduire dans la maison de Dieu. (…).

A celle qui est la mère et la reine des anges. Parce qu'elle est aussi la mère et la reine des hommes.  

A celle qui est infiniment joyeuse, parce qu'aussi elle est infiniment douloureuse.  
Septante et sept fois septante douloureuse. A celle qui est infiniment touchante, parce qu'aussi elle est infiniment touchée.
A celle qui est toute Grandeur et toute Foi, parce qu'aussi elle est toute Charité.
A celle qui est toute Foi et toute Charité, parce qu'aussi elle est toute Espérance.


A celle qui est Marie.
Parce qu'elle est pleine de grâce.
A celle qui est pleine de grâce. Parce qu'elle est avec nous.
A celle qui est avec nous. Parce que le Seigneur est avec elle.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Charles Péguy (France 1873-1914)  
Charles Péguy  
Extrait de Le Porche du Mystère de la deuxième vertu

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Dim Sep 02 2018, 13:10

Une minute avec Marie

coeur

Prions la Vierge de nous donner le don des larmes




Ce 25 mai 2018,
le pape François a célébré la messe en présence du reliquaire de Notre-Dame des Larmes de Syracuse
(Madonna delle Lacrime di Siracusa), en la chapelle de la Maison Sainte-Marthe.

Aujourd’hui, «des larmes de la Vierge» de Syracuse «sont là», a dit le pape François :


«Prions la Sainte Vierge de nous donner, ainsi qu’à l’Humanité qui en a besoin, le don des larmes,
que nous puissions pleurer : pour nos péchés et pour de nombreuses calamités qui font souffrir
le peuple de Dieu et les enfants de Dieu.»


Après la célébration à Sainte-Marthe, le reliquaire de Notre-Dame des Larmes, confié au recteur du sanctuaire,
continuera son pèlerinage dans les villes italiennes : la prochaine étape est Livourne (Toscane).

L’image de Notre-Dame des Larmes est conservée dans le sanctuaire de Syracuse, en Sicile :
elle représente le Cœur immaculé de Marie et aurait été l’objet de lacrimations à plusieurs reprises,
dont les premières sont survenues entre le 29 août et le 1er septembre 1953.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Marina Droujinina
Zenit

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Mar Sep 04 2018, 05:33

Une minute avec Marie

coeur

Robert Schuman et la Vierge Marie


Robert Schuman (1886-1963) est un homme d’Etat français qui deviendra Ministre des Finances en 1946,
à une période difficile de redressement de notre pays. En août 1948, il est chargé des Affaires Étrangères
et il rêve d'unité européenne :

«L'Europe ne se fera pas d'un coup, elle se fera par des réalisations concrètes, créant d'abord une solidarité de fait».

Toute sa vie culmine en ce 9 mai 1950, où il fait connaître au monde la fameuse «Déclaration», qui constitue l'acte de naissance
de l'Europe communautaire. «L'Europe n'est pas la négation de la patrie» dit Robert Schuman. «Comme la patrie n'est pas la négation
de la province natale». En 1958, il est élu à l'unanimité Président de l'Assemblée parlementaire européenne.

Le chancelier allemand Adenauer disait que «c'est grâce à sa sagesse et à son courage, qu'ont pu être posés les fondements
de la réconciliation entre nos deux peuples et de la construction d'une Europe unie».


Après l'absoute de ses obsèques dans la cathédrale de Metz, le cercueil est porté au pied de la Vierge.
Car Robert Schuman avait une profonde vénération pour la Mère de Dieu, dont il disait avoir beaucoup appris
par le Père Louis-Marie Grignion de Montfort.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Pourquoi devenir chrétien ?  
Jeanne Tallier
Dans la revue « l'Etoile » N°162 de la Légion de Marie.

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Dim Sep 09 2018, 13:18

Une minute avec Marie

coeur

«Si on oublie de la prier, nous perdons notre identité»



En Syrie, depuis la guerre toute récente contre Daech, de plus en plus de femmes, grands-mères, jeunes mamans, jeunes filles,
portent chaque mois de mai la robe de Marie. Il s’agit d’une robe bleue, avec un cordon blanc au niveau de la taille, qui symbolise
les colombes de la paix. Avant d’être porté, l’ensemble doit recevoir la bénédiction du curé.

Pour Maha, maman de 45 ans qui a perdu son fils au front, Marie est la mère, soumise et patiente :

«Elle a une place intermédiaire entre le Ciel et la terre.
Elle nous comprend car elle a donné vie, elle est de chair. Elle a vécu l’enfantement et la souffrance, comme nous les humains.
Tout le monde connaît le rapport qui existe entre les mères et leurs enfants dans les familles orientales. Alors à plus forte raison
quand leur mère est la Vierge Marie. Alors si on oublie de la prier, nous perdons notre identité de fils. De plus, elle a souffert,
en tant que mère, elle a accepté de perdre le Christ, son fils, en acceptant la volonté de Dieu.
Le port de cette robe me donne force et sérénité.
Je me sens beaucoup plus proche de mon fils, là où Jésus et Marie veillent sur lui.»

Plus de sept ans de guerre.
Une guerre sanglante et meurtrière, et des mortiers qui n’ont pas épargné le quartier chrétien des villes comme Damas, Alep, Homs
et tant d’autres. Et, en dépit de tout cela, l’affluence des fidèles aux différentes cérémonies religieuses n’a cessé de croître.

Beaucoup étaient convaincus que Dieu n’allait pas les abandonner.
Il testait seulement leur capacité à supporter la souffrance.
Il testait leur foi.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Syrie  
Aleteia

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Mar Sep 11 2018, 07:43

Une minute avec Marie

coeur

Vatican II : un prodigieux bond en avant pour la doctrine mariale !


Dans le livre Entrez dans l’espérance, le saint pape Jean-Paul II affirme :

«Le Concile Vatican II a fait faire un prodigieux bond en avant, aussi bien à la doctrine qu’à la dévotion mariale.
Il est impossible de citer en entier le merveilleux chapitre VIII de Lumen Gentium et c’est bien dommage. Lorsque je participais
au Concile j’ai pleinement reconnu mon expérience personnelle dans la substance de ce chapitre. J’ai retrouvé là toute mon expérience
antérieure depuis mon adolescence, tout ce qui m’unit de manière si singulière à la Mère de Dieu sous des formes toujours nouvelles.»

Voici le dernier paragraphe du chapitre VIII de Lumen Gentium :


C'est une grande joie et une grande consolation pour ce saint Concile qu'il ne manque pas de gens, même parmi les frères séparés,
pour rendre à la Mère du Seigneur et Sauveur, l'honneur qui lui est dû, spécialement chez les Orientaux qui rivalisent d'ardeur et de
dévotion dans le culte de la Mère de Dieu, toujours Vierge. Que tous les fidèles adressent avec instance des prières à la Mère de Dieu
et à la Mère des hommes, elle qui entoura de ses prières les débuts de l'Eglise, et qui, maintenant, est exaltée au-dessus de tous les
bienheureux et de tous les anges, oui, qu'ils la prient d'intercéder, en union avec tous les saints, auprès de son Fils,
jusqu'à ce que toutes les familles des peuples, qu'elles soient marquées du nom chrétien ou qu'elles ignorent encore leur Sauveur,
soient réunies heureusement dans la paix et la concorde en un seul Peuple de Dieu pour la gloire de la très sainte et indivisible Trinité !


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Constitution Dogmatique Lumen Gentium sur l’Eglise
Concile Vatican II, § 69, 21 novembre 1964

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Mer Sep 12 2018, 08:43

Une minute avec Marie

coeur

Invoquons le saint Nom de Marie face aux graves dangers


Le lendemain, 12 septembre,
Sobieski fit son entrée dans la ville en liesse, et il vint assister à la messe et au Te Deum en l’église de la Vierge de Lorette
à laquelle il attribuait la victoire. Le pape Innocent XI aussi attribuait cette victoire à l’intercession de la Vierge.
C’est en ex-voto qu’il institua alors la fête en l’honneur du Saint Nom de Marie.

Le 25 novembre 1683, la fête fut étendue à toute l’Église, et la Nativité de Marie fut fixée au dimanche suivant.
C’est le pape saint Pie X qui a ensuite préféré fixer la date au 12 septembre, au jour anniversaire non de la victoire,
mais de sa célébration.


Rétablir la fête c'était donc, pour saint Jean-Paul II,
rappeler aux catholiques d'invoquer Marie face aux graves dangers internationaux aussi.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Rome, 11 septembre 2015 (ZENIT.org)

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Sam Sep 22 2018, 07:12

Une minute avec Marie

coeur

Pour contempler le visage du Christ avec Marie


Le centre de notre foi est le Christ, Rédempteur de l'homme, rappelait le Pape Jean-Paul II, le 16 octobre 2002.

Marie ne l'obscurcit pas; elle n'obscurcit pas son œuvre salvifique. Montée au Ciel en corps et en âme, la Vierge,
première à goûter les fruits de la Passion et de la Résurrection de son Fils, est celle qui, de la manière la plus sûre,
nous conduit au Christ, fin ultime de nos actes et de toute notre existence...

Pour contempler le visage du Christ avec Marie, y a-t-il un meilleur instrument que la prière du Rosaire ?

Nous devons pourtant redécouvrir la profondeur mystique renfermée dans la simplicité de cette prière, chère à la tradition populaire.
Dans sa structure, cette prière mariale est, en effet, surtout une méditation des mystères de la vie et de l'œuvre du Christ.
En répétant l'invocation Ave Maria, nous pouvons approfondir les événements essentiels de la mission du Fils de Dieu sur terre,
qui nous ont été transmis par l'Évangile et la Tradition.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Pape Jean Paul II
(Audience générale du 16 octobre 2002)

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Sam Sep 29 2018, 14:35

Une minute avec Marie

coeur

Pour l’Annonce à Marie, l’archange Gabriel, «force de Dieu»


Le nom Gabriel signifie «force de Dieu» ou «Dieu est ma force».

Dans l'Ancien Testament, l'ange Gabriel annonce au prophète Daniel la fin du royaume d'iniquité
et la venue d'un temps nouveau (Daniel 8, 16 et 9, 21).

Dans le Nouveau Testament, l'ange Gabriel intervient deux fois : à Jérusalem, il annonce à Zacharie
la naissance de Jean-Baptiste (Luc 1,19). À Nazareth, il annonce à la Vierge Marie qu'elle est appelée
à devenir la mère de Jésus, le Fils du Très Haut (Luc 1, 26-38).

Et la Vierge Marie, en effet, a bien besoin de la «force de Dieu» au moment de l'Incarnation.

Le pape saint Jean-Paul II écrit dans sa lettre apostolique Mulieris dignitatem sur la dignité et la vocation de la femme, § 3 :  

Marie atteint ainsi une telle union à Dieu qu'elle dépasse toutes les attentes de l'esprit humain.
Elle dépasse même les attentes de tout Israël et, en particulier, des filles de ce peuple élu, qui, en vertu de la promesse,
pouvaient espérer que l'une d'entre elles deviendrait un jour la mère du Messie. Qui parmi elles, toutefois, pouvait supposer
que le Messie promis serait le «Fils du Très-Haut» ? À partir de la foi monothéiste au temps de l'Ancien Testament,
c'était difficilement envisageable. Ce n'est que par la force de l'Esprit Saint «venu sur elle» que Marie pouvait accepter
ce qui est «impossible aux hommes mais possible à Dieu» (cf. Marc 10, 27).


L'ange Gabriel, «force de Dieu», soutient la vocation des protagonistes des temps nouveaux :
Jean-Baptiste, la Vierge Marie, Jésus... Et nous soutient aussi, nous qui l'invoquons !
 

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Marie de Nazareth

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Dim Sep 30 2018, 09:52

Une minute avec Marie

coeur

«Je voudrais que vous priiez le chapelet tous les jours»



En saluant les pèlerins polonais à l’audience générale du 4 octobre 2017, place Saint-Pierre,
le pape François avait évoqué l’appel de la Vierge Marie dans ses six apparitions à Fatima, il y a 100 ans :

Je voudrais que vous priiez le chapelet tous les jours.  

Et le Pape de renchérir :

Répondant à sa demande, prions ensemble pour l’Église, pour le Siège de Pierre et pour les intentions du monde entier.
Demandons pardon pour les péchés, a-t-il ajouté. Prions pour la conversion des sceptiques, pour ceux qui refusent Dieu
et pour les âmes du purgatoire.  

Vous qui priez le chapelet, je vous bénis de tout cœur ! , a lancé ensuite le Saint-Père,
avant d’être traduit en polonais par un collaborateur.

Prier le chapelet pour la conversion de ceux qui refusent Dieu, c’est l’invitation du pape François
pour le mois d’octobre, mois du Rosaire.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Témoignage d'un prêtre sur le Rosaire  
Zenit

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Ven Oct 12 2018, 12:30

Une minute avec Marie

coeur

Notre Dame d’Aparecida nous apprend à garder l’espérance


À Aparecida nous apprenons à garder l’espérance, à nous laisser surprendre par Dieu et à vivre dans la joie.

L’espérance est la vertu qui doit imprégner les cœurs de ceux qui croient, surtout quand autour de nous les situations de désespoir
semblent vouloir nous décourager. Ne vous laissez pas vaincre par le découragement ! Ayez confiance en Dieu, ayez confiance dans
l’intercession de Notre Mère d’Aparecida.

Dans le sanctuaire d’Aparecida et dans tout cœur attaché à Marie, nous pouvons toucher l’espérance qui se concrétise dans l’expérience
de la spiritualité, dans la générosité, dans la solidarité, dans la persévérance, dans la fraternité, dans la joie, ces valeurs qui, à leur tour,
enfoncent leurs racines plus profondes dans la foi chrétienne.

En 1717, au moment même où elle émergea des eaux par les mains de ces pêcheurs, la Vierge Mère d’Aparecida les inspira à avoir confiance
en Dieu, qui nous surprend toujours. Poissons en abondance, grâce répandue de façon concrète dans la vie de ceux qui étaient craintifs face
aux pouvoirs constitués. Dieu les surprit, parce que Celui qui nous a créés dans l’Amour infini, nous surprend toujours.

Dieu nous surprend toujours ! (…)

Que le simple sourire de Marie soit la source du sourire de chacun de vous face aux difficultés de la vie.
Le chrétien ne peut jamais être pessimiste ! (…) Ensemble, proches ou loin, nous formons l’Église, Peuple de Dieu.
Chaque fois que nous collaborons, même de façon simple et discrète, à l’annonce de l’Évangile, nous devenons, comme Marie,
d’authentiques disciples et missionnaires.


Avec une grande nostalgie du Brésil, je vous offre la bénédiction apostolique,
demandant à Notre Dame d’Aparecida qu’elle intercède pour nous tous.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Aparecida : origine et histoire  
Pape François
Message du Pape aux Brésiliens - 12 octobre 2017
Vatican.va

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Lun Oct 22 2018, 05:15

Une minute avec Marie

coeur

En octobre, Moscou fête Notre Dame des Ibères…


Les Ibères dont il s’agit ici ne sont pas Espagnols, mais des Géorgiens établis dans le monastère d’Iviron au Mont-Athos.

L’icône de Notre-Dame des Ibères remonte au moins au IXe siècle.
Elle fut cachée par une pieuse veuve de la ville de Nicée, durant la persécution iconoclaste qui eut lieu sous le règne de
l’empereur Théophile (829-842). L’un des iconoclastes, ayant découvert la sainte icône, la transperça de sa lance.

L’icône se mit à saigner (depuis lors, on représente toujours cette icône avec une petite marque noire sur la joue de la Vierge).

La veuve obtint des soldats que l’image sainte ne fût pas détruite avant le lendemain. Durant la nuit, elle mit l’icône à la mer et
celle-ci navigua, dressée sur les flots, jusqu’au Mont-Athos. Les moines, ayant aperçu une colonne de feu allant de la mer jusqu’au ciel,
descendirent sur la plage et trouvèrent l’icône, dressée sur l’eau. Ils la placèrent immédiatement dans l’église, mais l’icône, chaque matin,
se retrouvait à la porte du monastère. La Mère de Dieu révéla au Frère Ibère qui l’avait recueillie qu’elle entendait assurer la garde
du monastère et son icône est, depuis, à l’entrée du monastère des Ibères et surnommée «portaitissa», ce qui signifie «portière».

Une copie de cette icône fut transportée à Moscou le 13 octobre 1648. Cette copie, elle-même miraculeuse (de nombreux miracles
se manifestèrent dès son arrivée au monastère Novodiévitchi de Moscou), est l’une des icônes les plus vénérées de Russie.
La fête de sa translation est fixée, dans l’Église russe, au 13 octobre.
L’icône est proposée à la vénération des fidèles au monastère durant les jours de fête.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Russie : introduction  
Schola sainte Cécile

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Ven Nov 02 2018, 07:38

Une minute avec Marie

coeur

L’Assomption de Marie confirme ce que sera notre destin glorieux



Dieu veut sauver l’homme tout entier, c’est-à-dire sauver l’âme et le corps.
Jésus est ressuscité avec le corps qu’il avait assumé de Marie; et il est monté vers le Père avec son humanité transfigurée.
Avec son corps, un corps comme le nôtre, mais transfiguré.

L’Assomption de Marie, créature humaine, nous confirme ce que sera notre destin glorieux.

Les philosophes grecs avaient compris que l’âme de l’homme est destinée au bonheur après la mort.
Cependant, ils méprisaient le corps – considéré comme une prison de l’âme – et ils ne concevaient pas que Dieu ait voulu que
le corps de l’homme aussi soit uni à l’âme dans la béatitude céleste. Cette «résurrection de la chair» est un élément propre à la
révélation chrétienne, une pierre angulaire de notre foi.

La réalité merveilleuse de l’Assomption de Marie manifeste et confirme l’unité de la personne humaine et nous rappelle que nous
sommes appelés à servir et glorifier Dieu de tout notre être, corps et âme. Servir Dieu uniquement avec le corps serait une action
d’esclave; le servir uniquement avec l’âme serait contraire à notre nature humaine.

Vers l’an 220, un père de l’Église, le grand saint Irénée, affirme que «la gloire de Dieu c’est l’homme vivant et que la vie de l’homme
consiste dans la vision de Dieu» (Contre les hérésies, IV, 20, 7). ). Si nous vivons ainsi, dans un service joyeux de Dieu, qui s’exprime
également dans le service généreux de nos frères, notre destinée, le jour de la résurrection, sera semblable à celle de notre Mère céleste.

Il nous sera alors donné de réaliser pleinement l’exhortation de l’apôtre Paul :
«Glorifiez Dieu dans votre corps !» (1Co 6,20), et nous le glorifierons pour toujours au Ciel.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
L’Assomption de Marie  
Pape François
Allocution avant l’Angélus du 15 août 2018
Vatican.va

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Ven Nov 02 2018, 07:57

Une minute avec Marie

coeur

Comme Marie, l’Église est femme et Mère…  


L’Église est femme, elle est mère et quand ce trait vient à manquer,
elle devient une association de bienfaisance ou une équipe de foot.
Quand  l’Église est masculine, elle devient tristement une Église de vieux garçons, incapables d’aimer, incapables de féconder.

C’est ce que le pape François a déclaré dans son homélie ce 21 mai 2018, en la mémoire de la Bienheureuse Vierge Marie,
Mère de l’Église, instaurée par le décret Ecclesia Mater du 3 mars 2018.

La Vierge est toujours présentée comme la  Mère de Jésus dans les Évangiles, a expliqué le Pape.
Son caractère maternel prime sur celui d’épouse ou de veuve. Ce que les Pères de l’Église ont très vite compris.
Seule une Église au féminin pourra avoir une attitude de fécondité, selon les intentions de Dieu qui  a voulu naître
d’une femme pour nous enseigner cette route de femme.

Une Église qui est mère va sur la voie de la tendresse.
Elle connaît le langage de la sagesse des caresses, du regard plein de compassion, du silence, a affirmé le Pape.


Une personne qui vit cette appartenance à l’Église doit, elle aussi, pour le pape François, suivre cette même voie
et devenir une personne douce, tendre, souriante, pleine d’amour.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Vatican News

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Ven Nov 02 2018, 13:19

Une minute avec Marie

coeur

Voir la vie de Jésus à travers les yeux de Marie !



Tomás Morales Pérez était un prêtre jésuite, dont la cause de canonisation a été lancée le 8 novembre 2017,
lorsque le pape François a approuvé un décret reconnaissant ses vertus héroïques.

Le père Morales est né au Venezuela en 1908, et il est mort en Espagne en 1994.
Il a promu le rôle des laïcs dans l'Église et a fondé un institut séculier, Cruzados e Cruzadas de Santa Maria (Croisés de la Sainte Vierge).
Il avait une dévotion particulière pour la Vierge. Il expliquait que «le Rosaire n'est pas une dévotion à la Vierge, mais au Christ, qui
recentre parfaitement la vie des baptisés».

Mais il ne minimise pas le rôle de la Sainte Vierge. Si le Rosaire est l'Église rassemblée avec Marie, c'est aussi l'Église qui voit la vie de Jésus
à travers les yeux de Marie, «la manière la plus attrayante et la plus efficace, à travers le vécu de la Vierge». (...)

«Chaque fois qu'il disait un chapelet pour un pécheur», raconte le père Morales au sujet du pape Pie VII,
«il obtenait une conversion». Il cite le conseil de Philippe II à son fils quand celui-ci devint roi d'Espagne :
«Si vous voulez la prospérité dans votre vie, ne laissez pas de côté la récitation du Rosaire»

Il rappelle comment saint Dominique convertit les Albigeois avec l’aide du Rosaire et comment les chrétiens l'ont emporté à la bataille
de Lépante sur l'Islam. «Le Rosaire ne nous laisse pas sourds à l'appel du Christ, mais prêts et diligents à accomplir sa volonté»,
dit le père Morales. «Que celui qui a des oreilles entende» (Matthieu 11:15).


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
John M. Grondelski  
Falls Church, en Virginie (Etats Unis)
NCResgister

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Sam Nov 03 2018, 12:49

Une minute avec Marie

coeur

Peut-on tout demander à Marie ?


Marie est comme une mère !
Que chacun s’interroge d’abord sur sa relation à sa mère.
Ce qui a été vital, ce qui a été constructif, ce qui a pu être néfaste dans cette relation.

Ensuite quelle est ma relation avec Jésus ? Car Marie renvoie sans cesse à son fils.
Rien ne lui appartient et les grâces que l’on obtient d’elle viennent de Jésus. Peu importe ce qu’on lui demande.
Si on le demande avec le cœur, la foi et l’amour pour une maman si belle et si parfaite, alors on obtiendra des grâces,
même si elles ne correspondent pas toujours à l’attente du départ.

Pourquoi implorer Marie plutôt que Jésus ?
Quand on est catholique, c’est Jésus l’objet premier de notre prière, avec le Père et l’Esprit Saint.
Mais «le cœur a ses raisons que la raison ne connaît pas», et qui nous fait nous tourner vers sa Mère et notre Mère.
Prier Marie, c’est peut-être rendre notre prière plus concrète, plus proche des réalités de notre quotidien.
C’est croire en amour pour elle et ainsi ouvrir toujours plus grand notre cœur de fils et filles.

Enfin prier Marie, c’est contempler Jésus autrement, en Fils et Frère.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Père Bertrand Cormier
Actu.fr

Je vous salue, Marie pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Sam Nov 17 2018, 07:42

Une minute avec Marie

coeur

Quand tout un peuple redit sa confiance en Marie


Du 22 au 25 septembre 2018, le pape François s’est rendu en Lituanie,
ce pays balte consacré au Cœur immaculé de Marie depuis le 11 février 2018, dans la cathédrale de la Visitation
de la Bienheureuse Vierge Marie de la ville de Trakai, de l’archidiocèse de Vilnius (capitale du pays).

Que la bienheureuse Vierge Marie protège la Lituanie et qu’elle dirige chaque jour notre regard vers son Fils, nous invitant
à écouter ses paroles et à le suivre, ont ainsi prié les Lituaniens.

La consécration de la Lituanie à la Vierge Marie, expliquent les évêques lituaniens dans un communiqué, est un acte de foi
à travers lequel nous exprimons notre confiance en Marie (…), nous renouvelons la foi exprimée par nos parents et nos ancêtres
et nous rendons grâce parce que la Lituanie a été longtemps connue comme étant le «pays de Marie».

Les évêques encouragent les fidèles à «dire souvent» la  prière de consécration à la Vierge Marie,
une prière qui exprime le désir de notre peuple de construire une société fondée sur les valeurs chrétiennes,
afin que la Lituanie puisse vivre dans la foi, l’espérance et l’amour.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Lituanie, pays de Marie  
Zenit

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Lun Nov 19 2018, 06:05

Une minute avec Marie

coeur

Comment Marie sauva l’Église en Égypte  


En ce temps-là en Égypte, le gouverneur Al-Mu'iz Li-Din Illah (932-975) s'intéressait beaucoup aux controverses religieuses.
Il rassemblait régulièrement les chefs religieux des communautés musulmanes, chrétiennes et juives pour qu'ils débattent en sa présence.

Un membre de l'entourage d'Al-Mu'iz provoqua une controverse entre des représentants des communautés chrétiennes et juives.
À cette occasion, il fut suggéré au calife de mettre à l'épreuve les Chrétiens sur un verset de l'Évangile de saint Matthieu (17 : 20)

«Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à cette montagne :
transporte-toi d'ici là, et elle se transporterait; rien ne vous serait impossible.»


Le calife Al-Mu'iz fit venir Amba Abram le Syrien et lui dit de prouver que les paroles du Christ étaient vraies et la religion chrétienne juste,
en déplaçant la colline du Mokattam vers l'Est ce qui permettrait l'extension de la nouvelle ville du Caire.

En cas de refus ou d'incapacité à réaliser cet exploit la communauté chrétienne aurait à choisir l'une des alternatives suivantes :
se convertir à l'Islam ou quitter l'Égypte.
Le patriarche atterré demanda et obtint du calife un délai de trois jours avant de lui donner sa réponse. Il pria Dieu de l'inspirer
et appela le peuple copte et toute l'Église d'Égypte à jeûner avec lui les trois jours et à prier avec ferveur pour écarter l’épreuve.
Le troisième jour à l'aube la Vierge Marie apparut à Amba Abram en songe et lui dit :

«N'aie pas peur, fidèle berger, (…) les larmes que tu as versées dans cette église, les jeûnes et les prières ne l'auront pas
été en vain. Lève-toi et va à la porte de fer qui donne accès au marché. Tu y trouveras un homme borgne (saint Samaan, le tanneur,
bien connu des Coptes de son temps) portant une jarre d'eau. C'est par lui que le miracle aura lieu».


Le patriarche trouva l'homme où la Vierge Marie le lui avait indiqué. Lui ayant expliqué ce que lui avait dit Marie, il insista :
C'est l'ordre de la Mère de la Lumière ! Saint Samaan répondit alors avec humilité : Si la Mère de la Lumière a décidé de me charger de cette
mission je me mets entièrement à votre service. Et d’expliquer à Amba Abram comment le miracle pourra avoir lieu :

«Vous monterez sur la colline, toi, tes évêques, prêtres et diacres portant haut Bibles, croix, flambeaux et encensoirs. Vous demanderez au
calife de monter aussi sur la colline avec son cortège et de se mettre face à vous sur le sommet. Moi, je serai parmi le peuple
derrière vous où l'on ne me reconnaîtra pas.

Célébrez la messe et après la communion eucharistique répétez avec tout le peuple en esprit d'humilité et d’un cœur brisé cent fois à l'est,
cent fois à l'ouest, cent fois au nord et cent fois au sud : Kyrie Eleison (Seigneur aie pitié de nous). Ensuite en silence adorez Dieu à genoux,
les mains tendues vers le Très Haut, puis fais le signe de la croix sur la colline. Ainsi trois fois et tu verras la gloire de Dieu.»

Les choses se passèrent comme Samaan l'avait demandé et au premier signe de croix fait par le Patriarche sur la colline, il se produisit un
grand tremblement de terre et la colline se souleva puis retomba. Et ainsi à chaque signe de croix.

Le calife et son entourage furent saisis de peur et il s'écria : Dieu est grand; que Son nom soit béni. Il supplia Amba Abram d'arrêter
ce qu'il faisait, de peur que la colline n'écrase la ville, et quand tout s'arrêta, il lui accorda le droit de rester en Égypte et l'autorisation
de reconstruire nombre d'églises, dont celle de Saint-Markorios Abu Sifein du Vieux Caire.

 
Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
D'après La biographie de Saint Samaan le cordonnier, publiée par L'église Saint Samaan, Mokattam, Le Caire
Extrait d'un article de Mohamed Salmawy paru dans AL-AHRAM Hebdo, Semaine du 8 au 14 mars 2000

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Lun Nov 19 2018, 13:00

Une minute avec Marie

coeur

«Chaque fois que tu auras paru me délaisser pour saluer ma Mère, je te récompenserai»


Gertrude avait coutume de reporter tout ce qui lui paraissait beau et agréable vers son Bien-Aimé.
Aussi, lorsqu'elle entendait lire ou chanter en l'honneur de la bienheureuse Vierge et des autres saints des paroles
qui excitaient son affection, c'était vers le Roi des rois, son Seigneur, plutôt que vers les saints dont on faisait mémoire,
qu'elle dirigeait les élans de son cœur.

Il arriva, en la solennité de l'Annonciation, que le prédicateur se plut à exalter la Reine du Ciel et ne fit pas mention de
l'incarnation du Verbe, œuvre de notre Salut. Celle-ci en éprouva de la peine et, passant après le sermon devant l'autel
de la Mère de Dieu, elle ne ressentit pas, en la saluant, la même tendresse douce et profonde, mais son amour se porta
par contre avec plus de force vers Jésus, le fruit béni du sein de la Vierge :

Ne crains rien, ô ma bien-aimée, dit Jésus, car il est très agréable à la Mère, qu'en chantant ses louanges et sa gloire,
tu diriges vers moi ton attention. Cependant, puisque ta conscience te la reproche, aie soin, lorsque tu passeras devant
l'autel, de saluer dévotement l'image de ma Mère immaculée et de ne pas saluer mon image.


Ô mon Seigneur et unique Bien, s'écria-t-elle, jamais mon âme ne pourra consentir à délaisser
celui qui est mon Salut et sa vie pour diriger ailleurs ses affections et son respect.  

Le Seigneur lui dit avec tendresse :
Ô ma bien-aimée, suis mon conseil,  et chaque fois que tu auras paru me délaisser pour saluer ma Mère,
je te récompenserai comme si tu avais accompli un acte de cette haute perfection par laquelle un cœur fidèle n'hésite pas
à m'abandonner, moi qui suis le centuple des centuples, afin de me glorifier davantage.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Sainte Gertrude d’Helfta (1256-1302)  
Dans Gertrude d'Helfta, Le Héraut de l'Amour divin, t. I, Tours, Mame, 1921.

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Ven Nov 23 2018, 08:13

Une minute avec Marie

coeur

Le Lourdes de la Corse

Le sanctuaire de Notre-Dame des Grâces, à Lavasina, se trouve sur un promontoire non loin de Bastia, en Corse (France).
C'est ce haut-lieu spirituel que l'on a parfois appelé le «Lourdes de la Corse».

L'histoire commence au XVIe siècle : une famille de marins, les Danese, faisait commerce du vin entre Rome et la Corse.
Un client de Rome, provisoirement insolvable et qui devait de l'argent à la famille Danese proposa de régler sa dette par l'envoi
d' un tableau représentant la Vierge Marie.

Dans l'emballage du tableau, inexplicablement, les Danese trouvèrent la somme exacte, en espèce, de la dette due !
Les Danese décidèrent alors d'employer cette somme miraculeuse à construire une petite chapelle dédiée à la Vierge,
dans laquelle le tableau fut installé : au premier plan du tableau se trouve la Vierge à genoux donnant un baiser à l'Enfant
et le couvrant de son voile; on voit aussi au second plan Élisabeth sa cousine, Jean-Baptiste enfant et, en arrière-fond, saint Joseph.

Le premier miracle célèbre de Notre Dame de Lavasina eut lieu en 1675 : une religieuse de Bonifacio, Sœur Marie-Agnès avait,
à l'âge de 40 ans, une paralysie des deux jambes depuis des années, lorsqu'elle décida de venir en pèlerinage à Notre Dame des Grâces
de Lavasina... On y transporta donc Sœur Marie-Agnès; c'est alors que se produisit le prodige : la religieuse se releva et... se mit à marcher,
au grand saisissement de tous. La fête mariale qui réunit le plus les foules à Lavasina est celle du 8 septembre.



Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Le Lourdes de la Corse  
L’équipe de Marie de Nazareth
mariedenazareth

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Dim Nov 25 2018, 12:23

Une minute avec Marie

coeur

Leur mère les avait consacrés à la Vierge Marie

Les jumeaux Monica et Cristian Moya, nés en janvier 1974 à Casablanca, au Chili, ont récemment appris
que leur mère les avait consacrés à la Vierge Marie quand ils étaient bébés afin de leur sauver la vie.
Or aujourd’hui, lui est prêtre, elle, religieuse. Voici leur histoire :

Sœur Monica a fait sa profession solennelle au sein de la Congrégation des Filles de Sainte Marie de la Providence au Chili
en 2017 et son frère jumeau est maintenant prêtre au sanctuaire de Nuestra Señora Purísima de Lo Vásquez.

Ils ont découvert que leur mère les avait consacrés à la Vierge Marie alors qu'ils n'avaient que trois mois car ils étaient dans
un état critique à l'hôpital. Ayant une profonde dévotion à Nuestra Señora Purísima de Lo Vasquez (Notre Dame la Plus Pure des Mères),
la mère des jumeaux a offert la vie de ses bébés à la Vierge Marie. «Tout juste après cela, notre rétablissement s'est produit»,
raconte sœur Monica.

Pour célébrer ses vœux perpétuels, sœur Monica a souhaité que son frère jumeau célèbre la messe et la cérémonie,
habituellement conduites par un évêque. La congrégation a accordé la demande de la religieuse. Son frère appartient
à la paroisse que sa mère fréquentait lorsque les jumeaux sont tombés malades : le sanctuaire de Nuestra Señora Purísima
de Lo Vásquez, là où leur mère a supplié la Vierge Marie de faire grâce à ses jumeaux.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Christian Daily

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Mar Nov 27 2018, 04:52


Une minute avec Marie      

coeur

«Marie est le grand et l'unique moule de Dieu»

Nous devons agir avec Marie :
c'est-à-dire que nous devons, dans nos actions, regarder Marie comme un modèle accompli de toute vertu et perfection
que le Saint-Esprit a formé dans une pure créature, pour l’imiter selon notre petite portée. Il faut donc qu'en chaque action
nous regardions comment Marie l'a faite ou la ferait, si elle était en notre place.  

Nous devons pour cela examiner et méditer les grandes vertus qu'elle a pratiquées pendant sa vie, particulièrement :
- sa foi vive, par laquelle elle a cru sans hésiter la parole de l'ange; elle a cru fidèlement et constamment
jusqu'au pied de la croix sur le Calvaire;
- son humilité profonde, qui l'a fait se cacher, se taire, se soumettre à tout et se mettre la dernière;
- sa pureté toute divine, qui n'a jamais eu, ni n'aura jamais de pareille sous le Ciel, enfin toutes ses autres vertus.  

Qu'on se souvienne que Marie est le grand et l'unique moule de Dieu, propre à faire des images vivantes de Dieu, à peu de frais
et en peu de temps; et qu'une âme qui a trouvé ce moule, et qui s'y perd, est bientôt changée en Jésus-Christ,
que ce moule représente au naturel.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Saint Louis-Marie Grignion de Montfort (1673-1716) : sa vie  
Saint Louis-Marie Grignion de Montfort
Dans le Traité de la Vraie dévotion à Marie, § 260.2

Je vous salue, Marie pleine de grâce le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Mer Nov 28 2018, 14:40

Une minute avec Marie

coeur

Marie apparaît Rue du Bac à Paris


Le 27 novembre 1830, un samedi, veille du premier dimanche de l'Avent, à cinq heures et demie du soir,
faisant la méditation en silence, j'ai cru entendre, du côté droit du sanctuaire, comme le bruit d'une robe de soie.

J'aperçus alors la Sainte Vierge auprès du tableau de saint Joseph;
sa taille était moyenne et sa figure si belle, qu'il me serait impossible d'en décrire la beauté.


Elle était debout, vêtue d'une robe blanc-aurore, de la forme qu'on appelle «à la Vierge»,
c'est-à-dire montante et à manches plates. La tête était couverte d'un voile blanc qui descendait de chaque côté jusqu'aux pieds.
Elle avait les cheveux en bandeaux, et, par-dessus, une espèce de serre-tête garni d'une petite dentelle posée à plat sur les cheveux.
La figure était assez découverte, et les pieds reposaient sur un globe, ou mieux, une moitié de globe; du moins, je n'en vis que la moitié.
Ses mains, élevées à la hauteur de la poitrine, tenaient d'une manière très aisée un autre globe. Elle avait les yeux élevés vers le ciel,
et sa figure s'illumina pendant qu'elle offrait le globe à Notre Seigneur. Tout à coup, ses doigts se sont remplis
d'anneaux et de pierres précieuses très belles ...

Les rayons qui en jaillissaient se reflétaient de tous côtés, ce qui l'enveloppait d'une telle clarté, que l'on ne voyait plus ni ses pieds,
ni sa robe. Les pierreries étaient plus ou moins grosses, et les rayons qui en sortaient étaient proportionnellement plus ou moins éclatants.
Je ne saurais dire ce que j'éprouvai, ni tout ce que j'ai appris en si peu de temps. Comme j'étais occupée à la contempler, la Sainte Vierge
abaissa les yeux sur moi et une voix me dit au fond du cœur :

«Ce globe que vous voyez représente le monde entier
et particulièrement la France et chaque personne en particulier»
 

La Sainte Vierge ajouta :

Voilà le symbole des grâces que je répands sur les personnes qui me les demandent,
me faisant entendre ainsi combien elle est généreuse envers ceux qui la prient.

Dans ce moment, j'étais ou je n'étais pas... je ne sais... je jouissais ! Il se forma alors, autour de la Sainte Vierge, un tableau un peu ovale,
sur lequel on lisait, écrites en lettres d'or, ces paroles : Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous.
Alors, une voix se fit entendre qui me dit :

Faites frapper une médaille sur ce modèle, toutes les personnes qui la porteront recevront de grandes grâces;
en la portant au cou, les grâces seront abondantes pour les personnes qui la porteront avec confiance.


À l'instant le tableau m'a paru se retourner où j'ai vu le revers de la médaille; inquiète de savoir ce qu'il fallait mettre du côté du revers
de la médaille, après bien des prières, un jour, dans la méditation, il m'a semblé entendre une voix qui me disait :

Le M et les deux cœurs en disent assez.
 

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Récit des apparitions à la Rue du Bac  
Récit de sainte Catherine Labouré, voyante de la Vierge Marie à la Rue du Bac

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Jeu Nov 29 2018, 13:23

Une minute avec Marie

coeur

Il mourut de regret au pied de Marie


Au nord de l’Italie, dans un faubourg de Turin en l’an 1731, un malheureux pécheur qui avait,
entre autres crimes, tué son père et son frère, s’était enfui pour échapper à la Justice. Or, un jour, ayant assisté
à un sermon sur la miséricorde de Dieu, il alla se confesser au prêtre qui avait prêché.

Après avoir entendu le récit des crimes de son pénitent, le prêtre l’envoya à un autel dédié à la Vierge Marie honorée
sous le titre de «Mère des Douleurs», afin de lui demander la contrition et le pardon de ses péchés. Le pécheur y alla,
se mit à prier, et là, au pied de l’autel, il mourut de regret.

Le lendemain, tandis que le prêtre recommandait aux fidèles de prier pour le pauvre homme, une blanche colombe parut
dans l’église et laissa tomber un billet aux pieds du prêtre. Il y lut ces paroles :


L’âme du défunt, à peine sortie de son corps, est allée en paradis.
Et vous, continuez à prêcher la miséricorde de Dieu !


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Alphonse Marie de Liguori
(Tiré des Gloires de Marie)
D’après Le chapelet des enfants  
5, rue de l’Université - 75007 Paris

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Sam Déc 01 2018, 05:16

Une minute avec Marie

coeur

«Votre Mère doit être invoquée comme le Père»

Le Je vous salue Marie ne doit pas être récité en ne pensant qu’à la terre et à votre chair,
qui est poussière et redeviendra poussière. Il doit être dit l’âme tournée vers le Ciel, plus loin que la vie, plus loin que la terre,
là où Marie, ma Mère et la vôtre, vit avec son corps et son âme après avoir vécu sur la terre, l’âme planant toujours dans le Ciel.


Le Notre Père est la prière adressée au Père. Le Je vous salue Marie est la prière adressée à Marie.
La première partie du Notre Père est louange à Dieu, la première partie du Je vous salue, Marie est louange à Marie.

La seconde partie du Notre Père est demande adressée au Père pour tous vos besoins d’enfants de Dieu en séjour provisoire sur la terre,
mais destinés au Ciel. La seconde partie du Je vous salue Marie est la demande adressée à Marie
pour vos besoins de mortels et d’immortels dans l’esprit.

Votre Mère doit être invoquée comme le Père. Vous ne devez pas penser qu’elle manque de miséricorde et de puissance, et qu’elle ne peut
pas venir à votre secours dans vos combats, vos peines, vos besoins et vos tentations. Il faut savoir prier, en particulier dans les moments
de paix, pour invoquer son aide lorsque viendront les luttes.

Il est bien sot, celui qui se dit : Je le ferai quand ce sera le moment. Savez-vous si vous en serez capables alors ?
Et si Dieu vous en laissera le temps ? Les nécessités, les malheurs et même la mort arrivent souvent à l’improviste,
comme l’éclair.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Maria Valtorta
Dans Les Carnets, derniers écrits inédits de Maria Valtorta

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Dim Déc 02 2018, 11:55

Une minute avec Marie

coeur

«Voici que la jeune fille concevra et enfantera un fils»

L’Avent ouvre le rideau sur une nouvelle année liturgique.
Il préside à sa manière à l’avènement d’un cycle dont Pâques est le centre vivifiant.
Aussi tourne-t-il nos regards et notre attention vers ce point, qui catalyse la mémoire du mystère de notre Salut,
en nous faisant entrer dans l’ultime préparation de sa réalisation.

La liturgie de l’Avent nous fait entendre les annonces directes de la venue du Messie à travers les trois figures que sont
Isaïe, Jean-Baptiste et Marie. Isaïe parce qu’il est le chantre de l’espérance et de la joie messianique, Jean Baptiste parce
qu’il désigne le Messie et la Vierge Marie parce qu’elle est celle en qui le Messie prit chair en ce monde,
celle que le prophète Isaïe a annoncée :

«Voici que la jeune fille concevra et enfantera un fils et on lui donnera le nom d'Emmanuel»
(Isaïe 7,14).


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Liturgie catholique

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen
.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Mar Déc 04 2018, 09:50

Une minute avec Marie

coeur

Aux États-Unis, le «Rosaire à l’Université», en réparation des péchés de l’Église

Le vendredi 7 septembre, une douzaine d’étudiants de l’Université Franciscaine de Steubenville dans l’Ohio (États-Unis)
se sont réunis pour prier les mystères douloureux du Chapelet, en réparation des péchés du clergé.

Ils ont été en partie inspirés par une table ronde qui s’est tenue le 3 septembre à l’Université Franciscaine sur les abus sexuels
dans l’Église catholique, ainsi que par l'homélie prononcée lors de la messe du dimanche précédent à l'église de Steubenville,
dans laquelle le célébrant a annoncé son intention d’initier une veillée de prière tous les lundis, dirigée par des laïcs.

Ce projet a trouvé un écho chez la coordinatrice du Chapelet des étudiants, Mary Louise Hoffman, pour qui les prières pour le clergé
et le renouveau de l'Église «doivent venir de l'Église elle-même, du peuple, car ce sont évidemment les prêtres, les pasteurs qui nous
ont fait du tort… c'est nous qui devons faire venir le changement».

Prenant ces mots à cœur, les étudiants ont prié ensemble sur l’esplanade du campus, afin de faire monter leurs prières vers le Ciel
pour les âmes du clergé. Ce Chapelet s’insère dans une liste d’actions entreprises par les membres de la famille universitaire
en réponse au scandale dans l'Église catholique. Cet événement était organisé par des étudiants, mais auparavant, l'Université
avait également organisé une «heure sainte» dans le cadre de la réparation des péchés religieux.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Jen Hantz - 11 septembre 2018

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Jeu Déc 06 2018, 12:12

Une minute avec Marie

coeur

Marie appartient à la race des rachetés


De même qu’Assuérus dit à Esther : «Cette loi faite pour tous n’a pas été faite pour toi» ,
de même l’Esprit Saint nous révèle que, dès le premier instant de son existence ici-bas, Marie fut l’objet
des complaisances divines les plus étonnantes.

Elle est immaculée, tout entière immaculée !
«Tota pulchra es Maria et macula originalis non est in te».
Les ombres du péché n’ont pas approché de vous, ô vierge très pure et sans tache, lys éclatant de lumière et de beauté.


Certes, Marie appartient à la race des rachetés et tout en elle est le fruit de la Rédemption.
Comme nous, elle reste enfant du Calvaire et du Sang rédempteur, mais dans un ordre de rachat exceptionnel et si sublime
que son âme immaculée demeure le chef d’œuvre de Dieu, l’édifice de la grâce, la grande et toute puissante merveille de l’amour
dont le Très-Haut a jeté, de sa main divine, les «fondements jusque sur les sommets des montagnes saintes».

La première plénitude de grâce l’emporte et l’élève sans comparaison aucune sur
la grâce consommée de tous les saints du Ciel et des saints à venir.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Marthe Robin (1902-1981)  
Marthe Robin
Prends ma vie Seigneur, du P. Peyret, p 113

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Ven Déc 07 2018, 10:29

Une minute avec Marie

coeur

Au temps de l’Avent, la première grande épreuve de Marie et Joseph


Pendant la période qui précéda la naissance de Jésus,
Marie et Joseph eurent à vivre une épreuve très douloureuse.
Ce fut la première des grandes épreuves communes des nouveaux époux.

Entre le moment de l'Annonciation et de l'Incarnation du Verbe de Dieu dans le sein de Marie, par l'opération du Saint Esprit
qui «la couvrit de son ombre», et le moment de la naissance de Jésus, Marie fiancée à Joseph, lui fut donnée comme épouse.

Lorsqu'elle vint habiter chez lui, dans leur demeure commune,
au terme de la période des fiançailles, elle était déjà enceinte. Joseph s'aperçut de l'état de la

Vierge, sans savoir comment cela avait pu se faire; quant à Marie, elle ne pouvait dévoiler elle-même la merveille extraordinaire
conçue en elle par le Seigneur Dieu. Pourtant Joseph, comme Marie, demeura fidèle à la volonté divine et garda Marie chez lui.

Cette première grande épreuve entre Marie et Joseph, dans les tous premiers temps de leur vie commune
dans leur demeure commune, avant même la naissance de Jésus, fut une épreuve majeure pour leur amour réciproque,
mais aussi pour leur foi, tout comme l'avait été pour Abraham l'appel au sacrifice de son fils Isaac : folie aux yeux des hommes,
sagesse aux yeux de Dieu, ce qui pouvait briser la famille dès le début l'a au contraire soudée à jamais, par la foi.

C'est en outre au prix de cette épreuve pour les Saints Epoux, rapportée dans l'Écriture, que la naissance virginale de Jésus
est mise en un relief sans ambiguïté.
 

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
L’équipe de Marie de Nazareth

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Sam Déc 08 2018, 05:33

Une minute avec Marie

coeur

Comment Satan fut obligé d’avouer l’Immaculée Conception de Marie

Le 8 décembre 1854, le pape Pie IX promulgue le dogme de l’Immaculée Conception de Marie.
Le 25 mars 1858, en la fête de l’Incarnation du Verbe, la Vierge Marie apparaît à Lourdes (France) à sainte Bernadette
et confirme le dogme en disant : «Je suis l’Immaculée Conception.»

Or, trente ans plus tôt,
un autre événement surnaturel surprenant avait déjà confirmé l’immaculée conception de la Vierge, Mère de Dieu.
Et vous n’imagineriez jamais qui l’a confessé : le diable ! L’épisode est rapporté par le Père Gabriel Amorth (1925-2016),
l’exorciste le plus connu au monde, auteur de nombreux ouvrages sur la question des exorcismes et de la figure du diable.

Nous sommes en 1823, à Ariano Irpino (Italie). Le diable s’est emparé d’un jeune analphabète de 12 ans.
Deux grands prédicateurs dominicains reconnus et autorisés par l’Église à pratiquer des exorcismes, le Père Cassiti
et le Père Pignatora, sont alors invités à intervenir sur le jeune garçon pour le «déposséder». Les deux religieux posent
des questions au démon, dont une sur l’Immaculée Conception.


Celui-ci déclare que la Vierge de Nazareth n’a pas été le moindre instant sous son pouvoir,
parce qu’elle a été conçue «pleine de grâce» et toute à Dieu.


Le diable, on le sait, est un menteur, considéré comme le «père du mensonge»,
mais il peut être obligé, au cours d’un exorcisme, à dire la vérité, sur des questions de foi également.
Les deux prêtres exorcistes lui enjoignent donc de démontrer que Marie est immaculée et de le faire sous forme de sonnet.
Humilié, Satan se voit obligé de chanter, au nom du Christ, la gloire de Marie et son immaculée conception.
Il le fait de manière parfaitement construite, structurellement et théologiquement :


«Je suis la vraie Mère d’un Dieu qui est Fils et je suis fille de Lui, bien que sa Mère.
Il est né de toute éternité, et c’est mon Fils, dans le temps je suis née, et pourtant je suis sa Mère.
Il est mon créateur et il est mon Fils, je suis sa créature et je suis sa Mère.
C’est un prodige Divin que soit mon Fils un Dieu Éternel, et de m’avoir pour Mère.
L’être est presque commun entre Mère et Fils parce que l’être, c’est de son Fils que l’eut la Mère,
et l’être de la Mère, l’eut aussi le Fils.
Or si l’être du Fils l’eut la Mère, ou bien on dit que fut maculé le Fils, ou sans tache on dira la Mère»


On raconte que le pape Pie IX fut très ému lorsque, après avoir proclamé le dogme de l’Immaculée Conception,
lui fut présenté ce sonnet ce jour-là.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Aleteia

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Lun Déc 10 2018, 05:04

Une minute avec Marie

coeur

De la maison de Marie, vers la maison définitive…

C’est aujourd’hui la fête de Notre Dame de Lorette :
la Vierge Noire du sanctuaire de «Loreto», au centre de l'Italie, face à la mer Adriatique.
La basilique abrite les pierres de la maison de Marie à Nazareth, comme l’ont établi les fouilles archéologiques.
Elles ont été transférées à Lorette par la famille De Angelis - d’où la légende de la translation par «des anges» -  
le 10 décembre 1294.

Le pape Benoît XVI lui-même s’est rendu en pèlerinage à Lorette, le 4 octobre 2012, dans le sillage du bienheureux
pape Jean XXIII, qui était allé confier le concile Vatican II à la Vierge de Lorette le 4 octobre 1962.

La basilique actuelle, dont le chevet domine la Mer Adriatique, abrite les pierres rapportées par les Croisés pour les
protéger des pillards. À l'intérieur, les trois murs de la maison sont eux-mêmes enchâssés
dans un édifice aux sculptures d’artistes renommés.

Pour le pape émérite Benoît XVI, la maison de Lorette - maison de la Vierge Marie rapportée de Nazareth au XIIIe siècle -
est «une maison qui nous fait demeurer, habiter et qui en même temps nous fait cheminer, nous rappelle que nous sommes
tous pèlerins, que nous devons toujours être en chemin vers une autre maison, vers la maison définitive, celle de la Cité
éternelle, la demeure de Dieu avec l’humanité rachetée».


Les recherches archéologiques sur la taille des pierres par exemple, les graffiti en hébreu et en grec, les fondations, la position
de la maison de Lorette, ainsi que l’examen du site de la «grotte de l’Annonciation» de Nazareth, et des documents du XIIIe s.
ont confirmé l’origine galiléenne de ces «saintes pierres» comme les appellent les documents.

Jean-Paul II a lui-même effectué trois pèlerinages à Lorette, notamment pour prier pour la paix en Bosnie-Herzégovine,
de l’autre côté de la mer, en 1994, avec des veuves de Bosnie.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
En Italie, Notre-Dame de Lorette  
10 décembre 2013 (Zenit)

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Mar Déc 11 2018, 07:35

Une minute avec Marie

coeur

Quand Marie est… dans la lune


Quand je l’ai connu, Thiam était déjà un vieux monsieur qui tenait un atelier de sculpture
dans une des cases du marché des artistes au village de Soumbédioune, à la sortie de la ville de Dakar au Sénégal…

Musulman,
il avait été néanmoins un des sculpteurs les plus demandés par le Père Abbé lorsqu’il s’était agi de créer la statuaire
de l’abbaye bénédictine de Keur-Moussa (Sénégal). Après une trentaine d’années de bons et loyaux services, il avait
fini par demander aux moines sa liberté d’artiste, laquelle lui avait été bien évidemment accordée. Il continuait de
créer des objets sublimes auxquelles, dans ma maisonnée, on était très sensible, et il n’était pas rare que je fusse
dépêché pour passer ou récupérer les commandes.

Très vite, les objets ne furent plus que prétexte à la conversation… à la palabre si vous préférez, et dès que je le pouvais, je faisais
une petite halte sous sa case où il me tendait son tabouret pour ne pas salir ma tenue de marin, quand lui continuait de travailler,
assis en tailleur à même le sable.

Nous parlions religion bien évidemment et je dois avouer que je ne l’épargnais pas quand
nous nous risquions à des comparaisons entre nos convictions respectives.


Et puis un jour je lui ai annoncé que j’étais muté et que j’allais m’en aller. Il m’a fait promettre de revenir lui dire adieu.
Ce que j’ai fait, bien entendu. Il m’attendait avec un cadeau.


«Tiens, me dit-il, la Vierge et l’Enfant dans le croissant musulman, à l’image de notre amitié !»

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Marie dans l’islam  
Hubert de Gévigney
Contre-amiral (2S) de la Marine française

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Mer Déc 12 2018, 05:34

Une minute avec Marie

coeur

La Vierge Marie de Guadalupe était enceinte


Le 12 décembre marque l’anniversaire de l’apparition de Notre Dame à Juan Diego, au Mexique, en 1531.
Aujourd’hui, l'affluence des pèlerins, qui viennent du monde entier y est considérable : 14 millions par an !

Que s’est-il passé ?
Sur la colline de Tepeyac, un peu au nord de Mexico, un certain 9 décembre 1531, une jeune dame «éblouissante de lumière»
apparaît à un indigène Juan Diego Cuauhtlatoatzin. Elle se révèle à lui comme la Vierge Marie et le charge de demander à l'évêque
de faire construire une église sur le lieu même de l'apparition.

L'évêque, incrédule, demande au voyant d'obtenir de la Vierge Marie un signe. Celle-ci ne tarde pas à le lui accorder.
Le 12 décembre, se montrant pour la quatrième et dernière fois à Juan Diego, Marie l'envoie cueillir des roses au sommet de la colline.
Et voilà l'homme redescendant tout ébahi, sa tilma - manteau - remplie des plus belles roses qu'il ait jamais vues en plein hiver !

Sous l'injonction de la Vierge, il retourne alors chez l'évêque, et ouvre son manteau devant les personnes réunies autour du prélat.
Quelle stupeur pour tous de voir à cet instant s'imprimer miraculeusement sur la tilma une image représentant
«La toujours vierge Marie de Guadalupe», comme elle s'est désignée elle-même.

Détail important, en ce temps de l’Avent :
la Vierge qui apparut à Juan Diego était enceinte… Elle a été déclarée Patronne des Amériques et Étoile de l'Évangélisation
par le saint  pape Jean-Paul II.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
L’équipe de Marie de Nazareth

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Ven Déc 14 2018, 06:37

Une minute avec Marie

coeur

Avec Marie, pour avoir la force de pardonner  


Lorsque je dois prier pour la personne qui m’a blessée et à qui je dois pardonner,  je prie Marie, pour y parvenir.

Je demande implicitement à la Sainte Vierge de protéger mon ennemi aussi bien que moi, même si je suis trop faible
pour demander explicitement la protection de mon ennemi. Je sais que Marie formulera la prière que j’étais trop inquiète
ou trop rancunière pour exprimer, et grâce à cela j’ai un moyen de consentir peu à peu à cette prière.
En me mettant sous sa protection, je lui demande de fortifier mon cœur, pour que je puisse au final
faire écho à sa prière d’un cœur entier.

Par moment cependant, même cette voie détournée vers la grâce m’est trop difficile à suivre.
Quand je n’arrive pas à demander sincèrement à Marie de me guider, je peux encore dire au Seigneur que
j’aimerais en recevoir la force et la lui demander sincèrement, même s’il m’est impossible de le dire pour le moment.
Si Dieu m’accorde cette deuxième prière, je peux ensuite compter sur Marie pour défaire le nœud de départ.
 

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Leah Libresco
Arriving at Amen: Seven Catholic prayers that even I can offer, Ave Maria Press AVE Notre Dame, Indiana, U.S.A., 2015.

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Sam Déc 15 2018, 12:54

Une minute avec Marie

coeur

Le Seigneur et sa Mère comblèrent cette âme de grâces immenses  

M. Joly était un ancien et le dernier des ministres du roi martyr Louis XVI (roi de France au XVIIIe siècle).
Attaché à la secte des prétendus philosophes du XVIIIe siècle, il ne pratiquait depuis sa jeunesse aucune espèce de religion.
Agé de plus de quatre-vingts ans, aveugle et malade depuis plusieurs mois, ses facultés intellectuelles n'avaient subi aucune altération.
Jurisconsulte profond, il était encore le conseil d'un grand nombre de familles dont il gouvernait les intérêts.
Dix fois son pasteur s'était présenté à sa porte, et dix fois il avait été refusé.

Le lundi 12 décembre, il se présente de nouveau, on veut encore l'éconduire, il persiste, il est introduit.
Après quelques minutes d'une conversation de pure politesse, M. Joly dit à son pasteur sans aucun préambule :

«M. le curé, voulez-vous être assez bon pour me donner votre bénédiction ?»

Il ajouta après l'avoir reçue :

«Que votre visite me fait de bien, M. le curé ! Je ne puis vous voir, mais je sens votre présence.
Depuis que vous êtes auprès de moi je goûte une paix, un calme, une joie intérieure que je n'ai jamais connus.»


Le prêtre se mit à prier ardemment la Vierge Marie; la grâce travaillait visiblement… Aussi le curé ne quitta-t-il son malade
qu'après avoir commencé à entendre sa confession. Le Seigneur et sa Mère  comblèrent cette âme de grâces immenses :
la vie du malade fut prolongée de plusieurs années et tous les jours qui s'écoulèrent, depuis sa conversion, furent consacrés
à la foi, à l'amour de Dieu et à la soumission à sa divine volonté.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
L’équipe de Marie de Nazareth
Source : Recueil Marial

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Lun Déc 17 2018, 04:53

Une minute avec Marie

coeur

Parce que sa grand-mère lui a fait connaître Jésus et Marie

Nunzio Sulprizio prouve que la jeunesse ne doit pas être considérée comme l’âge des passions désordonnées,
des inévitables chutes, des crises invincibles, avait estimé le pape Paul VI lors de la béatification du jeune Italien.
Mais au contraire, elle est une période de grands idéaux, de généreux héroïsme, d’exigences, avait-il déclaré ce 1er décembre 1963.

La vie du petit Nunzio est marquée par une grande souffrance, tant physique que morale, mais aussi par une véritable résilience.
Né le 13 avril 1817 à Pescosansonesco (Italie), Nunzio perd sa mère à 6 ans, après avoir perdu son père trois ans auparavant.
Cet orphelin est d'abord confié à sa grand-mère, qui lui apprend à chercher Jésus présent dans l’Eucharistie et à invoquer la Vierge Marie.

Mais la pieuse femme meurt en 1826; c'est un oncle violent qui prend alors en charge Nunzio.
Immédiatement, l’enfant est retiré de l'école pour travailler. Maltraité par son oncle, il se blesse à la jambe et jusqu'à son dernier souffle,
il en conservera un handicap.

Heureusement, Nunzio est adopté par un homme très croyant, Gaetano Errico, qui  lui transmet une foi vive.
Mais jugée incurable par les médecins, la santé du malheureux se dégrade. Il rend l’âme le 5 mai 1836,
à l’Hôpital des Incurables de Naples, en confiant à son confesseur venu lui administrer les derniers sacrements :
Soyez heureux, depuis le Ciel je vous assisterai toujours.


Nunzio est l’un des sept Bienheureux (avec le pape Paul VI et Mgr Oscar Romero)
que le pape François a canonisés le 14 octobre 2018.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Vatican News

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Mar Déc 18 2018, 12:35

Une minute avec Marie

coeur

Huit jours avant Noël, en mémoire de l’Annonciation



Cette fête doit son origine aux évêques du dixième concile de Tolède, en 656.

Ces prélats ayant trouvé quelque inconvénient à l'antique usage de célébrer la fête de l'Annonciation de la Sainte Vierge au 25 mars,
attendu que cette solennité joyeuse se rencontre d'ordinaire aux temps où l'Église est préoccupée des douleurs de la Passion,
ils décrétèrent que désormais on célèbrerait dans l'Église d'Espagne, huit jours avant Noël, une fête solennelle, avec octave,
en mémoire de l'Annonciation, et pour servir de préparation à la grande solennité de la Nativité.

Dans la suite, l'Église d'Espagne sentit le besoin de revenir à la pratique de l'Église Romaine, et de toutes celles du monde entier
qui solennisent le 25 mars, comme le jour à jamais sacré de l'Annonciation de la Sainte Vierge et de l'Incarnation du Fils de Dieu :
mais telle avait été la dévotion des peuples pour la fête du 18 décembre, qu'on jugea nécessaire d'en retenir un vestige :
on appliqua la piété des fidèles à considérer cette divine Mère dans les jours qui précèdent immédiatement son admirable enfantement.

Une nouvelle fête fut donc créée sous le titre de l'Expectation de l'Enfantement de la Sainte Vierge.
Cette fête est aussi appelée Notre Dame de l'Ô à cause des grandes antiennes qu'on chante en ces jours et qui commencent toutes
par l'interjection Ô et expriment l'attente et l'espérance des anciens patriarches et prophètes pour la venue du Messie.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
D'après Dom Guéranger (1805 - 1875)
Année Liturgique - 18 décembre

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Sam Déc 22 2018, 06:02

Une minute avec Marie

coeur

Même les nœuds les plus emmêlés se dénouent avec Sa grâce

À la miséricorde de Dieu - nous le savons - rien n’est impossible !
Même les nœuds les plus emmêlés se dénouent avec sa grâce.


Et Marie, qui, par son «oui», a ouvert la porte à Dieu pour dénouer le nœud de l’ancienne désobéissance,
est la mère qui, avec patience et tendresse, nous conduit à Dieu, afin qu’il dénoue les nœuds de notre âme
avec sa miséricorde de Père (…).

Chacun de nous a des nœuds à dénouer et nous pouvons nous demander dans notre cœur : quels nœuds y-a-t-il dans ma vie ?

«Père, les miens ne peuvent pas se dénouer !»
Mais c’est une erreur ! Tous les nœuds du cœur, tous les nœuds de la conscience peuvent être dénoués.

Est-ce que je demande à Marie de m’aider à avoir confiance en la miséricorde de Dieu, pour les dénouer, pour changer ?
Elle, femme de foi, nous dira sûrement :
«Avance, va chez le Seigneur : lui te comprend.»

Et elle nous conduit par la main, Mère, vers la tendresse du Père, du Père de la miséricorde.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Pape François
PRIÈRE POUR LA JOURNÉE MARIALE À L'OCCASION DE L' ANNÉE DE LA FOI
Place Saint-Pierre, Samedi 12 octobre 2013
Vatican.va

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Dim Déc 23 2018, 10:19

Une minute avec Marie

coeur

« Il y a des miracles et des guérisons ici »



Dimanche 14 octobre 2018, le site de Notre-Dame-de-France a drainé les foules,
et plus précisément de nombreux fidèles tamouls. Ils représentent bien deux tiers du millier de personnes venues
pour les 30 ans de l’implantation de la statue monumentale de la Vierge et la consécration d’une nouvelle chapelle.

Situé au nord de Paris, le site de Baillet-en-France (Val-d’Oise) est habitué aux foules ferventes depuis qu’une statue haute de sept mètres
y a été érigée, en 1988. La messe qui précède la consécration de la chapelle colore la journée, ensoleillée à tous points de vue grâce aux tons
et accents indiens, sri-lankais ou encore chaldéens. Des communautés piliers du lieu.

«La présence ici de tous les continents rappelle l’universalité de la foi chrétienne»,
commente Mgr Stanislas Lalanne, évêque de Pontoise.

Toute l’année, des milliers de personnes viennent prier ici. Ainsi, Lourdes, une jeune femme tamoule catholique, se rend tous les samedis
depuis cinq ans à Notre-Dame-de-France : «Elle m’a beaucoup protégée, ma famille aussi et toutes les familles, pas seulement catholiques
mais de tous horizons.» Il était important pour elle de venir à la consécration de la chapelle, pour sa communauté, mais aussi pour prier
pour ce peuple français aux origines multiples.

Plus de cinq mille Tamouls viennent ici pour le 15 août, il s’agit d’un véritable lieu de ralliement national pour ces Chrétiens venus d’ailleurs.
«Il y a des miracles et des guérisons ici, raconte Lourdes, la Vierge Marie est très importante.»


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Baillet (95) : Notre-Dame de France  
Famille Chrétienne

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Mer Déc 26 2018, 13:15

Une minute avec Marie

coeur

Joseph et Marie comprennent que l’ordre des choses est renversé

Joseph et Marie, regardant l’enfant endormi, comprennent que l’ordre des choses est renversé.
L’ordre des choses, c’est que les parents désirent l’enfant, décident de sa venue. Mais lui, il a choisi son père et sa mère.

De toute éternité, le Père des cieux a pensé à cet enfant, c’est pour lui que les mondes ont été créés,
c’est pour lui que les prophètes ont parlé; c’est pour lui qu’eux-mêmes ont été attirés à la virginité et au mariage.
Une grande lumière les baigne tous les deux, et leur action de grâce est sans bornes.

Être choisi par Dieu, y a-t-il un sentiment, une certitude qui puisse apporter plus de bonheur et rendre la prière plus adorante ?
Avoir été choisi par leur enfant, y a-t-il une joie plus étonnante pour des parents ? Alors que, chez les autres hommes, l’enfant doit
reconnaissance à ses parents pour la vie qu’il a reçue d’eux, là, ce sont Marie et Joseph qui rendent grâce à l’enfant et à Dieu son Père. (…)

Il y a mieux encore. Cet enfant qui vient d’ailleurs, il leur est confié… Jésus… attend de ses parents la science des hommes,
la protection de son enfance et de sa jeunesse, l’éducation qui fera de lui l’homme d’un temps, d’un milieu, d’une race, une religion.

En faveur de Joseph et de Marie, Dieu se dessaisit pour ainsi dire de tous ses droits sur l’enfant.
Il leur fait confiance. Lui qui les a créés, inspirés, dirigés, sanctifiés pour cette minute et pour cette mission,
il leur délègue sa paternité.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Père Caffarel, fondateur des équipes Notre-Dame
Dans Des équipes Notre-Dame à la Maison de prière, Parole et silence (pages 62 et 63)

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Ven Déc 28 2018, 07:23

Une minute avec Marie

coeur

Laissons Marie prendre la situation en main !

Le chapelet est la prière catholique à la fois la plus facile et la plus difficile.

Facile parce qu'il a été créé pour simplifier les Évangiles et qu’il contient les prières les plus connues,
notamment celles du Je vous salue Marie et du Notre Père.

Difficile, car il est aisé de se laisser gagner par la distraction en débitant les mêmes prières en boucle.
Cela veut-il dire pour autant que le chapelet doit être abandonné, oublié ou supprimé pour les jeunes générations ?


Parmi les meilleurs souvenirs de mon enfance figurent les matchs de baseball et les départs en vacances. Ils ont une chose en commun :
la foule. Pour un enfant, les foules peuvent être effrayantes ou intimidantes. On nous a donc appris à tenir la main de notre mère
et à ne pas la lâcher.

Quand nous prions le chapelet, Marie fait exactement la même chose.
Elle ne nous guide pas au milieu d’une foule de stade mais au milieu de la vie.
Telle une bonne mère, elle veut nous garder près d’elle, en sécurité. Tandis que nous naviguons à travers les différentes tentations,
luttes et difficultés de la vie, Marie veut nous guider au milieu du chaos.


Nous avons souvent l'impression d’être dans une impasse, sans aucune idée de ce qu'il faut faire. Nous, les jeunes générations, allons
chercher des réponses à nos problèmes sur YouTube, Pinterest ou Facebook.

Et pendant tout ce temps-là, Marie est là qui nous tend la main et le chapelet, pour que nous les attrapions.
C’est cela qui lui permet de nous guider dans nos moments difficiles, dans nos peurs ou nos peines.

Au lieu d'essayer de trouver toutes les réponses nous-mêmes, nous devrions laisser Marie prendre la situation en main.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Père Geoffrey A. Brooke Jr.
(Le Père Brooke est un prêtre du diocèse de Jefferson City,
dans le Missouri, aux États-Unis. Son site Web est : Padre Geoffrey)

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Ven Déc 28 2018, 07:34

Une minute avec Marie

coeur

Le titre remarquable et solennel de «Reine du Rosaire»


Ce fut toujours le soin principal et solennel des catholiques de se réfugier sous l'égide de Marie
et de s'en remettre à sa maternelle bonté dans les temps troublés et dans les circonstances périlleuses.
Cela prouve que l'Église catholique a toujours mis, et avec raison, en la Mère de Dieu, toute sa confiance et toute son espérance.

(…) Cette piété, si grande et si confiante envers l'Auguste Reine des cieux, n'a jamais brillé d'un éclat aussi resplendissant que
quand la violence des erreurs répandues, ou une corruption intolérable des mœurs, ou les attaques d'adversaires puissants ont
semblé mettre en péril l'Église militante de Dieu.

L'histoire ancienne et moderne et les fastes les plus mémorables de l'Église, rappellent le souvenir des supplications publiques et
privées à la Mère de Dieu, ainsi que les secours accordés par elle, et en maintes circonstances la paix et la tranquillité publiques
obtenues par sa divine intervention. De là ces qualifications d'Auxiliatrice, de Bienfaitrice, et de Consolatrice des chrétiens,
de Reine des armées, de Dispensatrice de la victoire et de la paix, dont on l'a saluée.

Entre tous ces titres, est surtout remarquable et solennel celui qui lui vient du Rosaire,
et par lequel ont été consacrés à perpétuité les insignes bienfaits dont lui est redevable le nom de chrétien.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Pape Léon XII
Lettre Encyclique Supremi apostolatus officio sur le très Saint Rosaire

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Sam Déc 29 2018, 02:53

Une minute avec Marie

coeur

À côté d'Egidia, la Madone elle-même apparut, la réconfortant

À Bra, petite ville de la province de Cuneo, appartenant depuis toujours au diocèse de Turin (Italie),
le 29 décembre 1336 au soir, une jeune épouse sur le point d'être mère, passait à côté d'une colonne votive dédiée à la Vierge,
à la périphérie de la ville.

Deux soudards, d'une de ces compagnies de mercenaires qui battaient la campagne, y étaient embusqués.
Egidia Mathis (c'est le nom de la femme), se voyant agressée par les deux dans l'intention de la violer malgré sa grossesse avancée,
s'agrippa désespérée à l'image de la Madone peinte sur la colonne, en invoquant son aide. De l'image, à l'improviste, un éclair de lumière
jaillit, aveuglant les deux soudards qui terrorisés s'enfuirent précipitamment. Puis, à côté d'Egidia, la Madone elle-même apparut,
la réconfortant pendant quelques minutes, l'assurant que tout danger était passé.


Puis la vision disparut mais, suite à la peur et à l'émotion, l'accouchement eut lieu aussitôt au pied de la colonne.
Le nouveau-né emmitouflé dans son écharpe, la jeune mère parvint ensuite à rejoindre la maison la plus proche.
La nouvelle de l'évènement prodigieux se répandit aussitôt dans la ville : malgré l'heure tardive, les gens accoururent en foule vers
le lieu de l'agression et de l'apparition.

Là les attendait un spectacle extraordinaire : la colonne était entourée d'épais buissons de prunellier qui, à l'improviste,
s'étaient couverts de fleurs blanches malgré le rigoureux climat de cette fin de décembre.
Depuis lors la floraison s'est toujours répétée aux mêmes jours.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Vittorio Messori
Dans Hypothèses sur Marie

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Dim Déc 30 2018, 13:44

Une minute avec Marie

coeur


Toi qui as enfanté le Soleil, tu brilles avec lui


Etoile resplendissante du matin, Vierge Marie,
ta lumière se lève avant le jour, car ta venue précède celle de Jésus-Christ, ton Fils béni, lui qui est lumière et jour.
Et si la lune et les étoiles disparaissent lorsqu'arrive la lumière du soleil, toi qui brillais au matin, tu brilles encore avec le Soleil,
et sa lumière ne te fait pas perdre ta clarté : toi qui as enfanté le Soleil, tu brilles avec lui, ton Fils béni.

Et plus éclatante est sa dignité, plus splendide est la tienne, toi qui es sa Mère; et parce que l'honneur du fils est l'honneur
de la mère, dans l'excellence de ton Fils béni la tienne resplendit, car tu es la Mère qui a mérité d'engendrer un tel Fils.

Etoile du matin, attire-moi, moi qui suis soumis à la corruption, jusqu'à toi qui es l'Incorrompue; moi qui suis vide de toute grâce,
jusqu'à toi qui es pleine de grâce; moi qui suis imparfait, jusqu'à toi qui es parfaite; moi qui suis petit, jusqu'à toi qui es grande;
moi qui suis faible, jusqu'à toi qui es forte. Ainsi, lorsque je tomberai, je ne me briserai pas, car toi, Mère de la divine Miséricorde,
tu me protègeras de ta main, maintenant et pour l'éternité.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Raymond Jordan (fin du XIVe siècle)
Ancien abbé de Celles-en-Berry (Cher, France)
Dans  Les Contemplations faites à l'honneur et louange de la très sacrée Vierge Marie, XI, XVI.
Son œuvre fut publiée sous le pseudonyme de «savant idiot».

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Lun Déc 31 2018, 06:16

Une minute avec Marie

coeur
   
Marie nous invite à entrer avec confiance dans la nouvelle année  

Le premier janvier, l’Église fête sainte Marie, Mère de Dieu.
Je trouve très beau d’entrer dans une nouvelle année avec la Vierge Marie.
Elle nous invite à y entrer avec confiance et vigilance.

Marie affronte l’avenir avec confiance.

Fille d’Israël, elle a foi dans le Seigneur et sait que Dieu tient toujours ses promesses. Elle vit en sa présence.
Elle éprouve sa tendresse et sa miséricorde envers tous. Elle se laisse guider par lui. Son existence n’a pourtant pas toujours été
une vie de rêve. Elle est passée par des moments joyeux, lumineux, mais aussi par des moments douloureux. Elle a senti un glaive
de douleur la transpercer. Elle a vécu des temps d’interrogations et de nuit. Mais elle n’a jamais lâché la main de Dieu.

Comme le dit sa cousine Élisabeth, elle est Celle qui a cru dans les paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur (Lc 1, 45).
La confiance de Marie est contagieuse. Auprès d’elle, nous apprenons vraiment la confiance.

La confiance n’est pas l’optimisme.
Celui-ci prend sa source en l’homme. Il est affaire de tempérament ou d’analyse d’une situation.
La confiance, elle, prend sa source en Dieu. Elle est un fruit de l’Esprit et ne dépend ni des qualités du sujet ni des potentialités
positives d’une situation. La confiance naît de la foi en Dieu. Elle sait que Dieu est avec nous et nous guide si nous lui confions notre vie.
Comme dit saint Paul : Tout concourt au bien de ceux qui aiment Dieu (Rm 8, 28).

La confiance est remise de soi-même entre les mains de Dieu. Elle chasse la crainte. Elle est source de grande liberté intérieure.
Elle fait naître en nous des potentialités insoupçonnées. Entrons dans cette nouvelle année avec confiance.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Jean-Pierre, cardinal RICARD
Archevêque de Bordeaux
Homélie du 31 décembre 2014
La Neuvaine

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Mer Jan 02 2019, 07:26


Une minute avec Marie

coeur

Il avait gardé grande compassion aux douleurs de Marie


Il y avait, à Rome, en 1351, un grand Seigneur qui s’était fait, par un pacte, l’esclave du démon.
Pendant 60 ans, il servit Satan dans toutes sortes de désordres et de péchés très graves. Puis, arriva le moment de sa mort.

Jésus, par l’intermédiaire de sainte Brigitte, fit dire à son confesseur d’aller voir le seigneur en question et de l’engager à se confesser.
Il y alla, mais le malade refusa toute confession. Ce n’est qu’à la troisième visite du confesseur que le malade ouvrit enfin son cœur et
fondit en larmes, en disant : Comment pourrai-je être pardonné après ces soixante années au service du démon et avec tous les péchés
dont mon âme est chargée !?  

Mon fils, -répondit le Père- n’ayez aucun doute; si vous vous repentez, je vous promets le pardon de Dieu.
Reprenant alors peu à peu confiance, le seigneur répondit au confesseur : Mon Père, je me croyais damné, mais j’éprouve maintenant
une profonde douleur pour mes péchés et puisque l’espoir d’être pardonné m’est permis, oh oui, je désire me confesser !  

Et en effet, le malade se confessa sur le champ, quatre fois de suite, avec un vif regret de ses fautes; il communia le lendemain
et mourut six jours plus tard dans une grande contrition. Après sa mort, Jésus parla encore à sainte Brigitte et lui annonça que
ce pécheur était sauvé, qu’il se trouvait au purgatoire et qu’il devait son salut à l’intercession de la Vierge Mère de Dieu,
parce que, malgré son inconduite, il avait gardé une dévotion à ses douleurs de Mère et ne se les rappelait jamais sans compassion…


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Saint Alphonse Marie de Liguori
Dans Les Gloires de Marie
D’après Le chapelet des enfants  
5, rue de l’Université - 75007 Paris

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Jeu Jan 03 2019, 07:20

Une minute avec Marie

coeur

Sous la protection de Marie, Mère de Dieu, pour protéger l’unité du pays

Renforcer chez les fidèles catholiques l’amour de leur pays et stimuler l’unité et l’harmonie sociale et religieuse :
ce désir, l’Église catholique en Indonésie le porte sans relâche et ne ménage aucun effort pour le réaliser.

Et quel meilleur moyen que de se placer sous la protection de la Vierge Marie, la Mère de Dieu, pour protéger cette unité et cette harmonie
qui tremble à chaque poussée de l’islamisme radical ? Et quel meilleur moyen de les familiariser avec son image si ce n’est en lui donnant
les traits de «toutes les ethnies» qui composent ce pays ?

En janvier 2018, l’archevêque de Djakarta, la capitale du pays, proclamait Maria, Bunda Segala Suku,
Mère de toutes les ethnies, comme «emblème de l’unité nationale».


Dix mois plus tard, le 20 octobre 2018, Mgr Suharyo a inauguré pour le grand public un musée regroupant les images de Maria,
Bunda Segala Suku au centre marial d’Indonésie (Mci). Sur la poitrine de la Vierge se trouve le Garuda Pancasila, le symbole héraldique
de l’Indonésie. Sa tête est ornée d’un voile rouge et blanc, les couleurs du drapeau indonésien,
et sur la couronne est représentée une carte du pays.

Déjà en 2016, à un moment où la résurgence des mouvements islamiques radicaux se faisait particulièrement sentir,
Mgr Suharyo a pensé à un nouveau chapelet aux couleurs de la nation. Celui-ci a été inauguré en la cathédrale
Notre-Dame de l’Assomption et donné aux 65 paroisses de la ville de Djakarta. Un an auparavant,
c’est la plus grande statue de Marie au monde
qui a été inaugurée au sanctuaire marial d’Ambarawa,
au centre de l’île de Java.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Aleteia

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Lun Jan 07 2019, 07:20

Une minute avec Marie

coeur

« Je suis venue au roi par la Bienheureuse Vierge Marie »  

Héroïne de l'histoire de France, sainte Jeanne d'Arc (1412-1431)
mena une guerre pour libérer son pays de l'envahisseur anglais au XVème siècle. Répondant à un appel divin, elle aida Charles VII
à devenir roi de France. Elle en paya le prix fort puisqu’elle fut brûlée vive à Rouen (nord de la France) en 1431.
Or voici ce qu’un historien rapporte du jour de sa naissance en Lorraine :

Le 6 janvier 1412, écrit Mgr Henri Debout (1857-1936), les habitants de Domrémy, le petit village de l’Est de la France, où vécut,
enfant, sainte Jeanne d’Arc, sont rentrés chez eux après avoir assisté aux offices de la belle fête de l’Épiphanie.
Soudain, dans chaque foyer, sans qu’aucun motif extérieur ait pu y donner lieu, un souffle d’allégresse pénètre les cœurs; étonnés,
les bons villageois s’interrogent, ouvrent les portes, se mettent sur le seuil de leurs chaumières, examinent le firmament.
C’est en vain : rien ne révèle la cause du sentiment de bonheur qu’ils éprouvent.

Et voici que des animaux eux-mêmes partagent cette exubérance : les coqs battent des ailes et pendant deux heures
font entendre des sons sonores et prolongés. Que se passe-t-il donc ?

C’est le jour de la naissance de Jeanne d’Arc ! Jeanne vient de naître, comme la divine réponse aux supplications
que ne cessent de faire monter vers le Ciel rois et peuples depuis un siècle.


«Je suis venue au Roi de France de par la Bienheureuse Vierge Marie», dira-t-elle à ses juges.
Le lieu des délices de son enfance est un sanctuaire rustique des environs : Notre-Dame de Bermont, proche de Domrémy.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Sainte Jeanne d’Arc (1412-1431)  
Marquis de la Franquerie
Dans La Vierge Marie dans l’Histoire de France, p. 95.

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Mar Jan 08 2019, 07:21

Une minute avec Marie

coeur

« Je suis la Reine du Ciel qui prie pour la conversion des pécheurs »


Après son apparition à sainte Bernadette à Lourdes (France) en 1858,
Marie a honoré de sa présence le petit village de Champion aux États-Unis en 1859, dans le Nord-Est du Wisconsin, près des Grands Lacs.
Une jeune paysanne belge de 28 ans, nommée Adèle Brise, eut l’honneur d’y rencontrer à trois reprises la Sainte Vierge.

Début octobre 1859, Adèle vit une belle Dame tout en blanc debout entre deux arbres – l’un étant un érable, et l’autre une pruche
(un grand conifère). Ce n’est qu’à la 3e visite de la Dame, le 9 octobre 1859 qu’Adèle demanda :
«Au nom de Dieu, qui êtes-vous et que voulez-vous de moi ?»

La Vierge lui répondit :
«Je suis la Reine du Ciel qui prie pour la conversion des pécheurs, et je désire que tu fasses de même.
Tu as reçu la sainte communion ce matin et c’est bien, mais tu dois faire davantage. Fais une confession générale et offre
ta Communion pour la conversion des pécheurs. S’ils ne se convertissent pas et ne font pas pénitence, mon Fils se verra obligé de
les punir. (…) Rassemble les enfants de ce pays sauvage et apprends leur ce qu’ils doivent savoir pour leur Salut. Apprends-leur à faire
leur signe de croix, et à avoir recours aux sacrements. Prie pour la conversion des pécheurs.»

Pour répondre à la demande de la Sainte Vierge, le père d’Adèle construit rapidement après les apparitions une chapelle de fortune près
du lieu de l’apparition. Plus tard, une seconde chapelle est construite, avec un couvent et une école. Il s’agit aujourd’hui du : «National
Shrine of Our Lady of Good Help», le sanctuaire de Notre-Dame de Bon Secours. De très nombreux miracles s’y produisent depuis lors.


Cent cinquante ans après les apparitions de la Vierge à Adèle,
le Vatican a déclaré le sanctuaire comme étant le seul site marial officiel aux États-Unis.
L’évêque du lieu a pu déclarer le site comme lieu d’apparition mariale officiellement reconnu par l’Église Catholique.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Champion (Wisconsin, Etats Unis)  
Père John Broussard,
Recteur du sanctuaire national de Notre-Dame du Bon Secours
Notre Histoire avec Marie

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une minute avec Marie
Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: Consacré à la Vierge Marie * Pour toi Marie *-
Sauter vers: