VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  

Partagez | 
 

 Les protestants sont-ils en train de devenir papistes ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Les protestants sont-ils en train de devenir papistes ?   Ven Fév 07 2014, 14:17

Citation :

Les protestants sont-ils en train de devenir papistes ?

Marie-Lucile Kubacki
Créé le 06/02/2014


« Notre François, à nous aussi », « Pourquoi les pasteurs protestants devraient faire attention à ce pape », « La fascination pour François remue les cœurs protestants », « Le pape François et sa vision protestante »... Aux Etats-Unis, c'est un véritable phénomène éditorial qui est en train de se produire. Depuis quelques mois, les tribunes écrites par des protestants sur le pape François se multiplient dans la presse et la blogosphère.

Tout a commencé avec un article au titre provocateur : « Notre François, à nous aussi », publié en avril 2013, par Timothy George, pasteur évangélique et théologien reconnu de l'université de Stanford. Dans cette tribune, Timothy George explique les raisons de cet engouement. D'abord, le choix du nom : « Depuis la Réforme, la plupart des noms choisis par les papes : Pie, Clément, Léon, Urbain, même Benoît – résonnaient de manière pittoresque pour des oreilles non catholiques. Mais l'humble François d'Assise est un saint pour tout le monde. François a lancé un défi à l'Eglise de son temps, non pas en se conformant aux normes du monde, mais en revenant à Jésus, celui qui ne cherche pas à avoir un statut mais qui s'humilie, obéissant jusqu'à la mort, jusqu'à ​​la croix (Phil. 2, 5-11) », explique Timothy George.

Ensuite, il y a son style de vie : « Il s'habille simplement, poursuit Timothy George : chaussures de ville noires au lieu du cuir de veau rouge de ses prédécesseurs, soutane simple, dénuée des accessoires brodés d'or de ses prédécesseurs. Il vit dans une maison modeste (par rapport aux appartements pontificaux spacieux), passe le Jeudi saint avec de jeunes prisonniers, embrasse des malades du sida dans un hospice et marche dans les pas du "poverello", "pauvre", comme saint François a été appelé. » Pour le théologien, le pape pourrait même se trouver des accointances avec Luther : « Je crois que le pape François, un jésuite, serait d'accord avec la première des 95 thèses de Martin Luther : "En disant : Repentez-vous, notre Maître et Seigneur Jésus-Christ a voulu que la vie entière des fidèles fût une pénitence". »

L'article de Timothy George n'a pas manqué de faire réagir, en premier lieur sur le site du magazine évangélique Christianity Today où ce « papisme » ne fait pas que des émules. Point majeur de divergence, la question théologique du salut : « A cause du salut par les œuvres, les évangéliques ne peuvent pas tendre la main à François, écrit un commentateur. Nous pouvons certainement travailler ensemble sur de nombreuses questions et nous apprécions la tradition romaine (la plupart de nos croyances viennent de l'ère de l'église romaine), mais nous ne pouvons pas être évangéliques et croire que les athées se trouvent dans le ciel en raison de leurs bonnes œuvres. » Autre argument, celui de l'Histoire et des persécutions : « Cher Dom Chadwick, écrit non sans ironie une commentatrice, je me demandais si "papiste" était l'un de vos mots préférés. Mon peuple a entendu des gens comme vous crier ce mot alors que nous nous faisions décapiter. » Enfin, le risque de syncrétisme : « Pourquoi les non-catholiques devrait vouloir ou avoir besoin d'un "François" ? Cela me dépasse. Chaque confession chrétienne a ses propres leaders vers qui se tourner pour l'enseignement doctrinal et la direction spirituelle. Nous pouvons saluer les personnes d'autres confessions qui font du bien ou qui ont quelque chose de positif à offrir à la société. Nous pouvons le faire sans accepter leur théologie, tolérer leur comportement ou d'approuver leur mode de vie(s). Les croyants en Christ n'ont pas à être doctrinalement bornés pour pouvoir servir côte à côte d'autant plus que les "pauvres" seront toujours avec nous. Nous n'avons pas besoin d'avoir les mêmes croyances doctrinales pour nous opposer à des injustices sociales et chercher à réparer. Nous devrions être assez forts pour nous engager les uns avec les autres pour des causes plus grandes que nos intérêts confessionnels étroits, mais assez honnêtes pour exprimer notre pensée, notre amour, dans les zones où nous différons. »

Malgré tout, les « déclarations d'amour » à l'intention du pape continuent à fleurir comme celle d'un blogueur assez célèbre aux Etats-Unis, Zack Hunt, étudiant en théologie de l'université de Yale. Dans un billet intitulé « Pourquoi les pasteurs protestants devraient faire attention à ce pape » et partagé 54 000 fois, il écrit : « Ce ne sera probablement pas une surprise, mais je suis un fan du pape François. Un grand fan. Je ne me fais pas d'illusions sur le fait qu'il soit imparfait, mais quand il s'agit de la foi chrétienne et en particulier de suivre le Christ, il semble avoir tout compris, probablement plus que n'importe quel autre grand leader chrétien. » Bouleversé par les gestes du pape, il avoue : « Le pape François ne cesse de me bluffer et, plus encore, de m'émouvoir aux larmes. Je ne suis pas catholique, mais il est le genre de chef que je serais heureux de suivre, parce qu'il marche lui-même dans les pas du Christ. »

Plus encore, Zack Hunt est frappé par la popularité du pape sur Internet qui laisse ses détracteurs sans voix : « En tant que blogueur qui passe une quantité absurde de temps sur internet et une quantité tout aussi absurde de temps à lire les commentaires, je vous dis qu'il se passe un gros truc. Je n'ai jamais vu quelque chose comme ça et je ne pense pas voir une telle effusion quasi universelle d'amour, de soutien, d'ouverture d'esprit, d'acceptation et de grâce de sitôt – si ce n'est jamais. L'ADN d'Internet comporte le cynisme et la haine. Même dans les histoires les plus chaleureuses vous trouverez quelqu'un faire une remarque cynique, haineuse, tout simplement car il est facile de commenter un article. Mais avec le pape Francis rien de tel et cette absence est incroyable. Peut-être encore plus incroyable, le fait que le pape François n'a pas seulement fait taire ses détracteurs. Il les a vaincus. Et ça me rend espoir. »

Pour le presbytérien Bill Tammeus, éditorialiste pour le National Catholic Reporter, il s'agit même d'une « fascination » qui « remue les cœurs protestants » : « Ce qui m'a le plus intrigué à propos du pape François, écrit-il, n'est pas la façon dont les catholiques – pour la plupart – l'ont adopté, mais celle dont d'innombrables protestants ont intégré son fan club. Et, dans notre culture pop, il s'agit davantage que d'une simple affaire de popularité, du moins, je l'espère ». Tout en reconnaissant que cet engouement protestant pour le pape n'a pas brisé les nombreux obstacles théologiques, liturgiques et structurels qui existent entre le protestantisme et le catholicisme, il estime que le pape a apporté... un peu de douceur dans les relations oecuméniques : « Cette fascination a poussé certains protestants (…) à creuser la théologie jésuite et à se demander ce que nous pouvions partager avec les catholiques ». Il cite l'exemple de son pasteur, Paul Rock, qui a initié une série de prédications intitulées « Jésus, le pape et un protestant entrent dans un bar ». Dans sa vidéo de lancement, le pasteur presbytérien explique : « Le pape François est notre premier pape jésuite (…) C'est un pape qui est devenu le pape du peuple... Le fait que le pape François soit une inspiration pour les catholiques et les protestants nous offre, je pense, une occasion unique de porter un nouveau regard sur la fracture catholiques et protestants. ».

« Ceux d'entre nous qui nous trouvons dans les Eglises protestantes (presbytériennes, méthodistes, luthériennes, etc ) préférons depuis longtemps les questions de justice sociale aux structures hiérarchiques, à la gouvernance et aux fantaisies liturgiques. Nous payons le prix de cette préférence, ce prix, nous sommes prêts à le payer. Mais il semble maintenant à beaucoup d'entre nous que le nouveau pape a l'intention de rapprocher l'Eglise catholique de cette approche protestante ». Les protestants deviendraient-ils papistes ?  Pour Bill Tammeus, la question serait plutôt : « François est-il le premier pape protestant ? ».

Source : http://www.lavie.fr/debats/chretiensendebats/les-protestants-sont-ils-en-train-de-devenir-papistes-06-02-2014-49660_431.php

Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
 
Les protestants sont-ils en train de devenir papistes ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: Actualités Religieuses-
Sauter vers: