VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  

Partagez | 
 

 Essai de réponse à nos frères évangéliques qui disent ne pas croire au dogme de "Marie Mère de Dieu"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Essai de réponse à nos frères évangéliques qui disent ne pas croire au dogme de "Marie Mère de Dieu"   Dim Mai 17 2015, 15:02


Essai de réponse à nos frères évangéliques
qui disent ne pas croire
au dogme de "Marie Mère de Dieu"


Je pense qu'il est toujours risqué (casse-gueule) d'engager un dialogue avec nos frères musulmans ou protestants
quand je prends conscience des limites de connaissances religieuses qui sont les miennes; et je veux aussi
éviter de m'embourber dans une polémique à n'en plus finir à propos de ce qui, en fait de croyances religieuses,
divise les catholiques et les protestants; mais bon! il n'est sans doute pas mauvais que les catholiques se donnent
parfois la peine d'essayer quand même de rectifier certaines perceptions et certaines compréhensions faussées
chez nos amis évangéliques; et c'est ce que j'ai tenté de faire dans ma réponse à l'article du journaliste Paul Olhott,
que je vous reproduis ci-dessous, avec aussi ma réaction (et réponse) que je lui ai donnée et que je propose à votre attention.
Citation :


Paul Ohlott / Une preuve biblique que Marie
n’est pas la « Sainte Mère de Dieu »…


Par Rédaction le 11 mai 2015 • ( 280 )

Le dogme catholique transformant l’humble servante en « Sainte Mère de Dieu » est apparu
sous la plume d’Alexandre d’Alexandrie en 325, qui est l’année du premier Concile de Nicée.




Au fil des siècles, le dogme marial s’est amplifié au sein de l’Eglise catholique et le Pape François – qui semble séduire une certaine frange évangélique – se révèle être un pape très attaché au dogme marial. J’avais déjà parlé de son voyage au Brésil (1) où il a célébré la messe dans le plus grand sanctuaire marial du monde et où nous pouvions le voir embrasser une « vierge noire ».

A cette époque, le journaliste Jean-Marie Guénois (Le Figaro) confirmait que le Pape François est «très dévot à la Vierge Marie». Et ce cher Pape François, le 1er janvier 2015, lors de son homélie à la Basilique vaticane, a notamment rappelé « la solennité de Sainte Marie, la Sainte Mère de Dieu » (2)

Naturellement, toute l’Ecriture nous révèle que Marie n’est en rien la « Mère de Dieu ». D’ailleurs, comment une simple mortelle qui reconnaît le besoin d’un sauveur, pourrait prétendre être la mère de celui qui existe de toute éternité, qui est l’alpha et l’oméga et qui est Saint ? Un peu de bon sens suffit à se détacher d’une telle hérésie.

Mais puisque certaines hérésies sont tenaces, il me semble important de relever dans cette chronique spirituelle, une preuve biblique qui confirme clairement que Marie n’est en rien la « Mère de Dieu ».

Lorsque Jésus va avoir une trentaine d’années, et que l’on ne peut douter que Marie connaissait bien son fils sur le plan humain tout en le voyant agir depuis un certain temps dans son ministère, Jésus va déclarer ceci dans Matthieu 11 v 27 : « Mon Père m’a tout donné, et personne ne connaît le Fils, si ce n’est le Père ; personne non plus ne connaît le Père, si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler ».


Jésus va affirmer que personne ne connaît le Fils si ce n’est le Père. Si Marie était réellement la « sainte Mère de Dieu », elle aurait de toute évidence eu connaissance de qui était le Fils. Mais Jésus se montre catégorique : seul le Père connaît le Fils. Et Marie, bien qu’elle ait enfanté l’incarnation humaine du Fils de Dieu, ne savait pas qui était le Fils. Elle le connaîtra par la suite, de la même manière que nous l’avons connu nous aussi, par révélation.

Marie, humble servante du Seigneur, demeure un exemple d’humilité et d’obéissance. Accordons lui sa juste place et refusons tout dogme hérétique.

Paul OHLOTT

Citation :

(Réponse de) Stan
(à l'article de Paul Ohlott, ci-dessus)

17 mai 2015 • 17 h 51 min

Votre commentaire est en attente de modération.

(N.B : cela fait 3 hrs que ma réponse ci-dessous
est en attente de modération; et je ne sais pas
si elle sera considérée comme acceptable,
ou bien si elle sera supprimée.)

Mais avant Luc 1, 39-45, qui parle de «LA BASSESSE DE LA SERVANTE» (ainsi que Marie se décrit), il y a ◄ Luc 1:43 qui, par la bouche prophétique d’Élisabeth, parle de Marie comme étant « LA MÈRE DE MON SEIGNEUR ». Mais qui est donc ici le Seigneur dont parle Élisabeth si ce n’est Dieu ? Pour ma part, j’en conclue que Marie, qui est vraiment une HUMBLE créature, est en effet devenue MÈRE DE DIEU, mais cela uniquement PAR GRÂCE ? et j’en conclue aussi que la SAINTETÉ de Dieu a beaucoup à voir avec L’HUMILITÉ. Sans doute serons-nous très étonnés de connaitre à quel degré d’humilité peut s’abaisser L’HUMILITÉ DE DIEU, lorsque nous serons devant Lui après notre mort !

Versets Parallèles de Luc 1, 43
Louis Segond Bible
Comment m’est-il accordé que LA MÈRE DE MON SEIGNEUR vienne auprès de moi?

Martin Bible
Et d’où me vient ceci, que LA MÈRE DE MON SEIGNEUR vienne vers moi?

Darby Bible
Et d’ou me vient ceci, que LA MÈRE DE MON SEIGNEUR vienne vers moi?

King James Bible
And whence is this to me, that THE MOTHER OF MY LORD should come to me?



Source : https://actualitechretienne.wordpress.com/2015/05/11/paul-ohlott-une-preuve-biblique-que-marie-nest-pas-la-sainte-mere-de-dieu/


Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
paixlumière
membre
avatar

Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Re: Essai de réponse à nos frères évangéliques qui disent ne pas croire au dogme de "Marie Mère de Dieu"   Dim Mai 17 2015, 17:30

Bravo Stan! Smile

Vous avez fort raison de dialoguer avec nos frères protestants, cette rupture et ce malaise est plombant...

Votre message est super!
Simple et efficace.
Votre citation de la Bible est très claire. Eux qui ne voient le monde que par elle semble mal la connaitre et encore moins la comprendre.

Si Jésus est Dieu et que Marie est sa Mère, alors quoi de plus logique que Marie soit la Mère de Dieu.

Eux le comprenne sûrement comme si on disait qu'une humaine avait donné naissance à la Très Sainte Trinité.
Comme c'est absurde!

A moins que pour eux Jésus ne soit pas Dieu, et Marie ne soit pas Sa mère.

Leur raisonnement est faible, en général ils sont assez fondamentalistes dans leur interprétation, et sont guidés par des pasteurs plus ou moins éclairé...

Souvent ils citent un extrait de l'Ancien Testament et en oublie le Nouveau, qui est pourtant le livre des Chrétiens.
Comme ceux qui font le shabbat du Samedi (et offensent Christ qui est ressuscité le Dimanche), ceux qui ne mangent pas de porc (alors que Dieu déclara à Pierre toute nourriture comme pure) etc...

Il n'y a qu'a prier pour eux même si Vatican 2 ne le fait pas.

Dans la Paix du Sauveur

croix
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: Essai de réponse à nos frères évangéliques qui disent ne pas croire au dogme de "Marie Mère de Dieu"   Dim Mai 17 2015, 18:03

paixlumière a écrit:
Bravo Stan! Smile

Vous avez fort raison de dialoguer avec nos frères protestants, cette rupture et ce malaise est plombant...

Votre message est super!
Simple et efficace.
Votre citation de la Bible est très claire. Eux qui ne voient le monde que par elle semble mal la connaitre et encore moins la comprendre.

(...)
Dans la Paix du Sauveur


croix

Grand Merci +++ , paixlumière, pour votre mot d'encouragement...pour un dialogue avec nos frères protestants!

Avec reconnaissance! grâce

Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: Essai de réponse à nos frères évangéliques qui disent ne pas croire au dogme de "Marie Mère de Dieu"   Lun Mai 18 2015, 00:04


J'ai reçu dans ma boite de courriels, au sujet du thème de "la Mère du Seigneur" dont il est question dans ma réponse ci-dessus, le long message d'un certain Jean-Luc B. à qui je ne puis pas répondre sur tous les éléments de ses explications de points de vue bibliques qui me paraissent "controuvés" (je n'ai pas le temps d'y répondre). Pour avoir déjà dialogué avec des frères protestants, je pense que je commence à connaitre assez bien leurs arguments contre les doctrines catholiques. Et je ne sais pas si j'aurai la patience de maintenir encore longtemps ce dialogue que je trouve difficile et qui me parait trop bien parti pour "tourner à vide"

Quoi qu'il en soit, je vous laisse, ci-dessous, au moins une partie du message qu'il m'a fait parvenir; cette partie à laquelle je réponds.

Jean-Luc B. m'écrit:

Citation :

J’arrive un peu après le gros des débats, mais crois qu’il est important de bien poser les raisonnements pour en comprendre les enjeux. Je vois que tu as fait l’effort de chercher à prendre appui sur la Parole pour expliciter ta position catholique concernant le titre de «mère de Dieu», mais il ne me semble cependant pas que tes appuis soit correctement fondés. (...)

« … pour nous il n’y a qu’un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus Christ, par qui sont toutes choses et par qui nous sommes. » (1 Cor. 8 : 6.)

Dans cette formule inspirée, nous pouvons constater que Paul ne sépare pas le Père du Fils, mais il nous apprend à les distinguer l’Un de l’Autre par l’Esprit. Si nous appliquons cette révélation à Myriam, nous comprenons alors qu’elle ne peut pas être la « mère de Dieu », (car il n’y a qu’un seul Dieu : le Père qui n’a évidemment pas de mère) ; mais elle est cependant la «mère du Seigneur» (car il y a un seul Seigneur : Jésus-Christ). D’ailleurs, n’est-ce pas exactement dans les mêmes termes qu’Élisabeth parle de sa parente lorsqu’elle dit : « Comment m’est-il accordé que la mère de mon Seigneur vienne auprès de moi? » (Luc 1 : 43.).

simplement la “mère du Seigneur”.

Pourquoi vouloir absolument affubler Marie de titres et de fonctions qui sont absentes des Textes Sacrés ?

Citation :

Ma réponse à la citation de message
de Jean-Luc B.


« Simplement la mère du Seigneur », écrivez-vous? Merci, Jean-Luc, de nous dire ce que vous croyez au sujet de Marie, la mère de Jésus qui est Seigneur; mais je dois vous dire que, si je lis bien la Bible, il y est pourtant écrit que JÉSUS est non seulement "SEIGNEUR" ainsi que vous l'écrivez, mais qu'il est aussi et plus précisément "SEIGNEUR ET DIEU" : N'est-ce pas en effet Saint Thomas qui a dit «à Jésus» : «MON SEIGNEUR ET MON DIEU» (Jean 20, 28), le reconnaissant donc ainsi comme étant en vérité NON SEULEMENT SEIGNEUR, ainsi que vous l'affirmez, mais le reconnaissant clairement comme étant tout à la fois "SEIGNEUR ET DIEU" ?

Conclusion : Je me sens donc autorisé à croire, en toute bonne conscience, que Marie est vraiment, PAR UNE PURE GRÂCE DE DIEU, la MÈRE DE DIEU, cela EN VERTU DE L'INCARNATION DU CHRIST qui est tout à la fois PLEINEMENT HOMME ET PLEINEMENT DIEU. Mais je prends acte du fait que, de votre côté, vous ne croyez pas que Jésus puisse être désigné comme étant Dieu en même temps qu'Il est désigné comme étant Seigneur.





Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
COQUELICOT
Modérateur
avatar

Date d'inscription : 06/09/2010
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Essai de réponse à nos frères évangéliques qui disent ne pas croire au dogme de "Marie Mère de Dieu"   Lun Mai 18 2015, 08:50

Quel dommage que les protestants contestent le choix de Dieu le Père en la personne de Marie,
qui est une jeune fille juive, vierge et pure créature !

il ne saurait en être autrement, car Dieu le Père a choisi la perle rare pour enfanter son fils,
pour se mettre à notre niveau d'humain faible.

Il est descendu parmi nous par la conception de son fils, "Dieu fait homme" devenu notre Seigneur
en choisissant une pure créature, Marie !
l'un ne va pas sans l'autre, Marie est l'ombre du Christ-Dieu, et de son "fils-Dieu" humain,

je ne pourrait expliquer pourquoi Dieu le Père met dans le coeur de certaines personnes tels éclaircissements sur Marie,
et chez d'autres telles inepties !

Dieu le Père fait incarné son fils Jésus qui existait avant sa conception, en choisissant une jeune fille préparée à glorifier Dieu;
Jésus fait homme, meurt et ressuscite dans la gloire du Père,
Le Père et le Fils ne font qu'un, qui voit le père voit le Fils.

Dieu dit que nous sommes tous membres du Christ, donc
Marie, mère humaine de Jésus reste sa maman, elle est dans le Fils aussi !



en contestant Marie, mère de Jésus, c'est Dieu le Père qui est atteint dans son choix !!!

en résumé pour mieux me faire comprendre :

Dieu et son Fils existaient avant toute création,
Dieu le Père décide de faire incarner son Fils,
Il choisit une créature humaine, en la personne de Marie,
elle-même préparée à glorifier Dieu par ses parents Anne et Joachim honorant Dieu;

Le Fils-Dieu Jésus fait homme est à l'image du Père;

Marie, membre de Dieu-Fils, reste sa mère; une maman reste toujours une maman !!!!
Qui voit le Père, voit Jésus,
ce même Jésus qui nous faits devenir ses membres,
donc, Marie est mère, et membre du Corps du Dieu-Fils Jésus;

Qui voit le Christ voit Marie dans l'ombre du Christ .
Jésus sur la Croix, nous a donné sa mère,
donc Marie, mère et membre du Christ est notre mère.

c'est d'une logique !

prions pour que l'Esprit-Saint éclaire tous les coeurs, amen.


_________________
Tout vient de Dieu
tout lui appartient
tout lui revient.
Revenir en haut Aller en bas
marie-rose
membre
avatar

Date d'inscription : 19/03/2011
Localisation : bouches du rhone

MessageSujet: Re: Essai de réponse à nos frères évangéliques qui disent ne pas croire au dogme de "Marie Mère de Dieu"   Lun Mai 18 2015, 11:23

Comme tu dis Coquelicot d'une logique!!
Je l'ai dit à une maie évangéliste
Une parole me percute moi sur la personne de Marie et ne comprends pas que nos frères protestants ou évangélistes n'en tiennent pas cas"Désormais toutes les générations me diront Bienheureuse"
Et c'est ainsi que l'Eglise la nomme "La Bienheureuse Vierge Marie"
fleurs et bisou Pour toi Mère chérie,Mère de mon Sauveur
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: Essai de réponse à nos frères évangéliques qui disent ne pas croire au dogme de "Marie Mère de Dieu"   Lun Mai 18 2015, 15:04


À lire les réactions de nos amis évangéliques à propos du dogme "Marie Mère de Dieu"
(les quelques courtes réactions que je vous reproduis ci-dessous),
il y a deux choses qui me frappent en celles-ci :

1) Ces évangéliques, qui réagissent à propos de la foi catholique affirmant que "Marie est Mère de Dieu", m'apparaissent d'une sincérité dont je ne doute pas.

2) Mais il est aussi évident pour moi que leur sincérité n'est pas une garantie de vérité; et je suis presque saisi de découragement dans ce dialogue que j'ai avec eux, quand je lis comment ils définissent, de manière absurde, ce que croient les catholiques: pour eux, l'Église catholique considéreraient la Vierge Marie comme "une déesse qui serait, ni plus ni moins, l'épouse  affraid  (co-éternelle?) de Dieu le Père", si je comprends bien le sens général de leurs réactions.

Quoi qu'il en  soit, je vous donne, en citations ci-dessous, quelques exemples de leurs réactions ainsi que ma réponse à sylas (je n'ai vraiment pas le temps de lire et de réagir à leurs très nombreuses réactions) ; ...puisque ces citations peuvent vous donner une idée de la difficulté qu'il y a (pour moi du moins) à dialoguer avec eux, cela en tenant compte de leur compréhension primaire, faussée et décalée (et parfois accompagnée de sophismes et de raisonnements tordus), concernant le dogme catholique de "Marie Mère de Dieu".

Citation :

stigmamax
18 mai 2015 • 12 h 45 min

Au vu du nombre de commentaire au sujet de Marie, on voit bien que les catholiques n’apprendront jamais tant qu’ils ne liront pas les Ecritures honnêtement. Que leur dire alors au sujet de l’utilité d’un pape, du purgatoire, des prières aux saints et j’en passe. On en finirait pas ! C’est tenter de vider l’océan avec une petite cuillère. Ils sont avertis, c’est leur responsabilité devant Dieu.


( La réaction ci-dessous m'apparait un bel exemple de sophisme et de discussion byzantine (inutile))

philaz
18 mai 2015 • 13 h 40 min

Si Marie est « la mère de Dieu » parce que Jésus est Dieu, alors Marie est aussi « la mère de l’homme » parce que Jésus est homme.
Pourquoi choisir le titre « Marie mère de Dieu » plutôt que le titre « Marie mère de l’homme » ?
En choisissant le titre « Marie mère de Dieu », on occulte l’autre titre « Marie mère de l’homme », on occulte donc que Jésus est un homme. C’est une des premières erreurs que l’apôtre Jean a dénoncée (1 Jean 4.2-3).
En réalité, le Nouveau Testament ne donne aucun titre à Marie.
Pour qu’un enseignement soit exact, il faut que cet enseignement soit en accord avec l’ensemble du Nouveau Testament, hors dans le Nouveau testament, ni Jésus-Christ, ni les apôtres n’ont donné un titre spécial à la mère de Jésus.


sylas
18 mai 2015 • 15 h 54 min

Ceux qui délirent n’ont qu’à continuer dans leurs « essais religieux ». Quand Christ reviendra (personne d’autre ne reviendra) les menteurs seront à gauches et les justes à droite. Pour le cas de Marie ce n’est pas une question de théologie, elle n’est pas la mère de Dieu! Tout comme vous avez tenter de déifier le pape en disant qu’il est infaillible! Etudier la Parole de Dieu et cessons de nous comporter comme des politiciens (pouvoir et opposition). Au commencent….était la parole et la parole était avec Dieu.Marie existait -elle avant Jésus? Les catholiques ne ne veulent pas aller à la recherche de la vérité mais se cantonnent sur des concile des écrits de personnalités. Pourtant la Bible est claire. DIEU N’A PAS DE FEMME!

Citation :

Ma réaction

@ sylas
Quelle confusion chez-vous, cher ami, en ce que vous croyez comprendre et attribuez faussement à la doctrine catholique au sujet du dogme "Marie Mère de Dieu" ! Comment se fait-il que vous n'ayez pas encore compris que les catholiques ne croient pas, de fait, que ce soit de Marie (une simple créature de Dieu, mais une créature hautement graciée) que Jésus, le Fils de Dieu, tire son essence divine. J'espère que vous ne voudrez pas de vous citer, ci-dessous ce petit extrait d'un article qui traite, non sans une sympathique ironie, votre absurde croyance actuelle à propos de l'enseignement catholique sur le dogme de "Marie Mère de Dieu".

Citation :

« Après avoir tenté de dépouiller Marie de la gloire de sa virginité, certains s'efforcent généralement de lui ravir encore le nom de "Mère de Dieu", absurde à leur yeux, parce que, nous apprennent-ils, ce n'est pas d'elle que le fils de Dieu tire son essence divine. Découverte merveilleuse et sublime, à laquelle il ne manque, pour leur gloire, que d'avoir été faite par eux et de n'être pas tirée des ordures hérétiques du 5ème siècle de l'Eglise.

Mais s'il est vrai, comme nous le confessons sans peine, que CE N'EST PAS DE MARIE QUE JÉSUS-CHRIST TIRE SON ESSENCE DIVINE QUE DE TOUT TEMPS IL PARTAGE AVEC SON PÈRE, il est vrai aussi que les deux natures réunies en Jésus Christ, ne faisant de lui qu'une seule et même personne, MARIE EST LA MÈRE DE DIEU PAR LÀ-MÊME QUE SON FILS EST DIEU. »


En savoir plus sur http://mystiquereligieuse.e-monsite.com/pages/vierge-marie/marie-mere-de-dieu-et-sur-le-silence-des-apotres-a-l-egard-du-culte-de-la-sainte-vierge.html#k4MW6YBIlJ9EzKLo.99

Stan
Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
paixlumière
membre
avatar

Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Re: Essai de réponse à nos frères évangéliques qui disent ne pas croire au dogme de "Marie Mère de Dieu"   Lun Mai 18 2015, 21:07

Chapeau bas pour votre tact et votre délicatesse Stan.
Un vrai gentleman! Smile

Ce différent d'avec les protestants est épuisant car ils sont vraiment dans leurs trucs et leurs idées tournent vite en rond.
Eux qui prient souvent l'Esprit Saint et lisent la Bible, il est étonnant de voir qu'ils font toujours les mêmes pirouettes depuis 500 ans...

Quand je suis venu au Seigneur, je ne savais vers quelle église il fallait me tourner, (il y en a tant!) mais en réfléchissant bien, en écoutant parler beaucoup de monde de différentes confessions, et surtout, en me laissant guider par l'Esprit Saint, je suis arrivé à bon port!
Et il a fallu passer outre les difficultés de Vatican 2!

Ce que je comprends d'avec les protestants, c'est qu'ils ne veulent que personne ne "volent la vedette" au Seigneur.
Ils sont à fond sur Jésus.... le Seigneur.... c'est direct.... 

Mais ils offensent Dieu en ne respectant pas le don merveilleux qu'Il a fait au monde par Marie.

Je crois que c'est ça qui les bloquent et ils trouvent des excuses à caractère ignoble (quand ils disent que aimer ou prier Marie c'est de l'idolâtrie) qui sont totalement fausses mais utiles pour rester près de jésus sans passer par Marie.

Ce comportement me rappelle le texte sur les 7 types de faux dévots de la Sainte Vierge écrit par Saint Louis-Marie Grignan de Montfort.




Je trouve sept sortes de faux dévots et de fausses dévotions à la Sainte Vierge, savoir :

1° les dévots critiques,
2° les dévots scrupuleux,
3° les dévots extérieurs,
4° les dévots présomptueux,
5° les dévots inconstants,
6° les dévots hypocrites,
7° les dévots intéressés.

Les dévots scrupuleux sont des gens qui craignent de déshonorer le Fils en honorant la Mère, d'abaisser l'un en élevant l'autre. Ils ne sauraient souffrir qu'on donne à la Sainte Vierge des louanges très justes, que lui ont données les saints Pères ; ils ne souffrent qu'avec peine qu'il y ait plus de monde devant un autel de Marie que devant le Saint-Sacrement, comme si l'un était contraire à l'autre ; comme si ceux qui prient la Sainte Vierge ne priaient pas Jésus-Christ par elle ! Ils ne veulent pas qu'on parle si souvent de cette auguste Souveraine, qu'on s'adresse si souvent à elle. (...)
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: Essai de réponse à nos frères évangéliques qui disent ne pas croire au dogme de "Marie Mère de Dieu"   Lun Mai 18 2015, 23:56

Merci +++  Paixlumière, pour vos paroles sympathiques et encourageantes; mais merci surtout pour vos remarques concernant nos amis les évangéliques; des remarques qui me permettent de cerner davantage la façon de raisonner de ceux-ci qui ne donnent sans doute pas le même poids de sens que nous à certains mots.

J'ai bien apprécié votre référence aux écrits de Saint Louis-Marie Grignion de Monfort, qui parle en effet de la Vierge Marie comme étant "l'excellent chef-d'oeuvre du Très-Haut", mais qui n'hésite pas aussi à dire d'elle que «comparée à la Majesté infinie (de Dieu), elle est moindre qu'un atome, ou plutôt n'est rien du tout, puisqu'Il est Seul « Celui qui est ». Mais je pense qu'il est préférable de lire le "Traité de la Vraie Dévotion à la Vierge Marie" par ce grand saint, afin d'avoir un juste compréhension de la Place unique de la Vierge Marie dans l'Histoire de notre Salut par Jésus Christ notre Unique Sauveur.



Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
COQUELICOT
Modérateur
avatar

Date d'inscription : 06/09/2010
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Essai de réponse à nos frères évangéliques qui disent ne pas croire au dogme de "Marie Mère de Dieu"   Mar Mai 19 2015, 08:46

" comparée à la Majesté infinie (de Dieu), elle est moindre qu'un atome, ou plutôt n'est rien du tout, puisqu'Il est Seul « Celui qui est » "

rien de choquant dans ce propos, car Marie s'efface d'elle-même devant son fils Jésus, elle est l'humble servante de Dieu !

comme je l'ai bien précisé, Marie est l'ombre de Jésus, l'un ne va pas sans l'autre.
Jésus est l'image de Dieu et l'inverse et l'un ne va pas sans l'autre,
Marie est l'ombre du Fils et du Père.

Marie ne revendique rien, sinon que d'aller à son fils Jésus !!!!

Marie est le choix de Dieu le Père, et cela est incontestable !


merci Stan pour ta sainte patience !





_________________
Tout vient de Dieu
tout lui appartient
tout lui revient.
Revenir en haut Aller en bas
Lily-Anne
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

MessageSujet: Re: Essai de réponse à nos frères évangéliques qui disent ne pas croire au dogme de "Marie Mère de Dieu"   Mar Mai 19 2015, 11:49

Bonjour à tous chrétiens...

Dieu est tout et nous sommes créés à son image.

Jésus dit : " Qui me voit, voit le Père " Jean 14, 9

Marie montrerait-elle tout simplement le côté féminin de Dieu ? 


J'aime beaucoup l'approche du Frère Daniel BOURGEOIS comme il nous la présente dans une homélie dont voici quelques extraits :

Citation :
.... Tout ce qui est de la réalité globale du peuple, de la terre et de la ville sainte, Jérusalem en tant qu'elle accueille le salut et d'ordre féminin. Cela rejoint une métaphore extrêmement profonde et très typique dans la tradition biblique. Dieu est celui qui donne la vie, qui donne la semence et qui fait germer. Par conséquent, il faut que la ville, la terre, et le peuple soient les récepteurs de cette fécondité divine et que ce soit là que se développe à proprement parler le dessein de Dieu. Si du point de vue de l'initiative divine l'histoire du salut est au masculin, du point de vue de sa réalisation concrète dans la création, elle se conjugue au féminin. Et c'est précisément cette complémentarité des deux qui fait pour l'ensemble des événements bibliques cette merveilleuse histoire, c'est que depuis le début de la création du couple originel, Adam et Ève, jusqu'à la fin où la Jérusalem céleste belle comme une épouse s'avance vers son Époux, à la rencontre de son Dieu pour recevoir la plénitude du salut. Dans tous les cas, c'est la figure féminine comme telle qui est exaltée comme étant celle qui reçoit le salut.
Dans la tradition biblique, la féminité, c'est le statut de la création. Et que l'on soit homme ou femme, devant la puissance de la fécondité du salut de Dieu, nous sommes tous "au féminin". Nous sommes tous les récepteurs de la puissance divine et de la fécondité du salut. C'est ce qui est admirablement manifesté dans le petit récit de la visitation si lourd de conséquences. A partir du moment où Dieu a manifesté sa force de germination dans le cœur d'Élisabeth, là où précisément, elle et son mari trop vieux ne pouvaient plus avoir d'enfants, se manifeste la puissance de sa fécondité en leur donnant d'attendre un enfant, ou que ce soit dans le cœur de Marie, cette jeune fille vierge qui est fécondée par la puissance de l'Esprit, dans les deux cas, la réalité même du surgissement de la nouveauté dans l'histoire, c'est l'initiative absolue et gratuite de Dieu en tant qu'il fait germe dans le cœur et dans la vie, dans le sein de ces deux femmes, les données d'une vie et d'un régime nouveau de salut....
... Enfin, la troisième chose, c'est la dimension liturgique de la féminité, qui est magnifiquement incarnée dans le Magnificat à tel point que l'Église a tenu à garder ce Magnificat comme le pivot de la prière du soir qui se termine toujours par le cantique de Marie. Le Magnificat, c'est le fait que Marie dans la grandeur même du destin qui lui est confié et qui est reconnu par Élisabeth, commence à proclamer la louange et la reconnaissance dans cette louange du salut de Dieu. C'est pour cette raison qu'aujourd'hui encore, lorsque l'Église se met à chanter le Magnificat, elle est littéralement Marie enceinte de Dieu et qui l'annonce au monde, et qui montre comment en elle cette germination de la puissance de Dieu la rend très heureuse et comme le témoin liturgique et célébrant de la puissance de Dieu en elle.....
  

Les Pères de l'Eglise et certains théologiens disent que Dieu est à la fois Père et Mère.
Citation :
 quand on dit que Dieu est "père" ! Il est père et mère en même temps. Pour essayer d’avancer un peu dans cette compréhension, il faut nous rappeler que la Genèse nous dit bien que lorsque Dieu crée l’homme à sa ressemblance, "homme et femme il les [l’homme = homo] créa"(2) : c’est ensemble que l’homme et la femme peuvent ressembler à Dieu, jamais l’un sans l’autre…


(2) Gn 1, 27 : "Et creavit Deus hominem ad imaginem suam ; ad imaginem Dei creavit illum ; masculum et feminam creavit eos."



http://peresdeleglise.free.fr/Credo/createur.htm


 


L-A

_________________
Revenir en haut Aller en bas
COQUELICOT
Modérateur
avatar

Date d'inscription : 06/09/2010
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Essai de réponse à nos frères évangéliques qui disent ne pas croire au dogme de "Marie Mère de Dieu"   Mer Mai 20 2015, 10:26

pensée de ce jour de saint Pio


Le Christ règne au Ciel avec la nature humaine qu'il tient de Marie.
C'est pourquoi il a voulu que sa mère s'y trouve avec lui
et partage pleinement sa gloire, et avec son âme et avec son corps
Le corps de Marie, pas un instant n'avait été esclave du démon et du péché;
il était donc normal qu'il ne le soit pas non plus de la corruption ( Ep 4, 967).

_________________
Tout vient de Dieu
tout lui appartient
tout lui revient.
Revenir en haut Aller en bas
Lily-Anne
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

MessageSujet: Re: Essai de réponse à nos frères évangéliques qui disent ne pas croire au dogme de "Marie Mère de Dieu"   Mer Mai 20 2015, 11:03

Chère Coquelicot, le problème - et pour rester dans l'esprit de ce fil - est qu'il est très difficile de parler de nos saints catholiques à des évangéliques...

Si je les ai bien compris, tout se situe dans la bible, le reste  s\'interroger

 L-A

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Essai de réponse à nos frères évangéliques qui disent ne pas croire au dogme de "Marie Mère de Dieu"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Essai de réponse à nos frères évangéliques qui disent ne pas croire au dogme de "Marie Mère de Dieu"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: Actualités Religieuses-
Sauter vers: