VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  

Partagez | 
 

 * Appel URGENT * Bangui : Entre chaos et générosité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lily-Anne
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 01/09/2010
Localisation : France - Provence

MessageSujet: * Appel URGENT * Bangui : Entre chaos et générosité   Lun Déc 09 2013, 11:38

Chers amis,


En principe le forum ne sert pas à relayer ce genre de demande. Un ami m'a envoyé cet appel urgent et devant la gravité des faits, je ne puis rester muette.


Je vous le transmets dans la grande liberté des enfants de Dieu. 
Que chacun fasse selon sa conscience.


Si vous pouviez à votre tour faire circuler cette demande à vos contacts, 
peut-être quelques coeurs se laisseront toucher ?


Que Dieu nous aide à semer la charité !  I love you 


Merci de votre compréhension !


Lily-Anne

« On a développé une mondialisation de l’indifférence. Presque sans nous
en apercevoir, nous devenons incapables d’éprouver de la compassion
devant le cri de douleur des autres, nous ne pleurons plus devant le drame
des autres, leur prêter attention ne nous intéresse pas, comme si tout nous
était une responsabilité étrangère qui n’est pas de notre ressort. »
Pape François, Evangelii Gaudium, 54.



Citation :
Frère Balthasar s’active avec des jeunes pour nettoyer les abords du dispensaire. Le peu d’eau de javel qu’il leur reste a permis de rendre plus propre et accueillant le dispensaire.
En activité depuis 2009, le dispensaire du quartier a vécu à un rythme sortant de l’ordinaire depuis trois jours …
Ce jeudi 5 décembre, la situation dans la capitale a dégénéré. Le régime de la terreur a refait surface. La population se déplace et tente de trouver refuge. Les paroisses ont été prises d’assaut mais aussi le Monastère Marie Mère du Verbe (monastère de la Communauté des Béatitudes installée depuis 28 ans à Bangui). Les habitants du quartier connaissent le lieu, ils sont déjà venus s’y réfugier à plusieurs reprises. Mais depuis quelques jours, les événements ont pris une ampleur phénoménale.

Un camp de réfugiés
Les mamans sont venues avec leurs enfants, les cousins, les voisins. 1000, 1700 puis 5000, 9000 jusqu’à 15000 réfugiés ! Ceux qui avaient trouvés refuge dans la paroisse voisine sont partis – deux personnes venaient d’être tués, alors ils ont repris la route. Le monastère a pris depuis jeudi soir une tournure de camp de réfugiés. Les bancs de la chapelle se retrouvent dehors, tout espace est optimisé. Le premier jour, beaucoup se sont installées dehors sur la pelouse. Mais la pluie est arrivée et la pelouse devenue de la paille s’est rapidement transformée en boue. Les enfants ont trouvé pour seul abri le poulailler… Devant cette immense marée humaine, cinq soldats de la force interafricaine sont postés devant le monastère. Avec le mur d’enceinte qui entoure le monastère, cela devrait permettre de protéger un minimum ces milliers de réfugiés. Vendredi, les soldats de l’armée française sont arrivés jusqu’au monastère. Après avoir vu l’ampleur de la situation, leur décision a été rapide et claire : il faut envoyer des renforts dans ce lieu.
Pendant ce temps, au monastère, chacun essaie d’aider comme il peut. Frère Balthasar reste au dispensaire, quatre personnes blessées par balle sont venues pour se faire soigner mais il n’y a plus de compresse. Pratiquement pas de médicaments. Ils sont décédés sur place.

S’organiser, consoler
Frère Joseph est au service des mamans et des enfants. Il tente de s’organiser mais sa tâche relève pratiquement de l’impossible. Il s’y atèle paisiblement et avec persévérance. Chacun console, réconforte… dans une atmosphère tendue par la peur, l’angoisse. Frère Dieu bénit est devenu porteur d’eau. Il porte les gros jerricanes afin d’obtenir de l’eau filtrée qu’il distribue aux frères et soeurs du monastère occupés par tous ces réfugiés.
On manque de tout. De nourriture – seuls les enfants ont pu obtenir un peu de riz des réserves de la Communauté, de médicaments, de place pour que chacun puisse dormir, de possibilité de s’organiser, de contacts, de possibilité de se déplacer…

Frère Yeelen, responsable de notre maison à Bangui, nous écrivait dans un mail vendredi soir :
« Dehors des jeunes en prière chantent pour implorer le ciel pour qu'il ne pleuve pas et que
Dieu nous libère du mal. Le nombre est très grand pour ceux qui connaissent Bangui les nattes sont au sol, depuis la grotte, jusqu'au devant de la chapelle, l'entrée principale, du côté du noviciat, dans la prairie et sur le chemin du dispensaire, n'essayez pas de compter le nombre, vous n'y arriverai pas. Sans peur des reptiles, nous allons dormir quand même dans l'herbe. Dieu nous protège. Le quartier est relativement calme ce soir, mais on ne sait pas encore si nous serons visités ce soir, la psychose s'est installée. » et encore « Inutile de me demander si j'ai peur, car je ne répondrai pas. Mais ce qui est certain, c'est que je suis en mission et j'y reste pour l'amour de l'Eglise qui seule est sur le front quand on dénonce le mal et soutient les sinistrés de tout genre. Peut-être que notre vie nous sera retirée dans les jours à venir mais je sais que ce sera par amour de toutes ces personnes. »
L’Eglise catholique de Centrafrique a lancé un appel pour un cessez-le-feu immédiat afin que
les secours humanitaires puissent circuler.

Espérer encore

Ce samedi matin, monseigneur Dieudonné Nzapalainga, l’archevêque de Bangui est passé au monastère accompagné de l’ambassadeur de France. Il a réconforté, redonné l’espérance en apportant de la nourriture et une parole de réconciliation. Il y a quelques mois, il était venu réconforter les 500 réfugiés en présence du pasteur et de l’imam. Sa présence de paix est d’un réconfort incommensurable pour tous.
Alors que les soldats s’activent, que les politiques bougent pendant que les factions continuent leur avancée, au monastère, la vie d’un camp de réfugié se poursuit avec dans la
tête de nombreuses questions sur la vie de demain mais aussi les miracles de vie de l’Afrique. Cette nuit, au dispensaire, une femme est arrivée après avoir marché 12 kms. Frère Balthasar, tout sourire explique que l’accouchement s’est bien passé, une sage-femme était à ses côtés. Un petit Luc de 4kg 800 a poussé ses premiers cris !

AIDEZ-NOUS !

La situation d’urgence de Bangui – le chaos qui règne et la crise nous poussent à vous demander votre aide. Aide pour pouvoir subvenir aux besoins des réfugiés, pour pouvoir
donner de la nourriture, des médicaments, pour replanter et reconstruire.

LIBELLEZ VOS DONS à « AAI BANGUI »: Asso. Alliances Internationales – 60, avenue
du Général Compans 31700 BLAGNAC

Virement depuis la France ou l’étranger :
Crédit Agricole Bordeaux IBAN : FR 76 1330 6003 2626 0055 1201 108 – BIC :
AGRIRPP833


Depuis 1981, l'Association Alliances Internationales soutient les projets humanitaires portés à travers le monde par les maisons de la Communauté catholique des Béatitudes. Elle est active en Afrique équatoriale (RDC, RCA, Cameroun, Côte d'Ivoire, Burkina Faso, Mali, Rwanda) et en Asie (Vietnam et Chine). Chaque année elle soutient plus de 30 projets dans les domaines de la santé, du développement, de la formation et de l'aide à l'enfance.
Informations : http://alliances-internationales.org/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
BENEDICTE
membre
avatar

Date d'inscription : 17/04/2011

MessageSujet: Re: * Appel URGENT * Bangui : Entre chaos et générosité   Lun Déc 09 2013, 12:54

JE CONNAIS L AAI que je soutiens regulierement
ils oeuvrent avec la population locale pour le bien des populations./sante education ect.........

une fois de plus dans des situations de grande detresse et de guerre .ON VOIT QUE L EGLISE CATHOLIQUE EST AU PREMIER RANG QUAND IL EST QUESTION D AIDER SECOURIR PROTEGER.......
en france on denigre et accuse l eglise de tous les maux ;certains voudraient meme nous eradiquer
Revenir en haut Aller en bas
 
* Appel URGENT * Bangui : Entre chaos et générosité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: Actualités Religieuses-
Sauter vers: