VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  

Partagez | 
 

 Une minute avec Marie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Mar Juin 30 2015, 06:24

Rappel du premier message :




Paul VI, Signum Magnum, Exhortation apostolique


Paul VI, Exhortation apostolique Signum Magnum, la vénération et l'imitation de Marie, Mère de l'Eglise, modèle de toutes les vertus.

Vénérables frères, salut et bénédiction apostolique,


Introduction

Le signe grandiose que saint Jean vit dans le ciel: une femme enveloppée de soleil (1), la liturgie (2) l'interprète, non sans fondement, comme se rapportant à la très sainte Vierge Marie, Mère de tous les hommes par la grâce du Christ rédempteur.

Nous gardons encore, vénérables frères, le souvenir très vif de la grande émotion que Nous avons éprouvée lorsque, au terme de la 3e du IIe Concile œcuménique du Vatican, après la promulgation solennelle de la Constitution dogmatique Lumen Gentium (3), Nous avons proclamé l'auguste Mère de Dieu, Mère spirituelle de l'Église, c'est-à-dire de tous les fidèles et des pasteurs sacrés. Grande fut également la joie aussi bien des très nombreux Pères conciliaires que des fidèles présents à cette cérémonie dans la basilique de saint Pierre, ainsi que de tout le peuple chrétien dans le monde entier. Beaucoup alors évoquèrent spontanément le souvenir du premier triomphe grandiose de l'humble Servante du Seigneur (4), lorsque les Pères de l'Orient et de l'Occident, réunis au Concile œcuménique d'Ephèse, en 431, saluèrent Marie du titre de Theotokos : Mère de Dieu. Dans un joyeux élan de foi, la population chrétienne de l'illustre cité s'associa à la joie des Pères et les accompagna à leurs demeures avec des flambeaux.

En cette heure glorieuse de l'histoire de l'Église, quel affectueux regard maternel la Vierge Marie n'aura-t-elle pas porté sur les pasteurs et fidèles, reconnaissant dans les hymnes de louange s'élevant principalement en l'honneur de son Fils, et ensuite en son honneur à elle, l'écho du Cantique prophétique qu'elle-même avait chanté au Très-Haut, sous l'inspiration du Saint-Esprit: Mon âme exalte le Seigneur parce qu'il a jeté les yeux sur son humble servante. Oui, désormais toutes les générations me diront bienheureuse, car le Tout-Puissant a fait pour moi de grandes choses (5).

A l'occasion des cérémonies religieuses qui se déroulent ces jours-ci à Fatima, au Portugal, en l'honneur de la Vierge Mère de Dieu, où elle est vénérée de nombreuses foules de fidèles pour son cœur maternel et miséricordieux (6), Nous désirons attirer encore une fois l'attention de tous les fils de l'Église sur le lien très étroit qui existe entre la Maternité spirituelle de Marie, telle qu'elle est largement illustrée dans la Constitution dogmatique Lumen gentium (7), et les devoirs qu'ont envers elle, en tant que Mère de l'Église, les hommes rachetés. Si, en effet, en vertu des nombreux témoignages des textes sacrés et des Pères, rappelés dans cette même Constitution, on admet que Marie, Mère de Dieu et du Rédempteur (8), lui a été unie par un lien étroit et indissoluble (9), et qu'elle a eu un rôle tout spécial dans le mystère du Verbe incarné et du Corps mystique (10), c'est-à-dire dans l'économie dit salut (11), il apparaît évident que la Vierge, non seulement en tant que Mère très sainte de Dieu, présente aux mystères du Christ (12), mais aussi en tant que Mère de l'Église (13), est légitimement honorée par l'Église d'un culte spécial (14), surtout liturgique (15).

Il n'y a donc pas à craindre que la réforme liturgique, si elle s'effectue selon la formule: Que la règle de la croyance fixe la règle de la prière (16), puisse nuire au culte absolument unique (17), dû à la Vierge Marie en raison de sa dignité de Mère de Dieu. Et, par contre, on ne doit pas craindre non plus que le développement du culte tant liturgique que privé qui lui est rendu puisse rejeter dans l'ombre ou diminuer le culte d'adoration qui est rendu au Verbe incarné, ainsi qu'au Père et à l'Esprit-Saint (18).

Aussi, vénérables frères, sans vouloir rappeler tout l'ensemble de la doctrine traditionnelle au sujet du rôle de la Mère de Dieu dans le plan du salut et de ses rapports avec l'Église, croyons-Nous faire œuvre utile pour les âmes des fidèles en considérant deux vérités très importantes pour le renouveau de la vie chrétienne.



PREMIERE PARTIE

LE CULTE DÛ A MARIE EN TANT QUE MÈRE DE L'ÉGLISE


1. Marie, Mère spirituelle parfaite de l'Église

Voici la première de ces vérités: Marie est Mère de l'Église non seulement parce que Mère de Jésus-Christ ci parce que intimement associée à lui dans l'économie nouvelle, lorsque le Fils de Dieu, par elle, prit la nature humaine pour libérer l'homme du péché par les mystères de sa chair (19), mais encore parce que exemplaire de vertu qui rayonne sur toute la communauté des élus (20). Il en est en effet de la Vierge Marie comme de toute mère humaine : sa tache ne se limite pas à donner la vie elle doit aussi nourrir et élever son enfant. Après avoir participé au sacrifice rédempteur de son Fils, et d'une manière si intime qu'elle mérita d'être proclamée par Lui Mère non seulement de l'apôtre Jean, mais "- qu'il soit permis de l'affirmer - du genre humain en quelque sorte représenté par lui (21), elle continue maintenant, au ciel, à remplir son rôle maternel en coopérant à la naissance et au développement de la vie divine dans chacune des âmes des hommes rachetés. C'est une vérité très consolante qui, par une libre disposition du Dieu très sage, fait partie intégrante du mystère du salut des hommes; elle doit donc être objet de foi pour tous les chrétiens.

2. Marie, Mère spirituelle par son intercession auprès de son Fils

Mais de quelle manière Marie coopère-t-elle au développement de la vie de la grâce chez les membres du Corps mystique ? Avant tout par sa prière incessante inspirée par une ardente charité. La Sainte Vierge, en effet, bien que jouissant de la contemplation de la Sainte Trinité, n'oublie pas ses fils qui, comme elle autrefois, accomplissent leur pèlerinage de foi (22). De plus, comme elle les contemple en Dieu et qu'elle voit bien leurs besoins, en communion avec Jésus-Christ qui est toujours vivant pour intercéder en leur faveur (23), elle se fait leur avocate, leur auxiliatrice, leur secourable médiatrice (24).

L'Église a été depuis les premiers siècles persuadée de cette intercession incessante de Marie auprès de son Fils pour le peuple de Dieu, comme en témoigne cette antienne très ancienne qui, avec quelques légères variantes, fait partie de la prière liturgique tant en Orient qu'en Occident: Nous nous réfugions sous la protection de vos miséricordes, ô Mère de Dieu : ne repoussez pas nos prières dans les besoins, mais sauvez-nous de la perdition, ô vous qui êtes seule bénie (25). Et qu'on ne pense pas que l'intervention maternelle de Marie porte préjudice à l'efficacité prédominante et irremplaçable du Christ, notre Sauveur; bien au contraire, c'est de la médiation du Christ qu'elle tire sa force propre et cela en est une preuve éminente (26).

3. Marie, éducatrice de l'Église par l'attrait de ses vertus

La coopération de la Mère de l'Église au développement de la vie divine dans les âmes ne consiste cependant pas uniquement dans son intercession auprès de son Fils. Elle exerce sur les hommes rachetés une autre influence, celle de l'exemple; influence très importante comme l'indique l'adage connu: "La parole émeut, les exemples entraînent."

De même, en effet, que les enseignements des parents acquièrent une efficacité bien plus grande s'ils sont appuyés par l'exemple d'une vie conforme aux règles de la prudence humaine et chrétienne, de même la douceur et le charme qui émanent des très hantes vertus de la Mère de Dieu immaculée, incitent irrésistiblement les âmes à imiter le divin modèle, Jésus-Christ, dont elle a été la plus fidèle image. Aussi le Concile a-t-il déclaré : En se recueillant avec piété dans la pensée de Marie qu'elle contemple dans la lumière du Verbe fait homme, l'Église pénètre avec respect plus avant dans le mystère suprême de l'Incarnation et devient sans cesse plus conforme à son divin Époux (27).

4. La sainteté de Marie, exemple éclairant de parfaite fidélité à la grâce

Il est bon, de plus, de tenir présent à l'esprit que l'éminente sainteté de Marie ne fut pas seulement un don tout spécial de la libéralité divine : elle fut également le fruit de la correspondance continue et généreuse de sa libre volonté aux inspirations intérieures de l'Esprit-Saint.

C'est à cause de la parfaite harmonie entre la grâce divine et l'activité de sa nature humaine que la Vierge rendit souverainement gloire à la Très Sainte Trinité et qu'elle est devenue l'honneur insigne de l'Église, laquelle la salue ainsi dans la liturgie : Tu es la gloire de Jérusalem, tu es la joie d'Israël, tu es l'honneur de notre peuple (28).

5. Exemples de vertus mariales dans les pages de l'Évangile

Nous admirons dans les pages de l'Évangile les témoignages d'une si sublime harmonie. A peine fut-elle assurée par l'ange Gabriel que Dieu l'avait choisie comme Mère immaculée de son Fils unique, que, sans hésitation, elle donna son consentement à une œuvre qui devait mobiliser toutes les énergies de sa fragile nature, en déclarant: Je suis la servante du Seigneur; qu'il m'advienne selon ta parole (29).

A partir de ce moment, elle se consacra tout entière au service non seulement du Père céleste et du Verbe incarné; devenu son Fils, mais également de tout le genre humain, ayant bien compris que Jésus, non seulement devait sauver son peuple de l'esclavage du péché, mais serait roi d'un royaume messianique universel et impérissable (30).

6. Marie, servante du Seigneur depuis l'Annonciation jusqu'à sa glorieuse Assomption

La vie de l'Épouse immaculée de Joseph, demeurée vierge dans l'enfantement et après l'enfantement -- comme l'a toujours cru et professé l'Église catholique (31) et comme il convenait à Celle qui avait été élevée à l'incomparable dignité de la maternité divine (32), -- fut donc une vie de communion si parfaite avec son Fils qu'elle en partagea les joies, les douleurs et les triomphes. Et même après que Jésus fut monté au ciel, elle lui demeura unie par un très ardent amour, tout en accomplissant avec fidélité sa nouvelle mission de Mère spirituelle du disciple bien-aimé et de l'Église naissante. On peut dès lors affirmer que toute la vie de l'humble servante du Seigneur, depuis le moment où elle fut saluée par l'ange jusqu'à son assomption à la gloire céleste avec son corps et son âme, fut une vie de service dans l'amour.

C'est pourquoi, Nous associant aux Évangélistes, aux Pères et Docteurs de l'Église, évoqués par le Concile dans la Constitution Lumen gentium (chap. 8.), Nous contemplons avec admiration Marie ferme dans la foi, prompte à l'obéissance, simple dans l'humilité, glorifiant le Seigneur avec joie, ardente dans la charité, forte et constante dans l'accomplissement de sa mission jusqu'au sacrifice d'elle-même, communiant pleinement aux sentiments de son Fils qui s'immolait sur la croix pour donner aux hommes une vie nouvelle.

7. Le culte de louange et de gratitude

Devant des vertus si splendides, le premier devoir de tous ceux qui reconnaissent dans la Mère du Christ le modèle de l'Église, c'est de s'unir à elle pour rendre grâce au Très-Haut qui a accompli en Marie de si grandes choses pour le bien de l'humanité tout entière. Mais cela ne suffit pas. Tous les fidèles ont également le devoir de rendre à la très fidèle Servante du Seigneur un culte de louange, de reconnaissance et d'amour puisque selon la sage et douce disposition divine, son libre consentement et sa généreuse coopération aux desseins de Dieu ont eu et ont toujours une grande influence dans l'accomplissement du salut des hommes (33). C'est pourquoi tout chrétien peut faire sienne l'invocation de saint Anselme : Notre-Dame, qui êtes si glorieuse, faites que nous méritions par vous de nous élever jusqu'à Jésus votre Fils, qui par vous a daigné descendre parmi nous (34).



(à suivre)

Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
LucJos
Assistant


Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Ven Aoû 04 2017, 07:18

Une minute avec Marie

coeur

Un moment marquant de ma vie d’évêque  

J’ai vécu un événement très marquant, concernant la Vierge Marie, en 1980, juste après mon ordination épiscopale
pour le diocèse d'Itapeva (Brésil). J'ai vu alors combien Marie était présente dans ma mission de pasteur de l’Eglise.


J'ai été consacré évêque le 31 mai 1980.
Le lendemain une procession de voitures m’accompagnait pour mon installation à l’évêché.
Toute la population nous regardait passer. Soudain, une petite fille a traversé la route et a été renversée par une voiture.
On l’a transportée à l'hôpital d'Itapeva et je m’y suis rendu. Nous étions tous en état de choc ! Je me suis alors tourné vers Notre Dame :


«Ô ma Mère, ne laissez pas le commencement de ma charge d’évêque être obscurci par cet accident.»  

Le lendemain, ma première visite fut pour l'hôpital. Le docteur m'a dit : «Vous pouvez être en paix, l’enfant est hors de danger».
J’ai alors remercié Notre Dame car j'ai senti fortement sa présence à ce moment  si significatif de ma vie épiscopale.

Vingt-cinq ans plus tard, invité à célébrer une messe à Itapeva dont je n’étais plus l’évêque, un couple avec deux enfants
s’est avancé vers moi; la femme se présenta : «Je suis cette fillette renversée par une voiture le jour de votre installation !»
 

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :

Mgr Fernando Legal
Evêque émérite de São Miguel Paulista (Brésil)
Interview exclusif pour Une Minute avec Marie
Interview de Thácio Siqueira

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
avatar

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 77
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Sam Aoû 05 2017, 05:49

Une minute avec Marie

coeur

Tant que durera ce triste état de choses


Le pape Léon XIII est connu pour son développement de la doctrine sociale de l’Eglise
mais peu de personnes se souviennent encore qu’il fut appelé autrefois le pape du Rosaire.


Dans une époque «où tous les maux s’accumulaient pour opprimer l’Eglise sous leur poids», Léon XIII conçoit le projet de recourir
à l’instrument qui par le passé a déjà fait ses preuves. Il décide de recommander à nouveau le Rosaire de saint Dominique et de saint Pie V.

C’est pourquoi dans son encyclique du 1er septembre 1883 (Supremi Apostolatus Officio) «il décrète et ordonne que dans tout le monde
catholique la fête de Notre Dame du Rosaire sera célébrée avec une piété toute spéciale et avec toutes les solennités du culte :
du 1er octobre au 2 novembre suivant on récitera pieusement  cinq dizaines au moins du Rosaire, suivies des Litanies de Lorette,
dans toutes les églises paroissiales».


Le 20 août 1885 un décret de la Sacré Congrégation des Rites ordonna de continuer ainsi chaque année
«tant que durera ce triste état de choses pour l’Eglise et pour les affaires publiques.»


[à comparer avec la situation actuelle de l'Eglise et du monde]

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Le Rosaire. Comment prier le Rosaire ? (Le chapelet)  
Espérance Nouvelle

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
avatar

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 77
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Dim Aoû 06 2017, 07:31

Une minute avec Marie

coeur

La Transfiguration dans la vie de la Vierge Marie  

L’absence de Marie à la Transfiguration ne signifie pas que Marie n’ait rien vu de la gloire de Jésus avant sa résurrection,
souvenons-nous de Cana où elle était présente :


«Tel fut le premier des signes de Jésus, il l’accomplit à Cana de Galilée
et il manifesta sa gloire et ses disciples crurent en lui».
(Jn 2,11).

Cependant, Marie est plutôt en retrait de la vie publique, elle savait depuis sa conception que Jésus était d’en Haut,
mais durant tout son pèlerinage de foi, on peut dire que Marie n’en a pas vu toute la gloire, ce dut être pour elle une épreuve,
une «peine du cœur rejoignant une sorte de nuit de la foi» ( Rm 17)


La transfiguration met Jésus en relation avec Moïse et Elie, parlant de l’Exode de Jésus, c’est-à-dire de sa mort à Jérusalem.
Même absente du mont de la Transfiguration, Marie connaissait la vie et la mort de Moïse et Elie (…).

Puisque la Transfiguration est un élément important qui pose la question de la nature divine de Jésus,
c’est aussi un élément important qui stimule la vénération envers la mère de Jésus, mère de Dieu.
Cependant il faudra attendre la résurrection de Jésus d’entre les morts pour
que soit clarifiée et confortée la foi en la divinité de Jésus.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
La Transfiguration du Christ sur le Thabor  

Sœur Françoise Breynaert
Théologienne
Nazareth

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
avatar

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 77
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Lun Aoû 07 2017, 12:43

Une minute avec Marie

coeur  

«La miséricorde dans le cœur de Marie»

Dans une entrevue publiée par France Catholique, Mgr Albert Marie de Monléon, évêque émérite de Meaux, répond à la question :

«On a dit que le récent pèlerinage du pape François, en mai 2017, à Fatima était comme un «point d’orgue marial» du Jubilé de la
miséricorde : quelle place a Marie dans les congrès de la miséricorde ? »


R : «La Vierge Marie a une place essentielle dès que l’on se tourne vers la miséricorde. Elle est la Mère de Miséricorde.
Le saint Curé d’Ars disait :


«Dans le cœur de la Sainte Vierge, il n’y a que la miséricorde».

Au XIIe siècle, un grand théologien de la charité, Richard de Saint-Victor, écrivait :  

«Marie est devenue Mère de Dieu en vue de la miséricorde.
L’ultime dessein de Dieu, la raison d’être de toutes ses œuvres, c’est la miséricorde,
et Marie en est l’accomplissement le plus achevé.»


Quant au pape François, il écrit dans Le Visage de la Miséricorde que  

«personne n’a connu comme Marie la profondeur du mystère du Dieu fait homme.
Sa vie entière fut modelée par la présence de la miséricorde faite chair.»
(n°24).

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :

Entretien avec Mgr Albert de Monléon
France Catholique (n° 3544)
Zenit

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
avatar

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 77
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Mar Aoû 08 2017, 08:22

Une minute avec Marie

coeur

Des miracles dans ce sanctuaire marial de Chine

Donglü (Sud-Est de la Chine)  est un haut lieu marial de l’Eglise clandestine de Chine,
dans une région catholique à près de 90%.

Dans ce village a eu lieu l’une des trois apparitions mariales recensées en Chine en 1900, année de la guerre des Boxers contre les chrétiens.
Ils menaçaient Donglü. Le curé invoqua la Sainte Vierge, et on vit dans le ciel une belle dame lumineuse. Les «boxers» tirèrent dessus puis
s’enfuirent, poursuivis par un cavalier qui était peut-être saint Michel.

En 1932, Pie XI reconnut Donglü comme sanctuaire marial.


Le 23 mai 1995, plus de 30 000 fidèles de l’Eglise clandestine se sont réunis à Donglü, avec quatre évêques et près de 100 prêtres.
Au début de la cérémonie, puis pendant la consécration, on vit des signes dans le ciel : le soleil tournant de droite à gauche, des rayons
de lumière, des apparitions de Notre Dame et de l’enfant Jésus… Les phénomènes durèrent une vingtaine de minutes.


Le lendemain, la police intervint pour fermer les accès et renvoyer les pèlerins. L’année suivante 5 000 policiers étaient déployés,
avec 30 blindés et des hélicoptères, pour empêcher le pèlerinage. Les catholiques de Donglü affirment qu’il y a toujours des miracles.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Tong Lu  
Yves Daoudal

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
avatar

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 77
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Mer Aoû 09 2017, 05:25

Une minute avec Marie

coeur

Pour que nous fassions tout ce qu'Il nous dira

Je suis né à Malte, une île près de l'Italie, dans une famille très catholique, où nous  priions le Rosaire chaque jour ensemble.
Là a commencé ma dévotion à Marie. Mais ma plus grande expérience mariale ce fut, il y a 19 ans, lorsque j’appris que j'allais
devenir évêque auxiliaire de Londrina, au Brésil. J’ai pris peur; je voulais refuser.

Or, pendant une méditation, m’est revenue une phrase de Marie, en saint Jean (2: 5) :


«Faites tout ce qu'il vous dira», prononcée aux noces de Cana.
Marie est celle qui intercède pour nous et nous demande de faire tout ce que le Seigneur nous dit.


Ces paroles de Marie - que j'ai choisies comme devise de mon ministère épiscopal –
ont vaincu ma peur et m'ont motivé à accepter la mission d'évêque !J'aimerais que Marie soit pour moi, pour nous tous,
pour vos familles, cet exemple et ce chemin qui nous amènent à toujours faire la volonté de Jésus !


Que Marie, notre Mère, la disciple parfaite, l’apôtre de Jésus, accompagne toujours notre vie
et nous amène à Jésus pour que nous fassions tout ce qu'Il nous dit.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Mgr Vicente Costa
Evêque de Jundiaí (Brésil)
Interview exclusive de Thácio Siqueira pour Une Minute avec Marie

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
avatar

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 77
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Jeu Aoû 10 2017, 07:35

Une minute avec Marie

coeur

« Je suis la Vierge Marie »

Le 10 août 1519, un bûcheron, Jean de la Baume, gravit le mont Verdaille (Var, France) où il commença par prier.
Soudain, lui apparaît la Vierge Marie avec l'Enfant Jésus, saint Bernard de Clairvaux, sainte Catherine martyre et l'archange saint Michel.


Notre Dame est debout, les pieds sur un croissant de lune. Elle s'adresse alors à Jean :
«Je suis la Vierge Marie. Allez dire au clergé et aux Consuls de Cotignac de me bâtir ici même une église, sous le vocable
de Notre-Dame de Grâces, et qu'on y vienne en procession pour recevoir les dons que je veux y répandre. »(…)


On décida d’élever une chapelle à cet endroit.
Le 14 septembre, jour de l'Exaltation de la Croix, les ouvriers découvrent en terre, en creusant les fondations de l’église,
grande quantité d'ossements, clous, boîtes d'ivoire et une boule de cristal montrant qu'il y avait là des martyrs enterrés.
En effet, la Provence fut christianisée au premier siècle et les persécutions ne cessèrent en Occident qu'en 311 !


Un suave parfum sortit de ce tombeau et plusieurs malades présents furent guéris.
C’était le début des grandes grâces qui depuis se déversent en nombre à Cotignac, ainsi que l’avait promis la Vierge Marie.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Cotignac (83)  
Père François Guilloud, csj
Recteur du sanctuaire de Notre-Dame de Grâces

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
Lily-Anne
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Jeu Aoû 10 2017, 11:38

Merci +++  LucJos, quel beau fil... 

grâce

Lily-Anne  rose

_________________
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
avatar

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 77
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Ven Aoû 11 2017, 08:24

Une minute avec Marie

coeur

Au bout de sa canne à pêche, un chapelet…

Juliette Duvivier dans le n° 1655 de Famille chrétienne (journal catholique français)
raconte cette petite histoire pour le jour de la fête de Marie, Refuge des pécheurs :


"Saint Pierre est bien embêté.
Cela fait plusieurs fois que les âmes entrent dans le Paradis sans s’être présentées devant lui.
Il doit y avoir une faille dans son système de sécurité, ou alors elles ont bénéficié de complicités internes.


Il faut tirer cela au clair.
Aidé de l’archange Michel, préposé à la sécurité, il décide de procéder à une grande inspection des remparts du Royaume.
À l’ombre d’une tour, ils découvrent soudain une scène peu ordinaire :


Marie, assise en haut du rempart, semble pêcher la sardine !
Au bout de sa canne à pêche, un chapelet. Foi de pêcheurs, saint Pierre n’a jamais vu pareil appât !
Marie remonte tranquillement les âmes qui s’y accrochent et les passe à son Fils, qui assis à côté d’elle,
les dépose en douce dans le Paradis...


Une réédition de la pêche miraculeuse !"  

Alors, récitons quelques "Réjouis-toi" pour les pécheurs qui nous entourent et que nous connaissons...


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
A Notre Dame de Montligeon, Libératrice des âmes du purgatoire  
Juliette Duvivier dans le n°1655 de Famille chrétienne

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
avatar

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 77
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Sam Aoû 12 2017, 04:13

Une minute avec Marie

coeur

Un amour qui liait Claire à Marie et Marie à Claire

La vie nouvelle que sainte Claire, fondatrice des Clarisses, commence, après sa conversion,
et qui se poursuivra jusqu’à sa mort, est marquée par la présence toute particulière de Marie,
par un amour qui liait Claire à Marie et Marie à Claire.


Au moment de sa consécration à Dieu, Marie est présente.

«Ayant laissé sa maison, sa ville et ses parents – lit-on dans les Actes de son Procès – elle se mit en marche en hâte
vers Sainte-Marie de la Portioncule, l’église de la Vierge Marie.» C’est le lieu bien connu où, d’après le premier biographe de Claire,
«la légion des pauvres guidée par François se mit en marche. Il apparaît ainsi clairement que ce fut la Mère de miséricorde
qui engendra dans sa propre demeure les deux Ordres.»


L’amour de Claire pour Marie s’exprime d’abord par de petites attentions.
Ne pouvant faire la communion que sept fois par an, elle désire que les sœurs la fassent
toujours à l’occasion de l’Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie.
Elle demande aussi de suspendre le jeûne lors des fêtes consacrées à Marie.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Chiara Lubich (1920-2008)  
Chiara Lubich
Centre Mouvement des Focolari  
Sainte Claire et Marie - Centro Chiara Lubich 10 août 2003

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
avatar

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 77
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Dim Aoû 13 2017, 04:59

Une minute avec Marie

coeur

Une apparition atypique, unique dans l’histoire

La quatrième apparition de Notre Dame à Fatima, au Portugal, le 13 août 1917, est moins connue que celles du 13 juillet ou du 13 octobre.
Pourtant, elle mériterait de l’être autant, car elle est atypique, unique dans l’histoire des apparitions.

Elle se distingue par le nombre de témoins.
Déjà, le 13 juillet ce nombre avait été exceptionnel : environ 5 000 personnes; le 13 août, ils furent 18 à 20 000 personnes,
chiffre absolument considérable. En comparaison, à Lourdes les affluences culminèrent à environ 8 000, le 4 mars 1858.


Mais ce qui distingue surtout cette apparition, c’est que ce fut une apparition sans voyant, cas absolument unique dans l'histoire des apparitions :
ce jour-là, les petits voyants étaient absents, car séquestrés par les autorités civiles ! Pourtant, les milliers de personnes présentes observèrent
tous les signes extérieurs vus lors des précédentes apparitions : l’éclair annonciateur; accompagné de deux formidables coups de tonnerre;
puis un petit nuage sur le chêne-vert et la lumière du jour qui se modifia.

De tels signes extérieurs vus par des milliers de personnes sans la présence des voyants est un fait unique,
qui confère aux apparitions de Fatima une place à part.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Actualité du message de Fatima  
Yves de Lassus

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
avatar

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 77
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Lun Aoû 14 2017, 06:18

Une Minute avec Marie

coeur

Je sentis l'odeur délicieuse de Marie près de moi


Nous vivons à Sainte-Anne-d'Auray (Ouest de la France).
À 17 ans, je ne pratiquais plus depuis longtemps mais je finis par recevoir le sacrement de confirmation
dans une merveilleuse effusion de l'Esprit Saint.


Ma mère eut un rôle majeur dans cette conversion par son exemple et particulièrement en m'inscrivant à Une minute avec Marie.
D'abord ennuyé de recevoir ces messages, je fus peu à peu saisi par l'Amour dont ils transpiraient et par la puissance de Marie
que jusqu'alors je négligeais.


Je partis alors faire le tour de France sans argent vivant de la Providence durant un mois, à la rencontre de mes frères
et de la Très Sainte Vierge Marie. (…)


A Notre-Dame du Laus (France), sanctuaire marial, je fus touché par la grâce des parfums; je sentis l'odeur délicieuse de Marie
près de moi. J’ai vu alors ma vie défiler devant mes yeux, et partout, je découvrais l'Amour de Dieu. Tandis qu'un flot de larmes
jaillissait de mon âme, je me souvenais des mots de Marie que ma mère m'avait rabâchés et que je n'avais jamais compris :


«Si vous saviez comme Dieu vous aime, vous en pleureriez de joie.»
Je compris que ce cœur neuf que Dieu m'avait donné n'était autre que le Sacré Cœur de Jésus
et que je devais dès lors en prendre soin !


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Swann Cimbé-Brianceau
Après sa conversion,

Swann qui a 20 ans cette année, est parti durant tout le mois de juillet 2017
faire un tour d'Europe en vivant de la Providence. Ses principales étapes ont été les grands sanctuaires marials européens
pour rendre grâce à Marie de sa conversion.
 

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
avatar

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 77
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Mar Aoû 15 2017, 07:42

Une minute avec Marie

coeur

Dans le mystère de l'Assomption s'exprime la foi de l'Eglise

Par le mystère de l'Assomption
au Ciel sont réalisés définitivement en Marie tous les effets de l'unique médiation du Christ, Rédempteur du monde et Seigneur ressuscité :


«Tous revivront dans le Christ. Mais chacun à son rang : comme prémices, le Christ, ensuite ceux qui seront au Christ,
lors de son Avènement» (1Co 15, 22-23).

Dans le mystère de l'Assomption s'exprime la foi de l'Eglise,
selon laquelle Marie est «unie par un lien étroit et indissoluble» au Christ, car si, en tant que mère et vierge, elle lui était unie
de façon singulière lors de sa première venue, par sa continuelle coopération avec lui elle le sera aussi dans l'attente de la seconde venue.


Rachetée de façon suréminente en considération des mérites de son Fils, elle a aussi ce rôle, propre à la Mère, de médiatrice de la clémence
lors de la venue définitive, lorsque tous ceux qui sont au Christ revivront et que «le dernier ennemi détruit sera la Mort» (1Co 15, 26). [...]


Dans son Assomption au Ciel,
Marie est comme enveloppée dans la réalité de la communion des saints, et son union même à son Fils dans la gloire
est tendue vers la plénitude définitive du Royaume, lorsque «Dieu sera tout en tous» (1Co 15,28).


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Le dogme de l'Assomption défini par l'Eglise catholique  
Pape Jean-Paul II,
Lettre encyclique Redemptoris Mater, 25 mars 1987, n°41

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
avatar

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 77
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Mer Aoû 16 2017, 04:04

Une minute avec Marie

coeur       

Consacrée à la Mère de Dieu, la Hongrie se libère du joug ottoman

Le roi saint Etienne de Hongrie a voulu être couronné le jour de l'Assomption de l'année 1001;
il voulut que l'image de Marie soit brodée sur son manteau royal et que dans les proximités du palais soit bâtie
une splendide église dédiée à Marie.


Le jour de l'Assomption 1038, le roi renouvela l'acte de consécration à la Vierge et lui offrit sa couronne,
lui demandant de veiller sur la jeune Eglise de son pays.


Saint Gérard de Csanad (†1046), un bénédictin, invita les Hongrois à appeler la Vierge «Magna Domina»,
«Grande Dame des Hongrois», et à lui rendre tout l'honneur que le peuple avait réservé à la déesse païenne
de la fertilité et de la vie, «Boldog Asszony».

L'angélus de l'aube, de midi et du soir, a été introduit en Hongrie après la victoire sur les Turcs à Belgrade en 1456.
Plus tard, en 1541, Budapest fut occupée à son tour par les Ottomans (musulmans turcs), mais fut libérée en 1686.
A la suite de cette libération, en 1693, l'empereur hongrois Léopold I renouvela l'acte national de confiance de son pays à Marie.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Marie de Nazareth

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
avatar

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 77
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Hier à 13:27

Une minute avec Marie

coeur

A Knock, la Vierge avec saint Joseph et saint Jean…

Le jeudi 21 août 1879, vers dix-neuf heures, à Knock Mhuire (Irlande, comté de Mayo) Mary Mc Loughlin,
quarante-cinq ans, et Mary Byrne, vingt-neuf ans, ont une apparition de la Vierge sur la façade de l’église paroissiale.
Surprises, elles préviennent l’entourage.


Seize personnes accourent qui toutes voient la Vierge pendant près de deux heures.
D’autres s’absentent puis reviennent et font le même constat. La Vierge est debout, entre 30 et 60 cm au-dessus du sol.
Elle est vêtue de blanc et porte une couronne d’or. Elle semble prier. Saint Joseph et saint Jean l’Evangéliste l’accompagnent.
Les témoins voient aussi un «autel» sur lequel se tenait un «agneau» derrière lequel une croix était plantée.
Aucun message n’a accompagné l’apparition silencieuse, mais des guérisons corporelles frappent l’opinion.


Sur l'autel, l'Agneau immolé rappelle le sacrifice du Calvaire, rendu présent chaque jour à la Messe. Saint Jean l'évangéliste
apparaît comme un prêtre, et il désigne Marie présente au pied du Calvaire pour être donnée par le Christ comme sa Mère au
disciple par ces mots :

«Femme, voici ton Fils».

Chacun est appelé à devenir membre du Christ, et à participer, avec lui et en Marie, au mystère de la Rédemption.
 

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Marie de Nazareth

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
avatar

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 77
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   Aujourd'hui à 09:54

Une minute avec Marie

coeur

Fatima complète Paray-le-Monial

La notion de Marie Médiatrice est encore controversée de nos jours. Pourtant, elle a pour elle des témoignages solides.

Léon XIII dans l’encyclique Octobri Mense du 22 septembre 1891 déclare :


«Il est permis d’affirmer, que rien, d’après la volonté de Dieu ne nous est donné sans passer par Marie, de telle sorte que,
comme personne ne peut s’approcher du Père tout-puissant sinon par son Fils, ainsi personne, pour ainsi dire,
ne peut s’approcher du Christ que par sa Mère».


Et Pie XI dans la conclusion de l’encyclique Miserentissimus Redemptor dit :

«Le Christ, seul Médiateur entre Dieu et les hommes, a voulu cependant s’associer sa Mère comme avocate des pécheurs
et comme dispensatrice et médiatrice de ses grâces.»


Jusqu’à sa crucifixion, le Christ était l’unique dispensateur de tous ses dons. Mais après sa crucifixion, il lui a plu de confier
à sa Mère un pouvoir merveilleux, celui de dispenser à ses enfants de la terre toutes les grâces nécessaires
pour se convertir et persévérer dans le bien.
 

Voilà pourquoi la dévotion au Sacré-Cœur et la dévotion au Cœur Immaculé de Marie ne peuvent être dissociées.
Fatima complète Paray-le-Monial.


Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
13 juin 1917 à Fatima, le cœur immaculé de Marie  
Yves de Lassus
Centenaire de Fatima
Lettre de liaison n° 53 (14 juin 2017)

Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une minute avec Marie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une minute avec Marie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: Consacré à la Vierge Marie * Pour toi Marie *-
Sauter vers: