VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  

Partagez | 
 

 l'argent et le royaume de DIEU

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
jacquespascal
membre
avatar

Date d'inscription : 08/09/2011

MessageSujet: l'argent et le royaume de DIEU   Ven Oct 31 2014, 10:11

Rappel du premier message :


Kurt Buehlmann, pasteur nous parle de l'argent :


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




hostie hostie hostie hostie hostie hostie hostie hostie hostie hostie
__________________________________________________________________________
La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
André Dominique
membre


Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Mer Mar 15 2017, 07:55

.
« Combien vaudrait le nouveau franc en cas de sortie de l’euro ?? »
Charles Sannat / 15 mars 2017  

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Bon. Voilà une question que vous êtes très nombreux à me poser. De plus en plus nombreux à me poser même. Et plus nous allons avancer vers les élections, plus cette question sera vraisemblablement prégnante.

Combien, donc, un éventuel nouveau franc vaudrait-il ?

Aurions-nous à faire à un cataclysme financier ?

La France s’effondrerait-elle ?

Entrerions-nous dans un indescriptible chaos monétaire ?

Essayons, à défaut d’avoir raison et de certitudes, de réfléchir un peu à tout cela ensemble.

Premièrement… la valeur du nouveau franc par rapport à quoi ?

Oui, par rapport au dollar ? Au franc suisse ? Ou par rapport à l’euro ? Par rapport à l’euro me diriez-vous, car notre dette est libellée en euros.

Comme je l’ai déjà expliqué, 97 % de notre dette est soumise au principe de la « Lex Monetae ». En clair, nous remboursons notre dette dans notre monnaie. Aujourd’hui, l’euro ; demain, le nouveau franc.

Revenons à nos moutons.

Croyez-vous un seul instant que si un pays comme la France sort de l’euro, l’Allemagne va poursuivre une union monétaire avec des pays encore plus pauvres et encore plus endettés comme la Grèce, l’Italie, ou le Portugal ?

La probabilité que l’union monétaire survive à une sortie de la deuxième économie est très faible, pour ne pas dire inexistante !

Dans une telle hypothèse, le nouveau franc ne serait donc plus coté face à un euro qui n’existerait plus, il ne risquerait donc pas de baisser ! Enfin, notre dette ne pourrait plus être exigible dans une monnaie qui elle non plus n’existe plus !

Le nouveau franc trouverait donc un cours d’équilibre par rapport à d’autres devises. D’abord européennes évidemment mais aussi étrangères, comme le dollar américain… ou le yuan chinois !

Est-ce que notre monnaie baisserait beaucoup par rapport à ces deux devises ?

Sans doute pas trop pour la simple et bonne raison que les Américains, comme les Chinois, jouent tous à déprécier leur devise à intervalle régulier.

Plus clairement dit, ni les Américains ni les Chinois ne laisseraient leur devise trop s’apprécier, ce qui viendrait réduire leurs exportations et donc leur croissance. Pour preuve, ils le font déjà tous ! Des Japonais aux Américains, tout le monde joue à baisser la valeur des devises pour tenter de se créer un avantage concurrentiel.

Deuxièmement… imaginons que l’euro survive à la sortie de la France !

L’Allemagne et les Pays-Bas (qui rêvent de sortir de l’euro) tirent la valeur de l’euro vers le haut. Le très haut même.

La Grèce et Chypre vers les abysses !

L’Italie, l’Espagne et le Portugal tirent, eux, l’euro vers le bas.

La France, traditionnellement, a toujours eu la valeur de son franc entre les pays du Sud et ceux du Nord.

Une zone euro sans la France, qui est la deuxième économie tout de même, mais avec tous les pays du Sud pourrait paradoxalement voir la valeur de sa monnaie euro baisser un peu face à un nouveau franc qui, lui, serait :
– d’une part débarrassé du carcan de l’euro et le spectre de la faillite pourrait s’éloigner car nous pourrions à nouveau battre monnaie ;
– d’autre part, la France étant sortie, il y aurait une énorme prime de risque sur l’euro dont personne ne voudrait car finalement il serait en train de se décomposer !

Au bout du compte, dans un tel scénario, les investisseurs risquent de préférer du nouveau franc d’une France déjà sortie de l’euro, ce qui donne de la visibilité, au risque de détenir une monnaie dont on ne sait pas quel sera le prochain déserteur le lendemain et qui risque d’exploser et de ne plus rien valoir d’un instant à l’autre !

Logiquement, le franc devrait donc… contre toute attente et à rebours de toute la propagande… s’apprécier !

Troisièmement… c’est le retour à chaque monnaie nationale !

C’est le dernier grand cas, imaginons que l’Espagne retrouve sa nouvelle « peseta », l’Italie sa nouvelle « lire », le Portugal son nouvel « escudo » etc., etc., que vaudrait le franc ?

Assez simple !

Comme autrefois !

Le franc vaudrait plus que les monnaies espagnoles, italiennes, grecques, chypriotes ou encore portugaises.

Il vaudrait, comme jadis, moins que le franc suisse, que le nouveau mark allemand ou la future monnaie des Pays-Bas.

Nous aurions vraisemblablement la 3e ou 4e plus forte monnaie d’Europe !

Alors ce ne serait pas le chaos ?

Eh bien il se peut même que contre toute attente, le futur franc, au lieu de voir sa valeur s’effondrer, voit sa valeur augmenter.

Ho, rassurez-vous, cette appréciation serait à mon avis de courte durée, car notre « classe » politique, bien peu élégante, risque de se mettre à aimer immodérément sa nouvelle planche à billets de la Banque de France et risque d’en abuser évidemment.

Pourquoi ? Parce qu’il faudra bien payer la dette.

Et pour payer la dette il n’y aucun secret !

Soit vous imprimez de la monnaie autant que nécessaire, soit vous ruinez les épargnants ! Politiquement parlant, ruiner les épargnants a toujours été moins risqué !

Et pour vous protéger, il n’y a aucun secret non plus ! Vous pouvez rejoindre le club des « STRATÉGISTES ». Plus de renseignements ici.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 56
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Mer Mar 15 2017, 08:00

.
« Effrayant ! La BCE n’existe déjà plus ! L’euro est déjà mort  !! »
Charles Sannat / 14 mars 2017  


Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Face à de nombreux messages disant que personne n’en parle a part « Reuters » (qui reste une Agence assez connue pour les ignares), que c’est « faux », blablablabla, je vous propose d’aller directement vous « farcir » ici et en version originale aussi bien le communiqué de presse de la Banque de France elle-même, que le rapport d’activité complet 2016 de la BDF qui vient justement de sortir. Vous y trouverez tous les détails en long en large et en travers. Oui ce qui est dit dans cet article est entièrement VRAI et PROUVE!!! Je ne peux pas faire mieux que la Banque de France comme « source », j’espère que personne ne m’en voudra de ne pas pouvoir montrer le JT de TF1…

Communiqué de Presse ici
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Rapport d’activité complet ici
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ce que je vais vous dire peut sembler très complexe, compliqué, voire même pour certains édifiant, pour ne pas dire « hallucinant », pourtant c’est la stricte vérité et les choses sont bien plus simples qu’elles n’y paraissent sous des terminologies confuses et des mots obscurs.

On peut résumer la situation actuelle de la manière suivante : la BCE n’existe plus de fait, et elle ne pourra jamais sauver l’euro. Maintenant expliquons et décryptons cette affirmation ensemble.

La BCE n’existe plus ! Elle a transféré une grosse partie au SEBC

Je cite ici ce que vous pouvez trouver sur le site de la BCE elle-même concernant son propre fonctionnement.

« La Banque centrale européenne

Le traité sur le fonctionnement de l’Union européenne et les statuts du Système européen de banques centrales et de la Banque centrale européenne constituent le fondement juridique de la politique monétaire unique. En vertu des statuts, la BCE et le Système européen de banques centrales (SEBC) ont été institués le 1er juin 1998. La BCE est placée au cœur de l’Eurosystème et du SEBC. Conjointement, la BCE et les banques centrales nationales accomplissent les missions qui leur ont été conférées. La BCE, en vertu du droit public international, est dotée de la personnalité juridique.

Le Système européen de banques centrales

Le SEBC est composé de la BCE et des banques centrales nationales (BCN) de tous les États membres de l’UE qu’ils aient ou non adopté l’euro.

L’Eurosystème

Il comprend la BCE et les BCN des pays ayant adopté l’euro. L’Eurosystème coexistera avec le SEBC tant qu’il y aura des États membres de l’UE ne faisant pas partie de la zone euro. »

Bien, maintenant que vous avez lu ces quelques lignes, retenez-les pour plus tard, nous y reviendrons.

Source ici
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Souvenez-vous, la Banque centrale allemande provisionne pour 22 milliards d’euros !!

Le 24 février dernier, je revenais sur cette information hallucinante où la Bundesbank, ce qui reste de la Banque centrale allemande, annonçait une provision de 22 milliards d’euros, ce qui est considérable, en indiquant que ces pertes étaient liées aux obligations pourries détenues dans son portefeuille en raison de la politique menée par la BCE.

« Il est normal de demander (…) quand on lèvera le pied de la pédale de la politique monétaire », a déclaré le président de l’institution, Jens Weidmann, en présentant le rapport annuel. « Notamment parce qu’une mesure essentielle de la mise en œuvre de la politique monétaire ultra-accommodante est l’achat à grande échelle d’obligations d’État, ce sur quoi, vous le savez, je suis très critique. »

La Banque centrale allemande vient de provisionner 22 milliards d’euros ahahahahahahahahah !

« Les provisions ont ainsi atteint 21,9 milliards d’euros fin 2016 contre 19,6 milliards fin 2015.

Pour l’instant, néanmoins, la Banque centrale allemande dégage des profits sur son portefeuille d’obligations. Ironie de l’histoire, ces bénéfices proviennent principalement des obligations émises par des pays en difficulté comme la Grèce, qui offrent des rendements élevés, acquis entre 2010 et 2012, pendant la crise de la dette, malgré l’opposition de la Buba. »

Mais ce n’est pas tout. Maintenant que vous avez lu ces quelques lignes, retenez-les pour plus tard, nous y reviendrons !

Bénéfice net en hausse de 58 % pour la Banque de France

Voici qu’hier, un petit article très discret du Figaro revenait sur cette dépêche Reuters elle aussi extraordinaire.

« La Banque de France a annoncé lundi avoir dégagé un bénéfice net de 3,52 milliards d’euros en 2016, en hausse de 58 % par rapport à 2015. Cette hausse reflète une progression de 7 % du produit net des activités de la banque, à 7,7 milliards d’euros, et une baisse de 2,2 % de ses dépenses, précise-t-elle dans un communiqué.

L’institution a décidé d’autre part de maintenir à huit milliards d’euros l’encours de son fonds pour risques généraux qu’elle avait augmenté de 500 millions un an plus tôt, ce qui avait pesé sur le résultat de 2015.

La hausse des revenus est liée à celle de la taille des encours au bilan, qui passent de 710 à 855 milliards sur l’année, en raison des rachats d’actifs opérés pour le compte de la Banque centrale européenne dans le cadre de sa politique monétaire.

Depuis 2015, la Banque de France indique avoir racheté 313 milliards d’euros d’actifs au titre de ces différents programmes.

Elle souligne que la croissance de son bilan « est effectuée avec des actifs de première qualité, principalement des titres souverains français, sans dégradation du profil de risque. »

« Il n’est en conséquence pas nécessaire de poursuivre le renforcement du fonds pour risques généraux, qui reste stable à huit milliards d’euros.

La Banque de France indique encore que, comme chaque année, l’essentiel de son bénéfice net sera reversé à l’État sous forme d’impôt et de dividende, soit un montant total de 4,5 milliards au titre de l’exercice 2016. »

Si vous avez bien suivi, alors vous avez compris que la Bundesbank a passé des provisions sur ces monceaux de créances pourries qu’elle a dans son bilan, mais pas la Banque de France. Sans doute parce que nous sommes bien meilleurs que les Allemands… ou nettement moins prudents, au choix !

Si vous suivez toujours, vous avez bien lu que la Banque de France à principalement racheté pour 313 milliards de dette souveraine… française !

Source ici Le Figaro
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Donc vous devez comprendre que la BCE n’existe plus dans les faits, chaque banque centrale achète ses propres dettes !

Retenez bien ce que je viens de dire car les implications sont considérables.

La BCE en elle-même n’existe presque plus et ne fonctionne plus. C’est le SEBC (repensez à ce que vous avez lu au tout début de cet article) à savoir le Système européen des banques centrales (SEBC) qui en réalité a pris le relais de la BCE.

Désormais, au moment où vous lisez ces lignes, nous avons la preuve, vous avez la preuve ici, dans cet article, sources à l’appui, que chaque banque centrale rachète les propres dettes souveraines de son pays respectif… Cela veut dire qu’il n’y a plus rien de commun. Cela veut dire aussi, que le SEBC, la BCE prépare sans le dire le retour aux monnaies nationales, ou chaque pays devra gérer sa propre dette! Dans les faits, chaque pays gère à nouveau sa propre dette et c’est à ce prix que nous avons l’illusion que l’euro fonctionne encore…

Vous devez prendre conscience que nous sommes là dans une situation inverse à celle de la construction d’une zone monétaire.

Vous faites en réalité face à la destruction de la zone euro et de la BCE.

Vous assistez à la déconstruction de l’euro, là, maintenant, sous vos yeux.

Vous avez toutes les preuves en main.

L’euro ne survivra pas et vous devez prendre vos dispositions.

Ceux qui le souhaitent peuvent télécharger mon rapport spécial « Comment survivre à l’Eurocalypse » ici. Vous pouvez également vous abonner à ma lettre STRATÉGIES pour les 12 prochains mois et vous aurez en prime accès à mon rapport spécial « Comment survivre à l’Eurocalypse ». Plus de renseignements ici.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 56
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Mer Mar 15 2017, 08:02

.
Comment les prochaines 48h peuvent changer le monde
Charles Sannat / 15 mars 2017  

Brexit voté par la Grande-Bretagne, élections aux Pays-Bas et hausse des taux d’intérêt aux USA, tels sont les trois ingrédients d’un cocktail explosif qui pourrait bien changer la face du monde en 48 heures…

Il pourrait aussi ne rien se passer, pourtant mon petit doigt me dit que nous allons connaître un de ces moments d’accélération de nos problèmes !

Comme vous pouvez le constater, les choses sont calmes, très calmes, puis les inquiétudes reviennent, paroxystiques parfois, et le monde se rapproche à nouveau du désastre total.

Puis, les choses peuvent se calmer. Jusqu’au jour où… l’effondrement sera systémique.

N’oubliez pas, il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous.

Charles SANNAT

...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 56
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Jeu Mai 25 2017, 18:24

.

Charles Sannat : « Comment ça marche si ma banque fait faillite? Et bien ça marche pas !!! »




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
avatar

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 78
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Ven Mai 26 2017, 09:32

ET VOICI CE QUE L'ON NOUS FAIT CROIRE ...

Mon argent, est-il automatiquement protégé jusqu'à 100.000 euros ?  
mercredi 10 mai 2017 Johan Van Geyte

L'année dernière, Optima Banque a prouvé une fois de plus que les banques peuvent bel et bien faire faillite. Pourtant, dans un tel cas, les épargnants ne doivent pas immédiatement craindre le pire. La restitution de leurs avoirs est garantie jusqu'à 100.000 euros par le Fonds de garantie. Toutefois, il y a quelques cas spéciaux dont ils doivent tenir compte.

Le montant est determinant, pas le nombre de comptes

Lorsqu'une banque fait faillite, le Fonds de garantie garantit à ses clients qu'ils pourront récupérer leur argent jusqu'à 100.000 euros par personne. Si un couple dispose d'un compte auprès d'une banque, les deux partenaires bénéficieront de cette garantie, de sorte que la limite s'élève à 200.000 euros pour eux.

Peu importe sur combien de comptes les avoirs sont répartis. Ce qui compte, c'est le montant total dont vous disposez auprès de la banque. En plus des comptes d'épargne, les comptes à vue, comptes à terme et bons de caisse sont aussi déterminants. Les avoirs sur un compte commun au nom d'un homme et d'une femme sont considérés comme appartenant pour la moitié à chaque partenaire.

Endéans les vingt jours

En cas de faillite, le Fonds de garantie paiera endéans les 20 jours ouvrables. A partir de 2019, ce délai sera progressivement réduit; le but consiste à obtenir un délai de 7 jours ouvrables à partir du 1er janvier 2024.
Pour les avoirs jusqu'à 100.000 euros, les consommateurs ne courent donc aucun risque. Seuls ceux qui disposent de plus d'argent auprès d'une banque, pourront donc en perdre une partie.

Une seule garantie pour trois marques bancaires

Pourtant, les épargnants doivent faire attention. La garantie est d'application par banque. Toutefois, les clients de BNP Paribas Fortis, Fintro et Hello Bank ne sont couverts qu'une seule fois jusqu'à 100.000 euros. Cela s'explique par le fait que Fintro et Hello Bank sont des marques bancaires de BNP Paribas Fortis. Après tout, il ne s'agit que d'une seule institution.

En outre, pas toutes les banques en Belgique ne tombent sous le Fonds de garantie. En effet, certaines banques étrangères actives dans notre pays ressortent sous les fonds de protection des dépôts de leur pays d'origine. Ceci est entre autres d'application pour les clients de Keytrade Bank. Ceux-ci sont protégés par le système de garantie de France. Les clients de la Deutsche Bank tombent sous le système allemand cependant.
Une garantie plus élevée lorsque vous recevez une assurance-groupe

Dans certains cas, la faillite d'une banque pourrait tomber à un très mauvais moment. Voilà pourquoi, dans certains cas, le gouvernement a approuvé une protection jusqu'à 500.000 euros. Elle est d'application pour les capitaux provenant de la vente d'une maison, du paiement d'une assurance-groupe, d'une indemnité de licenciement ou d'un héritage et du paiement aux victimes de malversations ou d'erreurs judiciaires. Cette protection supplémentaire sera d'application pour une période de six mois à partir du moment où le montant se trouvera sur le compte

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
avatar

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 78
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Mar Juin 20 2017, 13:24

Les événements vont de plus en plus vite ...





_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 56
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Mar Juil 25 2017, 18:29

.

Un signe majeur nous est donné au travers de la personne de Jim Rickards !

Comment se fait-il qu'une chaîne tv comme ARTE diffuse un reportage tel que celui-ci :


La mort de l'argent !


Il y a toujours eu une omerta sur le thème de l'argent, des métaux précieux, de la réalité de la situation financière et économique !
Et là d'un coup on vous balance cette Réalité en face ... ainsi, les manipulateurs d'opinions pourront toujours dire :

On vous l'a bien dit !
On vous a prévenu !

******

Le pouvoir manipulatoire est incroyablement puissant ... au point de rendre obsolète tout raisonnement logique :

Citation :
Note (1) : "En multipliant les 159 milliards d’onces d’argent papier négociées en 2016 par le prix moyen de $17,14, nous obtenons le montant incroyable de $2270 milliards d’argent papier, contre $4,4 milliards en argent physique. Ainsi, le ratio entre l’argent papier négocié et l’investissement en argent physique est de 517:1…" (source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Est-il normal que nous continuions à subir le règne du mensonge et de la manipulation de masse ?
Certainement que non !
Le fruit essentiel de ce règne du mensonge et de manipulation de masse, fait que toutes les richesses du monde migrent vers ceux qui se sont accaparés le "pouvoir créateur de la monnaie" ... le monde bancaire, les familles financières qui pourrissent les élus politiques au détriment de leurs électeurs !

Citation :
LA CONCENTRATION DES RICHESSES VA MENER AU DÉSORDRE SOCIAL


La Pyramide de richesse montre comment 0,7% de la population mondiale contrôle 45% de la richesse mondiale, alors que 8% en détient 85%. Il s’agit de quelques privilégiés. La plupart des gens n’ont pas d’épargne ou sont endettés. Ce sont eux qui vont souffrir lorsque les gouvernements feront faillite, ce qui arrivera probablement dans les années à venir. Cette répartition inégale des richesses mènera finalement au désordre social et à de graves conflits civils.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


De nos jours tout n'est plus qu'une grande illusion, une grande farce qui se doit d'aboutir à un réveil de gueule de bois ... qui tient plus d'un suicide collectif !
Quand l'homme du monde choisi de bazarder la dimension spirituelle au seul profit de ce monde ci-bas ... il ne faut pas s'étonner de son déficit d'intelligence, vers quel aboutissement-précipice il se laisse mener !
Dans les Evangiles, ce ne sont pas les Moutons-Brebis de DIEU qui se sont laissés possédés par les esprits mauvais ... mais les cochons !
De nos jours des lois cochonnes ont été vôtés à tout va ... ceux qui y adhèrent pour vivre ces lois anti-vie ... possédés, tous ensemble ils courent vers le précipice, se jettent de la falaise pour une mort éternelle !

Comment sauver tous ces malheureux ?
Je ne connais d'autre moyen que de demander au SEIGNEUR d'enlever le pouvoir manipulatoire de l'argent à nos ennemis ... de rendre à nouveau active l'ancienne monnaie de toujours, l'or et l'argent ... MONNAIE pour le monde ... alors privés de cet illusion de richesse qu'est l'argent-papier, d'autres impératifs se révéleront aux "cochons de l'Evangile" comme devenant nécessaire, au point de ne plus se jeter "gay-ement" dans le précipice infernal !
J'ai déjà demandé au TRES-HAUT que tous ces menteurs-manipulateurs-financier perdent tout jusqu'au dernier cent ... là SEIGNEUR, je te demande je JUSTE PRIX, celui du juste ratio entre l’argent papier négocié et l’investissement en argent physique qui était de 517:1… en 2016 pour du 1:1 ! Amen
De nos jours en 2017 peut-être est-il déjà à 600:1 ... 700:1 qu'en sais-je ?
Toujours est-il qu'il faut impérativement que cet état de fait cesse ... maintenant ... au NOM du SEIGNEUR, qu'il en soit ainsi ! Amen

Les dégats collatéraux seront immensément grands, certes car :

Citation :
LE COCKTAIL EXPLOSIF DE DETTES

C’est incroyable, mais la plupart des investisseurs ne voient aucun danger dans le fait que les actions, les obligations, l’immobilier et la dette soient à des sommets historiques. Il s’agit du cocktail de bulles le plus nocif de toute l’histoire. Bien sûr, les bulles peuvent encore gonfler avant d’imploser. Mais qui voudrait se trouver dans une bulle qui éclate et subir des pertes comprises entre 75% et 100% en termes réels ? C’est ce qu’il risque d'arriver aux actions, obligations et à l'immobilier dans la plupart des pays. Je sais bien que 99,99% des investisseurs considèrent ces projections comme du non-sens destiné à faire peur… mais même si l’histoire ne se répète pas, nous savons qu’elle rime, et que le sentiment haussier atteint un sommet tout juste avant que le cycle ne se retourne.

Étant donné que les investisseurs occidentaux ne sont pas inquiets, très peu d’entre eux achètent la forme d’assurance la moins coûteuse et la plus efficace pour se protéger. Encore plus important, la plupart des gens ne réalisent pas que cet investissement a mieux performé que toutes les classes d’actifs depuis le début de ce siècle. Je parle évidemment de l’or. Depuis 1999, par exemple, le Dow Jones a perdu 60% par rapport à l’or. L’or a effectué un énorme rallye, en passant de 250 $ en 1999, à 1 920 $ en 2011. Depuis, l’or recharge ses batteries pour la prochaine phase de hausse. Entre 2013 et 2017, l’or s’est échangé dans une fourchette de 290 $, ce qui est minime en comparaison à la hausse de 1 670 $ - de 250 $ à 1 920 $ - enregistrée entre 1999 et 2011.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

André Dominique
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 56
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Mer Aoû 16 2017, 19:04

.
Citation :

ESCLAVAGE DE LA DETTE + FAUSSE MONNAIE = EFFONDREMENT FINAL

PUBLIÉ PAR EGON VON GREYERZ | 16 AOÛT 2017

Au cours des 150 dernières années, l’Occident est passé de l’esclavage humain à l’esclavage de la dette. L’esclavage fut officiellement interdit dans la plupart des pays entre le milieu des années 1800 et le début des années 1900. Il fut aboli en 1834 dans l’Empire britannique, et en 1865 aux États-Unis, avec le 13ème amendement.

Mais il ne fallut pas longtemps avant l’introduction d’une forme différente et bien plus subtile d’esclavage. Cela commença officiellement avec la création de la Réserve fédérale, en 1913, à New York. Plus de cent ans auparavant, le banquier allemand Mayer Amschel Rotschild avait déclaré : "Donnez moi le contrôle sur la monnaie d'une nation, et je n'aurai pas à me soucier de ceux qui font ses lois." Les banquiers qui se sont réunis en novembre 1910 sur Jekyll Island étaient conscients de l'importance de contrôler la monnaie du pays, et c’était le but de leur réunion secrète qui a posé les fondements de la Fed. La Fed est officiellement la banque centrale des États-Unis, mais c’est une banque privée, qui appartient à des banques privées, créée pour le bénéfice des banques privées et de ses banquiers.

HYPOTHÈQUE = PACTE DE MORT

Le monde occidental est libéré de l’esclavage humain depuis une cinquantaine d’années, mais il est dorénavant sujet à une forme d’esclavage dont la plupart des gens ne sont pas conscients. C’est un esclavage que nulle loi, nul règlement ou nul décret ne peut abolir. Il n’existe pas, non plus, de tours de magie financiers pour faire disparaître cette forme d’esclavage. Je parle, bien sûr, de l’esclavage de la dette qui a été progressivement instauré en Occident, au cours des cent dernières années, et qui asservit maintenant plusieurs pays émergents. Il y a l’esclavage des hypothèques. Le mot mortgage (hypothèque en anglais) vient du latin et du français, et il signifie "pacte de mort". Ce sera exactement cela pour les gens qui ne pourront pas assumer les hausses de taux d’intérêt à venir, ni le remboursement du capital sur leur propriété, dont la valeur s’effondrera. Nous avons aussi les esclaves des cartes de crédit, les esclaves des prêts autos, et les esclaves étudiants. Presque tous ces prêts arriveront à échéance sans valeur, puisque les emprunteurs-esclaves auront fait défaut.

LA DETTE AMÉRICAINE CROÎT DEUX FOIS PLUS VITE QUE LE PIB

En 1913, la dette mondiale était insignifiante, mais elle a crû continuellement lorsque Nixon a aboli l’adossement du dollar à l’or. Depuis 1971, l’esclavage de la dette a grimpé à un rythme exponentiel. La dette totale des États-Unis était de 1 700 milliards $ en 1971, et elle s’élève maintenant à plus de 67 000 milliards $. Au début du siècle, la dette des États-Unis n’était "que" de 30 000 milliards $; elle a donc doublé au cours des 16 dernières années.

Depuis 1971, la dette totale des États-Unis a été multipliée par 39, alors que le PIB n’a été multiplié par 16 seulement. C’est une preuve supplémentaire que l’amélioration du niveau de vie ou de richesse ne peut être atteinte que via l’impression monétaire et l’expansion de crédit. Le monde connaît aujourd’hui une fausse prospérité, basée sur de la fausse monnaie et de la fausse croissance. Ce n’est sûrement pas la bonne recette pour une économie soutenable, américaine ou mondiale.


DETTE MONDIALE DE 2 QUADRILLIONS $

L’esclavage de la dette est maintenant une situation chronique. Le mot ‘dette’ (debt) a les mêmes racines que le mot ‘mort’ (death), et il a donc une connotation assez sombre. L’esclavage signifie être la propriété de quelqu’un, être sous son contrôle. Le monde est aujourd’hui pris dans l’étau de la dette, sans possibilité de s’en sortir. La dette mondiale de 230 000 milliards $, à laquelle il faut ajouter les passifs non capitalisés et les produits dérivés, nous amène à plus de 2 quadrillions $, un poids beaucoup trop lourd dont on ne pourra se débarrasser.

PAUL KRUGMAN : "IL FAUT IMPRIMER PLUS DE MONNAIE"

Comment le monde peut-il essayer de sortir du piège de la dette ? Nous pourrions demander au prix Nobel Paul Krugman, qui nous proposerait la solution keynésienne appliquée par le monde pendant trois-quarts de siècle avec des conséquences catastrophiques : IMPRIMEZ PLUS DE MONNAIE !

L’impression monétaire a créé un problème massif de dette; plus d’impression l’a exacerbé; et encore plus d’impression monétaire n’a fait que retarder l’effondrement inévitable. Toute injection additionnelle de ce poison équivaudra à pousser la ficelle : elle aura zéro effet comme remède, mais plutôt un effet dévastateur dans la destruction de la monnaie. C’est ce qu’il va se passer dans les années à venir. Je répète depuis longtemps que l’impression monétaire est le dernier outil dont disposent les banques centrales. Cela mènera à l’hyperinflation, à la destruction totale de la monnaie papier, et à un effondrement déflationniste des actifs et de la dette. Ce n’est qu’après cela que le monde pourra enregistrer à nouveau de la croissance – mais avant cela, il y aura beaucoup de souffrance.

LA SUÈDE : UNE SOCIÉTÉ ESCLAVE SANS CASH

Les pouvoirs en place ne se contentent pas de rendre le monde esclave de la dette : non, il faut aussi empêcher les gens de dépenser le peu d’argent qu’il leur reste. L’abolition des transactions et retraits d’argent liquide prend de l’ampleur. Dans plusieurs pays européens, la limite de retrait de cash est entre 1 000 et 3 000 euros. Mais ce n’est qu’un premier pas. La Suède, par exemple, a virtuellement aboli toutes les transactions en argent liquide. Plusieurs détaillants n’acceptent que les cartes de crédit. De nouveaux billets de banque ont aussi été introduits, rendant les anciens inutilisables. Cela est similaire à ce qu’il s’est passé en Inde, et c’est une façon de punir les détenteurs de cash et de confisquer de l’argent. Ce n’est pas une coïncidence si le niveau de dette personnelle en Suède est l’un des plus élevés en Europe. L’abolition du cash empêchera les Suédois de retirer de l’argent de leur banque.


Les pièces suédoises en circulation ressemblent à de la monnaie de Monopoly en plastique. Une couronne suédoise contenait 80% d’argent jusqu’en 1942, et 40% jusqu’en 1968. Ensuite, elle ne contenait plus d’argent, mais seulement du cuivre et du nickel. La dernière couronne, introduite en 2016, est faite d’acier recouvert d’un placage de cuivre qui disparaît rapidement à l’usure. Elle est aussi bien plus petite, et ne pèse que la moitié du poids de l’ancienne couronne. Les Romains ont expérimenté exactement la même chose, entre le années 180 et 280 : le denier, qui contenait près de 100% d’argent au départ, n’en contenait plus du tout à la fin. La couronne, comme toutes les autres devises, a perdu 99% de sa valeur au cours des cent dernières années; il ne lui reste que 1% à perdre avant d’être sans valeur. Cela va arriver à la couronne, ainsi qu’à d’autres devises.


BIG BROTHER REGARDE

L’abolition du cash permet à Big Brother (Orwell – 1984) de contrôler les dépenses des gens et leur conformité fiscale. Souvenez-vous qu’il y a cent ans, il n’y avait pas d’impôt sur le revenu dans la plupart des pays. Aux États-Unis, par exemple, l’impôt sur le revenu fut introduit pour la première fois en 1913 (même année que la création de la Fed). Le taux d’imposition était de 1% pour un revenu supérieur à 3 000 $, pour un individu, et 4 000 $ pour un couple. Au-dessus d’un revenu de 500 000 $ (soit 11 millions $ en monnaie d’aujourd’hui), le taux grimpait à 7%. En réalité, presque personne ne payait d’impôt. Ces niveaux de taxation sont légèrement différents de ce qu’ils sont aujourd’hui, alors que la charge fiscale totale dans la plupart des pays, en incluant tous les impôts directs et indirects, la sécurité sociale etc., s’élève à plus de 50%. Cela fait partie de l’esclavage financier et du contrôle des gens. Les incitations individuelles pour travailler dur et dépenser son argent comme on l’entend, disparaissent. En lieu et place, l’état prend une grosse partie du gâteau et en gaspille la grande part dans la bureaucratie, le système de santé ou la sécurité sociale. L’impôt sur le revenu devrait être aboli et remplacé par une taxe sur valeur ajoutée (TVA) ou une taxe de vente.

La seconde raison d’abolir le cash est de contrôler les dépenses des gens. Avec un système bancaire sous levier jusqu’à 50 fois, il y a peu de chances que les déposants revoient leur argent. Le gouvernement le sait, et c’est pourquoi l’utilisation de la monnaie électronique donne à l’état le plein contrôle des actifs et du cash des gens. L’état peut maintenant contrôler combien d’argent est retiré et empêcher les gens de dépenser leur propre argent. Les gouvernements croient qu’il s’agit d’une méthode efficace pour contrôler les gens, mais au lieu de réussir à contrôler l’argent, les gouvernements vont finir par perdre la mainmise sur les gens, ce qui provoquera non seulement des bank runs, mais aussi des government runs, des troubles sociaux et l’anarchie.


L’UE S’APPRÊTE À ABOLIR LES RETRAITS D'ARGENT LIQUIDE

L’Union européenne envisage des mesures pour empêcher les gens de retirer de l'argent liquide, afin d’éviter les bank runs. Le plan est actuellement examiné et consisterait à bloquer les retraits pendant cinq à vingt jours. Une fois cette loi en place, il sera très facile de la prolonger pour des périodes plus longues, voire de la rendre permanente.

La tendance est claire : les gouvernements, à travers le monde, savent que le système bancaire est en faillite. Le problème est que la plupart des gouvernements le sont aussi. La seule solution pour eux est d’imprimer de la monnaie, mais comme je l’ai dit plus haut, l’impression monétaire ne réglera absolument rien. Ceux qui détiennent des actifs ou du cash à la banque ne doivent pas se fier aux garanties gouvernementales de 100 000 $ ou 100 000 €. Premièrement, les gouvernements n’ont pas d’argent et, deuxièmement, ils ne tiendront pas parole.


LA FIN D’UN SIÈCLE D’ILLUSIONS

Nous entrons maintenant la phase finale du plan, vieux de cent ans, créé par les banquiers et l’élite pour contrôler le système financier et, ainsi, plusieurs régions du monde, comme l'a dit Rothschild. L’effondrement final est inévitable, comme prédit par von Mises :

"Il n’y a aucun moyen d’éviter l’effondrement final d’un boom provoqué par une expansion du crédit. L’alternative est de savoir si la crise doit arriver plus tôt, par l’abandon volontaire d’une expansion supplémentaire du crédit, ou plus tardivement, comme une catastrophe finale et totale du système monétaire affecté."

L’AUTOMNE 2017 S’ANNONCE INCERTAIN

L’automne qui se profile pourrait être décisif. Tous les marchés en bulle ne laissent transpirer aucune sentiment de peur. Les actions sont à des sommets et le VIX, l’indice de la volatilité, est à un plus bas historique. Le marché de l’immobilier continue d’être solide, alimenté par la monnaie bon marché. Le marché mondial des obligations continue de s’étendre de façon exponentielle.


La complaisance des investisseurs envers les actions est dangereuse. Les détenteurs de dollars devraient commencer à s’inquiéter. Le dollar est tout près de s’effondrer. À court terme, il se peut que le dollar soit un peu survendu, mais sur le moyen et long terme, il a l’air très fragile. Le dollar chutera probablement en premier, suivi alors par la plupart des autres devises, jusqu’à ce qu’elles atteignent leur valeur intrinsèque de zéro.


L’OR : DE NOUVEAUX SOMMETS EN 2017 ?

L’or et les autres métaux précieux ont terminé leur correction. Il devrait maintenant y avoir une poussée majeure, qui s’accélérera cet automne. Les crypto-devises pourraient continuer à bénéficier du désordre mondial et encore grimper. Mais souvenez-vous que les crypto-devises n’ont rien à voir avec la préservation de richesse. C’est de la monnaie électronique sans valeur sous-jacente. Quand la frénésie cessera, ces devises pourraient valoir la même chose que les tulipes lors de la grande folie spéculative des années 1630.

Lorsque les devises vont chuter, la plupart des pays instaureront des contrôles de change. Les États-Unis seront sans doute un des premiers pays à l’annoncer.

L’or physique sera, dans les années à venir, une des rares manières de préserver la richesse, alors que le monde connaîtra une destruction totale de la richesse. Il est toujours temps de sortir son argent des banques et de détenir de l’or dans une juridiction sûre, comme la Suisse ou Singapour. Mais cette opportunité n’existera pas longtemps. Il est peu probable que l’or reste aussi peu cher qu’aujourd’hui. L’or pourrait toucher de nouveaux sommets en 2017. Cependant, le prix à court terme ne veut rien dire. L'important est que l’or physique constitue une superbe assurance dans un monde très risqué.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 56
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Lun Aoû 21 2017, 19:23

.

LA DÉPRÉCIATION MONÉTAIRE FINALE A COMMENCÉ


PUBLIÉ PAR EGON VON GREYERZ | 21 AOÛT 2017

La fausse monnaie a créé un terrain de jeu inéquitable pour la plupart des gens ordinaires.

La monnaie représentait un moyen d’échange pour faciliter le troc. Plutôt que d’échanger des biens et des services, les gens recevaient un morceau de papier de valeur équivalente à celle de ces biens ou services. C’était, au départ, un système honnête quand, pour chaque service ou bien offert, il n’y avait qu’un seul billet émis. Les banquiers ont ensuite commencé à tricher et à émettre beaucoup plus de papier-monnaie qu’il n’y avait de valeur produite en contrepartie – et ce fut le début de l’impression monétaire. Il devint trop tentant et pratique, pour les gouvernements et les banquiers, de créer plus de monnaie, vu que personne ne s'en rendrait vraiment compte. Si la valeur d’une journée de travail ou d’un porc était, disons, de 100 $, la monnaie émise pour cela devrait être de 100 $ chacun. Mais, progressivement, les gouvernements/banques se sont mis à émettre de plus en plus de papier-monnaie, sans rien produire en contrepartie. Toutes les banques, aujourd’hui, prêtent au moins dix fois l’argent déposé; pour chaque 100 $ déposé, elles en prêtent 1 000 $. Mais l’effet de levier peut être bien plus grand, comme on le voit avec Deutsche Bank, qui a un ratio de levier de 50.

Le résultat de cette création monétaire est que le porc à 100 $ va éventuellement coûter 50 fois plus cher, soit 5 000 $. Le prix du porc n’a  pas grimpé, vu qu’il n’y a pas de pénurie de porcs, mais c’est la monnaie qui ne vaut plus que 1/50 de ce qu’elle valait. C’est la même chose pour une journée de travail. Celui qui gagnait 100 $ par jour en gagne maintenant 5 000 $ pour le même travail. Il ne travaille pas plus dur, et le prix de la main-d’œuvre n’a pas grimpé, en termes réels. Mais la valeur de la monnaie a baissé, et il doit travailler une journée pour acheter quelque chose qui coûte 5 000 $. Il s’agit d’une explication un peu simpliste mais, dans le fond, c’est la manière dont fonctionne le système monétaire corrompu.

C’est ainsi que les gouvernements détruisent la valeur de la monnaie. Comme ils ne parviennent pas à gérer l'économie et à joindre les deux bouts, ils émettent simplement plus de papier sans valeur réelle, puisque cela ne fait que réduire le pouvoir d’achat de la monnaie.


La valeur de la papier-monnaie a été entièrement décimée, ces cent dernières années, depuis la création de la Fed, en 1913. Le graphique nous montre comment la papier-monnaie a perdu sa valeur par rapport à la "vraie monnaie", c'est-à-dire l’or. Toutes les principales devises ont perdu 97% à 99% de leur valeur par rapport à l’or durant cette période. Il ne leur reste plus qu'à perdre 1-3% avant d'atteindre ZÉRO. Mais, en partant du point actuel jusqu'à zéro, cela représente pour nous une autre chute de 100%, ce qui sera désastreux pour le monde et engendrera un effondrement économique, ainsi que de l’hyperinflation.

Dans un ultime effort pour sauver le monde, les gouvernements vont imprimer des quantités illimitées de monnaie. C’est ce qui rendra la papier-monnaie sans aucune valeur – elle atteindra zéro. Bien sûr, cela n’est pas nouveau dans l’histoire. Les gouvernements l’ont toujours fait. Les Romains l’ont fait, et plusieurs gouvernements l’ont fait depuis. Je ne sais pas combien de fois j’ai cité Voltaire, ces dernières 17 années, mais je vais encore le faire, car cela en vaut la peine. Voici ce qu’il a dit en 1729 :

"LA MONNAIE PAPIER FINIT TOUJOURS PAR RETOURNER À SA VALEUR INTRINSÈQUE : ZÉRO"

L’impression monétaire ne fait pas que détruire la valeur de la papier-monnaie. Créer de la monnaie à partir de rien rend le terrain de jeu encore plus inéquitable. Produire des biens ou des services nécessite beaucoup de travail pour les personnes ordinaires. Mais les gouvernements et les banquiers ont un avantage majeur, puisqu’ils ont seulement besoin d’un peu d’électricité pour produire de la monnaie en un clic. Cette monnaie a la même valeur que celle pour laquelle les gens ordinaires luttent.

Nous ne sommes pas loin du point où les bulles dans les actions, le crédit et l'immobilier vont imploser. Cela poussera les gouvernements à tenter futilement, une dernière fois, de sauver le monde en imprimant des quantités illimitées de monnaie. À ce moment-là, les gens normaux réaliseront que la monnaie qu’ils détiennent ne vaut absolument rien. Cela entraînera des protestations, des attaques contre les gouvernements et les banques, ainsi que des troubles sociaux.

Malgré un léger mouvement à la hausse ces derniers jours, plusieurs détenteurs de métaux précieux sont impatients. C’est normal, puisque nous sommes dans une fourchette de 150 $ au-dessus ou au-dessous du plus bas à 1 220 $ de juin 2013.


On me demande souvent si la manipulation de l’or-papier durera une éternité, comme cela semble être le cas depuis 2013. Je crois fermement que nous sommes à la fin de cette période de consolidation. À l’automne 2017, l’or reprendra probablement sa tendance haussière, vers des sommets beaucoup plus élevés. La prochaine forte tendance à la hausse risque également de détruire le marché de l’or-papier.

Les raisons du mouvement à venir sont variées. Les risques économiques et géopolitiques sont plus élevés que jamais. La situation de l’offre d’or physique est également très tendue. La production aurifère de 3 000 tonnes est facilement absorbée, et rien de plus ne peut être produit.

Dans une récente interview sur King World News, j’explique tout cela en détail. Par exemple, nous n’avons pas observé beaucoup de ventes d’or physique, et de gros acheteurs d’actifs de préservation de richesse reviennent vers l’or. Il y aura probablement des surprises dans les mois à venir.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 56
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Lun Aoû 28 2017, 07:00

.

VISA MODERNISE LA QUETE CATHOLIQUE AVEC UNE NFC (SANS CONTACT) merci à mon lecteur
du 27 au 31 août 2017 :

La Bête 666 fait des progrès et a réussi à mettre les pieds dans les églises comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous.
Bientôt pour la quête, on va passer parmi les fidèles avec un lecteur NFC et Visa aura ainsi les noms et prénoms de tous les catholiques de la planète.
Bienvenue dans le livre 777.




Revue de Presse par Pierre Jovanovic © [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 2008-2017
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 56
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Jeu Sep 07 2017, 07:03

.

Vous connaissez la parabole des "vierges sages et des vierges folles" !
Ces dernières dizaines d'années les "vierges folles" ont tout axé sur la "richesse du monde", le profit ... en négligeant totalement la dimension spirituelle, en la considérant comme négligeable !
Les temps changent ... la "réalité-mensonge" bat de l'aile !
Elles n'ont pas sû acquérir "l'Unique Indispensable", la "Ste HUILE de l'ESPRIT SAINT" ... elles en seront privées !
Privées de la Lumière du ST ESPRIT ... dans l'incarnation du monde, les choix se révèleront concrêtement mauvais !
Que de pleurs et de grincements de dents en perspectives !

André Dominique


Citation :
Enrico Macias perd sa longue bataille juridique contre une banque islandaise
par Charles Sannat | 7 Sep 2017


Enrico Macias, notre chanteur et “monument” national, vient de perdre sa longue bataille juridique contre une banque islandaise.

En effet, le tribunal correctionnel de Paris a prononcé “une relaxe générale en faveur de Landsbanki Luxembourg, filiale d’un établissement financier islandais accusée d’avoir incité des centaines d’épargnants français, dont le chanteur, à hypothéquer leurs biens afin de leur consentir des prêts”.

Je cite cet article du Figaro qui lui-même cite l’arrêt du tribunal correctionnel de Paris dans l’affaire Enrico Macias et dont la décision rendue ne souffre d’aucune ambiguïté.

« Il ne résulte pas du dossier que les emprunteurs ont été victimes de manœuvres frauduleuses en hypothéquant leurs biens auprès de Landsbanki Luxembourg. »

Le président Olivier Géron a encore estimé que les emprunteurs avaient « nécessairement conscience de l’existence d’un risque » en souscrivant ces prêts litigieux, qui leur ont permis d’obtenir des fonds « que d’autres banques leur refusaient » !!

Je rappelle que l’idée géniale de la banque était de vendre à des clients comme notre Enrico le concept que leur maison leur rapporte de l’argent. Ta maison vaut 35 millions d’euros mais ne te rapporte rien (normal) ? Grâce à nous, emprunte la valeur de ta maison, reste dedans et place cet argent sur les marchés ! Au passage, empoche la différence et vautre-toi dans le luxe, le calme et la volupté.

Sauf que krach de 2008 oblige, cela s’est passé autrement (lucre et appât du gain faisant leur office), voici notre Enrico fort démuni.

Et Le Figaro de conclure que “pour le magistrat, la faillite de Landsbanki Luxembourg et de sa maison mère en 2008, sur fond de cataclysme financier international, relève des «aléas de la vie économique». Le tribunal a donc ordonné la «restitution des créances». En clair, il a autorisé les liquidateurs de la banque à vendre si besoin les biens hypothéqués, dont une luxueuse villa d’Enrico Macias à Saint-Tropez.
Le chanteur de 78 ans, auquel Landsbanki Luxembourg réclame 35 millions d’euros, a fait éclater toute l’affaire avec sa plainte. «J’ai passé dix ans la peur au ventre de perdre mon seul bien», avait clamé Enrico Macias en mai au procès. Lundi, même si plaie d’argent n’est pas mortelle, il a quitté le tribunal sans un mot, visiblement abattu…”

À 35 millions d’euros la perte, j’en connais beaucoup qui serait abattu à moins, mais tout ceci n’est réellement que justice et à l’heure des comptes mes amis, nous sommes toujours responsables de nos choix, de nos actes et de nos décisions.

Non, les banques ne sont pas toujours condamnées, et l’on peut même penser qu’elles le seront de moins en moins.

À bon entendeur…

Charles SANNAT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Citation :
« Retenez cela ! La fiscalité va privilégier le productif délocalisable à l’improductif non-délocalisable. Anticipez ! » L’édito de Charles SANNAT

par Charles Sannat | 7 Sep 2017


Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Hahahahaha, cette sortie démagogique et mal préparée de Macron a provoqué une belle hilarité générale.

Eh oui, figurez-vous que Macron et le gouvernement ont décidé de baisser les APL les aides au logement, de 5 euros par mois.

C’était avant le mois d’août, et cela avait provoqué un tollé général de tous les bénéficiaires de ces APL. 5 euros en moins, vous n’y pensez donc pas !

Histoire de faire oublier SA décision, voilà que notre Président (forcément vénéré) indique que c’est la faute des propriétaires.

Oui, vous savez ces méchants propriétaires, très, très méchants (et ils le sont d’ailleurs parfois, de même que nombre de locataires que nous qualifieront pudiquement d’indélicats, notamment quand ils oublient pendant deux ans de payer leur loyer) qui, eux, ne veulent pas baisser les loyers de 5 euros !

Eh bien les coupables ce sont les propriétaires. Pas le gentil gouvernement. Ni évidemment sa Sainteté le Prééésident.

Il faudrait donc que les propriétaires payent pour la décision prise par le gouvernement.

Quel est le rendement de l’immobilier ?

La fiscalité immobilière est profondément coûteuse pour les « méchants » propriétaires.

Regardons les choses sans démagogie et posons les chiffres.

Si je loue un bien immobilier, en tant que propriétaire, il va falloir payer d’abord :
1/ les charges non-récupérables liées aux travaux (ravalements, etc.) qui ne relèvent pas de l’entretien courant ;
2/ la taxe foncière qui reste à la charge exclusive du propriétaire ;
3/ l’impôt sur les revenus fonciers qui, dans le meilleur des cas et si vos revenus fonciers sont inférieurs à 15 000 euros, seront taxés à hauteur de 60 % des revenus perçus ;
4/ l’IFI, futur nouvel ISF qui ne pèsera plus que sur l’immobilier qui est par définition « non » délocalisable ;
5/… éventuellement le coût du crédit nécessaire à l’acquisition du bien mis en location.

Avec tous ces coûts et ces frais, et sous réserve que votre gentil locataire paye bien son loyer tous les mois, en ayant la bienveillance de ne pas ruiner votre maison et/ou appartement, eh bien lorsque vous faites les calculs de rendement, aujourd’hui, les rendements locatifs sont en réalité négatifs.

Cela veut dire qu’il n’y a plus de rendement sur l’immobilier en particulier parce que les prix d’acquisition sont stratosphériques et continuent par endroit d’augmenter, alors que les loyers, eux, sont orientés à la baisse (légèrement).

Il y a donc une conclusion que l’on peut tirer. L’immobilier n’est de façon générale pas un bon placement sur les niveaux de prix actuels par rapport aux gains locatifs et aux problèmes qu’il faut souvent affronter dans le cadre d’une activité locative (squat, risque d’impayé, dégradations, etc).

Bon, cela dit, relativisons, si le Président voulait forcer les propriétaires à baisser les loyers de 5 euros, pour beaucoup ce ne serait pas non plus la mort, et si cela devait l’être, c’est que le gentil et aimable propriétaire qui est à 5 euros près aurait mieux fait de s’abstenir de se lancer dans la pierre et dans cet investissement.

Quelles leçons tirer de cette sortie burlesque de notre tout nouveau président (béni soit son nom) ?

Soyez très prudent dans l’investissement immobilier. Il n’y a plus de rendement. Il y a beaucoup de « coûts » à prendre et bien peu à rendre !

N’oubliez pas que l’immobilier n’est par nature ni mobile, ni délocalisable. Un bien immobilier c’est souvent un fil à la patte. Parfois une sécurité. Encore faut-il bien savoir apprécier les choses.

La fiscalité va privilégier le productif délocalisable (l’entreprise) à l’improductif non-délocalisable (l’immobilier ou votre contrat d’assurance que vous ne pouvez même pas transférer dans un autre établissement).

Gardez cette règle en tête !

La fiscalité va privilégier le productif délocalisable à l’improductif non-délocalisable.

Si vous voulez prendre vos précautions, redéfinir vos stratégies patrimoniales, cliquez en dessous, sous le lien en rouge, vous aurez de nombreuses réponses et de très nombreuses pistes de réflexion, pour ne pas être le dindon de la farce.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Et les "Vierges Sages" ... qu'Elles usent de "l'HUILE SAINTE du SAINT ESPRIT" dont Elles se sont remplies le coeur ... chacun de leur "pas-choix" en sera éclairé ! Amen
Le drame ... ?
En aurez-vous assez pour partager avec les vierges folles ?

André Dominique
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 56
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Lun Oct 09 2017, 18:23

.

Signe de DIEU ou destruction de documents compromettants ?
Peut-être les deux !




FAUT-IL Y VOIR UN SIGNE ? LE TOIT DE LA FED A PRIS FEU CE WEEK-END !!!
du 9 au 13 octobre 2017 :

L'été dernier, dans le Moyen Orient une méga tour ultra-moderne, avec les normes de sécurité dernier cri, nommée "Torch" a pris... feu. Vous me direz, quand un immeuble s'appelle Torche, il est finalement logique qu'elle prenne feu.

Mais là où on reste bouche bée, c'est avec l'immeuble de la Federal Reserve, aussi protégé que la Maison Blanche à Washington, qui a pris feu (ici la video du New York Post).
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mais regardez bien: pas moins de 150 pompiers ont été envoyés sur place... c'est vous dire l'importance stratégique de la Fed. Et pourtant, c'est (explication officielle) un générateur/ventilateur installé sur le toit qui s'est enflammé tout seul.

Un signe, peut être, que les choses ont commencé à vraiment cramer chez le plus grand fabriquant mondial de fausse monnaie ?

Dans tous les cas, si le peuple ou les sénateurs demandent des explications à la Fed, celle-ci pourra toujours dire que les archives, stockées au dernier étage ont brûlé... : - ) Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©️ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 2008-2017
Revenir en haut Aller en bas
COQUELICOT
Modérateur
avatar

Date d'inscription : 06/09/2010
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Mar Oct 10 2017, 15:13

traces effacées surtout !!!!

les loups se dévorent entre eux et brûlent leurs traces !

_________________
Tout vient de Dieu
tout lui appartient
tout lui revient.
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 56
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Mar Oct 24 2017, 07:02

.

« 666 milliards… Le diable se cache dans le déficit budgétaire américain » L’édito de Charles SANNAT

par Charles Sannat | 24 Oct 2017




Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

666, le chiffre de la bête et du diable.

C’est aussi le montant du déficit officiel du budget américain en hausse de 13,6 % en 2017 par rapport à l’année fiscale américaine de 2016.

« Le déficit budgétaire des États-Unis pour l’exercice 2017, clos en septembre, a bondi de 13,6 % en 2017, représentant 3,5 % du PIB, en raison notamment des dépenses associées au vieillissement de la population.

Le déficit des finances de l’État fédéral s’est établi à 666 milliards de dollars sur les douze mois de l’année budgétaire, contre 586 milliards en 2016, selon les chiffres du Trésor américain publiés vendredi. »

Quand la FED cesse ses injections, c’est l’État qui compense et inversement

Cela fait des années (presque 10 ans) que ce petit manège savamment orchestré dure avec la complicité générale des commentateurs et autres analystes qui oublient consciencieusement d’analyser et de commenter !

Que se passe-t-il ?

C’est assez simple.

Il faut inonder le monde de liquidités, enfin le monde financier, car les vrais gens dans la vraie vie, eux, ne sont pas inondés d’argent, ils sont même plutôt « à l’abri du pognon » comme on peut dire vulgairement parlant.

Sauf que parfois, il convient de changer la source du flux de liquidités afin de faire croire à un semblant de normalité en ce bas monde économique.

Ainsi, lorsque la FED, la Banque centrale américaine, fait surchauffer ses planches à billets, elle finit par annoncer une réduction pilotée avec un immense savoir-faire de ses injections de fausse monnaie. Le monde entier se félicite de ce retour à la normalité monétaire et ne fait pas le rapprochement avec, au même moment, les augmentations de déficits budgétaires de l’État fédéral qui prend le relais afin d’injecter peu ou prou les sommes qu’il manque à l’économie pour continuer la grande illusion de la croissance économique.

À chaque phase de réduction des injections monétaires de la Banque Centrale américaine correspond une hausse systématique du déficit de l’État fédéral.

Cette année n’y fait pas exception.

L’État américain compense le manque d’injection de la part de la FED, et lorsque les déficits commenceront à faire trop peur, le gouvernement américain annoncera, à grand renfort de trompettes et autres communiqués de presse, qu’il va faire un budget de réductions drastiques des dépenses.

Et vous savez quoi ? Les dépenses baisseront comme par miracle et enchantement. Au même moment, la FED fera un nouveau plan d’injection mais évidemment, aucun lien ne sera fait entre les deux événements… Et puis quand les marchés se diront « quand même, tout cet argent donné gratuitement par la FED, ce n’est pas bien », la FED fera l’inverse et le déficit budgétaire augmentera…

Ce petit manège est réglé comme du papier à musique.

263 milliards pour les intérêts de la dette

« ”Ces chiffres devraient tirer la sonnette d’alarme pour Washington, rappelant que nous avons besoin de faire croître notre économie et de mettre de l’ordre dans notre budget national”, a renchéri le directeur du bureau du Budget de la Maison-Blanche (OMB) Mick Mulvaney.

Dans le détail, les dépenses de l’État se sont inscrites en hausse de 3,3 % pour s’établir à 3 981 milliards de dollars tandis que les recettes ont baissé de 0,9 % à 3 315 milliards.

Le Trésor souligne que les dépenses en matière d’assurance pour les plus âgés (Medicare) et pour les plus démunis (Medicaid) ont contribué à la hausse du déficit avec des progressions respectivement de +1 % (708 milliards) et +2 % (375 milliards).

À cela s’ajoute une hausse de 1 % des dépenses consacrées aux programmes militaires (569 milliards) et de 45 % dans l’éducation à 112 milliards.

Les intérêts de la dette (263 milliards) ont également pesé dans le budget. »

Et encore, on ne parle pas ici de la baisse spectaculaire d’impôts que Trump veut faire voter et qui atteint… 1 500 milliards de dollars.

Autant dire que le déficit américain va exploser dès cette année à la hausse et de façon phénoménale.

Comme vous pouvez le voir donc, la situation, loin d’être normalisée, repose en réalité sur des petits arrangements de communication et de très nombreux artifices comptables et financiers.

La seule chose que je concède, c’est que la situation, d’un point de vue de la gestion psychologique des masses et des marchés, est gérée d’une main de maître.

Mais cela ne change rien à la gravité de la situation. Cela permet juste d’occulter et de donner un sentiment de normalité et de contrôle qui n’a jamais été aussi faux.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 56
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Lun Nov 06 2017, 18:56

.

Seigneur, que ces mortels sont fous !
Hugo Salinas Price   (Publié le 06 novembre 2017)


L’or représente la forme de monnaie la plus pure qui soit. L’argent peut lui-aussi faire office de monnaie, bien qu’il soit moins apte que l’or à jouer ce rôle.

La monnaie est, a toujours été, et sera toujours une marchandise. Les bitcoins, ainsi que les dollars et toutes les autres devises qui existent aujourd’hui, ne sont pas et ne peuvent pas être des monnaies, parce qu’elles ne sont pas des marchandises.

En matière de commerce, toutes les marchandises ont ce que l’on appelle une « utilité marginale décroissante », à l’exception d’une seule.

Carl Menger (1840-1921, Vienne) a illustré le phénomène d’utilité marginale décroissante en prenant l’exemple d’un agriculteur propriétaire d’un champ de blé. Supposez qu’il n’obtienne qu’un sac de blé par récolte. Ce sac est pour lui le plus important. Il l’utilise pour nourrir sa famille. Chaque sac de blé additionnel a une application moins importante, le dernier de tous étant utilisé par l’agriculteur pour nourrir son canari.

Plus nous possédons d’un même produit, moins il a de valeur à nos yeux. L’utilité marginale d’un aliment diminue si nous en possédons beaucoup.

L’or est une marchandise : il peut servir à produire des bijoux et des ornements, il a des applications industrielles diverses et il est aussi une monnaie, parce que si nous le recevons comme paiement, nous n’appliquons aucune décote sur la valeur de l’or que nous recevons, peu importe la somme qu’il représente. Nous accordons autant de valeur à notre dernière pièce d’or qu’à notre toute première. En ce sens, l’or est une marchandise exceptionnelle.

L’utilité marginale décroissante de l’or est non-existante. C’est la raison pour laquelle l’or est aussi bien une monnaie qu’une marchandise.

Les bitcoins et les dollars – et toutes les autres devises – ne sont pas des marchandises. Ils ne sont que des nombres sans substance.

Depuis le 15 août 1971, quand le président Nixon a cessé de livrer de l’or aux propriétaires de dollars à qui on avait promis de l’or en échange de leur papier, le monde n’a plus utilisé de monnaie. Il a utilisé de simples nombres, et ces nombres s’élèvent désormais à des trillions et des trillions.

Ce qui s’est produit en 1971 a été une déconnexion entre la faculté rationnelle de l’humanité et la réalité du monde physique.

La fausse monnaie se tient désormais entre nous et le monde physique dans lequel nous vivons.

Les humains peuvent facilement subvenir à leurs besoins dans le monde physique grâce à la monnaie, c’est-à-dire à l’or et, dans une moindre mesure, à l’argent.

A l’heure d’aujourd’hui, l’humanité éprouve des difficultés à maintenir les activités industrielles et commerciales qui ont été établies quand l’or jouait encore le rôle de monnaie. Afin de nous rendre à l’évidence du chaos qui nous entoure, tout ce qu’il nous est nécessaire de faire est de lire les journaux. Le chaos règne aujourd’hui parce que l’humanité n’est plus en contact avec les réalités du monde physique : les activités humaines rationnelles se sont déconnectées de ces réalités par la faute de la fausse monnaie, qui nous sépare désormais du monde physique en fonction duquel nous devrions fonctionner.

Quand nous perdons contact avec la réalité, nous souffrons d’une maladie mentale, nous devenons fous. Le monde est devenu fou, parce qu’il ne peut plus agir de manière rationnelle en raison de la fausse monnaie – des nombres – qui lui donne un accès falsifié à la réalité.

L’existence d’un blocage psychologique, qui consiste en des nombres utilisés comme monnaie, entre une humanité capable de raisonnement et le monde physique, devrait être notre préoccupation première.

Le succès de bitcoin est une excellente illustration de la confusion intellectuelle des masses. Le bitcoin est un nombre digital. Sa seule caractéristique spéciale est qu’il est capable de se déplacer sur internet au sein d’un système précis qui empêche tout accès non-autorisé à des unités bitcoin. Seul le propriétaire d’unités bitcoin peut en dépenser en en envoyant à quelqu’un d’autre. Bitcoin a enregistré une hausse spectaculaire de sa valeur contre le dollar, parce que les gens ont versé des dollars pour obtenir des bitcoin, et qu’ils dépensent toujours plus de dollars pour en obtenir. Est-ce raisonnable ? Les Hommes ne sont pas en mesure de se comporter raisonnablement, parce que le système monétaire actuel, détaché de la réalité, les empêche de penser. Certains spéculateurs sur bitcoin – et j’imagine qu’ils sont nombreux – savent peut-être que ce système finira par s’effondrer, mais espèrent pouvoir en sortir avant qu’il ne le fasse.

Une autre manifestation curieuse des effets intellectuels de ce blocage psychologique est le soutien apporté par des gens dits importants à des projets lunatiques telles que l’établissement d’une colonie humaine sur Mars. Un autre projet lunatique est le contrôle du climat. L’humanité a perdu tout contact avec la réalité à cause de la fausse monnaie. Peut-être les gens les plus sains d’esprit sont-ils ceux qui peuplent les jungles de Nouvelle-Guinée et d’Amazonie – ceux qui n’utilisent pas de monnaie du tout.

La dernière manifestation de la conséquence de la présence d’un blocage psychologique entre l’action humaine et la réalité du monde physique sera inévitablement un effondrement total des conditions de notre monde, qui a de grandes difficultés à préserver les activités industrielles et commerciales qui existaient déjà avant la fin de l’utilisation de l’or comme monnaie en 1971.

Et si par miracle, l’or était de nouveau utilisé comme monnaie à l’échelle du globe, il nous faudrait réfléchir à la manière dont le monde réagirait à ce changement : en viendrait-il à une destruction suicidaire de la race humaine plutôt qu’à une adoption de nouvelles habitudes et une réorganisation de ses priorités ?

Dans son Songe d’une nuit d’été, Shakespeare nous raconte l’histoire d’un groupe d’amants sous le charme d’une fée, qui en vient à s’écrier : « Seigneur, que ces mortels sont fous ! » L’humanité est aujourd’hui victime d’un sort jeté par la fausse monnaie. Espérons que nous finissions par nous réveiller, et que nous en venions un jour à une fin heureuse, comme les amants dans Songe d’une nuit d’été.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
COQUELICOT
Modérateur
avatar

Date d'inscription : 06/09/2010
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Mar Nov 07 2017, 07:43

oh que la chute est vertigineuse telles les montagnes russes dans un parc d'attraction :

nous sommes en haut....la petite voiture descend ....pour mieux rebondir vers le rail suivant...... jusqu'au dernier.....et que sera l'arrivée ?



perso, je n'aime pas les parcs d'attraction, encore moins les engins à grande vitesse !!!!

ça va faire mal !

plus que jamais en union de prière.....

_________________
Tout vient de Dieu
tout lui appartient
tout lui revient.
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 56
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Jeu Nov 23 2017, 06:32

.

.....et que sera l'arrivée ?



Citation :
Inquiétant ! La garantie de dépôts à 100 000 euros vacille

par Charles Sannat | 23 Nov 2017 |



Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Vous avez peut-être croisé quelques articles sur Internet, assez alarmistes d’ailleurs, disant que la garantie des dépôts de 100 000 euros instituée au niveau européen avait été supprimée, n’était plus opérationnelle, était annulée, n’existait plus ou qu’elle était « gelée ».

S’il y a un fond de vérité dans cela, ce n’est pas encore le cas sur les conséquences, à savoir que cette garantie est toujours en vigueur mais qu’elle est attaquée, qu’elle vacille, qu’elle est remise en cause, et d’une manière fort passionnante qui devrait vous faire poser certaines questions fondamentales sur la crédibilité même d’une telle garantie.

Il n’y a rien de garanti !

Pourtant, il y a une chose à savoir, c’est que si ces articles, qui sont en grande partie faux mais pas totalement, inquiètent autant les gens, c’est uniquement parce que les gens, les épargnants, veulent croire à la réalité de cette garantie en cas de problème sérieux.

Pourtant, depuis des années, je vous explique en long, en large et en travers, preuve à l’appui, en analysant même les comptes du FGDR, qui est le Fonds de garantie des dépôts et de résolution, qu’il n’y a que quelques milliards dans ces caisses (3) pour garantir les 2 000 milliards de dépôts et d’épargne au sens large… Franchement, vous y croyez ? 3 milliards pour en garantir 2 000 ? Vous pensez que cela est crédible ou cohérent ?

La garantie des dépôts est donc une immense fiction imaginaire, et je peux vous garantir que tous nos dirigeants le savent très bien. D’ailleurs, voici le titre de la dernière dépêche Reuters sur ce sujet, et je peux vous dire que Reuters, il n’y a pas plus conventionnel et pas moins complotiste sur le marché de l’information d’État !

Pas de garantie européenne des dépôts sans réduction des NPL-Draghi

Je vous livre l’information, et après nous allons traduire ensemble tous mes termes barbares afin que tout soit très clair en quelques secondes. Comme vous le savez, l’économie n’est compliqué que si personne ne vous fait la traduction. Avec le bon traducteur, tout est très facile à comprendre, et comme je n’avais rien à faire de plus important….

« Un mécanisme européen de garantie des dépôts bancaires ne peut voir le jour si le montant des créances douteuses ne diminue pas, a déclaré lundi le président de la Banque centrale européenne (BCE). Ces propos de Mario Draghi, qui font écho, fait rare, à ceux de Berlin, constituent également une réponse aux critiques de Rome irritée par la décision de l’institut de Francfort de contraindre les banques à renforcer leurs fonds propres face à ces créances non performantes (NPL).

La BCE prône depuis longtemps la création de ce mécanisme, baptisé EDIS (European Deposit Insurance Scheme), auquel l’Allemagne est opposée. Berlin craint en effet qu’un partage des risques aboutisse à ce que les banques allemandes viennent étayer celles, plus fragiles, d’autres pays de l’Union tels que l’Italie, dont les établissements concentrent plus du quart de l’encours des NPL au sein de la zone euro.

La réglementation européenne garantit tous les dépôts de la zone euro à hauteur de 100 000 euros, une disposition destinée à renforcer la confiance dans le secteur bancaire après une décennie de crise qui a obligé certains États à renflouer quelques-unes des plus grandes banques européennes.
Mais les mécanismes nationaux pour garantir les dépôts sont jugés insuffisants en cas de crise majeure bancaire.

Traduisons d’abord les « NPL ».

Cela veut dire les « non profitables loans »… En gros, créances pourries et autres prêts bancaires donnés ou « octroyés » qui ne seront jamais remboursés. Et quand une banque voit son taux de NPL exploser à la hausse, eh bien cela veut dire qu’elle a prêté plein d’argent qu’elle n’avait pas à des gens qui ne la rembourseront pas. En général c’est mauvais signe, et ça sent bon la faillite à plein nez. Concept assez simple à comprendre. Quand banque plus de sous, banque kaput. Quand banque kaput, système fatal error ! Quand système fatal error, il ne reste plus que l’or… (C’était juste pour vous caser une rime poétique dans cet article un brin technique, et vous remarquerez la deuxième rime glissée subrepticement.)

Deuxième machin à comprendre : le EDIS…

European Deposit Insurance Scheme ou schéma européen d’assurance des dépôts. C’est encore un machin européen que les Européens aimeraient mettre en place pour garantir les dépôts en gros avec une caisse commune et mutuelle au niveau… européen, mais comme en Europe personne n’est d’accord, on n’arrive à rien, et quand on arrivera à quelque chose, ce sera une chose bancale génétiquement parce que reposant sur le plus petit dénominateur commun. Du coup, eh bien du coup, on en reste avec nos machins nationaux et comme à chaque fois quand il y a un problème potentiel, c’est chacun pour soi et Dieu pour tous !

Qu’a dit Mario Draghi ? (là aussi une p’tite rime)

Mario a dit que pour qu’il y ait un système européen de garantie des dépôts, il faudrait que dans chaque pays les taux moyens de créances pourries détenues par les banques soient sensiblement les mêmes… ce qui est assez logique. En gros, ce serait une convergence des taux de NPL, ou crédits moisis en langage de chez nous.

Résultat ?

Chaque pays reste avec son propre organisme de garantie, et inutile de vous dire que pour le système de garantie italien, au hasard, il y a de quoi avoir des sueurs froides… pour les épargnants italiens. Le léger problème c’est que si les banques italiennes tombent, l’Italie tombe, et avec, plus de 2 000 milliards d’obligations souveraines italiennes. Si l’Italie tombe, l’Europe tombe. Si l’Europe tombe, le monde tombe, et les 3 petits milliards dans les caisses du fonds de garantie français ne seront que roupies de sansonnet.

Conclusion ?

La garantie des dépôts de 100 000 euros existe toujours même si certains pensent qu’il faudrait l’inclure dans des moratoires lors de faillites bancaires ou qu’il faudrait mettre en place un EDIS, c’est-à-dire un système européen de fonds de garantie.

La garantie théoriquement existe, et tel n’est pas le problème. Le problème c’est que vous croyez en sa solvabilité, et en cas de pépin, soyons clairs, n’attendez aucun secours car il n’y a pas assez d’argent dans les caisses. C’est aussi simple que cela.

La garantie, en réalité, n’a jamais existé et ne pourra jamais exister, car pour cela il faudrait un système où chaque unité de monnaie est garantie par une autre unité de monnaie. Un système où chaque euro correspond à un euro… Bref un système où la monnaie serait neutre, un système où elle ne reposerait pas sur la dette ou sur la création à partir de rien et sans contrepartie. Ce système c’était l’étalon-or. On le connaît très bien, mais il n’a jamais arrangé ni les faux-monnayeurs que sont les banques centrales, ni les États, ni de façon générale toutes les cigales.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 56
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Lun Déc 04 2017, 06:56

.

BANQUES : LE GRAND RACKET SUR LES DÉCOUVERTS A 5 MILLIARDS




Que toute VERITE (cachée-voilée) soit au vu et su de tous ... sans exception ! Amen


ANdré Dominique
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 56
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Lun Déc 04 2017, 07:01

.

LA GRECE VA SAISIR LES MAISONS DES PLUS DEMUNIS
du 4 au 8 décembre 2017 : Eh bien voilà, ce que je vous ai expliqué depuis mon reportage à Chypre vient d'être illustré par cette video de Russia Today: "Des dizaines de manifestants se sont confrontés à la police grecque lors d’une protestation contre la vente aux enchères de biens saisis. Cette décision, prise par le gouvernement, est considérée discriminatoire envers les plus pauvres".


Ne vous trompez pas: cette politique EST DEJA APPLIQUEE EN FRANCE. Avec la hausse de tous les impôts et taxes, mais surtout pas des retraites, les retraités propriétaires sont LES VICTIMES PRINCIPALES DES HUISSIERS, bras armé de la violence de l'Etat français. En effet, ne pouvant payer leurs impôts et/ou taxes foncières, ils sont sommés de payer sous huitaine, avant saisie. Et que peut on saisir au brave propriétaire qui a travaillé toute sa vie pour payer des taxes et impôts pour garder sa maison ?


Sa maison justement qui ira dans le bilan de l'Etat, et qui va le vendre à des promoteurs immobiliers ou marchands de biens. Bienvenue dans le monde impitoyable de la dette qui écrase le peuple. Regardez la video ici chez RT.


Citation :
Heurts violents entre policiers et manifestants en Grèce


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©️ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 2008-2017
Revenir en haut Aller en bas
COQUELICOT
Modérateur
avatar

Date d'inscription : 06/09/2010
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Lun Déc 04 2017, 08:47

les hold-up ont commencé et s'accélèrent.....!



que les Saints Anges anéantissent tous les démons de l'économie, amen.

que Dieu Trine ait pitié des "petits" peuples honnêtes

Amen.

_________________
Tout vient de Dieu
tout lui appartient
tout lui revient.
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 56
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Lun Déc 04 2017, 16:45

.

Aux Etats Unis, concernant le plan fiscal républicain et son impact, Paul Craig Roberts dit :




Je déplore la réduction d'impôt qui a été votée au Congrès.
Ce n'est pas une réduction d'impôt sur la politique économique, et cela n'a absolument rien à voir avec l'économie de l'offre.
L'objectif global est d'augmenter les cours des actions en offrant aux détenteurs d'actions plus de gains en capital et de dividendes.
En d'autres termes, c'est une législation qui enrichit les détenteurs d'actions, polarisant davantage la société dans une vaste arène de pauvreté et de quasi-pauvreté et du Un Pour cent, ou plus exactement une fraction du Un Pour cent se vautrant en milliards de dollars.
À moins que nos dirigeants puissent continuer à contrôler les explications, la réduction d'impôt nous rapproche de la révolution résultant de la méfiance totale du gouvernement ...

La législation fiscale actuelle ramène le taux d'imposition des sociétés à 20%. Cela signifie que les sociétés mondiales enregistrées aux États-Unis seront imposées à un taux d'imposition inférieur à celui d'une infirmière auxiliaire autorisée qui gagne 50 000 $ par année. L'infirmière, si elle est célibataire, est confrontée en 2017 à un taux d'imposition marginal de 25% sur tout revenu supérieur à 37 950 $.

Une personne célibataire est imposée au taux de 33% sur tout revenu supérieur à 191 651 $. 33% était le taux d'imposition le plus élevé extrait des serfs médiévaux, et se rapproche du taux d'imposition des esclaves américains du XIXe siècle. Un revenu de la classe moyenne supérieure de 191 651 $ semble extraordinaire pour la plupart des Américains, mais il est si loin des revenus annuels des riches de plusieurs millions de dollars qu'il est invisible. En Amérique, ce sont les revenus décroissants des classes moyennes et supérieures qui supportent le fardeau de l'impôt sur le revenu. Les riches avec leurs gains en capital de leurs avoirs en actions sont taxés à 15%.

Même les célibataires qui gagnent entre 1 et 9 325 $ sont imposés à 10% sur leur pitance.

Les économistes néo-libéraux qui sont les compères pour les riches, Wall Street, et la demande des banques trop Big-Too-Fail, à tort, qu'en réduisant le taux d'imposition du revenu des sociétés à 20% toutes sortes de bénéfices délocalisés seront ramenés à les États-Unis et conduire à une économie en plein essor et des salaires plus élevés. C'est un non-sens total absolu. L'argent ne reviendra pas, parce qu'il est investi à l'étranger où les coûts de main-d'œuvre sont plus bas, s'il est investi au lieu de racheter les actions de la société ou d'acheter d'autres sociétés existantes. Après 20 ans de délocalisation des compétences manufacturières et professionnelles américaines et des revenus associés aux emplois, qui va investir en Amérique? La population américaine n'a aucun revenu avec lequel acheter les biens et services de nouveaux investissements, et les cartes de crédit de la population américaine sont maximisées.

Tout ce qui va se passer, c'est que Wall Street va calculer le taux d'imposition inférieur dans un prix des actions plus élevé. Wall Street peut le faire sans que les bénéfices délocalisés ne reviennent à la maison. Soudainement, tous ceux qui possèdent des actions connaîtront une augmentation de la richesse, ou le coup de pouce a déjà eu lieu en prévision de la distribution.

Les républicains conscients du déficit ont mis dans le projet de loi pour l'amélioration de la richesse des riches, des réductions dans les services sociaux afin de «sauver les travailleurs de taux d'intérêt plus élevés des déficits budgétaires." C'est plus de malhonnêteté. Si la Fed laisse monter les taux d'intérêt réels, les dérivés se défont et la Fed devra créer des trillions de plus en dollars pour maintenir son système de Ponzi en place. Le déficit résultant de la réduction d'impôt sera couvert par l'achat des bons du Trésor par la Fed, et non par une hausse des taux d'intérêt.

Ce à quoi nous assistons aux États-Unis et dans tout le monde occidental, c'est l'échec total du capitalisme. Le capitalisme n'est plus qu'un pillage. Le secteur financier ne fournit plus de capital pour la production. Ce que fait le secteur financier, c'est de transformer les revenus discrétionnaires des consommateurs en paiements d'intérêts et de frais aux banques. La demande globale ne peut croître que grâce à l'expansion de la dette, et les consommateurs atteignent un point où ils ne peuvent pas augmenter leur dette.

Le capitalisme, caché derrière le «globalisme», qui est présenté comme une bonne chose quand il s'agit de la mort, place la production là où le travail est le moins cher, privant ainsi les travailleurs du Premier Monde de bons salaires et opportunités de travail. Pays du monde Les bénéfices à court terme et les bonus et options d'achat d'actions des dirigeants et des administrateurs sont maximisés au détriment de la destruction du marché domestique.

Le capitalisme pillard a également privatisé autant que possible le secteur public, tel que l'armée, augmentant ainsi le coût du budget du Pentagone. Les emplois que les soldats eux-mêmes ont autrefois occupés sont confiés à des entreprises politiquement liées. Ce qui était autrefois le KP (patrouille de cuisine) est maintenant fourni par un service privé extérieur. Les mercenaires privés engagés par le Pentagone gagnent autant en un mois que les troupes de la ligne de tir gagnent en un an. Je ne sais pas si l'armée a déjà une organisation d'approvisionnement autre que l'entreprise privée qui a le contrat.

Medicare et Medicaid sont les prochains à être privatisés, avec la sécurité sociale. La réduction d'impôt se traduira par un battage médiatique déficitaire et élevé, et ces mensonges seront utilisés pour sauver les travailleurs des taux d'intérêt élevés sur leur dette hypothécaire, carte de crédit et prêt étudiant en réduisant ou en privatisant Medicare, Medicaid, et la sécurité sociale .

L'environnement et les terres publiques seront sacrifiés aux profits privés des compagnies forestières, minières et énergétiques. Les grizzlis et les loups perdent leur protection en vertu de la loi sur les espèces en voie de disparition afin que les États puissent vendre des trophées de chasse aux hommes qui doivent prouver leur virilité en tuant un animal avec un fusil puissant à une distance sécuritaire.

Ce à quoi nous assistons, c'est le pillage complet de l'Amérique et de l'Occident tout entier. Alors que le monde occidental s'effondre, les insouciants et soumis se mettent à sucer les pouces pendant qu'ils sont en train d'être ruinés.

Il ne reste rien de l'Ouest sauf des pillards au travail.

Cette facture fiscale est une abomination, un acte de pillage brutal. Ses parrains devraient être goudronnés et emplumés et être transportés hors de la ville sur un rail, s'ils ne sont pas accrochés à un lampadaire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
COQUELICOT
Modérateur
avatar

Date d'inscription : 06/09/2010
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Mar Déc 05 2017, 02:43

la fin de l'économie approche .... mais à quel prix pour les petits ????


grâce la paix !

_________________
Tout vient de Dieu
tout lui appartient
tout lui revient.
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
avatar

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 78
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Mar Déc 05 2017, 04:47

@ COQUELICOT,

L'Occident (Europe, USA et autres) a tourné le dos à son Dieu. C'est l'apostasie silencieuse ! Marthe Robin souffrait profondément de voir se développer l'apostasie, elle alla même jusqu'à dire, au sujet de l'Eglise de France : "Il n'y aura plus rien, si ce n'est de petits îlots de ferveur."

Les petits, les humbles, malgré les souffrances, ne seront pas ébranlés car ils connaissent et ils vivent la Parole de leur Maître :

“Dès que commenceront ces choses, redressez-vous et relevez la tête : votre délivrance est proche !”
(Luc 21-28)

Bien à vous,
LucJos

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
COQUELICOT
Modérateur
avatar

Date d'inscription : 06/09/2010
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Mar Déc 05 2017, 10:56

“Dès que commenceront ces choses, redressez-vous et relevez la tête : votre délivrance est proche !”

(Luc 21-28)


Grande Espérance que voila : j'ai hâte que ce monde séculier ennuyeux soit transformé selon la Divine Volonté de Dieu Trine !

sois loué pardon !

_________________
Tout vient de Dieu
tout lui appartient
tout lui revient.
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 56
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Mar Déc 05 2017, 19:09

.

Corps, esprit et âme nous avons à vivre en ce monde !

Nous ne pouvons pas vivre en ce monde comme si nous n'y étions pas présent corporellement !
De ce fait le monde de "l'argent-serviteur" de ce monde, se doit de faire bon ménage avec notre "âme spirituelle" déjà des CIEUX !

Que le SEIGNEUR par son ESPRIT SAINT et ses Sts Anges vous éclaire ... Amen

Citation :
LA BCE VEUT BLOQUER LES COMPTES BANCAIRES EN CAS DE CRISE FINANCIÈRE
PUBLIÉ PAR PHILIPPE HERLIN | 21 NOV. 2017

Nous avons été parmi les premiers à alerter sur la directive européenne BRRD, qui permet à une banque en situation de faillite de ponctionner les comptes de ses clients afin de se renflouer.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Quand le sujet était - rarement - évoqué dans les médias, le banquier ou le responsable d'un quelconque organisme de régulation affirmait aussitôt qu'il ne fallait pas s'inquiéter puisque les comptes de moins de 100.000 euros n'étaient pas concernés. C'est en effet ce qui est écrit dans le texte de la directive, mais nous avions expliqué que cette garantie était purement illusoire et que les comptes de moins de 100.000 euros seraient également touchés, mais nous le proclamions jusqu'ici dans le désert.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ce n'est rien moins que la Banque centrale européenne qui vient confirmer ce que nous disions, comme le révèle Zero Hedge.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Dans une "opinion" très étayée (69 pages) du 8 novembre concernant la gestion de crise, la BCE se rend évidemment compte qu'en cas de crise touchant une ou plusieurs banques, les déposants retireraient en catastrophe leur argent pour le garder en liquide ou le placer ailleurs, ce qui ne ferait qu'accentuer la crise. La BCE veut donc tout simplement empêcher ce "bank run" en permettant de bloquer les dépôts et en n'autorisant que des retraits limités, comme cela s'est passé à Chypre en mars 2013. Selon l'institution, le système de protection des dépôts n'est plus nécessaire :

"Les dépôts couverts et les créances au titre des systèmes d'indemnisation des investisseurs devraient être remplacés par des exemptions discrétionnaires limitées accordées par l'autorité compétente afin de conserver un certain degré de flexibilité."

"Pendant une période transitoire, les déposants devraient avoir accès à un montant approprié de leurs dépôts couverts pour couvrir le coût de la vie dans les cinq jours ouvrables suivant une demande."


Après le blocage de l'assurance-vie en cas de crise, comme l'a prévu la loi Sapin 2, attendons-nous à son équivalent dans le domaine bancaire. Ce qui n'est pour l'instant qu'une suggestion formulée par la BCE dans un document de recherche et d'analyse, ne devrait pas tarder à emprunter la voie législative, n'en doutons pas.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Voilà qui démontre que lors de la prochaine crise financière, les épargnants seront pieds et poings liés, leurs comptes bloqués, seulement à même de disposer d'une somme minimale (accordée par "l'autorité compétente") afin de satisfaire leurs besoins de base. Pendant ce temps, les responsables des banques, du gouvernement, et bien sûr de la BCE étudieront à quelle sauce seront mangées les économies des déposants. Et les comptes de moins de 100.000 euros ne seront nullement protégés, ils contribueront au "redressement" du secteur bancaire...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Citation :
Comment je suis devenu un afficionado de l'or
Hugo Salinas Price, publié le 10 novembre 2016


Mon père se nommait  Hugo Salinas Rocha - «Salinas» était le nom de famille de son père, et «Rocha» était le nom de famille de sa mère; la coutume d'utiliser les noms de famille des deux parents est universelle en Amérique latine. Mon père était un marchand prospère au Mexique et tenait un magasin au centre-ville de Mexico dans les années 1930. Le magasin appartenait à une entreprise fondée par son père, Benjamin Salinas Westrup et au partenaire qu'il a pris dans l'entreprise, son beau-frère, Joel Rocha Barocio; le nom de l'entreprise utilisait ses initiales: "SyR" (le "y" signifie "et" en espagnol).

Je suis né en 1932. Comme tout petit garçon, j'aimais jouer dans le magasin de mon père après les heures d'école, et un après-midi, - j'avais peut-être huit ans- , un des vendeurs a pris deux pièces d'or de ses poches (hommes portaient des gilets en ces jours). C’était de grands "Centenarios" de 1,2 once d'or qui avaient été frappés pour célébrer le 100ème anniversaire de l'indépendance mexicaine de l'Espagne en 1810. Le vendeur a équilibré les deux pièces sur ses index, les a placés près de mon oreille, et les a frappées l’une contre l’autre. Le son était la sonnerie délicieusement pure de l' or !


Quelques années plus tard, un soir que mon père rentrait chez lui après la fermeture du magasin, il sortit un billet de loterie de son manteau et dit: «Ce billet de loterie n'a pas gagné de prix, mais il a été remboursé de 100 pesos. Je vais vous rembourser, que voudriez-vous acheter avec le remboursement? J'ai répondu sans hésitation: "Achete-moi des pièces d'or!" Donc, le lendemain, un vendeur du magasin de mon père m'a emmené faire une courte promenade en ville, du magasin à une rue latérale. Trois ou quatre hommes en costume et portant des chapeaux - les hommes portaient des chapeaux en public, dans les années 1940 - étaient postés le long du trottoir et claquaient des pièces d'or dans leurs mains. Ils étaient des négociants en or, et cliquer sur des pièces d'or était leur façon d'attirer l'attention des clients.

A cette époque, les pesos d'argent que nous avons utilisés comme monnaie pouvaient être échangés contre des pesos d'or au taux de cinq pesos d'argent pour un peso d'or. La plus petite pièce d'or était la pièce de 2 pesos, avec 1,5 grammes de teneur en or pur, chacun coûtant dix pesos d'argent. Ainsi, sur un trottoir au centre-ville de Mexico, mon cadeau de 100 pesos d'argent a été échangé contre dix pièces de 2 pesos d'or.


Je suis rentré à la maison avec mes pièces d'or, et les ai rapidement mis dans le coffre-fort de mon père, auquel il m'a donné la combinaison. Ces pièces étaient vraiment la seule chose de valeur dans le coffre-fort, et de temps en temps, j'avais l'habitude d'ouvrir le coffre-fort pour examiner les belles pièces d'or. C'est comme ça que je suis devenu un afficionado de l'or à l'âge de 10 ans.

* * *

A 14 ans, en 1946, j'ai été emmené à l'école dans la ville natale de ma mère aux États-Unis. La seule personne que je connaissais là était ma grand-mère maternelle, mais tout le monde savait qui j'étais - le fils de Norah, la fille qui avait épousé un Mexicain en 1931 et qui partit vivre au Mexique. J’y vécus pendant trois années et ai beaucoup apprécié cette période là-bas.

Pendant mes années à l'école, je ne pensais pas que de tous les habitants de cette petite ville, j'étais très probablement la seule personne - et seulement un jeune, à ce moment-là - à avoir jamais vu une pièce d'or. . Les Américains ignorent toujours l'argent de l'or, puisqu'ils en ont été privés en 1933 par Franklin Delano Roosevelt, et ne l'ont été qu'en 1971, grâce aux efforts du grand Américain Jim Blanchard.

Qu'est-il arrivé à ma petite réserve de dix pièces d'or en pesos de 2 $? Je les ai toujours, après toutes ces longues années - j'ai maintenant 84 ans. Lentement mais sûrement, ils gagnent en valeur, et ils sont encore disponibles aujourd'hui, en échange de 1 523 pesos chacun à cette date. Ce sont vraiment 1 523 000 pesos si l'on enlève la réévaluation artificielle de notre monnaie mexicaine en 1993, quand chaque 1 000 pesos ont été convertis en 1 peso «neuf».

Ainsi, mes pièces d'or sont passées de 10 dollars en argent en 1942 à 1 523 000 pesos en environ 74 ans.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Citation :
11 000 KG D’OR POUR UN TABLEAU - IL NE COÛTERA QUE 110 KG EN 2025
PUBLIÉ PAR EGON VON GREYERZ | 4 DÉC. 2017

La richesse mondiale sera totalement décimée dans les 4-8 prochaines années. Peu importe que vous soyez très riche ou que vous soyez "propriétaire d'une maison" qui vaut encore quelque chose. La plupart des actifs perdront 75-95% de leur valeur, à mesure que la dette et les bulles d’actifs imploseront.

Mais très peu de gens réalisent ou anticipent la confiscation de richesse qui se profile. Cette confiscation aura lieu à plusieurs niveaux.

En ces temps difficiles, les gouvernements se feront jeter dehors par les gens ordinaires mécontents du déclin de leur capacité de survie. Beaucoup de gens perdront leur emploi, et la capacité des gouvernements à aider les pauvres et les affamés s'amenuisera aussi rapidement, à cause du manque de revenus fiscaux. Durant ce processus, les partis d’opposition vont promettre la lune… Nous assisterons à un bouleversement de la société à cause des turbulences politiques, des troubles sociaux, des conditions économiques désastreuses et de l'anarchie.

LES IMPÔTS DEVIENDRONT PUNITIFS

Plusieurs pays occidentaux sont devenus socialistes, ces dernières années, et cette tendance va se poursuivre avec la détérioration du climat général. Alors que les partis au pouvoir luttent désespérément pour leur propre survie, leur tâche devient de plus en plus compliquée car il n'y a plus d'argent dans les coffres et la monnaie imprimée n'a plus de valeur.

Les partis d’opposition promettront des solutions à tous les problèmes et n’auront aucune difficulté à se faire élire. Mais, une fois au pouvoir, ils échoueront misérablement. Il y aura des partis de gauche au pouvoir dans la plupart des pays occidentaux, mais nous pourrions assister à l'émergence de partis d’extrême-droite, à cause de la situation anarchique.

Quand les recettes fiscales diminueront, les gouvernements chercheront désespérément de nouvelles façons d’augmenter les revenus de l’État. À ce moment-là, les gens normaux seront pauvres, alors cela ne servira à rien de les taxer. La cible évidente sera, bien sûr, les riches, mais aussi la classe moyenne. Les riches auront probablement perdu la moitié ou plus de leur fortune, mais les gouvernements socialistes en quête de revenus veilleront à ce que la majeure partie de leur richesse restante disparaisse également.

CONFISCATION PAR LES TAXES

Les impôts sur la fortune seront confiscatoires et atteindront 75%-90%. C'est ce que les masses désespérées exigeront, que ce soit pacifiquement ou avec violence.

Ce qui arrive en ce moment en Arabie saoudite avec le prince héritier Mohamad ben Salman, qui confisque la richesse d’autres princes et hommes d’affaires saoudiens, pourrait servir d'exemple.

Les gouvernements américain, britannique ou allemand pourraient décider de geler les avoirs des riches et émettre des mandats d'arrêt exigeant le transfert de 85% de leur fortune. Le refus ne constituerait pas une option, car il entraînerait une longue peine d'emprisonnement et la confiscation de 100 % des richesses.

Le moment est venu d'anticiper les risques de confiscation et les impôts punitifs. Bientôt, il sera trop tard.

Tout cela semble totalement draconien et irréaliste dans notre société "civilisée". Mais quiconque doute que ces mesures puissent se concrétiser n'a qu'à étudier l'histoire. Il y a d'innombrables exemples de confiscation de richesse. Cela se passe généralement durant des périodes d’excès et de décadence, où il y a des écarts importants entre riches et pauvres, comme c'est le cas aujourd'hui. Pendant la Révolution française de 1789, l'aristocratie a non seulement perdu une grande partie de ses richesses, mais aussi la vie. La même chose s'est produite durant la Révolution russe, en 1918. La richesse et les vies de l’aristocratie furent décimées.

IL EST DANGEREUX DE SE VANTER DE SA RICHESSE

Nous pourrions atteindre un stade d’anarchie à cause de la souffrance des masses. À ce moment-là, elles se tourneront contre les banques, les gouvernements et les riches, ce qui mènera à de grandes violences, comme l’histoire le démontre. Tout ce qui représente la richesse sera méprisé par les masses, qu’il s’agisse de maisons, d’automobiles, de bijoux, de vêtements ou d'autres biens de luxe. L’étalage de la richesse que nous voyons aujourd’hui pourrait devenir très dangereux, voire fatal.

La majorité des gens pourraient dire qu’il s’agit d’alarmisme ou de sensationnalisme. Le problème est que nous pensons que notre époque est différente. Certains trouvent normal de voir des Rolls Royce ou des Ferrari construites sur mesure à New York, Londres ou Hong Kong, coûtant 250 000 $ ou plus. Très peu de gens protestent contre les prix élevés d'une maison dans les villes ci-dessus, à 100 millions $ et plus. Il arrive régulièrement qu’un tableau soit vendu pour une somme supérieure à 100 millions $.

½ MILLIARD DE DOLLARS POUR UN TABLEAU

Mais si vous voulez un Léonard de Vinci, vous devez payer la somme astronomique de 450 millions $, comme l'a fait un acheteur anonyme, cette semaine, à la vente aux enchères de Christie à New York. Un niveau de prix que très peu de gens peuvent envisager.

Est-ce qu'un demi-milliard de dollars restera le record pour une peinture pendant des décennies ? Oui, en monnaie d’aujourd’hui, ce sera certainement le cas. 111 tonnes d'or pour un tableau ne sera probablement pas battu avant 100 ans ou plus. Au cours des 4 à 8 prochaines années, cette peinture pourra probablement être achetée pour beaucoup moins d'une tonne d'or, pour 110 kilos ou moins (110 kg d’or valent aujourd’hui 4,5 millions $).

LA LOI ET L’ORDRE VOLERONT EN ÉCLATS

Pour les gens ordinaires, dont la plupart ne sont pas conscients de ces excès, un demi-milliard de dollars pour une peinture est la décadence ultime. Cette dangereuse tendance ne restera pas impunie. Et personne ne doit croire que la loi et l’ordre, qu’il s’agisse des policiers ou militaires, fonctionnera lorsque la société volera en éclats. Malheureusement, il n'y aura aucune protection pour les groupes cibles.

Les armes n'aideront guère pour combattre la foule. La meilleure solution est de vivre dans un endroit où vous êtes entourés de gens aux vues similaires, ou dans un pays moins exposé. Cette option n’est pas envisageable pour beaucoup de gens, mais cela vaut la peine d’y penser, tandis qu’il reste encore du temps.

Permettez-moi d'insister sur le fait que j'espère sincèrement que rien de tout ça ne se produira. Mais, si on regarde les risques et les probabilités, nous sommes à un moment de l'histoire où ces événements sont susceptibles d'avoir lieu. De tels excès, ainsi que l'écart entre riches et pauvres, ne pourront pas continuer sans un retour vers la moyenne, au moins.

UNE BANQUE SUISSE REFUSE DE DONNER SON OR À UN CLIENT

Pour revenir à la confiscation, il semble que les banques jouent déjà ce jeu. Dans un article récent, j'ai expliqué que les banques suisses ne détenaient pas tout l’or physique acheté par leurs clients. J'ai également mentionné comment les banques refusent de libérer l'or qu'un client détient dans la banque.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

J’ai récemment été contacté par une personne qui est allée à sa banque, à Zurich, l'une des deux plus grandes banques suisses, pour y retirer son or physique. Il avait lu mon article sur le sujet. La banque, une des plus grandes banques de gestion d'actifs au monde, lui a dit qu’il ne pouvait pas retirer son propre or, à cause de nouvelles règles internes de la banque.

Mais cet homme n'a pas abandonné si facilement. Il a demandé à la banque une lettre confirmant leur refus de lui donner son or. Il a dit à la banque qu’il remettrait cette lettre à la police. La banque a clairement eu peur et, après trois heures d'attente, on lui signifia qu’il pourrait finalement avoir son or. Très généreux de la part de la banque de lui rendre ses actifs, n’est-ce pas ?

Une nouvelle confirmation que les banques ne restitueront pas leurs actifs aux clients sans une bataille juridique. Mais ce n’est que le début. Bientôt, les banques seront tellement sous pression qu’elles essaieront de conserver les actifs de leurs clients. Peu de gens pensent que c'est possible, mais dans un avenir proche, les banques, insolvables, ne seront pas en mesure de remettre quoi que ce soit à leurs clients. Encore une fois, j’encourage fortement les gens à sortir leurs actifs des banques, que ce soit en Suisse ou ailleurs. Le système financier est déjà en faillite, quoi qu’en disent les banquiers centraux.

Détenir de l’or physique hors du système bancaire, dans une bonne juridiction, est la meilleure assurance contre ces risques. Mais, comme je l’ai dit plus haut, la planification fiscale est tout aussi importante que de détenir les bons investissements.


Les mouvements à court terme du prix de l’or ne sont pas si importants, étant donné que nous verrons bientôt des multiples des prix actuels. Malgré les manigances de la BRI et des banques de négoce d’or, qui déversent des milliards d'or papier, l’or résiste très bien.

Il semble que la dernière petite correction soit terminée et que la tendance haussière ait repris. Peut-être devrons-nous attendre la décision de la Fed sur les taux d'intérêt, en décembre, pour observer un mouvement haussier majeur dans l’or. Mais, quoi que fasse la Fed, cela n’aura qu’un effet à très court terme.

L’or va monter bien plus haut, peu importe la politique de la banque centrale ou la manipulation de l'or papier.

5 000 ANS D’HISTOIRE SONT BEAUCOUP PLUS PUISSANTS QUE D’ÉPHÉMÈRES BANQUIERS CENTRAUX ET MANIPULATEURS.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Andre Dominique
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
avatar

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 78
Localisation : Belgique

MessageSujet: Touche pas à mon billet !   Mer Déc 06 2017, 10:14

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
COQUELICOT
Modérateur
avatar

Date d'inscription : 06/09/2010
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Mer Déc 06 2017, 18:06

pétition signée !

Il est nécessaire de diminuer la consommation dans tous les domaines et de cultiver son jardin ( pour celui qui en a !)

pas de carte, pas d'achat : ne se tirent-ils pas une balle dans le pied ???


_________________
Tout vient de Dieu
tout lui appartient
tout lui revient.
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
avatar

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 78
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Jeu Déc 07 2017, 11:46

@ COQUELICOT,
Citation :
pas de carte, pas d'achat : ne se tirent-ils pas une balle dans le pied ???

Non, au contraire, ces gredins savent très bien ce qu'ils font ... la suppression des billets et des pièces de monnaie est le passage obligé pour généraliser la RFID ! Mais n'ayons pas peur, ces "maîtres" du monde vont connaître bientôt la frousse de leur vie quand viendra l'Avertissement. Espérons seulement que le plus grand nombre d'entre eux auront suffisamment d'humilité pour reconnaître sincèrement leurs erreurs et tomber à genoux devant leur Créateur.

LucJos

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 56
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Mer Déc 20 2017, 06:18

.

P. Jovanovic : Quand l’Europe se met à ressembler à la république de Weimar - Poléco n° 152




.
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 56
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Mer Déc 20 2017, 19:05

.

Vous vous souvenez de la modification du Notre Père !

Et ne nous laisse pas entrer en tentation !

La tentation elle est là ... particulièrement au niveau de la finance avec le "bitcoin"


Citation :
« Vous savez qui détient le plus grand nombre de Bitcoins ? Non ? Allez… le gouvernement américain !!! »
L’édito de Charles SANNAT 19 Déc 2017


Mes chères impertinentes, mes chers impertinents, Voilà une question qui revient souvent. Qui est le plus riche en Bitcoins ? Qui en détient le plus ? Qui est le plus gros propriétaire de Bitcoins ? Personne n’en sait trop rien ! Ce qui est sûr, ce qui est prouvé,...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


La ruée vers le Bitcoin, un futur désastre écologique ? 19 Déc 2017

“Fabriquer des Bitcoins requiert une puissance de calcul de plus en plus phénoménale, et donc des machines particulièrement énergivores. Un impact sur l’environnement qui commence à devenir préoccupant. Quelque chose de totalement virtuel peut aisément...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Le Bitcoin à 19 000 $ pour 320 milliards de valorisation 18 Déc 2017

La monnaie virtuelle Bitcoin a poursuivi sa progression et a dépassé samedi la barre des 19 000 dollars, annonce le portail d’information CoinMarketCap. La valorisation boursière de la monnaie a également atteint la barre des 320 milliards de dollars… La...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


L’un des tout premiers crimes impliquant le Bitcoin survient aux USA
15 Déc 2017

Non, le Bitcoin n’est pas le diable en personne, loin de là, et il ne faut pas être outrancier vis-à-vis de la technologie qui sous-tend les cryptomonnaies. En revanche, on peut être outrancier à l’égard des comportements spéculatifs excessifs, qui mettent...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Pourquoi le Bitcoin n’est pas une monnaie. Le Bitcoin n’est plus accepté sur Steam qui cesse les transactions ingérables !
14 Déc 2017

Je vous reproduis ici les explications données par l’équipe du site de vente de jeux Steam sur sa volonté de ne plus utiliser les Bitcoins comme monnaie d’échange. Je veux donc bien entendre tout ce que voudront bien encore me hurler les fidèles de la...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


DANGER XXX ...!!! pour les finances familiales comme pour l'âme ...

Bourse au Quotidien - Blockchain of fools


SEIGNEUR, ne nous laisse pas entrer en tentation !


Si quelqu'un veut gérer sainement les finances familiales, face aux soubresauts terribles à venir ... il y a la monnaie biblique, l'or et l'argent !


Derrière ces hausses phénoménales ... des personnes manipulent les cours !
Seigneur préserve les Tiens de la cupidité ... accorde-leur de pouvoir faire abstraction de la fausse richesse illusoire de ce monde ! Amen
Sts Anges de DIEU, Sts ANges Gardiens, je vous presse d'éveiller constamment l'intelligence des Chrétiens ... n'hésitez pas à les bousculer, c'est pour leur Bien. Amen

Si vous avez écouté la vidéo avec Pierre Jovanovic ... vous avez pu entendre cette réplique assassine :

1 lingot d'or = 100 000 morts !

Ne faisons pas partie de ces futures victimes ... en agissant mal !
Le mal-mammon dés-équilibre ... la JUSTICE DE DIEU ré-équilibre !
Ceci est une loi fondamentale.

André Dominique
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 56
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Jeu Jan 04 2018, 06:56

.

C'est à croire que toutes mes prières qui touchent à l'argent et à la santé ... sombrent dans le flop total !
Je ne comprends pas ???


Citation :
L'INSEE OUBLIERA A COUP SUR LES HAUSSES DE CE 1er JANVIER
du 3 au 7 janvier 2018 :

Les statisticiens de l'INSEE qui calculent le fameux taux de l'inflation auront beaucoup de mal à nous faire croire que 2018, comme en 2017, l'inflation sera proche du 1%. Regardez celles de ce 1janvier 2018, retwittées en ce moment:
Parkings: 4%
Timbres: 5%
Contrôle technique: 20%
Gaz: 6,9%
Taxe Intérieure de Consommation sur le Gaz Naturel 43%
CSG: 1,7%
Amendes stationnement: 40% suivant les villes
Cigarettes à 10 euro ? hausse de 1,10 euro pour mars 2018
Assurance auto: 3%
Mutuelles: 7%, etc.,


Mais, chers amis "sans dents", gueux et smicards, votre taux horaire va passer, texte officiel du gouvernement, je cite: "de 9,76 euros à 9,88 euros", soit une augmentation "royale" de 12 centimes. Avez ça, que la fête commence ! En 2018, même ceux qui ont encore toutes leurs dents vont en perdre quelques une, témoin la une du Point de la fin de l'année.


(Dingue!)




Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©️ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 2008-2018


Le fruit nauséabond qui en résulte :




il est certain que nous con-courrons vers la ruine totale, tous ensemble ... certains dans le sens du profit, d'autres en larmes de désolations !

André Dominique
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 56
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Jeu Jan 25 2018, 19:15

.

SEIGNEUR, ne nous laisse pas entrer en tentation ! suite ...




Entretemps le bitcoin à grandement monté pour re-chuter :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Il en sera de même pour la bourse ... ce 1% manipulateurs et + si affiliés, qu'ils perdent jusqu'au dernier cent, sans exception !
Amen

André Dominique
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 56
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Jeu Jan 25 2018, 19:38

.

Reçu par mail, ce jour :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (leur site a complètement été démoli informatiquement - en cours de réparation) !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Citation :
LA CHINE MONTRE LE BEAU MONDE PROMIS

25 janvier 2018 - Tandis que la France et plusieurs pays européens, sous l’influence de sociétés discrète et secrètes bien connues, travaillent inlassablement à la destruction des valeurs chrétiennes et à leur remplacement par celles d’une foule de sectes ouvertement antichrétiennes, la Chine (que l’on cite souvent en exemple dans les milieux d’affaires) met, de plus en plus en devanture, ce que doit être l’Etat mondialiste par rapport au christianisme.

En effet, la Chine est un laboratoire choisi par les mondialistes pour devenir la nation pilote dont on devra s’inspirer pour introduire le Nouvel Ordre économique et monétaire. Une politique policière très stricte y est appliquée, grâce aux outils de l’Internet et aux nouvelles technologies qui leur sont associées. Nous en avions fait état dans la dernière série de LISO.


Tandis que le Dragon de Pékin monte en puissance, et que son leader conseille aux militaires d’être prêts à sacrifier leur vie pour le Parti communiste, la guerre contre le christianisme s’intensifie. C’est actuellement le cas à Linfen, dans la province du Shanxi, au sud-ouest de Pékin. Une église pouvant accueillir 50 000 personnes a été tout simplement détruite. Peu avant, les autorités avaient confisqué des bibles et mis en prison plusieurs de ses responsables.

Le Parti communiste, dirigé par le président chinois au sourire ravageur, a même condamné certains responsables pour « culte satanique » à plus de dix années de prison.


On exige également de remplacer des portraits du Christ par un portrait du président Xi Jinping. C’est donc un culte de la personnalité que la Chine impose… Des milliers de croix sont brûlées, alors que le gouvernement vante les mérites des monnaies numériques comme l’avenir radieux préparé pour le peuple chinois.

C’est tout simplement une préparation radicale et idéologique, en vue d’événements qui n’ont visiblement strictement rien à voir avec la propagande mondialiste faite sur l’avenir économique radieux que l’on assure… Le dictateur antichrist Xi Jinping connaît très bien le programme et prépare rapidement sa révolution culturelle (et militaire) du XXIème siècle.


Voilà un avertissement grandeur nature que nos contemporains devraient prendre très au sérieux. Quand le rideau va tomber, il y aura des pleurs et des grincements de dents. Les chefs d’Etat européens, qui se rendent en Chine pour quémander des contrats et entretenir un vaste réseau de commissions discrètes, devraient prendre le temps de réfléchir à ce qui arrive, car ils sont provisoirement protégés par un climat eurphorique qui durera… on dira ‘un temps’, pour reprendre une formule bien connue.

Les gouvernements mondialistes sont déjà briefés sur la nécessité d’intégrer une «Eglise Officielle» dans le décor national. Il en sera de même en Occident, quand le Vatican, infiltré et dirigé par les modernistes, donnera le signal. Plusieurs éléments informationnels existent déjà publiquement pour le vérifier… Reste à les voir et à en tirer des conclusions.



Ah il est fort le démon qui a prévu pour nous
- le dragon vert ... islam
- le dragon rouge sang ... communisme-mammon

Pourquoi, ils n'abandonnent pas ?
Ils croient toujours pouvoir gagner ?
Les enténébrés ... pauvres fous insensés ... quand comprendront-ils ?

André Dominique
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 56
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Mar Jan 30 2018, 17:40

SEIGNEUR, ne nous laisse pas entrer en tentation ! suite ...




Quand on choisi d'être un aveugle spirituel ... il ne faut pas s'étonner d'avoir par voie de répercussion la raison troublée !
En accentuant encore plus ce phénomène qui aboutit à un aveuglement spirituel (mort spirituelle), un aveuglement de la raison (mort de la raison) ... il ne faut pas s'étonner de l'aboutissement final qui est l'ordre physique ...!

En résumé ... pour le Baptisé, choisir de vivre hors du Seigneur Jésus CHRIST, d'éteindre l'ESPRIT SAINT, de ne pas réaliser la Ste Volonté de NOTRE PERE QUI EST AUX CIEUX ... c'est dévaler la pente suicidaire !
Dans les temps actuels, c'est au galop ... ou plutôt pris-saisi par un phénomène d'avalanche absolument destructeur !


SEIGNEUR, ne nous laisse pas entrer en tentation !

André Dominique
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 56
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Lun Fév 05 2018, 18:45

.

Citation :

Dans les temps actuels, c'est au galop ... ou plutôt pris-saisi par un phénomène d'avalanche absolument destructeur !
(que la bourse, le monde de mammon a débuté son effondrement nouveau ... ???)

Ai-je raison ?
Les veilleurs ont-ils raison ?
Nous verrons bien par le phénomène de la constatation !

Citation :

« La nouvelle crise ! »
par Charles Sannat | 5 Fév 2018




Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

La nouvelle crise.

Je vais beaucoup vous parler de ce sujet dans les prochains jours et les prochaines semaines.

La nouvelle crise.

C’est ainsi que l’on va vous vendre le prochain épisode paroxystique de difficultés économiques que nous allons connaître et qui a peut-être déjà commencé vendredi dernier avec la baisse importante, et cela faisait tellement longtemps que les cours des indices américains n’avaient pas chuté que ce qui s’est passé vendredi dernier est à noter.

La nouvelle crise.

La question qui me vient à l’esprit depuis, et qui ne m’a pas quitté du week-end, est la suivante : “la nouvelle crise” vient-elle de commencer ?

Je pense que oui mais ce que je pense est de peu d’intérêt si je ne prends pas le temps de partager avec vous pourquoi je pense cela.

La nouvelle crise sera-t-elle nouvelle ?

NON, mes amis. Mais comme à chaque fois, on vous dira qu’elle était imprévisible, que le “propre” des bulles c’est d’exploser sans qu’on les voie, que l’on ne pouvait pas prévoir… Sauf que tout cela est faux et archifaux.

Nous pouvions savoir, nous pouvions parfaitement prévoir, et d’ailleurs si vous lisez ce site et mes éditos, vous ne serez en aucun cas surpris de ce qui arrive. Tout est prévisible. Seul le moment ne l’est pas.

Cette nouvelle crise n’est pas du tout nouvelle. C’est l’une des dernières phases d’une crise qui a commencé en 2000, il y a 18 ans déjà, lors de l’explosion de la bulle Internet.

Nous avons commencé par une immense bulle en 2000 et deux chocs, l’explosion de la bulle Internet et les attentats du 11 septembre, ont poussé les autorités monétaires à réduire considérablement les taux pour relancer l’économie.

Cette baisse sensible de taux a créé les conditions d’une immense bulle boursière dont le sommet était 2007 et d’une toute aussi grande bulle immobilière saupoudrée de quelques avancées financières appelées “titrisations”.

Pour calmer la spéculation, à cette époque, les banques centrales ont fait la seule chose qu’elles savent faire… elles ont monté les taux. À 5-6 % pour les taux directeurs, tous ceux endettés à taux variable se sont retrouvés insolvables. C’était la crise des subprimes. En fait, une crise d’endettement liée à une augmentation des taux.

Puis la crise déclenchée par ceux-là même qui décidèrent de monter les taux à ce moment-là fut combattue en abaissant les taux jusqu’à 0 puis même en territoire négatif. Grande première.

Des taux négatifs créèrent des bulles encore plus gigantesques que celles de l’épisode de crise de 2007 ou de 2000-2001.

Or, pour officiellement calmer un peu tout cela, que font les banques centrales ? Elles veulent monter les taux et le font.

J’avais écrit il y a quelques jours que le seuil de douleur pour les taux d’intérêt est situé très précisément entre 2,8 et 3 %.
À 2,8 %, on entre en zone rouge et les grincements se font entendre.

À 3 %, les grincements se transforment en couinements de douleur.

Nous y sommes et c’était prévisible.

Le gros problème est que cette crise peut être bien pire que les précédentes et je vous invite à retenir l’enchaînement suivant.

Crise immobilière. Crise bancaire. Crise boursière et financière. Crise économique. Plans de relance payés par les États avec de la dette et du déficit. Injection de liquidités des banques centrales et taux 0 puis négatifs. Explosion des marchés boursiers, obligataires et immobiliers à la hausse. Bulles multiples majeures et jamais égalées. Remontées des taux. Explosions de toutes ces bulles simultanées cette fois dont la plus grave… la bulle obligataire.

Cette “nouvelle crise” sera aussi obligataire et risque de déclencher une phase d’insolvabilité jamais vue depuis la crise de 1929.

Cela aussi nous le savions, et je l’ai écrit dès 2012.

La seule question qui compte aujourd’hui est donc de savoir si la Banque centrale américaine va cesser ses montées de taux d’intérêt – auquel cas l’or s’envolera car ce sera la preuve que nous sommes tombés dans le piège des taux bas, et que toute augmentation réelle nous fera tomber dans l’insolvabilité généralisée – ou si la FED va poursuivre son mouvement de hausse. Si la FED poursuit la hausse des taux, alors nous aurons le krach obligataire d’anthologie que je redoute et il sera dévastateur.

Dans tous les cas, nous en sommes toujours au même point. Nous n’avons qu’acheté du temps depuis 10 ans et repoussé le moment du paiement de l’addition.

Je consacrerai ma lettre STRATÉGIES du mois de février (pour vous abonner c’est ici) évidemment à ce sujet et aux façons d’une part de protéger vos patrimoines, mais aussi de “profiter” de ce grand moment de soldes sur les actifs car il va y avoir de grosses soldes – les rabais d’Intermarché mais en mieux !!!

Il va falloir préserver votre “cash” pour profiter des opportunités à venir car il y en aura et je partagerai avec vous la façon dont je pense qu’il faut s’y prendre, pour tout d’abord se sécuriser afin de pouvoir ensuite se redéployer ! D’ici là, et parce que pour certains ce sera peut-être important de le savoir maintenant, les deux conseils que je peux vous donner gratuitement et bien volontiers, c’est d’une part de vendre vos actions maintenant, et de liquider vos obligations notamment celles détenues via les contrats d’assurance vie car vous risquez de vivre de gros problèmes de liquidité. Je ne vous parlerai pas de l’or, car si vous n’avez toujours pas compris, je ne peux plus rien pour vous… Voilà pour les mesures d’urgence. Pour le reste, vous allez avoir le temps de mettre en place une stratégie patrimoniale pertinente.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

André Dominique
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 56
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Mar Fév 06 2018, 06:45

.

OUI, c'est bien re-parti pour un tour ... mais un tour bien pire qu'en 2007-2008 !

Souvenons-nous :

Citation :
Le mardi 27 février 2007

le Dow Jones chute de 666 points !

«J'ai vu un dragon à 7 têtes voler à l'extérieur de ma fenêtre», a déclaré John Titus, qui supervise 7 milliards de dollars à titre de chef de la direction de Domitian Capital Management à New York. ça ne peut pas être bon. ''

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pierre Jovanovic avait développé la signification de ce chiffre biblique :

Citation :
Un lecteur lui écrit :

"Au sujet de votre livre 777... Plus particulierement au sujet de la bête argent. Votre explication du 666 est évidente et je suis convaicu qu il s'agit de la vérité. Cependant une partie du texte de Jean concernant cette bete me trouble encore. Lorsqu'il ecrit : "une bête qui avait 7 têtes et 10 cornes. Sur ses cornes elle avait 10 diadémes, et sur ses têtes des noms de blasphèmes". Que sont ces 7 têtes et 10 cornes ? Nous sommes bien d'accord sur le fait qu'il s'agit comme pour le Vatican d'une organisation mondiale, d'un système mondial. Mais comme pour le Vatican ces têtes et cornes sont surement reconnaissable. Le système économique mondial est surtout basé sur le dollar americain, symbole de richesse à travers le monde. Et bien le dollar est composé de 7 billets et 10 pieces de monnaies, ici lien Wiki. 7 têtes : 7 billets; 10 cornes : 10 pièces, "et sur ses têtes des noms de blasphèmes" = sur le billet la mention "in god we trust". Je voulais vous faire part de ceci". Julien Mora, 2e commentaire très pertinent Mars 2010

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

De nos jours ... une nouvelle chute de 666 points pour le Dow Jones :

Citation :
Michael Synder: « Vendredi dernier, le Dow Jones a perdu 666 points. Attention, c’est la pire baisse depuis plus d’un an ! »
Le 04 Fév 2018

Sachez que le Dow Jones a plongé de 666 points vendredi. Certains verront dans ce chiffre un signe…

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Ô que oui, et je lis en cet évènement un signe d'ampleur épique !

Voilà, je crois que j'ai tout dit !
Si ce monde de pécheur se doit de s'effondrer ... de l'autre côté, vu des CIEUX, l'Eglise se doit de re-naître respendissante de la Gloire de DIEU ...
Tel un Phoenix qui jaillit-renaît de ses cendres. Amen

André Dominique
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
avatar

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 78
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Mar Fév 06 2018, 08:09




Vrai ou faux ?

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 56
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Mar Fév 06 2018, 14:31

.

Mont St Helens et deleveraging …




.
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 56
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Mer Fév 07 2018, 06:36

.

Cette chute de 666 pts pour le Dow Jones est ce qu'on peut appeler un "MARQUEUR TEMPOREL" !
Et comme l'histoire a tendance à se répéter ... aucun doute la-dessus ... on va droit au casse-pipe !

Une répétition en bien pire de la crise 2007-2008 est donc sur les rails !

Ce nombre de 666 signifie aussi que cette chute est calculée, minutieusement préparée et organisée par nos ennemis !
Tout est lancé désormais !

Maintenant comment allons-nous réagir ?
- aucunement (faire l'autruche qui cache sa tête dans le sable pour ne rien voir)
- on verra bien (attendre que nos sens soient touchés est suicidaire)
- on réagit immédiatement dans la LUMIERE du ST ESPRIT.

Seulement celui qui suit le CHRIST, qui est animé par l'ESPRIT SAINT, qui aspire à réaliser la Ste VOLONTE de NOtre PERE QUI EST AUX CIEUX ... est un authentique Chrétien !
On est si peu nombreux ... mais en CHRIST rien n'est impossible ... donc tout est possible !

La Victoire en CHRIST nous est garantie ...

André Dominique



Citation :
« Simple correction violente ou début de la fin ? » L’édito de Charles SANNAT


...

Posez-vous ces questions métaphysiques sur l’économie.

D’où venons-nous ? De la crise des subprimes, d’une crise économique combattue à coup de taux zéro, négatifs et de dettes massives.

Où va-t-on ? Vers la mère de toutes les crises qui sera la dernière étape d’une même et unique crise, à savoir une crise monétaire.

Dans quel état errons-nous ? Dans un très mauvais état, avec peu de marge de manœuvres conventionnelles en tout cas.
Les banques centrales nous trouveront encore quelques expédients pour faire durer le plaisir encore un peu plus longtemps, sauf que cette fois, d’autres éléments doivent être pris en compte et nous feront sortir des champs purement économiques pour rentrer dans celui de la géopolitique et de la lutte acharnée pour la domination mondiale.

Or nous sommes à un moment particulier de notre histoire, où crise économique et lutte géopolitique vont converger pour accoucher d’une immense crise monétaire, dont on peut déjà esquisser les contours avec une relative précision. Je réserve la primeur des détails de cette analyse et des conseils qui vont en découler à mes abonnés de ma lettre STRATÉGIES (plus de renseignements ici).

Pour alimenter la réflexion de tous, je partage avec vous cette citation du troisième président des États-Unis d’Amérique, Thomas Jefferson.

« Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés qu’une armée debout. Celui qui contrôle l’argent de la nation contrôle la nation. »

La France ne contrôle plus sa monnaie…

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

André Dominique
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 56
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Lun Fév 19 2018, 07:04

André Dominique a écrit:
.

Cette chute de 666 pts pour le Dow Jones est ce qu'on peut appeler un "MARQUEUR TEMPOREL" !
Et comme l'histoire a tendance à se répéter ... aucun doute la-dessus ... on va droit au casse-pipe !

Une répétition en bien pire de la crise 2007-2008 est donc sur les rails !

Ce nombre de 666 signifie aussi que cette chute est calculée, minutieusement préparée et organisée par nos ennemis !
Tout est lancé désormais !

Maintenant comment allons-nous réagir ?
- aucunement (faire l'autruche qui cache sa tête dans le sable pour ne rien voir)
- on verra bien (attendre que nos sens soient touchés est suicidaire)
- on réagit immédiatement dans la LUMIERE du ST ESPRIT.

Seulement celui qui suit le CHRIST, qui est animé par l'ESPRIT SAINT, qui aspire à réaliser la Ste VOLONTE de NOtre PERE QUI EST AUX CIEUX ... est un authentique Chrétien !
On est si peu nombreux ... mais en CHRIST rien n'est impossible ... donc tout est possible !

La Victoire en CHRIST nous est garantie ...

André Dominique


Il est clair que tous ceux qui font partie des élites et savent lirent les "messages subliminaux des mauvais" ... vont y aller à fond pour récolter le pactole du pactole ...
Ô les dégats à venir !
Ô les larmes et grincements de dents, à n'en pas finir ... au sein des peuples occidentaux !

Tout cela est juste ... on ne met pas le TRES-HAUT au rencard sas en payer les conséquences.

Citation :
« Le plus gros hedge fund du monde parie 22 milliards contre l’Europe !! » L’édito de Charles SANNAT 19 Fév 2018

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Voilà une information comme je les affectionne. Certaines mauvaises langues, qui jugent bien vite, diront, évidemment, c’est inquiétant, apocalyptique et donc c’est bon pour vendre sa “soupe”… pessimiste.

Laissons-les dire.

Évidemment, ce type d’information, au premier abord, peut sembler inquiétant. Pourtant, ce n’est pas là ni l’important ni l’essentiel.

Trouver cela inquiétant est une émotion. Considérer cela comme faisant peur, c’est laisser les émotions et l’irrationalité prendre le pas sur l’intelligence et la réflexion.

Cette information totalement vraie et vérifiable (vous avez le lien tout en bas de l’article comme à chaque fois) est simplement révélatrice du fonctionnement de nos économies, de notre système mondialisé.

Cette information pointe du doigt, froidement, nos faiblesses, nos abandons, nos résignations et nos lâchetés de souveraineté.

Une entité au pouvoir financier considérable peut donc effectivement en toute impunité “jouer” et miser 22 milliards de dollars contre les intérêts souverains de pays européens qui sont composés de gens formant ce que l’on appelle des peuples !

Le plus gros hedge fund du monde mise 22 milliards contre l’Europe

Voilà ce que nous rapporte cet article du quotidien économique Les Échos.

“L’analyse des positions «vendeuses» du fonds Bridgewater montre qu’il parie contre nombre d’entreprises allemandes, françaises et italiennes.
Bridgewater mise gros contre l’Europe. En quelques mois, le plus grand fonds spéculatif au monde, gérant environ 160 milliards de dollars d’actifs, a sensiblement augmenté ses positions à la baisse dans des entreprises du Vieux Continent. Selon les chiffres analysés par Reuters et Bloomberg, le total de ces positions s’élèverait à 22 milliards de dollars.

Tout a commencé en Italie cet automne lorsque le fonds a pris des positions « short » sur les banques du pays. Les bilans de la plupart d’entre elles sont criblés de créances douteuses, qui minent leur performance et font peser d’importants risques en matière de régulation. La Banque centrale européenne presse les établissements de les nettoyer, mettant sous pression leur cours de Bourse. Bridgewater s’est notamment attaqué à Intesa Sanpaolo.

Le hedge fund a ensuite pris des positions vendeuses sur d’autres sociétés italiennes : Enel et Eni… pour un total de 18 sociétés représentant 3 milliards de dollars. Ces dernières semaines, il a étendu ses paris à la baisse à toute l’Europe. Le fonds est « short » sur les allemands Siemens et Deutsche Bank, l’européen Airbus, la française BNP Paribas, la banque néerlandaise ING, Sanofi, Nokia ou encore sur le pétrolier Total… Il a pris des positions courtes sur près de la moitié des sociétés du DAX allemand, pour un total de 7,3 milliards de dollars outre-Rhin. Dans l’Hexagone, le total s’élève à 4,5 milliards.”

L’abandon du politique et des… opportunités économiques !

Ce que nous montre cette information, c’est que nos pays ont été abandonnés en rase campagne par l’élite au pouvoir, censée veiller aux intérêts des populations qu’elle représente.
Elle représente encore officiellement et incarne “en semblant”  – comme dirait mon petit dernier quand il joue – le pouvoir, mais un pouvoir qu’elle n’exerce pas pour laisser volontairement le champ libre aux forces spéculatives et de marché.
Le combat à mener doit être donc politique par la reconquête de notre souveraineté, c’est-à-dire du choix de décider nous-mêmes, citoyens, de notre destin et de la façon dont nous souhaitons utiliser nos ressources. L’action politique n’a de sens que lorsqu’elle est orientée vers le service du bien commun.

Pour le reste, et en l’absence pour le moment d’alternative politique crédible et cohérente, il ne vous reste plus qu’à considérer vos propres opportunités économiques à titre personnel.

Et cet article vous en dit beaucoup sur ce que vous pouvez faire et les opportunités que vous pouvez éventuellement saisir.

Je ne vous inciterai jamais à la spéculation,
...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

André Dominique
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 56
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   Mar Fév 20 2018, 06:54

.

WALL STREET (VIA BRIDGEWATER) PARIE MASSIVEMENT SUR L'EXPLOSION FINANCIERE DE L'EUROPE (MON ANALYSE)
du 20 au 23 février 2018 : Et donc, comme toutes ces banques sont à sec (informations précédentes) eh bien cela a donné l'idée à Ray Dalhio, patron de Bridgwater de parier massivement sur l'explosion de toute l'Europe en 2018 de tout le système bancaire européen!


Rien que ça !


Et il a joint le geste à la parole, en mettant 22 milliards de dollars sur la table, ce qui n'est pas sans rappeler le fameux pari de George Soros contre la Bank of England.


Bridgewater a analysé, comme Jean-Pierre Chevalier, le bilan de TOUTES les banques européennes, et en a conclu qu'elles ne tiendraient pas debout longtemps en cas d'un nouveau tremblement de terre du Dow Jones.


Autrement dit, un nouveau 29 septembre 2008 !


C'est intéressant car cela rejoint du coup les analyses de Bernard Monot et de Jean-Pierre Chevalier, qui tous deux, s'accordent pour dire (chacun de son côté) que, vu la masse de fausse monnaie en circulation, des taux négatifs, de la crise, et du chômage, cela va forcément craquer. Et surtout que cela a été tenu TROP LONGTEMPS A BOUT DE BRAS PAR LES FAUSSES MONNAIES DES BANQUES CENTRALES.


De notre lecteur Spartacus: "On apprend que le fonds qui parie 22 milliards a pris des positions à découvert contre la BNP. C'est bizarre car j'aurais plutôt pensé à Crédit Agricole ou Société Générale. Il a peut-être des infos qu'on ignore. La BNP a beaucoup de dérivés et est le principal exposé en cas de faillite de la Deutsche Bank.


Si les banques italiennes ou grecques font faillite, cela va affaiblir la DB et si Merkel partait dans le même timing, on pourrait avoir un timing parfait d'un cumul d'EVENTS hasardeux car sans majorité le plan de renfleoument prendrait des mois. Il serait intéressant de savoir si les positions contre la BNP ont augmenté ces derniers temps - si c'est le cas, c'est un indice qu'elle peut faire faillite d'ici fin de l'année."


Euh...  Emmanuel Macron NE PEUT PAS SE PERMETTRE D'AVOIR LA BNP EXPLOSER EN PLEIN VOL !!!!


De plus, ce n'est pas contre la BNP, c'est contre toutes les grandes banques ET multinationales européennes (toutes les french, aussi).


Ray Dalio, le PDG de Bridgewater, n'est pas un fou, loin de là. D'ailleurs son pari est exactement la réplique ou copie conforme de celle de Paulson qui avait massivement parié contre les CDS en 2007 (il a même donné 1 million de pourboire à Carla Bruni-Sarkozy).


Notez que Dalio n'est pas votre trader cocaïnomane habituel. C'est plutôt un mystique qui passe chaque jour une heure en prière à rejoindre l'énergie universelle. Ce mysticisme lui a permis de voir les choses autrement et de prévoir l'explosion de 2008, grâce auquel il est devenu l'un des hedge-funds les plus puissants de la planète (et aussi le 69e homme le plus riche de la Voie lactée.


Son "radar" lui a permis de voir à l'avance les turbulences et de parier contre, et ensuite d'écrire un livre dans lequel il jette par dessus bord toutes les théories économiques contraires les unes des autres. Et cest précisément sur son axiome des "trois vagues" (voir sa video ici à propos de son livre) qu'il a pris la décision de shorter l'Europe en 2018.


Curieux de savoir comme de son côté Macron va prendre ses dispositions pour se protéger de la machine BridgeWater : - )


Vu l'état des banques italiennes, espagnoles, françaises, portugaises, etc., il est vital d'attacher sa ceinture. Si Dalio voit des turbulences, forcément il y en aura. Et il dispose aussi d'autres informations, comme par exemple le nombre d'enfants adultes qui habitent toujours chez leurs parents, combien de temps ils y restent et cela dans chaque pays.


N'oubliez pas: l'explosion de Conforama-Steinhof était déjà un sacré éléphant dans le salon. Lire ici Reuters, Bloomberg 1, Bloomberg 2, Bloomberg 3, Express UK, Zero Hedge, le FT, Naked Capitalism, The Times, Investing Matters et ici Youtube Dalio bets against Italian Banks. Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©️ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 2008-2018
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'argent et le royaume de DIEU   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'argent et le royaume de DIEU
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: Conférences, Retraites, Pélérinages et groupes de prières-
Sauter vers: