VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  

Partagez
 

 Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté.

Aller en bas 
AuteurMessage
Lily-Anne
Admin
Lily-Anne

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Empty
MessageSujet: Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté.   Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Icon_minitimeLun Juin 16 2014, 11:17

Les Saints

Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. 9k=

" Les saints ont toujours été des êtres insatisfaits qui, face à l’idéal de perfection qu’ils souhaitaient atteindre, ont su jeter sur le monde un regard amoureux, se considérant incapables d’accomplir leur tâche. Ils se trouvaient attristés, de par leur nature humaine si imparfaite, de décevoir Notre Seigneur face aux grâces qui leur étaient données; insatisfaits de constater, au fil des années, la corruption du monde, l’orgueil et la méchanceté des hommes qui se détournent de Notre Seigneur Dieu.
Cette insatisfaction, au lieu de les décourager, les poussait encore plus à redoubler de zèle devant la tâche à accomplir. Chez tous les saints, que leurs tâches soient distinctes et leurs vies si différentes, vous trouvez toujours cette force, cette volonté de lutter. Vous retrouverez également sur tous, une vertu commune, le renoncement. Dans ce renoncement, ils ont abandonné leur volonté charnelle pour laisser place à la volonté de Dieu et à elle uniquement. Dans le Pater vous dites bien: «Que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel.»

 Rendez hommage à tous les saints, vous avez vos saints que vous priez et sollicitez, pensez également à vos saints patrons que vous avez tendance à négliger.
Le meilleur hommage à leur rendre est de méditer sur leur vie, faites-le prochainement en compagnie de vos amis du groupe de prières. Vous venez de visiter le sanctuaire de Louis-Marie Grignion de Montfort, vous avez été fort émus, car vous avez ressenti la présence réelle de ce grand saint qui, par son entière dévotion à la Sainte Vierge Marie, vous pousse à la réforme intérieure.
 N’hésitez pas à vous pencher sur la vie des saints, que ce soit par exemple: sœur Faustine, dans son dépouillement, le saint curé d’Ars, sainte Bernadette, sainte Germaine, vivants exemples d’humilité, qui tous, n’ont jamais cherché à entraîner leurs frères dans leurs charismes.
 Un charisme incontestable est en réalité une souffrance continuelle où souvent, viennent se mêler le doute et, sous diverses formes, les attaques du Griffu. 
Ainsi les saints, dans toute leur modestie, préféraient mourir plutôt que d’en retirer puissance et gloire. Vous connaissez de nombreuses personnes qui, dotées de charismes, sont les outils du ciel, qui dans ces temps troublés se donnent entièrement, cela pour tracer la route qui conduit au Royaume de Dieu.

 Autour de vous, l’Esprit souffle où il veut, et quand il veut, car le charisme n’appartient pas à celui qui en est le gérant ou plutôt l’instrument. Par contre, seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté.

 Les charismes de chacun sont lourds à porter parce qu’ils sont des grâces exceptionnelles. 
Chaque action ou message est reçu comme une certitude, qui bien vite, se transforme en blessure car le démon, roi du doute, s’attaquera à l’esprit du messager pour le détourner de sa mission. Quand le Seigneur élit domicile dans une âme, par le fait même de Sa présence, chers amis dans la foi, Il rend cette âme humble. Il lui dévoile ses péchés, souvent d’orgueil spirituel et de même que ses manquements, pour l’inviter à progresser sans cesse vers la sainteté. Dans un charisme authentique, chaque action, chaque parole de sagesse, chaque phrase prophétique, chaque message est un trésor inestimable que le messager a le devoir de déposer entre les mains d’un directeur de conscience avant de le livrer à celui ou ceux auxquels il est destiné.


 Jean messager d'Espérance"Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. GKCBIqTFZAU?utm_source=feedburner&utm_medium=email

_________________
Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Jc_6_b10
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Membres
territoire en héritage

Date d'inscription : 15/09/2010

Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Empty
MessageSujet: Re: Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté.   Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Icon_minitimeLun Juin 16 2014, 18:18

Jean Messager de la Lumière a écrit:


 Autour de vous, l’Esprit souffle où il veut, et quand il veut, car le charisme n’appartient pas à celui qui en est le gérant ou plutôt l’instrument. Par contre, seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté.

 ...

Chaque être humain a la possibilité d'appeler le Saint Esprit que ce soit pour elle-même ou pour autrui ou une collectivité ...

L'affirmation d'exclusivité énoncée dans le texte qui est proposé dans ce fil est incorrecte.

D'autre part :

Citation :
... N’hésitez pas à vous pencher sur la vie des saints, que ce soit par exemple: sœur Faustine, dans son dépouillement, le saint curé d’Ars, sainte Bernadette, sainte Germaine, vivants exemples d’humilité, qui tous, n’ont jamais cherché à entraîner leurs frères dans leurs charismes. ...  

"entraîner leurs frères dans leurs charismes" : un charisme - authentique - est donné comme grâce par le Seigneur et on ne peut y "entraîner" personne de soi-même, dans son propre charisme comme s'il était une propriété : éventuellement on peut prier pour le don de charismes ... mais par contre il faut - ou plutôt il faudrait - l'exercer pour le bien des frères et soeurs, lorsque cela est fait saintement, ce qui est supposé ici à priori puisqu'il est fait mention de saints.
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
André Dominique

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 57
Localisation : Alsace

Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Empty
MessageSujet: Re: Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté.   Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Icon_minitimeMar Juin 17 2014, 07:07


Pour moi, à la Ste Messe, de par l'Hostie Consacrée que nous recevons, c'est tout l' ESPRIT SAINT qui est infusé en nous ... comblés au delà de toute mesure !
A nous, en charge de revanche, en réponse au DON INOUÏE de DIEU de Lui permettre l'effusion de Son ESPRIT SAINT au monde ...

Citation :

COMMENTAIRE DE SAINT CYPRIEN SUR LA PRIÈRE DU SEIGNEUR

« Que ton nom soit sanctifié »


Comme le Seigneur est plein de miséricorde ! Comme sa bienveillance et sa bonté envers nous sont généreuses ! Il a voulu que nous fassions notre prière en présence de Dieu, de telle sorte que nous donnions au Seigneur le nom de Père, et que nous nous désignions comme ses fils, de même que le Christ est Fils de Dieu. Aucun de nous n'aurait osé employer ce nom dans la prière si lui-même ne nous avait autorisés à prier ainsi.

Nous devons donc nous rappeler et savoir, frères bien-aimés, lorsque nous appelons Dieu notre Père, que nous devons nous conduire en fils de Dieu : et de même que nous nous complaisons à considérer Dieu comme notre Père, il doit pouvoir se complaire lui aussi en nous.

Vivons comme étant les temples de Dieu, pour qu'il soit évident que Dieu habite en nous. Nos actes ne doivent pas être indignes de l'Esprit : devenus maintenant des hommes spirituels et célestes, n'ayons de pensées et d'actions que spirituelles et célestes, car le Seigneur Dieu l'a dit lui-même : J'honorerai ceux qui m'honorent et ceux qui me méprisent seront méprisés. Et l'Apôtre Paul a déclaré dans sa lettre : Vous n'appartenez plus à vous-mêmes, car vous avez été achetés très cher. Honorez Dieu dans votre corps.

Ensuite nous disons : Que ton nom soit sanctifié. Ce n'est pas parce que nous souhaitons que Dieu soit sanctifié par nos prières, mais parce que nous demandons au Seigneur que son nom soit sanctifié en nous. D'ailleurs, par qui Dieu pourrait-il être sanctifié, puisque c'est lui qui sanctifie ? Il a dit lui-même : Soyez saints parce que je suis saint. Aussi demandons-nous instamment, puisque nous avons été sanctifiés au baptême, de persévérer dans ce que nous avons commencé d'être. Et nous prions pour cela chaque jour. Nous avons besoin d'une sanctification quotidienne: puisque nous péchons chaque jour, nous devons nous purifier par une sanctification spirituelle.

Cette sanctification qui nous est accordée par la bienveillance de Dieu, l'Apôtre la proclame lorsqu'il dit : Ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les sodomites, ni les voleurs, ni les escrocs, ni les ivrognes, ni les dénonciateurs n'obtiendront le Royaume de Dieu. Et c'est bien ce que vous étiez. Mais vous avez été baptisés, vous avez été justifiés, vous avez été sanctifiés par le nom du Seigneur Jésus Christ et par l'Esprit de notre Dieu.

Il dit que nous avons été sanctifiés par le nom du Seigneur Jésus Christ et par l'Esprit de notre Dieu. Nous prions pour que cette sanctification demeure en nous. Parce que le Seigneur notre juge interdit, a celui qu'il a guéri et rendu à la vie, de pécher désormais de peur qu'il ne lui arrive quelque chose de pire, nous l'en prions par des oraisons continuelles : nous le supplions jour et nuit pour que notre sanctification et le don de la vie, que nous tenons de la grâce de Dieu, nous soient conservés par sa protection.





R/ L'amour de Dieu est répandu dans nos cœurs
par le Saint-Esprit.

Les nations sauront que je suis le Seigneur
quand éclatera ma sainteté à votre sujet.

Je vous purifierai de tous vos péchés,
les nations le sauront : Je suis le Seigneur.

Je vous donnerai un cœur nouveau,
je mettrai en vous un esprit nouveau.

Je mettrai en vous mon Esprit,
et vous marcherez selon mes lois
.



Oraison

Nous t'en prions, Seigneur, que ta grâce nous devance et qu'elle nous accompagne toujours, pour nous rendre attentifs à faire le bien sans relâche.


http://www.aelf.org/office-lectures


Nous devons nous purifier par une sanctification spirituelle.

Il n'y a pas de plus grande sanctification spirituelle, que celle de donner au TRES HAUT de pouvoir s'exprimer et agir au travers de nous ... Là où passe Son ESPRIT SAINT ne saurait subsister le péché !
Le Seigneur par la Ste Croix nous creuse !
Jusqu'à quelles entrailles de notre âme avons nous à aller, à accepter d'être crucifiés en Jésus Christ, pour que Son Esprit Saint nous purifie jusqu'aux racines des racines du péché originel ... De quels entrailles de notre âme, l' ESPRIT SAINT ne doit-il pas jaillir ?
L' ESPRIT SAINT est un vrai VIN DOUX SPIRITUEL pour notre âme, quand Il LUI est donné d'user de nous.
LUI seul est notre PAIX et JOIE VIVANTE !

André Dominique
Revenir en haut Aller en bas
Lily-Anne
Admin
Lily-Anne

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Empty
MessageSujet: Re: Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté.   Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Icon_minitimeMer Juin 18 2014, 14:12

Citation :
Jean Messager de la Lumière a écrit:


Autour de vous, l’Esprit souffle où il veut, et quand il veut, car le charisme n’appartient pas à celui qui en est le gérant ou plutôt l’instrument. Par contre, seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté.

...
Territoire en Héritage a écrit  :
Chaque être humain a la possibilité d'appeler le Saint Esprit que ce soit pour elle-même ou pour autrui ou une collectivité ...

L'affirmation d'exclusivité énoncée dans le texte qui est proposé dans ce fil est incorrecte.
En effet TEH, j'avais moi aussi relevé cette affirmation et je m'en étais étonnée.  s\'interroger 

Je vais contacter les parents de Jean pour leur demander de venir lire votre post. Peut-être nous donneront-ils un éclaircissement  Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. 4109263706 

L-A

_________________
Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Jc_6_b10
Revenir en haut Aller en bas
Lily-Anne
Admin
Lily-Anne

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Empty
MessageSujet: Re: Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté.   Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Icon_minitimeMer Juin 18 2014, 14:35

J'ai déposé ma demande sur leur blog dont voici le lien
http://jeanmessagerdelalumiere.blogspot.fr/p/livre-dor.html?showComment=1403116463268

L-A

_________________
Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Jc_6_b10
Revenir en haut Aller en bas
Lily-Anne
Admin
Lily-Anne

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Empty
MessageSujet: Re: Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté.   Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Icon_minitimeLun Juil 14 2014, 12:18

Bonjour @ tous,

Je suis contente de pouvoir vous transmettre la réponse de Robert. 
Pour ma part, elle m'éclaire beaucoup. 

L-A

Citation :

Voici la réponse de Robert :

"Cette affirmation demande effectivement à être méditée. Il est normal que seuls les prêtres, dans leur ministère et en tant que consacrés, aient le pouvoir d'appeler l'Esprit Saint à volonté et cela bien dans le cadre de leur sacerdoce et de la vie de la Communauté.
Pour entrer dans le mystère du Christ mort et ressuscité il est bon de rappeler qu'il existe trois sacrements qui sont le Baptême, l'Eucharistie et la Confirmation, qui nous font entrer et grandir dans la foi.
Il y a également les sacrements de guérison, Réconciliation et Onction des malades, qui ouvrent un chemin d’espérance.
Et enfin les sacrements de l’engagement dans l’Ordre et le Mariage qui consacrent des cheminements de vie baptismale.
C'est bien dans ces conditions que les prêtres sont les seuls à avoir le pouvoir d'appeler l'Esprit Saint à volonté.

Robert"



23 juin 2014 10:20

_________________
Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Jc_6_b10
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Membres
territoire en héritage

Date d'inscription : 15/09/2010

Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Empty
MessageSujet: Re: Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté.   Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Icon_minitimeLun Juil 14 2014, 13:37

Lily-Anne a écrit:
Bonjour @ tous,

Je suis contente de pouvoir vous transmettre la réponse de Robert. 
Pour ma part, elle m'éclaire beaucoup. 

L-A

Citation :

Voici la réponse de Robert :

"Cette affirmation demande effectivement à être méditée. Il est normal que seuls les prêtres, dans leur ministère et en tant que consacrés, aient le pouvoir d'appeler l'Esprit Saint à volonté et cela bien dans le cadre de leur sacerdoce et de la vie de la Communauté.
Pour entrer dans le mystère du Christ mort et ressuscité il est bon de rappeler qu'il existe trois sacrements qui sont le Baptême, l'Eucharistie et la Confirmation, qui nous font entrer et grandir dans la foi.
Il y a également les sacrements de guérison, Réconciliation et Onction des malades, qui ouvrent un chemin d’espérance.
Et enfin les sacrements de l’engagement dans l’Ordre et le Mariage qui consacrent des cheminements de vie baptismale.
C'est bien dans ces conditions que les prêtres sont les seuls à avoir le pouvoir d'appeler l'Esprit Saint à volonté.

Robert"



23 juin 2014 10:20
Il ne convient pas de faire de confusion entre le fait de pouvoir appeler le Saint Esprit pour les besoins du sacerdoce ou de la communauté des fidèles et le fait d'administrer les sacrements :

- celui de l'Eucharistie (précision : pour la distribution les diacres aussi peuvent la faire ainsi que les ministres extraordinaires dûment autorisés), celui de la Réconciliation, du Mariage, de l'Onction des malades par les prêtres - ou, bien sûr, par des consacrés plus haut dans la hiérarchie ecclésiastique, mais ils sont aussi prêtres
- pour celui de la Confirmation c'est l'évêque ou quelqu'un mandaté par lui pour le remplacer et pour celui de l'Ordre c'est l'évêque
- pour celui du Baptême c'est spécialement le prêtre, mais aussi tout baptisé avec une procédure donnée et rapide en cas de danger grave ou d'empêchement majeur.

Tout ceci étant dit sauf erreur ou imprécision de ma part, mais en gros c'est ça.

Ce n'est donc pas la même chose. Donc l'erreur porte bien sur l'affirmation d'exclusivité qui apparait d'autant mieux si on regarde le contexte, qui exprime une opposition entre l'exercice des charismes et celui de la prière "à volonté" au Saint Esprit, et d'ailleurs toute prière est aussi un appel, direct ou indirect au Saint Esprit. Désolé ...
Revenir en haut Aller en bas
Lily-Anne
Admin
Lily-Anne

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Empty
MessageSujet: Re: Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté.   Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Icon_minitimeLun Juil 14 2014, 14:16

Je comprends vos deux points de vue. L'exclusivité sacerdotale est une réalité. Les possibilités à tous les baptisés aussi. Donc pour ma compréhension, il n'y a pas sujet de controverse.

Merci TEH pour votre participation.

L-A

_________________
Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Jc_6_b10
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Membres
territoire en héritage

Date d'inscription : 15/09/2010

Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Empty
MessageSujet: Re: Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté.   Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Icon_minitimeMar Juil 15 2014, 13:23

Lily-Anne a écrit:
Je comprends vos deux points de vue. L'exclusivité sacerdotale est une réalité. Les possibilités à tous les baptisés aussi. Donc pour ma compréhension, il n'y a pas sujet de controverse.

Merci TEH pour votre participation.

L-A
L'exclusivité sacerdotale est une réalité mais l'exclusivité d'appel à l'Esprit Saint pour la communauté ou le sacerdoce est une fausseté.

Donc ce n'est pas un sujet de controverse, mais de quelque chose qui est simplement faux dont il s'agit dans ce message.

Il y a d'autres faussetés dans les messages dits "de Jean Cara".

- d'abord concernant l'existence d'Adam qui est niée dans ces textes :

http://jeanmessagerdelalumiere.blogspot.fr/2012_01_01_archive.html

Citation :
24 1 2012
Mais pourquoi en est-il ainsi, pourquoi cette fascination ? Parce qu’elle oppose deux figures à l’origine de deux héritages, d’abord la figure symbolique et très mystérieuse d’Adam qui a désobéi, et celle bien réelle du Christ Jésus, docile à son Père. La première figure a ouvert la porte du péché et de la mort dans le monde ; la seconde figure, celle du Christ, vous apporte le don gratuit de Dieu qui conduit au Salut. Ces deux figures ne peuvent se situer sur le même plan.
L’origine de l’humanité vous est présentée sous la forme du récit imaginaire de la Genèse dont l’histoire ne s’est pas réalisée telle quelle est décrite mais que vous connaîtrez un jour. Au tout commencement était le bien originel de la création qui venait de Dieu ; mais le péché et la mort sont venus de l’homme. Adam c’est chacun d’entre vous, puisque vous souscrivez au péché originel par vos péchés personnels.

Au passage le texte est contradictoire en lui-même en plus, puisque le péché originel, par qui a-t-il été commis, ce péché auquel nous ajoutons nos propres péchés ? Par  Adam? oui, et donc ce ne peut être par nous qui sommes les descendants d'Adam et d'Eve, même si nous en subissons les conséquences. Donc Adam ce ne peut être chacun d'entre nous. Son existence est bien réelle et non "symbolique" ou "mystérieuse" ...

Dans "Leçons sur l'Epître de Saint Paul aux Romains" on peut lire :

http://www.maria-valtorta.org/Epitre/Epitre23.htm

Citation :
Vendredi 21-28 mai 1948      

Romains 7, 14-25.    

Le Doux Hôte me dit: (...)    

Pour bien comprendre les paroles de Paul, il faut considérer attentivement le Péché originel[1].      

Cette leçon a été donnée bien des fois, mais jamais trop de fois, car la réalité douloureuse du péché originel et de ses conséquences sont souvent niées ou remises en doute par beaucoup, par trop de gens. Parmi eux, il y en a qui devraient être bien plus convaincus que les autres de la réalité du péché originel et de ses conséquences. En effet, leurs études, et surtout les expériences de leur ministère, leur fournissent continuellement des preuves tangibles de la décadence de l'homme, qui de créature parfaite qu'il était, à cause du péché originel s'est transformé en créature faible et imparfaite exposée aux assauts de Satan et aux dangers extérieurs et intérieurs. L'homme est une merveilleuse œuvre de la création que l'Ennemi de Dieu a troublée par jalousie.      

Certains diront: "Leçon cent fois répétée, donc inutile". Elle est toujours utile puisque, au moment du besoin, vous ne la savez jamais assez, ni pour vous-mêmes, ni pour les autres.  

Satan est excessivement intéressé à ce que vous ne sachiez pas cette leçon. Alors, il obscurcit en vous l'exacte connaissance de cet épisode
. C'est pourtant un épisode qui ne s'est pas terminé le jour de son accomplissement, et dont les conséquences ne se sont pas arrêtées aux personnes qui l'ont accompli. De même que tous les hommes ont hérité la vie (l'existence) à partir du sang et de la semence d'Adam et Ève, de même, ce funeste héritage s'est propagé et se propage de génération en génération, depuis Adam, premier géniteur, jusqu'au dernier humain qui va être engendré. Car le dernier homme qui naîtra sur Terre sera encore de la descendance de vos Premiers Parents.
...
Adam lui aussi était fait de chair en plus d'être fait d'esprit. Mais il n'était pas charnel, car son esprit et sa raison dominaient la matière. Son esprit innocent et plein de Grâce reflétait les traits merveilleux de son Créateur, étant assez intelligent pour comprendre ce qui existe au-delà du monde naturel. Son intelligence, déjà très étendue à cause du don préternaturel de science infuse qui le rendait capable de comprendre toutes les réalités naturelles, avait été élevée par la Grâce au niveau surnaturel, le rendant capable de comprendre l'incompréhensible, chose impossible pour ceux qui ne sont pas préparés à cela par un don surnaturel; capable de pouvoir comprendre Dieu et, en proportion réduite, de pouvoir être l'image fidèle de Dieu, pour l'ordre, la justice, la charité, la sagesse et la liberté de tout esclavage avilissant.            

Oh ! La splendide liberté de l'homme plein de grâce! Dieu lui-même la respectait, et elle n'était menacée ni par des forces extérieures, ni par des appétits intérieurs. Royauté sublime de l'homme déifié, fils de Dieu et héritier du Ciel, royauté de domination sur toutes les créatures! Qui vous permettait aussi de dominer ce qui maintenant vous tyrannise le plus: votre moi, où fermentent sans relâche les poisons de la grande blessure!
   


Quand on dit : "l'homme, roi de la création visible, a été créé avec le pouvoir d'exercer sa domination sur toutes les créatures", il faudrait réfléchir à ce que cela signifie. C'est que la Grâce et les autres dons reçus par l'homme depuis le premier instant de son existence le rendaient capable d'exercer sa royauté aussi bien sur lui même que sur sa partie inférieure. En effet, il avait la connaissance de sa fin dernière, il avait l'amour qui le poussait naturellement vers cette fin, il avait le contrôle de la matière, et il avait le contrôle des sens qui fonctionnent à l'intérieur de cette matière. Uni comme il l'était à l'Ordre, et amoureux de l'Amour, il savait donner à Dieu ce qui lui revenait, et à son propre moi ce qu'il était permis de lui donner, sans donner lieu aux désordres des passions ou au débordement des instincts. L'esprit, l'intelligence et la matière formaient en lui une harmonie globale dont il avait été gratifié à partir du premier moment de son existence, et qu'il avait reçu comme un tout déjà constitué, non par étapes successives comme certains le prétendent.          
...



- aussi concernant la résurrection de Lazare :

http://jeanmessagerdelalumiere.blogspot.fr/2011_10_01_archive.html

Citation :
18 10 2011
Mais, le Seigneur n’est jamais absent dans votre vie, il est bien là et se laisse toucher par tous vos problèmes et misères. C’est d’un amour si grand qu’il vous enveloppe, pensez qu’Il a pleuré devant la douleur des sœurs de Lazare. Voilà pourquoi Il ressuscite Lazare, pour vous rassurer que la vie présente n’est pas l’antichambre de la mort, mais celle de la Cité des cieux où vous partagerez éternellement la vie même du Seigneur Dieu.

Dans l'oeuvre donnée à Maria Valtorta on peut lire :

http://www.maria-valtorta.org/Publication/TOME%2008/08-009.htm

Citation :
Dans ma prière au Père se trouve répété ce que j'ai dit au début : il était nécessaire de secouer par un miracle de première grandeur l'opacité des juifs et du monde en général. La résurrection d'un homme enseveli depuis quatre jours et descendu au tombeau après une maladie bien connue, longue, chronique, répugnante, n'était pas une chose qui pût laisser indifférent ni non plus incertain. Si je l'avais guéri alors qu'il vivait, ou si je lui avais infusé le souffle sitôt qu'il avait expiré, l'âcreté des ennemis aurait pu créer des doutes sur la réalité du miracle. Mais la puanteur du cadavre, la pourriture des bandelettes, le long séjour au tombeau, ne laissaient pas de doute. Et, miracle dans le miracle, j'ai voulu que Lazare fût dégagé et purifié en présence de tout le monde pour que l'on vît que non seulement la vie, mais l'intégrité des membres était revenue là où auparavant l'ulcération de la chair avait répandu dans le sang les germes de mort. Quand je fais grâce, je donne toujours plus que vous ne demandez.

J'ai pleuré devant la tombe de Lazare et on a donné à ces pleurs tant de noms. Pourtant sachez que les grâces s'obtiennent par la douleur mêlée à une foi assurée dans l'Éternel. J'ai pleuré non pas tant à cause de la perte de l'ami et de la douleur de ses sœurs, que parce que, comme un fond qui se soulève, ont affleuré à cette heure, plus vives que jamais, trois idées qui, comme trois clous, m'avaient toujours enfoncé leur pointe dans le cœur.

La constatation de la ruine que Satan avait apportée à l'homme en l'amenant au Mal. Ruine dont la condamnation humaine était la douleur et la mort. La mort physique, emblème et image vivante de la mort spirituelle, que la faute donne à l'âme en la plongeant, elle reine destinée à vivre dans le royaume de la Lumière, dans les ténèbres infernales.

Haut de page

75> La persuasion que même ce miracle, mis pour ainsi dire comme le corollaire sublime de trois années d'évangélisation, n'aurait pas convaincu le monde judaïque de la Vérité que je lui avais apportée, et qu'aucun miracle n'aurait fait du monde à venir un converti au Christ. Oh ! douleur d'être près de mourir pour un si petit nombre !

La vision mentale de ma morte prochaine. J'étais Dieu, mais j'étais homme aussi. Et pour être Rédempteur je devais sentir le poids de l'expiation, donc aussi l'horreur de la mort et d'une telle mort. J'étais un homme vivant, en bonne santé qui se disait : "Bientôt, je serai mort, je serai dans un tombeau comme Lazare. Bientôt l'agonie la plus atroce sera ma compagne. Je dois mourir". La bonté de Dieu vous épargne la connaissance de l'avenir, mais à Moi elle n'a pas été épargnée.




Oh ! croyez-le, vous qui vous plaignez de votre sort. Aucun n'a été plus triste que le mien, de Moi qui ai eu la constante prescience de tout ce qui devait m'arriver, jointe à la pauvreté, aux privations, aux aigreurs qui m'ont accompagné de ma naissance à ma mort. Ne vous plaignez donc pas et espérez en Moi. Je vous donne ma paix."


- il y a encore d'autres points incorrects concernant par exemple les défunts, la Sainte Messe, l'Eglise etc ... à discuter ultérieurement ...
Revenir en haut Aller en bas
Lily-Anne
Admin
Lily-Anne

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Empty
MessageSujet: Re: Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté.   Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Icon_minitimeMar Juil 15 2014, 15:16

Cher Territoire en Héritage, il est toujours possible de trouver des poux - y compris dans la Bible - qui parfois dit tout et son contraire (je cite mon prof d'exégèse).

Exemple : Dans Genèse 1, Dieu crée d’abord les animaux, puis l’homme et la femme; dans Genèse 2, Dieu crée l’homme d’abord, puis les animaux, puis la femme

Si mes souvenirs sont bons. Genèse 1 a été écrit après la chute. Ces écrits sont un poème. il en ai de même pour Job. Les exégèses ne nous disent pas qu'Adam a existé.
Ce sont des histoires orales que se transmettaient le peuple juif et qui ensuite ont été écrites. 

De plus, vous pouvez prendre n'importe quel texte à la loupe vous y trouverez toujours des imperfections voire des contradictions ...et c'est normal !
Exemple ! Dans Matthieu 21,6-8 Jésus entre à Jérusalem sur deux ânes
Dans Luc 19, 35 : Jésus entre sur un âne

Pensez-vous que la  Bible serait fausse pour autant ?

Donc, si j'ai bien compris vos arguments, votre point de vue est que Jean Messager de la Lumière est faux. J'apprécie votre intervention car elle très argumentée.

Cependant pour avoir remarqué la justesse entre le messager Jean Cara et un événement du jour ou de la veille de ma vie - et ceci se répétant depuis des années - je ne peux m'empêcher de penser à la Parole qui nous dit que l'on reconnaît un arbre à ses fruits.

Je n'ai pas la prétention d'être un label de vérité et je ne m'en suis cachée sur ce forum.
Je ne suis qu'une simple servante et je ne revendique rien. Je partage et on discute. C'est le but du forum.

Votre post étant trop long, très honnêtement, je n'en ai pas lu la moitié, désolée. Je suis très fatiguée en ce moment.

Cordialement
Lily-Anne

_________________
Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Jc_6_b10
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Membres
territoire en héritage

Date d'inscription : 15/09/2010

Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Empty
MessageSujet: Re: Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté.   Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Icon_minitimeMar Juil 15 2014, 16:23

Lily-Anne a écrit:
Cher Territoire en Héritage, il est toujours possible de trouver des poux...
Rassurez-vous, je ne cherche pas "des poux" dans la Bible, mais il est vrai qu'on y trouve des variations suivant les évangélistes par exemple, mais jamais sur des points fondamentaux, sur l'essentiel.

Citation :
Exemple : Dans Genèse 1, Dieu crée d’abord les animaux, puis l’homme et la femme; dans Genèse 2, Dieu crée l’homme d’abord, puis les animaux, puis la femme
Je ne suis pas spécialiste mais il me semble que dans Genèse 2 il s'agisse peut-être d'un petit retour en arrière (un peu comme dans un film : retour sur une scène, mais sans garantie ! ...) explicatif car dans Genèse 1 on lit :
Gn1.27 Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il le créa; mâle et femelle il les créa.

Si cela vous intéresse on peut lire une description de la Création donnée à Anne Cathrine Emmerich :

http://www.ac-emmerich.fr/CREATION%20PAR%20ACE.htm

C'est très beau en tout cas ...

Si "Genèse 1 a été écrit après la chute" de quelle chute s'agit-il sinon celle découlant du péché originel ... commis par Adam et Eve ?

Citation :
Exemple ! Dans Matthieu 21,6-8 Jésus entre à Jérusalem sur deux ânes
Dans Luc 19, 35 : Jésus entre sur un âne
Vous avez raison, mais c'est un détail - qui d'ailleurs s'élucide à la lecture de :

http://www.maria-valtorta.org/Publication/TOME%2009/09-009.htm

Peut-être trouverez-vous que j'accorde une assez grande importance, je ne le cache pas, aux écrits donnés à Maria Valtorta et vous aurez raison ... Bon, mais c'est une source possible, et qui m'apporte beaucoup.

Citation :
Donc, si j'ai bien compris vos arguments, votre point de vue est que Jean Messager de la Lumière est faux.
Disons que j'ai de gros doutes, hélas.

Citation :
Votre post étant trop long, très honnêtement, je n'en ai pas lu la moitié, désolée. Je suis très fatiguée en ce moment.
Vous avez raison c'est un peu long ... bon repos et à + !
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
André Dominique

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 57
Localisation : Alsace

Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Empty
MessageSujet: Re: Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté.   Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Icon_minitimeMar Juil 15 2014, 19:00

territoire en héritage a écrit:


- aussi concernant la résurrection de Lazare :

http://jeanmessagerdelalumiere.blogspot.fr/2011_10_01_archive.html

Citation :
18 10 2011
Mais, le Seigneur n’est jamais absent dans votre vie, il est bien là et se laisse toucher par tous vos problèmes et misères. C’est d’un amour si grand qu’il vous enveloppe, pensez qu’Il a pleuré devant la douleur des sœurs de Lazare. Voilà pourquoi Il ressuscite Lazare, pour vous rassurer que la vie présente n’est pas l’antichambre de la mort, mais celle de la Cité des cieux où vous partagerez éternellement la vie même du Seigneur Dieu.

Dans l'oeuvre donnée à Maria Valtorta on peut lire :

http://www.maria-valtorta.org/Publication/TOME%2008/08-009.htm

Citation :
Dans ma prière au Père se trouve répété ce que j'ai dit au début : il était nécessaire de secouer par un miracle de première grandeur l'opacité des juifs et du monde en général. La résurrection d'un homme enseveli depuis quatre jours et descendu au tombeau après une maladie bien connue, longue, chronique, répugnante, n'était pas une chose qui pût laisser indifférent ni non plus incertain. Si je l'avais guéri alors qu'il vivait, ou si je lui avais infusé le souffle sitôt qu'il avait expiré, l'âcreté des ennemis aurait pu créer des doutes sur la réalité du miracle. Mais la puanteur du cadavre, la pourriture des bandelettes, le long séjour au tombeau, ne laissaient pas de doute. Et, miracle dans le miracle, j'ai voulu que Lazare fût dégagé et purifié en présence de tout le monde pour que l'on vît que non seulement la vie, mais l'intégrité des membres était revenue là où auparavant l'ulcération de la chair avait répandu dans le sang les germes de mort. Quand je fais grâce, je donne toujours plus que vous ne demandez.

J'ai pleuré devant la tombe de Lazare et on a donné à ces pleurs tant de noms. Pourtant sachez que les grâces s'obtiennent par la douleur mêlée à une foi assurée dans l'Éternel. J'ai pleuré non pas tant à cause de la perte de l'ami et de la douleur de ses sœurs, que parce que, comme un fond qui se soulève, ont affleuré à cette heure, plus vives que jamais, trois idées qui, comme trois clous, m'avaient toujours enfoncé leur pointe dans le cœur.

La constatation de la ruine que Satan avait apportée à l'homme en l'amenant au Mal. Ruine dont la condamnation humaine était la douleur et la mort. La mort physique, emblème et image vivante de la mort spirituelle, que la faute donne à l'âme en la plongeant, elle reine destinée à vivre dans le royaume de la Lumière, dans les ténèbres infernales.

Haut de page

75> La persuasion que même ce miracle, mis pour ainsi dire comme le corollaire sublime de trois années d'évangélisation, n'aurait pas convaincu le monde judaïque de la Vérité que je lui avais apportée, et qu'aucun miracle n'aurait fait du monde à venir un converti au Christ. Oh ! douleur d'être près de mourir pour un si petit nombre !

La vision mentale de ma morte prochaine. J'étais Dieu, mais j'étais homme aussi. Et pour être Rédempteur je devais sentir le poids de l'expiation, donc aussi l'horreur de la mort et d'une telle mort. J'étais un homme vivant, en bonne santé qui se disait : "Bientôt, je serai mort, je serai dans un tombeau comme Lazare. Bientôt l'agonie la plus atroce sera ma compagne. Je dois mourir". La bonté de Dieu vous épargne la connaissance de l'avenir, mais à Moi elle n'a pas été épargnée.




Oh ! croyez-le, vous qui vous plaignez de votre sort. Aucun n'a été plus triste que le mien, de Moi qui ai eu la constante prescience de tout ce qui devait m'arriver, jointe à la pauvreté, aux privations, aux aigreurs qui m'ont accompagné de ma naissance à ma mort. Ne vous plaignez donc pas et espérez en Moi. Je vous donne ma paix."


Personnellement, je trouve le passage de Jean Cara très léger face à celui de Maria Valtorta,
Mais peut-on vraiment comparer un "homme de l'au-delà" qui parle,  à Dieu qui se révèle lui-même en Jéus Christ au travers de Maria Valtorta ?
C'est un peu comme comparer une "aurore qui se lève" à un "soleil tapant de midi" ...

Personnellement, comme un "spectateur de la scène tragique de la mort de Lazare et de sa résurrection", je ne peux m'empêcher de regarder Jésus Christ, l'AMI ... qui se doit de faire la Ste VOLONTÉ de SON PÈRE DES CIEUX .
Comme Maria Valtorta l'a bien révélé, l'OEUVRE de DIEU se doit de s'accomplir ... et comme Jésus CHRIST ne faisait jamais rien sans être en parfait accord avec SON PÈRE DES CIEUX, en PARFAITE UNION de SON SACRE COEUR dans l'ESPRIT SAINT
Le SACRE COEUR, de par sa dimension vibratoire et émotionnelle, tout le côté HUMAIN qu'Il a acquis par Son INCARNATION, fait que JÉSUS CHRIST est comme encore plus touché par nos misères dues au péché originel ... et LUI donne encore plus de stimulus pour s'immoler pour chacun d'entre nous ...
JÉSUS CHRIST aime Lazare et pleure la mort de son AMI, mais aussi comme dans un relâchement de Son SACRE COEUR qui se devait de s'empêcher de réaliser le miracle trop tôt ... maintenant tout relâché intérieurement comment ne pas LE contempler dans ce plongeon intérieur tout en SON PERE DES CIEUX afin de tout obtenir de LUI ... afin que les hommes de tous les temps puissent croire l'invraisemblable ...

Le fait même que Jésus Christ pleure et qu'Il nous révèle de ce fait toute cette dimension humaine sensitive qu'IL s'EST ACCAPARE, devrait nous rendre débordant de reconnaissance car IL s'EST vraiment fait l'un d'entre nous ... et c'est en notre "NOM" qu'IL ira au bout de SA PASSION !

Seigneur, à genoux devant TOI, reconnaissant, je te magnifie ...
Amen

André Dominique
Revenir en haut Aller en bas
LucJos
Assistant
LucJos

Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 79
Localisation : Belgique

Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Empty
MessageSujet: Re: Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté.   Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Icon_minitimeMer Juil 16 2014, 05:01

territoire en héritage a écrit:
Peut-être trouverez-vous que j'accorde une assez grande importance, je ne le cache pas, aux écrits donnés à Maria Valtorta et vous aurez raison ... Bon, mais c'est une source possible, et qui m'apporte beaucoup.
C'était au début des années 90 et un séminariste, sur le point d'être ordonné, me dit : "Connais-tu l'Oeuvre de Maria Valtorta ?". Je répondis négativement et il me conseilla de la lire. J'ai donc commandé les dix volumes que j'ai reçu un 23 avril, je m'en souviens car c'est le jour de l'anniversaire de mon fils, et j'ai commencé à lire immédiatement pour terminer le tout vers le 15 août suivant. J'avais littéralement dévoré ces dix volumes ... et, à ce jour, je les ai déjà relus calmement à deux reprises. C'est une Oeuvre admirable qui, pour moi, ne peut venir que de Dieu et que je considère comme étant l'Evangile de Jésus Lui-même.

Ce qui m'étonne, c'est que ce séminariste, qui a été affecté à plusieurs paroisses, est, depuis 2003, devenu mon curé et lorsqu'il m'arrive de lui rappeler un passage de Maria Valtorta, il semble détourner la conversation et ne pas s'y intéresser !

Etrange, étrange, ...

_________________
Couvre-nous, Seigneur, de Ton Précieux Sang !
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Membres
territoire en héritage

Date d'inscription : 15/09/2010

Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Empty
MessageSujet: Re: Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté.   Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Icon_minitimeMer Juil 16 2014, 12:06

LucJos a écrit:
territoire en héritage a écrit:
Peut-être trouverez-vous que j'accorde une assez grande importance, je ne le cache pas, aux écrits donnés à Maria Valtorta et vous aurez raison ... Bon, mais c'est une source possible, et qui m'apporte beaucoup.
C'était au début des années 90 et un séminariste, sur le point d'être ordonné, me dit : "Connais-tu l'Oeuvre de Maria Valtorta ?". Je répondis négativement et il me conseilla de la lire. J'ai donc commandé les dix volumes que j'ai reçu un 23 avril, je m'en souviens car c'est le jour de l'anniversaire de mon fils, et j'ai commencé à lire immédiatement pour terminer le tout vers le 15 août suivant. J'avais littéralement dévoré ces dix volumes ... et, à ce jour, je les ai déjà relus calmement à deux reprises. C'est une Oeuvre admirable qui, pour moi, ne peut venir que de Dieu et que je considère comme étant l'Evangile de Jésus Lui-même.

Ce qui m'étonne, c'est que ce séminariste, qui a été affecté à plusieurs paroisses, est, depuis 2003, devenu mon curé et lorsqu'il m'arrive de lui rappeler un passage de Maria Valtorta, il semble détourner la conversation et ne pas s'y intéresser !

Etrange, étrange, ...
Oui, étrange, mais peut-être que certaines personnes ont eu un rejet de cette oeuvre et il a perçu l'inconvénient d'une éventuelle discorde entre par exemple des paroissiens, ou peut-être aussi a-t-il lu depuis des - prétendues - condamnations ou il a peut-être eu un doute personnel etc ... ce ne sont que des hypothèses possibles bien entendu.

Tant mieux pour vous que vous profitiez - comme moi ! ... - de ces écrits qui peuvent beaucoup aider et même ravir ... et que j'ai aussi relu plusieurs fois avec grand profit.



Je reprends maintenant pour le forum la discussion sur les messages de Jean Cara, dans l'ordre où je les ai parcourus, qui n'est pas forcément l'ordre chronologique.


http://jeanmessagerdelalumiere.blogspot.fr  
plus précisément
http://jeanmessagerdelalumiere.blogspot.fr/2011_11_01_archive.html

Citation :
29 11 2011

Les catastrophes naturelles sont bien l’approche des signes des temps où le Seigneur Jésus accompagné de ses anges apparaîtra en plein ciel de gloire. Surtout évitez de vous laisser influencer par certaines paroles prophétiques qui ne seront en réalité, valables qu’au moment où elles se réaliseront.

Si des paroles prophétiques ne sont valables qu'à ce moment en quoi sont-elles prophétiques ? à la rigueur pourrait-on dire "comprises à ce moment là". En plus il ne s'agirait que de certaines : lesquelles ? ...

Citation :
Pour prendre le chemin de la vie (et non celui de la mort), il vous appartient de bien agir pour présenter au Seigneur Jésus un corps et une âme exempte de toute tache. Et c’est ainsi que vous remporterez la couronne de la victoire. A cet effet, vous avez à demeurer attentif, en vous méfiant de tout ce qui est susceptible de vous glorifier devant les hommes.

L'âme si possible oui bien sûr (ce sera pour un nombre restreint) mais le "corps sans tache" ? ... L'âme qui n'est pas sans tache pourra, en passant par le Purgatoire, ne pas prendre un chemin de mort si elle est sauvée.

Citation :
24 09 2011
Lorsque Jésus était amené pour être crucifié, c’est par trois fois que Pierre l’a renié. Mais quand il a croisé Son regard, il a compris que Jésus lui offrait son pardon et rétablissait la communion avec lui et en lui. Ainsi c’est par son regard que Jésus a fait entrer Pierre en lui-même qui a vu son péché et toute la rupture de son lien avec Jésus. Et c’est alors, qu’il pleura amèrement.

Or dans les tomes 9 et 10 de "l'Evangile tel qu'il m'a été révélé" (le poème de l'Homme Dieu en italien) donné à Maria Valtorta, on peut lire :

http://www.maria-valtorta.org/Publication/TOME%2009/09-022.htm

Citation :
Un coq jette dans l'air à peine remué de l'aube son cri railleur, sarcastique, gamin. Et c'est à ce moment de grand silence qui s'est fait à l'apparition du Christ, qu'on entend la voix âpre de Pierre qui dit : "Je le jure, femme. Je ne le connais pas", affirmation tranchante, sûre, à laquelle comme un rire moqueur répond de suite le chant gamin du petit coq.

Pierre sursaute. Il tourne sur lui-même pour fuir et se trouve en face de Jésus qui le regarde avec une infinie pitié, avec une douleur si profonde et si intense qu'elle me brise le cœur comme si après cela, je devais voir se dissoudre, et pour toujours, mon Jésus. Pierre fait entendre un sanglot et il sort en titubant comme s'il était ivre. Il s'enfuit derrière deux serviteurs qui sortent dans la rue et se perd dans la route encore à moitié obscure.


http://www.maria-valtorta.org/Publication/TOME%2010/10-001.htm

Citation :
Les femmes reprennent leurs travaux aux huiles qui, dans la nuit, à la fraîcheur de la cour, se sont solidifiées en une lourde pâte.

Jean et Pierre pensent à ranger le Cénacle, en lavant la vaisselle, mais remettent tout dans l’état où c’était dès la fin de la Cène.

"Lui l’a dit" dit Jean.  

"Il avait dit aussi : 'Ne dormez pas !' Il avait dit : 'Ne sois pas orgueilleux, Pierre. Ne sais-tu pas que l’heure de l’épreuve va venir ?' Et... et il a dit : 'Tu me renieras...' " Pierre pleure de nouveau en disant avec un sombre chagrin : "Et moi, je l’ai renié !"  

"Assez, Pierre ! Maintenant tu es revenu. Assez de ce tourment !"    

"Jamais, jamais assez. Si je devenais vieux comme les premiers patriarches, si je vivais les sept ou les neuf cents années d’Adam et de ses premiers descendants, je ne cesserai jamais d’avoir ce tourment.
"  

"Tu n’espères pas dans sa Miséricorde ?"    

"Si. Si je n’y croyais pas, je serais comme l’Iscariote : un désespéré. Mais même si Lui me pardonne du sein du Père où il est retourné, moi, je ne me pardonne pas. Moi ! Moi ! Moi qui ai dit : " Je ne le connais pas " parce qu'à ce moment-là il était dangereux de le connaître, parce que j’ai eu honte d’être son disciple, parce que j’ai eu peur de la torture... Lui allait à la mort, et moi... moi, j’ai pensé à me sauver la vie. Et pour la sauver je l’ai repoussé, comme une femme qui a péché repousse, après l’avoir enfanté, le fruit de son sein, qu’il est dangereux d’avoir près d’elle, avant que revienne le mari ignorant. Je suis pire qu’une adultère.., pire que..."          

Marie-Magdeleine entre, attirée par ses cris. "Ne crie pas ainsi. Marie t’entend. Elle est tellement épuisée ! Elle n’a plus aucune force, et tout lui fait mal. Tes cris inutiles et désordonnés la ramènent à se tourmenter de ce que vous avez été..."          

"Tu vois ? Tu vois, Jean ? Une femme peut m’imposer le silence. Et elle a raison, parce que nous, les mâles consacrés au Seigneur, nous avons su seulement mentir ou nous éloigner. Les femmes ont été braves. Toi, un peu plus qu’une femme, tant tu es jeune et pur, tu as su rester. Nous, nous, les forts, les mâles, nous nous sommes enfuis. Oh ! quel mépris doit avoir le monde pour moi ! Dis-le-moi, dis-le-moi, femme ! Tu as raison ! Mets ton pied sur cette bouche qui a menti. Sur la semelle de ta sandale il y a peut-être un peu de son Sang. Et seul ce Sang, mêlé à la boue du chemin, peut donner un peu de pardon, un peu de paix à celui qui a renié. Je dois pourtant m’habituer au mépris du monde ! Que suis-je ? Mais dites-le : que suis-je ?"        

Haut de page          

8> "Tu es un grand orgueil, répond avec calme Marie-Magdeleine. Douleur ? Cela aussi. Mais crois pourtant que sur dix parts de ta douleur cinq, pour ne pas t’offenser en disant six, viennent de la douleur d’être quelqu’un qui peut être méprisé. Mais réellement je devrai te mépriser si tu ne fais que gémir et te mettre dans tous tes états absolument comme fait une sotte femmelette ! Ce qui est fait est fait, et ce ne sont pas les cris désordonnés qui le réparent et l’annulent. Ils ne font qu’attirer l’attention et mendier une compassion qu’on ne mérite pas. Sois viril dans ton repentir. Ne crie pas. Agis. Moi... tu sais qui j’étais... Mais quand j’ai compris que j’étais plus méprisable qu’un vomissement, je ne me suis pas livrée aux convulsions. J’ai agi. Publiquement. Sans indulgence pour moi et sans demander l’indulgence. Le monde me méprisait ? Il avait raison. Je l’avais mérité. Le monde disait : "Une nouvelle fantaisie de la prostituée" ? Et il appelait blasphème mon recours à Jésus ? Il avait raison. Ma conduite passée le monde se la rappelait, et elle justifiait toutes ces remarques. Eh bien ? Le monde a dû se persuader que la pécheresse Marie n’existait plus. C’est par mes actes que j’ai persuadé le monde. Fais-en autant, et tais-toi."  

Le 30 août 2011 un message de Jean Cara :

Citation :
Partez du principe que tout ce que vous n’aimez pas chez votre prochain, est en réalité ce que vous n’aimez pas chez vous. C’est pourquoi vous devez avoir qu’une seule prière et espérance : « Que tous soient sauvés. »

Il est possible de ne pas aimer une faute, une erreur chez quelqu'un sans que ce soit parce qu'elle existe en soi-même. Et la prière peut être aussi pour que l'autre personne en soit libérée.

Citation :
16 8 2011
Car vous n'avez pas seulement à lutter contre des êtres humains, mais contre les puissances spirituelles mauvaises d’un monde céleste obscur.

Condamnez au Nom de Jésus, et non au vôtre
.

L'expression "un monde céleste obscur" est étrange ainsi que "Condamnez au Nom de Jésus, et non au vôtre" ...

Citation :
1 8 2011
Voilà pourquoi le Seigneur Jésus disait : « Réjouissez-vous lorsqu'on dira toute espèce de mal contre vous ».
En réalité c'est : Matthieu 5,11 « Réjouissez-vous lorsqu'on dira toute espèce de mal contre vous à cause de moi »

Je continuerai plus tard, car c'est de nouveau assez long effectivement et il y a pas mal d'autres points encore ...
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Membres
territoire en héritage

Date d'inscription : 15/09/2010

Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Empty
MessageSujet: Re: Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté.   Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Icon_minitimeJeu Juil 17 2014, 09:29



Voici encore quelques points qu'on peut considérer dans les "messages de Jean Cara" - la référence est toujours http://jeanmessagerdelalumiere.blogspot.fr/ et on peut ensuite dans les archives cliquer sur l'année puis le mois par exemple pour le message suivant l'adresse est :

http://jeanmessagerdelalumiere.blogspot.fr/2012_01_01_archive.html

Citation :
18 1 2012
Vous ne pouvez oublier que l’Antéchrist est établi dans les endroits privilégiés par exemple dans les églises, les associations, dans des lieux de travail et même dans certaines familles. Ainsi, il profite de toute opportunité pour attendrir les âmes et les orienter vers des mouvements, qui ont, en réalité, l’objectif de les perdre et de s’enrichir à leurs dépens.

L'Antéchrist serait-il capable de multi-locations ?  A la rigueur pourrait-on dire qu'il participe au mal ça et là ... mais pas ainsi.

Citation :
Pour ceux qui sont éprouvés par le départ d’un être cher, dites-leur bien que c’est par la voie intérieure, la voie de l’âme, que leurs disparus viendront les visiter en songe pour les réconforter.

Non, cela s'oppose à une vraie foi chrétienne.

Citation :
5 3 2012

Dans le geste de paix que vous avez à donner au cours de la Sainte Messe, vous êtes invités à vous tourner vers vos voisins afin de les honorer  ...
Ne pas vouloir donner la paix sous prétexte que ce serait hypocrite ou superficiel revient à enlever à Dieu la capacité à transformer vos vies.  ...
Le geste de paix peut se limiter aux proches voisins tout comme il peut s’élargir pour englober tous les membres présents, surtout lorsque la célébration est faite dans un groupe restreint et homogène. A chaque assemblée la pratique de ce geste se fait selon la sensibilité de chacun.  ...

Non, tout cela ne revient pas à "honorer les voisins", ni à enlever au Seigneur la "capacité à transformer" nos vies, et le geste de paix n'est pas pour tous les présents mais doit se limiter sobrement :

http://www.vatican.va/roman_curia/congregations/ccdds/documents/rc_con_ccdds_doc_20030317_ordinamento-messale_fr.html#Le_rite_de_la_paix

Citation :
- 72 - Le rite de la paix

82. Vient ensuite le rite de la paix : l’Eglise implore la paix et l´unité pour elle-même et toute la famille humaine, et les fidèles expriment leur communion dans l’Eglise ainsi que leur amour mutuel avant de communier au sacrement.

En ce qui concerne le signe de la paix à transmettre, la façon de faire sera décidée par les Conférences des évêques, selon la mentalité et les us et coutumes de chaque peuple. Il convient cependant que chacun souhaite la paix de manière sobre et uniquement à ceux qui l’entourent.


ou encore : http://www.vatican.va/roman_curia/congregations/ccdds/documents/rc_con_ccdds_doc_20040423_redemptionis-sacramentum_fr.html  

D'ailleurs dans certains cas le prêtre n'invite pas à ce geste.


Citation :
26 6 2012
.

Si donc, votre place est celle de l'inférieur, occupez-la volontiers sans jamais chercher à en sortir.
Vous avez à accepter les humiliations, elles sont parfois nécessaires pour parvenir à une véritable humilité
.


Les humiliations ne sont pas toujours à accepter loin s'en faut car elles ne sont évidemment pas toujours bonnes. Suivant les circonstances et l'inspiration du Saint-Esprit nous avons à agir alors ...


Citation :
22 6 2012


Comme si ce n’était pas suffisant, aujourd’hui combien parmi les hommes et les femmes, victimes de la publicité, se lancent dans des traitements pour maigrir, pour bronzer, contre le stress et pour bien d’autres choses critiquables !


Les traitements contre le stress n'ont rien à priori de critiquable, s'ils sont pratiqués raisonnablement et pour maigrir de même.


Citation :
Tout comme Son cher Fils, la Mère de Dieu n’a pas mis par écrit Ses pensées, ni Son amour pour Son Dieu et Son Fils, ni les douleurs de Son âme au moment de la Crucifixion, car vous n’auriez, de toute façon, pas pu les comprendre.

Ce n'est pas cela la raison; de toute façon des oeuvres prophétiques comme celle donnée à Maria Valtorta - et il y en a d'autres - en parlent bien ...


Citation :
30 1 2013

Votre âme, par sa participation à la raison et par son aptitude au bonheur, se révèle apparentée à la nature spirituelle des anges. Quand vous priez, vous pouvez goûter de toute la présence bienfaisante des anges et des archanges. Vous ne devez pas ignorer que vos prières sont toujours faites au milieu des anges, bien avant qu'elles ne sortent de votre bouche elles sont portées au Seigneur dans des coupelles d'or...


Notre Seigneur connait à l'avance nos prières mais l'affirmation qu'elles soient portées par des anges avant que nous les prononcions me parait un peu "folklorique" ...


Citation :
En conclusion, Jésus veut que vous ayez les yeux grands ouverts, non pas sur les autres, mais d’abord et avant tout sur votre propre personne.
Au lieu de juger les autres, commencez par vous juger vous-mêmes.

Il ne faut juger ni les autres ni soi-même comme seul le Seigneur peut le faire mais il faut discerner et condamner avec sagesse et éclairé par le Saint Esprit ce qui est mauvais - y compris en nous, bien entendu.


Citation :
12 2 2013
Dans votre parcours, vous pouvez être appelé à connaître et même de rencontrer des évêques ou des prêtres ou encore des hommes qui sont considérés comme des personnalités. Vous n'avez aucun droit de critiquer leurs combats, leurs échecs, leurs fautes. Certainement à votre encontre vous n' aimeriez pas que les autres fassent cela. C'est un péché que de dévoiler, sans aucune nécessité, les faiblesses et les fautes des autres, vous sentez-vous meilleur?


Ah oui ? et pourquoi le Pape François et les précédents ont-ils tant critiqué les fautes graves de prêtres ou évêques comme encore tout récemment ??! ...


Citation :
28 3 2013
Pensez que Sa maman la Sainte Vierge Marie alla au tombeau le premier jour de la semaine. Et depuis ce moment, chaque semaine pour célébrer le Seigneur Ressuscité ses disciples, tout comme vous le faites actuellement, se sont rassemblés le dimanche, jour de la Résurrection.


Archi-faux ! Voir par exemple (je ne mets pas ici les textes pour ne pas rallonger) :
Tome 10, chapitre 4.

618.
Jésus apparaît à sa Mère :

http://www.maria-valtorta.org/Publication/TOME%2010/10-004.htm

et aussi :

10.2.
Aube pascal. Lamentation. Prière de Marie :

http://www.maria-valtorta.org/Publication/TOME%2010/10-002.htm



Citation :
Tome 5 page 83
A la fin de la messe, il vous appartient (c’est la moindre des choses !) de remercier le prêtre, qui sera peut-être surpris, car vous ne pensez pas assez souvent à dire à vos prêtres combien vous avez apprécié l’occasion qu’il vous a donnée de mieux vivre l’Eucharistie.

C'est sûr qu'il puisse être surpris; au bout d'un certain nombre de fois, il aura une autre disposition d'esprit ...


J'ai laissé de côté d'autres affirmations critiquables pour ne pas alourdir trop ...

Bref, l'authenticité concernant les "messages de Jean Cara", je n'y crois pas ! ...
Revenir en haut Aller en bas
Lily-Anne
Admin
Lily-Anne

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Empty
MessageSujet: Re: Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté.   Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Icon_minitimeMer Juil 23 2014, 12:31

Bonjour Territoire en Héritage,

Je vous avais présenté dans mon dernier post sur ce fil que même dans la bible, il y avait des contradictions.

Si vous comparez le récit de l'Endormissement de la Vierge Marie de Maria d'Agreda avec celui de Maria Valtorta, cela n'a rien à voir. Qui a raison ???  s\'interroger 

Faut-il chercher à tout prix tout savoir, tout comprendre et tout contrôler  Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. 4109263706 

Je vous laisse quelques divergences d'opinion notamment du Cardinal Ratzinger à propos de Maria Valtorta et un lien où chacun avance ses convictions.

Citation :
Maria Valtorta est une mystique chrétienne membre du tiers ordre des Servites de Marie[1], née à Caserta en Italie le 14 mars 1897 et décédée le 12 octobre 1961 à Viareggio en Toscane.

Elle est notamment l'auteur d'un livre en plusieurs volumes, L'Évangile tel qu'il m'a été révélé, qui évoque des scènes de la vie du Christ qu'elle dit recevoir par visions. Cet ouvrage est d'emblée interdit de publication en 1949 par la Congrégation pour la doctrine de la foi. Le livre est néanmoins publié en 1956-1959. Il est alors mis à l'Index par le Vatican le 16 décembre 1959. L'Osservatore Romano, journal officiel du Vatican, commente l'événement dans un article du 6 janvier 1960. En dépit de cette mise à l'Index, une seconde édition voit alors le jour. De nouveau, L'Osservatore Romano répète les termes de la condamnation, dans un article du 1er décembre 1961[2].

Malgré la dissolution de l'Index en 1966, le cardinal Ratzinger, futur pape Benoît XVI, confirme en 1985 qu'il n'est « pas opportun » de diffuser ou de recommander l'ouvrage de Maria Valtorta, en raison des « dommages qu'une telle publication peut causer aux fidèles les plus naïfs »[3].

Enfin, en 1993, à l'initiative du cardinal Ratzinger et de la Congrégation pour la doctrine de la foi, la Conférence des évêques italiens demande à l'éditeur de Maria Valtorta de publier un démenti à l'intérieur des volumes « qui indique clairement, dès la toute première page, que les "visions" et les "dictées" auxquelles il est fait allusion sont simplement des formes littéraires utilisées par l'auteur pour raconter la vie de Jésus à sa manière. Elles ne peuvent être considérées comme étant d'origine surnaturelle »[4].


http://forumarchedemarie.forumperso.com/t2462-les-ecrits-de-maria-valtorta-condamne-par-benoit-xvi




http://catho.org/forum/viewtopic.php?id=323

Pour ma part, je préfère chercher ce que Dieu veut que je découvre au-travers de certaines révélations reconnues ou pas, sans pour autant m'en faire le juge (à la condition que le messager ne s'attaque pas aux dogmes de la foi catholique).



Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Iceberg

Bien à vous
L-A

_________________
Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Jc_6_b10
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage
Membres
territoire en héritage

Date d'inscription : 15/09/2010

Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Empty
MessageSujet: Re: Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté.   Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Icon_minitimeMer Juil 23 2014, 13:21

Lily-Anne a écrit:
Bonjour Territoire en Héritage,

Je vous avais présenté dans mon dernier post sur ce fil que même dans la bible, il y avait des contradictions.

...
Oui et je vous avais répondu que ces contradictions sur des détails : un âne ou deux, d'ailleurs résolu par le passage de l'oeuvre donnée de Maria Valtorta que j'avais indiqué ou le petit retour en arrière de Génèse 2 par rapport à Genèse 1 et dans l'Apocalypse vous y retrouvez ce procédé de "retour" car elle n'est pas présentée chronologiquement ... ne présentent pas un caractère grave vis à vis de l'enseignement catholique, mais les "écrits de Jean Cara" visiblement si.

Citation :
Si vous comparez le récit de l'Endormissement de la Vierge Marie de Maria d'Agreda avec celui de Maria Valtorta, cela n'a rien à voir.
Je n'ai jamais procédé à cette comparaison et je ne peux pour l'instant vous répondre à ce sujet.

Citation :
Faut-il chercher à tout prix tout savoir, tout comprendre et tout contrôler  

Surement pas, mais lorsqu'on tombe sur des choses que l'on estime gravement fausses ce n'est plus cela la question ...

Citation :
Je vous laisse quelques divergences d'opinion notamment du Cardinal Ratzinger à propos de Maria Valtorta et un lien où chacun avance ses convictions.

Oui je sais qu'il y a des débats là dessus mais on peut trouver de nombreux arguments et défenseurs prestigieux de MV aussi et de toute façon le Cardinal Ratzinger n'a pas condamné du tout mais a voulu être prudent; on pourrait ouvrir - ou réouvrir - un fil sur Maria Valtorta si vous le voulez mais de toute façon, je ne me fie que peu au premier site que vous indiquez ...

Il ne suffit pas enfin qu'un corpus de "messages" ne soit pas contradictoire avec seulement les "dogmes" pour être acceptable.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Empty
MessageSujet: Re: Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté.   Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: Messagers et Messages pour notre temps :: Jean Cara-
Sauter vers: