VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  

Partagez | 
 

 Les évêques de France appellent à prier pour la paix en Ukraine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lily-Anne
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

MessageSujet: Les évêques de France appellent à prier pour la paix en Ukraine   Jeu Fév 12 2015, 11:45

Le président de la Conférence des Évêques de France, Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille, et les membres du Conseil permanent ont appelé les catholiques à prier pour « une paix acceptable en Ukraine ». Ils proposent aux communautés catholiques de « célébrer à cette intention une « messe pour la paix et la justice » ».

Le texte de l’appel:
Citation :
Alors que se poursuivent et s’intensifient les démarches politiques en faveur de la recherche d’une paix acceptable en Ukraine, Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille et Président de la Conférence des évêques de France, avec les membres du Conseil permanent, invite les catholiques de notre pays à continuer de porter dans la prière avec ferveur les habitants de cette région déjà meurtrie.

Les communautés catholiques pourront célébrer à cette intention une « messe pour la paix et la justice ».

« Il nous faut prier sans nous lasser pour l’ensemble des dirigeants qui cherchent les chemins pour une paix durable et acceptable par tous et demander à Dieu de soutenir dans leurs efforts quotidiens les artisans de paix » ajoute Mgr Pontier.

Il rappelle que Mgr Borys Gudziak, évêque pour les ukrainiens de rite byzantin en France fait partie intégrante de la conférence des évêques de France et qu’à de nombreuses reprises celui-ci a informé ses confrères de la situation de son pays.
Mgr Olivier Ribadeau Dumas
Secrétaire Général et Porte-parole de la Conférence des Évêques de France
http://www.riposte-catholique.fr/riposte-catholique-blog/eglise-en-france-riposte/les-eveques-de-france-appellent-a-prier-pour-la-paix-en-ukraine

_________________
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Les évêques de France appellent à prier pour la paix en Ukraine   Jeu Fév 12 2015, 17:54

Stan a déjà ouvert une file concernant cette nouvelle, mais je crois qu'il est aussi de bon ton de ramener la nouvelle en cette file :


Accord à Minsk pour un cessez-le-feu et un retrait de l’artillerie (EDIT)

Citation :
Restons quand même prudents (Merkel prévient qu’il y a encore de «gros obstacles»), mais c’est un très bonne base !

Ça va mieux quand même mieux quand les Américains ne s’en mêlent pas…

Il prévoit en gros que les armes vont se taire et reculer, que l’Ukraine va être plus décentralisée, le Donbass va voter, et Kiev récupérera le contrôle de sa frontière.

Vous notez que c’est du pur bon sens, que c’est ce que demandait Kissinger ou Poutine depuis le début, et ce que je défendais depuis le début…

Presque 1 an de guerre pour en arriver là…

Après je reste dubitatif sur primo la capacité de Kiev à faire accepter ça à ses milices et secundo à ce que le Parlement ukrainien accepte une large décentralisation… Nous verrons…

P.S. contrairement à ce que je lis souvent, les représentants du Donbass étaient bien là et ont évidement signé l’accord. Les dirigeants qu’on voit sur les photos n’ont pas signé l’accord, ils ont simplement accepté d’en être les garants…


http://www.les-crises.fr/accord-a-minsk-pour-un-cessez-le-feu-et-un-retrait-de-lartillerie/


Citation :
Bon résumé du Point


Les dirigeants européens et les présidents ukrainien et russe sont parvenus jeudi à Minsk à se mettre d’accord pour imposer dès dimanche un cessez-le-feu et créer une zone démilitarisée élargie en Ukraine, mais de “gros obstacles” subsistent, a prévenu Angela Merkel au terme de négociations marathon. Cet accord, qui selon Berlin est encore loin d’apporter la paix en Ukraine, reprend les grandes lignes des accords déjà signés à Minsk en septembre et qui prévoyaient déjà cessez-le-feu, retrait des pièces d’artillerie ou échanges de prisonniers.

Mais le fait qu’il ait été conclu au plus haut niveau, entre Vladimir Poutine opposé à Petro Porochenko, soutenus par Angela Merkel et François Hollande, donne plus de poids à l’accord. Formellement toutefois, le président russe n’a rien signé. Les Européens, leur protégé ukrainien et lui-même n’ont accouché que d’une “déclaration de soutien” au texte, lui signé par les rebelles séparatistes et par les émissaires de Kiev, sous le patronage de la Russie et de l’OSCE. “On a réussi à trouver un accord sur l’essentiel”, s’est félicité Vladimir Poutine, François Hollande évoquant un “règlement politique global” même si “tout n’est pas encore accompli”.

De son côté, la chancelière Angela Merkel a douché les espoirs d’une paix immédiate, déclarant ne se faire “aucune illusion” sur le fait qu’il y ait encore “de gros obstacles” à surmonter avant d’arriver à une solution au conflit ukrainien. L’accord “n’est pas une solution globale et encore moins une percée”, a renchéri le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, tout en saluant un “pas en avant qui nous éloigne d’une spirale d’escalade militaire”, mais “sans euphorie, car cela a été une naissance difficile”. Les dirigeants séparatistes ont estimé que l’accord pouvait faire espérer une “solution pacifique” au conflit.

Cessez-le-feu

La feuille de route signée par le Groupe de contact, constitué de représentants ukrainiens et les rebelles pro-russes, encadrés par leurs homologues russes et de l’OSCE, porte sur un cessez-le-feu en vigueur dès dimanche, et sur le retrait des belligérants et de leurs armes lourdes permettant la création d’une zone tampon élargie, passant de 30 kilomètres à 50 à 70 kilomètres autour de la ligne de front.

“Toutes les questions ont été traitées par ce texte qui a été signé par le groupe de contact et les séparatistes”, a déclaré le chef de l’État français, lors d’une déclaration commune, aux côtés de la chancelière allemande.

La signature de cet accord intervient après une nuit blanche pour François Hollande, Angela Merkel, Vladimir Poutine et Petro Porochenko à Minsk pour tenter d’arracher un plan de paix pour l’Ukraine. Jusqu’à l’annonce du président russe, qui a marqué la fin des négociations, peu de signes tangibles permettant d’espérer la conclusion d’un accord avaient été observés, alors que le temps presse et que les violences en Ukraine n’ont pas faibli, douze personnes au moins ayant péri ces dernières heures dans des combats et bombardements.

Dans le fief rebelle de Donetsk, les tirs d’artillerie tirés des positions séparatistes n’ont pas cessé de la nuit.

Négociations difficiles

Les pourparlers étaient plus que compliqués. La géographie d’abord : les négociations se sont déroulées dans deux endroits de la capitale biélorusse. D’un côté, les dirigeants européens et les présidents russe et ukrainien. De l’autre, le groupe de contact sur l’Ukraine. Le sommet de Minsk a été un ballet de conseillers, de portes ouvertes et refermées, de conciliabules à trois – Hollande-Merkel avec Poutine, Hollande-Merkel avec Porochenko – et de négociations autour d’un plateau repas dans l’imposante salle aux colonnes de marbre de la présidence biélorusse.

Jusqu’à jeudi matin, le président Petro Porochenko se montrait pessimiste. “Malheureusement, il n’y a pas encore de bonnes nouvelles. Pour l’instant, il n’y a aucune nouvelle”, a déclaré Petro Porochenko à l’AFP. “Il y a des conditions (posées par les Russes) que je considère comme inacceptables”, a-t-il ajouté. Signe que les discussions étaient cependant entrées dans une phase décisive, les dirigeants séparatistes de la “république” autoproclamée de Donetsk, Alexandre Zakhartchenko, et de Lougansk, Igor Plonitski, avaient rejoint le Groupe de contact pour les négociations. L’accord devait porter “sur la mise en oeuvre concrète de l’accord de Minsk du 5 septembre”, selon une source proche des négociations.

Resté pour l’essentiel lettre morte, le “protocole” de cessez-le-feu signé le 5 septembre à Minsk, développé par un mémorandum du 19 septembre, est jusqu’à présent le seul accord signé par toutes les parties pour tenter de régler un conflit qui a fait plus de 5 300 morts en dix mois.

La rencontre en Biélorussie a été organisée au terme d’une semaine d’intenses consultations diplomatiques dont les dirigeants français et allemand, qui s’étaient rendus vendredi à Moscou pour y rencontrer M. Poutine, ont pris l’initiative. Avant le sommet, les soldats ukrainiens et rebelles intensifiaient leurs combats sur le terrain pour arriver en position de force à la table des négociations.

Selon l’Élysée, le président français et la chancelière allemande avaient annoncé compter “tout essayer” pour trouver une issue diplomatique à une crise qui a généré la pire période de confrontation entre la Russie et les Occidentaux depuis la fin de l’URSS en 1991. De Washington, le président américain Barack Obama avait fait monter les enchères en appelant Vladimir Poutine pour lui dire que s’il poursuivait sa stratégie “agressive” en Ukraine, la Russie verrait le “prix à payer” augmenter.

Source : Le Point

L’accord

Le résumé n’est pas encore disponible en français, mais RT en donne le détail (je mettrais ça en français plus tard). Si quelqu’un peut traduire en commentaire – merci !

Notez les différences pour les photos




Source : RT.com (et ici)

Le Courrier de Russie a traduit l’accord :

Cessez-le-feu immédiat et universel dans les zones actuellement contrôlées par les républiques de Donetsk et de Lougansk et respect strict de ce cessez-le-feu à compter du 15 février 2015 à minuit (heure ukrainienne).
Retrait de tous les armements lourds par les deux côtés, à des distances égales, afin de créer des zones de sécurité : d’une largeur de 50 km minimum d’écartement pour les systèmes d’artillerie d’un calibre de 100 mm et plus, d’une largeur de 70 km pour les lance-roquettes multiples, et d’une largeur de 140 km pour les lance-roquettes Tornado-S, Ouragan, Smertch et les systèmes de missiles tactiques Totchka (Totchka U) :
– pour les troupes armées ukrainiennes : depuis la ligne de démarcation de fait ;

– pour les formations armées des zones actuellement contrôlées par les républiques de Donetsk et de Lougansk : depuis la ligne de démarcation établie par le mémorandum de Minsk du 19 septembre 2014.

Le retrait des armements lourds énumérés plus haut ne doit pas commencer plus tard que le lendemain du cessez-le-feu, et être achevé dans une période de 14 jours.

Ce processus sera assisté par l’OSCE avec le soutien du Groupe de contact tripartite.

L’OSCE assurera une surveillance et un contrôle efficace du régime de cessez-le-feu et du retrait des armements lourds dès le premier jour du retrait, en y employant toutes les ressources techniques nécessaires, notamment des satellites, des drones, des systèmes de radiolocalisation, etc..
Le lendemain du retrait, entamer le dialogue sur les modalités de conduite d’élections locales, conformément à la législation ukrainienne et à la loi ukrainienne « Sur le régime temporaire d’autogestion locale dans des zones actuellement contrôlées par les républiques de Donetsk et de Lougansk », et également sur le régime futur de ces régions, sur la base de la loi ukrainienne.
Sans tarder, pas plus tard que 30 jours à compter de la date de signature de ce document, adopter un décret de la Rada suprême d’Ukraine mentionnant le territoire sur lequel s’étend le régime particulier, conformément à la loi ukrainienne « Sur le régime temporaire d’autogestion locale dans des zones actuellement contrôlées par les républiques de Donetsk et de Lougansk », sur la base de la ligne fixée dans le mémorandum de Minsk du 19 septembre 2014.

Garantir la grâce et l’amnistie, par le biais de l’adoption et de la mise en vigueur d’une loi interdisant la poursuite et la condamnation des personnes en lien avec les événements ayant eu lieu dans les régions ukrainiennes actuellement contrôlées par les républiques de Donetsk et de Lougansk.
Garantir la libération et l’échange de tous les otages et personnes illégalement détenues sur la base du principe « tous contre tous ». Ce processus devra être achevé au plus tard cinq jours après le retrait.
Garantir l’accès sécurisé, la fourniture, la conservation et la distribution d’aide humanitaire aux nécessiteux sur la base d’un mécanisme international.
Détermination des modalités du rétablissement total des liens socio-économiques, notamment les versements sociaux, comme le paiement des retraites et les autres versements (encaissements et recettes, paiement en temps voulu de toutes les factures communales, rétablissement de l’imposition dans le cadre du champ juridique de l’Ukraine).
À cette fin, l’Ukraine rétablira la gestion en segment de son système bancaire dans les régions touchées par le conflit, et il sera peut-être crée un mécanisme international pour faciliter ces versements.

Rétablissement d’un contrôle total du gouvernement ukrainien sur la frontière étatique dans toute la zone de conflit, qui doit commencer le lendemain des élections locales et s’achever après la fin du règlement politique universel (élections locales dans des zones actuellement contrôlées par les républiques de Donetsk et de Lougansk sur la base de la loi ukrainienne et réforme constitutionnelle) d’ici la fin de l’année 2015, sous condition de l’exécution du point 11 – par des consultations et en accord avec les représentants des régions particulières de Donetsk et de Lougansk dans le cadre du Groupe de contact tripartite.
Évacuation depuis le territoire de l’Ukraine de toutes les formations armées et de la technique militaire étrangères, ainsi que des mercenaires, sous la surveillance de l’OSCE. Désarmement de tous les groupes illégaux.
Conduite d’une réforme constitutionnelle en Ukraine, avec entrée en vigueur d’ici fin 2015 de la nouvelle constitution, qui servira d’élément clé de la décentralisation (avec prise en compte des particularités des zones actuellement contrôlées par les républiques de Donetsk et de Lougansk, acceptée par les représentants de ces régions), et également adoption d’une législation permanente sur le statut spécial des régions particulières de Donetsk et de Lougansk, avant la fin de l’année 2015.
Sur la base de la loi ukrainienne « Sur le régime temporaire d’autogestion locale dans les zones actuellement contrôlées par les républiques de Donetsk et de Lougansk », les questions concernant les élections locales seront débattues avec les représentants des régions particulières de Donetsk et de Lougansk dans le cadre du Groupe de contact tripartite. Les élections seront conduites dans le respect des standards de l’OSCE correspondants et sous la surveillance du BIDDH de l’OSCE.
Intensifier l’activité de Groupe de contact tripartite, notamment par le biais de la création de groupes de travail pour l’exécution des aspects correspondants des accords de Minsk. Ces groupes reflèteront la composition du Groupe de contact tripartite.
Ces mesures, conformément à la loi « Sur le régime temporaire d’autogestion locale dans les zones actuellement contrôlées par les républiques de Donetsk et de Lougansk », incluent ceci :

– Les personnes liées aux événements ayant eu lieu dans les régions de Donetsk et de Lougansk ne seront ni condamnées, ni poursuivies, ni discriminées ;

– droit à l’autodétermination linguistique ;

– participation des organes d’autogestion locale à la désignation des responsables des organes du Parquet et des juges dans les zones actuellement contrôlées par les républiques de Donetsk et de Lougansk ;

– possibilité pour les organes centraux du pouvoir exécutif de conclure avec les organes d’autogestion locale correspondants des accords relatifs au développement économique, social et culturel des zones actuellement contrôlées par les républiques de Donetsk et de Lougansk ;

– l’État assurera le soutien du développement socio-économique les zones actuellement contrôlées par les républiques de Donetsk et de Lougansk ;

– contribution des organes centraux du pouvoir à la collaboration transfrontalière des zones actuellement contrôlées par les républiques de Donetsk et de Lougansk avec les régions de la Fédération de Russie ;

– création de détachements de milice populaire selon les décisions des conseils locaux, dans le but de maintenir l’ordre public dans les zones actuellement contrôlées par les républiques de Donetsk et de Lougansk ;

– les mandats des députés des conseils locaux et des responsables élus lors des élections anticipées fixées par la Rada suprême d’Ukraine par cette loi ne peuvent être suspendus avant terme.

Ce document a été signé par les membres du Groupe de contact tripartite :

L’ambassadeur Heidi Tagliavini (OSCE)

Le deuxième président d’Ukraine L.D. Koutchma

L’ambassadeur de Fédération de Russie en Ukraine M. I. Zoubarov

A.V. Zakhartchenko (République de Donetsk)

I.V. Plotnitskiï  (République de Lougansk)


O.B.  : Objectivement, cela semble censé, non ?

Pour finir, la une de Sputnik, orienté Russie :


http://www.les-crises.fr/accord-a-minsk-pour-un-cessez-le-feu-et-un-retrait-de-lartillerie/

SVP, notez en particulier cette date qui saute aux yeux de tout chrétien français :


11 février 2015 : la fête de Notre-Dame de Lourdes


Quand on sait à quel point il existe un lien très fort entre Notre Dame de Fatima et la Russie, au travers de la Consécration faîte par le Pape Jean Paul II ... de la renaissance spirituelle de la Russie ... je ne peux m'empêcher de faire le rapprochement avec la fête de Notre Dame de Lourdes et le président de la république française comme instrument de paix !!!

OUI, prions pour la PAIX, prions pour que l'ACTION de la Très Sainte Vierge Marie soit on ne peut plus efficace ... qu'aucune force de mal ne puisse prendre pouvoir par quelque travers que ce soit ... que Hollande devienne un "artisan de Paix" lui l'ancien "va t'en guerre", lui l'ancien "capo de l'enfer" ... Amen

André Dominique
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Les évêques de France appellent à prier pour la paix en Ukraine   Jeu Fév 12 2015, 18:59

Ce lundi 9 février j'ai été particulièrement touché par un article concernant François Hollande écrit par Pierre Jovanovic.

http://www.jovanovic.com/blog.htm

Je n'ai pu vous le ramener tel quel ... car à mes yeux le "hollande d'hier" n'est plus le "Hollande d'aujourd'hui".

Dernièrement lors de la grande marche de "Charlie Hebdo", j'ai vu le président toujours de travers intérieurement  ... mais plus à se rouler par terre, à se tordre de rire en se moquant de nous ... plutôt avec un sourire en coin, malicieux ... malgré tout, ce n'est pas du tout un saint !!!
J'étais dubitatif :
- est-il rentré dans le rang du mauvais, a-t-il reçu des dons supplémentaires du mauvais ?

C'était donc ce lundi quand j'ai vu l'image représentative de cette vidéo que j'ai repensé "CIBLE" !


Pierre Jovanovic est toujours encore dans la perception du passé et s'exprime encore en ce sens ; il convient de dépasser cette perception pour récolter au passage des infos de première main :

Citation :
Au cours de sa conférence de presse la semaine dernière, il se passa un phénomène très curieux, sachant que nous sommes en plein hiver. Une mouche, une très grosse même..., donc quelques chose avec des ailes, s'est matérialisée dans le salon rouge pendant que le Président parlait tout en ne disant rien. Et cette mouche, la seule à apprécier son discours, l'a pris comme cible devant une centaine de journalistes (n'en croyant pas leurs yeux), tournant autour de lui comme un requin, de plus en plus près, jusqu'à se poser carrément sur son front ou sur sa tête, et ne plus en bouger...

L ö L !

Voici un mois, lors du défilé Charlie, ce fut une autre chose avec des ailes, un pigeon, qui avait arrosé de sa fiente l'épaule droite de François Hollande. Je vous épargne la liste de ses poisses diverses et variées sauf deux, tout aussi parlantes: 1) l'autobus qui le transportait en province et qui perdit carrément une porte à 100 km/h sur l'autoroute, du jamais vu de mémoire de chauffeur, et 2) alors qu'il était assis dans la salle de projection de la médiathèque flambant neuve de sa ville d'élection, le système d'alarme devint fou et sonna comme en 1940 prévenant d'un bombardement, le forçant à évacuer les lieux qu'il était venu... inaugurer!

Je dis: chapeau, Monsieur le Président, là, c'est très très fort... Bravo, rien à dire. On va pouvoir tourner la suite de la Chèvre dans laquelle vous serez le nouveau partenaire de Depardieu. Le succès dans la malchance sera au rendez-vous.

Question: cette mouche est-elle un signe? Vu sa taille et sa couleur, c'est clairement une mouche noire. Voici ce que dit Wiki: "La mouche grise de la viande (Sarcophaga carnaria), aussi appelée « mouche à damier » ou « mouche grise », est l'une des grosses mouches communes de la famille des Sarcophagidae qui, en zone tempérée, entre dans les maisons pour pondre sur la viande. Dans la nature, elle pond sur les animaux morts dont ses asticots se nourrissent. Son nom scientifique, comme le mot « sarcophage » vient du grec : sarcos=chair et phagein=dévorer. C'est une des espèces que les hygiénistes cherchent à éloigner de l'habitation en raison de la possibilité qu'elle véhicule des bactéries, champignons ou virus pathogènes notamment prélevés sur des cadavres à l'extérieur".

Interbible dans son étude des animaux dans la Bible nous dit: "Les mouches ... quand elles s’attaquent aux vivants, elles constituent un fléau, comme la 4e plaie d’Égypte (Ex 8,16-28). Une seule mouche tombée dans un vase d’huile parfumée peut gâter l’ensemble (Qo 10,1). L’obstination infatigable des mouches qui, à peine chassées, reviennent harceler et tourmenter les humains a fait de ces insectes une image éloquente pour évoquer le Diable. Belzéboul, ou Belzébuth, signifie le "Seigneur (Baal) des mouches (zéboul)" (Mc 3,20-30). Une divinité philistine s’appelait Baal Zeboub (Maître des Mouches)"...
http://www.interbible.org/interBible/ecritures/symboles/2010/sym_101210.html

Les peintres, eux, l'utilisent dans une très grande majorité des cas pour désigner les choses éphèmeres et la mort. Tout un programme en somme, comme par exemple dans ce le tableau ci-dessous de Barthel Bruyn:
http://en.wikipedia.org/wiki/Barthel_Bruyn_the_Elder


Donc la réponse à la question précise, selon les symboles choisis par tous les artistes, Hollande serait une sorte "de vivant déjà mort". En effet, les mouches ont souvent été représentées aussi sur le corps du Christ descendu de la croix...

PS: l'index du Baltic Dry, après avoir affiché un splendide 666, est tombé encore plus bas vendredi, 559, battant son record d'il y a 30 ans, époque où la Chine n'était qu'au début de sa formidable explosion commerciale et quand il y avait des milliards d'habitants sur cette terre EN MOINS. Le Baltic Dry actuel n'annonce rien de bon... sinon du chômage par millions en plus. Bienvenue dans le monde de Mr Hollande, Valls et Macron. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2015

Sur le thème du caca de pigeon qui est tombé sur l'épaule de Hollande lors de la marche des "je suis charlie" je me suis exprimé ici tout en faisant la remarque que le même jour nous fêtions le BAPTÊME DU SEIGNEUR ... Un lien très fort se laissait percevoir entre les deux événements:

http://nouvellejerusalem.forumactif.com/t20565-je-ne-suis-pas-charlie

Sur une autre file j'avais déjà présenté le président Hollande comme en état de conversion ... mais aussi comme quelqu'un qui risque de perdre sa vie terrestre, s'il ose se mettre au service du peuple de France, à contrecarrer les plans de certaines "élites occultes" ...

http://nouvellejerusalem.forumactif.com/t14349-hollande-notre-ennemi-fait-encore-parler-de-lui

En résumé, puisque le temps permet de décanter certaines perceptions, j'ose dire en le pensant vraiment,
- que Hollande vit une certaine forme de conversion qui lui est propre ... le "caca des Cieux" représente les "déchets spirituels des Anges" ... "la jouissance des hommes" qui débutent dans la vie mystique. François doit certainement vivre son évolution personnelle en accord avec ses actes ... des actes de PAIX !!!
- Actes de PAIX qui dérangent énormément l'ennemi qui par l'intermédiaire de cette "mouche à merde" (comme on dit de chez nous) tient à le prévenir que s'il ne rentre pas dans le rang ... il n'en a plus pour longtemps !

Citation :
"Belzéboul, ou Belzébuth, signifie le "Seigneur (Baal) des mouches (zéboul)" (Mc 3,20-30). Une divinité philistine s’appelait Baal Zeboub (Maître des Mouches)"

Ce 11 février j'ai justement ouvert cette nouvelle file "Crise ukrainienne, vers la PAIX ou plus de GUERRE ..."
http://nouvellejerusalem.forumactif.com/t21338-crise-ukrainienne-vers-la-paix-ou-plus-de-guerre
Grâce à la Très Sainte Vierge Marie et Hollande ce sera donc la PAIX, mais probablement au prix d'un MARTYR !!!

Je dois avouer que je suis grandement surpris, personnellement je voyais la guerre s'intensifier et dégénérer !
Remercions particulièrement le Très Haut qui oeuvre efficacement dans le monde de par la Très Sainte Vierge Marie et ses enfants. Amen

André Dominique
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les évêques de France appellent à prier pour la paix en Ukraine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les évêques de France appellent à prier pour la paix en Ukraine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: Actualités Religieuses-
Sauter vers: