VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  

Partagez | 
 

 Pape François à la Curie : « Les prêtres sont comme des avions : on ne parle d’eux que quand ils tombent »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Pape François à la Curie : « Les prêtres sont comme des avions : on ne parle d’eux que quand ils tombent »    Lun Déc 22 2014, 11:33

Citation :

Pape François à la Curie :
« Les prêtres sont comme des avions : on ne parle d’eux
que quand ils tombent »

C'est un discours très musclé, un véritable réquisitoire, que le Pape a adressé
aux membres de la Curie lors de la présentation de ses vœux de Noël.



Examen de conscience, purification… Le Pape a repris la métaphore du corps malade, affaibli par ses péchés, pour dresser un véritable catalogue de toutes les maladies qui guettent la Curie. Pour le Saint-Père, toutes ces maladies sont un péril pour tout chrétien et pour tout membre de la Curie et de l’Église. Seul L’Esprit Saint est vivificateur, source de purification et guérit toute infirmité. Pour appuyer son propos, François a encore utilisé une métaphore, dans un style qu’il affectionne : « On dit que les prêtres sont comme des avions : on parlent d’eux quand ils tombent… mais tant d’autres arrivent à voler ! », s’est-il exclamé.  

Se garder du terrorisme des bavardages

Le Pape a repris dans son discours de vœux à la Curie des critiques qu’il a souvent formulées dans ses homélies : critique de la mondanité et de l’autoglorification, du carriérisme et de l’opportunisme qui transforment le service en pouvoir. Ce sont les maux de ceux qui multiplient les pouvoirs et qui se mettent à calomnier, diffamer, pour s’exhiber et montrer qu’ils sont plus capables que les autres. « Gardons-nous du terrorisme des bavardages », a encore lancé le Pape qui a appelé ses collaborateurs à savoir aussi garder une bonne dose d’humour.

Dans sa réflexion sur le thème « la Curie romaine et le corps du Christ »,  le Souverain pontife a critiqué les nombreuses tentations qui peuvent guetter ses premiers collaborateurs. Ce discours de vœux a pris la forme d’un véritable réquisitoire : devant les cardinaux et évêques de la Curie, le Pape a appelé à un examen de conscience de chacun et invité à une purification. « La Curie est comme un petit modèle de l’Église, un corps qui essaie d’être toujours plus vivant, plus sain et cherche à vivre toujours plus en union avec le Christ. » a-t-il d’abord rappelé à ses plus proches collaborateurs, précisant que la Curie, est toujours appelée à s’améliorer, à croître en communion et en sainteté.

D’un ton grave, François a ainsi tour à tour mis en garde contre la maladie de se sentir immortel ou indispensable, celle de l’activisme ou de la mauvaise coordination, la maladie de la rivalité et de la gloire vaine, celle du fonctionnalisme et de la planification excessive qui débouche sur une mentalité de « comptable », fustigeant l’idéologie du pouvoir  et le narcissisme. « Une Curie qui ne s’autocritique pas, qui ne s’améliore pas, est un corps infirme », a asséné le Saint-Père, qui n’a pas hésité à parler « d’Alzheimer spirituel » cet oubli de l’histoire du salut dans nos vies qui guette certains, au risque de construire des murs autour de soi.

À quelques jours de Noël, a conclu le Souverain pontife, « demandons à la Vierge Marie de nous aider à ne pas tomber, en assainissant les blessures et en soutenant la Curie, de nous aider à aimer l’Église et à nous reconnaître pécheurs, de ne pas avoir peur de s’abandonner dans ses mains maternelles ».




Source : http://www.aleteia.org/fr/religion/contenu-agrege/voeux-du-pape-francois-a-la-curie-les-pretres-sont-comme-des-avions-on-ne-parle-deux-que-quand-ils-tombent-5849806886928384

Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Lily-Anne
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

MessageSujet: Re: Pape François à la Curie : « Les prêtres sont comme des avions : on ne parle d’eux que quand ils tombent »    Lun Déc 22 2014, 14:33

Il y a tant de conseils du Pape François que nous pourrions méditer aussi pour nous-mêmes !

La barre est haute car notre Pape est tout rempli de l'Esprit Saint. 


Voici un psaume que j'aime particulièrement et que je dédie à notre Saint Père  I love you


Citation :
Psaume 91


1Celui qui s'abrite sous la protection du Très-Haut repose à l'ombre du Tout-Puissant.
2
Je dis à Yahweh: " Tu es mon refuge et ma forteresse, mon Dieu en qui je me confie. "
3
Car c'est lui qui te délivre du filet de l'oiseleur et de la peste funeste.
4
Il te couvrira de ses ailes, et sous ses plumes tu trouveras un refuge. Sa fidélité est un bouclier et une cuirasse.
5
Tu n'auras à craindre ni les terreurs de la nuit, ni la flèche qui vole pendant le jour,
6
ni la peste qui marche dans les ténèbres, ni la contagion qui ravage en plein midi.
7
Que mille tombent à ton côté, et dix mille à ta droite, tu ne seras pas atteint.
8
De tes yeux seulement tu regarderas, et tu verras la rétribution des méchants.
9
Car tu as dit: " Tu es mon refuge, Yahweh! " tu as fait du Très-Haut ton asile.
10
Le malheur ne viendra pas jusqu'à toi, aucun fléau n'approchera de ta tente.
11
Car il ordonnera à ses anges de te garder dans toutes tes voies.
12
Ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte contre la pierre.
13
Tu marcheras sur le lion et sur l'aspic, tu fouleras le lionceau et le dragon.
14
Puisqu'il s'est attaché à moi, je le délivrerai; je le protégerai puisqu'il connaît mon nom.
15
Il m'invoquera et je l'exaucerai; je serai avec lui dans la détresse. "Je le délivrerai et le glorifierai.
16
Je le rassasierai de longs jours, et je lui ferai voir mon salut. "
L-A

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Pape François à la Curie : « Les prêtres sont comme des avions : on ne parle d’eux que quand ils tombent »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: L'Église Catholique Romaine-
Sauter vers: