VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM
Bienvenue !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique Romain sous la protection de Saint Michel Archange !

La reproduction du contenu de ce site est permise, à la condition d'en citer la provenance, y incluant l'adresse de notre site, http://nouvellejerusalem.forumactif.com/

Merci !
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM

Forum Catholique sous la protection de Saint-Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ForumForum  

Partagez | 
 

 L’UE refuse à l’Andorre de frapper ses pièces de monnaie à l’effigie du Christ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: L’UE refuse à l’Andorre de frapper ses pièces de monnaie à l’effigie du Christ   Mer Aoû 21 2013, 11:34

Citation :


L’UE refuse à l’Andorre de frapper
ses pièces de monnaie à l’effigie du Christ



L’Union européenne a refusé à la principauté d’Andorre d’apposer au dos de ses pièces de monnaie la représentation du Christ Pantocrator afin de « respecter la neutralité de la communauté européenne en matière religieuse ». On ne se souvient que trop bien du refus de l’Union européenne à la Slovaquie de frapper les auréoles des saints Cyrille et Méthode sur leurs propres pièces de monnaie, à propos de quoi réagira le père Jozef Kovaczik, porte-parole de l’épiscopat slovaque, fustigeant le « manque de respect de la tradition chrétienne européenne ».

Plus qu’une information, cet acte, ces actes, hautement symboliques doivent nous poser question. Il est évident que l’oligarchie européenne tente de fonder l’Europe censée nous rassembler sur la désacralisation massive des symboles qui font sa richesse spirituelle. Ôter l’auréole d’un saint, c’est ôter le caractère civilisateur puissamment chrétien de l’Europe des patries et des âmes. C’est retirer la couronne de Jésus-Christ, refuser Son règne social, pour la poser sur les crânes dégarnis de gérontocrates hostiles à toute idée de transcendance. L’Union européenne qu’ils nous fondent, au nom de la paix entre les nations, n’a rien d’une union. Une union est censée lier des communautés qui partagent de mêmes attraits et des caractéristiques communes. Les européens ne partagent plus une culture puisque profondément acculturés par les empires anglo-saxons, les européens ne partagent plus une race puisque soumis aux dogmes du métissage institutionnalisé, les européens ne partagent plus une religion puisqu’elle est mise à sac par les commissaires politiques européens. Alors quoi ? Ils refusent à l’Europe de se fonder sur le roc, elle n’a plus qu’à s’enfoncer dans le sable, incarné par le pouvoir de l’argent et du libre-échange, plus largement d’un commerce apatride qui n’a rien d’un absolu, qui excite davantage la division et l’égoïsme qu’autre chose.

Il faut aimer l’Europe, et pour aimer l’Europe, il faut la prendre toute entière, ne rien renier, tout accepter, fonder son avenir sur ce qui a assuré sa pérennité depuis deux mille ans. C’est la croix de Jésus-Christ qui a unifié les peuples européens, les a fait tendre vers des aspirations communes, a réconcilié l’Occident avec lui-même et l’a sublimé, plus encore, l’a sanctifié, et a donné au monde les âmes les plus pieuses et les intellects les plus brillants. C’est cette foi enracinée qui a fait de l’Europe le phare du monde et de l’humanité toute entière. Pour aimer l’Europe, il faut haïr l’Union européenne. Aimons-la. Elle est le trésor vivant de ce que nos pères ont accompli au nom du Seigneur, au nom de la terre qu’Il nous a donné. Aimons la. Refusons tout. Refusons la carcasse que les tenants européens veulent nous donner, vide, informe, sans aucune raison d’être. Ils commencent par refuser le Verbe fait chair sur leurs pièces, ils parachèveront par refuser la foi aux européens, déjà soumis aux vents impérieux du mondialisme.

Souvenons-nous le bienheureux Jean-Paul II qui, dans son sermon lumineux du 2 mai 2004, au quatrième dimanche de Pâques, disait : « Si elle veut être durable, l’unité des peuples européens ne peut toutefois pas être uniquement économique et politique. Comme je l’ai rappelé au cours de mon pèlerinage à Compostelle, au mois de novembre 1982, l’âme de l’Europe demeure unie aujourd’hui encore, parce qu’elle fait référence à des valeurs humaines et chrétiennes communes. L’histoire de la formation des Nations européennes va de pair avec l’évangélisation. C’est pourquoi, en dépit des crises spirituelles qui ont marqué la vie du continent jusqu’à nos jours, son identité serait incompréhensible sans le christianisme. »
Lysenfleur

Source : http://lerougeetlenoir.org/les-breves/l-ue-refuse-a-l-andorre-de-frapper-ses-pieces-de-monnaie-a-l-effigie-du-christ#.UhPBxAQhslc.facebook
Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
André Dominique
membre
avatar

Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 55
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: L’UE refuse à l’Andorre de frapper ses pièces de monnaie à l’effigie du Christ   Mer Aoû 21 2013, 18:28

Ceux qui sont les "enfants-héritiers" de la révolution française,
Ceux qui nous gouvernent,
Ceux qui réécrivent l'histoire à leur convenance,
Ceux qui sont nos pires ennemis car agissant dans l'ombre afin de nous priver des biens éternels que Jésus Christ nous a si cruellement gagné au travers de son Incarnation-Passion, ces gens-là, serviteurs du malin ne vont quand même pas permettre que le peuple européen puisse se trouver face à la représentation du Christ Pantocrator, de ses racines, d'une image-relique qui puisse lui permettre de redécouvrir le "CHEMIN vers le PERE des CIEUX" !

Ah non !!!
Plutôt tout démolir, casser, effacer, etc.
La France détruit maintenant ses églises sans respecter la loi :
http://french.ruvr.ru/2013_04_15/La-France-detruit-maintenant-ses-eglises-sans-respecter-la-loi/

Citation :

L'église de la ville d'Abbeville n'est plus. A sa place nous voyons des gravats, ceux d'une église qui a été construite de 1868 à 1878. Ils attendent le camion benne et la décharge. Le diocèse d'Amiens est sous le choc tout comme de nombreux habitants, d'Abbeville, de France en passant par l'Allemagne http://recognoscere.wordpress.com/2013/04/11/abriss-einer-kathedrale-in-frankreich/ et la Russie http://kan-kendarat.livejournal.com/223879.html.

Les Européens, les Français et le monde chrétien, se demandent ce qui se passe avec la France. Est-ce que bientôt d'autres églises vont suivre le même sort que celui de l'église de Saint-Jacques ?
Pendant que la Russie a reconstruit ses églises en sortant de l'URSS, l'Europe détruit maintenant ses églises qui sont le patrimoine culturel, des lieux de culte et la mémoire de la civilisation européenne. D'autres églises qui pourraient être détruites sont pourtant consolidées et rénovées comme à l'image de l'église néo-gothique de Plounerin http://www.sauvegarde-eglise-plounerin.com/ qui a été construite en Bretagne entre 1875 et 1878. Les Bretons de la petite commune de sept cents habitants avec leur maire communiste ont fait un référendum en 2010 et ont décidé de restaurer leur église http://www.plounerin.fr/spip.php?article108 qui pourtant était, elle aussi, dans un mauvais état et qui menaçait elle aussi de s'écrouler.

Position de la mairie.
Le chef de cabinet du maire d'Abbeville, Nicolas Dumont, PS, explique que « Hormis l'émotion de cette déconstruction les habitants d'Abbeville comprennent la décision qui a été prise. C'est une question de sécurité publique. L'église menaçait de s'effondrer à tout moment. On est conscients que certaines personnes auraient souhaité qu'on fasse des travaux mais ce n'était pas possible notamment vu l'état technique. Mais après les gens sont quand même raisonnables et comprennent la nécessité de déconstruire. Même le maire d'Abbeville ne souhaitait pas déconstruire cette église. Le maire n'a pas été élu pour déconstruire du patrimoine. C'est simplement au regard du rapporthttp://www.abbeville.fr/images/telechargements/eglise_saint_jacques.pdf de l'expert mandaté par le tribunal administratif que le maire a été obligé de prendre cette décision.»

Une structure instable bien résistante.
Pour les auteurs du blog Saint-Jacques oubliée http://saintjacques-l-oubliee.over-blog.com/ des questions se posent. Stéphane Decayeux écrit : « Je tenais à exprimer notre profonde tristesse de voir la manière avec laquelle notre église Saint-Jacques qui, je le rappelle, n’aura pas même été désacralisée, se voit infliger une destruction si violente et totale. Et sans égard aucun vis à vis de certaines pièces du mobilier religieux (confessionnal détruit, statue endommagée toujours visible mais inaccessible aujourd’hui ce lundi au milieu des ruines ! Stéphane Cailleux se pose aussi une question importante car la structure jugée instable et menaçant de tomber rapidement n’a pas pliée aussi facilement aux coups de la pelleteuse : « Bon nombre de nos concitoyens abbevillois nous interpellent, croyants ou non, choqués de si peu de respect pour ce monument, fut-il dans un état de péril imminent ! État qui reste à démontrer à voir les moyens qu’il aura fallu et qu’il faudra encore déployer pour détruire un clocher qui risquait de chuter à tout moment ! »

Diocèse.
L'économe du diocèse d'Amiens, Stéphane Duté, qui ne décolère pas, nous apprend que durant dix ans la mairie n'a rien fait pour rénover et entretenir l'église, et raconte : « L'église a été détruite. Et il y a un souci car légalement ce n'est pas possible. Il faut l'autorisation du préfet et de l'évêque. Pour qu'une église soit détruite, elle doit d'abord être désacralisée et seul l'évêque en relation avec le préfet peut l'accepter. De fait le maire d'Abbeville a considéré qu'il était au-dessus des lois car il n'a pas demandé l'avis de l'évêque. Il y a deux choses. Il y a une église qui est détruite et il y a un maire qui décide d'être au-dessus des lois. C'est à dire que la loi en France n'est pas nécessairement respectée à condition toutefois d'être dans le bon camp. Les lois s'appliquent à tout le monde sauf à ceux qui les font. Cela arrive en France depuis une quinzaine d'année. Nous n'allons pas en rester là. On va voir avec les évêques de France. On ne casse pas une église comme ça. C'est scandaleux car on ne respecte plus rien, même pas la loi. Le maire a fait quelque chose d'illégal et nous on aura un problème car on aura une église en moins. »L'abbé Jean-Louis Brunel et la communauté catholique sont sous le choc car la destruction a commencé sans que la communauté chrétienne ait été avertie http://www.youtube.com/watch?v=IE4BgSmsZGU .
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2013_04_15/La-France-detruit-maintenant-ses-eglises-sans-respecter-la-loi/
Au travers des actes, on peut lire l'intention des coeurs !
De ces gens là, n'espérez aucun "bien", car leur âme me paraît tellement insatanisée que quelque "bien de leur part" ne saurait être que du poison !!!
En Dieu seul le BIEN VERITABLE, notre SALUT !
En vérité tout cela n'est que "gesticulation de perdant" !
Dommage que cela soit aussi dramatique en conséquence pour tous ceux qui ne donnent pas au Christ la 1 ère place dans leur vie !
Il a fait de nous, si nous le voulons bien, des "temples vivants", marqués par Sa Présence Continuelle !
Et c'est justement cela qu'on essaye d'empêcher par tous les moyens ; quoi donc ?
Que tous les "hommes-pécheurs" puissent par le Pardon de Dieu, et le Retour à Lui devenir des Temples du ST ESPRIT !
Les images du Christ Pantocrator c'est bien, les édifices religieux c'est bien, nos racines et notre culture chrétienne c'est bien ... mais ce n'est rien face à un CHRETIEN VIVANT du ST ESPRIT !!!
Et là, j'ose le dire, ces gens-là n'ont encore rien vu ...

André Dominique
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Co-Fondateur
avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: L’UE refuse à l’Andorre de frapper ses pièces de monnaie à l’effigie du Christ   Mer Aoû 21 2013, 22:22

André-Dominique écrit:
Citation :
Il a fait de nous, si nous le voulons bien, des "temples vivants", marqués par Sa Présence Continuelle !
Et c'est justement cela qu'on essaye d'empêcher par tous les moyens ; quoi donc ?
Que tous les "hommes-pécheurs" puissent par le Pardon de Dieu, et le Retour à Lui devenir des Temples du ST ESPRIT !
Les images du Christ Pantocrator c'est bien, les édifices religieux c'est bien, nos racines et notre culture chrétienne c'est bien ... mais ce n'est rien face à un CHRETIEN VIVANT du ST ESPRIT !!!
Et là, j'ose le dire, ces gens-là n'ont encore rien vu ...

André Dominique
Cher André-Dominique,
Je suis bien d'accord avec ce que vous écrivez note maxi ; mais il reste que cela fait quand même mal au coeur de voir la façon dont l'actuel gouvernement français (à tous les niveaux) s'occupe du patrimoine religieux de la France.

Stan

_________________
"Une pieuse réserve sur ce qui nous échappe vaut mieux qu'une âpre discussion sur ce dont on est incertain" (Adam de Perseigne)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L’UE refuse à l’Andorre de frapper ses pièces de monnaie à l’effigie du Christ   

Revenir en haut Aller en bas
 
L’UE refuse à l’Andorre de frapper ses pièces de monnaie à l’effigie du Christ
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VERS LA NOUVELLE JÉRUSALEM  :: Actualités Mondiales-
Sauter vers: